English version
Accueil
Menu Panier Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Les livres sont affichés par ordre de prix décroissant.

132 fiche(s) - Page 1

Cet ouvrage a été ajouté é votre panier


VOLTAIRE. Le Micromégas.
A Londres [i.e. Paris, Michel Lambert, 1752].
In-12 (78 x 138 mm), plein veau blond marbré, dos à nerfs guillochés or, garni de compartiments fleuronnés et cloisonnés, filets à froid d'encadrement sur les plats, roulette sur les coupes (rel. moderne dans le goût de l'époque), (1) f. de titre gravé, 92 p.
Edition originale du chef d'oeuvre de Voltaire, exemplaire de premier état, reconnaissable à l'absence de cartons aux feuillets paginés 69-70 et 83-84.
(Bengesco, 1429. Le Petit, 545. Voltaire à la BN, n°2902. Wade, n°1).
Relié avec :
1 - SAXE (maréchal, comte de). Traité des Legions, (…). La Haye, Aux Depens de la Compagnie, 1753. (1) f., 152 p., 3 planches dépl. h.-t. (cachet au titre, qqs notes et soulign. au crayon).
Edition à la date de l'originale de ce traité attribué par l'éditeur au maréchal de Saxe, dont l'auteur véritable serait le comte d'Hérouville (1713-1782), militaire de carrière, membre de plusieurs académies.
2 – [VOLTAIRE]. La Querelle. S.l.n.d. [1753]. vii, 60 p. Recueil qui contient: "Précis" -- "Extrait des Oeuvres de M. de Maupertuis" (…) [par Voltaire] -- "Lettre de M. de Voltaire à M. Koënig. A Postdam…" (Besterman, 4449) -- "Reponse d'un academicien de Berlin à un academicien de Paris (…)" [datée de Berlin, 18 sept. 1752, par Voltaire. (Besterman, 4395) -- "Diatribe du Docteur Akakia medecin du pape; Decret de l'Inquisition (…)" sous page de titre propre à l'adresse: "Rome. 1753" – "Jugement des professeurs du college de la Sapience". (Bengesco, 1621 et 1624 notes).
3 – [VOLTAIRE]. Defense de milord Bollingbroke : par le docteur Good Natur'd Vellvisher (…).. S. l., Novembre 1752. [39]-60 p. (Bengesco, 1622 notes).
Papier légèrement et uniformément bruni. Reliure habillement restaurée
Provenance: André Marie Jean Jacques Dupin (1783-1865), avec son grand ex-libris armorié, lithographié par Janson. Dit "Dupin aîné", avocat, magistrat et homme politique, il joua un rôle décisif dans l'histoire politique et économique de la France de la période.
Bel exemplaire, très bien relié.

Réf.: 37584 - Eur 5000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LA FAYETTE (Marie-Madeleine, comtesse de). Mémoires de la Cour de France pour les années 1688 & 1689.
Amsterdam, Jean-Frédéric Bernard, 1731.
In-12, plein veau blond de l'époque, armoiries dorées au centre des plats, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés au lion couronné et cloisonnés, pièce de titre de maroquin fauve, roulette dorée sur les coupes et coiffes, tranches rouges, frontispice, 234 p., titre noir et rouge.
Edition originale de premier tirage, ornée d'un frontispice allégorique gravé sur cuivre par Van Buisen d'après Bernard Picart et d'un grand fleuron de titre gravé d'après le même artiste; les deux gravures sont signées.
"La plus grande romancière du XVIIe siècle ; on le savait. Mais aussi un des plus grands mémorialistes de son temps. La voici confidente privilégiée de l'Histoire, fidèle à soi, mais véridique (…), alliance subtile de l'art et de la vérité. Derrière les grands événements politiques, voici les intrigues sordides, les traits généreux ou héroïques, les anecdotes savoureuses : un siècle, ses grandeurs, ses misères" (Gilbert Signaux, éd. du Mercure de France, 1965).
('Source de l'histoire de France', n° 877. Tchemerzine-Scheler, III, 844).
Mors très légèrement fendillés. Discrètes traces de restauration aux coins.
Bel exemplaire aux armes et pièces d'armes de Jeanne-Baptiste d'Albert de Luynes, comtesse de Verrue (1676-1736), l'une des grandes femmes bibliophiles de son temps. L'ouvrage a figuré au catalogue de sa vente de 1737, p. 45.
Provenance exceptionnelle dans cette condition. En effet, les livres de la comtesse de Verrue ont presque tous souffert de l’humidité. Ceux parvenus comme celui-ci en bel état sont très peu nombreux (cf. Quentin-Bauchard, 'Les femmes bibliophiles de France', I, p. 411).
Autres provenances: Achille Perreau (III, 1946, n°113) et Jacques Dennery (I, 1984, n°85) avec ex-libris.
Soulignons le remarquable rapprochement qu’opère ce livre entre Madame de La Fayette et la comtesse de Verrue, deux femmes exceptionnelles du XVIIe siècle français.

Réf.: 37435 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). Emile, ou de l'éducation.
La Haye, Jean Néaulme, 1762.
4 volumes in-8 (196 x 119 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs ornés compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, coiffes et coupes filetées, tranches rouges. Tome I : (1) f., viii, (2), 466 p., (5) p. de privilège et errata - Tome II : (2) f., 407 p. - Tome III : (2) f., 384 p. - Tome IV : (2) f., 455 p., 5 planches par Eisen gravées par Le Grand, de Longueil et Pasquier.
Véritable édition originale de premier tirage conforme à la description donnée par J.-A. McEachern (1A) et par Gagnebin (IV, p. 863, n° 1), avec l’adresse de La Haye, le privilège en hollandais et le second errata en fin du premier volume. 5 planches par Eisen gravées par Le Grand, de Longueil et Pasquier.
Quelques petits défauts de papier dont un manque sans perte de texte en marge du dernier f. du T.I, auréole sur le premier plat du tome I, quelques rares rousseurs éparses.
Bel exemplaire, grand de marges, imprimé sur beau papier, dans sa première reliure, très bien conservé sans restauration.

Réf.: 37472 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LACLOS (Pierre Choderlos de)]. Les Liaisons dangereuses, ou Lettres Recueillies dans une Société, & publiées pour l'instruction de quelques autres. Par M. C... de L...
Amsterdam, et se trouve à Paris, chez Durand neveu, libraire à la sagesse, rue Galande, 1782.
4 volumes in-12, demi-veau blond de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bronze, plats de papier marbré saumon, tranches rouges, 248 p.; 242 p.; 231 p. et 257 p. (chaque partie est précédée d'un titre et faux-titre inclus dans la pagination).
"Véritable seconde édition", seule corrigée par l'auteur. Parue immédiatement à la suite du tirage "A", elle est donnée comme "très rare" par Max Brun dans sa bibliographie. Impression nouvelle, entièrement recomposée, elle contient le même nombre de cahiers et de pages que la première et est imprimée sur le même papier, avec les mêmes caractères.
Elle est la seule édition que Laclos ait personnellement revue et celle qui a servi aux rééditions modernes de son chef-d'oeuvre.
Ce tirage a été identifié par Gérard Willemetz conservateur à la Bibliothèque Nationale, sur l’unique exemplaire alors connu, acheté à Camille Bloch en 1928 (cf. 'La véritable deuxième édition originale des Liaisons dangereuses', "Bulletin du bibliophile", 1957, n°2, p. 45-52 et Max Brun, 'Etudes des éditions...', id., 1958, p. 125-134).
"Le 19 juillet 1802, répondant à une question de son fils sur les exemplaires des 'Liaisons dangereuses', Laclos nous apprend qu'il n'a participé qu'à deux éditions de son roman, celles pour lesquelles il a passé contrat avec le libraire Durand: l'édition originale prévue par l'acte du 16 mars 1782 et [cette] deuxième édition parue en mai, en application de l'avenant du 21 avril 1782. Celle-ci constitue une révision de l'originale (…) ; c'est cette seconde édition, plus correcte que la première, que nous reproduisons (…). Aucune des éditions ultérieures n'a d'autorité" (cf. René Pomeau, préface à sa réédition des 'Liaisons dangereuses', GF, 2006).
(Max Brun, 'Bibliographie des éditions des Liaisons dangereuses', "B", p. 10)
Minimes traces de restaurations à la reliure. Petites piqûres et petits accrocs de papier sans gravité. Quelques ressauts de cahiers.
Provenance: "Edouard Fournier" (1819-1880) avec petite signature ex-libris sur le contreplat, auteur, critique littéraire, historien, bibliographe et bibliothécaire et "Borromée Cossa" avec ex-libris gravé.
Très bon exemplaire, frais, bien relié à l'époque en 4 volumes.

Réf.: 37451 - Eur 4000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). 1- Les Confessions de J.J. Rousseau, Suivies des Rêveries du Promeneur Solitaire. Genève, [Société Typographique], 1782. (4), 471 p. et (4), 279, (1) p. et 300 p., 2 bandeaux historiés.
2- [Les Confessions de J.J. Rousseau]. Second supplément à la collection des œuvres de Rousseau (…). Tome premier [second]. Genève, s.n [Barde et Manget], 1789. [2-], 439 p. et [2-], 403 p.
(ENSEMBLE COMPLET EN EDITION ORIGINALE - COMPLETE SET OF ALL PARTS IN FIRST EDITION).

4 volumes in-8, plein veau porphyre de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux et vert bronze, double filet en encadrement sur les plats, filet sur les coupes, tranches rouges.
Editions originales des deux parties de l’autobiographie de Rousseau, formant son ensemble complet en douze livres, réunies à l’époque en reliure uniforme.
La publication en fût entièrement posthume: 1782 pour la première partie et 1789 pour la seconde.
1- Edition originale de premier tirage (dite "à gros caractères") comprenant les six premiers livres des 'Confessions' ainsi que les 'Rêveries du promeneur solitaire'. (Dufour, I, n°340. Gagnebin, n°1, p. 1889).
2- Edition originale de la seconde partie des ‘Confessions’ constituée par les livres VII à XII. Parue comme "second supplément" à la "collection des œuvres", cette seconde partie a été imprimée par Barde et Manget à Genève et publiée par Pierre Moultou, fils aîné de Paul-Claude, ami et exécuteur littéraire de Rousseau. (Dufour, I, n°341. Gagnebin, n°3, p. 1893).
Sur les conditions de publication, cf. R.-A. Leigh, 'Unsolved Problems in the Bibliography of Rousseau', p.133-137 et Calemard, ‘L'édition originale des 'Confessions', p. 85 à 89.
2 feuillets inversés (in ‘Rêveries’, p. 289-292). Petites taches, auréoles claires et légères rousseurs éparses. Traces de restaurations anciennes à la reliure.
, très bon exemplaire, bien relié à l’époque.

Réf.: 37167 - Eur 3800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA FAYETTE (Marie-Madeleine, comtesse de)] ou LAFAYETTE. La Princesse de Monpensier [Montpensier].
Paris, Charles de Sercy, 1662.
In-12 (151 x 96 mm), plein veau granité de l'époque, dos à 4 nerfs plats guillochés or, garnis de caissons entièrement dorés aux petits fers à la grotesque, filets en tête et pied, triple filet doré en encadrement sur les plats, roulette sur les coupes, (4) f., 142 p.
Edition originale, rare, du premier ouvrage de Madame de La Fayette, "fondateur de l'art classique de la nouvelle", "qui marque la genèse du roman d’analyse psychologique à la française".
Publiée sous le voile de l'anonymat, l'édition a été partagée entre quatre libraires: Charles de Sercy, Augustin Courbé, Thomas Jolly, Louis Billaine.
"Le modèle de ce que devait être la nouvelle classique par la rapidité et la sobriété du style, l'intériorité de l'action, le pessimisme de la pensée (...). Un premier crayon de 'La Princesse de Clèves' " (cf. Henri Coulet, 'Le roman jusqu'à la Révolution', p. 245-246).
"La Princesse de Montpensier" a été adaptée au cinéma en 2010 par Bertrand Tavernier.
(Le Petit, 346. Lever, 'La fiction narrative au XVIIe s.', n°354. Tchemerzine-Scheler, III, 831).
Provenance: "H. Cornbury" avec petite signature ex-libris ancienne (début XVIIe) sur le titre et "Beilly Thompson of Escrick" avec ex-libris ancien armorié et gravé au contre-plat.
Quelques épidermures et petites traces de restaurations à la reliure.
Bel exemplaire, bien relié à l'époque, assez grand de marges.

Réf.: 37438 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VATTEL (Emer de). Le Droit des Gens, ou Principes de la Loi Naturelle, appliqués à la conduite & aux affaires des Nations & des Souverains.
Londres [i.e. Neuchâtel, Abraham Droz], 1758.
2 tomes reliés en un volume in-4 (194 x 255 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs richement ornés de compartiments fleuronnés "à la grenade" et cloisonnés, filets d'encadrement à froid sur les plats, pièce de titre de maroquin bordeaux, roulette sur les coupes, xxvi p., (26) p. de table, 541 p. et (2) f. de faux-titre et titre, (16) p. de table, 375 p., (1) p. d'errata, titre imprimé en noir et rouge orné d'une vignette gravée à la marque et devise de l'imprimeur ("Apud Liberos Tutior").
Véritable édition originale de premier tirage, rare, de cet ouvrage fondateur dans l'histoire des idées politiques, du droit international et de la diplomatie.
Plébiscité par ses contemporains à travers l'Europe entière ainsi qu'en Amérique (la déclaration d'indépendance des États-Unis reprend sa définition de la souveraineté étatique), l'ouvrage de Vattel qui réintroduit une vision libérale héritée de Locke et de Jurieu, exerça une influence décisive.
Dans le sillage de Grotius et de Christian Wolff, il jette les fondements théoriques du droit international public moderne, des rapports entre les États et est l'un des premiers à traiter de la question de la moralisation de la guerre et des moyens de sa suppression.
L'ouvrage traite également de la question du gouvernement intérieur des États sous un angle novateur; de larges passages sont consacrés aux questions économiques, commerciales et démographiques.
(Camus-Dupin, 202. Lonchamp, 3084. Quérard, X, 67. "Le Livre neuchâtelois", 1533-1983, n° 29, p. 36 ["chef-d'œuvre de la typographie neuchâteloise"].
Cette édition originale de Neuchâtel est rare: elle manque à Kress Library, Goldsmiths et Einaudi).
Infime trace de restauration aux mors.
Très bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37563 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


PAPIN (Denis). La Manière d'amolir les os, et de faire cuire toutes sortes de viandes en fort peu de temps, & à peu de frais. Avec une description de la Machine dont il se faut servir pour cet effet, ses propriétés & ses usages, confirmes par plusieurs expériences. (RARE EXEMPLAIRE AVEC SUPPLEMENTS EN 164 p., 6 f. ET 2 PLANCHES PLIES).
Paris, Estienne Michallet, 1682.
In-12, plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, roulette dorée sur les coupes et les coiffes, tranches rouges, (1) f. de titre, (10), 164 p. et (6) f., 2 planches dépliantes.
Première édition française de cet ouvrage qui rend compte de l’invention de la machine à vapeur.
Calviniste né dans les environs de Blois, Denis Papin devint médecin, collabora avec Leibniz, puis se réfugia à Londres avant la révocation effective de l'Édit de Nantes.
Cet ouvrage célèbre avait paru l'année précédente (1681) à Londres, où Papin travaillait avec Boyle, sous le titre de ‘A new Digester or Engine for softning bones…’.
Papin rend compte de son invention: une "marmite" de fonte surmontée d'un couvercle maintenu en pression par des vis et une soupape de sûreté, dispositif qui permet d’élever la pression et la température de l’eau au-delà de 100°. Avec pour résultat une cuisson plus rapide des aliments et la possibilité de réduire os et viandes en pulpe, voire en liquide. Cette "marmite de Papin" ou "Digesteur", ancêtre de l'autocuiseur, est la première machine à vapeur, que Papin perfectionnera pour l'appliquer à la propulsion.
La première planche dépliante est ornée de 8 figures gravées sur cuivre qui représentent les différents composants de la machine. La deuxième, qui accompagne le supplément, est ornée de 10 figures qui montrent les améliorations.
(En Français dans le texte, 135. Kress, 'Suppl.', S.1545. Krivatsky, 8545. Oberlé, 89: "Ouvrage extrêmement rare". Vicaire, 'Biblio. gastronomique', 651-652).
Cet exemplaire est l’un des rares à comporter, à partir de la page 159, deux importants compléments: p.159-164 "Premier Advis de Mr Edmond King (...)" sur sa machine à vapeur, puis 6 feuillets non chiffrés: "Advis de Monsieur Comiers" sur une machine "rendue beaucoup plus commode & plus assurée", ce dernier supplément avec sa planche particulière repliée.
Infimes traces de restauration à la reliure.
Très bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37571 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LEWIS (Matthew Gregory). Le Moine, traduit de l'anglois.
Paris, chez Maradan, An V - 1797.
3 volumes in-12, demi-basane marbrée de l'époque, dos lisses ornés de filets dorés, pièces de titre et de tomaisons de maroquin rouge et bronze, (4), 238 p. ; (4), 263 p. et (4), 292 p.
Première édition française, rare, publiée quelques mois après l'originale anglaise, dans la traduction de J.-M. Deschamps, J.-B. Desprès, P.-V. Benoist et P.-B. Lamare.
Emblématique du roman gothique, "Le Moine" exerça une influence majeure sur la littérature européenne de son temps.
Son auteur, Mathew Gregory Lewis, n'avait pas vingt ans lorsqu'il composa ce roman.
Sorcellerie, inceste, parricide, viol, autant de thèmes qui attirent les foudres de la censure dès la sortie du livre dont la teneur blasphématoire réjouit le marquis de Sade, qui plaçait 'Le Moine' parmi ses romans favoris.
"Ce récit sulfureux, où le fantastique se mêle à l'horreur et où le désir règne en maître, créa le scandale avant d'être érigé en objet de culte par des générations d'écrivains. On ne compte plus les romantiques qui, comme Hoffmann, Coleridge et Hugo, s'en inspirèrent; Dickens alla jusqu'à acheter le manuscrit aux enchères ; Breton en fit un modèle pour le surréalisme; et Artaud salua l'envoûtante 'sorcellerie verbale' de Lewis" (Laurent Bury, GF, 2011).
Quelques rousseurs éparses.
WorldCat ne recense que 4 exemplaires de cet ouvrage dans le monde.
(Oberlé, 'Romans gothiques', n°22: "De toute rareté". Summers, 'Gothic bibliography', p. 423. Garside, 'The English Novel 1770-1829', 1796:63).
Bel exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37594 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CATHERINE II (impératrice de Russie)]. Instruction de sa Majesté Impériale Catherine II pour la Commission chargée de dresser le projet d'un nouveau Code de Loix.
A St.-Petersbourg, de l'Imprimerie de l'Académie des Sciences, 1769.
Grand in-8 (212 x 130 mm), plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, roulette au noir sur les coupes, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches marbrées, (2), 172, (3) p. de table et errata.
Rarissime "édition originale et seule complète" imprimée à Saint-Pétersbourg à l'Académie des sciences, non mise dans le commerce.
Cette 'Instruction préparatoire' ("Nakaz" en russe) a été composée par Catherine II en vue d'une refonte de la codification en Russie selon les principes inspirés de Montesquieu, de Beccaria et de l’idéal des Lumières.
"En mars-avril 1766 la première ébauche du code, composée en français, fut traduite en russe par les secrétaires de l’impératrice. Catherine continua son travail sur ce texte russe qui se transforma en version officielle de l’Instruction".
C'est à partir de cette version que Grigori Kozitski restitua cette 'Instruction' en français et qu'elle fut imprimée, dans cette version définitive, par l'Académie des Sciences à Saint-Pétersbourg en 1769.
Cf. Nadejda Plavinskaia, 'Catherine II ébauche le Nakaz', "Revue Montesquieu", (1998), 2, p. 67-88, et de la même auteure son édition critique de l'Instruction, Moscou, Monuments de la pensée historique, 2018.
(Catalog of Russica, I, 385. Camus-Dupin, 'Bibliothèque des livres de droit', n°3301).
Traces de restauration aux mors.
Provenances : Jean-Frédéric Kuhn (XVIIIe) avec son ex-libris gravé armorié. Franc-maçon, négociant de Strasbourg installé à Bordeaux, disciple direct de Pasqually qui l’aurait initié, il fonda la loge "L'Étoile Flamboyante aux Trois Lys" (1773) et initia le Prince Galitzine.
Autre ex-libris gravé : Carl Gustav Palm de Riga (début XIXe).
Bel exemplaire, très bien relié à l'époque, imprimé sur papier fort.

Réf.: 37429 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[ROBERT (Marie-Anne)]. Le Monde de Vénus, ou Les plaisirs de Citère.
Citère [i.e. Paris ?], s.n., 1772.
2 tomes reliés en un volume in-12, plein maroquin rouge vermillon, dos à 5 nerfs perlés or, orné d'un décor de compartiments richement dorés fleuronnés et cloisonnés, titre doré, triple filet d'encadrement sur les plats, roulette sur les coupes, large dentelle intérieure, tranches dorées (rel. signée Chambolle-Duru), (2), 284 p. et (2), 268 p., vignette de titre.
Edition unique, non répertoriée, tiré-à-part d'un ouvrage plus vaste de l'auteure; "Les Voyages de Milord Céton dans les sept Planettes [sic]" (1756-1766).
Roman de proto-science-fiction interplanétaire, plus extravagant et plus original que les utopies de son temps, le récit offre une abondance de motifs inédits, disparates et bizarres. Le contenu est, par ailleurs, donné comme "remettant en cause l’ordre social et la situation des femmes".
Des sept récits du roman initial (selon sept planètes), deux sont restitués dans notre édition: Vénus et Mars.
"Vénus offrira une espèce d'île de Cythère, où l'on ne songe qu'à faire l'amour & satisfaire ses passions. Dans Mars nous ne verrons que guerre & carnage. On peuple cette planette [sic] de héros dont l'unique souci et de s'entre-détruire" (Avertissement donnée en préliminaire de la reddition de l'ouvrage, dans la collection des "Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques", 1787, tome XVII, p. viii).
Née dans une famille aristocratique qui fréquentait Fontenelle, Marie-Anne Robert, née de Roumier (1705-1771) fut placée dans un couvent après la mort prématurée de ses parents et la ruine de sa famille. Elle en fut extraite pour épouser un avocat du nom de Robert sur lequel on ne possède aucun renseignement.
L'édition complète en 7 parties des "Les Voyages de Milord Céton" (1756-1766) n'est décrit qu'à cinq exemplaires dans le monde (WorldCat).
Aucun autre exemplaire de notre édition, sans doute unique, n'est recensé ni cité.
Provenance: Le célèbre bibliophile Gustave Mouravit (1840-1920) avec son petit monogramme sur les titres et une note de sa main sur la première garde blanche: "Volume rarissime : je n'en ai jamais rencontré d'autres exemplaires. Celui-ci avec toutes ses marges, est certainement unique".
Magnifique exemplaire, non rogné, témoins conservés, dans une éclatante reliure Chambolle-Duru sans doute exécutée à la demande de G. Mouravit.

Réf.: 37581 - Eur 2800.00
Ajouter au panierOuvrage commandé



PHILIDOR (François André Danican dit). L'analyze des Echecs: contenant Une Nouvelle Méthode Pour apprendre en peu de tems à se Perfectionner dans ce Noble Jeu. [I.e. L'Analyse du jeu des échecs].
Londres, 1749.
In-8 (127 x 202 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, coupes et coiffes filetées, tranches rouges, xiv, 162 p.
Edition originale de second tirage, à la date de l'originale, comportant le fleuron de titre à la double corne d'abondance.
Un des premiers traités d'échecs en langue française rapidement devenu un classique. L'ouvrage sera édité des centaines de fois et traduit rapidement dans les principales langues.
Issu d'une dynastie de musiciens, Philidor fut recruté dès l'âge de dix ans à la Chapelle royale de Versailles où il devint l'élève de Campra. Sa carrière musicale fut très importante, il est ainsi le créateur de l'Opéra-Comique en France.
Simultanément, dès son plus jeune âge, il se prit de passion pour les échecs jusqu'à devenir joueur à plein temps, parcourant l'Europe pour s'affronter aux meilleurs. Après sa victoire contre Stamma à Londres en 1742, il fut consacré meilleur joueur d'Europe, titre qu'il conserva jusqu’à sa mort.
Dans ce véritable "Discours de la méthode" des échecs, Philidor rompt avec les conceptions antérieures du jeu, pour formaliser un système rationnel et fournir, le premier, les principes et les lois ont cours jusqu'à nos jours.
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 49:782. Linde-Niemeijeriana, 'A Catalogue of the Chess Collection in the Royal Library The Hague, n°445).
Quelques rousseurs et auréoles claires éparses. Auréole à la dernière garde blanche. Traces de restauration à la reliure.
Petite signature ex-libris ancienne: "Salabert"
Très bon exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37550 - Eur 2500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DU CHATELET (Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise)]. Institutions de physique.
Paris, Prault fils, 1740.
In-8, plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, ornés de compartiments richement dorés "à la grotesque", pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, roulette dorée sur les coupes, (1) f. de titre, (4), 450 p., (20) p. de table, (4) p. de catalogue éditeur, (2) p. d'errata, (4) p. d'approbation et de privilège, frontispice gravé, 11 planches dépliantes, vignette de titre et 22 vignettes dans le texte.
Edition originale, complète du frontispice allégorique avant la lettre, qui ne figure qu'à quelques exemplaires.
11 planches dépliantes contenant 83 figures gravées en taille-douce, vignette de titre et 22 jolies vignettes au burin dans un encadrement rocaille en tête de chaque chapitre.
Brillante tentative de synthèse entre la physique de Newton et la métaphysique de Leibniz, les "Institutions" sont considérées encore aujourd'hui comme l'une des meilleures expositions de la physique leibnizienne.
L’ouvrage fut également composé à des fins pédagogiques par Mme Du Châtelet, qui ambitionna de mettre ses vastes connaissances au service de la jeunesse, en pensant à son fils auquel l’ouvrage est dédié.
"Elle y part de notions simples pour aboutir aux connaissances les plus complexes de la science de son temps (…). Dans sa préface, elle réhabilite l’éducation scientifique, en insistant sur sa valeur formatrice, mais aussi en expliquant pourquoi elle doit se situer dès l’enfance" (M. Touzery, 'E. Du Châtelet, un passeur scientifique au XVIIIe s.', Revue pour l’hist. du CNRS, n°21, 2008).
Bien qu’applaudi par les milieux scientifiques, le livre donna lieu à d’ardentes controverses.
En 1746, Madame Du Châtelet fut élue à l’Académie de Bologne, la seule ouverte aux femmes et "la Décade d’Augsbourg" la classa parmi les dix savants les plus célèbres de l’époque.
Relié sans le faux-titre.
(DSB, III, 216).
Très bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque, complet du frontispice, de l’errata et du catalogue éditeur.

Réf.: 37547 - Eur 2200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BARBEY D'AUREVILLY (Jules). Les Diaboliques.
Paris, E. Dentu (Orléans, impr. de G. Jacob), 1874.
In-12 (115 x 180 mm), demi-maroquin acajou à grands coins soulignés de doubles filets à froid, dos à 5 nerfs orné de compartiments garnis d'un décor d'encadrement à froid, titre doré, daté en pied, tête dorée (reliure Semet & Plumelle), (1) f. de faux-titre, viii, [7-], 354 p., (1) f. de table, exemplaire non rogné.
Edition originale de premier tirage pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers.
Dès sa publication en novembre 1874, ce recueil de six nouvelles fut saisi et Barbey poursuivi en justice. La police se rendit chez l'éditeur Dentu afin de saisir les exemplaires et l’auteur comparut sous l’inculpation "d'outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs".
Âgé de soixante-six ans en cette année 1874, Barbey, qui avait déjà été emprisonné à plusieurs reprises, ne trouva plus de soutien. Ce fut finalement grâce à l'intervention de Gambetta qu’il négocia un non-lieu avec les autorités en échange du retrait du livre. Il fallut attendre 1882 pour que ‘Les Diaboliques’ soit réédité par Alphonse Lemerre et enfin diffusé.
(Carteret, 'Epoque romantique', I, 110-112: "Fort rare et recherché". Drujon, ‘Ouvrages condamnés’, p. 124. En Français dans le texte, n°300. Vicaire, I, 305).
Très bon exemplaire, très frais, très bien relié par Semet et Plumelle, non rogné, grand de marges.

Réf.: 37592 - Eur 2200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis)]. Lettre sur les sourds et muets, A l'Usage de ceux qui entendent & qui parlent. Avec des additions (...).
S.l.n.e. [i.e. Jean-Baptiste Bauche fils], 1751.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filets à froid en encadrement sur les plats, tranches rouges, x, 400 p., (1) f. de faux-titre, (12) p. d'errata et de table, 5 planches gravées hors texte, imprimé sur papier fort.
Rare exemplaire de l’édition originale dans un tirage qui fournit le "stade ultime du texte" (Adams).
L'exemplaire est en tout point conforme à celui décrit par Lucien Scheler dans ses augmentations à Tchemerzine (II, p. 929, n°2).
Il est augmenté, sans interruption à partir de la p. 242, des ajouts donnés par Diderot et son éditeur aux cahiers de premier tirage, possède une page de titre recomposée pour l’occasion, 400 pages suivies d’un feuillet de faux-titre ("Additions pour servir d’éclaircissemens…"), d'une page d'errata et de 11 pages de table.
Les feuillets A2, D4, E1 et L5 sont cartonnés.
Le livre a été publié sans nom d’éditeur par Jean-Baptiste Bauche fils, avec la permission tacite de Malesherbes, nouveau et libéral directeur de la librairie, malgré que Diderot soit emprisonné à Vincennes sous le coup d’une lettre de cachet.
Diderot composa cet essai pour de réfuter les théories de l’abbé Batteux. Il y expose ses conceptions novatrices sur la formation du langage et annonce plusieurs de ses théories esthétiques notamment "le modèle idéal", "le sublime" ou "le spectateur de sang-froid", théories qu’il reprendra par la suite dans ses 'Salons' ou dans le 'Paradoxe sur le comédien'.
(Sur ce tirage peu commun voir Adams, LH4 notes et Tchemerzine-Scheler, II, 929).
Quelques infimes traces de restauration.
Ex-libris armorié "Anne Paul de Fontenay" gravé par Stallin et daté de 1751. Il devint lieutenant-général du bailliage d’Autun et premier maire de la ville à la Révolution.
Bel exemplaire, très frais, grand de marges (155 x 99 mm), imprimé sur papier fort, très bien relié à l’époque.

Réf.: 37431 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BETZKY (Ivan Ivanovitch) ou BETZKI, DIDEROT (Denis), CATHERINE II (impératrice de Russie). Les plans et les statuts, des différents établissements ordonnés par sa Majesté Impériale Catherine II pour l'éducation de la jeunesse, et l'utilité générale de son empire. Ecrits en langue russe par Mr. Betzky & traduits en langue françoise, d'après les originaux, par M. Clerc (...).
Amsterdam, Marc-Michel Rey, 1775.
2 tomes reliés en un volume in-4, demi-veau acajou, dos à 5 nerfs filetés or soulignés d'un jeu de filets dorés, tranches rouges (rel. moderne dans le goût de l'époque), vi, (2), 160, 42, (2) p., frontispice, 1 tableau dépliant, 3 grands plans dépliants (en fin) et (2) f., 160 p., frontispice, 2 planches et 3 tableaux dépliants.
Première édition ornée d'une belle illustration gravée sur cuivre de 4 planches allégoriques dont 2 en frontispice, 3 plans dépliants de la "Maison des Enfants trouvés" (en fin de volume), 66 grandes vignettes dans le texte, ensemble réalisé principalement par des artistes russes à l'exception de quelques vignettes de Picard, ainsi que de 4 tableaux dépliants
En relation étroite avec le cercle des Encyclopédistes, conseiller de Catherine II en matière d’éducation et directeur des Bâtiments impériaux, Ivan Betzky composa ce vaste et ambitieux plan de réformes de l’éducation et de l'enseignement en Russie.
D’inspiration philanthropique, il envisage aussi bien les aspects théoriques, pratiques, que matériels (architecture) et s'étend à toutes les classes de la population, de la prise en charge des enfants abandonnés à la formation des élites intellectuelles du pays.
L’ouvrage contient une large introduction et des "Réflexions sur l’Education des Demoiselles" par le traducteur Nicolas Gabriel Le Clerc et se conclut par une "Addition de l'éditeur, M. D****" (Diderot).
Diderot, dont l’influence se fait ressentir tout au long de cet ouvrage, avait été enthousiasmé par le projet. Il supervisa cette traduction et y ajouta des commentaires (cf. George Dulac, 'Diderot éditeur des plans et statuts des établissements de Catherine II', in : 'Dix-huitième siècle', 16, 1984, p. 323-344).
(Adams, 'Bibliographie de Diderot', II, PV1 p. 360-361. Cat. Russica de la librairie impériale publique de St. Petersburg, I, 1200).
Bel exemplaire, bien relié, très frais, texte et illustrations parfaitement conservés sans rousseurs ni défauts.

Réf.: 37561 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DUMAS PERE (Alexandre). Napoléon Bonaparte, ou Trente ans de l’histoire de France. Drame en six actes.
Paris, Tournachon-Molin, 1831.
In-8, demi-maroquin rouge de l'époque, dos à 5 nerfs filetés or richement orné de de cloisons fleuronnées, titre doré, daté en pied, tête dorée, couverture conservée, (6), xvi, 219 p.
Edition originale de ce drame historique représenté pour la première fois au théâtre de l’Odéon le 10 janvier 1831, avec un succès considérable.
Oeuvre ambitieuse - la seule pièce du XIXe siècle en 6 actes -, réunissant jusqu’à 76 personnages, cette fresque épique retrace la vie de Napoléon, habilement découpée en 23 tableaux jusqu’à la dernière scène: l’agonie et la mort de l’Empereur.
Dumas ressentit le besoin de faire précéder son édition d’une justification politique dans laquelle il rappelait aux lecteurs qu'il est le fils d'un général républicain.
(Clouzot, p. 50. Munro, p. 17. Reed, p. 38. Vicaire, III, 338).
Seulement 5 exemplaires sont recensés par WorldCat dans le monde.
La couverture est défraîchie et tachée.
Provenance: l'érudit et bibliophile normand André Mousset (n°1316) avec petit cachet ex-libris sur la première contre-garde blanche et "F.-P. Leclerc" avec ex-libris gravé.
Bel exemplaire, très bien relié, très frais, non rogné.

Réf.: 37650 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CAMUS (Albert). Lettres à un ami allemand. (EXEMPLAIRE NUMEROTE AVEC ENVOI A ETIEMBLE)
Paris, Gallimard, 1945.
In-12, broché, couverture éditeur, 81 p., (1) p. de table.
Edition originale de librairie de ces quatre lettres, composées en 1943 et 1944, d’abord publiées séparément dans des revues de la Résistance pour les deux premières et, pour la troisième, en janvier 1945 dans la revue "Libertés". La quatrième lettre, inédite, est publiée ici pour la première fois.
Le recueil est dédicacé au poète et résistant René Leynaud, que Camus connut à Lyon pendant la Résistance et qui fut fusillé en juin 1944.
"Ces lettres expriment déjà la doctrine de 'La peste' et de 'L'homme révolté' ".
Jolie édition typographique, imprimée avec soin en caractères rouges et noirs.
Envoi autographe signé: "Pour Etiemble, ce livre de souvenirs avec la déjà fidèle sympathie d’Albert Camus".
René Etiemble se lia à Camus à travers Claude et Michel Gallimard dont il était très proche. Il collabora à la "Nouvelle Revue Française" et aux "Temps Modernes" où il publia, en novembre 1947, le premier article consacré à "La Peste" pour défendre Camus contre un article de la Pravda.
Des bibliothèques de René Etiemble (envoi), Michel Demont et Jacques Attali (ex-libris).
Très bon exemplaire, numéroté, un des 250 hors commerce, imprimé sur papier alfa Navarre.

Réf.: 37432 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MOLIERE (Jean-Baptiste Poquelin, dit). Les Fourberies de Scapin. Comédie.
Suivant la copie imprimée à Paris [Amsterdam, Daniel Elzevier], 1671.
In-12 (130 x 74 mm), plein maroquin rouge janséniste, dos à 5 nerfs, titre doré, coupes et coiffes filetées or, tranches dorées sur marbrures, dentelle intérieure (reliure de Masson et Debonnelle), 82 p., (1) f. blanc.
Première édition elzévirienne publiée la même année que l'originale parisienne, par Daniel Elzevier à la marque de la sphère.
'Les fourberies de Scapin' marque le retour de Molière à la farce; la pièce fit l’objet de 16 représentations au théâtre du Palais Royal entre le 24 mai et le 17 juillet 1671. Montée après les comédies-ballets, la pièce fut fraîchement accueillie par ses contemporains. Elle n’en demeure pas moins aujourd’hui l’une des pièces les plus populaires de Molière.
(Guibert, I, 325. Tchemerzine, IV, 796. Willems, 'Elzevier', n°1450).
Très bel exemplaire, bien complet du dernier feuillet blanc, parfaitement établi en maroquin rouge janséniste par Germain Masson et Charles de Debonnelle vers 1870; tous deux anciens ouvriers et successeurs de Capé.
De la bibliothèque Maxime Denesle (1978, n° 142) et Michel Dubos avec petits ex-libris.

Réf.: 37434 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA METTRIE (Julien Offray de)]. L'Homme Machine.
Leyde, De l'Imp. d'Elie Luzac Fils, 1748.
In-8 (95 x 160 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, garni de caissons richement fleuronnés et cloisonnés, triple filet d'encadrement dorés sur les plats, filets sur les coupes, roulette sur les chasses, tranches rouges, (1) f. de titre, 148 p.
Edition à la date de l'originale qui renferme en tête un avertissement de l'éditeur qui donne des informations sur les conditions de publication de ce brûlot, ainsi qu'une dédicace à Haller.
Cette édition, donnée comme "très rare", est considérée comme l'originale par René Paquet ('Essai sur La Mettrie', p. 187).
Le plus célèbre et le plus scandaleux des traités de La Mettrie dans lequel celui-ci livrait ouvertement les fondements de sa doctrine radicale d'un matérialisme biologique intégrale.
"Le premier philosophe français d’envergure à défendre la thèse du matérialisme. Non seulement il coalisa contre lui philosophes et théologiens, mais les philosophes matérialistes qui lui succédèrent avaient coutume de prendre à partie sa philosophie prétendument favorable à la 'débauche' (…). Les vastes synthèses esquissées par d’Holbach ou Diderot auraient été difficilement concevables sans ce génial précurseur. La biomécanique du XXIe s. et les ingénieurs travaillant à la réalisation de l’interface homme-machine ne peuvent que rendre hommage aux intuitions lamettriennes" (Christophe Paillard, "Matérialisme des Lumières, 'L’homme-machine’", Notice introductive, Ferney-Voltaire, 2004).
('En Français dans le texte', n°151. Voir Garrison & Morton, n°586. Stoddard, n°33. Tchemerzine-Scheler, III, 949).
L'ouvrage est suivi de " Lettres critiques sur les lettres philosophiques de Mr. de Voltaire (…)", S.L., 1753 par David Renaud Boullier.
Provenance: Alex. Greg. VICHET gravé par Jubert: Alexandre Grégoire de Vichet (1731-1799), Trésorier de France à Montpellier, en 1789 membre de l'Assemblée de la noblesse de Montpellier pour l'élection des députés aux Etats généraux.
Très bel exemplaire, très bien relié à l'époque, très frais, parfaitement conservé.

Réf.: 37565 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



HUGO (Victor). L'année terrible.
Paris, Michel Lévy, 1872.
Grand in-8, broché, couverture imprimée, (4) f., 427 p., exemplaire non coupé, sous étui de demi-maroquin rouge cerise et emboîtage de cartonnage marbré bordé du même maroquin.
Edition originale numéroté sur Hollande.
Recueil de poèmes dans lequel Hugo se fait le chroniqueur des événements douloureux qui ont marqué la France des années 1870-1871: la guerre avec la Prusse, la défaite et le siège de Paris, la chute de l’Empire, l’avènement de la IIIe République, ainsi que l’insurrection de la Commune réprimée dans le sang.
Il exalte la France en armes et l'héroïsme de "Paris, capitale des peuples" à laquelle est dédié ce livre dans lequel faits personnels et événements historiques sont entremêlés.
Exilé depuis vingt ans, Hugo était rentré à Paris le 5 septembre 1870, plus que jamais engagé dans le combat contre l’injustice et contre toutes les tyrannies.
(Carteret, I, 423-424. Le Quillec, "Commune de Paris", n°1237. Vicaire, IV, 345).
Provenance: le président Georges Pompidou avec son ex-libris gravé.
Très bel exemplaire, un des 150 sur Hollande (n° 108), entièrement non coupé, très frais, tel que paru, à l'état de neuf.

Réf.: 37653 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CAMUS (Albert). Actuelles. Chroniques 1944 - 1948 - Actuelles II. Chroniques 1948-1953 - Actuelles III. Chroniques algériennes 1939-1958. (EXEMPLAIRE SUR GRAND PAPIER AVEC ENVOI - A L'ETAT DE NEUF).
Paris, Gallimard, 1950, 1953 et 1958.
3 volumes in-12, brochés, couvertures imprimées, exemplaires non coupés à l'état de neuf.
Edition originale sur grand papier enrichi d'un envoi de l'auteur.
Recueil d’essais et d’articles donnés pour "Combat" et "L’Express", mais aussi interviews, réponses aux critiques, préfaces et conférences tous en relation avec l’actualité.
Publié en 1958, le dernier recueil: "Actuelles III. Chroniques algériennes, 1939-1958", rassemble les écrits de Camus sur la question algérienne, depuis l’époque où il débutait à "Alger républicain".
Pour les trois volumes de la série: un des 260 exemplaires sur grand papier alfa mousse Navarre numéroté.
Le premier volume comporte un envoi signé: "A Monsieur Pierre Fontaine / avec les vœux cordiaux / d'Albert Camus".
Essayiste et journaliste, Pierre Fontaine (1903-1969) avait vécu en Algérie et y consacra une partie importante de ses travaux.
Exemplaires non coupés à l'état de neuf.

Réf.: 37455 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CERVANTES (Miguel de). Nouvelles de Michel de Cervantes, Auteur de l'Histoire de Don Quichotte. Traduction nouvelle. Seconde édition augmentée de plusieurs histoires.
Amsterdam, Claude Jordan, 1709.
2 volumes in-12, plein maroquin rouge à long grain, dos lisses ornés de doubles filets dorés en place des nerfs et d'un décor de fers spéciaux répétés à froid, roulettes perlée et pointillée en encadrement des plats, coupes et coiffes filetées d'or, tranches dorées, roulette intérieure dorée, gardes de soie moirée (reliure signée Bozérian, vers 1800), (8), 451, (5) p. de catalogue, 6 planches gravées dont le frontispice et (2) f. bl., 456 p., 5 planches gravées dont le frontispice.
Première édition, en second tirage, de cette traduction par Saint-Martin de Chassonville, augmentée de quatre nouvelles: "L'illustre Fregonne", "L'histoire de Ruis Dias" (au tome I) et "Le Mariage trompeur", "Les Entretiens de Scipion & de Bergance" (au tome II).
Tome I: 5 planches comprises dans la pagination et un frontispice.
Tome II: 4 planches comprises dans la pagination et un frontispice. Les pages 1-4 sont blanches comme il se doit. Le feuillet blanc p. 43-44 manque. Il devrait remplacer une planche qui ne fut jamais été imprimée.
Exemplaire conforme à celui de la Bibliothèque Nationale d’Espagne (numérisé, OCLC 890297588) et à celui décrit par Givanel Mas & Plaza Escudero, 'Colección Cervantina', n°172.
(J. Givanel Mas & L.-M. Plaza Escudero, ‘Catálogo de la Colección Cervantina, I, p.205 n°172. Palau, II, 178. Ruiz, ‘Bibliografía crítica de (…) Cervantes’, I, n°897, signale que cette édition est rare: "Edición rara, que no he visto descrita ni mencionada por nadie").
Ex-libris gravé et armorié: "Harriman, Lecomte Du Noüy" (Pierre Lecomte Du Noüy et son épouse Mary Bishop Harriman).
Quelques menus accrocs de papier.
Bel exemplaire, dans une fine et décorative reliure de maroquin rouge à grain long signée par Bozerian.

Réf.: 37559 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BOISSONADE (Gustave). Histoire de la réserve héréditaire et de son influence morale et économique.
Paris, Guillaumin, 1873.
In-8, demi-percaline bleu nuit à la Bradel, pièce de titre de maroquin ocre, couverture conservée (rel. Goy & Vilaine), xv, 746 p., exemplaire non rogné.
Edition originale. Par le fondateur du droit civil japonais, l'un des ouvrages principaux de Gustave Boissonade, couronné par un prix de l'Institut de France et l'une des innovations majeures en matière de condition successorale dans l'histoire du droit civil français.
(Y. Okubo, 'Le premier Code civil japonais', in 'Boissonade et la réception du droit français', n°1, p. 84).
La couverture imprimée a été réparée et conservée.
Bel exemplaire, très frais, très bien relié.

Réf.: 37580 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[DIDEROT (Denis)]. Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voyent.
Londres [i.e. Paris, Durand], 1749.
Petit in-8 (94 x 153 mm), plein veau marbrée de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, 220 p. et (1) p. "d'Avis au relieur", 6 planches gravées hors texte.
Edition originale, comportant l'"avis au relieur" au verso de la page 220, et la page 210 numérotée 211.
Ce texte, qui devait provoquer l'arrestation et l'incarcération de Diderot au Donjon de Vincennes, marque une étape décisive dans l'évolution de la pensée du philosophe, la rupture avec le néo-spinozisme de ses débuts et son évolution vers des positions matérialistes et athées.
(Adams, LG2, donne cette édition comme second tirage. 'En français dans le texte', n° 153. Tchemerzine-Scheler, II, 924-925).
Quelques petites piqûres éparses.
Provenance: Le président Georges Pompidou avec son ex-libris gravé.
Bel exemplaire.

Réf.: 37652 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |