English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

162 fiche(s) - Page 1


ROUSSEAU (Jean-Jacques). Collection complète des oeuvres de J.J. Rousseau, Citoyen de Genève. (BIEN COMPLET DES SUPPLEMENTS ET DES PLANCHES. BEL EXEMPLAIRE).
Genève, [Société typographique] : [puis: Barde et Manget], 1782-1789.
17 volumes in-4 (252 x 195 mm), plein veau porphyre de l'époque, dos à 5 nerfs filetés or, ornés de caissons fleuronnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin noir et acajou, triple filets dorés en encadrement sur les plats, roulette dorée sur les coupes, tranches marbrées.
Édition originale des œuvres complètes de J.-J. Rousseau de grand format in-4°, publiée par la Société typographique de Genève, comportant sa marque en vignette de titre.
Elle est considérée comme la plus belle et la première véritable édition des œuvres complètes de Rousseau, car elle contient de nombreuses œuvres restées jusque-là inédites. C’est le cas notamment des 'Confessions', des 'Rêveries du promeneur solitaire', de 'l’Essai sur l’origine des langues', de sa correspondance ainsi que de nombreuses autres œuvres de politique, de musique, de botanique et de théâtre.
A la mort de Rousseau, P.-A. du Peyrou, Paul Moultou et le marquis de Girardin, dépositaires de ses manuscrits, décident de joindre leurs forces, conformément aux dernières volontés de Rousseau, et s’associent en 1778 pour fonder la Société typographique de Genève (STN) (cf. N. Enrico, 'Les œuvres de Rousseau…', Revue d'anthropologie des connaissances, 4/2014, Vol. 8, n° 4, p. 725-757).
Les douze premiers volumes ont été immédiatement augmentés d’un premier supplément (T.13-15).
En 1789, la deuxième partie des 'Confessions' a été publiée par les libraires genevois Barde & Manget en 2 tomes (avec des Lettres), sous le titre de "Second supplément… " qu’ils ont numérotés à la suite (T. 16-17) (cf. Leigh, 'Unsolved problems in the bibliography of Rousseau', p. 140-145).
L’illustration comporte le portrait de Rousseau en frontispice par Quentin La Tour gravé par Augustin de Saint-Aubin, 37 planches, dont 30 d’après Moreau dont c’est "le chef-d’œuvre" selon Girardin ('Iconographie des œuvres de Rousseau', p. 27 et 7 d’après Le Barbier) ainsi que 24 planches de musique dont 14 dépliantes.
T.1- Politique. T.2-3- Julie ou La nouvelle Héloïse. T.4-5- Émile et Émile & Sophie. T.6-7- Mélanges. T.8- Théâtre & poésie. T.9- Dictionnaire de Musique. T.10-11- Mémoires. T.12- Pièces diverses et recueil de lettres. T.13-15- Supplément. T.16-17- 2e Supplément (1789).
(Brunet, IV, 1422. Dufour, II, n°392. Senelier, n°1896. Tchemerzine-Scheler, V, 568).
Quelques petits accrocs et épidermures éparses. Quelques rousseurs.
Très bon exemplaire, bien complet de l’ensemble de ses planches et suppléments, bien relié à l’époque.

Réf.: 36587 - Eur 6000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SMITH (Adam). Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations. Traduit de l'Anglois de M. Adam Smith, par M***.
A La Haye, s.n., 1778-1779.
4 volumes in-8 (168 x 97 mm), pleine basane havane de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de filets et fer spécial répété entre-nerfs, pièces d titre et tomaison de maroquin vert bronze, tranches marbrées, T1: 673 p. (faux titre et titre compris), (16) p. de tables. T2: 387 p. (faux titre et titre compris). T3: (2) f., 481 p., (1) f. de table manuscrite. T4: (2) f., 520 p., (3) p. de table.
Rarissime première édition française qui reste un mystère tant pour l'identification de l'auteur de cette traduction que pour son éditeur ou son lieu réel d’impression.
"[Cette] première traduction française fut imprimée hors de France et le traducteur demeura anonyme - il est simplement désigné par ‘M***’ (…). Rééditée dix ans plus tard, en 1789, c'est-à-dire à la veille ou au tout début de la Révolution, elle est, selon Carpenter (2002, p. 20), la plus littérale des traductions françaises et fut pour l'essentiel écoulée hors de France" (G. Faccarello & Ph. Steiner, ‘La diffusion de l’oeuvre d’Adam Smith en langue française’, GIF en ligne).
Passée quasiment inaperçue lors de sa sortie, cette édition a été longtemps ignorée des études et bibliographies spécialisées du fait de sa rareté.
Cf. également Kenneth E. Carpenter, ‘The Dissemination of the ‘Wealth of Nations’ in French and in France 1776-1843’, B.S.A., N.Y., 2002.
(Conlon, ‘Siècle des Lumières’, 78:1521. Goldsmiths'-Kress, n° 11664. Vanderblue Memorial Collection of Smithiana, p. 24. Manque à Einaudi).
Traces de restaurations à la reliure. Mouillures et auréoles éparses, soutenues en début et fin du tome I. Quelques petits défauts de papiers épars. Les tables des volumes 2 et 4 manquent (celle du tome 3 figure manuscrite à l’époque sur un feuillet en fin du volume).
Exemplaire relié à l'époque.

Réf.: 36668 - Eur 4000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SMITH (Adam). Métaphysique de l'Ame ; ou Théorie des sentimens moraux, traduit de l'Anglois de M. Adam Smith, Professeur de Philosophie Morale, dans l'Université de Glasgow, par M.*** [Eidous].
Paris, Briasson, 1764.
2 volumes in-8, plein veau marbré de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et bronze, tranches rouges (qqs traces de restaurations à la reliure), viii (i.e. vi), 302 p. et (4), 370, (2) p. de privilège, qqs rouss.
Rare première édition française de ‘The Theory of Moral Sentiments’ et première apparition d’un texte d’Adam Smith en français. "Le grand frère méconnu de 'La richesse des Nations', son pendant éthique" (Cl. Gautier, éd. PUF).
C’est le baron d’Holbach qui conseilla à Marc-Antoine Eidous, ami de Diderot, traducteur et encyclopédiste, de se charger de cette traduction.
Hume, qui résidait à Paris, prévint Smith qui recommanda de se baser sur la seconde édition (1761). Finalement publié en 1764 chez Briasson, l'un des principaux éditeurs de l'Encyclopédie, le livre ne rencontra pas le succès public escompté. Il fallut attendre dix années (1774) pour qu'une seconde traduction voie le jour (cf. G. Faccarello & P. Steiner, ‘La diffusion de l’oeuvre d’Adam Smith en langue française’).
Témoin de l’émergence de la 'société commerçante', Adam Smith cherche non à décrire une société moralement idéale, mais à décrire et expliquer la société telle qu’elle est. C’est aussi l’un de ses plus importants travaux sur la théorie du capitalisme, les principes psychologiques, philosophiques et méthodologiques.
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 64:1225. Goldsmiths, 10057. Higgs, 3089. Vanderblue collection of Smithiana, p. 41).
Infime travail de ver en marge de qqs feuillets du premier tome. Quelques petites traces de restauration.
Bel exemplaire, bien relié à l'époque, grand de marges (168 x 108 mm), imprimé sur beau papier.

Réf.: 26285 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VICO (Giambattista). De rebus gestis Antonj Caraphaei Libri Quatuor Excellentissimo Domino Hadriano Caraphaeo (...) inscripti.
Neapoli (Napoli), Excudebat Felix Musca, 1716.
In-4, vélin rigide de l'époque, dos lisse, pièce de titre de vélin doré, tranches mouchetées, (2) f. de faux-titre et titre, (24) p. de dédicace, 501 p., titre noir et rouge, bandeaux, initiales, 2 portraits gravés à pleine page.
Edition originale, rare. A l’occasion des recherches effectuées pour cette biographie du maréchal d’Empire Antonio Carafa (1642-1693), commandée par le neveu de celui-ci, Giambattista Vico dégage les grands principes de philosophie de l’histoire qu’il formalisera en 1725, dans son ouvrage fondateur: 'Scienza nuova' ('La Science nouvelle').
Imprimé sur les presses de Felice Mosca, ce "superbe volume in-4° est le premier livre imprimé à Naples dans le goût de la typographie hollandaise" (cf. la préface de Michelet aux œuvres de Vico).
Il est orné de 2 portraits gravés sur cuivre par Giuseppe Magliar d'après Giovanni Stefano Maia, de 6 bandeaux en tête et de 6 grandes initiales gravés.
Membre d’une puissante famille du royaume de Naples (alors administré par les Habsbourg d'Espagne), Antonio Carafa émigra à Vienne en 1662 pour servir Léopold 1er comme administrateur, diplomate, puis comme maréchal d’Empire en combattant victorieusement les Turcs.
Chronique de la "geste" du grand personnage napolitain, cet ouvrage constitue également une source de première importance pour l’histoire politique et militaire de la période, en même temps qu’une étape décisive dans l’élaboration, par Vico, de sa réflexion novatrice sur la science de l’histoire, les sources de la connaissance historique et les lois du développement des civilisations.
(Croce & Niccolini, 'Bibliografia vichiana', I, 77-79).
Bel exemplaire, très bien relié en vélin à l’époque, très grand de marges.

Réf.: 35902 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BOURDIEU (Pierre). Actes de la Recherche en Sciences Sociales. Ensemble complet du n°1 (janvier 1975) au n°179 (septembre 2009).
Paris, M.S.H. puis Seuil, 1975-2009.
Ensemble de 179 livraisons in-4 (210 x 299 mm).
Exceptionnel ensemble parfaitement complet du numéro 1 (janvier 1975) au numéro 179 (septembre 2009) de cette célèbre revue fondée en 1975 à la Maison des sciences de l'homme (MSH) par Pierre Bourdieu, qui dirigea la revue jusqu'à sa mort en 2002.
Son titre a été choisi pour souligner l'interdisciplinarité des travaux en sciences sociales influençant leurs objets d'études (histoire, anthropologie, linguistique, économie, etc.) et marquer qu'un travail de recherche est toujours en "actes", c'est-à-dire en train de se faire.
"Opposé à la constitution d’une ‘école de pensée’ mais soucieux d’offrir à des sociologues non confirmés l’occasion de s’exprimer et de briser ce qu’il appelle "le cercle enchanté de la légitimité", Bourdieu a fondé en 1975 la revue Actes de Recherche en sciences sociales, qui est devenue l’un des vecteurs essentiels de la diffusion de la sociologie auprès d’un public plus large et qui a marqué par son style toute une génération de sociologues" (H. Jurado & M. Nicole, DSO en ligne).
Exemplaire à l’état de neuf.

Réf.: 36390 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MACHIAVELLI (Niccolo) ou MACHIAVEL (Nicolas). Histoire florentine de Nicolas Machiavel citoien et Secretaire de Florence. Nouvellement traduicte d'Italien en François, Par le Seigneur de Brinon Gentil-homme ordinaire de la chambre du Roy.
Paris, Guillaume de la Noue, 1577.
In-8, plein veau acajou de l'époque, dos à 5 nerfs gothiques ornés d’un petit fer aldin répété entre-nerfs, plats ornés de deux jeux de triples filets d'encadrement à froid avec petit fer doré aux angles et fleuron en losange au centre sur les plats, (44), 294, vignette de titre à la marque de l'imprimeur, bandeaux et lettrines. (22), 294 feuillets, vignette de titre à la marque de l'imprimeur, bandeaux et lettrines.
Première édition de la première traduction française des 'Istorie fiorentine’, par le seigneur Yves de Brinon, qui la dédit à Catherine de Médicis dont il fut l'espion.
Cette édition a été partagée entre G. De la Noue et J. Borel, qui obtinrent conjointement le privilège pour dix ans. Entre les deux émissions, seul le titre a changé: "Histoire de Florence" pour Borel et "Histoire Florentine" pour La Noue, comme indiqué dans le privilège.
L'ouvrage a été composé à la demande du cardinal Jules de Médicis et publié à titre posthume.
Machiavel analyse l’histoire du développement politique et économique de la cité qu’il saisit d’une façon magistrale. C’est également le laboratoire dans lequel les thèses exposées dans le 'Prince' et dans les 'Discours sur la première décade de Tite-Live' sont mises à l’épreuve du devenir historique.
(Bertelli Innocenti, ‘Bibliographia Machiavelliana’, p. 60, n°160).
Reliure vernie comportant quelques craquelures et traces de restauration. Intérieur très frais.
Très bon exemplaire, assez grand de marges.

Réf.: 36190 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de). Oeuvres complètes de Condorcet.
A Brunswick chez Vieweg, et à Paris, Chez Henrichs, Fuchs, Koenig, Levrault, Schoell et Cie, An XIII - 1804.
21 volumes in-8, plein veau raciné de l'époque, dos lisses ornés d'un jeu de compartiments garnis de fers spéciaux, roulettes perlées et dentelle dorés, pièce de titre et de tomaison de maroquin rouge et vert, dentelle d’encadrement sur les plats, tranches mouchetées (qqs rouss.), 7 tableaux en fin du tome XIV.
Rare ensemble, bien complet, de cette monumentale édition des œuvres de Condorcet, la première, préparée entre 1801 et 1804 par sa veuve Marie Louise Sophie de Grouchy Condorcet, avec le concours de A.-A. Barbier, P.-J.-G. Cabanis et Dominique Joseph Garat, accompagnée de notes.
Vol. 1-10 : Littérature et philosophie, éloges, Vie de Turgot et de Voltaire, instruction publique.
Vol. 11-18 : Politique.
Vol. 19-21 : Economie politique. Ecrits et interventions de la période révolutionnaire.
(Quérard, 'France littéraire', II, 270-272, qui donne le détail du contenu).
Quelques accrocs et épidermures, quelques dos lég. frottés, des coiffes et coins usés.

Réf.: 36663 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



AGRIPPA VON NETTESHEIM (Heinrich Cornelius). Henrii Cornelii Agrippae Armatae Militae Aquitis Aurati, utriusque Juris Doctoris (...), Operum Pars Posterior. Quorum Catalogum exhibebunt tibi paginae sequentes. Una cum rerum et verborum hoc tomo memorabilium Indice & locupleto & certo.
Lugduni, per Beringos fratres, s.d. [Lyon, Marcellin et Godefroy Beringen, ca 1550].
2 volumes in-8 plein maroquin rouge, dos à nerfs ornés de caissons cloisonnés et fleuronnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin, triple filets d'encadrement sur les plats avec fleurons d'angle, tranches dorées (rel. du XVIIIe s., petits accrocs aux mors et coif.), [24], 592 p. et [593] à 1193 (mal chiffré 1139), 44 p. d’index (dern. f. doublé), portrait de l'auteur au verso du titre, lettrines, figures gravées sur bois, lég. rouss. uniformes.
"Operum Pars Posterior", seconde et dernière série, en deux volumes, des œuvres collectives d'Agrippa von Nettesheim, livrée indépendamment de la première.
"Edition rarissime, de toutes la meilleure et la plus complète. Imprimée en caractères italiques, elle ne porte point de date d'impression et a, au verso du titre, un portrait gravé sur bois de Corn. Agrippa" (Caillet, I, p. 12-13, n°84).
Selon la savante étude de Auguste Pros ('Corneille Agrippa: sa vie, ses œuvres', note XXXI, p. 519-521), cette édition serait la plus ancienne des éditions d'Agrippa et "le prototype" des éditions postérieures.
Le premier volume renferme, entre autres, 'De Incertudine', suivi de 'In Artem brevem Raymundi Lulli commentaria' illustré de figures sur bois, 'Liber de triplici ratione cognoscendi Deum' ainsi que 'De Nobilitate & Praecellentia Foeminei sexus', ouvrage fondateur dans l’histoire du féminisme des temps modernes.
Le second volume est occupé par les 'Epistolarum ad Familares' en sept livres, suivis de discours, poésies et courts traités.
Humaniste polyglotte, philosophe, théologien, médecin, alchimiste et kabbaliste né à Cologne, Corneille Agrippa (1486-1535) est l’une des figures centrales de l’Humanisme et l’une des sources de l'occultisme occidental. Il voyagea à travers l'Europe, d'université en université, fut appelé à la cour de plusieurs souverains attirés par son immense savoir, mais ne put éviter plusieurs accusations d’hérésie.
(Adams, A.374. Baudrier, III, 38-41. Brunet, I, 114. Caillet, I, 11-12. Cf. Dorbon, 25).
Les quatre exemplaires répertoriés à WorldCat, sont tous les quatre conformes à celui-ci : seconde série (Univ. of Oxford, Paris BIUM, Herzog August Bibliothek et Bibliothèque Sainte Geneviève).
Bon exemplaire, bien relié en maroquin rouge au XVIIIe.

Réf.: 35678 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LA MOTHE LE VAYER (François de). Oeuvres de François de La Mothe Le Vayer. Conseiller d'Estat ordinaire. Troisième édition, revue, corrigée & augmentée.
Paris, Augustin Courbé, 1662.
2 tomes et 3 parties en 3 volumes in-folio, plein veau granité de l'époque, dos à nerfs ornés de caissons fleuronnés, tranches mouchetées (fente et manque de cuir au mors sup. du tome I, accrocs et épidermures aux plats, défauts aux coif.) , (24), 1015, (52) p. et (8), 1166, (72) p., dont 3 pages de titre, grande vignette de titre, portrait gravé par Nanteuil en frontispice, planche allégorique hors texte au tome I, titres noir et rouge.
Troisième édition en partie originale, comportant une dédicace au roi, augmentée de 'La Physique du Prince', 'Discours sur la bataille de Lutzen et sur la trêve des Pays-Bas' et un ouvrage composé vers 1636, qui paraît pour la première fois 'En quoi la piété des Français diffère des Espagnols dans une profession de même religion', ainsi que dans le deuxième volume, les cinquante "petits traités en forme de lettres" et "la Prose chagrine".
(James, 'Libertins Erudits', n°238. Tisserand, Bibliographie in : 'La Mothe Le Vayer...', p. 236. Pintard, n° 861).
Reliure usée, auréoles dans la marge inférieure des 2 prem. volumes. Exemplaire relié à l'époque, grand de marges.

Réf.: 35076 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MOUNIER (Jean Joseph). [Œuvres].
1- Procès-verbal de l’Assemblée générale des trois-ordres de la province de Dauphiné, tenue à Romans, par la permission du Roi. Grenoble, J.M. Cruchet et Nosseigneurs, 1788. 163 p.
2- Second procès-verbal de l'Assemblée générale des trois-ordres de la province de Dauphiné, tenue dans la ville de Romans, le 2 novembre 1788. Grenoble, J.M. Cuchet, 1788. 120 p.
3- Nouvelles observations sur les Etats généraux de France. S.l., 1789. vi, 282 p, (2).
4- Considérations sur les gouvernements et principalement sur celui qui convient à la France. Versailles, Ph.-D. Pierres, 1789. 66 p.
5- Exposé de la conduite de M. Mounier dans l’Assemblée nationale et des motifs de son retour en Dauphiné. Edition exacte. Paris, Cuchet, 1789. (2), 62, 40, 39 p.
6- Appel au tribunal de l'opinion publique, du Rapport de M. Chabroud, et du Décret rendu par l'Assemblée Nationale le 2 octobre 1790. Examen du Mémoire du Duc d'Orléans, et du Plaidoyer du Comte de Mirabeau, et nouveaux éclaircissemens sur les crimes du 5 et du 6 octobre 1789. Genève, 1790. (1) f., ii, 352 p. (relié sans la p. 3-4, auréole claire en marge de qqs f.).
7- Recherches sur les causes qui ont empêché les Français de devenir libres, et sur les moyens qui leur restent pour acquérir la liberté. Genève et Paris, Gattey, Lyon, Maire de Mars, Bordeaux, Bergeret, 1792. 2 tomes, (2) f., xvi, 304 p.; vii, 295 p.

Ensemble de 7 ouvrages réunis en 4 volumes in-8, plein cartonnage raciné de l'époque, dos lisses ornés de filets et de fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison de veau brique et noir, tranches mouchetées rouges.
Exceptionnel ensemble constitué à l’époque, des principaux écrits politiques de Joseph Mounier à la veille, pendant et au lendemain des débuts de la révolution.
Juge royal à Grenoble, il provoqua la réunion à Vizille des états de Dauphiné (1788). Député du tiers, il proposa le serment du Jeu de paume (20 juin 1789). Président de l’assemblée nationale constituante, il fut un des principaux représentants du groupe des monarchiens, partisan d’une monarchie constitutionnelle à l’anglaise. Face à la tournure prise par les évènements et il démissionna (le 21 novembre 1789) et s'exila.
1 & 2- Edition originale in-8° de cette source de première importance pour l'histoire du Dauphiné à la veille de la Révolution. Le procès-verbal est rédigé et signé en fin par J.-J. Mounier alors avocat à Grenoble et "Secrétaire des Etats". Il s’ouvre par la liste intégrale des membres de l’Assemblée des Trois Ordres. (Catalogue de l'histoire de France, IX, n°71. Maignien, 'Biblio. du Dauphiné pendant la Révolution', n° 291. Martin & Walter, 25372 et 25373).
3- Edition originale. Mounier, au début de son ascension politique, livre son grand projet politique pour la France : abolition des privilèges provinciaux, adoption d'une constitution inspirée des institutions anglaises qui préserve la prérogative royale. L’ouvrage lui valut un très grand prestige à l’Assemblée. (Martin & Walter, 25392).
4- Edition originale. Alors président de l’Assemblée et inquiet face aux dérives de la révolution, Mounier livre le programme des Monarchiens. (Martin & Walter, 25389. Monglond, I, 120).
5- Edition originale en trois parties de ce témoignage sur les « cinq mois les plus importants de l’histoire de France », donné au cours des évènements. Mounier le publia le 11 novembre 1789 au lendemain des journées d’Octobre 89. Il y justifie son action comme président de l'Assemblée et se défend contre les critiques. Le 15 novembre, il adressa sa lettre de démission à l'Assemblée avant de quitter clandestinement la France pour la Savoie. (Martin & Walter, 25390)
6- Edition originale de cet important texte de Mounier, le premier qu’il publia après son exil et son arrivée à Genève. Il donne sa version des journées révolutionnaires des 5 et 6 octobre 1789 où le roi fut ramené de Versailles à Paris et réfute les rapports du président de la constituante Chabroud au sujet de ces événements ainsi que les analyses du duc d’Orléans et de Mirabeau. (Martin & Walter, 25387. Monglond, I, 768).
7- Edition originale que l’auteur composa depuis son exil en Suisse. "Mounier se distingue au premier plan de ces 'reconstructeurs' futurs, aussi hostiles au bon plaisir de l'absolutisme qu'à l'instabilité démagogique" (Cf. Baldensperger, 'Le mouvement des idées dans l'émigration française', p. 282 sq.). Il exprime sa déception devant la tournure prise par la révolution et soutient que les auteurs de la constitution de 1791 ne se sont pas seulement rendus coupables envers leur patrie, mais envers le genre humain tout entier. (Martin & Walter, 25395. Monglond, II, 528).
Défauts aux coins, fente en tête des mors sup. d’un volume, quelques auréoles pâles et quelques rousseurs éparses.
Bon exemplaire, relié à l’époque.

Réf.: 36559 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). Discours sur l'origine et les fondemens de l'inégalité parmi les hommes.
Amsterdam, Marc-Michel Rey, 1755.
In-8, demi-basane rouge de l'époque, plats de papier marbré, pièce de titre mansucrite (rel. amateur), lxx, (2), 262, (2) p. d'errata et 'avis pour le relieur', frontispice, grande vignette de titre.
Edition originale de premier tirage comportant les 3 cartons (p. LXVII, 111 et 139) et la correction de l'éditeur à la plume p. 11 (accent aigu sur 'conformé'). Frontispice "Il retourne chez ses Égaux" dessiné par Eisen, gravé par Sornique, fleuron-vignette de titre par Fokke et fleuron en tête de la dédicace (armes de la République de Genève) également signé Fokke.
(Gagnebin, III, p. 1862. Dufour, p. 55).
Bon exemplaire grand de marges, imprimé sur papier fort de Hollande, dans une reliure amateur de l'époque de demi-basane rouge.

Réf.: 37002 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LACTANCE (Lucius, Coelius, Firmianus), ISEO (Giuseppe) éditeur. Opera, quae extant omnia, videlicet: Divinarum institutionum adversus Gentes Libri septem. Earundem institutionum Epitome [a kephalos]. De ira Dei liber unus. De Opificio Dei, sive De formatione hominis liber unus (...) a Josepho Isaeo Caesenate olim divi Petri de urbe canonico (...) Summa diligentia recognita (...) et notis illustrata (...).
Romae, Ex Typographia Mascardi (...) Sumptibus Blasij Diversini, & Zenobij Masotti, 1650.
In-folio (318 x 215 mm), plein maroquin rouge orné d'un décor "à la Du Seuil", dos à 5 nerfs guillochés or, richement garni de compartiments dorés aux petits fers, chiffre doré en pied, 2 jeux de triples filets dorés en encadrement sur les plats avec chiffre mitré aux angles répété au centre des plats, tranches marbrées, lxiiij, 380 p., texte imprimé sur 2 colonnes.
"Excellente édition", selon Graesse, des oeuvres collectives de Lactance, le "Cicéron chrétien", éditées et annotées par Giuseppe Iseo (Josephus Isaeus), accompagnée d'un important appareil critique (p. 253-380).
Grande vignette de titre aux armes du cardinal Giangiacomo Teodoro Trivulzio, dédicataire, bandeaux et culs-de-lampe gravés sur bois, lettrines historiées, notes imprimées en marge.
(Graesse, IV, 66 – Brunet, III, 736).
Infime éraflure sur un coin, petit trou au feuillet Aaa3.
Très bel exemplaire, très frais, imprimé sur papier fort au chiffre de Charles-Gaspard-Guillaume de Vintimille Du Luc (1655-1746). Évêque de Marseille (1692), archevêque d'Aix-en-Provence (1708), puis de Paris (1729), sa bibliothèque fut vendue en 1776. De nombreux ouvrages lui ayant appartenu richement reliés en maroquin rouge ou fauve frappé à son chiffre sont entrés à la Bibliothèque municipale de Toulouse, peut-être par le canal de Le Franc de Pompignan. (OHR, 1429, fer n°7).

Réf.: 36922 - Eur 1300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAINT-SIMON (Claude-Henri, comte de). L'organisateur. 1re [et 2e] livraison. Troisième édition, augmentée d'une esquisse du nouveau système politique.
Paris, Corréard (...). De l'imprimerie d'Anth. Boucher (...), 1819-1820.
2 livraisons en un volume in-8, broché, couverture papier fort bleu (rel. moderne), 61, (1) p. et [63]-265, (1 bl.) p. (les deux livraisons en pagination continue).
Edition rare, en deux livraisons et quatorze "lettres", la plus complète, de l’une des œuvres principales de Saint-Simon.
La seconde livraison a été publiée en février 1820. Elle commence à la septième lettre et poursuit la première livraison en pagination continue (p. 63-265).
"Véritable 'théorie sociale' comportant des applications pratiques, cette œuvre décrit la construction d'un 'système industriel et scientifique' (…). Cette nouvelle organisation sociale a pour but de modifier le sort de 'la classe la plus nombreuse et la plus pauvre', et de métamorphoser les rapports sociaux en reconsidérant les droits de chacun. 'L'Organisateur' commence par une lettre intitulée 'Premier Extrait de L'Organisateur', qui deviendra la célèbre' Parabole de Saint-Simon'. Il y oppose les conséquences économiques de la disparition des savants et industriels à celle des princes et hommes politiques (…) » (Annie Soriot in 'Encyclopédie Universalis').
(Fournel, p. 22, 22bis, 22ter. Mazzone, n°72-73. Mori, n°89-90-91).
Bon exemplaire.

Réf.: 36026 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LAURENS (Honoré de). Panegyrique de l'Henoticon ou Edict de Henry III. Roy de France & de Poloigne, sur la reünion de ses subiets à l'Eglise Catholique, Apostolique & Romaine; avec une sommaire exposition d'iceluy; & ample discours des moyens, de purger les Royaumes d'hérésies, schismes, troubles, & séditions (...).
S.l, s. n, 1588.
In-8, plein cartonnage vélin ivoire à la Bradel, titre doré et daté en pied, tranches rouges (rel. moderne), (1) f., (14), 368 p. [sign. a8 A-Z8].
Edition peut-être parisienne, publiée à la suite de celle d’Aix-en-Provence (1586), de cet essai représentatif de l’état d’esprit d’une partie des parlementaires de province pendant les Guerres de religion.
Avocat général au Parlement d'Aix-en-Provence, Honoré de Laurens (1554-1612), qui deviendra archevêque d'Embrun, était favorable à la Ligue dont il fut l’un des principaux représentants locaux. Il composa cet essai très largement diffusé, pour glorifier l'édit de Nemours signé par Henri III le 18 juillet 1585, qui révoquait les édits de tolérance en faveur des protestants.
L’auteur se fait le porte-parole d’une politique ultra-catholique et intransigeante dont il récapitule les principes. Il se réfère à des exemples historiques ou à certains de ses contemporains comme Jean Bodin, pour démontrer que l’unité religieuse est essentielle à la conservation des États. Il glorifie la mission sacrée des parlements - "glaive que Dieu […] a mis entre les mains du prince" - dans leur combat contre l’hérésie et exhorte le roi, jusqu’à la menace s’il faiblissait, à lutter sans merci contre l'hérésie protestante.
(Pallier, 'Imprimerie à Paris pendant la Ligue', 1585-1594, n°117, p. 245. Renouard, III, n°496).
L’essai est précédé de nombreux éloges et sonnets des principales personnalités littéraires contemporaines d’Aix-en-Provence: Sigurian de Clapiers de Vauvenargues, César de Nostredame, Du Perier, Louis de Galaup de Chasteuil, Simon etc.
Très bon exemplaire, frais, bien relié par Devauchelle.

Réf.: 36601 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



HOBBES (Thomas). Elemens philosophiques du Citoyen. Traicté politique où les Fondemens de la Société civile sont descouverts, par Thomas Hobbes, et Traduicts en François par un de ses amis [Samuel Sorbière].
Amsterdam, Jean Blaeu (à la sphère), 1649.
Petit in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, (24) f. (1er titre allégorique gravé, 2e titre, épitre, préface, lettre de Gassendi, de Mersenne, table), 448 p., (8) f. ("Advertissement du traducteur").
Seconde édition française, publiée l’année de la première, contenant, en plus de celle-ci, un "Avertissement du traducteur" en fin de volume (15 pages).
D' après Brunet (III, 240-241), cette seconde édition est, de plus, "mieux imprimée que la première et d’un format un peu plus grand".
Quoique publié à Paris, le livre fut, par prudence, imprimé sous l'adresse d'Amsterdam, Blaeu.
Sur ce texte fondateur dans l'histoire des idées politiques de l'Europe moderne, anticipation du "Léviathan", sur les liens de Hobbes avec la France et le rôle de Sorbière comme "agent de diffusion du hobbisme", cf. Pintard, 'Le Libertinage érudit', p. 552 et s. et Thuau, 'Raison d'Etat et pensée politique à l'époque de Richelieu', p. 380 et s. (MacDonald & Hargreaves, n°33. Brunet, III, 240).
Quelques traces de restaurations à la reliure.
Très bon exemplaire, dans sa reliure d'époque.

Réf.: 36511 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BENTHAM (Jeremy). Œuvres.
Bruxelles, Louis Hauman et Compagnie, 1829-1830.
3 volumes in-4, demi-veau marbré de l'époque, dos lisses ornés de roulettes, palettes et filets dorés, pièces de titre de veau rouge. (6), 581 p.; (4), v, 481 p. et (6), iv, 362 p., texte sur 2 colonnes, 7 tableaux donc 6 repliés.
Première édition collective des oeuvres de Jeremy Bentham, publiées et en partie traduites par Etienne Dumont, ami et collaborateur de Bentham.
Cette édition précède la première collective anglaise de 14 années, certains des traités ayant été d'ailleurs été publiés directement en français.
Contient :
1- Traités de législation civile et pénale. Tactique des assemblées politiques délibérantes. Traité des sophismes politiques. Etc.
2- Théorie des peines et des récompenses. Traité des preuves judiciaires.
3- De l'organisation judiciaire et de la codification. Essai sur la situation politique de l'Espagne. Défense de l'usure. Essai sur la nomenclature des principales branches d'art et science.
(Gérard & van de Kerchove, 'Bibliographie de J. Bentham', 1, p. 22).
Quelques épidermures aux dos, qqs rousseurs et piqûres.

Réf.: 36800 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LOCKE (John). OEuvres diverses de Monsieur Locke. Nouvelle édition considérablement augmentée. (EXEMPLAIRE de l'abbé MIGNOT, NEVEU DE VOLTAIRE).
Amsterdam, Jean Frederic Bernard, 1732.
2 volumes in-12, plein veau marbré de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin, filets dorés sur les coupes, tranches rouges, cxix [i.e. ci-1], 329 p. et 420 [i.e. 430] p.
Deuxième édition, en partie originale, augmentée d'un volume par rapport à la première collective de 1710, traduite, préfacée et accompagnée d'un important "Eloge historique de Feu Mr. Locke" par Jean Le Clerc.
Selon le catalogue de la British Library, cette version française serait établie sur l'édition originale des 'Posthumous Works' (Londres, 1706) par Jean-Frédéric Bernard, un proche de Bayle, qui agit également comme éditeur-imprimeur de ces volumes.
Contient :
1- Lettre sur la Tolérance, parue en latin à Londres en 1689. 2- De la conduite de l'esprit dans la recherche de la vérité. 3- Discours sur les Miracles. 4- Méthode nouvelle de dresser des Recueils. 5- Mémoires pour servir à la Vie d'Antoine Ashley, comte de Shaftesbury. 6- Essai sur la nécessité d'expliquer les épîtres de S. Paul. 7- Examen du sentiment de Malebranche (...). 8- Lettres diverses (correspondance avec son ami Philipp Van Limborch).
La "Lettre sur la Tolérance" est donnée directement à partir du latin, dans sa version intégrale.
(Yolton, n°373).
Quelques traces de restauration et quelques rousseurs.
Provenance : Alexandre Jean Mignot (1725-1791) avec son ex-libris gravé armorié aux deux volumes. Abbé de Sellières et conseiller du Roi, il était le neveu de Voltaire et proche du patriarche de Ferney avec lequel il entretint une correspondance régulière. Ses ouvrages d’histoire et de littérature lui valurent l’estime de Diderot, qui fit son éloge. Son dévouement à la mémoire de Voltaire après sa mort le désigne comme le "gardien du temple voltairien".
Très bon exemplaire, bien relié à l’époque.

Réf.: 36927 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BOUCHER (Jean). De Justa Henrici tertii abdicatione e Francorum regno libri quatuor (…).
Parisiis, Nicolaum Nivellium [Nicolas Nivelle], 1589.
In-8, demi-veau violine, dos lisse orné de filets dorés, tranches jaspées (relié vers 1850), (10) f., 288 f., (22) f. d'index.
Edition originale, "préférable aux suivantes", selon Peignot ('Livres condamnés au feu', I, p. 45).
Prédicateur influent de la Ligue à Paris, Jean Boucher composa cette apologie du tyrannicide et "l'exposé ligueur le plus connu sur la souveraineté populaire", au moment même de l’assassinat d’Henri III, qu’il accueille comme un "acte merveilleux" dans son 'Avis au lecteur'.
Mêlant invective et théorie politique, Jean Boucher élabore une théorie savante de la souveraineté populaire, de la représentation et du droit à l’insurrection en justifiant le tyrannicide et la révolte du corps entier de la nation contre un pouvoir qui menacerait ses intérêts vitaux.
L’ouvrage, qui est présenté comme le fruit de la collaboration de théologiens, de jurisconsultes et d’hommes d’Etat, a été reçu comme le manifeste officiel de la Ligue.
Sur "l’importance fondamentale de ce traité, par l’influence qu’il exerça" cf. longue analyse de Ch. Labitte, 'De la démocratie chez les prédicateurs de la Ligue', p. 165 sq. et 266 sq. (Adams, B.2570. Pallier, n° 234. Sources de l’histoire de France, n° 2845).
Brunissures, annotations anciennes sur le titre.

Réf.: 27906 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MONTESQUIEU (Charles-Louis de Secondat, baron de), DESTUTT DE TRACY (Antoine Louis Claude). Œuvres de Montesquieu, ses éloges par d'Alembert et M. de Villemain, les notes d'Helvétius, de Condorcet et de Voltaire; suivies du commentaire sur l'Esprit des lois par M. le Comte Destutt de Tracy (...).
Paris, Dalibon, 1822.
8 volumes plein veau acajou de l’époque garni d’un riche décor de dos à 4 faux nerfs guillochés or, jeu de palettes, filets et fers spéciaux dorés et à froid, plats richement ornés d’une rosace centrale inscrite dans un losange encadré d’une large dentelle estampés à froid et de filets dorés, filet sur les coupes, dentelle intérieure, tranches jaspées (rel. attribuable à Thouvenin vers 1820), portrait de Montesquieu par Devéria gravé sur métal par H. C. Müller en frontispice et fac-similé de lettre dépliant (T. I).
Bonne édition des oeuvres de Montesquieu, la première à contenir le ‘Commentaire’ de Destutt de Tracy, revu par l’auteur.
Très complète, elle rend compte de la réception de Montesquieu au temps des Lumières (D'Alembert, François Risteau, Voltaire, Helvetius, Condorcet) et au début du XIXe.
Le ‘Commentaire sur L’Esprit des Lois’ de Destutt de Tracy a d’abord été traduit en anglais et publié à Philadelphie par Jefferson en 1811. La première publication en français date de 1817 à Liège. Il forme ici l’intégralité du volume 8 avec: "Quels sont les moyens de fonder la morale d'un peuple" et les "Observations" de Condorcet.
"Au système de Montesquieu, Destutt de Tracy oppose un plan de gouvernement républicain reposant sur le suffrage universel. C'est à l'époque redevenu une nouveauté. Il définit la liberté par le pouvoir d'exécuter ses volontés et, par là d'atteindre au bonheur" (D. Bagge, 'Les idées politiques en France sous la Restauration', p. 150).
(Brunet, III, 1859. Vicaire, V, 1104.).
Quelques rousseurs et brunissures éparses. Dos éclaircis.
Belle et très décorative reliure de l’époque non signée mais attribuable à Thouvenin.

Réf.: 36629 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CUMBERLAND (Richard). Traité philosophique des Loix Naturelles, où l'on recherche et l'on établit, par la nature des choses, la forme de ces Loix, leurs principaux chefs, leur ordre, leur publication & leur obligation: on y réfute aussi les Elémens de la morale & de la politique de Thomas Hobbes.
Amsterdam, Pierre Mortier et Paris, Huart, 1744.
In-4, plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs guillochés or, compartiments garnis d'un riche décor de fleuron central et petits fers d'angle dans un triple encadrement doré, filets, palettes et titre dorés, roulette d'encadrement à froid sur les plats, tranches rouges (petits accrocs à un mors), xxviii, (2), 435 (i.e. 425), (9) p., frontispice gravé.
Première édition française, publiée à Amsterdam, traduite du latin et annotée par Jean Barbeyrac. Beau frontispice allégorique gravé par Pierre Tanjé d'après Louis Fabrice du Bourg.
L’ouvrage majeur du philosophe anglais Richard Cumberland (1631-1718), réfutation des théories de Hobbes, acte fondateur de l’utilitarisme et l’une des sources du Droit naturel.
Le livre exercera une influence majeure sur la philosophie morale et politique de John Locke et Jean-Jacques Rousseau en fut un lecteur attentif.
"Cumberland entend, comme il le dit lui-même, conduire contre les théories contractualistes de Hobbes une critique aussi méthodique que sévère. Il expose qu’en deçà de toutes les conventions humaines, réelles ou possibles, s’imposent les dictamina d’une morale naturelle que régit la loi divine fondamentale" (P.U. de Caen).
(Goldsmith, 'Online Catalogue', 8125).
Reliure épidermée.
Bon exemplaire.

Réf.: 31437 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PARUTA (Paolo). Discorsi politici (...), Nei quali si considerano diversi fatti illustri, e memorabili di Principi, e di Republiche Antiche, e Moderne. Divisi in due libri. Aggiontovi nel fine un suo Soliloquio, nelquale l'Auttore fa un breve essame di tutto il corso della sua vita (...).
Venetia, Domenico Nicolini, 1599.
2 parties en un fort volume in-4, pleine basane marbrée (dos refait, plats d'origine conservés), (22) f. dont titre, 636 p., (1) f. de colophon et 21 p., (1) p. de colophon, impression en italique, lettrines historiées, bandeaux et culs de lampe, portrait de l'auteur en grande vignette de titre.
Edition originale posthume de l’œuvre principale de Paolo Paruta, publiée un an après sa mort, prolongement des recherches entreprises par Machiavel.
En théoricien de la raison d’Etat, l'auteur étudie les causes de la grandeur et de la décadence de l’Empire romain qu’il compare à la république vénitienne, pour conclure en faveur de cette dernière. Si les institutions politiques varient inévitablement selon le lieu, les circonstances et les moeurs, la personnalité du souverain et sa « virtù » doivent constituer un exemple absolu pour ses administrés. L’ouvrage est cité comme l’une des sources de Montesquieu.
A la suite, sous pagination séparée: un 'Soliloquio', intéressante méditation de l’auteur sur son propre parcours et sa vie passée, sans doute inspirée par Saint Augustin.
Homme d’État et historien vénitien, Paolo Paruta fut historiographe de Venise, sénateur, gouverneur de Brescia, ambassadeur et procurateur de Saint-Marc.
(Adams, P.363. Brunet, IV, 392. Graesse, V, 144).
Quelques petits soulign. anciennes au crayon en marge.
Très bon exemplaire.

Réf.: 34406 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BALLANCHE (Pierre-Simon). OEuvres.
Paris, Bureau de l'Encyclopédie des connaissances utiles, 1833.
6 volumes in-16, demi-veau vert bronze de l'époque, dos lisses ornés d'un décor romantique de filets, voûtes à la cathédrale et palettes dorés, titre doré au centre d'un médaillon (qqs petits accrocs).
Edition de référence, bien complète, qui contient : I- Antigone. Fragments. II- Essai sur les institutions sociales. III- Le vieillard et le jeune homme. Camille Jordan. L'homme sans nom. IV- Palingénésie sociale : prolégomènes. V- Additions aux Prolégomènes. Orphée. VI- Orphée. Réflexions diverses.
(G. Frainnet, 'Ballanche, Appendice bibliographique', p. 346).
Quelques rousseurs et piqûres, plus soutenues à certains feuillets.
Bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 28128 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BENTLEY (Richard). La Friponnerie laïque des prétendus esprits-forts d'Angleterre ou Remarques de Phileleuthere de Leipsick sur le Discours de la liberté de penser, traduites de l'anglois sur la septième édition.
Amsterdam, J. Wetstein & G. Smith, 1738.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments cloisonnés et fleuronnés, roulette dorée sur les coupes et les coiffes, pièce de titre de maroquin rouge, tranches rouges, xxxvi, 581, (1) p. d'errata.
Première édition française de 'Remarks upon a late discourse of free thinking' (1713), traduction par Armand Boisbeleau de La Chapelle augmentée de notes, qui assura la diffusion de l’ouvrage en Europe.
Richard Bentley, universitaire et théologien renommé, correspondant et vulgarisateur de Newton, livre une critique qui fera date de "l'ouvrage-manifeste" d’Antony Collins paru la même année. Réfutation méthodique et érudite, reprenant point par point les arguments d’Antony Collins et critiquant ses sources, il tente de démontrer que le déisme de l’auteur du ‘Discours sur la liberté de penser’ n’est qu’un athéisme masqué. L’ouvrage constituera un modèle emblématique pour les théoriciens, à venir, de l’opposition aux Lumières.
(Conlon, 38:302. Jonathan I. Israel, ‘Enlightenment Contested’, 874. Quérard, 'France Littéraire', I, 276).
Quelques petits accrocs de cuir.
Bel exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 34621 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ANDRE (Jean), FENELON (François de Salignac de La Mothe). 1- [ANDRE (Jean)]. Réfutation du nouvel ouvrage de Jean-Jacques Rousseau, intitulé Emile, ou de l'Éducation. Paris, Desaint & Saillant, 1762. (4), 277, (1) p.
2- FENELON (François de Salignac de La Mothe). Directions pour la conscience d'un roi, composées pour l'instruction de Louis de France, duc de Bourgogne. La Haye, Jean Neaulme, 1747. xvi (titre inclus), 102 p. et (1) f. d' 'avertissement du libraire' (verso blanc), portrait gravé de Fenelon en frontispice.

2 ouvrages reliés en un volume in-8, plein veau de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés, 2 pièces de titre de maroquin, guirlande sur les coupes, tranches rouges.

1- Edition originale. "C'est la méthode de Pascal qu'adopte André. Il voit d'emblée le point faible de Rousseau: l'état misérable de l'homme est injustifiable dans le théisme. Rousseau l'attribue bien au libre arbitre et pense avec tous les chrétiens, contre Bayle, que Dieu ayant 'voulu communiquer à ses créatures la dignité de la causalité' (Pascal), la misère avec la liberté est préférable à une servitude dorée" (Monod, p. 415).
(Conlon, n° 194. Monod, p. 563).
2- Edition à la date de l'originale, conforme à la description donnée par L. Scheler dans ses annotations à Tchemerzine, de l'un des textes fondamentaux de la pensée politique de Fénelon, qu'il composa pour l'instruction du Dauphin.
Cet essai avait été préalablement publié en 1734 sous le titre de 'Examen de conscience pour un Roi', joint aux 'Avantures de Télémaque' tirés à 150 exemplaires. Il suscita la fureur de Louis XIV, fut interdit par ordre et supprimé dans presque tous les exemplaires. Il ne put être imprimé en France qu'à partir de 1747.
(France Littéraire, III, 99. Peignot, 'Livres interdits', 140. Tchemerzine-Scheler, III, 234).
Exemplaire enrichi d'un portrait gravé en frontispice : Fénelon d'après Joseph Vivien gravé par P. Dupin.
Provenance: "Madame Roland de Challerange, conseillère au Parlement", avec grand ex-libris gravé armorié (XVIIIe).
Très bon exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 35901 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MABLY (Gabriel de). Observations sur les Grecs.
Genève, par la Compagnie des libraires, 1749.
In-12, plein veau havane de l'époque, dos lisse orné de caissons fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, armes dorées au centre des plats, filet doré sur les coupes, dentelle intérieure, tranches rouges, (5) f., 273, (1) p. bl., xij, (1) f. d'errata.
Edition originale de cet ouvrage jamais réédité en l’état mais considérablement modifié sous le titre de ‘Observations sur l’histoire de la Grèce’.
Mably conçut cet important essai de philosophie politique sur le modèle des 'Considérations sur les causes de la grandeur des Romains ' de Montesquieu.
Il y expose une théorie originale de gouvernement républicain "mixte", autoritaire, égalitaire et communautaire, idéal spartiate utopique opposé au luxe et à la propriété privée, qui constituera l’un des fondements idéologiques des Jacobins sous la Révolution.
Cf. Johnson Kent Wright, 'A classical Republican in 18th c. France. The political thought of Mably', p.31 et sq.
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 49:689. 'France littéraire', V, 405. Maffey, n°3 p. 215).
Mors légèrement fendillés.
Très bon exemplaire, grand de marges, aux armes de marquis non identifiées.

Réf.: 36234 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |