English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

181 fiche(s) - Page 1


CANARD (Nicolas François). Principes d'économie politique.
Paris, F. Buisson, an X [1801].
In-8, plein veau porphyre de l'époque, dos lisse orné d'un riche décor de rosaces, filets et palettes dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux, guirlande d'encadrement sur les plats, roulette sur les coupes et les chasses, tranches citron, (2) f., 236 p., 3 tableaux dépliants.
Edition originale de cet ouvrage considéré comme l’un des livres fondateurs dans l’histoire de l’édification de la science économique.
Professeur de mathématiques à Moulins, Nicolas-François Canard est le premier auteur à avoir mis en place le cadre théorique qui exige le recours nécessaire aux mathématiques dans la formalisation des énoncés, faisant de lui le précurseur de l’Ecole mathématique.
Analysant la question de l’incidence de l’impôt, il élabore une théorie de la valeur et une théorie générale de l’équilibre fondée sur le besoin et la concurrence hautement novatrices.
Largement diffusé à travers l’Europe, couronné par l'Institut National en 1801, le livre fut pourtant incompris par certains de ses contemporains français qui lui reprochèrent l’usage des mathématiques – Say, Blanqui ou Cournot, même si ce dernier dut reconnaître qu’il avait constitué un point de départ à ses propres recherches.
(Einaudi, 830. Goldsmiths, 18122. Kress, B.4350).
Mors légèrement frotté. Petit accroc à la coiffe inférieure.
Bel exemplaire, très bien relié à l’époque, grand de marges (205 x 126 mm).

Réf.: 25791 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BAUDEAU (Abbé), BRISSOT DE WARVILLE, BRISSOT, GOYON DE LA PLOMBANIE, ISNARD, LINGUET, ROUSSEL DE LA TOUR, SAINT-PRIEST. VOLUME I -
1- [DARIGRAND (Edme-François)]. L’anti-financier. Amsterdam, 1764. (1) f., 82 p., frontispice gravé.
Edition parue un an après l’originale.
2- ANONYME. Lettre à Monsieur Richard Des Glannières, sur son nouveau plan d’impositions économique, présenté à M. Turgot, Contrôleur Général. Bruxelles, Joseph Armand, 1774. 40 p.
3- [GOYON DE LA PLOMBANIE (Henri)]. L’unique moyen de soulager le peuple, et d’enrichir la nation françoise. Par M. de G**. Paris, Antoine Boudet, 1775. vj, [7]-100, (3) p.
4- BAUDEAU (Abbé Nicolas). Principes économiques de Louis XII et du Cardinal d’Amboise, de Henri IV et du duc de Sully sur l’administration des finances opposés aux systèmes des docteurs modernes. S.l., 1785. (1) f., 95, (1) p.
VOLUME II -
1- [HOCQUART DE COUBRON]. Nouvelles vues sur l’administration des Finances et sur l’allègement de l’Impôt. Londres, 1787. [manque 1 f.], viij, (2), 136 p.
2- [BRISSOT DE WARVILLE (Jacques Pierre)]. Point de banqueroute, ou Lettre à un créancier de l’état, sur l’impossibilité de la Banqueroute nationale, & sur les moyens de ramener le Crédit & la paix. Londres, 1787. 32 p.
3- [EUZENOU KERSALAUN (Jean Vincent, comte de)]. Ni emprunt, ni impôt. Mémoire qui a été adressé aux notables. Londres[Paris], 1787. 25 [i.e. 26] p.
4- [ROUSSEL DE LA TOUR]. Mémoire sur un point essentiel de la richesse de l’état. S.l.n.d. [1785]. 16 p.
5- LINGUET (Simon Nicolas Henri). L’impôt territorial ou la Dixme royale avec tous ses avantages. Londres, 1787. 88 p.
6- ANONYME. Projet sur l’impôt du sel, discuté avec un administrateur. 28 p.
VOLUME III -
1- [MOLE (Guillaume-François-Roger)]. Le Tiers-État soulagé, ou vœu d’un citoyen, pour la conversion des Dîmes en un impôt territorial perçu a profit de l’État. S.l.n.d. [1788 ?]. 8 p.
2- BAUDEAU (Abbé Nicolas). Idées d’un citoyen sur l’état actuel du royaume de France, ou principes propres à fixer l’opinion sur les objets présentés à la discussion de MM. les Notables. Paris, chez les Marchands de Nouveautés, 1787. 32, 7 p.
32 p. : 1° PARTIE (1-32) :
Aux François mes Compatriotes (p. 5-6, n.c.)
[N° I] Idées sur les Finances du Roi (p. 7-15)
II. Idées sur les Gabelles (p. 16-21)
III. Examen de la Dixme Royale du maréchal de Vauban, Dont j'avais adopté le système en 1760 (p. 22-32)
ainsi que 7 p. : VII Analyse des états des recettes et dépenses communiqués aux Notables
3- ANONYME. Réflexions d’un zélé patriote. La Haye, 1787. 15 p.
4- ANONYME. Observations sur les domaines du Roi, sur les vices de leur administration actuelle ; & sur les moyens d’en tirer, au profit de l’État, le produit dont ils sont susceptibles. Par le C… de M … Berlin, aux dépens de la Société typographique, 1787. 63 p.
5- ANONYME. Le Sage Citoyen, conciliateur et ami de la patrie, qui offre au Gouvernement le moyen le plus simple & le plus facile pour remplir, en peu de temps, le Déficit des Finances, & assurer le prompt payement des Dettes de l’Etat, sans qu’il soit besoin de recourir à de nouveaux emprunts ou à de nouveaux impôts. En France, Imprimerie de la Vérité, 1788. 33 p.
6- [ISNARD (Achylle Nicolas)]. Plan d’une Banque nationale de France, ou d’une caisse générale de recette & de payement des deniers publics & particuliers. Paris, Octobre, 1788. 47 p.
7- ANONYME. Monnoie nationale, pour le rétablissement des finances de la France. Epitre aux bons français, adressée aux Bordelais. Avec un tableau des révolutions actuelles, suivi de Réflexions aux trois Ordres, sur leur prétention respective aux Etats-particuliers & aux Etats-généraux. S.l.n.d., 24 p.
8- LINGUET (Simon Nicolas Henri). De la dette nationale et du crédit public en France. Bruxelles, 1789. 40 p.
9- [LINGUET (Simon Nicolas Henri)]. Observations sur le nouvel arrêté du Parlement de Paris, en date du 5 décembre 1788. S.l.n.d. [Bruxelles, Lemaire], 1789. 27 p., sans les pages de titre et faux titre.
10- [CERUTTI (Joseph-Antoine-Joachim)], MIRABEAU (Honoré Gabriel de Riqueti, comte de). Correspondance entre M. C***, et le comte de Mirabeau, sur le rapport de M. Necker, et sur l’arrêt du Conseil du 29 décembre, qui continue, pour six mois, force de monnoie au papier de la Caisse d’Escompte. S.l., 1789. 43 p.
11- Arrêt du Conseil d’Etat du roi, qui règle provisoirement les formes de la répartition des Impositions par les municipalités des villes. Du 30 septembre 1788. Sur l’imprimé, Paris, Imprimerie royale, 1788. 8 p.
12- Arrêt du Conseil d’Etat du roi, concernant les opérations du département des Tailles, pour l’année prochaine 1789. Du 4 octobre 1788. Sur l’imprimé, Paris, Imprimerie royale, (1788). 8 p.
13- Arrêt de la cour de parlement, du 18 novembre 1788. Qui casse la nomination faite par le Conseil général de la ville de Toulouse, du 27 décembre 1786, de Me Moisset ... au Capitoulat (…). [Toulouse, 1788]. 8 p.

Ensemble relié en 3 volumes in-8, pleine basane marbrée de l’époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés (épidermures).
Volume I
1- Edition parue un an après l’originale. "Rallié à la cause physiocratique" (Weulersse, I, p. 88). "L'auteur préconise l'abolition des Fermes et propose de rétablir l'égalité au moyen d'un impôt unique perçu sans arbitraire par les communautés elles-mêmes" (Stourm, p. 104-105). A la suite de cet écrit "qui fit grand bruit", Darigrand fut emprisonné à la Bastille.
(INED, 1276, Higgs, 3266, Kress, 6086, Einaudi, 1431, Weulersse II, p. XXVI).
Exemplaire bien complet de la planche frontispice gravée avec son "explication".
2- (Kress, S.4775 et Einaudi, 3368, pour autre édition. Manque à INED. Cette édition manque à la BnF et à WorldCat).
3- Edition originale. Contient : 'Essai sur le théorie et la pratique du commerce des grains en France' - 'Projet d’utilité et d’ornement pour la ville de Paris' - 'Observations sur les grands chemins, sur les inconvénients des corvées, et sur ceux des voitures ordinaires et Proposition à faire aux maîtres des carrosses et diligences publiques du royaume'. (INED, 2118. Manque à Kress et Einaudi).
4- Edition à la date de l’originale de cet important texte théorique, par lequel l’abbé Baudeau tente de diffuser la doctrine physiocratique à travers des principes compréhensibles du plus grand nombre. Prenant prétexte d'une réfutation de Necker, assimilé aux "modernes", l’auteur recherche dans la "sagesse d'autrefois" – Sully en particulier - les origines des grands principes économiques fondés sur un ordre naturel conforme aux idéaux physiocratiques : défense de l'agriculture comme moteur du développement économique, études sur les "six classes" de la société et moyen de les réunir en une communion d'intérêt par le progrès continuels de "l'art agricole », théorie de la juste répartition entre producteurs et propriétaires, « ordre essentiel des sociétés", réforme de l'impôt illustré de statistiques chiffrées, gestion de la dette publique, population, place des manufacturiers et commerçants, liberté des échanges, etc. (A. Clément, 'Baudeau', p. 380. Einaudi 350. Goldsmiths, 12976. Higgs, 6420; INED 293. Kress, B.817, pour l’originale).
Volume II
1- "Suite aux Vues d’un citoyen sur la distribution des dettes de l’Etat. La manière dont les impôts sont établis tend à détruire l’épargne. Hocquart de Coubron expose un nouveau plan d’imposition" (INED, 2278). (Goldsmiths, Online Catalogue, 13478.20. Kress, B1242. Martin & Walter; 16713. Manque à Einaudi. Manque à la BnF).
2- Pour autres éditions : Einaudi, 704-705. INED, 821. Kress, B.1170.
3- (Kress, B.1250, pour autre édition. Manque à INED et Einaudi et au catalogue de la BnF).
4- Edition originale. (Einaudi, 3823. Goldsmiths, Online Catalogue, 11951.4. French revolutionary pamphlets, 750. Martin & Walter IV 2. 9894. Manque à INED et à Kress).
5- Edition parue l'année de l’originale. Linguet répond au projet formulé par l'Assemblée des Notables. Il préconise l'unification des taxes foncières, leur paiement en nature sous la forme de l'impôt territorial ou "dîme laïque" et réfute les théories physiocratiques. Baudeau devait répondre à cet écrit. (INED, 2915, Goldsmiths, 13454, Kress, B.1266. Einaudi, 3412. Stourm, 145).
6- (Ouvrage inconnu des bibliographies et qui manque au catalogue de la BnF. Un seul exemplaire à WorldCat : Newberry Libr et un seul au CCFr : Médiathèque de La Rochelle.
Volume III
1- (INED, 3228, Martin & Walter, 42727, pour autre édition à la même date. Manque à Kress et Einaudi. Cette édition en 8 p. manque à la BnF, au CCFr et à WorldCat.
2- (Kress, B.1160 : une seule partie, 39 pp. Einaudi, 345 :4 parties. Leblanc, p. 36 : 5 parties)
3- Demeuré anonyme. (Inconnu aux principales bibliographies. Manque à la BnF).
4- Demeuré anonyme. (Kress, B.1307, pour une autre édition. Manque à Einaudi et INED Cette édition en 63 p. manque à WorldCat)
5- Edition originale et unique, restée anonyme. (Manque aux principales bibliographies, dont Martin & Walter et Stourm. Un seul au CCFr : celui de la BnF).
6- Seconde édition, par l’auteur du Traité des richesses (1781). (Goldsmiths, 13467 et Einaudi, 2993, pour l’originale. Manque à Kress, INED et Martin & Walter. Manque au CCFr et à la BnF. Cette édition manque à WorldCat).
7- Ouvrage demeuré anonyme. (Inconnu aux principales bibliographies. Manque à la BnF et au CCfr. Un unique exemplaire à WorldCat : Univ. of Minnesota).
8- "Historique et politique. Linguet combat la dette et le crédit public" (INED, n° 2910).
(Stourm, p. 150. Manque à Kress et Einaudi).
9- Edition originale.
10- Edition à la date de l’originale. "Opinions contradictoires des eux correspondants sur Necker et sa politique" (INED, 1021 bis). (Einaudi, 998. Goldsmiths, 13873. Kress, S.5223 pour l’originale).

Réf.: 32833 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de). Oeuvres complètes de Condorcet.
A Brunswick chez Vieweg, et à Paris, Chez Henrichs, Fuchs, Koenig, Levrault, Schoell et Cie, An XIII - 1804.
21 volumes in-8, plein veau raciné de l'époque, dos lisses ornés d'un jeu de compartiments garnis de fers spéciaux, roulettes perlées et dentelle dorés, pièce de titre et de tomaison de maroquin rouge et vert, dentelle d’encadrement sur les plats, tranches mouchetées (qqs rouss.), 7 tableaux en fin du tome XIV.
Rare ensemble, de cette monumentale première édition collective des œuvres de Condorcet, préparée entre 1801 et 1804 par sa veuve Marie-Louise-Sophie de Grouchy Condorcet, avec le concours de A.-A. Barbier, P.-J.-G. Cabanis et Dominique Joseph Garat.
Esprit brillant, Femme des Lumières sceptique et rationaliste, artiste peintre et épistolière, Sophie de Grouchy fut également, au lendemain de la mort de son mari (mars 1794), la principale éditrice de ses écrits et joua un rôle décisif dans la diffusion de sa pensée.
La publication de cette première édition se fit dans un contexte très difficile et fut semée d’embûches. Elle demeure d’un intérêt historique fondamental, tant par les œuvres inédites qu’elle diffusait pour la première fois que par les notes et commentaires rédigés par le premier cercle des proches de Condorcet, notes qui ne furent pas toujours reprises dans les éditions ultérieures.
Vol. 1-10 : Littérature et philosophie, éloges, Vie de Turgot et de Voltaire, instruction publique.
Vol. 11-18 : Politique.
Vol. 19-21 : Économie politique. Écrits et interventions de la période révolutionnaire.
(Quérard, 'France littéraire', II, 270-272, qui donne le détail du contenu).
Quelques accrocs et épidermures, quelques dos lég. frottés, des coiffes et coins usés.

Réf.: 36663 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[FAIGUET DE VILLENEUVE (Joachim)]. L'Economie politique. Projet pour enrichir et pour perfectioner l'Espèce Humaine. [sic pour Projet pour enrichir et pour perfectionner l'Espèce Humaine].
Londres et se trouve à Paris, Chez Moreau, Pissot, Knapen, Brocas et Humblot, 1763.
In-12, cartonnage de papier ancien marbré, pièce de titre de maroquin rouge, tranches rouges (rel. postérieure), (4), xj, (1), 212 p.
Edition originale. "Ce traité très original, avec notamment le parti pris d'une orthographe simplifiée, constitue l'un des premiers modèles militant pour une organisation de la collecte de l’épargne (…). Faiguet s'intéresse en priorité aux domestiques dont le statut de célibataire et la régularité du versement des gages, esquisse des formes ultérieures du salariat, favorise, à ses yeux, la capacité d'accumulation d'un capital (…). A la différence de ses prédécesseurs ou successeurs, Faiguet ne vise pas seulement la retraite mais bien la gamme des formules de l'épargne entre la précaution du lendemain et l'horizon plus lointain de la vieillesse.
Les considérations démographiques sont déjà associées aux perspectives sociales et économiques des modèles de protection (…). Par extension, ce système est applicable aux 'jeunes travailleurs, manouvriers, fabricants etc.'. La question de l'obligation qui agitera les esprits en matière de protection sociale durant près de deux siècles, se pose" (cf. longue analyse : J.-M. Thiveaud, in ‘Politique et économie au temps des Lumières’ sous la dir. de G. Klotz, p. 79 sq., PU Saint-Etienne, 1995).
Il faudra attendre plus de quinze années, avec Piarron de Chamousset, pour voir réapparaître des propositions allant dans le même sens.
Administrateur, économiste, philanthrope, novateur dans de nombreux domaines et collaborateur régulier de L'Encyclopédie, Faiguet de Villeneuve obtint la charge de trésorier de France au bureau des finances de Châlons-sur-Marne, puis de "payeur général de l’armée à Châlons".
(Higgs, 2859. INED, n°1772. Kress, n° 6100. Manque à Goldsmiths et Einaudi).
Quelques petites taches et quelques auréoles claires.
Bon exemplaire. Rare.

Réf.: 13709 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SOCIETE D'ECONOMIE POLITIQUE. Bulletin de la Société d'économie politique. Publié sous la direction du Secrétaire perpétuel.
Paris, Guillaumin et Cie [puis Félix Alcan et Guillaumin], 1888-1913.
26 volumes grand in-8, demi-veau de l'époque, dos lisses ornés de filets dorés.
Tête de collection de ce période (un volume par année), la source principale pour l'histoire de l'économie politique en France pendant la période, écho de tous les grands débats et qui recevait les contributions des principaux économistes du temps.
Ce 'Bulletin de la Société d'économie politique' prit la suite des 'Annales de la Société d'Économie Politique' à partir de 1888, premier tome de cette collection.
La publication se poursuivit jusqu'en 1936.
Cachets et cotes de bibliothèque.
Bon exemplaire, très frais, bien relié. Rare.

Réf.: 35084 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PICARDIE - TARTAS DE ROMAINVILLE. Mémoire sur la Picardie, contenant les doléances de la généralité d'Amiens, Divisé en II parties; Suivi d'un Etat des Capitaux de rentes perpétuelles dues par le Roi, & qui se payent à l'hôtel de ville de Paris; D'un Mémoire sur la formation du Conseil du Roi; D'un Mémoire sur la formation de Pays d'Etat; D'un Mémoire sur la Justice; D’une analyse relative au Domaine réel; D'un tableau de l'Impôt Territorial calculé; D’un Tableau de l’Impôt à supporter par tous les Propriétaires de Maisons; D’un Mémoire sur la nécessité de rendre un Compte annuel, & de la forme dans laquelle il doit être rendu; D'un mémoire sur la Ferme du Tabac; Enfin d’un Mémoire sur la Dépense de la Nouvelle Administration.
Aux dépens de la Société philanthropique [Amiens, Coron l'aîné], 1789
In-4, broché, couverture de papier bleu d'attente, (4), 46 p. et xj, 64 p. de pièces justificatives, imprimé sur papier fort.
Edition originale de ce rarissime document, connu à un unique exemplaire: celui de la BnF qui est incomplet de la suite de pièces justificatives.
Ces pièces figurent ici à la suite de la page 46, en xj et 64 pages. Elles sont accompagnées de nombreuses données statistiques chiffrées.
Ferdinand Pouy dans ses "Recherches historiques sur l'imprimerie et la librairie à Amiens" (Amiens, 1861, n°259) signale ce mémoire et précise qu'il a été imprimé à Amiens par Coron aîné. Il ajoute que "la suite de pièces justificatives, annoncée en bas de la dernière page de la première partie est inconnue".
L’auteur, Tartas de Romainville, était commandant de la place à Amiens.
Ce mémoire constitue une mine d’informations et une source de première importante sur la Picardie à la veille de la Révolution.
(Conlon, ‘Siècle des Lumières’, 89:3790 d’après le seul ex. de la BnF, sans les pièces justificatives).
Bel exemplaire, très frais, imprimé sur papier fort.

Réf.: 36434 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de). Sur les Fonctions des Etats-Généraux et des autres Assemblées Nationales.
S.l, 1789.
2 volumes in-8, broché, couverture de papier marbré d’origine, pièces de titre manuscrites, 10 p., [-3], 196, 54 p. et 328 p. (titre inclus), 100 p., 7 tableaux dépliants hors texte.
Edition originale de remise en vente, sous un nouveau titre, de Essai sur la constitution et les fonctions des Assemblées Provinciales, titre rendu caduc par l’appel à la convocation des États Généraux.
L’ouvrage est précédé d'un nouvel avertissement : "Lorsque cet ouvrage a été envoyé à l'impression, on avait lieu de croire que l'Assemblée des États généraux n'était pas très-prochaine...".
L'un des textes fondamentaux dans l'histoire politique française, «l'ouvrage de Condorcet le plus important» (R. Badinter) et "l'ouvrage de Droit constitutionnel le plus important qui ait été publié à cette époque et même depuis" (Allengry, Condorcet, guide de la Révolution Française, p. 26 et passim).
Dans ce minutieux programme politique, économique et constitutionnel visant à régénérer la monarchie, l’Encyclopédiste livre la synthèse de ses travaux pluridisciplinaires et traduit en propositions, non seulement les calculs théoriques qu'il a effectués sur des questions politiques et sociales, mais aussi le résultat de ses quinze ans d'expérience autour de sa participation au ministère Turgot.
Condorcet est également, ici, l'un des premiers auteurs à réclamer le droit de vote politique pour les femmes, à ouvrir la question de leurs droits politiques, juridiques et sociaux et à réclamer des réformes sociales concrètes.
(Monglond, I, 82. Martin & Walter, I, 8112).
Manque de papier au dos du premier tome. Rousseurs et brunissures éparses.
Exceptionnel exemplaire tel que paru, entièrement non rogné, témoins conservés (212 x 144 mm).

Réf.: 37228 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FROUMENTEAU (Nicolas). Le secret des finances de France, Descouvert, & départi en trois livres (…), & maintenant publié, pour ouvrir les moyens légitimes & nécessaires de payer les dettes du Roy, descharger ses sujets des subsides imposez depuis trente un ans, & recouvrer tous les deniers (sic) prins à sa Majesté.
S.l., 1581.
3 parties reliées en un volume in-8, plein veau brun de l’époque, dos à nerfs orné garni de compartiments dorés aux petits fers et d’un fleuron central à froid répété, tranches mouchetées, (56) p. titre inclus, 152 p. ; 472 p. titre inclus et (1) f. de titre, (6), 439 p. (i.e. 435) p.
Seconde édition publiée la même année que l'originale, très largement augmentée par rapport à celle-ci éditée sous le titre de ‘Les secrets des thrésors de la France’.
"Premier essai méthodique de statistique de l'histoire" (Baudrillart), l'ouvrage constitue une source fondamentale sur les conséquences financières, politiques et sociales des Guerres de Religion (1550-1580).
Pour chacun des quatre-vingt-dix diocèses français, l'auteur fournit les statistiques des impôts royaux, rançons, rapines de la soldatesque, entretien des troupes, finances ecclésiastiques, villages ou bâtiments incendiés ou détruits, massacres collectifs ou exécutions, viols, clercs assassinés, nobles et soldats tués, etc.
Ce constat, qui aurait été dressé à la demande des états de Blois - selon l’aveu même de l'auteur dans sa préface -, contribua à mobiliser l’opinion sur l’ampleur des désastres occasionnés.
Rédigé par un protestant français et publié sous ce pseudonyme de Froumenteau, l’essai a été parfois attribué à Nicolas Barnaud.
(Adams, F-1084. Einaudi, 5204. Haag, 'France protestante', VI, 747. INED, 1932. Kress, 146. ‘Sources de l’Histoire de France’, 2340).
Traces de restauration à la reliure. Quelques rares auréoles claires. Ex. court de marge supérieure.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 30082 - Eur 1300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MIRABEAU (Honoré Gabriel Riqueti, comte de). 1- De la Caisse d’Escompte. S.l., 1785. xvj, 226 p., (1) f. de table.
2- De la Banque d’Espagne dite de Saint-Charles. S.l. [Genève], s.n., 1785. xiv, (2), 144, CLXII p.
3- Lettre à M. Le Couteulx de La Noraye, sur la Banque de Saint-Charles et sur la Caisse d'Escompte. Bruxelles, 1785. (2) f., 117 p.

3 ouvrages reliés en un volume in-8, pleine basane fauve, dos à 5 nerfs soulignés de filets dorés, pièce de titre de maroquin rouge, tranches jaunes (reliure anglaise de l'époque).
Rare ensemble des trois contributions de Mirabeau sur la réforme bancaire, reliés ensemble à l’époque.
1- Edition originale de cet ouvrage rédigé avec Etienne Clavière et qui eut un retentissement considérable. Le programme de réforme bancaire lancé par Turgot fut arrêté quand il quitta le gouvernement, et la Caisse d'Escompte obtint un monopole inattendu. L'exclusivité de ses privilèges donna lieu à une crise monétaire d’une ampleur inconnue depuis l’effondrement de la Banque de Law. Mirabeau analyse dans cet essai les conséquences fâcheuses de ce monopole, préconise l'égalité de traitement entre les emprunteurs et énonce les principes qui doivent présider au fonctionnement d'une banque nationale de secours, pour le bien-être général et non l'intérêt de quelques particuliers. L'ouvrage est suivi de pièces justificatives dont l'édit de 1776 instituant la Caisse d'Escompte. (Einaudi 3939. Kress, B.908. Martin & Walter, 24436).
2 -Edition originale. "Suite naturelle de mon ouvrage sur la caisse d'escompte" selon Mirabeau. "Il examine les circonstances dans lesquelles la Banque a été créée par le comte de Cabarrus qu'il qualifie de Law espagnol (...). M. pense que cette institution ne peut convenir à l'Espagne et déconseille les nations capitalistes commerçantes de s'y intéresser. L'ouvrage est complété de pièces justificatives" (M. Leblanc, 'De Th. More à Chaptal', n°370). Cet ouvrage fut condamné et supprimé par arrêt du Conseil d'Etat (7 juillet 1785). (Einaudi, 3929. Goldsmiths', 13058. Kress, B.907).
3 -Edition originale. Les deux ouvrages de Mirabeau lui attirèrent des haines violentes, notamment celle de Le Couteulx de la Noraye, banquier, qui l'attaqua publiquement. Mirabeau répondit par cette lettre virulente, dans laquelle il développe l'argumentation de ses précédents ouvrages (cf. L. Lumet, 'Oeuvres de Mirabeau', p. 350 sq.). (Goldsmiths, 13060. Kress, B.910).
Quelques auréoles. Déchirure aux coins supérieurs des p. 61-64 du III.
Très bon exemplaire, préservé dans une solide reliure anglaise de l’époque.

Réf.: 37014 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[GUERINEAU DE SAINT-PERAVI (Jean-Nicolas-M.) ou SAINT-PERAVY]. Mémoire sur les effets de l'impôt indirect, sur les revenus des propriétaires de biens-fonds, Qui a remporté le prix proposé par la Société Royale d'Agriculture de Limoges en 1767.
Londres [i.e. Paris], 1768.
In-12, plein veau marbré, dos à 5 nerfs guillochés or, orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, plats encadrés d'un triple filet doré, pièce de titre de maroquin bordeaux (rel. Lobstein-Laurenchet dans le goût de l'époque), (4), 264 p.
Edition originale de cet ouvrage qui fut immédiatement qualifié de "classique parmi les économistes [physiocrates]" par Dupont de Nemours et auquel Turgot consacra un essai élogieux.
L’auteur, tout en prônant la liberté du commerce, s’oppose à l’impôt indirect estimant, dans l’orthodoxie physiocratique, que toute la fiscalité doit reposer sur la taxation de la terre puisque c'est la seule source de richesses.
Physiocrate dès 1764, Guérineau de Saint-Péravi collabora au 'Journal du Commerce, de l'Agriculture et des Finances' de Dupont de Nemours et demeura fidèle au système jusqu'à la fin de sa vie.
(Goldsmiths'-Kress, n°10460. Higgs, 4440. INED, 2190. Stourm, 110).
Très bon exemplaire relié dans le goût de l’époque, imprimé sur papier fort, non rogné.

Réf.: 35645 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAUDEAU (Abbé Nicolas)]. Idées d'un citoyen sur l'administration des finances du Roi.
Amsterdam, 1763.
In-12, cartonnage de papier marbré, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches mouchetées (rel. moderne), iv, 132 p.
Edition originale de la première publication économique qui assura la notoriété de l’abbé Baudeau.
En 1760, pleine crise financière, Henri-Léonard Bertin qui venait d’être nommé contrôleur général des Finances à la place de Silhouette, sollicita des études sur la situation des finances. L’abbé Baudeau répondit par trois études réunies dans ce recueil.
"Projet de réforme totale de l’administration des finances (...). Trois questions en font l’objet : La manière la plus simple de recouvrir les deniers royaux -- La méthode la plus claire et la plus économique de dépenser les deniers publics -- Les moyens les plus équitables d’affranchir le gouvernement de la dette publique" (INED, n° 281).
(Einaudi, 346. Higgs, 3016. Kress, 7071).
Court de marge supérieure.
Exemplaire frais.

Réf.: 35653 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MOLLIEN (François Nicolas, comte). Mémoires d'un ministre du Trésor public (1780-1815).
Paris, Imprimerie de H. Fournier et Cie, 1845.
4 volumes in-8, demi-chagrin vert bronze de l'époque, dos à 4 nerfs ornés de caissons dorés richement décorés, titre et tomaison dorés, jeu d'encadrement de filets à froid et dorés sur les plats, tranches mouchetées (rel. Quinet), tableaux dépliants (qqs rousseurs).
Edition originale de librairie. Ministre du Trésor Public de 1780 à 1815, Mollien a donc couvert l’Ancien Régime, la Révolution et l’Empire.
"Il est de ceux qui ont posé les bases du système financier public tel que nous le connaissons encore aujourd’hui (…). Homme de premier plan de l’Empire, Mollien est également un témoin de premier ordre. Et s’il lui arrive de magnifier son rôle, il n’en dévoile pas moins, dans ses Mémoires, le dessous des cartes de l’immense champ de bataille que fut l’Europe entre 1799 et 1815" (David Lionel Jauneau, IGPDE éditions).
"Remarquables Mémoires dont la consultation est indispensable pour l'histoire de l'Empire. Tableau de la situation financière à l'avènement de Bonaparte, étude des budgets, effets du blocus continental, financement des guerres, attitude de l'opinion devant les impôts…" (Tulard, n° 1034).
Contient également, selon Stourm (p. 29), de "précieux détails sur les Finances de l'Ancien Régime".
Très bon exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 36528 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FABRY (chevalier de). Supression [sic] de la Ferme Générale, ou l'Ami du Peuple. Cet ouvrage a été adressé à M. Turgot, le 5 Novembre 1774, lequel l'a renvoyé à l'auteur, le 18 du même mois, & en le priant de le faire imprimer. [i.e.: Suppression de la Ferme générale). [Signé: "le chevalier de Fabry"].
Londres [i.e. Paris?], 1783.
In-4, broché, couverture de papier ancien, 27 p.
Rarissime mémoire, très remarquable, non cité et inconnu, qui propose une réforme alors révolutionnaire de la fiscalité française.
Afin de remédier aux injustices, abus et prévarications, l’auteur soumet un projet argumenté et documenté, en 14 points: suppression des Fermiers généraux et de toutes les juridictions et officiers qui reçoivent des droits de Ferme -- Suppression de tous droits d’entrée et de sortie, libéralisation du commerce du sel et du tabac -- Obligations faites aux intendants de fournir un état des productions de leur généralité et un inventaire des effets mobiliers et immobiliers pour établir l'assiette de l’impôt -- Suppression des impôts et tailles, taillons, vingtièmes et capitation au profit d’un impôt unique, dont chaque citoyen devra s'acquitter (appelé "Droit de Faculté") sur la base d'un recensement précis et individualisé (l’auteur fournit un modèle de formulaire de recensement et des statistiques), etc., etc.
L’ouvrage, en partie fidèle aux idéaux physiocratiques, aurait été approuvé par Turgot et imprimé sous son parrainage.
Un unique exemplaire recensé à WorldCat : celui de la BnF (Colon, 'Siècle des Lumières’, 83:1076).
Bon exemplaire, très frais.

Réf.: 36740 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


DUPONT DE NEMOURS (Pierre-Samuel) rédacteur. Collection des mémoires présentés à l'Assemblée des Notables. Première et Seconde division [-Troisieme / Quatrieme division].
Versailles, Imprimerie de Ph.-D. Pierres, premier imprimeur ordinaire du Roi, 1787.
Ensemble relié en volumes in-4, demi-chagrin acajou, dos lisse orné de filets à froid et petits fleurons dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux (rel. XIXe). viij, 38 p., (1) f. bl. ; 84 p., 47 p. et 32 p., 2 tableaux dépliants.
Collection, de format in-4°, des ‘Mémoires’ présentés à l'Assemblée des Notables, en "quatre divisions", publiés par ordre du Roi et imprimés pour les Notables "qui n'a été remise qu'à eux et pour eux seuls".
Secrétaire de l’Assemblée, c’est Dupont de Nemours qui en fut le principal rédacteur.
"Il accepta de rester au second rang pour poursuivre sa revanche de la chute de Turgot (...). L'Assemblée se montra favorable à la suppression des corvées et accepta l'impôt territorial, comme Dupont l'avait réclamé. Elle marque une victoire des idées physiocratiques" (Schelle, 'Dupont de Nemours’, p. 266 et s.).
"C’est un événement historique que l’apparition de tels documents émanant de source officielle" (Stourm, ‘Finances de la France’, p. 133).
(INED, 913. Goldsmiths'-Kress no. 13442. Stourm p. 135.).
Taches à la page de titre et au dernier feuillet, auréoles brunes en marge inférieure de quelques feuillets, défaut de papier en marge de la p. 84 sans perte de texte.

Réf.: 36760 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LAVOISIER (Antoine-Laurent)] - AFFAIRE DES FERMIERS GENERAUX. Rapport des Commissaires Réviseurs des trois Compagnies de Finances, aux Représentans du peuple, chargés de surveiller leurs travaux, & lû aux Comités des Finances & de Comptabilité.
S.l.n.d. [Paris, 1794].
In-8, demi-veau brun, dos à nerfs, pièce de titre de chagrin rouge (rel. moderne), 187 p., 7 planches dépliantes (sur 9).

Edition originale et unique du rapport historique émanant de la Commission chargée d'enquêter sur les activités des fermiers généraux. Le rapport est suivi de six réponses et défenses signées nommément par les fermiers généraux, dont Lavoisier.
C’est sur ce document qu’André Dupin fondera son réquisitoire prononcé lors du procès qui eut lieu quelques jours après la publication de ce rapport (le 8 mai 1794) et qui aboutit à la condamnation à mort des vingt-sept fermiers généraux, dont Lavoisier.
(Duveen & Klickstein, p. 338 à 341, n°310. Stourm, ‘Finances de la France’, 232).
Le dernier feuillet est monté sur onglet.
Bon exemplaire, non rogné.

Réf.: 28826 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAUDEAU (Abbé Nicolas)]. Lettres historiques sur l'état actuel de la Pologne, et sur l'origine de ses malheurs [Suivi de: Avis économiques aux citoyens éclairés de la République de Pologne sur la manière de percevoir le revenu public].
Amsterdam et Paris, Didot l’aîné, Delalain Lacombe, 1772.
2 parties en un volume in-8, demi-vélin marbré vert bronze à petits coins, dos lisse, plats de papier raciné, tranches citron (relié fin XVIIIe), 4, 328 p. et 52 p. pour "Avis économiques…".
Première et unique édition de cette analyse et projet de réformes pour la Pologne par l’un des principaux théoriciens de la doctrine physiocratique.
Les "Avis économiques aux citoyens éclairés de la République de Pologne" figurent en pagination séparée (52 p.) ; ils avaient été d’abord publiés dans les 'Ephémérides du Citoyen' en 1770.
La situation désastreuse de la Pologne en cette année 1772, en partie due à l'anarchie nobiliaire et à la guerre civile, conduisit au premier démembrement du pays entre la Russie, l'Autriche et la Prusse.
C’est en Pologne et en Allemagne que les théories physiocratiques attirèrent le plus d’adeptes. Baudeau, qui avait fait le voyage à Varsovie pour y prendre possession d’un bénéfice ecclésiastique, y fut suivi par Dupont de Nemours appelé pour réformer l’enseignement. Il soumet, sous forme de "Lettres", son analyse et ses observations sur la situation politique et sociale. Dans les "Avis économiques", il livre un diagnostic de la crise économique et financière et propose des remèdes en tous points conformes aux idéaux physiocratiques.
(A. Clément, 'Baudeau', p. 373. Goldsmiths, 'Online catalogue', n°10841.1. Manque à Einaudi, Higgs, INED, Kress).
Le feuillet 73-75 figure en double, le premier est à sa place, le second à la place du feuillet 283-284 qui fait défaut.
Quelques piqûres éparses et taches de cire de bougie plus soutenues aux p. 105-116.
Bon exemplaire, grand de marges, imprimé sur papier vergé de Hollande.

Réf.: 29487 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAUDEAU (Abbé Nicolas)]. Principes économiques de Louis XII et du cardinal d'Amboise, de Henri IV et du duc de Sully, sur l'administration des Finances, opposés aux systèmes des docteurs modernes.
S.l. (Paris), 1785.
In-8, pleine percaline beige (rel. moderne), (2) f. de faux-titre et titre, 95, (1) p., exemplaire non rogné.
Edition originale de ce texte théorique fondamental, par lequel l’abbé Baudeau entreprend de diffuser la doctrine physiocratique. Prenant prétexte d'une réfutation de Necker, assimilé aux "modernes", il recherche dans la "sagesse d'autrefois" les origines des grands principes économiques fondés sur un "ordre naturel" conforme aux idéaux physiocratiques: défense de l'agriculture comme moteur du développement, études sur les six classes de la société et moyens de les réunir en une communion d’intérêt, théorie de la juste répartition entre producteurs et propriétaires, "ordre essentiel des sociétés", projet de réforme fiscale illustré de statistiques, gestion de la dette publique, démographie, liberté des échanges, etc.
(A. Clément, 'Baudeau', p. 380. Einaudi, 350. Goldsmiths, 12976. Higgs, 6420. INED, 293. Kress, B.817).
Bon exemplaire non rogné à toutes marges (206 x 136 mm).

Réf.: 36514 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


ENQUETE SUR LA QUESTION MONETAIRE - 1872. Enquête sur la question monétaire. I- Procès-verbaux des délibérations du Conseil supérieur. Rapports. Dépositions. II- Dépositions. Procès-verbaux. Résumé de l'enquête. Documents. Tables. (COMPLET)
Paris, Imprimerie Nationale, 1872.
2 volumes in-folio, brochés, couvertures imprimées (dos cassés), (4), xvi, (2), 768 p. et (4), iv, 584 p., 2 grands tableaux graphiques dépliants et couleurs.
Edition originale de cette importante source pour l'histoire financière de la France.
Décidée sur proposition du ministre des Finances et confiée au Conseil supérieur du Commerce, de l'Agriculture et de l'Industrie, l’enquête fut menée en 1869-1870. Abondamment illustrée de statistiques et nourrie de dépositions des principales personnalités du monde politique, économique et financier de la période, théoriciens, et praticiens, l'enquête porte essentiellement sur les questions d'unification monétaire, d'établissement d'une monnaie internationale et sur le choix de l'étalon monétaire.
(Cf. Say & Chailley, I, 871 et s.).
Bien complet. Très bon état intérieur, non rogné.

Réf.: 19005 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DU TILLET DU VILLARS]. Précis d'un projet d'établissement du cadastre dans le Royaume. Par M. D. T. D. V. [i.e. Du Tillet du Villars].
Paris, Imprimerie Clousier, et chez Pissot, Barrois, 1781.
In-4, broché, couverture papier bleu fort ancien, (4), 80 p.
Edition originale. Fonctionnaire au Bureau des Tailles d'Angoulême, l’auteur fut l’un des premiers défenseurs de la nécessité d'établir un cadastre national unique et centralisé afin de réformer la fiscalité (la Taille réelle et taille personnelle sur les produits de l'industrie) et le calcul de son assiette, vers plus d’équité et de justice et d’assurer une perception à moindres frais. Le cadastre servira également comme outil pour mesurer les richesses du royaume et sa population et permettra de faire connaître les facteurs favorables ou nuisibles à la puissance de l’Etat.
Tillet du Villars fut démis de ses fonctions par Turgot.
Selon V. Daline, ‘G. Babeuf’ (p. 110, 128 et 145), cet ouvrage fut lu et étudié par Gracchus Babeuf, organisateur de la "conjuration des Égaux" et précurseur du communisme.
(INED, 1693. Kress, S.4977. Manque à Einaudi et à Goldsmiths).
Bon exemplaire.

Réf.: 36731 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LAVOISIER - TRESORIE NATIONALE 1791 - 1792. 1- Compte rendu à la Convention, par les commissaires de la Trésorerie Nationale de leur administration, depuis le 1er Juillet 1791 [jusqu'au 1er septembre 1793]. S.l.n.d. [Paris, 1793]. 28 p.
2- Mémoire sur les opérations relatives au Numéraire, depuis le premier juillet 1791, jusqu’au 15 septembre 1792. S.l.n.d. [Paris, 1793]. 80 p.
3- Deuxième compte rendu par les commissaires de la Trésorerie Nationale de leur administration, dans lequel on trouve les principaux détails de l’organisation de ces établissements (septembre 1793). S.l.n.d. [Paris, 1793]. 50 p., 3 tableaux dépliants en fin de volume.
(LE BILAN DE L'ADMINISTRATION DE LAVOISIER ET DE CONDORCET À LA TÊTE DE LA TRÉSORERIE NATIONALE)

3 pièces reliées en un volume in-4, cartonnage à la Bradel ancien, pièce de titre de basane fauve, titre doré, tranches rouges.
1 - Edition originale. "Pièces justificatives" pages 21-28. (Goldsmiths'-Kress online, n°15706. Martin & Walter, 'Anonymes', 3677. Tourneux, 13416).
2 - Edition originale. Pièces justificatives pages 17-80. (Goldsmiths'-Kress online, n°15707).
3 - Edition originale. (Tourneux, 13416).
Trois importants documents des Nouveaux Commissaires de la Trésorerie Nationale qui succèdent à l’administration pilotée par Lavoisier et Condorcet démissionnaires. Les noiuveaux commissaires dressent le bilan de la précédente administration.
Parmi les Commissaires de la Trésorerie Nationale signataires de ces comptes rendus et mémoires: Jean Devaines, Michel Martin de Gaudin, Charles-Pierre-Paul de Langes marquis de Savalette, Lermina, Antoine Pierre Dutramblay de Rubelles, François Benoit Cornut de La Fontaine de Coincy.
Pour les trois pièces, cf. Stourm, 'Bibliographie historique des finances de la France au XVIIIe s.', p. 221-222.
Sur l'importance de ces documents, cf. Marcel Marion, ‘Histoire financière de la France depuis 1715’, III, 191, et passim.
Provenance: le conventionnel Claude Antoine Rudel du Miral (1719-1807), avec sa signature ex-libris manuscrite sur les deux pièces et une table manuscrite sur le contre plat inférieur. Avocat auprès du Parlement de Paris, avant de venir s'établir à Thiers, il devint maire de cette ville pour la première fois de 1763, et occupa plusieurs fois ce poste jusqu'à la fin de l'Ancien Régime. Le 7 septembre 1792, il fut élu député du Puy-de-Dôme à la Convention et siégea avec les modérés de la Plaine.
Bon exemplaire.

Réf.: 37011 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ALLAIS (Maurice). The Role of Capital in Economic Development.
Roma (Vatican), Pontificiae Academiae Scientiarum, 1965.
Grand in-8, broché, couverture imprimée, (697)-1002 p. (306 p.).
Edition originale de ce tiré-à-part, très rare, de l’importante contribution donnée par Maurice Allais, dans le cadre de la "Semaine d‘Etude sur le Rôle de l ‘Analyse Econométrique dans la Formulation de Plans de Développement", organisée par l'Académie Pontificale des Sciences Sociales (Rome, 7-13 octobre 1963).
(Pontificiae Academiae Scientiarum Scripta Varia, 28, Pontifica Academia Scientiarum, 1965, Vol. II, p. 697-1002).
Maurice Allais expose le résultat de ses recherches et livre sa contribution la plus achevée sur la théorie du capital, dans laquelle il défend la thèse de la neutralité de la quantité de capital disponible par tête par rapport à la productivité marginale du travail.
"The first part presents a general formulation of Capital theory; the second a model illustrating the general theory, the third confronts the model with the empirical data, and the fourth presents different applications. In the appendix, the model is studied for a very general case” (iMaurice Allais, "Abstract", p. 698).
L’exposé est suivi (p. 979 à la fin) d’une discussion entre Maurice Allais, F. Fisher, H. Wold, W. Leontief, H. Theil, T. Haavelmo et E. Malinvaud.
Maurice Allais était l'un des esprits les plus brillants de notre temps. A la fois physicien et économiste, il a réussi à imprimer sa marque dans ces deux disciplines. Il est le seul économiste français à avoir obtenu le Prix Nobel de Sciences Economiques (1988).
(New Palgrave, I, 118).
Exemplaire tel que paru, à l’état de neuf.

Réf.: 37174 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



POULLAIN (Henry), LE VERRIER (Nicolas). Traitez des Monnaies.
Paris, Frederic Leonard, 1709.
In-12, pleine basane mouchetée de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches mouchetées (qqs infimes accrocs), (1) f. blanc, (11) f., 454 p., (1) f. blanc, (3) f. d'additions et corrections, (1) f. blanc, (20) f. de table.
Seconde édition en partie originale, augmentée sur les manuscrits conservés dans la famille de l'auteur, de cet ouvrage qualifié de "très remarquable", pour ses théories précurseures en matière de circulation monétaire et de crédit (cf. analyse détaillée in P. Harsin, 'Doctrines monétaires et financières en France', p. 53 sq.).
"La première édition de ce traité a paru en 1617. Celle de 1709, publiée par les soins de M. Le Verrier, est augmentée de diverses pièces qui lui donnent de l'intérêt" (Brunet, IV, 849).
"Recueil de rapports sur les monnaies présentés par Poullain, conseiller à la Cour des Monnaies, à Sully : 'De la science ou connoissance que doit avoir un conseiller d'Estat au faict des monnoyes' ; 'Que la fabrication de la petite monnoye de cuivre en quantité est très dangereuse dans un Etat' ; 'Réponse à l'avis de M. Denis Godefroy tendant à empêcher le surhaussement de prix de notre écu, par lequel aussi est fait réponse au chapitre 3 du livre 6 de la République de Bodin...' ; 'Du désordre qui règne dans les monnoyes espagnoles, où est succinctement réfutée l'opinion de Bodin et autres, qui voient dans la fabrication des espèces de billon la cause du surhaussement du prix des espèces d'or et d'argent' " (INED).
(Einaudi, 4510. Goldsmiths, 4575. INED, 3650bis. Kress, 2630).
Très bon exemplaire.

Réf.: 28092 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAUMAISE (Claude). De usuris liber.
Lugd. Batavor., Ex Officina Elseviriorum [Leiden, Elzevier], 1638.
Petit in-8, plein vélin souple de l'époque, (28) f. titre inclus, 686 p., (36) f. d'index et "d'Emendanda", titre rouge et noir, lettrines, vignette de titre à la marque du Solitaire.
Edition originale de cet important ouvrage, riche en idées neuves et fécondes, dans lequel l'auteur défend et justifie, l'un des premiers en son temps, la légitimité du prêt à intérêt sur la base d’arguments économiques, juridiques mais aussi philosophiques et religieux.
Il soulève en particulier la question du rôle de l’argent comme marchandise, soumise à la loi de l’offre et de la demande, et pas seulement comme mesure de la valeur. Il conclut, dès lors, que le commerce de l’argent est aussi licite que celui de toute autre marchandise.
Il consacre de longs développements à la monnaie pour établir un rapport entre sa valeur et la plus ou moins grande abondance des marchandises.
Humaniste protestant d’origine bourguignonne, prodigieusement érudit, Claude Saumaise voyagea à travers l’Europe et acquit une réputation universelle.
Sur cet ouvrage et son auteur comme "précurseur du libéralisme", cf. H Lapeyre: 'Saumaise et le prêt sur gage', in ‘Revue européenne des Sciences sociales’, T. XIV, 1976, t. 35, p. 6 à 29).
(Einaudi, 5085. Kress, 536. Willems, 471).
Auréole claire aux 7 premiers feuillets.
Bel exemplaire, en vélin souple de l'époque.

Réf.: 28647 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LAVOISIER - DECRETS CONTRE LES FERMIERS GENERAUX. Décrets de la Convention nationale, des 23e & 29e jours de Nivôse, an 2 de la République française, une et indivisible, qui mettent les biens des ci-devant Fermiers généraux sous la main de la Nation.
Paris, Imprimerie nationale exécutive du Louvre, an II de la République [1794].
In-4, 11 p., (1) verso bl., en cahiers non rognés.
Edition originale et unique, rarissime, des dispositions officielles des 23 et 29 nivôse an 2 (12 et 18 janvier 1794) qui prononcent la confiscation des biens des Fermiers généraux et la régularisation de leurs créances, en tenant compte des procès intentés ou déjà jugés contre les "ci-devant fermiers généraux".
Les décrets sont suivis des états nominatifs des cautions des différents baux et de la liste des fermiers généraux concernés par les décrets. Lavoisier y est cité à trois reprises ainsi que ses beau-père et beau-frère Paulze "père" et "fils".
Les noms et prénoms, par bail, sont suivis de la mention : « mort », « émigré » ou laissée vierge. Ces décrets marquent le prélude à l’exécution de vingt-huit fermiers généraux (parmi lesquels Lavoisier, son beau-père et son beau-frère) moins de trois mois plus tard, les 1er et 3 floréal (20-22 avril 1794).
Très bon exemplaire, en cahiers non rognés, tel que paru.

Réf.: 28982 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MATHON DE LA COUR (Charles Joseph)]. Collection de comptes-rendus, pièces authentiques, états et tableaux, concernant les Finances de France, depuis 1758 jusqu'en 1787.
Lausanne et Paris, Cuchet et Gattey, 1788.
In-4, broché, couverture de papier gris bleu d'origine, xij, 231, (1) p.
Edition originale de cet "ouvrage indispensable" selon Stourm ('Finances de la France au XVIIIIe s.’, p. 26 et 27) qui renferme la collection des principaux rapports des contrôleurs généraux de 1758 à 1787.
"Il permet de trouver utilement 19 ou 20 comptes-rendus financiers dont plusieurs seraient demeurés inconnus si l'auteur ne les avait collectionnés" (Stourm, id.).
"Avertissement", "Notions générales sur les comptes de finances", "Table chronologique des contrôleurs-généraux des Finances" et Mémoires, Rapports, Etat des finances, tableaux et comptes des recettes et dépenses sous les administrations de:
Boullongne (1758), Silhouette (1759), L'Averdy, Terray, Joly de Fleury, Turgot, avec un état des revenus et des dépenses pour les années 1775 et 1776, Necker, Calonne, etc.
Nombreux tableaux statistiques et rapports chiffrés.
(Kress, B.1446. Goldsmiths, 13646. Einaudi, 1179).
Bon exemplaire, très frais, imprimé sur papier vélin, non rogné, tel que paru.

Réf.: 34516 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |