English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

2 fiche(s) - Page 1


[HOLBACH (Paul Thiry, baron d') ou FRERET (Nicolas)]. Lettres à Sophie. Contenant un examen des fondemens de la Religion Chrétienne, & diverses objections contre l'immortalité de l'âme.
Londres, Dix-huitième siècle [Amsterdam, Marc-Michel Rey, vers 1770].
2 tomes reliés en un volume in-12, broché sous couverture d'attente (rel. ancienne), (4), 230 p. et (2) p., 210, (1) p., exemplaire entièrement non rogné.
Edition originale (et seule édition ancienne) de ce rare et célèbre texte matérialiste radical dont la paternité n’a jamais pu être établie et dont certains passages ont été repris par Sade.
L’attribution à D’Holbach par Tchemerzine est contestée par Vercruysse et par l’édition critique donnée par Olivier Bloch (Champion, 2004). Une analyse serrée du texte permet à ce dernier et à Jean Deprun d’attribuer ce texte à "un érudit né en terre protestante et ayant reçu une solide formation théologique", une sorte de "Meslier protestant".
L’auteur se propose de libérer son ancienne maîtresse, Sophie, de ses illusions religieuses. Pour ce faire, il livre un discours et des argumentations d’un athéisme radical appuyés sur un corpus d’auteurs et d’œuvres, dénonce les impostures du christianisme, les légendes superstitieuses de la Bible, absurdes et dangereuses, et consacre trois lettres à ruiner le dogme de l’immortalité de l’âme.
"Les vues matérialistes [de cet ouvrage] ont fourni à Sade la matière de la dissertation contre l’immortalité de l’âme que l’auteur de la met dans la bouche du libertin Bressac (Sade, OC, ‘Nouvelle Justine’, Cercle du Livre précieux, VII, p. 219-227). Par ce biais imprévu, les Lettres à Sophie n’ont pas cessé d’agir - clandestinement, comme il se doit" (J. Leprun, CHSPM, Paris 1, Séminaire d’Histoire du matérialisme, 1987-1988).
L’ouvrage figure dans le premier inventaire de la bibliothèque du marquis de Sade, dressé à La Coste au début de 1769, ce qui permet de dater sa parution et d’éliminer à priori la paternité de N. Fréret, mort en 1749.
(Conlon, ‘Siècle des Lumières’, 80:362. Tchemerzine-Scheler, III, 735. D’Holbach et ses amis, n° 1582/3. Vercruysse, p. 25).
Titres et derniers feuillets montés sur onglets. Quelques rousseurs éparses.
Bon exemplaire, à toutes marges, entièrement non rogné, imprimé sur papier fort.

Réf.: 11683 - Eur 800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BEAUVOIR (Simone de). Privilèges. (EXEMPLAIRE SUR GRAND PAPIER)
Paris, Gallimard, 1955.
In-12, broché, couverture imprimée, 272, (3) f. de tables et d'achevé d'imprimer.
Edition originale tirée à 56 exemplaires (n°7) sur pur fil Lafuma-Navarre, seul tirage sur grand papier. Dans la collection "Les essais", n°76.
"Sous ce titre, Simone de Beauvoir regroupe trois articles parus dans 'Les Temps Modernes' : 'Faut-il brûler Sade' -- 'La pensée de droite aujourd'hui' -- et 'Merleau-Ponty et le pseudo-sartrisme' ".
(Francis & Gontier, 'Les écrits de Simone de Beauvoir', p. 174).
Très bon exemplaire, non coupé.

Réf.: 32632 - Eur 220.00
Ajouter au panierMettre dans le panier