English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

151 fiche(s) - Page 1


HUYGENS (Christiaan). Traité de la lumière. Où sont expliquées Les causes de ce qui luy arrive Dans la Réflexion & dans la Réfraction. Et particulièrement Dans l'étrange Réfraction du Cristal d'Islande, par C.H.D.Z. [i.e. Christian Huygens de Zeelhem]. Avec un Discours de la cause de la pesanteur.
Leide, Pierre Vander Aa, 1690.
2 parties en un volume in-4, plein veau havane granité de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de caissons fleuronnés et cloisonnés, armes dorées aux centres des plats (La Rochefoucauld), roulette dorée sur les coupes, pièce de titre de veau bordeaux, (1) f. de titre, (6) p. de préface et table, 124 p., (1) f. de titre, 125-128, (2) p. de table, 129-180 p., 89 figures sur bois dans le texte, vignettes de titre à la marque de l'imprimeur, bandeaux et culs de lampe, titre rouge et noir.
Edition originale de premier tirage de cet ouvrage fondateur dans lequel Huygens formule la première théorie complète sur la propagation ondulatoire de la Lumière.
Bien qu'achevé en 1678 et composé en français lors du séjour de l’auteur en France, l'ouvrage ne fut publié que douze années plus tard.
Supposant la lumière constituée par des vibrations d'un milieu matériel élastique très ténu, l'éther, qui se propagent à une vitesse finie et sans transport de matière, Huygens pose le principe fondamental qui portera son nom. Entrée en conflit avec la théorie corpusculaire de Newton qui dominait, il fallut attendre le XIXe siècle pour que la théorie ondulatoire triomphe.
La seconde partie de l'ouvrage, sous page de titre particulière et pagination continue, contient le "Discours de la Cause de la Pesanteur". L’auteur y développe, à partir de sa théorie de la force centrifuge, un fructueux modèle mécanique de la pesanteur. On trouve également, à la fin de ce texte, les recherches de Huygens sur le mouvement des projectiles dans les milieux résistants.
"His point of view was that gravity should not be attributed to a quality or propensity of bodies, but should be explained, like every other natural process, in terms of motion" (Wolf, I, p. 164).
(Dibner, 'Heralds of Science', 145. En français dans le texte, 25. Evans, 32. Horblit, 54. Norman, 1139. Sparrow, 'Milestones of Science', 111).
Les pages 89 à 94 proviennent d’un autre exemplaire. Elles ont été réenmargées et comportent des petites restaurations de papier. Quelques rousseurs et légères auréoles claires en marge de quelques feuillets. Quelques traces de restauration à la reliure.
Provenance: Alexandre de La Rochefoucauld, duc de la Roche-Guyon, avec ses armes dorées sur les plats et le petit cachet du château au titre.
Bel exemplaire, assez grand de marges, dans sa première reliure de veau aux armes de la bibliothèque de La Rochefoucauld.

Réf.: 35229 - Eur 25000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DU CHATELET (Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise), NEWTON (Isaac). Principes mathématiques de la philosophie naturelle.
Paris, Desaint & Saillant, Lambert, 1759.
2 volumes in-4 (255 x 196 mm), plein veau havane marbré de l'époque, dos à nerfs ornés de compartiments richement fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux et havane, triple filet d'encadrement à froid sur les plats, filet doré sur les coupes, tranches jaspées, (2) f., xxxix, (1), (4), 437 p., 9 planches dépliantes et (2) f., 180 p., 2 planches dépliantes, 297, (2) p., 3 planches dépliantes.
Édition originale posthume de la traduction par la marquise du Châtelet de 'Philosophiae naturalis principia mathematica', l’œuvre maîtresse de Newton, l’un des ouvrages scientifiques les plus importants jamais édités. L’illustration comprend 14 planches gravées dépliantes représentant des centaines de figures mathématiques.
Entreprise dès 1745, cette traduction a été la grande œuvre de la vie de Madame du Châtelet sur laquelle elle travailla pendant cinq années. L’édition s’avéra une entreprise plus longue et chaotique que prévu: lorsque le livre parut enfin, en 1759, la marquise était morte depuis dix ans. Si la bataille des newtoniens était alors gagnée, Voltaire dans sa préface rappelle la férocité de la lutte et l'action décisive de Madame Du Châtelet.
La traduction des "Principes" est suivie de deux travaux théoriques majeurs de Madame Du Châtelet qui prolongent et complètent ceux de Newton: "Exposition abrégée du système du monde et explication des principaux Phénomènes astronomiques tirée des Principes de Newton" et "Solution analytique des principaux Problèmes qui concernent le Système du Monde".
Importante tant du point de vue scientifique que méthodologique, cette traduction contribua à la diffusion du newtonianisme à travers le monde.
Des études récentes du manuscrit prouvent que Madame du Châtelet est bien l'auteur de ce travail considérable et non, comme il a été parfois dit, le mathématicien Alexis Clairaut qui a annoté des passages et à qui elle a envoyé les épreuves corrigées.
(Babson, 28. DSB, III, 215-217. Gray, 38).
Quelques rousseurs minimes éparses. Petite étiquette imprimée de l’époque sur le contreplat: "Se vend à Bordeaux chez Labottière, Libraire Juré de l’Université (…)".
Très bel exemplaire, parfaitement conservé, grand de marges, très bien relié à l’époque.

Réf.: 34584 - Eur 6500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


DEMANGEON ( (Jean-Baptiste), GALL (Franz Josef). Physiologie intellectuelle ou développement de la doctrine du professeur Gall sur le cerveau et ses fonctions, considérés sous le rapport de l'anatomie comparée, de l'organologie, de la céphalagraphie, de l'anthropologie, de la physionomie, etc. Suivie du Rapport de la visite de Gall dans les prisons de Berlin et de Spandau.
Physiologie intellectuelle ou développement de la doctrine du professeur Gall sur le cerveau et ses fonctions, considérés sous le rapport de l’anatomie comparée, de l’organologie, de la céphalagraphie, de l’anthropologie, de la physionomie, etc. Suivie du Rapport de la visite de GALL dans les prisons des Berlin et de Spandau; par J.B. Demangeon (...).
Paris, Imprimerie de Delance, 1806.
In-8, plein maroquin cerise janséniste, dos à 5 nerfs, titre doré, non rogné, étui bordé (reliure signée d'Alix), (2) f., (6), 426, (2) p., planche dépliante.
Edition originale, ENRICHI DE LA SIGNATURE AUTOGRAPHE DE STENDHAL.
Mouilliures, eestaurations marginales sur les premiers et derniers feuillets.
De l’Académie de médecine, Jean-Baptiste Demangeon (1764-1844) livre ici un des premiers exposés de la doctrine de son ami le docteur Gall sur la phrénologie qu’il popularisa en France. L’ouvrage renferme le rapport de la visite du docteur Gall dans les prisons de Berlin et de Spandau.
(Monglond, VII, 1321. Indique un frontispice et 1 planche repliée).
Sur le faux titre, signature autographe: "H. Beyle".
Très en vogue dans la première moitié du XIXe siècle, la phrénologie dépassa largement les cercles scientifiques, influençant des écrivains comme Balzac, Goethe ou Stendhal. Ce dernier consulta le professeur Gall en 1813.
Quelques années plus tard, il donna un compte rendu de son ouvrage Sur les fonctions du cerveau (1822-1825) dans des revues anglaises (Théoridès, Stendhal du côté de la science, 1972, pp. 112-115).
Mouillures.
Restaurations marginales sur les premiers et derniers feuillets.

Réf.: 24182 - Eur 6000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PERRAULT (Charles). Paralelle des Anciens et des Modernes [sic pour: Parallèle des Anciens et des Modernes] [I- En ce qui regarde les Arts et les Sciences, dialogues. Avec le Poëme du Siècle de Louis le Grand, et une Epistre en Vers sur le Génie. II - En ce qui regarde l'Eloquence. III- En ce qui regarde la Poésie. IV- Où il est traitté de l'Astronomie, la Géographie, la Navigation, la Guerre, la Philosophie, la Musique et la Médecine].
Paris, Veuve Coignard et Jean Baptiste Coignard fils, 1692–1696.
4 volumes in-12, plein veau brun marbré de l’époque, dos à 5 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, titres et tomaisons dorés sur veau brun, tranches mouchetées rouges.
Vol. I. 1692: (40) p. de titre, préface et privilège, 252 p.; 27-32 p. (‘Epistre au Roy’); (1) f. bl.; 34 p. (‘Le siècle de Louis le Grand’), (1) f. bl.
Vol. II. 1693: (18), 399, (1) p. de privilège.
Vol. III. 1692: (12), 335 p., (1) p. de Privilège.
Vol. IV. 1696: (16) p. de titre, préface et privilège, 321 p., (1) f. de 'Fautes à corriger', planche gravée ('Arbre de Porphire' p. 296).
Très rare ensemble complet des quatre tomes: seconde édition des 2 premiers (1692 et 1693) et édition originale des 2 suivants (1692 et 1696), constituant un ensemble homogène et la "meilleure édition", comme décrit par Tchemerzine.
Le rarissime premier tirage du quatrième volume, daté de 1696, est inconnu de Tchemerzine qui le cite à la date de 1697.
Lucien Scheler, dans ses commentaires et addenda, annonce avoir rencontré un exemplaire de cette première édition, exactement semblable à celui-ci: "le tome IV est daté de 1696 et comporte, relié en fin, un errata intitulé ‘Fautes à corriger’ tiré sur un feuillet indépendant et d’un papier plus épais".
Ce tome IV contient, de plus, sur un feuillet séparé une gravure symbolisant "L'arbre de Porphyre augmenté d'un degré métaphysique".
L'intégralité des brûlots que Perrault lança dans une querelle qui devait enflammer son temps et "se prolonger pendant tout le XVIIIe siècle, jusqu'à Condorcet, jusqu'au 'Génie du Christianisme' " (R. Pomeau).
Au nom de la raison, Charles Perrault entreprend d’examiner, en un vaste panorama, les lettres, la philosophie, les sciences et les arts, pour démontrer qu’ils sont soumis au progrès, que le beau n’est pas immuable et que peut s’y affirmer un génie proprement français, libéré du carcan de la comparaison avec l'Antiquité et l'Italie.
Manifeste de l’esprit moderne et de la foi dans le progrès, tout en restituant sa place à l'imagination et la sensibilité, le "Parallèle des Anciens et des Modernes" ouvrait la voie au siècle des Lumières.
(Tchemerzine-Scheler, V, 169).
Quelques accrocs aux coiffes et quelques petites épidermures. Petites auréoles claires en marge de quelques feuillets du TIII et petite auréole brune dans le fond des premiers feuillets du t. IV, sans gravité. Le tome IV, publié quatre ans après, est dans une reliure légèrement différente.
Petite signature ancienne ex-libris sur les gardes "Charles Chavoit" et petit ex-libris armorié.
Bon exemplaire, sans restaurations, bien relié à l’époque, très frais, imprimé sur beau papier, sans rousseurs.

Réf.: 37166 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PASCAL (Blaise). Traitez de l'équilibre des liqueurs, et de la pesanteur de la masse de l'air (...). Par Monsieur Pascal.
Paris, Guillaume Deprez, 1663.
In-12, plein veau blond glacé, dos à 5 nerfs filetés or, orné de compartiments entièrement garnis d'un résille dorée, de filets dorés et au noir, pièces de titre et d'adresse de veau bronze et rouge, triple filet d'encadrement sur les plats, de filets dorés sur les coupes, roulettes sur les chasses, doré sur tranches (reliure de Niédrée), (28) p. titre inclus, 232 p., (8) p. de tables, 2 planches gravées dépliantes et un bois dans le texte.
Edition originale de premier tirage, avec l'errata en fin des feuillets préliminaires, édition donnée quelques mois après la mort de Pascal par François Périer son beau-frère et collaborateur.
"Une date décisive dans l'histoire de la Science et un sujet de réflexion que le développement ultérieur de la physique n'a pas épuisé. L'expérience célèbre, par laquelle Pascal devait prouver que l'ascension du mercure dans le tube barométrique était due à la pesanteur de l'air, allait prendre place parmi les plus belles découvertes scientifiques du XVIIe siècle et font de cette époque l'une des plus brillantes et des plus fécondes" (Ch. Brunold, 'Revue d'hist. des sciences', 1949, II, 2-3, p. 225-240).
(Dibner, 'Heralds of Science', 143. 'En Français dans le texte', n° 101. Maire, I, p. 179, XLII. Norman, 1650. Sparrow, 'Milestone of Science', n° 157. Tchemerzine-Scheler, V, 59).
Provenance : Marcel Bénard (ex-libris avec monogramme gravé, Vente M. B***, Paris, 14-16 mai 1925, n° 127) et Mortimer L. Schiff, financier américain, philanthrope et grand collecteur, avec son ex-libris doré sur cuir.
Bel exemplaire, frais, dans une fine reliure de Jean-Edouard Niédrée.

Réf.: 37008 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DESCARTES (René). Les principes de la philosophie. Escrits en Latin, par René Descartes. Et traduits en François par un de ses Amis [Claude Picot].
Paris, De l'imprimerie de Pierre Des-Hayes et se vendent, chez Henry Le Gras, 1647.
In-4, plein veau brun marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments richement dorés à la grotesque, titre doré, tranches rouges, titre frontispice gravé, (1) f. de titre, (58), 420 (i.e. 486) p., (1) f. d'errata, 20 planches dépliantes en fin.
Edition originale française, dans la traduction de Claude Picot, revue et approuvée par l’auteur, augmentée par lui-même de la célèbre lettre-préface à son traducteur où Descartes expose pour la première fois la célèbre conception de la philosophie comme une arborescence.
L'édition latine date de 1644.
L'illustration se compose d'un titre-frontispice gravé dans un large encadrement et de 20 planches gravées dépliantes en fin de volume.
Avec le 'Discours de la méthode', l'ouvrage que Descartes considérait comme l'expression la plus achevée de sa pensée. Unique exposé d’ensemble de sa philosophie, c'est par ce livre que l'oeuvre du philosophe sera reçue par les grands post-cartésiens, de Spinoza à Leibniz.
Le frontispice est à la date de 1651, particularité commune à plusieurs exemplaires (WorldCat).
(Guibert, n°2 p. 119-121. Tchemerzine-Scheler, II, 788).
Petites traces de restauration à la reliure. Quelques rousseurs. Galerie de vers dans la marge intérieure du fond des 30 prem. feuillets.
Très bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 37056 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de). Oeuvres complètes de Condorcet.
A Brunswick chez Vieweg, et à Paris, Chez Henrichs, Fuchs, Koenig, Levrault, Schoell et Cie, An XIII - 1804.
21 volumes in-8, plein veau raciné de l'époque, dos lisses ornés d'un jeu de compartiments garnis de fers spéciaux, roulettes perlées et dentelle dorés, pièce de titre et de tomaison de maroquin rouge et vert, dentelle d’encadrement sur les plats, tranches mouchetées (qqs rouss.), 7 tableaux en fin du tome XIV.
Rare ensemble, de cette monumentale première édition collective des œuvres de Condorcet, préparée entre 1801 et 1804 par sa veuve Marie-Louise-Sophie de Grouchy Condorcet, avec le concours de A.-A. Barbier, P.-J.-G. Cabanis et Dominique Joseph Garat.
Esprit brillant, Femme des Lumières sceptique et rationaliste, artiste peintre et épistolière, Sophie de Grouchy fut également, au lendemain de la mort de son mari (mars 1794), la principale éditrice de ses écrits et joua un rôle décisif dans la diffusion de sa pensée.
La publication de cette première édition se fit dans un contexte très difficile et fut semée d’embûches. Elle demeure d’un intérêt historique fondamental, tant par les œuvres inédites qu’elle diffusait pour la première fois que par les notes et commentaires rédigés par le premier cercle des proches de Condorcet, notes qui ne furent pas toujours reprises dans les éditions ultérieures.
Vol. 1-10 : Littérature et philosophie, éloges, Vie de Turgot et de Voltaire, instruction publique.
Vol. 11-18 : Politique.
Vol. 19-21 : Économie politique. Écrits et interventions de la période révolutionnaire.
(Quérard, 'France littéraire', II, 270-272, qui donne le détail du contenu).
Quelques accrocs et épidermures, quelques dos lég. frottés, des coiffes et coins usés.

Réf.: 36663 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DU CHATELET (Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise)]. Institutions de physique.
Paris, Prault fils, 1740.
In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de compartiments cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, (2) f. de faux-titre et titre, (2), 450, (22) p. de table, approbation et privilège, (4) p. de catalogue éditeur, frontispice gravé, 11 planches dépliantes, vignette de titre et 22 vignettes dans le texte.
Edition originale, complète du frontispice allégorique avant la lettre, qui ne figure qu'à quelques exemplaires.
11 planches dépliantes contenant 83 figures gravées en taille-douce, vignette de titre et 22 jolies vignettes au burin dans un encadrement rocaille en tête de chaque chapitre.
Brillante tentative de synthèse entre la physique de Newton et la métaphysique de Leibniz, les "Institutions" sont considérées encore aujourd'hui comme l'une des meilleures expositions de la physique leibnizienne.
L’ouvrage fut également composé à des fins pédagogiques par Mme Du Châtelet, qui ambitionna de mettre ses vastes connaissances au service de la jeunesse, en pensant à son fils auquel l’ouvrage est dédié.
"Elle y part de notions simples pour aboutir aux connaissances les plus complexes de la science de son temps (…). Dans sa préface, elle réhabilite l’éducation scientifique, en insistant sur sa valeur formatrice, mais aussi en expliquant pourquoi elle doit se situer dès l’enfance" (M. Touzery, 'E. Du Châtelet, un passeur scientifique au XVIIIe s.', Revue pour l’hist. du CNRS, n°21, 2008).
Bien qu’applaudi par les milieux scientifiques, le livre donna lieu à d’ardentes controverses.
En 1746, Madame Du Châtelet fut élue à l’Académie de Bologne, la seule ouverte aux femmes et "la Décade d’Augsbourg" la classa parmi les dix savants les plus célèbres de l’époque.
(DSB, III, 216).
Petites traces de restauration aux coiffes. Quelques auréoles claires. Sans l'errata, lequel ne figure pas à l'ex. de la BnF.
Bel exemplaire, frais, très bien relié à l'époque, complet du frontispice et du catalogue éditeur.

Réf.: 37108 - Eur 2200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


PASCAL (Blaise). Oeuvres de Blaise Pascal.
La Haye, Detune [i.e. Paris, Nyon], 1779.
5 volumes in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, triple filet d’encadrement sur les plats, filet sur les coupes, pièces de titre et de tomaison de maroquin vert et bordeaux, tranches jaspées, portrait de Pascal en frontispice, un feuillet dépliant (II, p. 549) et 14 planches dépliantes gravées hors texte.
Première et unique édition collective ancienne, en partie originale. Publiée par le mathématicien Charles Bossut d’après les manuscrits originaux de l’auteur, elle est ornée d'un portrait de Pascal d'après L.N. Quesnel et illustrée de 14 planches dépliantes gravées en taille-douce.
Parmi les nombreux inédits, on trouve des 'Pensées', les ‘Écrits sur la Grâce’, le ‘Traité du vide’ et une importante correspondance.
Du fait des querelles jansénistes et de la répression qui s’en suivit, il avait fallu attendre un siècle pour que cette édition voie le jour - encore avait-on dissimulé les nom et adresse de l'éditeur parisien Nyon aîné sous une adresse fictive hollandaise.
Les tomes IV et V réunissent les œuvres scientifiques éditées "très consciencieusement" selon Maire. On y trouve, pour la première fois en librairie, le recueil des pièces concernant la "Pascaline" (T.IV, p. 7-50) accompagnée de 5 figures descriptives en 2 planches dépliantes.
La page 549 du tome II des "extases" de Pascal est dépliante.
(Brunet, IV, 395. Maire, I, 246-255. Tchemerzine-Scheler, V, 76).
Accrocs aux coiffes, mors frottés, quelques épidermures. Parfait état intérieur très frais.
Bon exemplaire, relié à l’époque.

Réf.: 37226 - Eur 2200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ALEMBERT (Jean Le Rond d'). Oeuvres philosophiques, historiques et littéraires (...).
Paris, Jean-François Bastien, An XIII (1805).
18 volumes in-8, plein veau raciné de l'époque, dos lisses ornés d'un décor consulat de compartiments entièrement garnis d'une résille et palettes dorées, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux et bleu, roulette d'encadrement sur les plats, filets dorés sur les coupes, portrait gravé de l'auteur en frontispice et une planche dépliante.
Première édition collective complète des œuvres de d’Alembert, qui demeurent une source importante pour les toutes les éditions postérieures.
"[Ces œuvres de d’Alembert] que le libraire-imprimeur Jean-François Bastien fit paraître à Paris en 18 volumes, tous datés de 1805, se voulaient une édition soignée : une partie du tirage s’est faite sur papier vélin ; un portrait gravé de D’Alembert est placé en frontispice du tome I ; en tête de l’ouvrage figurent les notices autobiographiques de l’auteur et divers textes biographiques, signés de La Harpe, de Marmontel et de Condorcet. Le titre rappelle celui des 'Mélanges' publiés par D’Alembert de son vivant, mais la distribution des matières a été réorganisée et Bastien n’a pas manqué d’incorporer à cette première édition complète (ainsi qu’il la qualifie lui-même dans sa dédicace) les textes publiés en dehors des Mélanges avant et après la mort de l’auteur" (Irène Passeron, 'Les œuvres complètes de d’Alembert', Introduction, p. xxxiv-xxxvii).
Bien complet de la planche dépliante "Système figuré des connoissances humaine" avec son explication.
(Brunet, II, 471. France littéraire, I, 27. Cioranescu, 7499).
Accidents aux reliures et accrocs, sinon exemplaire solide, intérieur frais.

Réf.: 22915 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LAVOISIER (Antoine-Laurent), TURGOT (Anne Robert Jacques), NECKER (Jacques), ETC - POUDRES & SALPETRE. 1- Règlement pour les épreuves des poudres. Du quatre Avril 1686. Paris, Chez la Veuve Saugrain, et Pierre Prault, Imprimeur des Fermes du Roy, 1730. 3 p.
2- Arrest du Conseil d'Etat du Roy, contenant Réglement sur la Recherche & Fabrication des Poudres & Salpêtres. Du 19 Février 1759. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. S.l.n.d. [1759]. 15 p.
3- Arrest du Conseil d'Etat du Roi, Qui convertit en une Régie, pour le compte du Roi, le bail des Poudres, passé à Alexis Demont le 16 Juin 1772. Du 28 Mai 1775. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1775. 3 p.
4- Résultat du Conseil du Roi, Contenant Règlement pour l'exploitation de la Régie des Poudres & Salpêtres, établie pour le compte du Roi, par Arrêt du Conseil du 28 Mai 1775. Du 30 Mai 1775. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1775. 7 p.
5- Arrest du conseil d'Etat du Roi, qui nomme les Régisseurs préposés à l'administration du Service des Poudres & Salpêtres; & prescrit les formes de cette administration. Du 24 Juin 1775. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1775. 8 p.
6- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui restreint la fouille du Salpêtre; décharge les Communautés des fournitures à faire aux Salpêtriers; & permet auxdites Communautés de se rédimer à la fouille, pas l'établissement des Nitrières artificielles. Du 8 Août 1777. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1777. 6 p.
7- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Interprétatif de celui du 8 août 1777, concernant le droit de fouille & de recherche du Salpêtre; & qui permet aux Communautés de se rédimer de cette servitude par l'établissement des Nitrières artificielles, etc. Du 24 Janvier 1778. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1778. 7 p.
8- Ordonnance de M. le Lieutenant Général de Police, Concernant les Salpêtriers de la ville & faubourgs de Paris. Du 4 Août 1779. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1779. 8 p.
9- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Portant Règlement pour l'exploitation pendant six années de la Régie des Poudres et des Salpêtres. Du 5 Septembre 1779. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1779. 7 p.
10- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui ordonne qu'à compter du 1er Janvier 1784, la Poudre à tirer sera vendue par la Régie des Poudres & Salpêtres, aux Débitants & aux Public, en grain & sans être pliée, au poids usité dans chaque Province. Du 26 Avril 1783. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1783. 2 p.
11- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui ordonne qu'il sera perçu un Droit de Six livres par quintal de Salpêtre, & de Quinze livres par quintal de Poudres qui entreront dans le Royaume. Du 26 Novembre 1785. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1786. 4 p.
12 - Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui proroge indéfiniment la Régie des Poudres et Salpêtres, établie par arrêt du Conseil du 28 Mai 1775. Du 28 Octobre 1785. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1785. 2 p.
13- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui ordonne que les Régisseurs des Poudres ne pourront être choisis à l'avenir que dans la classe des Employés supérieurs de ladite Régie. Du 19 Février 1789. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1789. 3 p.

Ensemble de 13 documents reliés en un volume in-4, cartonnage marbré à la Bradel, pièce de titre de veau blond en long (rel. moderne).
Exceptionnel ensemble, en édition originale, de ces 13 documents: les principales mesures législatives et décisions publiques concernant le salpêtre et les poudres, depuis le rapport fondateur du 4 avril 1686 sur la qualité des poudres jusqu’à la prise en main, par Turgot, pour le compte de l’Etat, de la fabrication stratégique de la poudre et ses développements sous la responsabilité de Lavoisier.
Turgot, contrôleur général des Finances, décida en 1774 de créer la Régie des poudres et salpêtres, organisme public qui succède à la Ferme des poudres, société privée. En 1775, il nomma quatre régisseurs, parmi lesquels Lavoisier. Réagissant en scientifique, celui-ci fit de nombreuses expériences pour améliorer la fabrication des poudres et la récolte de salpêtre. Nommé directeur de la Régie en 1776, ses efforts furent récompensés : l’Etat réalisa de considérables économies; la poudre française devint la meilleure d’Europe et les stocks suffisants pour envisager l’avenir militaire avec sérénité.
Cf. 3 à 5- Les trois actes officiels par lesquels le bail des poudres était résilié; l'exploitation, la fabrique et la vente des poudres et salpêtres étant transférés à une Régie. Les mesures furent prises sur l'initiative de Turgot.
Les sieurs Lefaucheux, Clouet, Lavoisier et Barbault de Glatigny "auront [désormais] l'administration générale de la régie & service des poudres & salpêtres dans toute l'étendue du royaume".
8- Edition originale de cet arrêt pris par Necker, alors contrôleur général, à la suite des propositions de Lavoisier et des 'régisseurs des Poudres'. Il vise à mettre fin aux excès des dispositions prévues par le 'Droit de fouilles' (cf. item n°2) chez les particuliers et à favoriser l''art de la nitrification'.
9- Édition originale. La décision officielle qui reconduit pour six années le mandat de Régisseurs des Poudres & Salpêtres à Lavoisier, Lefaucheux, Clouet et Barbault de Glatigny.

Réf.: 36682 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BRUNO (Giordano). Le ciel réformé. Essai de traduction de partie du libre italien, Spaccio della Bestia Trionfante [La déroute ou l'expulsion de la Beste triomphante].
S.l., L'an 1000 700 50 [i.e. 1750].
Petit in-8, plein-veau granité de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, , (2) f. (faux titre et titre), 92 p., (2) f. blancs, 2 vignettes gravées, bandeaux, titre noir et rouge.
Première édition et première traduction française, par l’abbé Louis-Valentin de Vougny, du dialogue publié à Londres en 1584, dont une seconde page de titre donne le titre intégral: "Spaccio della bestia trionfante: la déroute ou l'expulsion de la Beste triomphante".
"Véritable subversion des fondements de la théologie chrétienne, sous la forme d'une fable mythologique, Bruno y développe les conséquences morales de sa conception d'un univers infini, dépourvu de centre et composé d'une infinité de mondes, et s'en prend aux dogmes de l'Éden ou du péché originel, réhabilitant ainsi la nature, conçue, un siècle avant Spinoza" (Bertrand Levergeois).
"Le 17 février 1600, l’Inquisition catholique menait Giordano Bruno au supplice. Lorsqu’une main lui tendit la croix, au milieu des flammes, il détourna la tête vers le firmament infini. Avant Galilée et Descartes, il tire le plus radicalement les conséquences cosmologiques et philosophiques des découvertes coperniciennes. Il dynamite ainsi tout le dispositif physique, métaphysique et politique de l’ordre scolastique et conçoit un univers inédit, illimité, plein d’une puissance dynamique, opératrice et protéenne" (cf. Philippe Forget [dir.], 'Giordano Bruno et la puissance de l’Infini', éd. Vrin, 2003).
"One of Bruno's main works and that of his works which proved to be most influential throughout the 18th and 19th c., profoundly affecting both science, philosophy and religion" (B. Copenhaver & Ch. Schmitt, 'Renaissance Philosophy', p.301-302).
(Brunet I, 1298. Caillet, 11295. Peignot, ‘Livres condamnés au feu’, I, 48 et II, 213. Salvestrini, 'Bibliografia di G. Bruno’, 112).
Auréole claire en marge extérieure des p. 41-66. Cuir des plats lég. "craquelé".
Bon exemplaire, frais, très grand de marges (154 x 96 mm), relié à l’époque.

Réf.: 30842 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[FONTENELLE (Bernard Le Bovier de)]. Théorie des Tourbillons cartésiens; avec des réflexions sur l'attraction.
Paris, Hippolyte-Louis Guerin, 1752.
In-12, plein veau moucheté de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, roulette sur les coupes, tranches rouges, xxxj, 215 p., (1) p. bl., (4) p. de table, approbation et privilège.
Rare édition originale et unique séparée du dernier ouvrage de Fontenelle, tentative désespérée pour soutenir la cosmogonie cartésienne contre le newtonianisme alors triomphant.
Fontenelle était âgé de 95 ans lorsqu’il publia ce traité probablement conçu autour de 1733.
Plus métaphysique que scientifique, la ‘théorie des tourbillons cartésiens’ justifiait l’héliocentrisme et attribuait le mouvement des planètes à des tourbillons d'éther emplissant l’espace. Elle permettait à Fontenelle de défendre une interprétation de l’univers accessible, à l’opposé d’une théorie newtonienne que les cartésiens jugeaient occulte et inintelligible.
La "préface de l'éditeur" est de Camille Falconet, médecin et physicien consultant du roi, ami de Malebranche et de l'auteur. Il livre une bonne synthèse du débat qui opposait newtoniens et cartésiens en France, ainsi que des enjeux scientifiques qui en résultaient.
Voir F. Grégoire, ’Le dernier défenseur des tourbillons: Fontenelle’, in "Revue d'histoire des sciences" (1954, VII, 3, p. 220-246) et R. Locqueneux, 'Fontenelle et les tourbillons cartésiens à l'aube des Lumières', in "Sciences et techniques en perspective" (1999, 2.3, p. 447-80).
(CG, LIII, 294, n°221. Conlon, 'Siècle des Lumières', 52:629. France littéraire, III, 156).
Très bon exemplaire, frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 36445 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



WOLFF (Christian). Elementa matheseos universae. Commentationem de methodo mathematica, arithmeticam, geometriam, trigonometriam (...) [Elementa geometria (tome I, part I); Elementa analyseos mathematicae (tome I, part II); Elementa mechanicae et staticae (tome I, part III)]; Opticam, perspectivam, catoptricam, dioptricam, sphaerica et trigonometriam sphaericam... [Elementa perspectivae (tome II, part I); Elementa astronomiae (tome II, part II); Elementa pyrotechniae (tome II, part III). (COMPLET)
Halae Magdeburgicae, in Officina Libraria Rengeriana [Magdebourg, Renger], 1717.
2 tomes et 6 parties reliés en 6 volumes in-4, plein veau brun de l’époque, dos à nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, plats encadrés d’un filet à froid, roulette sur les coupes, pièces de titre et de tomaison de veau havane, tranches rouges, (12) f., 240 p., 13 planches dépliantes; [241-], 535 p., (1) p., 14 planches dépliantes; [536-], 864 p., (1)p., 19 planches dépliantes; (7) f., 368 p., 32 planches dont 31 dépliantes; [369-], 831 p., 19 planches dépliantes et [832-], 1073 p., (19) f., 29 planches dépliantes, soit 126 planches au total, pages de titre rouges et noirs.
Première édition collective latine - sous page de titre de remise en vente (la première est à la date de 1713) - des travaux mathématiques de Christian Wolff couvrant l’ensemble des champs de la discipline: arithmétique, géométrie, trigonométrie, mécanique, hydrostatique, aérométrie, hydraulique, optique, perspective, astronomie, géographie, pyrotechnique et balistique, architecture.
(DSB, XIV, 483. Houzeau & Lancaster, 9344. Poggendorff, II, 1355. Riccardi, II, 53).
Sans le portrait.
Brunissures et auréoles éparses, soutenues à certains cahiers.
Exemplaire bien relié à l’époque.

Réf.: 36920 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ESQUIROL (Etienne). Des maladies mentales considérées sous les rapports médical, hygiénique et médico-légal.
Paris, J.-B. Baillière, 1838.
2 volumes in-8, demi-veau aubergine, dos à 4 nerfs filetés or, ornés de filets dorés, titres dorés, tranches mouchetées, xviii, 678 p. et (4), 864, (2) p. et 27 planches gravées réparties dans les deux volumes.
Édition originale de cet ouvrage fondateur dans l’histoire la psychiatrie moderne. Les planches gravées par Ambroise Tardieu sont en parfait état et positionnées en face du texte auquel elles se rapportent.
"Cet ouvrage est le dernier du grand psychiatre. Il y résume toute son expérience et y rassemble ses principaux travaux cliniques et thérapeutiques. C'est un chef-d’œuvre de la littérature et de l'illustration médicale" ('Précurseurs français de la psychiatrie', n°5569-70).
Parmi les portraits gravés "d'aliénés", celui de Théroigne de Méricourt de profil (T.I, p. 445, pl. IV) accompagnée d'une biographie lourdement à charge de la militante féministe, d'une relation de son parcours dans les différentes institutions psychiatriques où elle fut internée, d'une description clinique des troubles de son comportement ainsi que le compte rendu détaillé de son autopsie.
(Garrison & Morton, n°4798, 4929. Heirs of Hippocrates, 1268. Sémelaigne, I, p. 140).
Rousseurs éparses, plus soutenues à certains endroits. Quelques petits accrocs au dos.
Cachet ex-libris à froid du Dr Étienne Coste-Masset, médecin à Brioude (XIXe).
Bon exemplaire en reliure d'époque.

Réf.: 37113 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PEMBERTON (Henry), JONCOURT (Elie de) traducteur. Elémens de la philosophie Newtonienne (...). Traduit de l'anglois [par Elie de Joncourt].
Amsterdam et Leipzig, Arkstee & Merkus, 1755.
In-8, veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, xvi, 495 p., 12 planches dépliantes gravées, 17 bandeaux historiés gravés sur cuivre.
Edition originale de la traduction française, donnée Elie de Joncourt.
Médecin et physicien, proche collaborateur et éditeur de Newton, Henry Pemberton (1694-1771) procure une synthèse claire et fidèle de la révolution newtonienne en matière de philosophie, de physique - loi de l'attraction universelle, d’astronomie, sur la lumière et les couleurs - et les sciences de la nature.
Composé sous la supervision de Newton lui-même dans les derniers instants de sa vie, l’ouvrage contribua dans sa version anglaise, puis dans cette version française à la diffusion et à la vulgarisation internationale de l’œuvre du savant.
(Gray, 134. Wallis, 133. Manque à Babson).
Petits accrocs aux coiffes et coins. Mors légèrement fendillés.
Ex-Libris du XVIIIe siècle, gravé et armorié du duc d’Albret (Gascogne). Petit cachet sur le titre.
Bon exemplaire, bien relié à l’époque.

Réf.: 36821 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BOSSE (Abraham), DESARGUES (Girard). La pratique du trait à preuves de Mr Desargues Lyonnois, Pour la coupe des pierres en l'Architecture, par A. Bosse, Graveur en Taille Douce (...).
Paris, de l'Imprimerie de Pierre Des-Hayes, 1643.
In-8, plein veau granité de l'époque, dos à nerfs orné de caissons fleuronnés et cloisonnés, dentelle dorée sur les coupes, tranches mouchetées, (4) p. de titre frontispice et titre, (2) p. "Au liseur" comportant l'errata, (1) f. gravé et armorié d'adresse au chancelier Séguier (verso bl.), 56 p., (1) p. de titre gravé, 114 p., 114 planches gravées sur cuivre avec notice explicative en regard.
Edition originale de ce célèbre traité de stéréotomie, science de la taille et de la coupe des matériaux, bien complet comportant deux titres gravés ainsi que de 114 planches accompagnées de leur notice explicative en regard, le tout gravé par Abraham Bosse.
Cet exemplaire possède la particularité de ne posséder qu’un des deux feuillets de l'adresse à Séguier: le recto "Monseigneur Séguier..." avec le blason gravé de celui-ci en tête ; le verso est resté blanc. Le feuillet suivant manque. Cette dédicace manque souvent.
Par ailleurs, l’exemplaire renferme, en fin de volume, deux feuillets supplémentaires: les explications des planches 87-88 et 103-104 répétées dans un tirage après corrections.
Le premier livre d’Abraham Bosse, dans lequel il approfondit la méthode universelle de coupe des pierres élaborée par son ami le géomètre et architecte Girard Desargues.
"Pour ce faire, il utilise une pédagogie toute cartésienne. Partant des connaissances de base des appareilleurs, il élève par degrés son lecteur vers des savoirs plus compliqués (...). En préconisant des solutions nouvelles, universelles et mathématiques à des problématiques résolues par la tradition, les deux auteurs vont contribuer à modifier le statut des métiers assimilés aux 'arts mécaniques' et élever l’architecture au rang ‘d’art libéral’" (J.-P. Manceau, ‘Architectura. Livres d’architecture’ en ligne, 2005).
(Fowler & Baer, 55. Join-Lambert & Préaud, 'A. Bosse, savant graveur', p. 236, n° 228. Millard, n°32).
Petites traces de restauration aux coiffes.
Très bon exemplaire, frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 35159 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LAVOISIER (Antoine-Laurent)]. Oeuvres publiées par les soins de son excellence le ministre de l'Instruction publique et des cultes.
Paris, Imprimerie impériale, 1862-1868.
4 volumes (sur 6) grand in-4, demi chagrin rouge à coins de l'époque, dos à nerfs, titres et tomaisons dorés et encadrés, têtes dorées, portrait frontispice gravé.
Les 4 premiers volumes. En 1843, le gouvernement français décida de réunir les oeuvres de Lavoisier. Ce travail fut confié à J.B.A. Dumas, alors président de l'Académie des Sciences. Le second volume fut le premier à paraître, en 1862.
(Duveen & Klickstein, 338 sq. Martin & Walter, III, 19849).
Bon exemplaire, très frais, bien relié.

Réf.: 29181 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GASSENDI (Pierre). Exercitationes paradoxicae adversus aristoteleos. In quibus praecipua totius Peripateticae doctrinae fundamenta excutiuntur (...).
Amsterdam, Apud Ludovicum Elzevirium [Amsterdam, Louis Elzevier], 1649.
In-12, demi-chagrin rouge, dos à 4 nerfs filetés or, compartiments à plein décor de rinceaux dorés au petit fer, titre doré (rel. fin XIXe), (32), 208 p., titre rouge et noir.
Seconde édition du premier ouvrage de Gassendi (l’originale de 1624 n’est connue qu’à quelques exemplaires), publiée par Louis Elzevier à Amsterdam.
Dans ces 'Dissertations en forme de Paradoxes contre les Aristotéliciens', "chef-d'œuvre de polémique impitoyable" (Gusdorf), le jeune philosophe lance une attaque frontale contre l’aristotélisme de son temps, contre ses disciples scolastiques et défend l'épicurisme auquel il veut rendre justice.
"Cet ouvrage s’insère dans une tradition humaniste et renaissante d’anti-aristotélisme. Gassendi remet en cause les autorités, l’interprétation a priori et la tradition immédiate. Il leur substitue les preuves expérimentales. Son opposition à Aristote et à son dogmatisme doit aussi être mise en perspective avec son combat contre les courants ésotériques et théosophiques, et contre le dogmatisme occultiste" (Fonds Gassendi, Médiathèque des Trois Vallées en ligne).
L’intervention de Gassendi fut décisive au sein du groupe des libertins érudits de la Tétrade dont il fut le principal inspirateur. Plus largement, sa philosophie exerça une influence fondamentale dans l'histoire littéraire, des idées et de l'esthétique du XVIIe siècle, au point qu'on parle désormais d'un "gassendisme épicurien".
L'ouvrage ne sera plus réimprimé du vivant de l'auteur.
(Cf. Jammes, 'Libertins érudits', n° 160. Pintard, n° 757. Willems, 1085).
Bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque.

Réf.: 34965 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



APPERT (Nicolas). L'art de conserver, pendant plusieurs années, toutes les substances animales et végétales; Ouvrage soumis au bureau consultatif des Arts et manufactures, revêtu de son approbation et publié sur l'invitation de S. Exc. le Ministre de l'intérieur.
Paris, Patris et Cie, 1810.
In-8, cartonnage moucheté à la Bradel, pièce de titre de veau rouge (rel. Devauchelle), xxxij, 116 p., une planche dépliante.
Edition originale de premier tirage, comportant la signature autographe de l'auteur au dos du faux-titre.
Le compte rendu de l'invention de la conserve alimentaire, par stérilisation à chaud dans des contenants hermétiques et stériles "En juin 1810 un ancien confiseur parisien publie un livre qui va révolutionner la gastronomie et entraîner la création, sur l'ensemble de la planète, d'une nouvelle industrie (...). Son auteur, Nicolas Appert, natif de Châlons-en-Champagne, est installé à Massy. Le procédé de conservation des aliments par la chaleur en récipient hermétiquement clos, qu'il a découvert en 1795, est dévoilé, et dans le monde entier, à partir de cette date, des conserveries vont prospérer" (J.-P. Barbier).
"The first workable process for canning foods. In 1795 Appert began developing the process under Napoleon's auspices as a way to maintain food on military expeditions. For strategic reasons he was not allowed to publish the secret method until 1810. Appert's method was strictly empirical. Pasteur eventually discovered a scientific explanation for the process and refined its operation" (Garrison-Morton, 2467.1).
(Bitting, 13. En français dans le texte, 220. Norman 59. Oberlé, 184. Vicaire, 34).
Quelques infirmes rousseurs.
Très bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 36465 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BONNET (Charles). Essai analytique sur les facultés de l'âme.
Copenhague, chez les Frères Cl. & Ant. Philibert, 1760.
In-4 (250 x 191 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, (1) f. de titre, (5), (1) bl., xxxii, 552 p., (1) f. d'errata, titre noir et rouge, vignette de titre gravée, bandeau historié gravé sur cuivre par Jonas Haas.
Edition originale in-4°, de cet ouvrage pionnier dans l’histoire de la psychologie et la psychophysiologie modernes.
Il est précédé d'une épître dédicatoire à Frédéric V du Danemark.
"Ouvrage de référence dans la philosophie du XVIIIe siècle. La méthode est identique que chez Condillac: animer graduellement une statue humaine pour expliquer la nature et le développement des opérations de l'âme (…). Bonnet va cependant aller beaucoup plus loin en développant une psychophysiologie des facultés mentales. L'insertion physique du psychisme humain est une des marques caractéristiques de sa philosophie analytique. De plus, cette révélation sensualiste rompt avec la pensée de Condillac dans la mesure où Bonnet n'adhère pas à une conception purement passive du développement des facultés : il installe l'activité de l'âme au commencement, dès la première sensation, en accord avec les idées de Leibniz. La richesse du livre se retrouve surtout dans ses études sur la mémoire et l'attention" (Serge Nicolas, L'Harmattan, 2007).
C’est d’après les observations de l’auteur sur son grand père, transcrites dans cet ouvrage, que l’on donnera le nom de "Syndrome de Charles Bonnet" à des manifestations d’hallucinations visuelles chez des sujets âgés.
(Dict. des philosophes, P.U.F., I, p. 389. D.S.B., II, p. 286. Savioz, Ch. Bonnet, Bibliographie p. 373).
Très bel exemplaire, très frais, grand de marges, très bien relié à l’époque, bien complet de son feuillet d’errata.

Réf.: 37168 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BERTHOLLET (Claude Louis). Recherches sur les Lois de l'Affinité.
Paris, Baudouin, an IX [1801].
In-8, broché, couverture de papier rose d'origine, (2) f., 105 p.
Edition originale de cet important essai que Berthollet composa à son retour de l'expédition d'Égypte sur les bases d’une conférence donnée à l’Institut du Caire. Pour la première fois, il expose "les notions d'équilibre chimique et d'action de masse (…): les règles dites ‘de Berthollet’, première contribution sérieuse au problème de la prévision des réactions chimiques" (Michelle Goupil-Sadoun, in ‘Encyclopaedia Universalis’).
Le contenu de cet ouvrage fournira la matière aux deux volumes de l’’Essai de Statique Chimique’ publié en 1803.
(Cole, 130. DSB, II, 73-82. Partington, III, 496-516 et IV, 576).
Très bon exemplaire, très frais, entièrement non rogné, tel que paru.

Réf.: 34919 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LA FORGE (Louis de). Traitté de l'Esprit de l'Homme, de ses Facultez et Fonctions, et de son union avec le Corps. Suivant les Principes de René Descartes [i.e. Traité de l'Esprit de l'Homme].
Paris, Michel Bobin & Nicolas Le Gras, 1666.
In-4, plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, titre doré, tranches mouchetées, (56), 453, (2) p.
Edition originale.
Médecin et philosophe, ami et disciple de Descartes, La Forge donne un prolongement à l'oeuvre de son maître et élabore un nouveau rapport de causalité entre l’esprit et le corps. Tout en atténuant certaines conséquences mécanistes du système cartésien, il soumet sa théorie de "l’occasionnalisme", dont il se montre l’un des plus habiles interprètes et, qui en vint à dominer le cartésianisme, de Malebranche à d’Alembert.
Pierre Clair (art. "Esprit", Encyclo. Universalis) souligne un autre aspect novateur de cet essai: "On y trouve une intéressante étude du fonctionnement du cerveau, qui, pourtant, n'est nullement assimilable à l'esprit et qui demeure le simple ‘organe’ (corporel) de celui-ci".
L'ouvrage connut un très large succès, y compris dans les milieux mondains: Madame de Sévigné, dans une lettre, qualifie ce livre "d’admirable".
(Brunet, III, 764. Cf. Véronique Le Ru, ‘La réception occasionnaliste de Descartes: des Malebranchistes à l’Encyclopédie’, in "Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie", 2009, n°38).
Exemplaire sans le portrait.
Quelques piqûres, plus abondantes en coin des 100 derniers feuillets, épidermures.
Exemplaire de Frédéric Le Duchat (1683 - 1746), conseiller au parlement de Metz, avec sa signature autographe sur la première garde blanche.
Bon exemplaire.

Réf.: 36652 - Eur 800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



QUETELET (Adolphe). Du Système social et des lois qui le régissent.
Paris, Guillaumin & Cie, 1848.
In-8, broché, couverture imprimée (qqs accrocs à la couverture), xvi, 360 p.
Rare édition originale de cet ouvrage fondateur. "Cette œuvre est inspirée par les leçons que Quetelet donna aux princes de Saxe-Cobourg et Gotha. Il y étudie les phénomènes sociaux dans leur développement. Continuation de ses études sur l’homme et sur l’état social (...), il y reprend et complète sa théorie de 'l’homme moyen' et montre que la loi des causes accidentelles est une loi générale qui s’applique aux individus comme aux peuples (...). Il pose les jalons d’une sociologie et d’une philosophie de l’histoire et considéra cet ouvrage comme l’esquisse d’une science nouvelle" (Exposition Quetelet, A.R. de Belgique, n° 72).
Louis Villermé s’occupa des épreuves de cet ouvrage qui fut tiré à petit nombre d’exemplaires par Guillaumin.
(Einaudi, 4594. Goldsmiths’-Kress Online, n°35532).
Bon exemplaire.

Réf.: 22523 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LAVOISIER (Antoine Laurent)]. Histoire de l'Académie royale des Sciences. Année 1782. Avec les Mémoires de Mathématiques & de Physique, pour la même année, tirés des Registres de cette Académie.
Paris, Imprimerie royale, 1785.
In-4, demi-veau fauve moderne, dos à nerfs soulignés de filets à froid et dorés, daté en pied (dos taché), (5) f., 168, 698 p., 20 planches, figures et cartes et un tableau dépliant hors texte.
Contient huit mémoires de Lavoisier qui paraissent ici pour la première fois :
1- "Mémoire sur un Moyen d'augmenter considérablement l'action du Feu & de la Chaleur, dans les Opérations chimiques" (p. 457 à 465, 2 planches).
2- "Mémoire sur l'Effet que produit sur les Pierres précieuses un degré de feu très-violent" (p. 476 à 485).
3- "Mémoire sur la combinaison de l'Air nitreux avec les airs respirables & sur les conséquences qu'on en peut tirer relativement à leur degré de salubrité" (p. 486 à 491).
4- "Considérations générales sur la Dissolution des Métaux dans les acides" (p. 492 à 511).
5- "Mémoire sur la précipitation des Substances métalliques, les unes par les autres" (p. 512 à 529, 1 planche).
6- "Mémoire sur l'affinité du Principe oxygine [sic] avec les différentes Substances auxquelles il est susceptible de s'unir" (p. 530 à 540).
7- "Mémoire sur l'union du Principe oxygine avec le Fer" (p. 557 à 574).
8- "Mémoire sur la nature des Fluides élastiques aériformes qui se dégagent de quelques Matières animales en fermentation" (p. 560 à 575).
(Duveen & Klickstein, n° 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74).
Parfait état intérieur, grand de marges.

Réf.: 29069 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |