English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

7 fiche(s) - Page 1


GUICCIARDINI (Francesco) ou GUICHARDIN (François). Plusieurs advis et conseils de François Guicciardin, tant pour les affaires d'estat que privés. Traduits d’italien en françois. Avec quarante et deux articles concernants ce mesme subject. traduits en français.
Paris, Robert Le Mangnier, s.d. [1576].
In-4, plein veau acajou moucheté, dos lisse orné de doubles filets dorés et d’un petit fer aldin répété, filets à froid en encadrement sur les plats, tranches mouchetées (rel. moderne), 45 f. titre compris.
Première édition de la traduction française, donnée par l'humaniste Antoine de Laval. L'originale italienne avait paru la même année (1576), également à Paris chez Frédéric Morel, sous le titre de 'Piu Consigli e avvertimenti'...
L’ouvrage passa à la postérité, en français, sous le nouveau titre de 'Ricordi. Conseils et avertissements en matière politique et privée'.
Francesco Guicciardini (1483-1540) recueillit ces deux cents maximes politiques et morales sur le pouvoir et "l’institution du prince" tout au long de sa carrière de diplomate et d’homme d’État.
"Il est considéré comme un ouvrage classique, au même titre que 'Le Prince' de Machiavel. L'inspiration de ces deux amis est d'ailleurs proche: ils partagent le même réalisme teinté de cynisme, hérité de la tradition florentine. Cette œuvre propose des réflexions profondes sur les hommes, sans illusions, sur la politique, les princes, le rôle de la prudence et de la fortune (…). L’un des ouvrages les plus importants de la pensée politique moderne" (cf. Fr. Bouillot et A. Pons (édition), Ed. Ivrea, 1998).
L’ouvrage est cité pour "avoir ouvert la voie à l’écriture aphoristique du XVIIe siècle" (cf. E. Cutinelli-Rendina, 'Histoire et raison d’État chez Guichardin' in: "Raison(s) d'Etat(s) en Europe", Brigitte Krulic (éd.), 2009).
Conseiller du prince Cosme de Médicis, Guichardin fut ambassadeur puis conseiller du pape Léon X (1513-1521). Ami de Machiavel, il lui vint en aide lorsque ce dernier perdit son poste et il intervint en sa faveur auprès des Médicis.
Sa statue figure au piazzale des Offices de Florence, parmi les "grands hommes toscans".
(Balsamo, 'Le livre italien à Paris au XVIe s.', n°32. Brunet, V, 130).
Rare: seulement six exemplaires recensés dans le monde (WorldCat) dont deux aux États-Unis (Harvard Houghton et Stanford).
Infime réparation au coin inférieur de qqs feuillets.
Très bon exemplaire, frais, bien conservé.

Réf.: 37217 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FOGLIETTA (Uberto). Della Republica di Genova. Libri II.
Roma, Per Antonio Blado Impressore Camerale, 1559.
In-8, plein vélin moderne rigide, dos lisse titré à la plume, 76 feuillets [A-I8, K4], errata au verso du dernier feuillet.
Prima edizione. Scritta in forma di dialogo, l'opera denunciò gli abusi della vecchia nobiltà di Genova. L'opera ebbe larga risonanza, ma per essa l'autore fu processato in Genova dal vicario arcivescovile e posto al bando della repubblica.
"Il solo testo del dibattito politico genovese del Cinque-Seicento a conoscere la via della stampa, associava i temi dell'indipendenza e del riarmo navale della Repubblica, immaginava per Genova una prospettiva di lucroso mercenario marinaro, era animato da una visione antinobiliare della storia genovese, proponeva una riforma censitaria del sistema politico" (Bitossi, D.B.I., Vol. 48, 1997).
“Genova, was the subject of a work by one of its citizen, Uberto Foglietta. His ‘Della republica di Genova’ (the only vernacular work by this defender of the superiority of Latin) is a dialogue, influenced by Machiavelli's ideas on ancient Rome, in which a Genoese citizen tells another who is living in Antwerp of the conflicts between the nobles and the “popolari” which are destroying the city and threatening its freedom. The nobles emerge as the less deserving class, and the publication of these views (Rome, 1559) led to Foglietta's exile. In 1576, however, he was allowed to return to his city and liter became its historian" (‘The Cambridge History of Italian Literature’, 2001, p. 201)
Storico, Uberto Foglietta (ca. 1518-1581) nato a Genova da famiglia cospicua, che fu ascritta alla nobiltà nel 1528. Fu al servizio di Emanuele Filiberto di Savoia nel 1564, quindi nel 1568 del cardinale Ippolito d'Este e del cardinale Luigi d'Este. Nel 1576, revocato il bando, fu eletto storiografo della Repubblica.
(Adams, F-670. BM STC Italian, 1465-1600, p. 271. Graesse, ‘Livres rares et précieux’, II, 609. Rossi, n°761: "rarissimo").
Marge extérieure du titre restaurée sans perte de texte. Court de marge supérieure.
Très bon exemplaire, bien conservé.

Réf.: 37033 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PARUTA (Paolo). Discorsi politici (...), Nei quali si considerano diversi fatti illustri, e memorabili di Principi, e di Republiche Antiche, e Moderne. Divisi in due libri. Aggiontovi nel fine un suo Soliloquio, nelquale l'Auttore fa un breve essame di tutto il corso della sua vita (...).
Venetia, Domenico Nicolini, 1599.
2 parties en un fort volume in-4, pleine basane marbrée (dos refait, plats d'origine conservés), (22) f. dont titre, 636 p., (1) f. de colophon et 21 p., (1) p. de colophon, impression en italique, lettrines historiées, bandeaux et culs de lampe, portrait de l'auteur en grande vignette de titre.
Edition originale posthume de l’œuvre principale de Paolo Paruta, publiée un an après sa mort, prolongement des recherches entreprises par Machiavel.
En théoricien de la raison d’Etat, l'auteur étudie les causes de la grandeur et de la décadence de l’Empire romain qu’il compare à la république vénitienne, pour conclure en faveur de cette dernière. Si les institutions politiques varient inévitablement selon le lieu, les circonstances et les moeurs, la personnalité du souverain et sa « virtù » doivent constituer un exemple absolu pour ses administrés. L’ouvrage est cité comme l’une des sources de Montesquieu.
A la suite, sous pagination séparée: un 'Soliloquio', intéressante méditation de l’auteur sur son propre parcours et sa vie passée, sans doute inspirée par Saint Augustin.
Homme d’État et historien vénitien, Paolo Paruta fut historiographe de Venise, sénateur, gouverneur de Brescia, ambassadeur et procurateur de Saint-Marc.
(Adams, P.363. Brunet, IV, 392. Graesse, V, 144).
Quelques petits soulign. anciennes au crayon en marge.
Très bon exemplaire.

Réf.: 34406 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAAVEDRA FAJARDO (Diego de). Idea del principe politico christiano (...). Rappresentata con bellissime imprese (...). Trasportata dalla lingua spagnuola dal Sig. Dottor Paris Cerchiari.
Venetia, il Brignan, 1684.
Petit in-12, demi-veau brun à coins, dos à 5 nerfs guillochés, garnis de fleurons et roulettes dorés, pièce de titre de maroquin noir, tranches mouchetées (rel. fin XIXème), titre frontispice, (24), 753 p., 103 emblèmes gravés dans le texte.
Précoce traduction italienne de ‘Idea de un príncipe político cristiano', illustrée de 103 gravures emblématiques sur cuivre et d'un beau titre-frontispice signé "S. Isabella P. F." (Elisabetta Piccini, Venise 1646 - 1734).
Homme d'État et diplomate espagnol du Siècle d'or, l’auteur est considéré comme le plus grand politique du règne de Philippe IV. Composé pour l'éducation de l'infant Balthasar, fils de Felipe IV, cet essai est l’oeuvre principale de Saavedra Fajardo, "grand classique des emblèmes politiques", et l’un des traités les plus importants de la philosophie politique au XVIIe s., rapidement traduit dans les principales langues européennes.
(Palau y Dulcet 283473. Pour autre éd. Cf. Praz, ‘Studies in 17th c. imagery’, p. 483-484 et Châtelain, ‘Livres d'emblèmes et de devises’, p. 147).
Court de marges avec perte de quelques caractères.
Exemplaire très frais.

Réf.: 34970 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MACHIAVEL - [HERAULD (Didier)]. Fragment de l'examen du Prince de Machiavel où il est traicté des Confidens, Ministres et Conseillers particuliers du prince, ensemble de la fortune des favoris.
Paris, Abraham Paccard, 1622.
In-12, plein vélin ivoire grisé de l'époque, 12, xxiv, 341, (7) p.
Seconde édition augmentée, publiée l'année de l'originale, de cette analyse critique du 'Prince' de Machiavel, attribué à Didier Hérauld (1579-1649), philologue et jurisconsulte protestant.
Bayle présenta ce livre dans son 'Dictionnaire historique et critique' (art. "Machiavel"), comme la meilleure étude du 'Prince'.
Sur l'importance de cet ouvrage, "l'une des études sérieuses de Machiavel (…) par la fermeté de pensée dont Didier Hérauld fait preuve dans sa critique", cf. Etienne Thuau, 'Raison d'Etat et pensée politique à l'époque de Richelieu', p. 68-75.
(Arbour, 10642).
Trace de restauration au titre, qqs petits défauts de papier dont un p.131- 132 avec perte de qqs caractères dans le coin supérieur.

Réf.: 34275 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LETI (Gregorio), TOMASI (Tommaso). La vie de César Borgia, appelé depuis le duc de Valentinois.
Monte-Chiaro, Jean-Baptiste Vero [i.e. Amsterdam, Jean Blaeu], 1671.
2 parties en un volume petit in-12, demi-veau de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments entièrement garnis, roulette dorée sur les nerfs, pièces de titre rouge et verte, tranches jaspées (mors frottés, accroc à la coiffe sup.), 495 p., titre inclus.
Première édition en français de cette traduction, par Casimir Freschot, de "La vita del duca Valentino" dont Jean Blaeu publia simultanément les versions italienne et française en 1671 à l'adresse fictive de Montechiaro. Elle fut donnée quelques mois avant l'incendie qui ravagea son imprimerie, le 22 février 1672, tragédie à laquelle il ne survécut que de quelques mois.
Le texte est divisé en deux parties : "la première prend depuis la naissance du Duc de Valentinois, & poursuit le cours de ses aventures jusques à sa promotion à la pourpre, & finit enfin par les nopces qu’il célébra dans la cour de France. La seconde parle de son retour en Italie avec le Roy Louys XII traite en suite de ses Grandeurs séculières, & discours, après avoir parcouru tous les merveilleux succez de ses propres malheurs & de sa fin" (page 8).
Cette bonne biographie du prince condottiere italien, pris comme modèle par Machiavel dans 'Le Prince', a constitué une des sources pour Victor Hugo pour 'Lucrèce Borgia'.
L'ouvrage est également attribué à l'historien protestant italien Gregorio Leti.
(Brunet, n° 21644. Rahir, 2492. Willems, n° 1863).
Ex-libris gravé et armorié à la devise : "Per ardua gradior".

Réf.: 28610 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


MACAULAY (Thomas Babington). Critical and Historical Essays, contributed to the Edinburgh Review.
London, Longman, Brown, Green, 1852.
3 volumes in-8, plein veau glacé de l'époque, dos à nerfs ornés de compartiments dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin noir, roulette d'encadrement à froid sur les plats, tranches marbrées (épidermures, défaut aux coif., mors faibles), ix p., (1) f., 585 p. ; (2) f., 611 p. et (2) f., 626 p.
Milton, Machiavelli, Hallam, Moore, Boswell, William Pitt, Lord Bacon, Horace Walpole, Madame d'Arblay, etc.
Ex-libris gravé. Très bon état intérieur.

Réf.: 28389 - Eur 120.00
Ajouter au panierMettre dans le panier