English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

4 fiche(s) - Page 1


BONET DE TREICHES (Joseph-Balthazar). De l'opéra en l'an XII (...).
Paris, De l'Imprimerie de Ballard, an XII - 1803.
In-4, demi-veau tabac à coins, dos janséniste à 4 nerfs (rel. fin XIXe), (1) f. bl., (4) p. de titre et "avant-propos", 94 p., (1) f. bl.
Edition originale et unique. Gouffre financier, doté d’un personnel dont Napoléon affirmait qu’il était composé des "500 employés les plus indisciplinés de France", l’Opéra de Paris constitua, sous le Consulat et l’Empire, un problème ingérable pour ses différents directeurs comme pour le gouvernement.
Conventionnel pendant la Révolution, Bonet de Treiches (1757-1828) siégea au Conseil des Cinq-Cents, puis fut nommé commissaire du Gouvernement du Théâtre et des Arts avant de rentrer en fonction à l’Opéra de Paris. D’abord agent comptable, il en devint directeur de 1803 à 1807.
Il soumet, dans ce mémoire, une analyse financière, sociale et artistique "des causes et vices qui s’opposent à la marche et aux progrès de ce grand établissement", accompagnée de nombreuses données et tableaux chiffrés.
Analyse des dysfonctionnements: insubordination des artistes, problème de personnel - Les activités : répertoire, chant, danse, pantomime - Les postes : orchestre, décorations, machines, costumes, etc.
L’auteur propose un plan de réformes dont un projet pour la construction d’une nouvelle salle d’opéra à Paris.
(Cf. Jean Gourret, 'Ces hommes qui ont fait l'Opéra', Albatros, 1984, p. 102 et s.).
(Fétis, 'Biographie universelle des musiciens', II, 19. Fétis, Catalogue, n°3850. Tourneux, 18276).
Rare. Un unique exemplaire recensé dans les bibliothèques françaises (CCFr): celui de la BnF.
Ex-libris gravé et armorié de la bibliothèque d'Antoine Charreyre, médecin à Yssingeaux.

Réf.: 36903 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DANCOURT (Louis Hurtaut)]. L. H. Dancourt Arlequin de Berlin à Mr. J. J. Rousseau citoyen de Genève.
Berlin, et se trouve à Amsterdam, J. H. Schneider, 1759.
In-8, plein veau porphyre de l'époque, dos à 5 nerfs fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, triple encadrement de filets dorés fleuronnés aux coins sur les plats, coupes filetées, tranches marbrées, roulette intérieure, (6), 224 p.
Edition originale (une contrefaçon parut simultanément).
"Auteur et comédien, l’auteur excellait dans les rôles d'Arlequin (…). Le meilleur de ses ouvrages (…), apologie de la comédie et des comédiens, en réponse au discours de Rousseau contre les spectacles. Le titre ‘d'Arlequin de Berlin’ est pris pour parodier celui de ‘citoyen de Genève’. Ce livre est le plus estimé sans contredit de ceux qui parurent en réplique à la lettre de Rousseau" (Michaud, ‘Biographie universelle’, X 89).
"Réplique mordante à Rousseau (‘Lettre à D’Alembert’) depuis le point de vue d’un comédien, d’un homme qui a une connaissance approfondie du répertoire, l’expérience de la scène et celle des réactions du public. Il prend le temps de citer point par point Rousseau mais aussi de nombreux textes de théâtre à l’appui de sa démonstration" (Nathalie Ferrand, ‘Le dernier état de la ‘Lettre à D’Alembert sur les spectacles’, Genesis, 34, 2012, p. 135 sq.).
(Conlon, ‘Ouvrages français relatifs à Rousseau’, n°120 pour la contrefaçon).
Bel exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 36516 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[GAULTIER (Jean-Baptiste)]. Critique du ballet moral dansé au collège des Jésuites de Rouen au mois d'Août M. DCC. L.
S.l., 1751.
In-12, broché, couverture de papier ancien, (4), 53 p.
Edition originale et unique. Critique d'un ballet que les jésuites montèrent pour leurs élèves au collège royal Archiépiscopal de Rouen en août 1750. Le ballet s'intitulait: "Le plaisir sage et réglé".
"Cette pièce fut condamnée à être brûlée par l'exécuteur de la haute justice, d'après un arrêt du Parlement de Paris, en date du 6 août 1761" (Frère, 'Manuel du bibliographe normand', II, 12).
(Soleinne, V, p. 114, n°476. Sommervogel, VII, 229, n°69).
Bon exemplaire.

Réf.: 36407 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


MAGNE (Émile). Les plaisirs et les fêtes en France au XVIIe siècle.
Genève, Editions de la Frégate, 1944.
In-8, broché, couverture imprimée, 221 p., illustrations hors texte
Très bon exemplaire.

Réf.: 29565 - Eur 30.00
Ajouter au panierMettre dans le panier