English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

4 fiche(s) - Page 1


CROUSAZ (Jean-Pierre de). Examen du pyrrhonisme ancien & moderne (...).
La Haye, P. de Hondt, 1733.
In folio (395 x 245 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 6 nerfs orné de compartiments richement garnis, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, (2) f., (18), 776, (11) p., 2 grandes planches dépliantes, qqs rousseurs.
Edition originale et unique illustrée de deux planches repliées de figures géométriques gravées en taille-douce.
"L'auteur entreprend la réfutation détaillée des principaux auteurs pyrrhoniens, Bayle et Sextus Empiricus en particulier, pour dénoncer les sophismes sur lesquels repose leur philosophie (…). Mais l'intention critique et polémique n'occulte pas cet effet non négligeable de rassembler en une somme la diversité des arguments sceptiques.
La première partie traite du pyrrhonisme en général : sa définition, ses causes, ses remèdes ; la deuxième donne une traduction abrégée des écrits de Sextus Empiricus, avec une réfutation des points traités par Bayle ; la troisième réfute Bayle. L' 'Examen' fut très bien accueilli par les anti-libertins, et considéré comme une réfutation définitive de Bayle, en France, où l'on craignait le libéralisme religieux venu d'Angleterre, le déisme et la religion naturelle, et en Allemagne protestante" (Barbara de Negroni, éd. Fayard, 2004).
Quelques traces de restauration à la reliure.
Très bon exemplaire bien relié à l'époque, d’un très grand format inhabituel sur ce type d’ouvrage.

Réf.: 31436 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PANTHERA (Giovanni Antonio) ou PANTERA. Monarchia del nostro signor Giesu Christo di M. Giovan'Antonio Panthera Parentino da lui nuovamente emendata con l'additioni di molte cose.
Vinegia, appresso Gabriel Giolito de Ferrari, 1548.
In-8, plein vélin rigide à petits rabats (rel. vers 1650), pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches vert bronze, (1) f., (26) p., (2) f. blancs, 314 p.
Précoce édition, publiée à Venise par Gabriel Giolito de Ferrari en 1548, qui manque à l'ensemble des bibliothèques en ligne: BnF et au CCFr, à KVC, à WorldCat. Un unique exemplaire recensé: réunion des Bibliothèques italiennes (ICCU).
Mû par un sentiment pro-français et dirigé contre Rome, l’auteur prophétise dans une perspective millénariste, l’avènement d’une ère de paix internationale (‘Monarchia del mondo’), de pacification des querelles intestines et de tolérance religieuse universelle.
Bayle a commenté cet ouvrage dans son dictionnaire (art. 'Xénophane', 4:518), à propos de la partialité des historiens : "J’ai lu un livre italien qui a pour titre ‘Monarchia del nostro signor Giesu Christo’ (…). L’auteur y donne l’histoire des combats de Lucifer contre Jésus-Christ…".
L’ouvrage fut mis à l'index.
Cf. 'Profezia e censura nell'Italia di fine Cinquecento. G. A. Pantera e l'Inquisizione', Bruniana e Campanelliana, 1/2012, pp. 221-232.
(Bujanda, ‘Index de Rome’, 0277, p. 419. "Index des livres interdits", 10, 310).
La page de titre est restaurée et doublée, quelques défauts de papier et restaurations aux 8 prem. feuillets.
Exemplaire bien relié.

Réf.: 31844 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BAYLE - LE FEBVRE (Jacques). 1- Bayle en petit, ou Anatomie de ses ouvrages. Entretiens d'un docteur avec un bibliothécaire & un abbé. S.l., 1737. 193 p.
2- Entretiens sur la raison. Suite de la critique des ouvrages de Bayle. Paris, Huart & Moreau, 1747. 130 p., (1) f. d'approbation.

2 ouvrages reliés en un volume in-12, pleine basane mouchetée de l'époque, dos à 5 nerfs orné d'un fleuron central répété, tranches rouges (dos restauré au dernier caisson, accrocs de cuir aux mors et aux coiffes, coins émoussés).
Première édition collective de ces deux essais critiques sur Bayle, sa personne, son oeuvre et ses doctrines, par Jacques Le Febvre, jésuite, professeur de philosophie à Douai, puis directeur du séminaire de Cambrai.
"Pendant que le 'Journal de Trévoux' réhabilitait les Pères calomniés par Bayle, un jésuite, le P. Le Febvre, préparait ce réquisitoire impitoyable destiné à convaincre enfin les catholiques abusés (…). Bayle est obscène, pyrrhonien, mauvais critique, mauvais raisonneur (…). A vrai dire Le Febvre ne le réfute guère, mais sa diatribe est un témoignage intéressant du revirement qui s'opère chez les chrétiens catholiques et aussi de l'action persistante de Bayle sur les mondains" (Monod, 'De Pascal à Chateaubriand', p. 317 sq.)
(Barbier, IV, p. 184 et Supplément, n° 9245).
Cachet et côtes de bibliothèque d'institution religieuse.

Réf.: 35324 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[ARNAULD (Antoine)]. Dissertation sur le prétendu bonheur des plaisirs des sens pour servir de réplique à la réponse qu'a faite Mr. Bayle pour justifier ce qu'il a dit sur ce sujet dans ses Nouvelles de la république des lettres du mois de septembre 1685 en faveur du P. Malebranche contre Mr. Arnauld.
Cologne, Nicolas Schouten [i.e. Bruxelles, Eugene Henry Fricx], 1687.
In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre de maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (1) f., (6), 127 p.
Edition originale de l’une des pièces principales dans la querelle philosophique qui opposa Malebranche, Arnauld et Bayle et qui enflamma le milieu intellectuel de l’époque.
Arnauld critiqua violemment la proposition de son ancien ami Malebranche qui affirmait que « les plaisirs des sens rendent heureux ». Bayle, dans un compte rendu des ‘Nouvelles de la République des Lettres’, prit parti pour Malebranche. Il tenta de démontrer contre Arnauld que la propriété de « rendre heureux » attribuée par Malebranche aux plaisirs sensibles a pour fondement leur spiritualité: les plaisirs des sens ne sont pas matériels. Arnauld réplique et développe sa pensée.
L’adresse serait fictive, l’ouvrage aurait été imprimé à Bruxelles, par E.H. Fricx, d'après le matériel typographique.
(Barbier, I, col. 1079. Pour le lieu de parution: Weller, 2, 42).
(Cf. Denis Moreau, 'Deux Cartésiens: la polémique entre A. Arnauld et N. Malebranche', Vrin 1999).
Reliure épidermée, mors fendillés. Dos légèrement frotté. Reliure solide. Parfait état intérieur.

Réf.: 36996 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier