English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

1 fiche(s) - Page 1


JORDAN (Camille) , VATOUT (Jean, dit Julien), BRANCAS (Louis-Léon-Félicité, duc de). 1- JORDAN (Camille). La session de 1817, aux habitans de l'Ain, et du Rhône. Paris, Delaunay, 1818. (4), 195 p.
2- [VATOUT (Jean, dit Julien)]. De l'Assemblée constituante ou Réponse à M.C. Lacretelle. Paris, Alexandre Corréard, 1822. 96 p.
3- BRANCAS (Louis-Léon-Félicité, duc de). Lettre des consonnes BR, à la voyelle E. par Mr. le Duc de Brancas, pair de France. S.l. (Paris), Imprimerie Rougeron, s.d. (1819). 18 p.

Recueil de trois ouvrages reliés en un volume in-8, demi-veau brun de l'époque, dos lisse orné d'un décor "Restauration" de compartiments garnis d'un fer spécial répété, dentelles, palettes et filets dorés, tranches citron.
1- Edition originale. Alors chef de file des doctrinaires, Camille Jordan dresse le bilan de la session de 1817 au cours de laquelle il fit opposition à la politique de réaction du second ministère Richelieu et où il provoqua le clivage historique entre les deux principaux courants de l'opposition libérale : le parti des Indépendants et celui des Constitutionnels. L'auteur livre également son programme politique. (France Littéraire, IV, p. 245)
2- Edition originale. Secrétaire de Boissy d'Anglas jusqu'en 1814, Jean Vatout fit partie, à partir de 1822, de la maison du duc d'Orléans et devint premier bibliothécaire du roi en 1832. Selon une rumeur, il aurait été un fils naturel de Philippe-Égalité. Après plusieurs tentatives infructueuses, il fut élu à l'Académie française le 6 janvier 1848 puis, cette même année, suivit Louis-Philippe dans son exil au château de Claremont, dans le Surrey.
Défense de l'oeuvre de l'Assemblée constituante et de Philippe-Egalité, en réponse aux attaques de Lacretelle dans son histoire de la Révolution française. (Barbier, I, p. 306).
3- Edition originale. (France Littéraire, I, p. 492).
Très bon exemplaire, intérieur très frais.

Réf.: 36038 - Eur 180.00
Ajouter au panierMettre dans le panier