English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

2 fiche(s) - Page 1


[VADE (Jean-Joseph)]. La Pipe cassée, poème epitragipoissardihéroicomique.
A la Liberté, chez Pierre Bonne-Humeur, s.d. [1749].
In-12, broché, couverture de papier marbré ancien, 45 p. (qqs rousseurs).
Edition originale ces quatre pièces "poissardes" chacune illustrée d'un bandeau d'après Eisen gravé sur cuivre par Aveline, lettrines, fleurons et culs-de-lampe.
L’auteur est connu pour être le créateur de ce genre "poissard" qui reproduit le langage et les moeurs du petit peuple des halles, notamment les vendeuses de marée.
" 'La pipe cassée' passe pour être le chef-d’œuvre de Vadé, sorte d’épopée comique qui met en scène les Forts du Port au Blé et leurs compagnes, légitimes ou non, exerçant elles-mêmes des métiers comme 'revendeuses de nippes', 'marchandes de fleurs au panier' aux alentours des Halles parisiennes. On a, grâce à ce poème, un tableau des mœurs populaires du temps" (Jean Rictus, ‘A propos de la Pipe cassée’, 1926).
(Gay, III 749. Yve-Plessis, 'Bibliographie raisonnée de l'argot', n°109: "...précieux pour l'étude du bas langage parisien au XVIIIe siècle").

Réf.: 36408 - Eur 200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CAILLEAU (André-Charles)]. Nouveaux bouquets poissards, dédiés à l'ombre de Vadé.
[Paris], Cailleau, 1759.
In-12, broché, couverture de papier marbré ancien, 24 p. titre inclus, qqs lég. rouss.
Edition originale. Libraire et auteur prolixe, André-Charles Cailleau tente, avec réussite, de prendre la suite de Vadé mort quelques mois auparavant, dans le genre théâtral et poétique "poissard" qui imitait le langage et les mœurs du bas peuple des halles, notamment les vendeuses de marée, dites "poissardes". Demeure une source pour le langage populaire de la période.
(Colon, Le siècle des lumières, 59:629).

Réf.: 36399 - Eur 100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier