English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

2 fiche(s) - Page 1


TORQUEMADA (Tomás de), ARGUELLO (Gaspar Isidro de). 1- TORQUEMADA (Tomás de). Copilación de las Instruciones [sic] del Oficio de la Santa Inquisición, hechas por (...) Tomás de Torquemada (...) e por los otros (...) señores Inquisidores generales que después sucedieron (…). En Madrid, En la Imprenta Real, 1630. 38 feuillets (sign. A-B8, C10 A12).
2- ARGUELLO (Gaspar Isidro de). Instrucciones del Santo Oficio de la Inquisición, sumariamente, antiguas y nuevas. En Madrid, En la Imprenta Real, 1630. 18 feuillets, non foliotés.

2 pièces reliées en un volume in-folio (295 x 208 mm), plein vélin souple de l'époque.
Rarissime réunion de ces deux documents, parmi les plus importants pour l’histoire de l’inquisition espagnole.
1- L’édition de référence, mise à jour (1630), du "Code de la terreur", recueil de lois organiques élaboré par Torquemada en 1484 afin de réorganiser l’institution inquisitoriale.
Composé sur le modèle du ‘Directorium inquisitorum’ de Nicolas Eymerich, ce recueil des instructions de l’Office de l'Inquisition fut imprimé pour la première fois en 1527 à Grenade et régulièrement revu par les successeurs de Torquemada au poste d’Inquisiteur général: Diego de Deza (révisions de 1500 et 1503), Alonso Manrique (1523 et 1539), puis Fernando Valdés (entre 1547 et 1566). Ces deux derniers conférèrent au code sa forme systématique et la désignation de "Instrucciones nuevas".
On trouve à partir du feuillet 27, sous un titre de départ particulier: "Copilacion de las instrucciones del Oficio de la Santa Inquisición, hechas en Toledo ano de mil y quinientos y sesenta y uno".
Grande vignette de titre à l’emblème de l’Inquisition, grandes lettrines historiées sur fond criblé, ornements typographiques. Repères et indications imprimées en manchette pour en faciliter l’usage.
Seulement deux exemplaires complets de cette édition sont recensés dans le monde (WorldCat): Univ. de Valladolid et Univ. Göttingen.
2- La synthèse des ‘Instrucciones del Santo Oficio de la Inquisición’ sous forme d’une table alphabétique, imprimée et distribuée séparément du Code la même année que celui-ci et directement à sa suite.
L’auteur, Gaspar Isidro de Argüello, était secrétaire du Conseil de l’inquisition. Il reprend de façon synthétique et détaillée, l’ensemble des anciennes et nouvelles "instructions" de l’inquisition ("antiguas y nuevas"), en une table distribuée en ordre méthodique, chronologique et par matière.
Cette édition, qui s’imposa comme la version de référence pour les magistrats et les inquisiteurs, reste la source la plus importante pour l’histoire de l’inquisition espagnole.
“Esta Copilación continúa siendo una de las más importantes fuentes legales de conocimiento de la Inquisición española, como también fue el instrumento normativo más útil para los inquisidores, desde su publicación hasta que esta institución dejó de existir” (J.-C. Domínguez Nafría, ‘La "copilación" de las instrucciones inquisitoriales de Gaspar Isidro de Argüello’, "Revista de la Inquisición", 2006. 12: 137-276).
Cf. également: L.-A. Homza, ‘Spanish Inquisition: An Anthology of Sources’, Hackett, 2006, p. 61 sq.
Grande vignette de titre aux armoiries de Bernardo de Sandoval y Rojas, archevêque de Tolède et inquisiteur général d'Espagne. Grandes lettrines historiées sur fond criblé. Cul-de-lampe de fin.
L’extrême rareté de ces publications s’explique par leur origine et leur destination; l’inquisition était une institution protégée par le secret et ses publications exclusivement réservées à ses membres: “Las ‘Instrucciones’ tenían carácter secreto (…), iban destinadas exclusivamente a los inquisidores, estando prohibida su lectura para cualquier persona ajena al aparato inquisitorial” (“100 Impresos españoles sobre la Inquisición”, Biblioteca Sefarad, Exposición Abril 2018, p. 105).
Pour les deux pièces: Simon Diaz, ‘Bibliografía de la Literatura Hispánica’, V, 4274 et 4275. Vekene, ‘Bibliotheca bibliographica historiae sanctae inquisitionis’, 1983, n°148 et 153). Les deux manquent à Palau.
Provenance: le cardinal italien Mario Marefoschi (1714-1780), né à Macerata, avec son ex-libris gravé et armorié ("Marius Marefuschus"). Sceau de cire rouge au premier titre.
Bel exemplaire, dans sa première reliure de vélin souple.

Réf.: 37161 - Eur 8500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LLORENTE (Juan-Antonio). Histoire critique de l'Inquisition d'Espagne, Depuis l'époque de son établissement par Ferdinand V jusqu'au règne de Ferdinand VII, Tirée des pièces originales des archives du Conseil de la Suprême, et de celles des Tribunaux subalternes du Saint-Office (...).
Paris, Treuttel et Würtz, Delaunay, P. Mongie aîné, 1817-1818.
4 fort volumes in-8, demi-chagrin rouge de l'époque, dos 4 faux-nerfs guillochés or, orn éde comaprtiment ganis d'un décor "rocaille d'nacxrement", filets et dorés, jeude filets d'à froid d'encadrement sur les palts, portrait de l'auteur gravé en frontispice ainsi que son blason gravé au verso du faux-titre.
Edition originale française des quatre volumes, traduite "sous les yeux de l’auteur" par Alexis Pellier, illustrée d'un portrait de Llorente.
Prêtre espagnol, ancien secrétaire du tribunal de l’Inquisition de 1789 à 1791, Juan Antonio Llorente passa du côté des libéraux et dût s’exiler à Paris en 1814 où il publia cette œuvre pour la première fois: il fallut attendre 1822 pour que la première édition espagnole vît le jour.
Cette monumentale histoire, qui rencontra un considérable succès à travers toute l’Europe, demeure une source de première importance sur le sujet. Elle a été composée sur la base des archives du Tribunal de l’Inquisition et de documents authentiques auxquels Llorente eut accès en tant que responsable de la préparation du décret de suppression de l’Inquisition durant la crise de 1808.
Mis à l’index, l’ouvrage fut sévèrement proscrit par l’Eglise. En Espagne la foule saccagea la résidence de l’auteur ainsi que sa bibliothèque personnelle qui comptait plus de 8000 livres, manuscrits et documents.
"The first fully documented accounts of the Inquisition to have seen the light of day in over three hundred years of the tribunal's existence" (Henry Kamen, ‘The Spanish Inquisition’, 1999).
(Caillet, 6733. Dorbon, 2730. Fesch, col. 863. Palau, 145349).
Les tomes III et IV comporte la signature de l’auteur qui authentifie la publication.
Rousseurs et brunissures éparses, soutenues à certains cahiers. Cachet de bibliothèque. Petits accrocs aux coiffes.
Exemplaire bien relié.

Réf.: 37237 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier