English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

100 fiche(s) - Page 1

LUCAS (Charles) - Recueil provenant de la bibliothèque personnelle de Charles Lucas. DE LA BIBLIOTHEQUE PERSONNELLE DE CHARLES LUCAS.
1er VOLUME :
1- Lettre à M. le Baron Gérando, Conseiller d’Etat. Projet d’établissement, par souscriptions, d’une Maison pénitentiaire pour les jeunes Détenus [20 janvier 1833]. Paris, Imprimerie de A. Henry, (1833).16 p.
2- Extrait du compte-rendu de la séance publique du 22 avril 1839. Société de la Morale Chrétienne. (Paris), Imprimerie de A. Henry, (1839). 46, (2) p.
3- Des moyens et des conditions d’une réforme pénitentiaire en France. Paris, Au bureau de la Revue de Législation, 1840. xxi, 108 p.
4- Compte-rendu d’une réunion préparatoire pour la formation d’une société de patronage pour les jeunes libérés de la maison pénitentiaire de Fontevrault. Paris, Cosson, (1840). 20 p.
5- Exposé de l’état de la question pénitentiaire en Europe et aux Etats-Unis. Suivi d’observations de MM. De Tocqueville, Ch. Lucas et Béranger. Extraites de compte rendu des travaux de l’Académie. Paris, Imprimerie Panckoucke, 1844. jv, 129 p.
Contient la retranscription de la discussion entre Ch. Lucas et Tocqueville, sous forme de questions / réponses.
2e VOLUME :
1- HELLO (J.). Notice sur la colonie agricole d’essai du Val-d’Yèvre, près Bourges (Cher). Paris, Imprimerie de Hennuyer et Cie, [1850]. 32 p.
L'auteur était inspecteur général des prisons.
2- HELLO (J.). Des Colonies agricoles pénitentiaires ou considérations morales et pratiques sur la loi d’éducation et de patronage des jeunes détenus du 5 août 1850 et sur le projet de règlement du 31 mars 1864 relatif à l’exécution de cette loi. Paris, Cotillon, 1865. (2) f., 64 p.
3- SELLON (Valentine de). La Peine de mort au vingtième siècle. Paris, Guillaumin et Cie, 1877. viii, 54, (1) p. de table.
4- Bulletin de la Société générale des Prisons autorisée par décret du 22 mai 1877 [Première année. Séances présidées par Charles Lucas]. Paris, Imprimerie centrale des chemins de fer, A. Chaix et Cie, 1877. 124 p.
5- OLIVECRONA (Knut). La Colonie d’essai du Val-d’Yèvre et la théorie de l’amendement de l’enfant par la terre et de la terre par l’enfant. Paris, Guillaumin et Cie, A. Durand & Pedone-Lauriel, Octobre 1878. 64 p.
6- OLIVECRONA (Knut) et LUCAS (Charles). Rapport au congrès pénitentiaire de Stockholm sur le mouvement progressif de la réforme pénitentiaire de 1872 à 1878 d’après les communications successives de M. Ch. Lucas à l’Institut de France. Paris, Imprimerie centrale des Chemins de fer, A. Chaix et Cie, [1879]. 8 p.
7- BUJON (Pierre). Le Congrès international pénitentiaire de Stockholm (I). Paris, Guillaumin et Cie, 1878. 15 p. Tiré-à-part du Journal des Économistes (déc. 1878)
8- BUJON (Pierre). Le Congrès pénitentiaire international de Stockholm (II). Paris, A. Cotillon et Cie, 1880. 15 p. Tiré-à-part de la Revue Critique de Législation et de Jurisprudence.
9- BUJON (Pierre). La Science pénitentiaire au congrès de Stockholm. Paris, A. Cotillon et Cie, 1880. 8 p.
10- BUJON (Pierre). "LUCAS (Charles-Jean-Marie)" : Extrait des notices biographiques et bibliographiques des membres de l’Institut de droit international. Paris, F. Pichon, A. Cotillon et Cie, s. d. 31 p.
3e VOLUME :
1- LUCAS (Charles). Discours prononcé au Banquet du Comice Agricole de l’Arrondissement de Bourges (30 août 1846). Bourges, Impr. Et Lith. de Jollet-Souchois, [1846]. 8 p.
2- LEZARDIERES (Charles de). Bénédiction et inauguration des bâtiments de la chapelle, de l’école et de l’infirmerie à la colonie agricole du Val-d’Yèvre (Cher). Le 27 septembre 1857. Bourges, Imprimerie du Ve Ménagé, 1857. (1) f., 12 p.
3- Colonie agricole du Val-D’Yèvre. Cérémonie de la confirmation et visite de l’établissement par Mgr l’Archevêque de Bourges. 15 Avril 1860. Bourges, Imprimerie et Lithographie de Ve Jollet-Souchois, 1860. 7 p.
4- Réception à la chapelle de colonie du Val-d’Yèvre, par Mgr l’Archevêque de Bourges (…) d’une relique de Saint-Charles apportée de Rome (…) et quelques renseignements sur l’introduction de cette congrégation dans les Maisons pénitentiaires de Femmes condamnées. 5 mai 1861. Bourges, Imprimerie et Lithographie de A. Jollet Fils, 1861. 12 p.
5- LUCAS (Charles). Un Mot sur la fondation de la colonie agricole pénitentiaire du Val-d’Yèvre considérée au point de vue du programme impérial du 5 janvier 1860, sur le défrichement des marais avec quelques notes et renseignements de M. De Lézardières, directeur de l’établissement. Bourges, Imprimerie et Lithographie de A. Jollet Fils, 1861. 27 p.
6- [LUCAS, Charles]. Résumé de la question relative à la proposition de cession à l’Etat de la colonie du Val-d’Yèvre. Paris, J. Claye, s.d. 31 p.
7- HELLO (J.). Notice sur la colonie agricole d’essai du Val-d’Yèvre, près de Bourges (Cher). Paris, Imprimerie de Hennuyer et Cie, [1850]. 32 p. (rouss.).
8- HELLO (J.). Des Colonies agricoles pénitentiaires ou considérations morales et pratiques sur la loi d’éducation et de patronage des jeunes détenus du 5 août 1850 et sur le projet de règlement du 31 mars 1864 relatif à l’exécution de cette loi. Paris, Cotillon, 1865. (2) f., 64 p.
9- LUCAS (Charles). Transformation de la colonie privée du Val-d’Yèvre en colonie publique (Séance du 14 décembre 1872). Orléans, Imp. Ernest Colas, [1872]. 24 p.
10- LUCAS (Charles). Coup d’œil historique sur la fondation de la colonie privée du Val-d’Yèvre et sa transformation en colonie publique. Précédé d’une lettre à M. A. Cochery, membre de l’Assemblée nationale, à l’occasion de son rapport sur le budget des dépenses du Ministère de l’Intérieur. Paris, Imprimerie Arnous de Rivière et Cie, 1875. 40 p.
11- LUCAS (Charles). Rapport verbal sur les publications de la commission parlementaire d’enquête pénitentiaire et spécialement sur celle relative à l’éducation et au patronage des jeunes détenus, par M. Félix Voisin, membre de l’Assemblée Nationale. Orléans, Imp. Ernest Colas, [1875]. 47 p.
12- LUCAS (Charles). L’Orphelinat agricole et l’utilité qu’il peut retirer des résultats de la colonie d’essai du Val-d’Yèvre. Paris, Orléans, Imp. Ernest Colas, 1876. 19 p.
13- LUCAS (Charles). Transformation de la colonie privée du Val-d’Yèvre et son existence comme colonie publique. Paris, Imprimerie Arnous de Rivière et Cie, [1872]. 60 p.
14- LUCAS (Charles). Observations sur la statistique des prisons et établissement pénitentiaires pour l’année 1873. Orléans, Imp. Ernest Colas, (1874). 24 p.
15- [LUCAS (Charles)]. Note chronologique dans l’ordre des idées et des faits sur la fondation de la colonie d’essai du Val-d’Yèvre comme établissement privé et sa transformation en colonie publique. Paris, J. Claye, A. Quantin, s.d. [ca 1872]. 16 p.
16- LUCAS (Charles). La Cession à l’Etat de la colonie d’essai du Val-d’Yèvre au point de vue de l’équité. Paris, Imprimerie Arnous de Rivière et Cie, [1878]. 20 p.
17- LUCAS (Charles). Les Nouvelles Négociations relatives au Val-d’Yèvre. Paris, Imprimerie Arnous de Rivière et Cie, [1878]. 8 p.
18- LUCAS (Charles). Observations présentées à la Société Général des Prisons sur la révision de la loi du 5 août 1850 relative aux Colonies agricoles pénitentiaires de jeunes détenus. Paris, Imprimerie centrale des Chemins de fer, A. Chaix et Cie, 1879. 24 p.
19- LUCAS (Charles). Observations sur la colonisation agricole pénitentiaire supplémentaires à celles présentées à la séance du 3 mars 1879 de la Société Général des Prisons. Paris, Imprimerie centrale des Chemins de fer, A. Chaix et Cie, 1879. 12 p.
20- [LUCAS (Charles)]. Résumé des résultats économiques et agricoles obtenus au profit de l’Etat et de l’expérience pratique par la colonie d’essai du Val-d’Yèvre et de ceux à recueillir par l’Etat du projet de loi d’acquisition du 31 mai 1879. Paris, Imprimerie centrale des Chemins de fer, A. Chaix et Cie, Novembre 1879. 34 p.
21- OLIVECRONA (Knut) et LUCAS (Charles). Rapport au congrès pénitentiaire de Stockholm sur le mouvement progressif de la réforme pénitentiaire de 1872 à 1878 d’après les communications successives de M. Ch. Lucas à l’Institut de France. Paris, Imprimerie centrale des Chemins de fer, A. Chaix et Cie, [1879]. 8 p.
22- OLIVECRONA (Knut). La Colonie d’essai du Val-d’Yèvre et la théorie de l’amendement de l’enfant par la terre et de la terre par l’enfant. Paris, Guillaumin et Cie, A. Durand & Pedone-Lauriel, Octobre 1878. 64 p.
4e VOLUME :
1- LUCAS (Charles). Discours prononcé au Banquet du Comice Agricole de l’Arrondissement de Bourges (30 août 1846). Bourges, Impr. et lith. Jollet-Souchois, [1846]. 8 p.
2- LUCAS (Charles). Rapport verbal de M. Ch. Lucas sur la statistique des prisons et de établissements pénitentiaires par M. Louis Perrot, inspecteur général chargé de la division des prisons. Orléans, Impr. Colas-Gardin, s.d. [1855]. 28 p.
3- LEZARDIERES (Charles de) et LUCAS (Charles). Bénédiction et inauguration des bâtiments de la chapelle, de l’école et de l’infirmerie à la colonie agricole du Val-d’Yèvre (Cher). Le 27 septembre 1857. Bourges, Impr. du Ve Ménagé, 1857. (2), 12 p.
4- LUCAS (Charles). La Colonie du Val-d’Yèvre et la pétition au Sénat sa production horticole. Réponse de M. Ch. Lucas. Bourges, Impr. de A. Jollet, [1868]. 28 p.
5- LUCAS (Charles). Observations relatives au congrès pénitentiaire de Londres présentées à l’Académie des Sciences Morales & Politiques. (Séances des 22 et 29 juin 1872). Orléans, Impr. Ernest Colas, [1872]. 64 p.
6- LUCAS (Charles). Transformation de la colonie privée du Val-d’Yèvre en colonie publique. (Séance du 14 déc. 1872). Orléans, Impr. Ernest Colas, [1872]. 24 p.
7- LUCAS (Charles). Rapport verbal de M. Ch. Lucas relatif à une notice sur la maison de forge et de correction de Gand et la maison cellulaire de Louvain par M. Visschers (Séance du 21 décembre 1872). Orléans, Impr. Ernest Colas, [1873]. 8 p.
8- LUCAS (Charles). Rapport verbal sur les publications de la commission parlementaire d’enquête pénitentiaire et spécialement sur celle relative à l’éducation et au patronage des jeunes détenus, par M. Félix Voisin, membre de l’Assemblée Nationale. Orléans, Impr. Ernest Colas, [1875]. 47 p.
9- LUCAS (Charles). L’Orphelinat agricole et l’utilité qu’il peut retirer des résultats de la colonie d’essai du Val-d’Yèvre. Paris, Orléans, Impr. Ernest Colas, 1876. 19 p.
10- LUCAS (Charles). Transformation de la colonie privée du Val-d’Yèvre et son existence comme colonie publique. Paris, Impr. Arnous de Rivière et Cie, [1872]. 60 p.
11- LUCAS (Charles). Observations sur la statistique des prisons et établissements pénitentiaires pour l’année 1873. Orléans, Impr. Ernest Colas, s.d. [1874]. 24 p.
12- LUCAS (Charles). Rapport verbal sur les travaux préparatoires du congrès pénitentiaire de Stockholm. (Séance du 19 mai 1877). Paris, Impr. Ernest Colas, 1877. 22 p.
13- LUCAS (Charles). Allocution prononcée à la séance d’installation de la Société Générale des Prisons. Paris, Impr. centrale des chemins de fer, A. Chaix et Cie, 1877. 28 p.
14- [LUCAS (Charles)]. Note chronologique dans l’ordre des idées et des faits sur la fondation de la colonie d’essai du Val-d’Yèvre comme établissement privé et sa transformation en colonie publique. Paris, J. Claye, A. Quantin, s.d. [1877]. 16 p.
15- LUCAS (Charles). Lettre de M. Charles Lucas, Membre de l’Institut, à M. le docteur Wines, Président de la commission internationale pénitentiaire, Sur l’utilité des travaux préparatoires et notamment des rapports relatifs aux questions soumises aux délibérations du congrès de Stockholm. Paris, Imprimerie Arnous de Rivière et Cie, [1878]. 16 p.
16- LUCAS (Charles). Rapport verbal sur les institutions répressives et pénitentiaires et les institutions préventives concernant l’enfance à l’occasion du vagabondage des enfants et les écoles industrielles par M. le Vicomte d’Haussonville (Séance du 11 janvier 1879). Orléans, Imp. Ernest Colas, [1879]. 36 p.
17- LUCAS (Charles). Observations présentées à la Société générale des Prisons sur la révision de la loi du 5 août 1850 relative aux Colonies agricoles pénitentiaires de jeunes détenus. Paris, Imprimerie centrale des Chemins de fer, A. Chaix et Cie, 1879. 24 p.
18- LUCAS (Charles). Observations sur la colonisation agricole pénitentiaire supplémentaires à celles présentées à la séance du 3 mars 1879 de la Société générale des Prisons. Paris, Impr. centrale des Chemins de fer, A. Chaix et Cie, 1879. 12 p.
19- [LUCAS (Charles)]. Résumé des résultats économiques et agricoles obtenus au profit de l’Etat et de l’expérience pratique par la colonie d’essai du Val-d’Yèvre et de ceux à recueillir par l’Etat du projet de loi d’acquisition du 31 mai 1879. Paris, Impr. centrale des Chemins de fer, A. Chaix et Cie, Novembre 1879. (4), 34 p.
20- [LUCAS (Charles)]. De l’éducation correctionnelle et de l’éducation préventive. Orléans, Imp. Ernest Colas, s.d. [1881]. 4 p.
21- LUCAS (Charles). Rapport verbal sur le bulletin de la société général des prisons. Quatrième année. Orléans, Imp. Ernest Colas, s.d. [1882]. 12 p.
22- HELLO (J.). Notice sur la colonie agricole d’essai du Val-d’Yèvre, près de Bourges (Cher). Paris, Imprimerie de Hennuyer et Cie, [1850]. 32 p.
23- HELLO (J.). Des Colonies agricoles pénitentiaires ou considérations morales et pratiques sur la loi d’éducation et de patronage des jeunes détenus du 5 août 1850 et sur le projet de règlement du 31 mars 1864 relatif à l’exécution de cette loi. Paris, Cotillon, 1865. (4), 64 p.
24- OLIVECRONA (Kurt) et LUCAS (Charles). Rapport au congrès pénitentiaire de Stockholm sur le mouvement progressif de la réforme pénitentiaire de 1872 à 1878. Paris, Impr. centrale des chemins de fer, A. Chaix et Cie, [1879]. 8 p.
25- OLIVECRONA (Knut). La Colonie d’essai du Val-d’Yèvre et la théorie de l’amendement de l’enfant par la terre et de la terre par l’enfant. Paris, Guillaumin et Cie, A. Durand & Pedone-Lauriel, Octobre 1878. 64 p.

Ensemble de 62 pièces reliées en 4 volumes in-8°, 3 de demi-chagrin vert, dos à nerfs et un de demi-maroquin vert, dos lisse orné d'un décor romantique doré (reliures de l’époque).
Précieux recueil de 62 pièces (dont 15 en double), composé en partie de ses propres œuvres, constitué par Charles Lucas pour sa bibliothèque personnelle. Chaque volume est précédé d'un index de sa main.
Charles Lucas (1803-1899) est l'homme "qui, sans conteste, pendant le XIXe siècle, a le mieux incarné les ambitions et les ambiguïtés de la réforme pénitentiaire (...) et a fondé la Science des prisons" (J.G. Petit).
Il personnifia le libéralisme pénal de la Restauration, jetant les bases d'un système pénitentiaire qui récusait l'emprisonnement perpétuel. Guizot le nomma inspecteur des prisons dès le changement de régime, en 1830. Il demeura trente-cinq ans à ce poste.
À partir de 1830, l'engouement pour l'amélioration du système pénitentiaire suscita des centaines d'ouvrages. Charles Lucas se constitua une très riche bibliothèque spécialisée, augmentée des nombreuses brochures que l'inspecteur général des prisons recevait.
On trouve ici une importante réunion de 21 plaquettes traitant de la colonie agricole du Val d'Yèvre qu'il avait fondée, en 1841, pour recevoir des jeunes délinquants. Après avoir acheté 140 ha de marais au Val d’Yèvre près de Bourges, Charles Lucas soumit son projet au ministère de l’Intérieur qui ne le retint pas. En 1846, il décida de se lancer personnellement dans "l’aventure". La construction coûta 450.000 francs et l’Etat alloua 80 centimes par jour et par colon qui furent transférés de la prison de Fontevraud dès 1847 : 100 en 1850 puis 400 en 1860. En 1865, Charles Lucas devenu aveugle fut remplacé par son fils docteur en droit. En 1872, la colonie fut louée, puis acquise par l’Etat et "nationalisée". La loi de 1912 sur les tribunaux pour enfants entraîna une réduction progressive des effectifs jusqu’en 1924 pour le Val d’Yèvre ferma définitivement.

Réf.: 37107 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[PIARRON DE CHAMOUSSET (C.H.)]. Plan d'une Maison d'association, dans laquelle au moyen d'une somme très-modique chaque Associé s'assurera dans l'état de maladie toutes les sortes de secours qu'on peut désirer.
S.l.n.d. [1754].
In-4, plein cartonnage marbré à la Bradel (papier ancien, rel. Devauchelle), pièce de titre de veau bronze, 15, (1) p.
Edition originale. Magistrat à la Chambre des Comptes et philanthrope, Piarron de Chamousset (1717-1773) est cité parmi les principaux précurseurs de la sécurité sociale et des systèmes assuranciels de santé. Admiré par Voltaire et Rousseau, il consacra sa vie et sa fortune à l'amélioration des hôpitaux et des institutions d'assistance, ainsi qu'à l'élaboration de projets qui s'avéreront prophétiques.
Ce "Plan" est le premier des projets qu’il rendit public. Il propose des associations de secours mutuels fondées sur un dispositif assuranciel où chaque travailleur ("associé"), de toutes conditions et moyennant une cotisation mensuelle proportionnelle à ses revenus, s'assurerait au besoin d’un secours médical de qualité, le même pour tous. Il soumet également son projet de maisons de soins ("maisons d'association") proche des hôpitaux modernes: bâtiments spacieux et aérés, lits individuels, administration élective, pharmacie générale centralisée, hiérarchisation du personnel soignant: des meilleurs médecins français appelés à visiter les malades périodiquement, aux étudiants - ces derniers logés et nourris – jusqu’aux infirmiers, valorisation de la chirurgie, surveillance de l’évolution de la santé des patients dans le temps, constitution d’archives médicales, etc.
(Conlon, ‘Siècle des Lumières’, 54:941. INED, 3573).
Très bon exemplaire, frais, bien relié.

Réf.: 27573 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VILLERME (Louis René). Tableau de l'état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie.
Paris, Jules Renouard et Cie, 1840.
2 tomes reliés en un volume in-8, demi-toile havane chagrinée de l'époque, dos lisse orné d'un décor de filets dorés, titre doré, viii, 458 p. (i.e. 448) et (2) f., 451 p.
Edition originale de cet ouvrage, "l'un des grands livres sociaux du XIXe siècle" (cf. M. Leroy, II, p. 381-390) et l'une des étapes décisives dans l’histoire du développement de la sociologie, de la démographie et de la statistique sociale en France.
Médecin hygiéniste, Villermé fut chargé par l’Académie des Sciences morales et politiques de "constater aussi exactement que possible, l’état physique et moral des classes ouvrières". Accompagné par Benoiston de Châteauneuf, il commença son voyage à travers la misère ouvrière par Mulhouse puis le Haut-Rhin. Recueillant minutieusement les informations sur le terrain, il décrit en un style neutre la situation des ouvriers, l’exploitation des femmes et des enfants, les conditions de travail et de vie quotidienne de ces "nègres blancs".
Le retentissement de cette enquête fut d’autant plus grand que les faits étaient présentés de façon objective, et analysés dans une interprétation libérale.
Ce rapport joua un rôle déterminant dans l’élaboration de la loi du 22 mars 1841 sur le travail des enfants. Par la qualité et le sérieux des recherches sur lesquelles il reposait, il donna matière à une fructueuse réflexion sur la condition ouvrière, suscita de multiples travaux du même ordre et ouvrit la porte aux grandes réformes sociales qui suivirent.
(En Français dans le Texte, 256. Dada, 292. Einaudi, 5914. Goldsmiths, 31731. Kress, C.5352. M. Perrot, 'Enquêtes sur la condition ouvrière', 63).
Cachets et cotes de bibliothèques.
Bon exemplaire.

Réf.: 29968 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



NORMANDIE 1787 - Assemblée provinciale de la généralité de Rouen - LA ROCHEFOUCAULD (Dominique de), THOURET (Jacques Guillaume), DILLON (Arthur), LE COUTEULX DE CANTELEU (Jean-Barthélemy). 1- [LA ROCHEFOUCAULD (Dominique de)]. Procès-verbal des séances de l'Assemblée provinciale de la généralité de Rouen, tenue à Rouen dans le mois d’août 1787. Rouen, 1787. 44 p.
2- [THOURET (Jacques Guillaume)]. Procès-verbal des séances de l'Assemblée provinciale de la généralité de Rouen, tenue aux Cordeliers de cette ville, aux mois de novembre et décembre 1787. A Rouen, Chez Pierre Seyer, 1787. 416, (1) f. d’errata volant, 5 planches dépliantes reliées en fin de volume.
3- DILLON (abbé Arthur). Discours prononcé le 20 novembre 1787, dans l’église des cordeliers, devant l’assemblée Provinciale de Rouen. Rouen, Pierre Seyer, 1787. 23 p.
4- [LE COUTEULX DE CANTELEU (Jean Barthélemy)]. Observations de la chambre du commerce de Normandie, sur le Traité de commerce entre la France et l’Angleterre. S.l.n.d. [Rouen, 1787]. 75 p. sur grand papier bleuté.
5- "Les corporations d’Arts & Métiers". Observations Sur un Droit Local préjudiciable aux Fabriques & au Commerce de Normandie. Présentées à Nosseigneurs de l’Assemblée Provinciale de la Généralité de Rouen par diverses Corporations d’Arts & Métiers, 1787. [Rouen, 1787]. 12 p.

5 ouvrages reliés en un fort volume in-4, plein veau havane marbré de l'époque, dos à nerfs ornés de caissons fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de date de maroquin bordeaux, tranches marbrées.
Important recueil de 5 textes fondamentaux pour l'histoire de l'assemblée provinciale de la généralité de Rouen et l'histoire économique pré-révolutionnaire de la Normandie.
1- Edition originale. Séance d’ouverture de l’Assemblée provinciale de Rouen, le 17 août 1787, sous la présidence du cardinal de La Rochefoucauld, avec description des cérémonies protocolaires et l’intégralité du règlement de la nouvelle Assemblée.
2- Edition originale du procès-verbal des séances de l'Assemblée provinciale de la généralité de Rouen qui se tinrent du lundi 19 novembre 1787 au mercredi 19 décembre 1787.
Contient, p. 10 à 119, le rapport présenté par les procureurs-syndics, d'Herbouville et Thouret, sur les travaux de la commission intermédiaire. D'après Barbier et E. Lebègue, "La Vie et l'oeuvre d'un Constituant", Thouret serait, seul, l'auteur de ce rapport.
« Deux parties peuvent être distinguées dans ce recueil : 1° Les rapports présentés sur l’état de la province concernant les travaux publics, bienfaisance, commerce, manufactures, impositions, agriculture, etc. 2° Les réponses des bureaux qui ont examiné ces divers rapports ; celle du Bureau des impositions est à noter. Elle pose comme principe que tout citoyen doit être soumis à l’impôt en proportion de ses biens (…) » (Leblanc, De More à Chaptal, n°276). (Frère, II, 422).
3- Edition originale. Rare Manque à la BnF. Un unique exemplaire recensé en France : BM de Rouen.
4- Rare édition originale in-4°, publiée en novembre 1787, imprimée sur grand papier bleuté des conclusions de la Chambre de Commerce de Normandie sur les conséquences du traité de commerce entre la France et l’Angleterre.
Les auteurs qui livrent une véritable enquête comparative sur les « forces productives » de la Normandie rapprochées de celles de l’Angleterre, recherchent quelles industries sont en position de soutenir la lutte et quelles autres n’en sont pas à même. Ils proposent des mesures à adopter pour les y préparer. Ces ‘Observations’, qui firent date, valurent la célèbre réponse et réfutation de Dupont de Nemours (‘Lettre à la Chambre du Commerce de Normandie’).
Cette pièce, très rare, imprimée sur grand papier bleuté, est différente du texte publié sous le même titre en 117 et 73 p.
5- Edition originale et unique rare. Signé par les diverses corporations d’Arts et Métiers : merciers et bonnetiers, épiciers, chapeliers, toiliers, teinturiers et passementiers réunis en syndics. (Aucun exemplaire recensé : manque à la BnF, au CCFr et à WordCat).
Certains cahiers partiellement débrochés.
Bon exemplaire, intérieur frais, bien relié à l’époque.

Réf.: 35934 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



COLONIE DE METTRAY. Colonie agricole et pénitentiaire de Mettray.
[Paris], Imprimerie Lemercier, [1844].
Petit in-folio oblong (410 x 280 mm), percaline vert bronze éditeur orné de motifs rocaille dorés et à froid, titre doré, 21 lithographies sur fond teinté, dont le titre.
Édition originale de cet album conçu lors d’une assemblée générale des fondateurs de Mettray, le 12 mars 1843, "véritable opération de communication" pour promouvoir, sous forme d'une visite en images, la célèbre colonie agricole pour jeunes délinquants fondée Frédéric-Auguste Demetz en 1839.
Les planches ont été confiées pour le dessin à Jean-Alexandre Thierry, élève de l’architecte de la colonie Abel Blouet et à Sauvé et Faivre pour la lithographie.
L'album comprend le titre dans un encadrement architectural et allégorique, suivi de 20 vues de la colonie et des activités des détenus: vue générale des bâtiments, vue bucolique du village, intérieur et aménagements, salle de classe, réfectoire, dortoir, infirmerie, atelier des cordiers, exploitation de la carrière, horticulture, gymnastique, école de natation, etc.
En un siècle (1839-1937), la colonie de Mettray tenta de "redresser" par le travail plus de 17.000 jeunes âgés de 6 à 21 ans, en les arrachant à la prison. Nichée au coeur de la Touraine, l’institution philanthropique sans mur, aux allures de jardin, se transforma rapidement en véritable bagne pour enfants. L'écrivain Jean Genet, y passera près de trois ans et Michel Foucault l'érigera en modèle de l'archipel carcéral.
Cf. J. Bourquin et E. Pierre, ‘Une visite à Mettray par l'image: l'album de gravures de 1844’, in "Sociétés & Représentations", 2004/2 (n° 18), p. 207-216.
Cartonnage légèrement frotté, coins émoussés, piqûres et rousseurs, soutenues sur certaines planches.

Réf.: 36993 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MALVAUX (Abbé Pierre-Claude). Les moyens de détruire la mendicité, en rendant les mendiants utiles à l'Etat sans les rendre malheureux, tirés des mémoires qui ont concouru pour le prix accordé en l'année 1777, par l'Académie des Sciences, Arts et Belles Lettres de Châlons-sur-Marne.
Châlons-sur-Marne, Seneuze, Paindavoine et se vend à Paris, Delalain l'ainé, 1780.
In-8, demi-veau de l'époque, dos lisse orné d'un décor de palettes, large résille et fers spéciaux dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux (qqs pet. accrocs aux coif. et mors), viii, 512, (4) p.
Seconde édition revue, corrigée et augmentée par rapport à la première publiée l'année précédente.
Au lendemain d'un concours de l’Académie de Châlons-sur-Marne sur "les moyens de détruire la mendicité en France" (1777), l’abbé Malvaux, membre du jury et rapporteur, livre une synthèse méthodique et commentée des 118 mémoires reçus.
Largement novateur et représentatif d'une attitude nouvelle vis-à-vis de la pauvreté et des réponses à y apporter, l’essai introduit des concepts nouveaux, comme celui de "mendicité légitime". Il est également cité comme l’un des textes précurseurs dans l’histoire de l'évolution de la représentation de la pauvreté: du pauvre au prolétaire et de la charité à l’assistance (cf. R. Chartier, ‘La pauvreté à l’âge moderne...’, p. 41 sq.).
L’ouvrage, qui reçut un accueil enthousiaste, influença les "Comités de mendicité" des Assemblées révolutionnaires et leur travail législatif.
(Garnier, n°1337. Goldsmiths, n°12061. INED, n°3039).
Bon exemplaire.

Réf.: 31385 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[GERANDO (Baron Joseph Marie de)] ou DEGERANDO. Le visiteur du Pauvre; Mémoire qui a remporté le prix proposé par l'Académie de Lyon (...).
Paris, Louis Colas, Treuttel et Wurtz, 1820.
In-8, broché, couverture papier d'origine, pièce de titre imprimée, xij, 158 p.
Edition originale, rare, de cet ouvrage fondateur que de Gérando composa suite au concours lancé en 1816 par l'académie de Lyon sur le thème: "Indiquez les moyens de reconnaître la véritable indigence et de rendre l'aumône utile à ceux qui la donnent et à ceux qui la reçoivent".
L'auteur conteste les théories malthusiennes et jette les bases des principes de la politique sociale moderne, en particulier sur la question du "droit à l'assistance", de l'intervention de l'État, d'une meilleure coordination entre action publique et privée... Il oppose aux formes "oisives" de la charité une assistance "active", fondée sur la prévention et une aide adaptée à chaque besoin. Le "visiteur du pauvre", clef de voûte de ce système, est l'administrateur qui assure, en relation directe avec les assistés, le contrôle et l'application de ces mesures.
En annexe, un modèle de livret pour le suivi de chaque pauvre ("Endéiamètre") et des textes législatifs de 1816 qui avaient dirigé le travail de Gérando.
Cf. "Observer, normaliser et réformer la société du premier XIXe s.. J.-M. de Gérando (1772-1842) au carrefour des savoirs", Colloque, mai-juin 2012 à Lille, dir. J.-L. Chappey, C. Christen et I. Moullier.
Quelques accrocs de papier à la couverture. Auréole claire en coin des premiers feuillets, quelques rousseurs.

Réf.: 37103 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



STATISTIQUE DE LA FRANCE. Statistique générale de la France, Statistique annuelle des institutions d'assistance. Année 1899 [à 1904]. République Française. Ministère du Commerce, de l'Industrie, des Postes et des Télégraphes. Direction du Travail.
Paris, Imprimerie Nationale, 1902-1906.
6 volumes grand in-8, demi-veau de l'époque, dos lisses ornés de filets dorés.
Source statistique fondamentale. Ex-libris et cote de bibliothèque. Bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 35083 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PERREAU (Jean-André). Mizrim, ou Le sage à la Cour, Histoire Egyptienne.
Neuchâtel, Société typographique, 1782.
In-8, plein veau marbré, dos à nerfs ornés de filets dorés et petit fer central entre-nerfs, pièce de titre de maroquin bordeaux (rel. moderne dans le goût de l'époque), iv, 146, (2) p. de tables.
Edition originale de cet ouvrage également attribué à Brissot de Warville. L'auteur critique les institutions politiques de son temps, le gouvernement de Louis XVI et le Ministre Necker (sous les traits de Mizrim) et propose un contre-modèle de royauté reposant sur la sagesse d'un ministre auquel serait confiée l'éducation du Dauphin.
Intéressantes considérations sur la fiscalité: l'auteur imagine l'abolition de toutes formes d'impôts qui entravent la production et la libre circulation des marchandises, pour conserver uniquement la taxe foncière. Egalement éradication de la mendicité à ses sources sociales, réforme du système judiciaire et humanisation des peines, liberté de la presse, universalisation de l'éducation et des soins aux malades, etc.
(Conlon 82:1569. Dufrenoy, 'Orient romanesque', II, 221. Hartig & Soboul, 'Utopie', p. 66. INED, 3521).
Quelques auréoles brunes à qqs feuillets.
Bon exemplaire, grand de marges.

Réf.: 35626 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DUCHATEL (Charles Marie Tanneguy, comte). De la Charité dans ses rapports avec l'état moral et le bien-être des classes inférieures de la société.
Paris, Alexandre Mesnier, 1829.
In-8, demi-veau rouge de l'époque, dos romantique orné de 4 faux nerfs plats guillochés or, d'un grand décor à froid, de fers au noir, palettes en tête et en pied, titre doré, tranches marbrées, 431 p., rousseurs.
Edition originale de cet ouvrage pionnier, l'un des premiers parmi ses contemporains, à remettre en cause la charité comme remède à la misère ouvrière. Duchâtel se penche sur la condition économique des populations ouvrières autrement que sous l'angle de la mendicité, de la délinquance ou de la surpopulation urbaine et constate, sans état d'âme, le rapport d'inégalité fondamental dans lequel se trouve l'ouvrier sur le marché du travail. Comme remède, il propose un malthusianisme conforme à la doctrine de Malthus et non aux interprétations erronées qui ont été tirées de son oeuvre.
L'ouvrage eut un grand retentissement.
Ministre du Commerce, Duchâtel avait composé cette étude en réponse à un concours de l’Académie des sciences morales et politiques.
(Aynard, p. 76 sq. Rigaudias-Weiss, 'Enquêtes ouvrières', p. 252. Granier, 95).

Réf.: 23496 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


CARDOT (Victor-Philippe-Eugène), LOMBARD (Adolphe), MARGERIE (Amédée de), MIGNARD (Prosper), ROUSSET (Gustave), SIMONNET (Jules), TISSOT (Claude-Joseph). 1- SIMONNET (Jules). Le président Fauchet. Sa vie et ses ouvrages. Paris, Auguste Durand, 1864. 52 p. Extrait de la ″Revue historique de droit français et étranger″, septembre-octobre 1863.
2- SIMONNET (Jules). De l'utilité d'une histoire raisonnée et d'une philosophie du droit pénal. Paris, Cotillon, 1860. 32 p. Envoi de l'auteur.
3- TISSOT (Joseph). Notice sur l'établissement et les statuts de l'inquisition en Franche-Comté, influence de cette institution sur les lois et la jurisprudence du pays. [Paris], Imprimerie impériale, 1866. 42 p., (1) f. blanc.
4- CARDOT (Victor-Philippe-Eugène). Cour d'appel de Dijon. Audience solennelle de rentrée du vendredi 3 novembre 1876. Bernard-Hector Pouffier, conseiller-doyen au parlement de Bourgogne. Discours prononcé par M. Cardot. Dijon, Imprimerie Darantière, 1876. 37 p. et (3) p. blanches.
5- MIGNARD (Prosper). Eloge de Jean Frantin. Dijon, Lamarche, 1864. 31, (1) p.
6- LOMBARD (Adolphe). Etude sur Joubert. Discours de réception. Nancy, Imprimerie de Ve Raybois, 1863. 24 p. Extrait des Mémoires de l'Académie Stanislas, 1863.
7- ROUSSET (Gustave). Commentaire-traité de la loi sur l'instruction des flagrants délits (20 mai 1863). Paris, Cotillon, 1863. 31 p.
8- ROUSSET (Gustave). De la création des chambres correctionnelles d'un seul juge à l'effet d'abréger la détention préventive. Paris, Cotillon, 1862. 27 p.
9- CHAUFFARD (Dr). De la loi actuelle sur les enfants-trouvés et de la nécessité de rétablir les tours. Avignon, Aubanel frères, 1861. 19 p.
10- GIRAUD (Ch.). Des libertés de l'église gallicane. Paris, Videcoq, 1845. 54 p. et (1) f. blanc.
11- MARGERIE (Amédée de). La philosophie négative de la philosophie chrétienne. Nancy, chez tous les libraires, 1864. (2) f.,56 p.
12- MEAUNE (E.). Du droit de réduction par le Conseil d'Etat des libéralités faites aux corps moraux publics. Paris, Cosse et Marchal, 1863. 55 p. Envoi de l'auteur.
13- Affaire Lesurques. Réquisitoire de M. le procureur général Delangle. Audience du 11 décembre 1868. Paris, Imprimerie Ch. Lahure, 1869. 71 p., non coupé.
14- ROYER (de). Sénat - Session de 1863. Pétitions des polonais (N° 38 et 219). Rapport et discours de M. le premier Président de Royer. Question préjudicielle relative à l'exercice du droit de pétition par les étrangers. Extraits des procès-verbaux des séances des 17 mars, 28 avril et 1er mai. Paris, Typographie Ch. Lahure, 1863. 61, (3) p.
15- DUPIN. Sénat. Affaires de Pologne. Discours prononcé par M. le procureur général Dupin. Séance du 18 décembre 1863. Paris, Typographie Ch. Lahure, 1863. 20 p.

Ensemble de 15 textes reliés en un fort volume in-8, demi-veau tabac de l'époque, dos lisse orné de jeux de filets dorés, titre doré, palette en pied, tranches mouchetées.
Bel exemplaire, très frais, très bien relié.

Réf.: 32468 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


GENTZ (Friedrich von), LAFFON DE LADEBAT (André-Daniel). 1- GENTZ (Friedrich von). Essai sur l'état actuel de l'administration des Finances et de la richesse nationale de la Grande Bretagne. Londres, Debrett, Hambourg, F. Perthès et Paris, Treuttel et Würtz, 1800. xij, 275 p.
2- [LAFFON DE LADEBAT (André-Daniel)]. [Rapports sur les Lois relatives aux pauvres en Angleterre]. Rapports présentés en 1817 et 1818 à la chambre des communes d'Angleterre par le comité chargé de l'examen des lois relatives aux pauvres. Traduits de l'anglais. Paris, De l'imprimerie d'Hacquart, chez Delaunay, 1818. xl, 164, (1) p., 2 planches dépliantes.

2 tomes reliés en un volume in-8, plein cartonnage chagriné bleu nuit à la Bradel, dos orné de double filets dorés (rel. de l'époque).
1- Edition à la date de l'originale. Importante enquête sur les finances publiques, le système économique, financier et fiscal de la Grande-Bretagne. L'ouvrage fut reçu par ses contemporains comme l'un des plus "approfondis" et les plus complets sur le sujet. (Cf. description détaillée INED, 2010). L'auteur était membre du Conseil aulique de Vienne. (Goldsmiths, 18018. Kress, B.4137).
2- Edition originale. Importante enquête réalisée à la demande du gouvernement français pour préparer son propre dispositif légal de lutte contre la pauvreté, traduite et présentée par l’homme politique, abolitionniste et philanthrope André-Daniel Laffon de Ladebat.
(Camus-Dupin, 333. Coquelin & Guillaumin, I, 174. Goldsmiths'-Kress, n° 22197).
Très bon exemplaire, très frais, entièrement non rogné.

Réf.: 36317 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FROMAGEOT (Jean-Baptiste). Anecdotes de la bienfaisance, ou Annales du règne de Marie-Thérèse, Impératrice Douairière, Reine de Hongrie & de Bohême, Archiduchesse d'Autriche, &c. &c. &c. Dédiées à la reine (...). Ouvrage enrichi de très-belles figures.
Paris, Nyon l'ainé, La Porte, 1777.
In-8, plein veau porphyre de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés, triple filet d'encadrement sur les plats, tranches marbrées, (4), 337, (3) p. d'approbation et privilège, portrait frontispice gravé par Cathelin, 4 planches hors-texte gravées par Duclos, de Launay, Prevost et Simonet.
Deuxième édition, la première sous ce titre, de cette biographie de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche. Contient un portrait de Marie-Thérèse gravé par Cathelin d'après Ducreux, 2 portraits en médaillons gravés d'après Moreau par Gaucher en tête de la dédicace (Marie-Antoinette et Joseph II) et 4 figures par Moreau gravées par Duclos, de Launay, Prévost et Simonet.
"Un des ouvrages les plus réussis de Moreau le Jeune", selon Cohen.
Premier tirage des figures, sur papier fort.
(Granier, 428. Cohen, 413. Conlon, 'Siècle des Lumières', 75:1069).
Provenance: "Chev. Dupin" avec ex-libris manuscrit à l'époque et Guillaume Hofmann avec ex-libris gravé.
Bel exemplaire.

Réf.: 34085 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MOREAU DE JONNES (Alexandre). Statistique de la Grande-Bretagne et de l’Irlande.
Paris, Bourgogne et Martinet, 1837-1838.
2 volumes in-8, demi-veau vert bronze de l'époque, dos lisses ornés de filets et pointillés dorés tranches marbrées (mors lég. frottés), (4), 365 p., et (4), 384 p., carte dépliante en couleurs des Iles Britanniques.
Edition originale française, illustrée d’une carte dépliante en couleurs. Important tableau statistique et inventaire détaillé en 15 parties, consacré à la Grande-Bretagne, "pays de merveilles sociales". Alexandre Moreau de Jonnès est l'un des fondateurs de la statistique économique et sociale moderne.
Territoire - Population - Agriculture - Mines - Industrie - Richesse publique - Commerce - Navigation - Colonies - Gouvernement et administration - Finances - Forces militaires - Justice - Instruction publique - Londres.
Cet ouvrage servit de source à de nombreux travaux économiques en langue française.
(Goldsmiths', n°29795).
Des rousseurs parfois soutenues.

Réf.: 34448 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BENTHAM (Jeremy). Esquisse d'un ouvrage en faveur des pauvres, Adressée à l'Editeur des Annales d'Agriculture, par Jérémie Bentham; publiée en français par Ad. Duquesnoy.
Paris, de l'Imprimerie des Sourds-Muets et Agasse, Henrichs, Treutell et Wurtz, an X [1802].
In-8, broché couverture papier bleu d'orgine, iv, 417 p., (1) f. d'errata, 2 tableaux dépliants et un grande grande planche gravée dépliante (dos de la couv. et fond de la p. de titre renforcés au papier collant, cachets et étiquettes).
Première édition française, augmentée de 'Situation and relief of the poor' (1797). 3 grandes planches dépliantes dont 2 de tableaux ("Nombre de pauvres" et "Cas qui exigent des secours") et une planche gravée qui représente, les plans et vues :"construction et ameublement d'une maison de travail pour 2000 individus de tout âge, d'après le principe du panoptique, ou de l'inspection centrale".
"L'aggravation de la pauvreté à la fin du XVIIIe siècle en Angleterre pose le problème du financement de l'assistance aux indigents. Aux abolitionnistes qui refusent toute aide publique s'opposent les défenseurs de l'intervention de l'État. Bentham propose en 1797 un système peu coûteux éliminant tout ce qui est superflu et mettant tous les pauvres au travail. Il préconise la création de deux cent cinquante maisons d'industrie, conçues selon le principe panoptique. Le bâtiment clos, de forme circulaire, permet de surveiller depuis la tour centrale l'efficacité et l'honnêteté des travailleurs. Ce type d'architecture inspirera le familistère fouriériste et trouvera de nombreuses applications pour des programmes carcéraux, industriels, hospitaliers ou scolaires" (Expo. BnF, 'Le Siècle des Lumières : un héritage pour demain').
L'ouvrage est traduit par Adrien Duquesnoy, homme politique, député de la Moselle à l'Assemblée Constituante.
(Goldsmiths', n° 18564.1. Kress, B. 4481).
Le dos de la couverture et le fond de la page de titre sont renforcés au papier collant, cachet et étiquette avec cote de bibliothèque à la couverture et au titre.

Réf.: 35202 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



POTHEMONT (Ernest) . La législation des retraites ouvrières et paysannes. Commentaire pratique de la loi du 5 avril 1910 et des décrets des 24 et 25 mars 1911 et 6 août 1912.

Paris, Larose et Tenin, 1913.
In-8, demi-veau rouge de l'époque, dos lisse, titre doré, v, 587 p.
Deuxième édition augmentée. Préface de Ferdinand Dreyfus.
L'étude est précédée d'un historique des "retraites pour la vieillesse" en France, depuis les généreux essais de la République de 1848 jusqu'aux propositions de 1880. Ces dernières devaient aboutir, après trente années d'études, à la loi fondatrice de 1910 sur la prévoyance obligatoire inspirée par la doctrine solidariste et organisée par Léon Bourgeois.
L'auteur était membre de l'institut des actuaires français, chef de bureau à la Caisse des Dépôts et secrétaire du conseil supérieur des retraites ouvrières.
Importantes annexes: textes de loi, tables de concordance, index détaillé.
Bon exemplaire, intérieur frais

Réf.: 35890 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ANNALES DE LA CHARITE. Annales de la Charité. Revue mensuelle destinée à la discussion des questions et à l'examen des institutions qui intéressent les classes pauvres. Première année (1845). Deuxième année (1846).
Paris, Au bureau des Annales, 1845-1846.
2 volumes in-8, demi-veau vert bronze de l'époque, dos lisses ornés de palettes dorées (qqs frottements), 768 p. et (2) f., 780 p., auréole claire marginale.
Tête de collection de la meilleure revue consacrée au paupérisme et à l'assistance publiée à l'époque, fondée à l'initiative du vicomte de Melun. Elle paraîtra jusqu'en 1859. On y trouve les signatures des plus éminents spécialistes du sujet : Villeneuve- Bargemont, de Gérando, de Melun, Watteville, Cochin, Trélat, etc.

Réf.: 30859 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FAUCHER (Léon). De la réforme des prisons.
Paris, Angé, 1838.
In-8, demi-veau havane de l'époque, dos à 4 nerfs filetés or, pièce de titre de veau vert, tranches mouchetées (accrocs aux coif., qqs épidermures, un mors fendillé), (4), vii, (3), 21, (1), 290 p., (2) f. d'index (rousseurs).
Edition originale. Au lendemain de la Révolution de Juillet, Léon Faucher fut nommé par François Guizot, alors ministre de l'Intérieur, inspecteur Général des Prisons, avec pour mission de mettre en place une réforme du régime pénitentiaire. Très hostile à Tocqueville et Gustave de Beaumont, l'ouvrage contient la principale attaque contre le système de Philadelphie et "résume tous les arguments des adversaires du tout-cellulaire" (cf. G. Petit, ‘Ces peines obscures’, p. 235 et passim). Nombreuses pièces justificatives en annexe, statistiques, statuts, rapports, règlements, etc.
(Goldsmiths, 30592).

Réf.: 35194 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LUCAS (Charles). Communication de M. Charles Lucas, sur les détenus cellulés dans les maisons centrales de Clermont, de Gaillon, du Mont-Saint-Michel et de Beaulieu. Académie des sciences morales et politiques.
Paris, Bureau de la revue de législation et de jurisprudence, 1839.
In-8, cartonnage moderne vert amande à la Bradel, pièce de titre de maroquin rouge, titre doré en long, tranches mouchetées (rel. Laurenchet), 31 p. (rousseurs).
Compte-rendu de la mission effectuée par Charles Lucas au cours de l'année 1838 dans ces différentes prisons pour hommes et pour femmes. L’auteur relate ses rencontres avec les directeurs d'établissements et certains détenus, sans rien dissimuler, la sexualité en prison, la violence et les meurtres, les malades mentaux et les traitements qui leur sont infligés, les conséquences de l'isolement absolu.
Les membres de l'Académie des Sciences morales et politiques, Mignet, Blanqui, Villermé, lord Brougham, débattent du rapport, mais, au niveau de la forme, regrettent que Ch. Lucas soit rentré dans des "tableaux qu’on devait se dispenser de retracer, afin qu’un voile de pudeur soit tiré sur de honteuses turpitudes".
Tiré à part de la "Revue de législation et de jurisprudence".
Rousseurs.

Réf.: 36814 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BOURGEOIS (Léon). Solidarité.
Paris, Armand Colin, 1896.
In-12, pleine toile noire, titre doré, 157 p.
Edition originale. Le livre fondateur du "solidarisme" et la base théorique du radicalisme qui deviendra la doctrine quasi officielle de la Troisième république, dont l'influence fut immense.
"Là où la solidarité naturelle engendre injustices et inégalités, une intervention correctrice s’avère nécessaire; elle prendra la forme d'un quasi-contrat entre l'individu et l'Etat : une "dette sociale" la pierre angulaire du solidarisme et l'obligation qu'à le citoyen de restituer ce qu’il a reçu sur une base contractuelle. Les obligations du solidarisme peuvent être résumées sous trois chefs : libre éducation pour toutes les classes de la société ; minimum de moyens d’existence pour chacun ; assurance contre tous les risques de la vie" (Guy Caire).
C’est cette synthèse qui se cherche encore aujourd’hui à travers les politiques publiques, au niveau national comme international.
"Une référence cardinale de tout débat sur les fondements de la protection sociale".
Parlementaire, ministre, président du Conseil, Léon Bourgeois (1851-1925) reçut le prix Nobel de la paix. Il est le père de la Société des Nations.
Ex-dono manuscrit : "Offert par la ligue de l'Enseignement" et cachet de bibliothèque ("La Jeunesse de Saint-Fargeau").
Bon exemplaire.

Réf.: 18448 - Eur 250.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BLOCH (Camille). L'assistance et l'Etat en France à la veille de la Révolution. (Généralités de Paris, Rouen, Alençon, Orléans, Chalons, Soissons, Amiens). 1764-1790.
Paris, Picard et Fils, 1908.
Grand in-8, demi-toile de l'époque, couverture conservée, (2), lxiv, 504 p.
Edition originale de cet ouvrage qui demeure une oeuvre de référence sur le sujet. Bibliographie. Index. (Dada, 337).
Bon exemplaire.

Réf.: 33990 - Eur 250.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[SOUDAIN DE NIEDERWERTH (Charles-François)]. Code administratif des établissemens de bienfaisance, ou Recueil complet des lois, arrêtés et règlemens en vigueur en Belgique, concernant les hospices, les bureaux de bienfaisance, les monts-de-piété, le régime des enfans trouvés, les insensés, les indigens en général, les dépôts de mendicité, les colonies agricoles et l'hospice royal de Messines ; précédé d'une table chronologique, et suivi d'une table générale des matières et d'un catalogue des principaux ouvrages publiés sur les institutions de charité. Recueil approuvé par le gouvernement (...).
Bruxelles, Berthot, 1837.
In-8, demi-percaline chagrinée, dos lisse orné de filets dorés, titre doré, tranches mouchetées, plats de papier marbré, xl, 463 p.
"Deuxième édition revue, corrigée et considérablement augmentée" de cet état complet sur l'assistance en Belgique, réalisé à la demande du gouvernement belge et édité par les soins de l'administrateur général des établissements de charité et des prisons de Belgique.
Bon exemplaire.

Réf.: 32148 - Eur 200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONGRES DE LA SANTE PUBLIQUE DANS LES COLONIES - GOUZIEN (Dr Paul) président. Congrès de la santé publique et de la prévoyance sociale, Marseille, 11-17 septembre 1922. Organisation du congrès. Comptes rendus des séances. Exposition coloniale nationale de Marseille 1922.
Marseille, Commissariat général de l'exposition coloniale, 1922.
Grand in-8, demi-veau à long grain violine de l'époque, dos à nerfs, titre doré, étiquette en pied, 480 p., cachet.
Nombreuses et importantes contributions sur la santé publique et la lutte contre les maladies endémiques dans les colonies françaises, illustrées de statistiques.
Divisé en trois sections : Médecine - Hygiène - Assistance médicale- Prévoyance sociale. Président du Congrès : Le docteur Paul Gouzien, médecin inspecteur général des troupes coloniales et président du Conseil supérieur de Santé des colonies.
Importante source de documentation sur la santé publique dans les colonies avant la deuxième guerre mondiale.

Réf.: 33770 - Eur 180.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PAWLET (Comte de, dit FLEURY PAWLET). Projets de décrets sur les Milices auxiliaires & les Travaux publics, avec des Observations sur la police générale du Royaume, sur un Plan d'Impôt territorial, la Capitation, le Timbre & une Banque de Secours national (...).
Paris Imprimerie Nationale, 1790.
In-8, broché, papier moderne, 80 p.
Edition originale. "Sur l'organisation d'une milice qui s'occuperait, en temps de paix, avec l'aide des condamnés, d'exécuter des travaux publics, ce qui délivrerait les paysans des corvées. Projet de simplification des impôts, et de création d'une banque nationale de secours qui soutiendrait l'activité économique. Sur une division des départements en communautés (...). Enfin, tableau du revenu national en France et en Angleterre, aux XVIIe et XVIIIe s." (INED, 3499. Manque à Kress et Einaudi). Bon exemplaire.

Réf.: 20870 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BARERE DE VIEUZAC (Bertrand). Rapport fait à la Convention nationale, au nom du Comité de salut public, dans la séance du 13 Prairial [1er juin], sur l'éducation Révolutionnaire, Républicaine & Militaire, et Décret sur la formation de l'École de Mars.
Paris, Imprimerie Nationale, [1794].
In-8, broché, couverture de papier muette, 16 p.
Édition originale. Fondée en Juin 1794 (13 Prairial an 2), l’«Ecole de mars» était plus un camp de jeunesse qu' une école militaire. Elle devait former 3500 adolescents choisis dans les familles de Sans culottes méritants, à "l'amour de la Patrie", la "haine des rois" et les initier à l'art de la Guerre. Affublés d' une tenue à l'antique dessinée par David, ils vécurent dans le camp installé dans la plaine des Sablons jusqu'en octobre 1794 où l'école fut fermée pour inefficacité (Cf. J.-P. Thomas, 'Barère', p. 140 et s.). (Martin & Walter, 1657).

Réf.: 22512 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 |