English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

42 fiche(s) - Page 1


GUICCIARDINI (Francesco) ou GUICHARDIN (François). Plusieurs advis et conseils de François Guicciardin, tant pour les affaires d'estat que privés. Traduits d’italien en françois. Avec quarante et deux articles concernants ce mesme subject. traduits en français.
Paris, Robert Le Mangnier, s.d. [1576].
In-4, plein veau acajou moucheté, dos lisse orné de doubles filets dorés et d’un petit fer aldin répété, filets à froid en encadrement sur les plats, tranches mouchetées (rel. moderne), 45 f. titre compris.
Première édition de la traduction française, donnée par l'humaniste Antoine de Laval. L'originale italienne avait paru la même année (1576), également à Paris chez Frédéric Morel, sous le titre de 'Piu Consigli e avvertimenti'...
L’ouvrage passa à la postérité, en français, sous le nouveau titre de 'Ricordi. Conseils et avertissements en matière politique et privée'.
Francesco Guicciardini (1483-1540) recueillit ces deux cents maximes politiques et morales sur le pouvoir et "l’institution du prince" tout au long de sa carrière de diplomate et d’homme d’État.
"Il est considéré comme un ouvrage classique, au même titre que 'Le Prince' de Machiavel. L'inspiration de ces deux amis est d'ailleurs proche: ils partagent le même réalisme teinté de cynisme, hérité de la tradition florentine. Cette œuvre propose des réflexions profondes sur les hommes, sans illusions, sur la politique, les princes, le rôle de la prudence et de la fortune (…). L’un des ouvrages les plus importants de la pensée politique moderne" (cf. Fr. Bouillot et A. Pons (édition), Ed. Ivrea, 1998).
L’ouvrage est cité pour "avoir ouvert la voie à l’écriture aphoristique du XVIIe siècle" (cf. E. Cutinelli-Rendina, 'Histoire et raison d’État chez Guichardin' in: "Raison(s) d'Etat(s) en Europe", Brigitte Krulic (éd.), 2009).
Conseiller du prince Cosme de Médicis, Guichardin fut ambassadeur puis conseiller du pape Léon X (1513-1521). Ami de Machiavel, il lui vint en aide lorsque ce dernier perdit son poste et il intervint en sa faveur auprès des Médicis.
Sa statue figure au piazzale des Offices de Florence, parmi les "grands hommes toscans".
(Balsamo, 'Le livre italien à Paris au XVIe s.', n°32. Brunet, V, 130).
Rare: seulement six exemplaires recensés dans le monde (WorldCat) dont deux aux États-Unis (Harvard Houghton et Stanford).
Infime réparation au coin inférieur de qqs feuillets.
Très bon exemplaire, frais, bien conservé.

Réf.: 37217 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LA MOTHE LE VAYER (François de). Oeuvres de François de La Mothe Le Vayer. Conseiller d'Estat ordinaire. Troisième édition, revue, corrigée & augmentée.
Paris, Augustin Courbé, 1662.
2 tomes et 3 parties en 3 volumes in-folio, plein veau granité de l'époque, dos à nerfs ornés de caissons fleuronnés, tranches mouchetées (fente et manque de cuir au mors sup. du tome I, accrocs et épidermures aux plats, défauts aux coif.) , (24), 1015, (52) p. et (8), 1166, (72) p., dont 3 pages de titre, grande vignette de titre, portrait gravé par Nanteuil en frontispice, planche allégorique hors texte au tome I, titres noir et rouge.
Troisième édition en partie originale, comportant une dédicace au roi, augmentée de 'La Physique du Prince', 'Discours sur la bataille de Lutzen et sur la trêve des Pays-Bas' et un ouvrage composé vers 1636, qui paraît pour la première fois 'En quoi la piété des Français diffère des Espagnols dans une profession de même religion', ainsi que dans le deuxième volume, les cinquante "petits traités en forme de lettres" et "la Prose chagrine".
(James, 'Libertins Erudits', n°238. Tisserand, Bibliographie in : 'La Mothe Le Vayer...', p. 236. Pintard, n° 861).
Reliure usée, auréoles dans la marge inférieure des 2 prem. volumes. Exemplaire relié à l'époque, grand de marges.

Réf.: 35076 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BOILEAU DESPREAUX (Nicolas), GACON (François). 1- [BOILEAU-DESPRÉAUX (Nicolas)]. Dialogue, ou Satire X. Paris, Denys Thierry, 1694. (4), 29, (1) p.
2- [GACON (François)]. Apologie pour Mr Despreaux, ou Nouvelle Satire contre les Femmes. S.l., 1695. (4), 4, 4, 4 p.

Ensemble de 2 pièces reliées en un volume in-4, plein maroquin rouge cerise, dos janséniste à 5 nerfs, titre doré, grandes armoiries dorées au centre des plats, filet sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées (reliure moderne dans le goût de l’époque).
Édition originale de cette célèbre charge contre les femmes et le mariage.
"Comme les Caractères, la 'Satire X' propose une suite de portraits, cette fois de femmes (…). Défilent l’épouse infidèle et lubrique, la coquette frivole et dépensière, celle qui se ruine au jeu, l’avaricieuse, la précieuse, la bigote, etc. Longue tradition misogyne certes mais aussi obsessions personnelles d’un vieux célibataire et la hargne d’un poète engagé dans la 'Querelle des Anciens et des Modernes' (...). Il est vrai que la mentalité mondaine et moderne s’est élaborée pour une bonne part dans les salons et ruelles des précieuses…" (Écriture féminine au XVIIe siècle, en ligne).
(Magne, 'Bibliogr. de Boileau-Despréaux', n°66. Tchemerzine-Scheler, I, 756 a).
Cet écrit valut à Boileau des répliques d’une extrême violence qui critiquaient tant l’homme ("implacable ennemi de tout le genre humain" selon Pradon) que l’oeuvre.

Réf.: 37150 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



URFE (Honoré d'). Les Epistres morales (…). Dernière Edition reveüe, corrigée & augmentée d'un troisiesme livre (...).
Lyon, Jean Lautret, 1620.
In-12, plein veau havane moucheté, dos à 5 nerfs guillochés or, orné de compartiments dorés aux petits fers, double filet d'encadrement sur les plats, filet sur les coupes, tranches rouges (rel. vers 1740), (1) f. de titre-frontispice gravé, (22), 547 p., (12) p. de table et permission.
Très rare édition, en partie originale, augmentée du "troisième livre", l'édition de référence.
Important recueil, dans lequel Urfé livre en une prose élégante un essai autobiographique ainsi qu'un traité philosophique et moral néo-stoïcien.
Selon 'Sources de l'Histoire de France', n°2728: "Lettres écrites durant sa prison en 1595 après sa sortie de captivité. Le premier livre à valeur de mémoires".
"Honoré d'Urfé, précoce partisan de la Ligue, y confie sa rancœur, sa peine (mort du duc de Nemours, le 15 août 1595), ses espoirs de vengeances" (Hubert Houdoy).
Dans le deuxième livre, consacré à l'amour, l'auteur développe la doctrine néo-platonicienne exposée dans 'l'Astrée'; le troisième livre contient une méditation métaphysique érudite sur la destinée humaine et sur le bonheur.
" 'Les Epistres morales' contiennent l'essentiel de la pensée d'Honoré Urfé, somme des doctrines néo-stoïciennes et néo-platoniciennes, fondement sur lequel vont d'édifier les réflexions de l'auteur de 'L'Astrée'" (M. Gaume, 'Honoré d'Urfé…', St Etienne, 1977, p. 650 et passim).
(Arbour, 'L'ère baroque', n°9972. Tchemerzine Scheler, V, 935).
Seulement trois exemplaires de cette édition sont recensés dans le monde (WorldCat): Princeton, BnF et Univ. Bonn.
Petite signature ex-libris de l'époque en pied du titre. Petite trace de restauration à la reliure. Petite notice contrecollée sur la dernière garde.
Bel exemplaire, très bien relié.

Réf.: 37263 - Eur 1300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA MOTHE LE VAYER (François de)]. 1- La Geographie du Prince. Paris, Augustin Courbé, 1651. (8), 346, (1) f. d'errata, (1) f. bl., grande vignette de titre gravée par Picart.
2- La morale du Prince. Paris, Augustin Courbé, 1651. (8), 94 p., (1) f. bl., grande vignette de titre gravée par Picart.

2 ouvrages reliés en un volume in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 4 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et encadrés de doubles filets dorés, doubles filets en encadrement sur les plats.
Edition originale de ces deux ouvrages. La Mothe Le Vayer fut chargé de l'éducation du duc d'Orléans, frère aîné du jeune roi. Il s'acquitta de cette mission à la satisfaction d'Anne d'Autriche qui, voulut qu'il s'occupât aussi de son fils cadet. Louis XIV fut donc remis aux mains de La Mothe Le Vayer en 1652, et resta sous sa direction jusqu'en 1660. C'est pour ces célèbres élèves que le précepteur composa pour ces traités.
"La conception libertine de l’éducation pose une rupture : l’éducation comme émancipation. Par la mise en pratique de l’exercice de la formation de soi-même, notre libertin met en exergue une autre vision de la formation de soi détachée des formes institutionnelles et de la conversion éducative" (N. Dupuy).
La Mothe Le Vayer (1588-1672) a été l'un des principaux représentants du scepticisme philosophique en France au XVIIe s. Proche de Mademoiselle de Gournay, qui lui légua sa bibliothèque, il comptait parmi ses amis intimes Gabriel Naudé et Pierre Gassendi avec lesquels il forma le célèbre cercle de libertins érudits appelé la Tétrade.
(Tchemerzine-Scheler, III, 971-972).
Traces de restaurations aux mors et coiffes. Quelques rousseurs et brunissures éparses.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 37418 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA MOTHE LE VAYER (François de)]. I- Cincq [sic] Dialogues faits à l'imitation des Anciens. Par Oratius Tubero (...). [Tome I]. II- Quatre autres Dialogues du mesme auteur. Faits comme les précédens à l'imitation des Anciens (...) [Tome II].
Francfort, Jean Savius, 1716.
2 volumes in-12, plein veau marbré havane, dos à nerfs garnis de compartiments richement ornés de fleurons, filets, palettes et dentelles dorés, tranches rouges (rel. moderne dans le goût de l'époque), (16), 416 p. et (18), 466 p., titre noir et rouge.
Dernière édition, la meilleure ancienne, de la première et la plus réussie des oeuvres de La Mothe Le Vayer, l'un des principaux représentants de la pensée libertine au XVIIe siècle.
Contient:
Volume I: De la philosophie sceptique - Le banquet sceptique - De la vie privée - Des rares et éminentes qualités des asnes de ce temps - De la Divinité -- Volume II: De l'Ignorance louable - De l'Opiniastreté - De la politique - Du Mariage.
"L'éditeur de 1716 a repris les neuf dialogues d'Orasius Tubero (…); tout en rétablissant l'intégralité du recueil, il a adopté - pour le premier volume - le mode de présentation des éditions de 1671 et 1673, ce qui l'a conduit à donner, dans le second volume, le titre de 'Quatre dialogues' aux 'Cinq dialogues' dont "De la 'Divinité" ne faisait plus partie.
Cette édition est généralement reconnue comme imprimée à Trévoux" (Jammes, 'Libertins érudits', n°209).
(Brunet, III, 801. Pintard, ‘La Mothe Le Vayer. Gassendi, Patin, Études de bibliographie’, p. 6, E1 et E2. Tchemerzine-Scheler, III, 960).
Ex-libris gravé armorié de la bibliothèque de Gérard Sangnier.
Bel exemplaire, très frais, très bien relié.

Réf.: 28608 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA BRUYERE (Jean de)]. Les Caractères de Théophraste traduits du Grec, avec les Caractères ou les Moeurs de ce siècle. Dixième édition.
Paris, Estienne Michallet, 1699.
In-12 (164 x 96 mm), plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin havane, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (32) p. (titre, "Discours sur Théophraste"), 662 p. ("Caractères de Théophraste"), xliv p. ("Discours prononcé dans l'Académie Françoise"), (4) p. (table), (1) f. (privilège).
Dixième édition "officielle" et la première de ce texte sous sa forme définitive contenant 1120 "caractères".
Elle est la première édition publiée au lendemain de la mort de l'auteur, reprise corrigée de la neuvième que La Bruyère eut le temps de revoir, avec le même nombre de page et le privilège au 4 mars 1694.
"Dernière édition publiée par Michallet, l'éditeur privilégié de La Bruyère. Etienne Michallet mourut peu de temps après la publication de cette édition" (La Rochebilière, n°645).
"Si La Bruyère, nous dit Pierre Sipriot, s'en prend à la cour, aux grands et aux riches, c'est moins pour les mépriser, se donner un air de supériorité que pour regretter que tout ce qui fascine cette cour méconnaisse ce qui est vrai, essentiel dans l'homme et qui y est caché. Otez perruques et rubans à ce chef d’œuvre du XVIIe siècle, les mêmes caractères se rencontrent à notre époque".
Le succès, qui fut considérable car le public de son temps mit un nom sur chaque personnage, ne se démentit pas.
(La Bruyère, "Œuvres", Grands Ecrivains de la France, "Notice bibliographique", Hachette, 1878, n°16, p. 153. Cf. Tchemerzine-Scheler III, 810).
Ex-libris gravé de P. Dupont et Borromée Cossa.
Très bon exemplaire, assez grand de marges, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37454 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAAVEDRA FAJARDO (Diego de). Idea del principe politico christiano (...). Rappresentata con bellissime imprese (...). Trasportata dalla lingua spagnuola dal Sig. Dottor Paris Cerchiari.
Venetia, il Brignan, 1684.
Petit in-12, demi-veau brun à coins, dos à 5 nerfs guillochés, garnis de fleurons et roulettes dorés, pièce de titre de maroquin noir, tranches mouchetées (rel. fin XIXème), titre frontispice, (24), 753 p., 103 emblèmes gravés dans le texte.
Précoce traduction italienne de ‘Idea de un príncipe político cristiano', illustrée de 103 gravures emblématiques sur cuivre et d'un beau titre-frontispice signé "S. Isabella P. F." (Elisabetta Piccini, Venise 1646 - 1734).
Homme d'État et diplomate espagnol du Siècle d'or, l’auteur est considéré comme le plus grand politique du règne de Philippe IV. Composé pour l'éducation de l'infant Balthasar, fils de Felipe IV, cet essai est l’oeuvre principale de Saavedra Fajardo, "grand classique des emblèmes politiques", et l’un des traités les plus importants de la philosophie politique au XVIIe s., rapidement traduit dans les principales langues européennes.
(Palau y Dulcet 283473. Pour autre éd. Cf. Praz, ‘Studies in 17th c. imagery’, p. 483-484 et Châtelain, ‘Livres d'emblèmes et de devises’, p. 147).
Court de marges avec perte de quelques caractères.
Exemplaire très frais.

Réf.: 34970 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[ROSNY (Joseph de)]. L’Optique du jour, ou le foyer de Montansier.
Paris, Marchand, An VII [1798-1799].
In-16 (124 x 83 mm), pleine percaline violine à la Bradel, dos orné d'un petit fer central doré à l'urne, pièce de titre de veau vert bouteille, daté en pied (rel. fin XIXe), (1) f., xxij, 134, (2) p., planche frontispice gravée sur double-page.
Edition originale et unique, illustrée d’un frontispice sur double page gravé par Bovinet d’après Binet. Elle représente de façon vivante le Foyer du Théâtre Montansier au Palais-Royal sur deux niveaux, à cette époque rendez-vous de la société "galante" de Paris. Divers types de la société du Directoire défilent et font chacun le sujet d'un chapitre du volume.
"Composé, en 1799, dans la foulée du 'Tableau de Paris' de Mercier (…) 'L’Optique du jour' présente un provincial venu à Paris pour un procès qui s’y fait dégourdir à ses dépens: un ami l’entraîne dans les plaisirs et lui fait voir au foyer du théâtre Montansier la nouvelle société issue de la Révolution: agioteurs, rentiers, nouveaux riches, courtisanes, filles publiques. Il y a aussi le portrait de l’intrigant, du joueur, de l’anarchiste, de l’émigré, du militaire, de l’homme en place et enfin, de l’homme de lettres. En tout, douze tableaux, dont certains sont excellents. - Au bout du séjour, il y aura, pour le provincial, la vérole" (C. Angelet, 'Recueil de préfaces de romans du 18e. s.', 2003, II, p. 358).
(Lacombe, 'Biblio. parisienne', n°414. Soleinne, 'Biblio. du théâtre', n°1174).
Frontispice est doublé. Quelques rousseurs éparses.
Bon exemplaire.

Réf.: 37406 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



NEUHUSIUS (Edo) [Edon von Neuhauss ou von Nijenhuis]. Theatrum ingenii humani, Sive de Cognoscenda Hominum indole & secretis Animi moribus. Editio novissima cum indice Rerum utilissimo.
Amstelodami, J. Janssonium [à la sphère], 1664-1663.
2 tomes reliés en un volume in-12, pleine basane de l'époque, dos à nerfs, tranches mouchetées (coiffes usées, épidermures), (1) f., (22) p., 351, (1) p. et (1) f., (4), 492 p., (2) blanc, 11 p., titre noir et rouge.
Edition posthume, publiée par le fils de l'auteur, de ce recueil d'essais formant un "Théâtre des caractères humains" : sur la physiognomie, les "Sexus indiciis", l'influence des climats et des planètes sur les individus, également, sur la transmission par l'hérédité, etc.
Ecrivain et humaniste hollandais, recteur du collège de Leeuwarden, l'auteur consacra une part importante de ses travaux aux sciences occultes.
Deux tableaux gravés, un en fin de chaque volume, fournissent une vue synoptique du contenu.
L'ouvrage fut mis à l'index en 1677.
Provenance: Victor de Laprade (1812-1883) académicien (ex-libris armorié gravé) et "Domysti Anto. vienna catal. inscrip. 1731" (petite inscription).
Exemplaire solide, très bon état intérieur.

Réf.: 32829 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CARMONTELLE (Louis CARROGIS, dit)]. Le Duc d'Arnay. Première [seconde] partie.
Amsterdam & se trouve à Paris, Le Jay, 1776.
2 tomes reliés en un volume in-8, pleine basane marbrée de l'époque, dos lisse orné de caissons fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre et de tomaison de maroquin rouge et bronze, filet doré sur les coupes, tranches rouges, 183 p. et 214 p. faux-titres et titres compris.
Edition originale et unique. Peintre, graveur, auteur dramatique et architecte-paysagiste, Louis Carrogis dit Carmontelle (1717-1806), devint grand ordonnateur des fêtes du duc d’Orléans. Il était célébré par ses contemporains pour ses "proverbes", petites comédies et portraits "moraux" improvisés ou toute l’aristocratie européenne se précipitait pour participer.
L’auteur prend ici prétexte d’un petit roman pour reprendre le même procédé et faire, en moraliste, la critique de son temps: "C’est une suite de maximes liées par une intrigue où l'on trouve, comme dans ses 'proverbes', des détails d'une grande vérité et un dialogue très naturel. Ce qui a mieux réussi à M. de Carmontelle (…), ce sont les critiques sur les spectacles, sur les petites loges et en général sur toutes les superficies ridicules de la société, que personne n'a jamais saisies avec plus de profondeur et de gaieté que lui" (Grimm, ‘Correspondance littéraire’, XII, janv. 1776, p. 93).
(Colon, ‘Siècle des Lumières', 76:798).
Mors frottés.
Bon exemplaire.

Réf.: 37059 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[COURTIN (Antoine de)]. 1- Nouveau traité de la civilité qui se pratique en France parmi les honnestes-gens. Nouvelle édition revue & corrigée, & de beaucoup augmentée par l'auteur.
2- Suite de la Civilité française, ou Traité du point d'honneur, et des Règles pour converser & se conduire sagement avec les Incivils & les Fâcheux.
La Haye, Adrien Moetjens, 1731.
2 ouvrages reliés en un volume in-12, plein basane de l'époque, dos à nerfs orné, , (2) f., (12), 236, 12 p. de tables; (2) f., (8), 212, (4) p. de tables.
Édition qui comporte la "suite", en deuxième partie. Peut-être le plus célèbre des traités de civilité, dont le succès ne se démentit pas pendant plus d'un siècle; il contribua largement à ce mouvement de codification des normes, d'uniformisation des comportements et du langage au sein de groupes sociaux homogènes. D'importants passages sont consacrés aux arts de la table et aux repas (cf. J.C. Bonnet, "La table dans les civilités", in "La qualité de la vie au XVIIe" et l'édition critique donnée par Marie-Claire Grassi. P.U.S.E., 1998.
Coiffes inférieures abimées, mors lég. fendillés, la pièce de titre manque, qqs rousseurs.

Réf.: 26257 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



STAEL (Germaine de), CHAMFORT (Sébastien Roch Nicolas de), BRITARD (Jean-Baptiste, dit Brizard). 1- [STAEL (Germaine de)]. Lettre sur les ouvrages et le caractère de J.J. Rousseau. Dernière édition, revue et corrigée. Par Mme la baronne de S***. S.l., 1789. (2) f., 88 p.
2- CHAMFORT (Sébastien Roch Nicolas de). Recueil de l'Académie des Belles-lettres, Sciences et Arts de Marseille, pour l'année 1774, contenant l'Eloge de la Fontaine par M. de Chamfort ; deux autres éloges & une Ode sur le même sujet par M. François de Neufchateau. Marseille, Antoine Favet et Jean Massy, 1774. viij, (2), 54, 51, 66, 13, (2) p.
3- [BRITARD (Jean-Baptiste, dit Brizard)]. Discours historique sur le caractère et la politique de Louis XI ; par un citoyen de la Section du Théâtre Français. Paris, Garnery, l'an second de la liberté [1794].174 p.

3 ouvrages reliés en un volume in-8, demi-basane marbrée de l'époque, dos lisse orné de roulettes dorées, pièces de titre et de tomaison de maroquin orange et vert (accroc en pied), tranches mouchetées.
1- Edition parue un an après l'originale. (Lonchamp, 9/7).
2- Edition originale. Recueil de trois "Eloges" de la Fontaine mis au concourt par l'Académie de Marseille en 1774, dont celui de Chamfort qui remporta le prix de l'année.
3- Edition originale. Jean-Baptiste Britard dit Brizard, comédien du Théâtre Français, né à Orléans, avait été remarqué au "camp de plaisance" de Valence.
Bon exemplaire, très frais.

Réf.: 32118 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[VILLEDIEU (Marie-Catherine de, née DESJARDINS) ou MURAT (Henriette-Julie de Castelnau, comtesse de)]. Le comte de Dunois.
Paris, Claude Barbin, 1671.
In-12, pleine basane de l'époque, dos à nerfs ornés de caissons fleuronnés, (8), 364 p.
Edition originale dédiée à la Duchesse de Nemours.
Publié sous le titre 'Mademoiselle d 'Alençon', l'ouvrage a paru dans les recueils d'Oeuvres de Madame de Villedieu.
Il a également été attribué à Henriette Julie de Castelnau, Comtesse de Murat ou à Pierre d’Ortigue de Vaumorière.
(Michelin Cuenin, 'Mme de Villedieu', Bibliographie, 4bis. Magne, 'Madame de Villedieu', Bibliographie, p. 415).
Exemplaire médiocre: mors fendus, épidermures, mouillures et auréoles, leg. débroché.

Réf.: 35690 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[STEELE (Richard)] éditeur, ADDISON (Joseph). Le Spectateur, ou Le Socrate moderne, Où l'on voit un portrait naïf des Moeurs de ce Siècle. Traduit de l'Anglois. Nouvelle édition, corrigée & augmentée d'un nouveau volume.
Paris, Merigot, 1754.
8 (sur 9) volumes in-12, plein veau blond marbré et glacé de l'époque, dos à nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, filets d'encadrement à froid sur les plats, filets dorés sur les coupes, tranches rouges.
Richard Steele, éditeur original du 'Spectateur' fut principalement aidé par Addison, Hughes, Budgel, Eusden, Pope, Pearce, Byron, Grove et Tickell. Si le traducteur des premiers volumes n'est pas connu, la 'France littéraire' attribue à Elie de Joncourt la traduction des deux derniers.
(Barbier, IV, 560).
Le neuvième volume est un volume de "supplément".
Le volume 7 manque.
Défaut à un coin du tome VI.
Ex-libris gravé de l'époque, surmonté d’une couronne de marquis, non identifié.
Bel exemplaire bien relié à l'époque.

Réf.: 36839 - Eur 250.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROY (Jean). L'Ami des vieillards.
Paris, De l'imprimerie de Monsieur, 1784.
2 parties reliées en un volume petit in-12, plein veau fauve de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés, pièce de titre bordeaux, double filet doré en encadrement des plats, coupes et coiffes filetées, tranches dorées, (2) f., iij, 149 p., (1) f. d'errata et (2) f., 178 p.
Edition originale de ce livre produit sur les presses du frère de Louis XVI, le comte de Provence futur Louis XVIII, joliment imprimé par Pierre-François Didot, dit Didot jeune.
Dédié à la duchesse de La Vallière, l’ouvrage est édité dans la collection des "Moralistes modernes". Il traite, de fait, des vertus "morales" de la vieillesse, du rôle des personnes âgées sur la société et de leur importance pour la préservation des valeurs morales, culturelles et religieuses sur lesquelles repose l'ordre social.
Docteur de la faculté de Bourges, avocat au parlement de Paris, l’auteur devint secrétaire ordinaire et historiographe du comte d'Artois. Membre de nombreuses académies, il s’associa avec Restif de La Bretonne en 1786, dans "Le Contradicteur", périodique destiné à "relever les bévues de tous les autres, et à venger les gens de lettres de leurs injustices".
Soupçonné d'être lié à "l'affaire Réveillon", révolte populaire prélude à la prise de la Bastille qui eut lieu en avril 1789, Jean Roy fut arrêté en mai 1789 et quelque temps détenu au Châtelet.
(France littéraire, VIII, 261).
Mors légèrement fendillés, petits accrocs de cuir à une coupe.
Bon exemplaire.

Réf.: 37196 - Eur 250.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


AMELOT DE LA HOUSSAYE (Nicolas). Mémoires historiques, politiques, critiques et littéraires. Ouvrage imprimé sur le propre manuscrit de l'auteur.
Amsterdam, Michel Charles Le Cene, 1722.
2 volumes in-12, plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs ornés, (2), 559 p. et (4), 460 p., (24) p. (accrocs aux coif. et aux restauration de papier à un coin du dernier f. du t. 1).
Edition originale posthume, publiée sur les manuscrits de l’auteur longtemps après sa mort (1706). Recueil d'essais historiques, réflexions personnelles, anecdotes prises sur le vif, faits divers, sentences morales, souvent à portée satirique, classés par article en ordre alphabétique.
Composé par Amelot à son usage personnel, l'ouvrage contient des réflexions et avis qui surprirent par leur hardiesse et leur liberté de ton envers les plus grandes maisons du royaume.
Selon Nicéron (‘Mémoires’, t. 35 (1736), p. 130), des passages de l'ouvrage seraient apocryphes.
L’ouvrage remporta un très grand succès.
(Cioranescu, 7127. Dictionnaire Biogr. de la France, II, 622).

Réf.: 14374 - Eur 220.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CARACCIOLI (Louis-Antoine, marquis de). De la Gaieté.
Francfort & Liège, J.F. Bassompierre, J. Vaden Berghen, 1762.
In-12, plein veau havane de l’époque, dos lisse entièrement orné d'un riche décor de compartiments dorés aux petits fers, roulette sur les coupes, tranches rouges, xvi, 341, (2) p., imprimé en gros caractères, vignettes, bandeaux et culs-de-lampe.
Rarissime édition liégeoise à la date de l'originale de cet ouvrage que l'auteur consacre entièrement à la gaieté et au bonheur. Au nombre des chapitres sur la gaieté: Les différentes sortes - Contribue beaucoup à la santé - Nécessaire aux gens d'étude - Des jeux – Des rires - Des bons mots – "L'éducation, telle qu'on la donne, nuit beaucoup à la gaieté" – "Il n’y a pas de vraie gaieté dans liberté" - De plaisirs, etc., etc.
Reliure abîmée en pied (brûlure).
Cette impression liégeoise est très rare. Un unique autre exemplaire est recensé dans le monde (WorldCat): National Libr. of Sweden
(Manque à Theux de Montjardin, ‘Bibliographie liégeoise').
Très bon état intérieur, très frais, imprimé sur papier fort.

Réf.: 36449 - Eur 200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


DUCLOS (Charles Pinot). Considérations sur les moeurs de ce siècle.
Paris, Prault et Durand, 1772.
In-12, pleine basane de l'époque, dos orné (un mors fendu, épidermure au dos), tranches jaspées, xij, 392 p., (4) p. d'approbation et privilège, portrait en frontispice, d'après de La Tour, gravé par Duflos.
Dans cet essai aujourd'hui largement réévalué, Duclos livre une pénétrante analyse de la société de son temps en faisant, dans la tradition de La Bruyère, oeuvre de moraliste : une morale utilitaire et sociale fondée sur l'interdépendance entre les besoins égoïstes des individus et l'intérêt général de la société. Un important chapitre expose un point de vue original et novateur sur l'éducation et l'instruction.
(Meister, 'Duclos', n°48. Le Bourgo, 'Duclos', p. 224. Cohen, 331).
Bon état intérieur.

Réf.: 28737 - Eur 180.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


MILLERAN (René). Lettres familières, galantes, et autres, sur toutes sortes de sujets, avec leurs réponses.
la Haye, Meyndert Uytwerf, 1705.
In-12, pleine basane de l'époque, dos à nerfs orné (reliure usée, épidermure), (12), 428, (16) p., qqs petites rouss. et auréoles.
"Sixième édition, revue, corrigée, & augmentée de plusieurs lettres ; d'un nouveau Recueil choisi des plus belles lettres de Messieurs de l'Académie françoise, & des plus excellens auteurs modernes". Modèle de lettres, classés par sujet, et exemples pris dans la littérature. L'ouvrage obtint un très grand succès.
(France littéraire, VI, 132).

Réf.: 34243 - Eur 180.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA TOUR DU PIN CHAMBLY (Alexandre-Louis-Henry, Vte de)]. Caractères et réflexions morales, par le Vicomte de L. C. [de La Tour Du Pin Chambly].
Paris, Imprimerie de Firmin Didot, 1820.
In-8, demi-veau de l'époque, dos lisse orné de guilrande en place des nerfs et fers spécial répété, pâlette en tête et pied, tranches jaspées (accroc à la coif. sup.), (4), iii, 183, (1) p.
Edition originale de cet ouvrage tiré à petit nombre pour les amis de l'auteur et non mis dans le commerce, selon Brunet (I, 749).
"Livre offert à un cercle d'amis plus que réellement livré au public, — autrement il aurait acquis la vogue qu'il mérite. Ecrit avec une profonde connaissance du coeur humain, chacun y signalera en outre les qualités remarquables de style, de concision et pensée. M. de la Tour du Pin Chambly, ne vise nullement à copier La Bruyère; mais il s'inspire de lui sans cesser d'être original. Il examine l'homme, la morale, la vertu, le vice, le courage, le caractère, l'honneur, l'esprit, le cœur et la religion, c'est-à-dire toutes les faces de la vie humaine" (A. Houssaye).
Très bon exemplaire, intérieur très frais, imprimé sur vergé zauré fort, grand de marges.

Réf.: 34842 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



COURTOT (François) . La science des moeurs, Tirée du fond de la Nature. Où est compris le projet d'un nouveau corps de Morale tirée de l'écriture sainte.
Paris, Edme Courterot, 1694.
In-12, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre de maroquin bordeaux (petits défauts aux mors, coiffes et coins), (32), 492 p., (2) f. d’errata et privilège, portrait de Vauban en frontispice.

Edition originale de cet ouvrage dédié à Vauban. Originaire d'Auxerre, l'auteur était religieux cordelier et docteur en théologie.
L'ouvrage est divisé en trois livres : I- La vie végétative de l'homme. II- La vie sensitive. III- La vie raisonnable
Provenance : Lafont de Cujula maire d'Agen, député de Lot-et-Garonne, membre du Conseil des Anciens. Fondateur et secrétaire perpétuel de la Société libre d'agriculture, sciences et arts d'Agen, avec son ex-libris gravé (daté de 1765).

Réf.: 35778 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PHOCYCLIDES, DUCHE DE VANCY (Joseph François) traducteur et éditeur. Les préceptes de Phocylide, traduits du grec, avec des remarques.
Paris, De l'imprimerie de Monsieurn chez Barrois, 1782.
In-18, demi-maroquin bordeaux aubergine, dos lisse daté en pied, titre doré (rel. du XIXème s. lég. frottée), 59 p. titre inclus.
Jolie édition de ce recueil traduit et édité par Joseph-François Duché de Vancy (1668-1704) de 66 préceptes moraux, accompagnés de notes, attribués à Phocylide de Milet, mais plus sûrement à un pseudo-Phocylide, poète juif de langue grecque, auteur d'un long poème de maximes rédigé entre 50 av.et 50 apr. J.-C.
En 1856, un philologue juif, Jacob Bernays, ressuscita l’intérêt pour ce poème en lui consacrant un article savant qui fait toujours référence, dans lequel il démontre que le berceau spirituel de pseudo-Phocylide se situait dans le judaïsme hellénistique et a étudié les influences juives du poème.
Librettiste, maître de ballet et valet de chambre du roi, Duché de Vancy composa après la mort de La Bruyère en 1696, des portraits critiques de la société de son temps.
Jolie édition, très soignée, imprimée sur papier de Hollande à l’imprimerie de Monsieur, frère de Louis XVI (futur Louis XVIII), dirigée par Pierre-François Didot (dit Didot jeune).
(Brunet, IV, 623).
Très bon exemplaire, bien relié, non rogné.

Réf.: 35973 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


SERVAN (Joseph-Michel-Antoine). Discours sur les moeurs, prononcé au Parlement de Grenoble en 1769.
Lyon, Joseph-Sulpice Grabit, s.d. [1770].
In-12, broché, couverture papier gris de l'époque, iv, 83, (1) p., planche gravée hors texte.
Edition originale. Originaire du Dauphiné, magistrat, défenseur des Lumières "en toutes matières" et un moment proche de Rousseau, Servan se prononce sur l'"état de Société". "Les moeurs sont le vrai fondement de la prospérité des Empires (...). Eloge de l'agriculture, premier des arts et critique du luxe (...). Ce qui forme un État, ce sont les hommes et le terrain (...). Servan conseille d'employer les soldats aux travaux publics" (INED, n° 4169).
Bien complet de la belle planche gravée par Eisen de la mort qui fauche 'la sage vieillesse jouant avec l'aimable enfance & conduite doucement vers le trépas'.
(Rochas, 'Biographie du Dauphiné, II, 407, n°V).
Bon exemplaire.

Réf.: 19088 - Eur 130.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


VOLNEY (Constantin-François Chasseboeuf, comte de), DUCLOS (Charles Pinot). 1- VOLNEY (C. F., comte de). Les ruines ou Méditation sur les révolutions des Empires. Précédé d'une notice par le comte Daru. Paris, Baudouin frères, 1826. xxiv, 297 p., frontispice et titre allégorique gravés, 2 planches dépliantes in fine.
2- DUCLOS (Charles Pinot). Considérations sur les moeurs de ce siècle. Paris, A. Hiard, 1831. 235, (1) p.

2 ouvrages reliés en un volume petit in-12, demi-veau bleu nuit de l'époque, dos lisse orné de triple filets dorés.
1- Les planches représentent une planisphère et une carte du ciel. On joint un portrait de Volney, contrecollé sur la première page.
2- Contient, en plus des 'Considération sur les moeurs', 'Discours d'Académie' et 'Réponse de Bernis'. (Meister, 'Duclos', n°56).

Réf.: 29957 - Eur 130.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 |