English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

14 fiche(s) - Page 1


LAMERVILLE (Jean-Louis-Thomas Heurtault, comte de). De l'Impôt territorial, combiné avec les principes de l'administration de Sully et Colbert, adaptés à la situation actuelle de la France.
Strasbourg, Imprimerie de Rolland et Jacob, 1788.
In-4, demi-basane de l'époque, dos à 4 nerfs (lég. frotté), (2) f., [iii]-xx, 215, (1) p., 15 tableaux dépliants.
Edition originale et unique de cet ouvrage d’inspiration physiocratique. Après avoir servi dans les armées du roi et obtenu la concession de terres agricoles dans l'Isle de France (île Maurice), Heurtault de Lamerville s'intéressa aux problèmes financiers que rencontrait la France.
Il formule, dans cet ouvrage, des solutions originales à travers un plan de restructuration du système financier et fiscal et la libération des dettes de l’Etat. Il critique les impôts directs et indirects et propose, en remplacement, un impôt territorial, une taille réelle et une "subvention générale". Le dispositif est fondé sur l’instauration d’Assemblées provinciales qui assureraient la perception et la répartition de l’impôt.
Mirabeau, Turgot, Le Trosne, Condorcet auront les mêmes objectifs concernant les Assemblées provinciales.
(Einaudi, 3185. Goldsmiths, 13642. INED, 2556. Kress, B.1437. Weulersse, 'La physiocratie à l’aube de la Révolution', p. 432).
Très bon exemplaire, imprimé sur vergé fort, grand de marges.

Réf.: 30965 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[SIEYES (Emmanuel-Joseph)]. Qu'est-ce que le Tiers-Etat ? Seconde édition, corrigée.
S.l., 1789.
In-8, broché, couverture de papier marbré (rel. postérieure), 130 p. titre compris.
"Seconde édition corrigée", publiée quelques semaines après l'originale (janvier 1789) de ce "brûlot politique" fondateur dans l'histoire politique de la France et de la société moderne qui obtint un immense retentissement et rendit immédiatement son auteur célèbre.
"Reprenant sous une forme amplifiée et théorisée les notions, nouvelles au XVIIIe siècle, d’utilité sociale et d’égalité civile, Sieyès identifie le Tiers à la nation, ensemble d’individus libres, également doués de raison et soucieux de la chose publique. Sieyès appelle le Tiers à se constituer en société politique pour composer enfin cette nation, c’est-à-dire une volonté générale, unitaire, imprescriptible, qui délègue des représentants en son nom" (Luce-Marie Albigès).
(Bastid, 'Sieyès', p. 317 n° 6. R. Zapperi, éd. Droz, p. 92. Monglond, I, 197. Martin & Walter, IV, 31634. Cf. 'En français dans le texte', p. 191-193).
Quelques taches de rouille aux deux derniers feuillets. Quelques rousseurs éparses.
Bon exemplaire.

Réf.: 37441 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[SIEYES (Emmanuel-Joseph)]. Essai sur les privilèges.
S.l., 1789.
In-8; broché, couverture de papier marbré (rel. postérieure), (2), 54 p.
Deuxième édition de ce pamphlet, publiée immédiatement à la suite de l'originale, qui annonce "Qu'est-ce que le Tiers Etat?" quelques semaines avant la sortie de ce dernier (novembre 1788).
Dans cette "machine de guerre contre l'Ancien Régime", l'abbé Sieyès dénonce sur le registre âpre et véhément qui fera sa célébrité, les abus, injustices et iniquités de l'organisation politique et sociale de son temps.
"L'entrée de Sieyès sur la scène publique. Il dénonce les privilèges de classes, faveurs indues et milite pour l'élaboration d'une loi commune, d'un statut commun à tous, de droits communs. Selon lui les non-privilégiés n'étant en rien concernés par les distinctions des privilégiés, ils sont déliés de tout devoir envers ces derniers. Il préconise ainsi le fait révolutionnaire" (Pierre-Yves Quiviger).
(Bastid, ‘Sieyès’, Bibliographie, n°15, p. 317. Goldsmiths'-Kress, n°14063. Martin & Walter, IV, 31629).
Quelques minimes rousseurs éparses.
Bon exemplaire, bien conservé.

Réf.: 37440 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


DUPONT DE NEMOURS (Pierre-Samuel) rédacteur. Collection des mémoires présentés à l'Assemblée des Notables. Première et Seconde division [-Troisieme / Quatrieme division].
Versailles, Imprimerie de Ph.-D. Pierres, premier imprimeur ordinaire du Roi, 1787.
Ensemble relié en volumes in-4, demi-chagrin acajou, dos lisse orné de filets à froid et petits fleurons dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux (rel. XIXe). viij, 38 p., (1) f. bl. ; 84 p., 47 p. et 32 p., 2 tableaux dépliants.
Collection, de format in-4°, des ‘Mémoires’ présentés à l'Assemblée des Notables, en "quatre divisions", publiés par ordre du Roi et imprimés pour les Notables "qui n'a été remise qu'à eux et pour eux seuls".
Secrétaire de l’Assemblée, c’est Dupont de Nemours qui en fut le principal rédacteur.
"Il accepta de rester au second rang pour poursuivre sa revanche de la chute de Turgot (...). L'Assemblée se montra favorable à la suppression des corvées et accepta l'impôt territorial, comme Dupont l'avait réclamé. Elle marque une victoire des idées physiocratiques" (Schelle, 'Dupont de Nemours’, p. 266 et s.).
"C’est un événement historique que l’apparition de tels documents émanant de source officielle" (Stourm, ‘Finances de la France’, p. 133).
(INED, 913. Goldsmiths'-Kress no. 13442. Stourm p. 135.).
Taches à la page de titre et au dernier feuillet, auréoles brunes en marge inférieure de quelques feuillets, défaut de papier en marge de la p. 84 sans perte de texte.

Réf.: 36760 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAIGE (Guillaume-Joseph). Catéchisme du Citoyen, ou Elemens du Droit public français; Par demandes & Réponses; suivi de fragmens politiques par le même auteur.
En France, 1788.
In-8, plein veau fauve de l'époque, dos lisse orné de filets dorés, tranches mouchetées (qqs petits accrocs à la rel.), iv, 220, (2) p.
Nouvelle édition, la troisième et la plus complète, comportant en seconde partie des "Fragments politiques" augmentés "d’Observations sur des réformes projettées" (sic) dans lesquels l’auteur introduit une violente critique de la constitution anglaise qui annonce en des termes remarquables les thèses de Sieyès.
L’ouvrage qui connut une large diffusion à la fin de l'Ancien Régime est cité comme "l'un des essais les plus radicaux des Lumières tardives" et comme l’une des tentatives les plus "sérieuses" et les plus absolues de maximisation de la théorie du Contrat social selon Rousseau.
Avocat au Parlement de Bordeaux Guillaume-Joseph Saige (1746-1804) livre la définition d'une souveraineté résidant de façon essentielle et inaliénable dans le corps des citoyens réunis par un contrat social. Il justifie au besoin la désobéissance civile, pour aboutir à la conclusion que l’État doit rompre avec l’inégalité des richesses et des conditions et participer au "bonheur de tous".
Considéré comme "dangereux" et "séditieux", l’ouvrage fut condamné par le Parlement de Paris.
(Cf. K.-M. Baker, 'Un "républicain classique" à Bordeaux : G.-J. Saige', in "Le tribunal de l'opinion", Paris, 1990, p. 183-218).
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 75 :1613. INED, 4025. Leblanc, n°177).
Bon exemplaire, relié à l’époque, intérieur très frais.

Réf.: 35180 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DUPONT DE NEMOURS (Pierre-Samuel) rédacteur. Collection des Mémoires présentés à l'Assemblée des Notables. Première et seconde division.
Versailles, Ph.-D. Pierres, 1787.
In-8, demi-percaline taupe, pièce de titre de basane brique, titre en long (rel. fin XIXe), viij, 43 p. et 90 p., 8 p. ("Etat général des avantages..."), 2 grands tableaux dépliants, exemplaire imprimé sur papier fort, entièrement non rogné.
"Première et deuxième division" des ‘Mémoires’ et des ‘Observations’ présentés à l'Assemblée des Notables, publiés par ordre du Roi et imprimés pour les Notables.
C’est Dupont de Nemours, secrétaire de l’Assemblée, qui en fut le principal rédacteur.
"Il accepta de rester au second rang pour poursuivre sa revanche de la chute de Turgot (...). L'Assemblée se montra favorable à la suppression des corvées et accepta l'impôt territorial, comme Dupont l'avait réclamé. Elle marque une victoire des idées physiocratiques" (Schelle, 'Dupont de Nemours’, p. 266 et s.).
"Ces Mémoires méritent une lecture attentive, en raison de l’exposé historique et technique qui accompagne chaque sujet, et surtout en raison des vues de réformes singulièrement libérales dont s’inspirent leurs conclusions. C’est un événement historique que l’apparition de tels documents émanant de source officielle" (Stourm, ‘Finances de la France’, p. 133).
1ère division. Mémoire sur l'établissement des assemblées provinciales -- Mémoire sur l'imposition territoriale -- Mémoire sur le remboursement des dettes du clergé -- Mémoire sur la taille -- Mémoire sur le commerce des grains -- Mémoire sur la corvée.
2ème division. Mémoire sur la réformation des droits de traite ... -- Mémoire sur les droits qui seront acquittés uniformément à l'avenir sur les marchandises coloniales -- Mémoire sur les modifications nécessaires dans la jouissance des privilèges [sic] qui sont accordés à quelques provinces, relative a l'impôt sur le tabac -- Mémoire sur la suppression du droit de marque de fers -- Mémoire sur la suppression du droit de subvention par doublement ... -- Mémoire concernant la suppression des droits de fabrication sur les huiles & savons du royaume -- Mémoire sur la suppression du droit d'ancrage ... -- Mémoire concernant la gabelle -- État général des avantages que procurent à chaque province le plan d'uniformité dans la perception des droits de traites & la suppressions de divers droits imposés sur l'industrie & la fabrication nationale.
(Goldsmiths'-Kress, n°13442. INED, 913).
Petits accrocs à la pièce de titre. Reliure légèrement insolée.
Intérieur à l’état de neuf, imprimé sur papier fort et entièrement non rogné.
Provenance : l’homme politique français d’Angers Guillaume Bodinier (1847-1922) avec son ex-libris gravé et sa signature.

Réf.: 37176 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


MIRABEAU (Honoré Gabriel de Riqueti, comte de), ROMILLY (Sir Samuel), DUMONT (Etienne). 1 - Lettre du comte de Mirabeau à M. le comte de *** sur l'éloge de Frédéric, par M. de Guibert, & l'Essai général de Tactique du même auteur. S.l. [Paris], 1788. (2) f., 67p.
2 - Dénonciation de l'agiotage au Roi et à l'Assemblée des Notables. S.l. [Paris], 1787. viij, 143 p. et (1) f. d'errata.
3 - Réponse aux alarmes des bons citoyens. S.l.n.d. [Paris, 1789]. 49 p., (3) p. de notes et errata.
4 - Lettre remise à Frédéric-Guillaume II, Roi régnant de Prusse, le jour de son avènement au Trône. Berlin, 1787. 91 p.
5 –ROMILLY (Samuel de) auteur, DUMONT (Etienne) traducteur, MIRABEAU, éditeur. Reglemens observés dans la Chambre des Communes, pour débattre les matières & pour voter. Traduit de l'anglois. Mis au jour par le Comte de Mirabeau. S.l. [Paris], 1789. 88 p.

4 brochures reliées en un volume in-8, couverture de papier gris d'attente postérieure.
1 - Edition originale. Mirabeau répond aux critiques du comte de Guibert sur son grand ouvrage 'De La Monarchie prussienne" avant même que celui-ci ne soit sorti, "sur la foi périlleuse d'un prospectus": Fréderic II, la tactique et le système militaire prussien. (Martin & Walter, 24446).
2 - Édition à la date de l'originale. "C'est le philosophe moraliste qui apparaît ici. Persuadé que l'agiotage (spéculation), qu'il lie au monopole, est une calamité, Mirabeau en trace un historique, insiste sur ses "résultats sinistres et apporte, en quelque sorte, une théorie de l'agiotage " (INED, n° 3185).
3- Edition originale de ce pamphlet dans lequel Mirabeau critiquait les Parlements alors que le roi et ses ministres étaient en conflit ouvert avec les magistrats. La publication de ce texte, sans nom d'auteur, entama la popularité de Mirabeau. "L'ouvrage apparaissait comme un texte commandé par le pouvoir royal et rédigé par un homme qui attend, en retour, une place pour assurer son quotidien". (Martin & Walter, III, 24624. Barbier, 'Anonymes', IV, 301-302).
4- Edition à la date de l'originale. "Dès la mort du grand Frédéric (17 août 1786), Mirabeau s'offrant en mentor à son successeur, lui adresse [ce] mémoire (…), véritable plan de gouvernement. Le nouveau roi répondit à l'auteur le 20 août 1786. Ce n'est que plusieurs mois après, l'année suivante, que Mirabeau publia sa lettre pour répondre aux critiques" (Henry Aureille). (Martin & Walter, III, 24449).
5- Edition originale, rare, de cet essai composé par Samuel Romilly, traduit par Etienne Dumont et publié par Mirabeau. Bentham aurait aidé Romilly dans son travail. Selon Etienne Dumont dans ses "Souvenirs sur Mirabeau" (éd. 1832, p. 164 et s.): "Romilly avait fait un travail très intéressant (…). Ces 'règlemens' sont le fruit d’une expérience raisonnée, et plus on les examine, plus on les admire (…). Ce petit code indiquait la meilleure manière de poser les questions, de préparer les motions, de les débattre, de recueillir les suffrages, de nommer les comités (…); en un mot, toute la tactique d’une assemblée politique. J’avais traduit cet écrit au commencement des États-Généraux; Mirabeau le présenta et le déposa sur le bureau des communes, lorsqu’il était question de faire un règlement pour l’Assemblée nationale. "Nous ne sommes pas Anglais et nous n’avons pas besoin des Anglais": voilà la réponse qui lui fut faite. On ne donna pas la plus légère attention à cet écrit, qui fut imprimé ; on ne daigna pas s’informer de ce qui se passait dans un corps aussi célèbre que le Parlement britannique (...). Ils aimèrent mieux persister dans le mode de délibération le plus mauvais et le plus dangereux; la séance du 4 août en était la preuve". (Martin & Walter, II, 11905).
Quelques petites déchirures sans perte. Quelques auréoles et brunissures, prononcées en fin de volume.
Provenances: Stanislas Girardin (1762-1827), avec son ex-libris gravé et Édouard Laboulaye (1811-1883), avec sa signature ex-libris autographe sur le premier titre.

Réf.: 37288 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



REVOLUTION FRANCAISE - ETATS GENERAUX DE LA NOBLESSE POUR LES BAILLAGES D’AMIENS ET DE HAM. Procès-verbal de l'Assemblée de la Noblesse des Bailliages d'Amiens et de Ham, Tenue à Amiens, conformément aux Ordres du Roi.
Amiens, Imprimerie J.B. Caron, 1789.
In-4, broché, couverture de papier bleuté d'attente, 38 p.
Edition originale du procès-verbal de l'Assemblée de la Noblesse pour les bailliages d’Amiens et de Ham, tenue du 29 mars au 4 avril 1789. Description des cérémonies, examen des cahiers, résolutions en 49 articles. Avec les noms des députés, Dompierre d'Hornoy, président, suivi de la liste des nobles présents, "sans prendre aucuns titres ni qualités, & par rang d'âge".
(Conlon, ‘Siècle des Lumières’, 89: 332).
Exemplaire très frais, rare.
Un seul exemplaire dans les bibliothèques publiques (BnF).

Réf.: 36160 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAUDEAU sur], RONDONNEAU DE LA MOTTE, SEMONVILLE (Charles-Louis Huguet, marquis de). 1- [ANONYME]. Réponses aux idées d'un citoyen presque sexagénaire, sur l'état actuel du Royaume de France. Première lettre, en réponse à l'Epître dédicatoire aux Français mes Compatriotes. Paris, chez les Libraires de Nouveautés, 1787.(1) f., 20 p.
2- [RONDONNEAU DE LA MOTTE]. Motifs et résultats des Assemblées nationales, tenues depuis Pharamond jusqu'à Louis XIII ; avec un précis des Harangues prononcées dans les Etats Généraux & les Assemblées des Notables, par ordre de date. Paris, Imprimerie Polytype, 1787. (2) f., 105 p.
3- [ANONYME]. Procès-verbal de ce qui s'est passé à l'Assemblée des Notables tenue au Palais des Tuileries, en l'année 1626, sous le règne de Louis XIII. Suivi de la Harangue du Roi Henri IV a l'assemblée qu'il convoqua à Rouen en l'année 1596. Paris, Imprimerie Polytype, 1787. (2) f., 92 p.
4- SEMONVILLE (Charles-Louis Huguet, marquis de). De la nécessité d'assembler les Etats-Généraux dans les circonstances actuelles, et de l'inadmission du timbre. Fragment du discours de M. de Sémonville, dans la séance du 16 juillet 1787. S.l.n.d. (1787). 14 p.
5- [ANONYME]. Conférence entre un ministre d'Etat et un conseiller au Parlement. S.l.n.d. (1) f. blanc, 47 p.

5 textes reliés en un volume in-8, cartonnage peigné de l'époque, dos lisse orné d'une pièce de titre de veau vert bronze, tranches citron.
1- Edition originale et unique. L'auteur réfute l'abbé Baudeau, Quesnay et la doctrine physiocratique qu'il oppose à Vauban et à son oeuvre.
2- Edition originale et unique.
3- Edition originale. (Goldsmith's, 'Online catalogue', n°13332.6).
4- Edition originale et unique. (Martin & Walter, 31368).
5- Edition originale. Sur la crise financière de 1787. (Kress B.1194).
Très bon exemplaire, très frais, bien relié.

Réf.: 31176 - Eur 220.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


REVOLUTION FRANCAISE - ASSEMBLEE DES NOTABLES. Recueil de pièces intéressantes.
Sens, chez l'imprimeur de l'Archevêque, 1788.
In-8, broché, (2) f., 124 p.
Edition originale de ce recueil de pièces publié à l'occasion de l'Assemblée des Notables : Les Quand, les Si, les Mais, les Car - Jeu de quilles - Mémoire des marchandes du Palais, à M. le Garde des sceaux - Lettre à Monsieur le Baron de P**, officier aux Gardes-françoises, sur les devoirs du militaire français - Les réflexions et la résolution d'un bon roi - Apologie de la Cour plénière, par M. l'Abbé Vélin - Requête de l'exécuteur des hautes-oeuvres, aux juges-consuls en entérinement de son contract d'union avec ses créanciers - Lettre à Monseigneur de Lamoignon, Garde des sceaux - Observations d'un homme impartial - Lettre d'un membre d'un grand-bailliage de ** à son cousin - Lettre du Prince de Guimenée, au roi - Arrest du Conseil d'état du peuple françois.
Bon exemplaire, à toutes marges, tel que paru.

Réf.: 32532 - Eur 200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DULAURE (Jacques Antoine)]. Révolution française de 1789, précédée d'une introduction, dans laquelle on a jeté un coup-d'œil sur toute la suite de notre histoire, & indiqué les premières causes de notre Révolution. Tome premier [seul paru], renfermant le récit des divers événemens qui se sont passés dans l'Assemblée des Notables en 1787, jusqu'aux journées des 5 & 6 octobre 1789 inclusivement. Par J. D......e [i.e. Jacques Dulaure ?]. (ACCOMPAGNÉ D'UN ASSIGNAT DE 25 SOLS).
Paris, Bélin, 1792.
In-8, broché, couverture papier bleu moderne, (1) f. de titre, xvi, 582 p., (1) f. d'errata, portrait de Louis XVI en frontispice.
Edition originale de cet historique méthodique des premières années de la révolution, l’une des premières tentatives d’histoire générale de la Révolution française.
Tourneux (n°24) indique que cet ouvrage pourrait être attribué à Jacques Dulaure, sans valider cette attribution.
L'auteur qui eut l'ambition de donner une suite à cet ouvrage ne publia que cette partie seule.
(Catalogue de l'histoire de France, X, 306. Tourneux, I, n°24).
Un assignat de 25 sols, authentifié par deux cachets estampés à froid, est inséré en fin de volume.
Petite réparation en marge du feuillet d'errata, avec perte de quelques caractères.
Bon exemplaire.

Réf.: 36507 - Eur 200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[DUVEYRIER (Baron Honoré)]. La Cour Plénière, héroï-tragi-comédie, en trois actes et en prose ; jouée le 14 juillet 1788, par une société d'amateurs, dans un Château aux environs de Versailles. Par M. l'abbé de Vermond, lecteur de la Reine.
Baville, et Paris, Vve Liberté, 1788.
In-8, cartonnage gris de l'époque à la Bradel, VIII, 104 p., qqs rouss., entièrement non rogné, cachet.
Édition originale. "Ce pamphlet, devenu très rare, fut publié sous le nom de l'abbé de Vermond et à l'occasion de l'exil à Troyes du parlement de Paris ; il fit beaucoup de bruit à l'époque, et fut attribué à Beaumarchais" (Hoeffer, XV, 559). (Quérard, 'Supercheries', III, 928-929).

Réf.: 27874 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LOUIS XVI, MALESHERBES, LOMENIE DE BRIENNE, LE PELETIER DE SAINT FARGEAU et coll. Discours prononcés à l'Assemblée des Notables, du Vendredi 25 Mai 1787.
Clermont-Ferrand, Antoine Delcros, 1787.
In-8, broché, 32 p., lég. mouill. marg.
Recueil des discours prononcés dans la séance de clôture de l'Assemblée : résolutions, résultats des délibérations, réformes et conclusions. Intervention de Louis XVI, Malesherbes, Loménie de Brienne, Monsieur Frère du Roi, d'Aligre, Le Peletier de St. Fargeau, etc. (Einaudi, 1970).

Réf.: 13001 - Eur 130.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[DUPORT (Adrien)]. Récit d'un de MM. au sujet de M. de C. [Calonne], du 10 août 1787.
S.l.n.d. [1787].
In-8, broché, couverture papier moderne, tranches marbrées, 40 p.
Edition originale. Par le futur garde du sceau et maire de Paris. A l'occasion de l'assemblée des Notables convoquée par Colonne, réfutation chiffrée des ses analyses et des dispositions prises sous son administration. (Martin & Walter, 12223). Très bon exemplaire.

Réf.: 28463 - Eur 100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier