English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

2 fiche(s) - Page 1


LOUIS XIII. Déclaration du Roy sur la détention de Monsieur le Prince de Condé, le premier jour de Septembre, 1616. Publiée en Parlement le septiesme dudict mois & an, le Roy y seant.
Rouen, Martin Le Mesgissier, jouxte la copie à Paris, par F. Morel, 1616.
Petit in-8, pleine toile chagrinée (rel. du XIXe s.), 13 p.
Edition rouennaise, à la date de l'originale, de cette pièce historique. Le premier acte politique de Louis XIII au lendemain de sa majorité : l'arrestation et l'emprisonnement du prince de Condé, le 1er septembre 1616, pour crime de lèse-majesté. Le roi, qui justifie sa décision, rend compte des menées subversives de son cousin, de ses exigences exorbitantes et de son refus de toute conciliation.
(Lindsay & Neu, 3689).
Bon exemplaire.

Réf.: 31423 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[BRIQUET DE LAVAUX (François) et LEFEBVRE (Amédée)]. Examen de la procédure criminelle instruite à Saint-Leu, à Pontoise, et devant la Cour royale de Paris, sur les causes et les circonstances de la mort de S.A.R. le duc de Bourbon, prince de Condé.
Paris, Impr. de Plassan et Cie, 1832.
In-8, pleine toile moderne, 400 p. (rouss. et mouill. aux prem. et dern. f.), 3 planches dépliantes hors-texte des lieux du crime.
Édition originale. Le duc Louis Henri Joseph de Bourbon prince de Condé fut trouvé mort, en août 1830, pendu dans sa chambre du château de Saint-Leu. Un différent public avec sa maîtresse la baronne de Feuchères, provoqua une plainte de la famille de la victime ; l'enquête criminelle se conclut par le rejet de la plainte et la thèse du suicide fut finalement retenue par les enquêteurs. Ce rapport, composé à la demande de la baronne, rend compte des détails de l'enquête. Du fait de la notoriété des personnalités impliquées, l'affaire causa un immense scandale et contribua à l'agitation des premiers mois du gouvernement de Louis-Philippe. 3 grandes planches de plans gravés pliés hors texte.

Réf.: 14929 - Eur 130.00
Ajouter au panierMettre dans le panier