English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

5 fiche(s) - Page 1


[SAINTE-CROIX (Mademoiselle), enlèvement de]. Lettre d'un Gentilhomme de la Cour, A un Seigneur qui est à l'Armée, touchant l'attentat commis aux Filles Dieu à Paris, En la personne de Madamoiselle [sic] de Sainte Croix, & toute la suite des procédures dont on a usé contre-elle.
Paris, Jean Henault, 1649.
Petit in-4, demi-veau brun, titre doré en long (coif. usées, un mors fendillé, rel. XIXe), (4), 20 p.
Rare édition originale de fait divers qui défraya la chronique du temps de la Fronde. Le document est daté de Paris, le 30 avril 1648 soit quelques jours après les événements qu'il relate et signé "L. le C.".
Le permis d'imprimer est du 10 juin.
La brochure porte en titre de départ: "L'Amant obstiné dans ses recherches et la Fille constante en ses refus".
Le sieur de Charmoy qui voulait épouser une demoiselle de Sainte-Croix, fut éconduit par celle-ci malgré la promesse du père.
Sur la demande de Charmoy, un procès fut renvoyé au Parlement de Paris, où, par arrêt, est ordonné que la fille sera mise au couvent des Filles-Dieu pour déclarer sa volonté.
Charmoy, enragé, se résolut d'enlever la fille. "Accompagné de cinq hommes, ils la tirent de sa chambre de force quoiqu'elle fut en chemise, lui font donner de la tête contre le plancher, cent coups de bâton, d'éperons et des coups sur les bras pour lui faire quitter prise, la traînent dans le jardin nue comme la main (…), la tirent par les cheveux mais n'en peuvent venir à bout (...). On sonne le tocsin, la population accourt et l'enlèvement échoue" (cf. O. Lefèvre D'Ormesson, 'Journal', 1860, I, 470 sq.).
Un jugement très sévère fut rendu par le Parlement contre les auteurs du rapt : amende honorable devant la porte du couvent des Filles-Dieu, supplice de la roue, leurs biens confisqués et leurs maisons rasées. Quant à Mademoiselle de Sainte-Croix, elle épousa, en 1654, un prétendant choisi.
Dulaure relate d'affaire avec précision dans son 'Histoire de Paris', éd. de 1823, II, 401.
Court de marge inférieure sans perte de texte.
Moreau (‘Mazarinades’, II, n°1868) indique que "le seul exemplaire que j'ai vu est incomplet".

Réf.: 35471 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FAITS DIVERS - BANDITS DE GRANDS CHEMINS. Arrest de la Cour du Parlement, contre quatre vingt dix neuf accusez. Portant condamnation d'être rompus vifs, préalablement appliquez à la question ordinaire & extraordinaire, contre Philippe Nivet, dit Fanfaron, Pierre Baremont dit Nazareth, Jean Mancion dit l'Assemblée (...).
Paris, Imprimerie de Pierre Simon, 1729.
In-4, broché, 4 p. (lég. défraichi, 1 pet. gal. de ver).
Edition originale de l'arrêt rendu dans l'un des faits divers qui défraya la chronique du temps: la condamnation de Philippe Nivet et de sa bande de 99 bandits de grand chemin, hommes et femmes, accusés de multiples vols et assassinats, qui avaient sévi dans la région parisienne et dans le grand ouest.
Considéré par ses contemporains comme étant plus terrible que le célèbre Cartouche, Nivet bénéficia de la même aura dans l'imaginaire populaire de son temps, en tant que figure de bandit d'honneur et de redresseur de torts.
L'arrêt donne la liste de tous les condamnés. Les principaux inculpés seront "rompus vifs sur l'échafaud" place de Grève, en 1729, après avoir été soumis à la "question ordinaire et extraordinaire pour avoir révélation de leurs complices".
L'une des sources fondamentales dans cette affaire qui a donné lieu à plusieurs travaux historiques français et internationaux récents.

Réf.: 30463 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


FAITS DIVERS - PARRICIDE. Arrêt de la cour de Parlement, qui condamne François-Philippe Brunet, ouvrier en bas au métier et garçon domestique ; à être rompu vif et jeté au feu, pour assassinat commis en la personne de Frère Pierre Bigot, prieur-curé des Granges-Le-Roi et d'Anne Boujon, mère dudit Brunet. Du 5 janvier 1756.
Paris, P.G. Simon, 1756.
In-4, broché, 4 p.
Edition originale. François-Philippe Brunet, ouvrier en bas au métier est reconnu coupable du meurtre prémédité de sa propre mère et du frère Pierre Bigot curé de Granges-le-Roi (Essonne). Il est condamné à être soumis à la question "ordinaire & extraordinaire", conduit par le bourreau dans un tombereau d'immondices vers l'église de Granges-le-Roi pour y faire amende honorable, avoir le poing droit coupé et planté sur un poteau, être rompu vif "face vers le ciel" et brûlé.

Réf.: 32403 - Eur 250.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


FAITS DIVERS - VOL D'ENFANT. Arrêt de la cour du Parlement qui condamne Françoise Chabanoue au fouet, à la marque, au carcan, et à être détenue dans la maison de force de l'Hôpital général, pour avoir volé un enfant.
Paris, P.G. Simon, 1756.
In-4, broché, 4 p., auréole claire en coin.
Edition originale de ce fait divers devenu célèbre en son temps et qui fit jurisprudence. "Fille Repasseuse", Françoise Chabanoue est accusée d'avoir enlevé l'enfant de six mois de ses maîtres; elle est condamnée à être attachée au Carcan, battue & fustigée nue en public, marquée au fer rouge, emprisonnée puis bannie du royaume.

Réf.: 32400 - Eur 180.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


GIDE (André). L'affaire Redureau. Suivie de Faits divers. Documents réunis par André Gide.
Paris, Gallimard, 1930.
In-12, broché, 223 p.
Édition originale (Vaville, n° 288). Un des 50 exemplaires sur hors commerce numérotés sur alfa mousse (S.P. 14).
Bon exemplaire.

Réf.: 18877 - Eur 60.00
Ajouter au panierMettre dans le panier