English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

3 fiche(s) - Page 1


CONDILLAC (Etienne BONNOT, abbé de). Traité des Animaux, où, après avoir fait des observations critiques sur le sentiment de Descartes, & sur celui de M. de Buffon, on entreprend d'expliquer leurs principales facultés. On a joint à cet Ouvrage un extrait raisonné du Traité des Sensations.
Amsterdam et Paris, de bure & Ch. Ant. Jombert, 1755.
In-12, plein veau de l' époque, dos à nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre de maroquin rouge, vii, (1), 232 p.
Edition originale. Dans cette systématisation de son 'Traité des systèmes', Condillac réfute les doctrines de Descartes et de Buffon sur la psychologie animale et soumet à la même méthode empirique la question de l’origine des facultés chez les animaux. Il livre, en contrepoint, ses théories sur la place de l'homme, la supériorité de la raison, la connaissance de Dieu et la possession de la loi morale.
(Corpus Condillac, 01, p. 182. G. Kaucher, ‘Les Jombert’, n°206. Tchemerzine-Scheler, II, 480).
Petit accroc de papier en marge p. 77-78. Coiffes et coins usés, mors fendillés.

Réf.: 35615 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LA METTRIE (Julien OFFRAY de). Les Animaux plus que machines.
S.l.n.d. [1750]
In-16, broché, couverture papier marbré ancien, 77 p.
Edition à l’année de l’originale, tirage provenant des "oeuvres" de La Mettrie.
Le Mettrie composa cet essai en réponse au médecin allemand Balthasar Ludwig Tralles et à sa réfutation de ‘l’Homme machine’. "Il y indique encore plus nettement que son matérialisme n’est ni machinal ni épicurien mais un principe vital basé sur la science médicale" (cf. Ann Thomson, ‘La Mettrie ou la machine infernale’ Revue Corpus n° 5/6, La Mettrie, 1987, p. 15-26).
Réparation de papier à la page de titre sans perte de texte.

Réf.: 36642 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[BOUGEANT (Père Hyacinthe)]. Amusement philosophique sur le Langage des Bestes.
Genève, Pierre Goste & Compagnie, 1757.
In-12, cartonnage marbré (rel. moderne), (2) f., 79 p.
Edition à la date de l'originale. "Le père Bougeant, facétieux et sulfureux père jésuite, féroce antijanséniste, s’aventura sur ce terrain glissant. Son livre à la fois satirique et sérieux connut une vingtaine d’éditions. Dans cet ouvrage de vulgarisation qui mit toute la classe intellectuelle au courant du passionnant débat sur la nature de l’âme des bêtes, le père Bougeant réfute Descartes, révoque Saint Augustin et Malebranche, en accordant d’emblée aux animaux âme, intelligence, passions et sentiments, non sans ajouter que chaque peuple animal possède une langue que nous ne comprenons pas" (Swann Paradis, "‘Parle et je te baptise ! De l’âme des bêtes au siècle des Lumières", Collège Glendon, York U., p. 79 sq). L'auteur fut exilé à la suite de cet écrit.
(Stanislas de Guaïta, 576. Yves Plesssis, 'Biblio. de la sorcellerie', 264: "Célèbre ouvrage dans lequel 'il est question de l'incarnation des diables dans le corps des animaux").
Bon exemplaire.

Réf.: 12701 - Eur 120.00
Ajouter au panierMettre dans le panier