English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

291 fiche(s) - Page 1


RESTIF DE LA BRETONNE (Nicolas Edme) ou RETIF DE LA BRETONNE. Exceptionnel ensemble complet des cinq volumes des "Idées singulières" composés par Restif sur plus de vingt ans, en reliure uniforme de l'époque.
Bien complet de toutes les parties, de tous les faux-titres (rares), titres et catalogues des œuvres.
Au long de ces cinq volumes l'auteur soumet des projets de réformes créatives et radicales de la société et des moeurs, dans lesquels on a vu une ébauche d'organisation socialiste.
Parallèlement, Restif propose des perfectionnements de détails, s’attaquant à des problèmes qu’il essaie de résoudre en homme pratique autant qu'en philosophe des Lumières.
Selon les habitudes de l'auteur, l'ensemble est parsemé de digressions littéraires, saynètes ou récits libertins.
1- Le Pornographe, ou Idées d'un honnête-homme sur un projet de règlement pour les prostituées, Propre à prévenir les Malheurs qu'occasionne le Publicisme des Femmes: Avec des notes historiques et justificatives.
A Londres, chez Jean Nourse (...). Et se trouve à Paris, chez Delalain, 1769. (2) f. de faux-titre et titre, [-7], 368 p.
2- La Mimographe ou Idées d'une honnête-femme pour la réformation du Théâtre national.
A Amsterdam, chez Changuion. A La Haie, chez Gosse & Pinet, 1770. (2) f. faux-titre et titre, [-7], 466 p.
3- Les Gynographes, ou Idées de deux honnêtes-femmes sur un projet de règlement Proposé à toute l'Europe, pour mettre les Femmes à leur place, & opérer le bonheur des deux sexes (...).
A La Haie, chez Gosse & Pinet et Paris, Humblot, 1777. 2 parties en un volume, (1) f. de faux-titre, viij, 238 p. et [-239], 567, (1) p. (les 2 parties en pagination continue, les 2 pages de titre sont comprises dans la pagination).
4- L'Andrographe, ou Idées d'un Honnête-Homme, sur un Projet de Règlement, proposé à toutes les Nations de l'Europe, pour opérer une Réforme générale des mœurs, & par elle, le bonheur du Genre-humain. Avec des Notes Historiques et Justificatives. Recueillies par N.-E. Rétif-De-La-Bretone [sic], éditeur de l'Ouvrage.
A La Haie, Chés Gosse & Pinet, A Paris chés la d.me Veuve Duchesne & Belin & Mérigot-jeune [sic], 1782. 2 parties en un volume, (1) f. de faux-titre, 16, 202 p. et [-203], 475, (1) p. (les 2 pages de titre sont comprises dans la pagination).
5- Le Thesmographe, ou Idées d'un honnête-homme, sur un projet de règlement, Proposé à toutes les Nations de l'Europe pour opérer une Réforme générale des Loix. Avec des notes historiques.
A La-Haie, chez Gosse-Junior & Changuion, et se trouve à Paris, chez Maradan, 1789. 2 parties en un volume, 590 p., (1) f. de catalogue des œuvres de Restif (les 2 parties en pagination continue, faux-titre et 2 pages de titre inclus).

Ensemble de 5 volumes in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 faux-nerfs guillochés or ornés de compartiments entièrement dorés en arabesques, filets et palettes dorés en tête et pied, pièce de titre de veau, rouge et bronze, filets à froid en encadrement sur les plats, tranches jaspées (reliures uniformes).
1- Rare édition originale de premier tirage, avec le nom du libraire "Delalain" sur le titre. Par peur du scandale et de la censure, celui-ci ne voulut pas que son nom figurât sur cet ouvrage et le fit retirer des tirages suivants.
Vaste projet de réformes de la prostitution dans lequel Restif propose de créer une sorte d’ordre religieux consacré à Vénus. Les établissements ("Parthénions"), administrés par l’État, pourront contenir trente mille sujets qui composeraient la communauté (le "projet de règlement" en 45 articles figure aux p. 111-171).
"Ce projet est enchâssé dans un petit roman en forme de lettres (...). La seconde partie est remplie d’une érudition immense sur les lieux de débauche (...)" (Rives Childs, p. 16).
L’ouvrage inspira à Joseph II les règlements sur la prostitution qu’il appliqua dans ses États.
Exemplaire bien complet des 2 faux-titres ("Idées singulières", première / seconde partie), conforme à collation donnée par Rives Childs (n°VI, p. 210).
2- Édition originale. Restif travailla lui-même à l’impression de 'La Mimographe'. Il livre nombre de détails, sans doute réunis avec l’aide de son ami Nougaret, sur le théâtre de son temps, les acteurs et les actrices, le boulevard du Temple, etc., et réfute la lettre sur Rousseau sur les spectacles. Il y insère un essai pour "corriger les abus du théâtre", "vaste utopie qui engage tout le système éducatif et tout le système théâtral" (Martine de Rougemont), ainsi qu’un véritable traité d’art dramatique. Cet ouvrage ne fut jamais contrefait. (Rives Childs, n°VII, p. 215).
3- Édition originale. Restif soumet un vaste projet de réforme du statut des femmes et d’organisation de leur éducation, synthèse contradictoire, à son habitude, d’idées misogynes doublées d’intuitions révolutionnaires sur la condition féminine. L’ouvrage se termine par un dictionnaire des femmes célèbres. (Rives Childs, n°XVI, p. 245).
4- Édition originale, rare. La seconde partie possède sa page de titre propre. Restif avait d’abord annoncé cet ouvrage sous le titre de 'l’Anthropographe ou l’Homme réformé', titre qui se retrouve en tête du texte. "C’est le complément des 'Gynographes', l’homme et la femme ne pouvant être réformés l’un sans l’autre. Les journalistes n’ont point parlé de ce quatrième volume que l’auteur ne leur a encore point envoyé, mais il est bien supérieur aux deux premiers par l’importance de la matière" (cité par Rives Childs, p. 282). L’ouvrage commencé en 1776 et repris en 1780, fut achevé en 1781. C’est surtout dans 'l’Andrographe' que Restif a développé ses théories "socialistes". (Rives Childs, XXIV, p. 281).
5- Édition originale et unique ancienne de ce cinquième volet des "Idées singulières", le plus rare.
Commencé en novembre 1789 et achevé après la Révolution fin 1789, l’ouvrage s’ouvre par une adresse "Aux États-Généraux".
Il renferme l’exposé des projets de réformes politiques et sociales élaborées par Restif : législation civile et pénale (dont un projet d’unification européenne), divorce, urbanisme et police, réforme de la propriété et de ses abus, une étude sur les lois des différents peuples des quatre continents, économie politique et finances, prostitution, mendicité et assistance, colonisation et esclavage, un intéressant projet de coopératives ouvrières, etc. On trouve également de grands morceaux d’autopromotion : "Le sublime auteur des 'Nuits de Paris', des 'Contemporaines' (suit une bibliographie complète de ses œuvres)" (p.482).
À son habitude, Restif insère deux pièces de théâtre: "Le boule-dogue..." et "l’An deux mille", autres hymnes de louanges à lui-même.
La première partie s’achève p. 156. Elle est suivie du titre de la deuxième partie en pagination continue. Bien complet du faux-titre "Idées singulières" et du dernier feuillet contenant le catalogue des œuvres de Restif (2 pages). (Rives Childs, n°XXXVII, p. 313).
Les cinq volumes en reliure uniforme de plein veau de l’époque comportant quelques petites différences d’ornementations. Traces de restauration aux reliures.
Les volumes sont tous complets de toutes leurs parties, de l’ensemble des faux-titres, titres et catalogues des œuvres, état rendu rare par les pratiques fantaisistes de l’auteur lui-même qui participa à l’impression de plusieurs de ces volumes et par les aléas de leur diffusion.

Réf.: 37303 - Eur 8500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). Emile, ou de l'éducation.
La Haye, Jean Néaulme, 1762.
4 volumes in-8 (196 x 119 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs ornés compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, coiffes et coupes filetées, tranches rouges. Tome I : (1) f., viii, (2), 466 p., (5) p. de privilège et errata - Tome II : (2) f., 407 p. - Tome III : (2) f., 384 p. - Tome IV : (2) f., 455 p., 5 planches par Eisen gravées par Le Grand, de Longueil et Pasquier.
Véritable édition originale de premier tirage conforme à la description donnée par J.-A. McEachern (1A) et par Gagnebin (IV, p. 863, n° 1), avec l’adresse de La Haye, le privilège en hollandais et le second errata en fin du premier volume. 5 planches par Eisen gravées par Le Grand, de Longueil et Pasquier.
Quelques petits défauts de papier dont un manque sans perte de texte en marge du dernier f. du T.I, auréole sur le premier plat du tome I, quelques rares rousseurs éparses.
Bel exemplaire, grand de marges, imprimé sur beau papier, dans sa première reliure, très bien conservé sans restauration.

Réf.: 37472 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VOLTAIRE. Le Micromégas.
A Londres [i.e. Paris, Michel Lambert, 1752].
In-12 (78 x 138 mm), plein veau blond marbré, dos à nerfs guillochés or, garni de compartiments fleuronnés et cloisonnés, filets à froid d'encadrement sur les plats, roulette sur les coupes (rel. du XIXe dans le goût de l'époque), (1) f. de titre gravé, 92 p.
Edition originale du chef d'oeuvre de Voltaire, exemplaire de premier tirage, reconnaissable à l'absence de cartons aux feuillets paginés 69-70 et 83-84.
(Bengesco, 1429. Le Petit, 545. Voltaire à la BN, n°2902. Wade, n°1).
Relié avec :
1 - SAXE (maréchal, comte de). Traité des Légions, (…). La Haye, Aux Depens de la Compagnie, 1753. (1) f., 152 p., 3 planches dépl. h.-t. (cachet au titre, qqs notes et soulign. au crayon).
Edition à la date de l'originale de ce traité attribué par l'éditeur au maréchal de Saxe, dont l'auteur véritable serait le comte d'Hérouville (1713-1782), militaire de carrière, membre de plusieurs académies.
2 – [VOLTAIRE]. La Querelle. S.l.n.d. [1753]. vii, 60 p. Recueil qui contient: "Précis" -- "Extrait des Oeuvres de M. de Maupertuis" (…) [par Voltaire] -- "Lettre de M. de Voltaire à M. Koënig. A Postdam…" (Besterman, 4449) -- "Reponse d'un academicien de Berlin à un academicien de Paris (…)" [datée de Berlin, 18 sept. 1752, par Voltaire. (Besterman, 4395) -- "Diatribe du Docteur Akakia medecin du pape; Decret de l'Inquisition (…)" sous page de titre propre à l'adresse: "Rome. 1753" – "Jugement des professeurs du college de la Sapience". (Bengesco, 1621 et 1624 notes).
3 – [VOLTAIRE]. Defense de milord Bollingbroke : par le docteur Good Natur'd Vellvisher (…).. S. l., Novembre 1752. [39]-60 p. (Bengesco, 1622 notes).
Provenance: André Marie Jean Jacques Dupin (1783-1865), avec son grand ex-libris armorié, lithographié par Janson. Dit "Dupin aîné", célèbre avocat, magistrat et homme politique, il joua un rôle décisif dans l'histoire politique et économique de la France de la période.
Bel exemplaire, très frais, très bien relié.

Réf.: 37584 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MONTESQUIEU (Charles-Louis de Secondat, baron de)]. De l'Esprit des Loix ou du Rapport que les loix doivent avoir avec la Constitution de chaque gouvernement, les moeurs, le climat, la religion, le commerce, &c. à quoi l'auteur a ajouté des Recherches nouvelles sur les Loix Romaines touchant les Successions, sur les Loix Françoises, & sur les Loix féodales.
Genève, Barillot, & Fils, s.d. [Paris, Durand, 1748].
2 volumes in-4, plein veau fauve, dos à 5 nerfs guillochés or garnis de caissons ornés alternativement d’une hermine et d’une macle d’or, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux et bronze, palettes en têtes et pieds, roulette sur les coupes, dentelle intérieure (reliure de l'époque), (2) f., (4), xxiv, 522 p., (2) p. d'errata, v° blanc et (2) f., xvi, 564 p., qqs auréoles claires et qqs rousseurs.
Premier tirage de la seconde édition, imprimée clandestinement à Paris par Durand en décembre 1748, un mois après l'originale, comportant l'errata en fin du premier tome.
"In many ways one of the most remarkable works of the eighteenth century" (PMM, n°197).
(C.P. Courtney, "L'Esprit des Lois" in: 'Le temps de Montesquieu', n°2 p. 78. Gébelin, n°2. A. Postigliola, 'Les premières éditions de l'Esprit des Lois', 48P. Tchemerzine-Scheler, IV, p. 930).
Provenance: de la bibliothèque de Charles de Rohan, prince de Soubise.
"Les livres du maréchal de Soubise étaient reliés par la plupart en veau fauve, sans arme, ornés simplement de mâcles et de mouchetures d'hermine couronnées, frappées alternativement entre les nervures du dos" (Oliver, Hermal, Roton, 'Reliures armoriées', pl. n°2034 et Guigard, II, p. 416).
Charles de Rohan, prince de Soubise (1715-1787), maréchal de France et ministre d'Etat, ami intime de Louis XV, fut également un bibliophile émérite du siècle des Lumières. Son hôtel parisien abrite aujourd'hui les Archives nationales, rue des Francs-Bourgeois.
La bibliothèque, considérable, augmentée de celle qu'il avait reçu en héritage de son oncle le cardinal de Rohan, a été dispersée en 1788 et rachetée en grande partie par le comte d'Artois qui la céda à la bibliothèque de l'Arsenal.
Cet exemplaire figure à l'inventaire de sa vente: 'Catalogue des livres imprimés de la bibliothèque de feu M. Le prince de Soubise', Paris, Leclerc, 1788, p. 126, n°1854.
Reliures habilement restaurées. Quelques auréoles pâles marginales au tome I, une tache d'encre (t.I, ii), quelques rousseurs et piqûres éparses.
Bon exemplaire.

Réf.: 36887 - Eur 3800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). 1- Les Confessions de J.J. Rousseau, Suivies des Rêveries du Promeneur Solitaire. Genève, [Société Typographique], 1782. (4), 471 p. et (4), 279, (1) p. et 300 p., 2 bandeaux historiés.
2- [Les Confessions de J.J. Rousseau]. Second supplément à la collection des œuvres de Rousseau (…). Tome premier [second]. Genève, s.n [Barde et Manget], 1789. [2-], 439 p. et [2-], 403 p.
(ENSEMBLE COMPLET EN EDITION ORIGINALE - COMPLETE SET OF ALL PARTS IN FIRST EDITION).

4 volumes in-8, plein veau porphyre de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux et vert bronze, double filet en encadrement sur les plats, filet sur les coupes, tranches rouges.
Edition originale des deux parties de l’autobiographie de Rousseau, formant son ensemble complet en douze livres, réunies à l’époque en reliure uniforme.
La publication en fût entièrement posthume: 1782 pour la première partie et 1789 pour la seconde.
1- Edition originale de premier tirage (dite "à gros caractères") comprenant les six premiers livres des 'Confessions' ainsi que les 'Rêveries du promeneur solitaire'. (Dufour, I, n°340. Gagnebin, n°1, p. 1889).
2- Edition originale de la seconde partie des ‘Confessions’ constituée par les livres VII à XII. Parue comme "second supplément" à la "collection des œuvres", cette seconde partie a été imprimée par Barde et Manget à Genève et publiée par Pierre Moultou, fils aîné de Paul-Claude, ami et exécuteur littéraire de Rousseau. (Dufour, I, n°341. Gagnebin, n°3, p. 1893).
Sur les conditions de publication, cf. R.-A. Leigh, 'Unsolved Problems in the Bibliography of Rousseau', p.133-137 et Calemard, ‘L'édition originale des 'Confessions', p. 85 à 89.
2 feuillets inversés (in ‘Rêveries’, p. 289-292). Petites taches, auréoles claires et légères rousseurs éparses. Traces de restaurations anciennes à la reliure.
, très bon exemplaire, bien relié à l’époque.

Réf.: 37167 - Eur 3800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DELAMARE (Nicolas) ou LA MARE (Nicolas de). Traité de la police, où l'on trouvera l'histoire de son etablissement, les fonctions et les prerogatives de ses magistrats; Toutes les loix et tous les reglemens qui la concernent. On y a joint une description historique et topographique de Paris, & huit plans graves, qui representent son ancien Etat & ses divers accroissemens. Avec un recueil de tous les statuts et reglemens des six corps des marchands, & de toutes les Communautez des Arts & Métiers [Tome I, II & III]. [Continuation du Traité de Police (...): De la Voirie (...). Tome IV].
Paris, Michel Brunet [puis Jean-François Hérissant], 1719-1738.
4 forts volumes in-folio (420 x 253 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs cloisonnés et fleuronnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, roulettes dorées sur les coiffes et les coupes, tranches rouges, 10 planches gravées hors texte.
Seconde édition augmentée pour les deux premiers tomes - édition originale pour les deux suivants - de ce monumental ouvrage, le premier traité méthodique sur la "police", comprise dans son premier sens: l’administration et le gouvernement de la cité. Il est accompagné d’un très important appareil de documents, qui en fait une source fondamentale sur le sujet et pour l’histoire de Paris en général.
L'illustration se compose de 10 planches dépliantes gravées en taille douce, dont 9 plans de Paris ainsi que d’un plan des fontaines parisiennes, une grande vignette aux armes de Louis XV sur le titre, une vignette en tête de la dédicace par Audran, une belle initiale ornée en début de dédicace et plusieurs vignettes en-tête et initiales sur cuivre.
Composé par le célèbre premier lieutenant général de police de Paris, Nicolas Delamare (1639-1723), ce traité avait été voulu par Guillaume de Lamoignon, premier président au parlement de Paris, et encouragé par Nicolas de La Reynie, lieutenant général de police, ainsi que par Étienne Baluze, qui ouvrit, à l’auteur, la riche bibliothèque de Colbert.
Il présente le détail de l’ensemble des "matières de police" qui comprenaient notamment la religion, les mœurs, l'assistance aux pauvres, mais aussi la voirie, l'approvisionnement, la réglementation des métiers, et, bien entendu, la "sûreté".
Le cinquième livre, le plus important et le plus long, est entièrement consacré aux dispositions, lois et règlements concernant le ravitaillement de Paris, les vivres et les denrées (blé et grains, pain, viandes et gibiers, poissons, œufs, beurre et fromage, fruits et légumes, vin, bière et boissons diverses, bois, charbon, etc., etc.), ainsi qu’à l’ensemble des métiers et activités qui s'y rapportent.
Le sixième livre, "De la voirie", a été publié après la mort de l'auteur par son collaborateur Anne Lecler du Brillet, procureur du roi à l'Amirauté.
(Bourgeois & André, 338. Brunet, III, 785. Goldsmiths'-Kress, 5515.2-1 suppl. Le Clère, 278 et 586. Lacombe, ‘Catalogue de la bibliothèque’, 2274).
Des accidents à la reliure: défauts aux mors, coiffes et coins, épidermures. Quelques rares auréoles claires éparses.
Intérieur très frais, exemplaire solide, relié à l’époque.

Réf.: 37169 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MIRABEAU (Victor Riqueti, marquis de)]. Lettres sur la législation, ou l'Ordre légal, dépravé, rétabli et perpétué, par L.D.H. [L'Ami Des Hommes].
Berne, Société typographique, 1775.
3 volumes in-12, plein veau porphyre de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, triples filets d'encadrement dorés sur les plats, pièces de titre et de tomaison de veau bronze, tranches jaspées, (4), lii, 379 p.; (4) p. 380 (verso) à 885 p. et (4), 564, (4) p.
Première édition complète de cette oeuvre qui s'impose comme "l’expression la plus large du projet physiocratique".
D’abord publiée sous forme de 18 lettres dans les ‘Ephémérides du citoyen’ de septembre 1767 à juin 1769, elle est augmentée d'un avertissement de l'auteur en 52 pages.
Le marquis de Mirabeau tire les ultimes conséquences de la découverte de la "Science Economique" comme "science de l'ordre naturel" et élabore une synthèse générale de la physiocratie, tant du point de vue macro-économique, politique, social, que juridique.
En trois parties (I- Dépravation de l’ordre légal. II- Restauration de l’ordre légal. III- Stabilité de l’ordre légal), il pose les bases du "véritable ordre social" fondé sur une théorie rationnelle de l'ordre naturel, "dépravé", selon lui, au cours de l’histoire des sociétés humaines, et expose les moyens de sa restauration.
Une nouvelle définition de la propriété et le rôle central alloué aux propriétaires fonciers comme incarnation de l’État le conduisent à rejeter la tradition nobiliaire pour légitimer une représentation politique plus appropriée au nouvel ordre social.
Henri Ripert ('le marquis de Mirabeau, ses théories politiques et économiques’, Paris, 1901, p. 327 sq. et passim) accorde la plus haute importance à cet ouvrage pour l’histoire du mouvement physiocratique:
"Les physiocrates sont amenés à la conception de droits naturels, antérieurs à toute société, et dont la société doit assurer le respect, les droits de chacun à la propriété de sa personne, de ses objets et de son fonds. Les physiocrates ont ici, bien plus que les Philosophes, inspiré l'article 2 de la 'Déclaration des droits de l'homme', qui établit comme droits naturels et imprescriptibles de l'homme, la propriété, la liberté et la sûreté (...): le Marquis de Mirabeau dans ses 'Lettres sur la législation', s'attache à le construire de toutes pièces".
(Higgs, 6196. INED, 3201. Goldsmiths'-Kress, ‘Online catalogue’, n°11229.Tchemerzine-Scheler, IV, 756).
Petits accrocs aux coiffes et coins. Infirme déchirure sans perte aux 3 prem. feuillets.
Bel exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 35591 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MAISTRE (Joseph de)]. Considérations sur la France.
Londres [i.e. Neuchâtel, Louis Fauche-Borel], 1797.
In-8, cartonnage ocre de l'époque à la Bradel, pièce de titre de maroquin rouge, (2) f. de faux-titre et titre, iv, 242 p. [i.e. pour 246].
Edition originale de premier tirage d'une rareté longuement commentée par Monglond (in 'La France révolutionnaire et impériale'). Il n'en recensait alors qu'un unique exemplaire (conservé à la Bibliothèque de Genève). Entre-temps, un autre exemplaire a été acquis par la BnF.
Publiée, sous la fausse adresse de Londres, cette première édition se distingue par sa vignette de titre et sa pagination.
"C'est à Lausanne où il s'était retiré en 1793, que Maistre écrivit ces pages. Elles furent communiquées à l'imprimeur neuchâtelois Jacques Mallet du Pan. L'édition parut en avril 1797 et suscita d'emblée un vif intérêt" (M. Schlup, P.-Y. Tissot, 'Le Livre Neuchâtelois', n°43).
"Pour la première fois, dans la langue même des révolutionnaires, la pensée s'efforce de faire face à la radicalité de la Révolution (…). Ces 'Considérations' fondent la tradition de ce courant de pensée (…) qui rejette la Révolution tout entière, dans son principe comme contraire à la nature même de l'homme social et moral" (Pierre Manent, in 'Dictionnaire des oeuvres politiques', PUF, p. 501).
La portée et la descendance de cet ouvrage dans l'histoire des idées et de la vie politique française seront immenses.
(A. de Benoist, 'Bibliographie de J. de Maistre', A6. Monglond, IV, col. 6-11. Barbier, I, 713).
Quelques rares petites auréoles.
Très bon exemplaire, relié à l'époque, non rogné (190 x 112 mm).

Réf.: 37030 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CATHERINE II (impératrice de Russie)]. Instruction de sa Majesté Impériale Catherine II pour la Commission chargée de dresser le projet d'un nouveau Code de Loix.
A St.-Petersbourg, de l'Imprimerie de l'Académie des Sciences, 1769.
Grand in-8 (212 x 130 mm), plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, roulette au noir sur les coupes, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches marbrées, (2), 172, (3) p. de table et errata.
Rarissime "édition originale et seule complète" imprimée à Saint-Pétersbourg à l'Académie des sciences, non mise dans le commerce.
Cette 'Instruction préparatoire' ("Nakaz" en russe) a été composée par Catherine II en vue d'une refonte de la codification en Russie selon les principes inspirés de Montesquieu, de Beccaria et de l’idéal des Lumières.
"En mars-avril 1766 la première ébauche du code, composée en français, fut traduite en russe par les secrétaires de l’impératrice. Catherine continua son travail sur ce texte russe qui se transforma en version officielle de l’Instruction".
C'est à partir de cette version que Grigori Kozitski restitua cette 'Instruction' en français et qu'elle fut imprimée, dans cette version définitive, par l'Académie des Sciences à Saint-Pétersbourg en 1769.
Cf. Nadejda Plavinskaia, 'Catherine II ébauche le Nakaz', "Revue Montesquieu", (1998), 2, p. 67-88, et de la même auteure son édition critique de l'Instruction, Moscou, Monuments de la pensée historique, 2018.
(Catalog of Russica, I, 385. Camus-Dupin, 'Bibliothèque des livres de droit', n°3301).
Traces de restauration aux mors.
Provenances : Jean-Frédéric Kuhn (XVIIIe) avec son ex-libris gravé armorié. Franc-maçon, négociant de Strasbourg installé à Bordeaux, disciple direct de Pasqually qui l’aurait initié, il fonda la loge "L'Étoile Flamboyante aux Trois Lys" (1773) et initia le Prince Galitzine.
Autre ex-libris gravé : Carl Gustav Palm de Riga (début XIXe).
Bel exemplaire, très bien relié à l'époque, imprimé sur papier fort.

Réf.: 37429 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VOLTAIRE. Elémens de la philosophie de Neuton, mis à la portée de tout le monde.
Amsterdam, Etienne Ledet & Compagnie, 1738.
In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné d'un décor de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filet d'encadrement à froid sur les plats, coupes et coiffes filetées, tranches rouges, (1) f., 399 p., (1) p. d'errata, planche allégorique gravée, portrait de Voltaire, 7 planches dont une dépliante, nombreuses figures in texte, vignettes.
Edition originale. Portrait de Voltaire et une planche allégorique (Madame Du Châtelet tient un miroir qui éclaire le visage de Newton), gravé par J. Folkema d'après Dubourg. Vignette de titre par Duflos, 27 vignettes et 22 culs-de-lampe gravés par L. F. Dubourg, J. Folkema, G. Kendet, F. M. La Cave, B. Picart et J. van Scley, 61 figures dans le texte, 7 planches gravées dont une dépliante.
"On ne comprendra ce texte qu'en le replaçant dans le combat que Voltaire mène dès son retour d'Angleterre contre le cartésianisme encore dominant en France (…). Il s'agit de gagner l'opinion au newtonianisme et de jouer contre le grand cartésien Fontenelle de ses propres armes. Aidé par Madame du Châtelet qui connaissait mieux que lui le corpus newtonien, Voltaire entreprit de rendre ‘la philosophie de Newton aussi intelligible qu'elle peut être pour ceux qui ne sont pas géomètres’" (‘Inventaire Voltaire’, Gallimard, 1965, p. 465).
Au fil de réédition, Voltaire apporta des modifications à cet ouvrage.
(Babson, 'Newton’, n° 120. Bengesco, II, 1570. 'L'oeuvre imprimée de Voltaire à la B.N.', 3744. Cohen, 1037 et supplément, 556).
Coins légèrement émoussés, petite galerie de vers sur les 3 premiers feuillets (1,5 cm) se prolongeant par un infime trou.
Ex-libris gravé armorié "De la bibliothèque de M. de Gourgue" (XVIIIe siècle).
Bel exemplaire.

Réf.: 37730 - Eur 2500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). Collection complete des oeuvres de J. J. Rousseau, citoyen de Genève.
[Kehl], Imprimerie de la Société littéraire typographique, 1783-1789.
34 volumes in-12, plein veau porphyre de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de caissons fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin vert et rouge, triple filet doré en encadrement des plats avec fleurons d'angles, coupes filetées, roulette intérieure, doré sur tranches.
Belle édition, imprimée avec soin par Beaumarchais à Kehl, simultanément à celle des oeuvres de Voltaire, au moyen du matériel typographique de l'imprimeur Baskerville de Birmingham auquel a été également empruntée le procédé de fabrication du papier.
Comprend : I-II : Politique. III-VI : Nouvelle Héloïse. VII-X : Émile. XI-XIV : Mélanges. XV : Théâtre et poésie. XVI : Musique. XVII-XVIII : Dictionnaire de musique. XIX-XXII : Mémoires. XXIII : Pièces diverses. XXIV : Lettres. XXV-XXX : Supplément. XXXI-XXXIV : Second supplément.
19 planches de musique gravée (aux tomes XV à XVIII) et 6 planches.
Provenances: le maréchal Soult (avec son ex-libris armorié gravé) et le baron René Reille (avec son ex-libris cacheté). Ce dernier avait épousé la petite fille du maréchal Soult en 1860.
Quelques accrocs, épidermures et petits défauts à la reliure.
Bon exemplaire, ensemble décoratif en reliure uniforme, bien relié à l'époque et imprimé sur papier vergé, très frais.

Réf.: 37781 - Eur 2500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FRANKLIN (Benjamin), DALIBARD (Thomas François) traducteur. Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique (...); & communiquées dans plusieurs Lettres à M.P. Collinson de la Société Royale de Londres. Traduites de l'Anglois.
Paris, Durand, 1752.
In-8, plein veau vert bronze de l'époque, dos lisse richement orné d'un décor de compartiments garnis alternativement d'une large résille et de fleurons dorés, filets et palettes dorés, titre doré, tranches mouchetées, 24, lxx, (10) p., 222, (30) p. de table et errata, une planche dépliante.
Première édition française, traduite sur l’originale parue à Londres l’année précédente par François-Thomas Dalibard à la demande de Buffon, illustrée d’une planche hors texte présentant dix figures gravées sur cuivre.
Ce recueil, qui contient le premier exposé de la véritable nature physique de l'électricité, a été constitué par Peter Collinson à partir des lettres que Benjamin Franklin lui avait expédiées.
Il est précédé d'une "Histoire abrégée de l'électricité" à pagination propre, écrite en partie par Dalibard et empruntée, pour le reste, à une dissertation faite en 1748, pour l'Académie de Bordeaux, par M. de Secondat, fils de Montesquieu.
Le traducteur, le naturaliste François-Thomas Dalibard (1709-1799), apporta lui-même la première preuve expérimentale de la présence d'électricité dans les nuages orageux lors d'une expérience en date du 10 mai 1752, tandis que Franklin fit son expérience en septembre 1752.
Il eut, en outre, l'idée de remplacer le paratonnerre cerf-volant de Franklin par une barre de fer de 50 pieds.
"The most important scientific book of eighteenth-century America" ('Printing and the Mind of Man', n°199) et "Franklin's most important scientific publication" (Norman, I, p. 299).
La publication de cette édition française contribua amplement à la diffusion des théories et des découvertes de Benjamin Franklin sur l'électricité à travers l'Europe.
(Ford, 'Franklin Bibliography', p 43. Dibner, n°57).
Quelques infimes accrocs aux plats. Les fautes signalées dans l'errata ont été corrigées à la plume par un contemporain.
Très bon exemplaire, assez grand de marges, dans une reliure de veau vert de l'époque.

Réf.: 37420 - Eur 2200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis), SHAFTESBURY (Anthony Ashley, comte de)]. Principes de la philosophie morale ; ou Essai de M. S*** [SHAFTESBURY] sur le mérite et la vertu. Avec Réflexions.
Amsterdam, Zacharie Chatelain, 1745.
In-8, plein veau acajou moucheté de l'époque (164 x 105 mm), dos à 5 nerfs richement orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filet à froid en encadrement des plats, filet doré sur les coupes, tranches rouges, xxx, 297 p., (1) bl., (9) p. de table et errata, (1) p. bl., (1) f. bl., 2 planches gravées hors texte.
Edition originale du premier essai philosophique du jeune Diderot, illustrée de 2 planches gravées hors texte, 1 fleuron et 2 vignettes de Durand gravés par Fessard.
"Cet exercice auquel se livra Diderot sur un original anglais fut davantage une paraphrase qu'une traduction. C'est un travail fort important pour saisir l'évolution de sa pensée. Il s'agissait de 'An Inquiry concerning Virtue and Merit de Lord Shaftesbury' (...). Il y avait quelque danger à présenter au public français, un ouvrage qui affirmait aussi franchement l'existence d'une morale naturelle, indépendant des sanctions d'une religion ou d'une Eglise données" (Wilson, ‘Diderot’, p. 44).
Sur cet ouvrage capital "pour saisir l'évolution de la pensée de Diderot", cf. A. Wilson, p. 43 sq. et Venturi, 'La jeunesse de Diderot', passim.
(Adams, PY1. Cohen, 306. Tchemerzine-Scheler, II, 916).
Quelques petites rousseurs. Petit ex-libris effacé au titre.
Bel exemplaire, très frais, grand de marges (164 x 105 mm), dans sa première reliure de veau moucheté.

Réf.: 14370 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis)]. Lettre sur les sourds et muets, A l'Usage de ceux qui entendent & qui parlent. Avec des additions (...).
S.l.n.e. [i.e. Jean-Baptiste Bauche fils], 1751.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filets à froid en encadrement sur les plats, tranches rouges, x, 400 p., (1) f. de faux-titre, (12) p. d'errata et de table, 5 planches gravées hors texte, imprimé sur papier fort.
Rare exemplaire de l’édition originale dans un tirage qui fournit le "stade ultime du texte" (Adams).
L'exemplaire est en tout point conforme à celui décrit par Lucien Scheler dans ses augmentations à Tchemerzine (II, p. 929, n°2).
Il est augmenté, sans interruption à partir de la p. 242, des ajouts donnés par Diderot et son éditeur aux cahiers de premier tirage, possède une page de titre recomposée pour l’occasion, 400 pages suivies d’un feuillet de faux-titre ("Additions pour servir d’éclaircissemens…"), d'une page d'errata et de 11 pages de table.
Les feuillets A2, D4, E1 et L5 sont cartonnés.
Le livre a été publié sans nom d’éditeur par Jean-Baptiste Bauche fils, avec la permission tacite de Malesherbes, nouveau et libéral directeur de la librairie, malgré que Diderot soit emprisonné à Vincennes sous le coup d’une lettre de cachet.
Diderot composa cet essai pour de réfuter les théories de l’abbé Batteux. Il y expose ses conceptions novatrices sur la formation du langage et annonce plusieurs de ses théories esthétiques notamment "le modèle idéal", "le sublime" ou "le spectateur de sang-froid", théories qu’il reprendra par la suite dans ses 'Salons' ou dans le 'Paradoxe sur le comédien'.
(Sur ce tirage peu commun voir Adams, LH4 notes et Tchemerzine-Scheler, II, 929).
Quelques infimes traces de restauration.
Ex-libris armorié "Anne Paul de Fontenay" gravé par Stallin et daté de 1751. Il devint lieutenant-général du bailliage d’Autun et premier maire de la ville à la Révolution.
Bel exemplaire, très frais, grand de marges (155 x 99 mm), imprimé sur papier fort, très bien relié à l’époque.

Réf.: 37431 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BETZKY (Ivan Ivanovitch) ou BETZKI, DIDEROT (Denis), CATHERINE II (impératrice de Russie). Les plans et les statuts, des différents établissements ordonnés par Sa Majesté Impériale Catherine II pour l'éducation de la jeunesse, et l'utilité générale de son empire. Ecrits en langue russe par Mr. Betzky & traduits en langue françoise, d'après les originaux, par M. Clerc (...).
Amsterdam, Marc-Michel Rey, 1775.
2 tomes reliés en un volume in-4, demi-veau acajou, dos à 5 nerfs filetés or soulignés d'un jeu de filets dorés, tranches rouges (rel. moderne dans le goût de l'époque), vi, (2), 160, 42, (2) p., frontispice, 1 tableau dépliant, 3 grands plans dépliants (en fin) et (2) f., 160 p., frontispice, 2 planches et 3 tableaux dépliants.
Première édition ornée d'une belle illustration gravée sur cuivre de 4 planches allégoriques dont 2 en frontispice, 3 plans dépliants de la "Maison des Enfants trouvés" (en fin de volume), 66 grandes vignettes dans le texte, ensemble réalisé principalement par des artistes russes à l'exception de quelques vignettes de Picard, ainsi que de 4 tableaux dépliants.
En relation étroite avec le cercle des Encyclopédistes, conseiller de Catherine II en matière d’éducation et directeur des Bâtiments impériaux, Ivan Betzky composa ce vaste et ambitieux plan de réformes de l’éducation et de l'enseignement en Russie.
D’inspiration philanthropique, le projet envisage aussi bien les aspects théoriques, pratiques, que matériels (architecture) et s'étend à toutes les classes de la population, de la prise en charge des enfants abandonnés à la formation des élites intellectuelles du pays.
L’ouvrage contient une large introduction et des "Réflexions sur l’Education des Demoiselles" par le traducteur Nicolas Gabriel Le Clerc et se conclut par une "Addition de l'éditeur, M. D****" (Diderot).
Diderot, dont l’influence se fait ressentir tout au long de cet ouvrage, avait été enthousiasmé par le projet. Il supervisa cette traduction et y ajouta des commentaires (cf. George Dulac, 'Diderot éditeur des plans et statuts des établissements de Catherine II', in : 'Dix-huitième siècle', 16, 1984, p. 323-344).
(Adams, 'Bibliographie de Diderot', II, PV1 p. 360-361. Cat. Russica de la librairie impériale publique de Saint-Pétersbourg, I, 1200).
Bel exemplaire, bien relié, très frais, texte et illustrations parfaitement conservés sans rousseurs ni défauts.

Réf.: 37561 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ALEMBERT (Jean Le Rond d'). Oeuvres philosophiques, historiques et littéraires (...).
Paris, Jean-François Bastien, An XIII (1805).
18 volumes in-8, plein veau raciné de l'époque, dos lisses ornés d'un décor consulat de compartiments entièrement garnis d'une résille et palettes dorées, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux et bleu, roulette d'encadrement sur les plats, filets dorés sur les coupes, portrait gravé de l'auteur en frontispice et une planche dépliante.
Première édition collective complète des œuvres de d’Alembert, qui demeurent une source importante pour les toutes les éditions postérieures.
"[Ces œuvres de d’Alembert] que le libraire-imprimeur Jean-François Bastien fit paraître à Paris en 18 volumes, tous datés de 1805, se voulaient une édition soignée : une partie du tirage s’est faite sur papier vélin ; un portrait gravé de D’Alembert est placé en frontispice du tome I ; en tête de l’ouvrage figurent les notices autobiographiques de l’auteur et divers textes biographiques, signés de La Harpe, de Marmontel et de Condorcet. Le titre rappelle celui des 'Mélanges' publiés par D’Alembert de son vivant, mais la distribution des matières a été réorganisée et Bastien n’a pas manqué d’incorporer à cette première édition complète (ainsi qu’il la qualifie lui-même dans sa dédicace) les textes publiés en dehors des Mélanges avant et après la mort de l’auteur" (Irène Passeron, 'Les œuvres complètes de d’Alembert', Introduction, p. xxxiv-xxxvii).
Bien complet de la planche dépliante "Système figuré des connoissances humaine" avec son explication.
(Brunet, II, 471. France littéraire, I, 27. Cioranescu, 7499).
Accidents aux reliures et accrocs, sinon exemplaire solide, intérieur frais.

Réf.: 22915 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA METTRIE (Julien Offray de)]. L'Homme Machine.
Leyde, De l'Imp. d'Elie Luzac Fils, 1748.
In-8 (95 x 160 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, garni de caissons richement fleuronnés et cloisonnés, triples filets d'encadrement dorés sur les plats, filets sur les coupes, roulette sur les chasses, tranches rouges, (1) f. de titre, 148 p.
Edition à la date de l'originale qui renferme en tête un avertissement de l'éditeur qui donne des informations sur les conditions de publication de ce brûlot, ainsi qu'une dédicace à Haller.
Cette édition, donnée comme "très rare", est considérée comme l'originale par René Paquet ('Essai sur La Mettrie', p. 187).
Le plus célèbre et le plus scandaleux des traités de La Mettrie dans lequel il livre ouvertement les fondements de sa doctrine radicale athée et d'un matérialisme biologique intégrale.
"Le premier philosophe français d’envergure à défendre la thèse du matérialisme. Non seulement il coalisa contre lui philosophes et théologiens, mais les philosophes matérialistes qui lui succédèrent avaient coutume de prendre à partie sa philosophie prétendument favorable à la 'débauche' (…). Les vastes synthèses esquissées par d’Holbach ou Diderot auraient été difficilement concevables sans ce génial précurseur. La biomécanique du XXIe s. et les ingénieurs travaillant à la réalisation de l’interface homme-machine ne peuvent que rendre hommage aux intuitions lamettriennes" (Christophe Paillard, "Matérialisme des Lumières, 'L’homme-machine’", Notice introductive, Ferney-Voltaire, 2004).
('En Français dans le texte', n°151. Voir Garrison & Morton, n°586. Stoddard, n°33. Tchemerzine-Scheler, III, 949).
L'ouvrage est suivi de " Lettres critiques sur les lettres philosophiques de Mr. de Voltaire (…)", S.L., 1753, par David Renaud Boullier.
Provenance: "Alex. Greg. VICHET gravé par Jubert": Alexandre Grégoire de Vichet (1731-1799), Trésorier de France à Montpellier, en 1789 membre de l'Assemblée de la noblesse de Montpellier pour l'élection des députés aux Etats généraux.
Très bel exemplaire, très bien relié à l'époque, très frais, parfaitement conservé.

Réf.: 37565 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



COLAS (Jean-François) dit COLAS-GUYENNE. Le manuel du cultivateur dans le vignoble d'Orléans, utile à tous les autres vignobles du royaume (...).
Orléans, Charles Jacob, 1770.
In-8, broché, couverture de papier marbré tourbillon, xxiv, 207 p., (1) p. d'approbation et privilège, exemplaire entièrement non rogné, partiellement non coupé, tel que paru.
Edition originale de cet ouvrage que l'auteur, Jean-François Colas dit Colas de Guyenne (1702-1772), prévôt et chanoine de l'église royale de Saint-Aignan à Orléans, dédie au duc d'Orléans frère du roi.
L'auteur a l'ambition de renouveler le traité alors de référence 'Manière de bien cultiver la vigne (…) dans le vignoble d'Orléans' (1712), de Jacques Boullay, pour fournir un manuel plus précis, plus clair et moins polémique que son prédécesseur. Il envisage toutes les étapes de la production du vin, de la plantation de la vigne aux vendanges, puis expose "la manière de faire le vin, de le gouverner & de le vendre avec avantage" ("assortiment des raisins – Manière de les écraser – Du tems que le vin doit cuver – De la manière de gouverner le pressoir – Le vin nouveau" - Etc.).
Dans un "Avis préliminaire aux cultivateurs", l'auteur étudie les qualités personnelles essentielles que doit posséder le "bon vigneron".
(Herluison, 'Imprimeurs & libraires d'Orléans', n°431. Oberlé, 'Bibliothèque bachique de B. Chwartz', 2002, n°313. Simon, 'Bibliotheca gastronomica', 361).
Exceptionnel exemplaire, entièrement non rogné, partiellement non coupé, très frais, tel que paru sous sa première couverture de papier tourbillon de livraison.

Réf.: 37729 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA METTRIE (Julien Offray de)]. Histoire naturelle de l'âme, Traduite de l'Anglois de M. Charp, par feu M. H** de l'Académie des Sciences, &c. (BEL EXEMPLAIRE)
La Haye, Jean Neaulme, 1745.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, filet doré sur les coupes, tranches rouges, (2) f. de faux-titre et titre, (2) p. d'épître à Maupertuis, (6) p. de table et errata, 398 p.
Edition originale publiée clandestinement à Paris sous l'adresse factice de La Haye.
L'expression la plus radicale, en son temps, d'un matérialisme athée appuyée sur une théorie mécaniste du corps humain qui valut à l’auteur une réprobation universelle et les critiques de Voltaire et de Diderot.
"Apre critique de la morale et de la métaphysique traditionnelles tournée vers l'édification d'une philosophie biologique fondée sur un athéisme militant et un matérialisme mécaniste sans concessions" (A. Vartanian, ‘La Mettrie…’, "Annales. Économies, Sociétés", 1967, vol. 22, n°4, p. 923 sq.).
L'ouvrage fut saisi et condamné au feu par le Parlement de Paris, le 7 juillet 1746, en compagnie des 'Pensées philosophiques' de Diderot.
(Stoddard, n°18. Tchemerzine-Scheler, III, 946).
Quelques petites traces de restaurations.
Bel exemplaire, bien relié à l’époque, grand de marges.

Réf.: 20963 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[FONTENELLE (Bernard Le Bovier de)]. Théorie des Tourbillons cartésiens; avec des réflexions sur l'attraction.
Paris, Hippolyte-Louis Guerin, 1752.
In-12, plein veau moucheté de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, roulette sur les coupes, tranches rouges, xxxj, 215 p., (1) p. bl., (4) p. de table, approbation et privilège.
Rare édition originale et unique séparée du dernier ouvrage de Fontenelle, tentative désespérée pour soutenir la cosmogonie cartésienne contre le newtonianisme alors triomphant.
Fontenelle était âgé de 95 ans lorsqu'il publia ce traité probablement conçu autour de 1733.
Plus métaphysique que scientifique, la 'théorie des tourbillons cartésiens' justifiait l'héliocentrisme et attribuait le mouvement des planètes à des tourbillons d'éther emplissant l'espace. Elle permettait à Fontenelle de défendre une interprétation de l'univers accessible, à l'opposé d'une théorie newtonienne que les cartésiens jugeaient occulte et inintelligible.
La "préface de l'éditeur" est de Camille Falconet, médecin et physicien consultant du roi, ami de Malebranche et de l'auteur. Il livre une bonne synthèse du débat qui opposait newtoniens et cartésiens en France, ainsi que des enjeux scientifiques qui en résultaient.
Voir F. Grégoire, 'Le dernier défenseur des tourbillons: Fontenelle', in "Revue d'histoire des sciences" (1954, VII, 3, p. 220-246) et R. Locqueneux, 'Fontenelle et les tourbillons cartésiens à l'aube des Lumières', in "Sciences et techniques en perspective" (1999, 2.3, p. 447-80).
(CG, LIII, 294, n°221. Conlon, 'Siècle des Lumières', 52:629. France littéraire, III, 156).
Très bon exemplaire, frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 36445 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de). Sur les Fonctions des Etats-Généraux et des autres Assemblées Nationales.
S.l, 1789.
2 volumes in-8, brochés, couverture de papier marbré d’origine, pièces de titre manuscrites, 10 p., [-3], 196, 54 p. et 328 p. (titre inclus), 100 p., 7 tableaux dépliants hors texte, exemplaire entièrement non rogné.
Édition originale, remise en vente, sous un nouveau titre, de "Essai sur la constitution et les fonctions des Assemblées Provinciales", titre rendu caduc par l’appel à la convocation des États Généraux. Il est précédé d'un nouvel avertissement : "Lorsque cet ouvrage a été envoyé à l'impression, on avait lieu de croire que l'Assemblée des États généraux n'était pas très-prochaine...".
L'un des textes fondamentaux dans l'histoire politique française, aboutissement de l’idéal des Lumières, "l'ouvrage de Condorcet le plus important" (R. Badinter) et "le plus important de Droit constitutionnel qui ait été publié à cette époque et même depuis" (Allengry, 'Condorcet, guide de la Révolution Française', p. 26 et passim).
Dans cet ambitieux programme politique, économique et social visant à régénérer la France, l’Encyclopédiste livre la synthèse de ses travaux pluridisciplinaires et traduit en propositions, non seulement ses recherches de "mathématique sociale", mais aussi le résultat de quinze années d'expérience acquise lors de sa participation au ministère Turgot.
Il est à souligner que Condorcet est également ici l'un des premiers auteurs à réclamer le droit de vote politique pour les femmes, à ouvrir la question de leurs droits politiques, juridiques et sociaux et à réclamer des réformes concrètes quant à leur statut.
(Monglond, I, 82. Martin & Walter, I, 8112).
Rousseurs éparses.
Exceptionnel exemplaire tel que paru, entièrement non rogné, témoins conservés (144 x 212 mm).

Réf.: 37228 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[PIARRON DE CHAMOUSSET (C.H.)]. Plan d'une Maison d'association, dans laquelle au moyen d'une somme très-modique chaque Associé s'assurera dans l'état de maladie toutes les sortes de secours qu'on peut désirer.
S.l.n.d. [i.e. Paris, 1754].
In-4, cartonnage marbré à la Bradel de papier ancien (rel. Devauchelle), pièce de titre de veau bronze, 15, (1) p.
Edition originale. Magistrat à la Chambre des Comptes et philanthrope, Piarron de Chamousset (1717-1773) est considéré comme l'un des principaux précurseurs de la sécurité sociale et des systèmes assurantiels de santé.
Admiré par Voltaire et Rousseau, il consacra sa vie et sa fortune à l’amélioration des hôpitaux et des institutions d’assistance, ainsi qu’à l’élaboration de projets qui s’avéreront prophétiques.
L’auteur propose un "plan" d’associations de secours mutuels fondées sur un dispositif assurantiel où chaque travailleur ("associé"), moyennant une cotisation mensuelle proportionnelle à ses revenus, s’assurerait d’un secours médical de qualité, le même pour tous.
Il soumet également son modèle visionnaire des lieux de soins ("maisons d’association"): bâtiments spacieux et aérés, lits individuels, administration élective, pharmacie générale centralisée, constitution d’archives médicales, hiérarchisation et fonctions du personnel soignant : chirurgiens et médecins, choisis parmi les meilleurs, appelés à des visites périodiques des malades, internats pour les étudiants, etc.
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 54:941. Einaudi, 4434. INED, 3573).
Très bon exemplaire, frais, bien relié.

Réf.: 27573 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VILAIN XIIII (Jean Jacques Philippe, vicomte). Mémoire sur les moyens de corriger les malfaiteurs et fainéans à leur propre avantage et de les rendre utiles à l'Etat, Proposé à l'Assemblée des Députés par le Vicomte Vilain XIIII & présenté aux Corps & Administrations des Etats de Flandres au mois de Janvier 1775.
Gand, Pierre de Goesin, s.d. (1775).
In-4, demi-veau tabac moderne à coins, dos à nerfs fleuronnés, couverture papier marbré d’origine conservée, (6), 268 p., texte imprimé dans un encadrement rocaille, vignette de titre aux armoiries de la ville de Gand, bandeaux et culs-de-lampe, 4 doubles planches gravées par Bertaud de plans et vues des façades.
Très rare édition originale de cet ouvrage pionnier dans l’histoire de la réforme pénitentiaire, cité par M. Foucault dans ‘Surveiller et punir’ (p. 124-125).
Edité en vue d’être présenté aux Etats de Flandre, ce mémoire - "le premier jalon du grand système pénitentiaire" - est à l’origine de l’une des toutes premières institutions "modèles" de détention, sur un fondement alors révolutionnaire : la réhabilitation des condamnés par le travail.
Il devait constituer une source d’inspiration directe pour plusieurs générations de réformateurs jusqu’au XXe siècle, en Europe et en Amérique.
"La maison de force de Gand créée en 1775 par le vicomte J.-J.-P. Vilain XIIII était considérée comme La prison modèle, pour sa classification des détenus et son organisation industrielle. Son fondateur avait cherché à l'insérer dans l'économie régionale, de telle sorte que les délinquants puissent retrouver à leur libération des travaux semblables à ceux qu'ils avaient pratiqués pendant leur détention" (Cf. J.-G. Petit, ‘Les débuts de la manufacture carcérale’, Annales de Bretagne, 1990, vol. 97, n°97-3, p. 329-342).
Bourgmestre de Gand, puis grand Bailly, et conseiller d’Etat, le vicomte Jean Jacques Philippe Vilain IIII (1712-1777) était issu d’une ancienne famille belge.
Vignette de titre aux armoiries de la ville de Gand.
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 75:1743. J.-G. Petit,' Ces peines obscures', p. 163. Vander Haeghen, 'Bibliographie Gantoise', n°4551).
Très bon exemplaire, très frais

Réf.: 35376 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PEMBERTON (Henry), JONCOURT (Elie de) traducteur. Elémens de la philosophie Newtonienne (...). Traduit de l'anglois [par Elie de Joncourt].
Amsterdam et Leipzig, Arkstee & Merkus, 1755.
In-8, veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, xvi, 495 p., 12 planches dépliantes gravées, 17 bandeaux historiés gravés sur cuivre.
Edition originale de la traduction française, donnée par Élie de Joncourt.
Médecin et physicien, proche collaborateur et éditeur de Newton, Henry Pemberton (1694-1771) procure une synthèse claire et fidèle de la révolution newtonienne en matière de philosophie, de physique (loi de l'attraction universelle), d'astronomie, sur la lumière et les couleurs et les sciences de la nature.
Elaboré sous la supervision de Newton lui-même dans les derniers moments de sa vie, l'ouvrage contribua dans sa version anglaise, puis dans cette version française, à la diffusion et à la vulgarisation internationales de l'oeuvre du savant.
(Gray, 134. Wallis, 133. Manque à Babson).
Petits accrocs aux coiffes et coins. Mors légèrement fendillés.
Provenance: le duc d'Albret (Gascogne), XVIIIe siècle, avec son ex-libris gravé et armorié. Petit cachet sur le titre.
Bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 36821 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CHAVIGNY DE LA BRETONNIERE (François de)]. Vie voluptueuse entre les capucins et les nonnes par la confession d'un frere de l'Ordre.
Cologne, Pierre le Sincere, 1764.
Petit in-8, demi-maroquin noir à grands coins, dos à 5 nerfs orné de petits fleurons dorés entre-nerfs, titre doré, tranches marbrées (rel. fin XIXe), (1) f. de titre, (3), 63 p., 2 gravures dont une en frontispice.
Edition illustrée de deux planches: "la double face des moines" dissimulés sous des masques et une planche libre.
Sous prétexte de dénoncer "la vie hypocrite & scandaleuse de ces privilégiés", l’auteur, qui se donne comme observateur direct, relate les turpitudes et "passions infâmes" des capucins.
Fait inconnu des bibliographies et études spécialisées, ce texte reprend celui, très rare, de "Le capucin démasqué, ou le religieux dans son naturel" (1682) attribué à François de Chavigny de La Bretonnière (ca. 1652– ca.1705).
Moine de la Congrégation bénédictine de Saint-Maur, auteur de ‘La religieuse en chemise’, ‘Venus dans le cloître’ et ‘Le cochon mitré’, l’auteur s’était spécialisé dans les récits libertins anticléricaux. Soutenu par une ambition philosophique et politique qui annonçait les Lumières, il livrait une critique sévère des clôtures monastiques, qu'il présentait comme lieux de toutes les déviances et d'abus sexuels.
Cette édition est rare. Elle manque aux bibliographies spécialisées. Pour d’autres éditions cf. Dutel III, A-1167. Pia, ‘Livres de l’Enfer’, éd. 1998, n° 1520. ‘The Private Case’, n°1839-1841.
Quelques légères petites taches éparses, dont une marque sur une planche.
Bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 37181 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 |