English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

18 fiche(s) - Page 1


SCHOELCHER (Victor). Des colonies françaises. Abolition immédiate de l'esclavage.
Paris, Pagnerre, 1842.
In-8, demi-veau vert bronze de l'époque, dos lisse orné d'une large palette guillochée en place des nerfs et de triples filets dorés, xlviij, 443 p.
Édition originale de cet ouvrage qui "constitue une étape capitale autant pour l'histoire de l'abolition de l'esclavage que pour l'itinéraire personnel de Victor Schoelcher".
"Si, comme le disent les colons, on ne peut cultiver les Antilles qu’avec des esclaves, il faut renoncer aux Antilles. La raison d’utilité de la servitude pour la conservation des colonies est de la politique de brigands" (p. 382).
Victor Schoelcher entra dans la lutte contre l’esclavage dès la monarchie de Juillet. C’est au retour de son second voyage aux Caraïbes qu’il fit paraître cet essai.
"Rédigé à partir des informations collectées au cours d'un voyage aux Antilles de mai 1840 à juin 1841, alors que le mouvement abolitionniste était encore partisan d'un affranchissement graduel, ce texte apporte des arguments décisifs aux partisans de l'abolition immédiate; elle seule sauverait les colonies d'une nouvelle insurrection et serait en mesure de permettre l'intégration des nouveaux libres à la citoyenneté française" (CTHS, École nationale des Chartes en ligne).
Les pages 417 à 434 contiennent des “proverbes et locutions nègres“ en langue créole. Tableaux statistiques.
(Cf. En français dans le texte, 257. Ryckebusch, 7430. Sabin, 77745).
Les pages xlix-lij de la préface sont reliés après la p. xxiv.
Petit cachet ex-libris ancien.
Très bon exemplaire, grand de marges, frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 28047 - Eur 2500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MILLAR (John), SUARD (Jean Baptiste Antoine) traducteur.. Observations sur les commencemens de la société. Par J. Millar, Professeur à l'Université de Glasgow.
Amsterdam, Arkstée et Merkus, 1773.
In-12 (94 x 161 mm), plein veau havane moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons ornés d'un encadrement de doubles filets dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filet doré sur les coupes, tranches rouges (reliure anglaise de l'époque), xxiv, 423 p.
Première édition française de 'Distinction of Ranks in Society' (1771), traduit par J.-B. Suard, le principal ouvrage de John Millar, qui ne sera réédité qu'une seule fois en français (en 1778).
Une partie du tirage de la même édition porte le titre de 'Observations sur la distinction des rangs de la société'.
Membre de l'école écossaise, élève puis protégé d’Adam Smith, Millar devint avocat et son enseignement à Glasgow remporta un succès considérable.
L’ouvrage, qui défend la thèse que les lois fondamentales qui régissent les sociétés reposent sur des facteurs économiques et non politiques, est considéré de ce fait comme l’un des textes précurseurs du matérialisme historique prémarxiste.
D'importantes pages plaident pour l'égalité entre femmes et hommes, pour l'abolition de l'esclavage, ou la nécessité d'améliorer les conditions de travail des plus défavorisés. Millar se prononce également en faveur de l'indépendance américaine et de la démocratisation du système politique français.
Selon Jean Mondot ('Diderot-Raynal et les Lumières écossaises', In "Lumières", 2004, n°3, p. 57), "ce livre constitue la référence principale d'après laquelle Diderot-Raynal composeront leur histoire de l'esclavage".
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 73:1070. France littéraire, VI, 131. I.E.S.S., X, 348-349).
Bel exemplaire, très frais, grand de marges, bien relié à l'époque.

Réf.: 37747 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DESTUTT DE TRACY (Antoine Louis Claude). Opinion de M. de Tracy, sur les affaires de Saint-Domingue.
[Paris, Imprimerie de Laillet, 1791].
In-8, cartonnage de papier marbré saumon à la Bradel, pièce de titre de maroquin bordeaux, 23 p. titre compris, non rogné.
Edition originale de l’une des premières publications du futur chef de l'Idéologie, le discours qu’il prononça à la tribune le 23 septembre 1791. Élu aux États généraux par la noblesse du Bourbonnais, Destutt de Tracy avait été l’un des premiers de son ordre à se rallier au Tiers Etat. Il livra cette "opinion" à la fin de son mandat de député, au moment où l'Assemblée constituante allait être remplacée par la Législative.
Après un préambule où il prend la prend la précaution de se démarquer de la "Société des Amis des noirs" et de Brissot, Destutt dresse un état des relations entre la France et les colonies aux premiers mois de la révolution et examine les conséquences du décret du 28 mars 1790 qui écartait les colonies du droit métropolitain, créaient des assemblées coloniales et confirmait l'esclavage. Il s’élève contre les prétentions des colons blancs de Saint-Domingue "à être les maîtres de l'île" et rejette les compétences de l’assemblée coloniale en matière de statut des "personnes non libres". Mettant en avant des arguments moraux, il tente également de convaincre par des arguments stratégiques: "les gens de couleur tirés par nous de l'oppression seront nos alliés naturels, il n'est ni juste ni politique de les abandonner (…). Est-ce bien sérieusement que 24 000 blancs établis à Saint-Domingue, haïs de 20 000 mulâtres qu'ils oppriment, embarrassés de 400 000 esclaves dont ils sont condamnés à redouter éternellement le moindre mouvement…" (p. 20).
(Max Bissainthe, 5468. Sabin, 96414).
Bel exemplaire, très frais, entièrement non rogné, témoins conservés.

Réf.: 37255 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BARNAVE (Antoine). Rapport fait à l'Assemblée Nationale, le 8 mars 1790, au nom du Comité des Colonies.
Paris, Imprimerie Nationale, 1790.
In-8, broché, couverture papier moderne, tranches rouges, 24 p.
Edition originale de ce rapport historique dans lequel Barnave résume les fondements de la politique coloniale de la Constituante: accorder une large marge d'initiative aux Assemblées coloniales, en particulier sur la question du maintien ou de l'abolition de l'esclavage, tout en affirmant que les colonies sont partie intégrante de "l'Empire français".
Contient, en fin, le projet de décret de Barnave qui fut adopté sans changement. (Cf. analyse in Pluchon, 'Histoire de la colonisation française', p. 816 sq.).
(Martin & Walter, 1750).
Très bon exemplaire, très frais, entièrement non coupé.

Réf.: 13233 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



REVOLUTION FRANCAISE - SAINT-DOMINGUE. 1- Adresse des membres de l'Assemblée provinciale du Nord de Saint-Domingue, à l'Assemblée Nationale, séante à Paris (...). Séance du soir, 13 octobre 1790. Paris, Imprimerie Nationale, 1790. 7 p.
2- Lettre des députés de la province du Nord de Saint-Domingue, à Messieurs les citoyens des districts de Port-au-Prince. Séance du 13 octobre 1790. Paris, Imprimerie Nationale, 1790. 6 p.

2 pièces réunies en un volume in-8, broché, couverture papier fort (rel. moderne).
1- Edition originale. Les députés du Nord de Saint-Domingue rendent compte, devant l'Assemblée Nationale, des événements insurrectionnels dont ils ont été les témoins. Ils critiquent l'autonomie accordée par Barnave aux Assemblées coloniales et donnent l'assurance de leur propre loyalisme à l'égard du gouvernement français. Signé nommément par les députés dont De Pont-Levoye, "pour le corps des nègres libres".
(Manque à Martin & Walter).
2- Edition originale. Les députés du nord de Saint-Domingue justifient la dissolution du parlement de Saint-Marc et la répression qui suivirent ses velléités d'indépendance. Ils conjurent leur voisin de retourner dans le giron de la métropole. Signé nommément par les députés du Nord de Saint-Domingue: Bouyssou, Gauvain, Couet de Montarand, Chesneau de La Mégrière. Egalement Hardivillier "pour le corps des mulâtres", De Pont-Levoye, "pour le corps des nègres libres".
(Sabin, 75144. Martin & Walter, 'Anonymes', 16330).
Bon exemplaire, très frais.

Réf.: 20153 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


STAEL HOLSTEIN (Auguste-Louis de). Oeuvres diverses (...), précédées d'une notice sur sa vie et suivies de quelques lettres inédites sur l'Angleterre.
Paris, Treuttel et Würtz, 1829.
3 volumes in-8, demi-basane de l'époque, étiquettes de bibliothèque, (4), cviij, 294 p.; (4), 334 p. et (4), iv, 336 p.
Première et unique édition posthume des oeuvres du fils de Madame de Staël et petit fils de Necker. Le premier volume est précédé d'une biographie de l'auteur par sa soeur Albertine de Staël-Holstein, duchesse de Broglie. Il contient différentes pièces, dont celles qui accompagnèrent sa candidature à la Chambre, ses notices et préfaces aux éditions des oeuvres de Madame de Staël, plusieurs pièces de "propagande protestante" et ses interventions, pétitions et documents visant à l’abolition de l'esclavage accompagnés de gravures dans le texte (vue de navire négrier en coupe, chaines et garrots). Le deuxième volume contient la "Notice sur Necker"; le troisième les "Lettres sur l'Angleterre".
(France littéraire, IX, 254-255. Dictionnaire historique et biographique de la Suisse, VI, p. 312).

Réf.: 34405 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


CLOOTS (Anacharsis). A mon tour la parole. Réponse d'Anacharsis Cloots aux diatribes Rolando-Brissotines. Société des amis de la liberté et de l'égalité, séante aux ci-devant Jacobins St Honoré, à Paris. (26 novembre 1792).
[Paris], de l'imprimerie de L. Potier de Lille, (1792).
In-8, cartonnage marbré moderne à la Bradel, 8 p.
Edition originale et unique de cette importante et virulente intervention de Cloots qui marque sa rupture avec les Girondins.
"Soumis au feu de critiques, Cloots va riposter au cours d'une séance mémorable du club des Jacobins, le 26 novembre, où l'on procède à la première séance d'épuration en radiant Roland, Lanthenas... Cloots demande la parole pour se justifier et confondre les 'Rolando-Brissotins' (…)".
Il évoque son repas avec Roland qui l'a traité de "parasite", rappelle son itinéraire politique et oppose sa droiture à la fourberie "d'espions gagés par la police". Il aborde également la question de son opposition au "cabinet de St James" à Saint-Domingue et justifie son soutien à l'abolition immédiate de l'esclavage, position qui lui fut violemment reprochée (cf. R. Mortier, 'A. Cloots', p. 347-348).
(Martin & Walter, I, 7774. Tourneux, 9338).
Papier bruni.
Bon exemplaire.

Réf.: 36853 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DELATTRE (François Pascal). Rapport fait au nom des Comités réunis de Constitution, de la Marine, d'Agriculture, et de Commerce, & des Colonies, à la séance du 7 Mai 1791 sur les Colonies.
Paris, Imprimerie Nationale, 1791.
In-8, broché, couverture papier fort (rel. moderne), 11 p. (qqs rouss.).
Edition originale. Le rapport qui relança le débat sur la citoyenneté des hommes de couleurs et des "Nègres libres".
"Le député de la Somme propose qu'aucun règlement sur l'état des personnes ne puisse être pris par le Conseil législatif sans la demande précise et formelle des assemblées coloniales. A la suite des interventions de Pétion, Destutt et de Grégoire cette initiative avorte" (Pluchon, 'Histoire de la colonisation', p. 880).
Le rapport est suivi du projet de décret en 16 articles.
Bon exemplaire.

Réf.: 20150 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DURAS (Claire de Kersaint, duchesse de)]. Ourika. Deuxième édition.
Paris, Ladvocat (Imprimerie et fonderie de J. Pinard), 1824.
In-12, demi-veau vert bronze de l'époque, dos lisse orné de filets dorés en place des nerfs soulignés de filets à froid, pointillé en tête et pied, 172 p. (faux-titre et titre inclus).
Edition originale de librairie, comportant la mention de "deuxième édition" et "publié au profit d'un établissement de charité" au verso du faux-titre. Une édition privée antérieure aurait été imprimée à 25 exemplaires.
Claire de Duras ne comptait pas faire carrière dans la littérature ; c’est à contrecœur et afin d’empêcher les possibilités de plagiat, qu’elle céda aux pressions de son ami Chateaubriand en publiant ce roman composé à la campagne, à la suite d’une maladie.
"Le premier écrivain à donner sa voix à une femme de couleur victime des préjugés raciaux. Ourika retrace l’histoire saisissante d’une jeune Sénégalaise ramenée en France (...). Goethe avait été bouleversé par ce roman (…). Ourika d’un côté plonge ses racines dans le XVIIe siècle français, chez Racine, La Rochefoucauld, Mme de La Fayette, tandis que de l’autre côté il regarde vers Sartre et Camus. C’est l’examen clinique d’une outsider, de l’éternel étranger dans la société humaine" (Benedetta Craveri, 'Ourika', GF, 2010).
(Escoffier, 'Mouvement romantique', n°497. Vicaire, III, 535).
Rousseurs et brunissures, plus soutenues sur certains feuillets.
Exemplaire bien relié à l'époque.

Réf.: 37490 - Eur 200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


CURT (Louis de). Motion de M. de Curt, député de la Guadeloupe, au nom des Colonies réunies [du 27 novembre 1789].
Paris, Baudouin, 1789.
In-8, broché, couverture de papier moderne, 15 p.
Edition originale. Le député de la Guadeloupe soumet son projet de création d'un Comité colonial composé de députés des colonies, de colons et de négociants blancs, afin d'élaborer une constitution coloniale spécifique. Par la suite, Curt émigra en Angleterre. Il y négocia le traité de Whitehall (1793) entre les Anglais et les grands planteurs français des Antilles pour permettre à ces derniers de combattre les troupes révolutionnaires et de s'opposer à l'émancipation des Noirs. (cf. Pluchon, "Histoire de la colonisation française", p. 813).
(Martin & Walter, 911. Sabin, 18017).
Bon exemplaire, très frais.

Réf.: 15147 - Eur 180.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


REVOLUTION FRANCAISE - SAINT-DOMINGUE. Adresse prononcée à l'Assemblée Nationale, Séance du 30 septembre, au soir, Par les Députés des Paroisses du Port-au-Prince et de la Croix-des-Bouquets.
Paris, Imprimerie Nationale, [1790].
In-8, broché, couverture papier moderne, tranches rouges, 48 p.
Edition originale. Après avoir dressé un historique des relations entre Saint-Domingue et la métropole, les députés relatent, jour par jour, les événements qui ont secoué l'île depuis les débuts de la sédition et en analysent les conséquences. Importantes pièces justificatives en annexe. L'Adresse est signée nommément par les députés.
(Martin & Walter, ‘Anonymes’, 14105. Manque à Sabin).
Bon exemplaire.

Réf.: 20451 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


TRAITE DES BLANCHES. Conférence internationale pour la répression de la traite des blanches. Rapport sur les questions soumises par le gouvernement français aux délibérations de la Conférence.
Paris, Imprimerie Nationale, 1902.
Grand in-8, broché, couverture imprimée, 65 p.
Édition originale. Publication officielle de ce rapport d'enquête publié en-tête du ministère des Affaires étrangères.

Réf.: 25052 - Eur 120.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BLONDEL (Jean)]. Des Hommes tels qu'ils sont et doivent être. Ouvrage de sentiment.
Hambourg, Chrétien Hérold, 1760.
In-12, broché, couverture papier moderne, 12,186, (2) p., qqs mouill. claires et rouss.
"Morale sociale. Calcul sur la vie humaine... L'esclavage, le célibat et le luxe sont condamnés. Éloge de l'agriculture…" (Cf. longue analyse in INED, n° 540).
Avocat, l'auteur devint président à la Cour impériale de Paris, et l'un des rédacteurs du code criminel.
(Colon, 'Siècle des Lumières', 58:517).
Bon exemplaire, intérieur frais, grand de marges.

Réf.: 19213 - Eur 100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



REVILLE (Albert). Théodore Parker, sa vie et ses oeuvres. Un chapitre de l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis.
Paris, C. Reinwald et J. Cherbuliez, 1865.
In-12, demi-chagrin bordeaux de l'époque, dos à 5 nerfs orné de filets à froid et dorés, titre doré, (2) f., 330 p., (1) f. d'errata.
Edition originale. Historien et théologien, dans la mouvance du protestantisme libéral, Albert Reville fut nommé professeur au Collège de France en 1880 à la première chaire d'histoire des religions. Il fut lors de sa création en 1886, le premier Président de la section des sciences religieuses de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes et le fondateur de la "Revue de l'Histoire des Religions".
Très bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 19739 - Eur 100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BLONDEL (Jean)]. Des Hommes tels qu'ils sont et doivent être. Ouvrage de sentiment.
Hambourg, Chrétien Hérold, 1760.
In-12, broché, couverture de papier marbrée post., tranches mouchetées, 12, 186, (2) p.
"Morale sociale. Calcul sur la vie humaine... L'esclavage, le célibat et le luxe sont condamnés. Éloge de l'agriculture…" (Cf. longue analyse in INED, n° 540).
Avocat, l'auteur devint président à la Cour impériale de Paris, et l'un des rédacteurs du code criminel.
(Colon, 'Siècle des Lumières', 58:517).
Bon exemplaire, intérieur frais, grand de marges.

Réf.: 34664 - Eur 100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


TOCQUEVILLE (Alexis de). Etudes économiques, politiques et littéraires.
Paris, Michel Lévy frères, 1866.
In-8, demi-maroquin noir de l'époque, dos janséniste à 5 nerfs, titre doré, (2), VIII, 652 p.
Edition originale posthume publiée dans les oeuvres complètes (9). "Avant-propos" par Gustave de Beaumont. Discours et Rapports à l'Académie et à la Chambre (Colonies pénales, Sur l'émancipation des esclaves, les colonies agricoles, etc., une très grande partie consacrée à la colonisation de l'Algérie).
Rousseurs éparses.
Bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 37517 - Eur 100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



HILDRETH (Richard). L'esclave blanc. Nouvelle peinture de l'esclavage en Amérique. Roman américain traduit par Félix Mornand.
Paris, Hachette et Cie, 1882.
In-12, demi-basane rouge de l'époque, dos à 4 faux-nerfs orné de filets et fleurons dorés entre-nerfs, titre doré, (4), 418 p. (qqs rouss.).
Nouvelle traduction, donnée par Félix Mornand, de cet ouvrage publié en anglais à Boston en 1836 sous le titre 'The slave; or, Memoirs of Archy Moore'.
Historien, journaliste et économiste, très critique vis-à-vis de la société américaine de son temps, l'auteur milita très tôt et tout au long de sa vie pour l'abolition. Composé après un séjour forcé dans le sud des États-Unis, cette oeuvre est considérée comme le premier roman anti-esclavagiste américain et l'une des sources principales de 'La Case de l'oncle Tom'.
(Hoefer, XXIV, 678. Sabin, 31791. Work, 465).

Réf.: 36515 - Eur 80.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


GASPARIN (Agenor de). L'Amérique devant l'Europe. Principes et intérêts.
Paris, Calmann-Lévy, 1876.
In-12, broché, couverture imprimée, dos renforcé, viii, 556 p., non coupé, rouss.
Ecrit au moment de la guerre de sécession. L'avenir des Etats-Unis et de ses institutions, le Sud, l'esclavage, Saint-Domingue et le Mexique, etc.

Réf.: 6197 - Eur 50.00
Ajouter au panierMettre dans le panier