English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

8 fiche(s) - Page 1


RICCOBONI (Louis). Observations sur la comédie, et sur le génie de Molière.
Paris, Veuve Pissot, 1736.
In-12, plein maroquin rouge écarlate, dos à 5 nerfs orné de compartiments dorés fleuronnés et cloisonnés au pointillé, titre doré, triple filet doré en encadrement des plats, coupes et coiffes filetées, dentelle intérieure, tranches dorées sur marbrures (reliure signée Capé), xx, (4), 357, (1) p.
Edition originale et unique ancienne. "Premier historien de la comédie", Riccoboni se propose d'étudier la comédie comme genre autonome sous ses aspects et ses registres les plus divers et d'examiner son évolution à travers la carrière et la production de Molière, pris comme modèle exemplaire insurpassé "dans tous les genres dont la comédie est susceptible".
"Véritable essai de poétique du genre, ce texte, qui reste encore aujourd'hui méconnu (…), est basé sur une expérience de la scène et de l'écriture qui font de lui une autorité" (Stéphanie Massé, 'Les saturnales des lumières…', Thèse U. du Québec, 2008, p. 198).
Comédien italien, auteur dramatique et théoricien du théâtre, Louis Riccoboni, dit "Lélio" vint en France à la tête de sa troupe à la demande du Régent (1716), devint directeur de la Comédie-Italienne et connut une immense et durable gloire.
(X. de Courville, 'Un apôtre de l'art du théâtre au XVIIIe s.: L. Riccoboni', Bibliographie, n°78. Soleinne, V, n°401).
Très bel exemplaire, très frais, dans une éclatante et élégante reliure de maroquin rouge de Charles François Capé.

Réf.: 37793 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CORDEMOY (Géraud de). Dissertations physiques sur le discernement du Corps & de l'Ame ; Sur la parole et sur le systéme de Monsieur Descartes (...). Troisième édition.
Paris, Veuve de Denis Nion, 1690-1689.
2 tomes reliés en un volume petit in-8, plein veau brun moucheté de l'époque dos à nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, triples filets d'encadrement sur plats, grandes armes dorées au centre du plat supérieur, tranches mouchetées rouges, (1) f., (22), 227 p. et (1) f., (24), 194, (1) p.
Troisième édition collective des oeuvres de Géraud de Cordemoy publiées par son fils à titre posthume et dédiées au Roi.
Contient  : "Six Discours sur la Distinction et l'Union du Corps et de l'Âme – Discours physique sur la Parole", suivi de la "Lettre au R.P. Cossart, sur les Systèmes de Monsieur Descartes, & son opinion touchant les bêtes…"
"Maître de Malebranche et précurseur de Leibniz", "cartésien passionné", Géraud de Cordemoy (1626-1684) est l'auteur d'une oeuvre philosophique originale et novatrice qui fait l'objet d'une large réévaluation par les historiens modernes de la philosophie.
"Dans ces ouvrages concis, il renouvelle et enrichit la philosophie de Descartes. Il donne à l'occasionalisme une systématisation qui prépare celle de Malebranche (...). Leibnitz apprécia cet effort pour fonder l'unité de chaque substance incompréhensible dans le cartésianisme" (cf. G. Rodis-Lewis, in "Dict. des philosophes", PUF, I, p. 672-675).
Le deuxième discours ("Du mouvement et du repos des corps") était jugé tellement important par ses contemporains, qu'il fut joint aux éditions posthumes du Monde de Descartes.
Sur les recherches novatrices de l’auteur en matière de linguistique (in "Discours physique de la parole"), cf. N. Chomsky ("La linguistique cartésienne") et A. Robinet ("Le langage à l'âge classique"). Des extraits de cet essai ont été utilisés par Molière pour la scène de la leçon de phonétique de M. Jourdain dans le "Bourgeois gentilhomme".
Provenance: le marquis Gabriel Grégoire Bourdeau de Lajudie (1788-1877) avec ses armes dorées sur le plat supérieur (OHR, n°2378) et son ex-libris imprimé, et "Joannis Petri de Villeneuve" avec son grand ex-libris armorié (XVIIe-XVIIIe s.).
Quelques petites traces de restauration.
Bel exemplaire, frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 37392 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[PEGURIER (Laurent)]. Décision faite en Sorbonne touchant la Comédie, Avec une réfutation des Sentimens relâchez d'un nouveau Théologien, sur le même sujet.
Paris, Jean Baptiste Coignard, 1694.
2 parties en un volume petit in-8, plein veau brun de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or orné de compartiments cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de maroquin rouge, double filets à froid en encadrement des plats, roulette dorée sur les coupes, tranches mouchetées rouges, (1) f., (4), 132 p. et (1) f., (2), 190 p.
Edition originale de ce volume divisé en deux parties.
En 1694, Boursault publia en tête de son théâtre une dissertation en faveur de la "comédie", appuyée de l'approbation motivée d'un religieux, le père Caffaro.
Ce fut l’occasion d’une querelle qui s’envenima au point d’être portée devant les docteurs de la Sorbonne en décembre 1693. Leur délibération, qui figure en première partie de ce volume, fut sans appel: les comédiens sont "en état de péché mortel", quant aux spectateurs "quoiqu’ils ne soient pas si coupables que les comédiens, c’est un péché en matière importante de sorte qu’on doit leur refuser l’absolution".
Dans la deuxième partie, l’abbé Laurent Pégurier commente et appuie la décision de la Sorbonne.
Bossuet se mêla de la partie et le P. Caffaro dut finalement se rétracter publiquement.
L’affaire s’inscrit dans la querelle des Anciens et des Modernes (le talent de Molière, de Corneille et de Boursault est opposé aux horreurs des pantomimes antiques et des combats de gladiateurs).
(J.-M. Civardi, ‘Bibliogr. des querelles théâtrales au XVIIe s.’, "Litt. classiques", 59, 1, 2006, p.193-221. Soleinne, "Bibliothèque dramatique", V, I, 22).
Accrocs aux coiffes, coins et mors.
Une note rageuse manuscrite p. 132 commente: « 21 ans après la mort de Molière ! »
Bon exemplaire relié à l'époque.

Réf.: 37208 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MOLIERE (Jean-Baptiste Poquelin, dit). 1- MOLIERE. Melicerte, Comédie pastorale héroïque. Amsterdam, Guillaume Le Jeune, 1689, 32 p., frontispice gravé, bandeaux et lettrines.
2- BRECOURT. L'ombre de Molière, Comédie. Amsterdam, Henri Wetstein, 1692, 36 p.

2 pièces reliées en un volume in-12, plein veau raciné, dos à nerfs, pièce de titre de maroquin, couverture de papier marbré ancien conservée.
1- Deuxième édition. (Guibert, I, p. 423, n°2).
2- Edition à la sphère. Auteur dramatique et comédien, de son vrai nom Guillaume Marcoureau, l'auteur joua au Théâtre du Marais puis entra à dans la troupe de Molière qu'il quitta en 1664 pour l'Hôtel de Bourgogne. La pièce se passe dans les Champs-Élysées, séjour des morts. L'ombre de Molière vient d'arriver, une foule d'ombres irritées se pressent à l'entrée du tribunal de Pluton. Précieuses, bourgeois, marquis, femmes savantes, avares, hypocrites, jaloux, cocus et médecins, tous prétendent avoir sujet de se plaindre de Molière et demandent justice. (P.L. Jacob, 'Bibliographie moliéresque', p. 90. Soleinne, 3189).
Bon exemplaire.

Réf.: 33992 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LACROIX (Paul) (pseudo "P.L. Jacob, bibliophile"). Iconographie molièresque contenant la liste générale et complète des portraits de Molière, et celle des suites de vignettes publiées jusqu'aujourd'hui pour les oeuvres de cet auteur; avec des notes et des commentaires par le Bibliophile Jacob (Paul Lacroix). (TRES RARE EDITION ORIGINALE TIREE A 100 EX.)
Nice, Gay et fils, 1872.
In-12 carré, pleine percaline vert amande à la Bradel, pièce de titre en long, xx, 37, (1) p. de table, exemplaire non rogné.
Rare édition originale, tirée au total à 100 exemplaires chez Vincent Bona, tous numérotés. Celui-ci sur vélin (n°36).
(Vicaire IV, 849).
Très bon exemplaire, non rogné.

Réf.: 35739 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CHAMFORT (Sébastien Roch Nicolas de). Eloge de Molière. Discours qui a remporté le prix de l'Académie Françoise en 1769.
Paris, Veuve Regnard, 1749.
In-8, broché, couverture de papier moderne, tranches rouges, 35 p, (2) p. de privilège (qqs rouss.).
Edition originale de cet éloge de Molière, considéré comme le "meilleur des discours de Chamfort", véritable modèle du genre. Dans cet essai qui lui valut le prix d'éloquence de l'Académie et un véritable succès, le moraliste recherche particulièrement à mettre en évidence "le but philosophique du théâtre de Molière".
(France Littéraire, II, p. 119).
Bon exemplaire.

Réf.: 35221 - Eur 120.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GRIMAREST (Jean-Léonord LE GALLOIS de). La vie de Mr de Molière. Avec une notice par A.-P. Malassis.
Paris, Isidore Lisieux, 1877.
In-16, demi-maroquin rouge de l'époque, dos à nerfs daté en pied, titre doré, plats de papier peigné, xviii, (2), 256 p., (2) f. de prospectus, planche frontispice sous serpente.
Réimpression de l'édition originale (Paris, 1705) ainsi que de pièces annexes ("Lettre critique", "Addition", etc.). Planche dessinée et gravée à l'eau-forte par Ad. Lalauze. La première grande biographie de Molière, suivie de son 'addition', la "source fondamentale et essentielle pour toutes les biographies à venir", selon Cabeen.
Bon exemplaire, imprimé sur Hollande, relié en maroquin de l'époque.

Réf.: 30293 - Eur 80.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BAUMAL (Francis). Tartuffe et ses avatars ("De Montufar à Dom Juan"). Histoire des relations de Molière avec la Cabale des Dévots.
Paris, Nourry, 1925.
In-12, broché (dos renforcé, couverture défraîchie), xix, 297 p.

Réf.: 18754 - Eur 30.00
Ajouter au panierMettre dans le panier