English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

12 fiche(s) - Page 1


PONTANO (Giovanni Gioviano) ou PONTANUS (Ioannis Iovianus). Opera. De Fortitudine: libri duo. De Principe: liber unus. Dialogus qui Charon inscribitur. Dialogus qui Antonius inscribitur. De Liberalitate: liber unus. De Beneficentia: liber unus. De Magnificentia: liber unus. De Splendore: liber unus. De Couiuentia [sic pour De conviventia]: liber unus. De Obedientia: libri quinque. Cum gratia & privilegio.
(Impressum Venitiis per Bernardinum Vercellensem) [Venise, Bernardino Rosso], 1501.
In-folio (310 x 205 mm), plein vélin rigide, dos lisse, pièce de titre de vélin doré, tranches mouchetées rouges (rel. du XVIIe siècle), (148) f. dernier blanc [sign. a8 b-z6 &8].
Première et seule édition collective publiée du vivant de l’auteur contenant les dix traités et dialogues philosophiques de l’humaniste et homme politique italien Giovanni Pontano.
Cette édition a été imprimée à Venise par Berardino Rosso ("Bernardinum Vercellensem" au colophon) en caractères romains sur une colonne de 42 lignes.
Natif de Cerreto di Spoleto en Ombrie, Giovanni Pontano (1429-1503) entra au service de la dynastie d’Aragon à Naples, mais tomba en disgrâce en 1495 pour avoir négocié la paix avec les Français. Devenu directeur de l’Académie de Naples qui porte son nom ("Pontaniana"), il est l’une des principales figures de l’humanisme italien et l’un des plus éminents auteurs latins de la période.
"Outre le mérite d’un style élégant et naturel, les ouvrages philosophiques de Pontanus offrent le premier exemple d’une manière de philosopher libre et dégagée des préjugés, qui ne suit d’autres lumières que celles de la raison et de la vérité" (Michaud, XXXV, 363).
"Avec Pontano, on a affaire à une variante tout à fait particulière de l'humanisme italien, qui reflète bien l'ambiance de la cour de Naples, tout animée d'un goût pour le luxe et le plaisir et d'un véritable amour pour toutes les manifestations de la vie et de la beauté. Dans cette œuvre, la religion ne tient qu'une place très modeste et l’on a pu parler à son sujet, sans trop exagérer, d’humanisme laïc" (H. Casanova-Robin, éd. Les Belles Lettres).
Pontano est cité comme le premier auteur moderne ayant repris la théorie de Démocrite selon laquelle la Voie lactée serait composée d’un nombre infini d’étoiles.
(Adams, P.1856. Houzeau, 'Bibliographie de l'astronomie', 2554. Panzer, 'Annales Typographici', VIII, 338, 6).
Quelques infimes petits trous de vers à qqs feuillets.
Bel exemplaire, très frais, imprimé sur papier fort, grand de marges, parfaitement conservé.

Réf.: 37082 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[FONTENELLE (Bernard Le Bovier de)]. Théorie des Tourbillons cartésiens; avec des réflexions sur l'attraction.
Paris, Hippolyte-Louis Guerin, 1752.
In-12, plein veau moucheté de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, roulette sur les coupes, tranches rouges, xxxj, 215 p., (1) p. bl., (4) p. de table, approbation et privilège.
Rare édition originale et unique séparée du dernier ouvrage de Fontenelle, tentative désespérée pour soutenir la cosmogonie cartésienne contre le newtonianisme alors triomphant.
Fontenelle était âgé de 95 ans lorsqu'il publia ce traité probablement conçu autour de 1733.
Plus métaphysique que scientifique, la 'théorie des tourbillons cartésiens' justifiait l'héliocentrisme et attribuait le mouvement des planètes à des tourbillons d'éther emplissant l'espace. Elle permettait à Fontenelle de défendre une interprétation de l'univers accessible, à l'opposé d'une théorie newtonienne que les cartésiens jugeaient occulte et inintelligible.
La "préface de l'éditeur" est de Camille Falconet, médecin et physicien consultant du roi, ami de Malebranche et de l'auteur. Il livre une bonne synthèse du débat qui opposait newtoniens et cartésiens en France, ainsi que des enjeux scientifiques qui en résultaient.
Voir F. Grégoire, 'Le dernier défenseur des tourbillons: Fontenelle', in "Revue d'histoire des sciences" (1954, VII, 3, p. 220-246) et R. Locqueneux, 'Fontenelle et les tourbillons cartésiens à l'aube des Lumières', in "Sciences et techniques en perspective" (1999, 2.3, p. 447-80).
(CG, LIII, 294, n°221. Conlon, 'Siècle des Lumières', 52:629. France littéraire, III, 156).
Très bon exemplaire, frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 36445 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PEMBERTON (Henry), JONCOURT (Elie de) traducteur. Elémens de la philosophie Newtonienne (...). Traduit de l'anglois [par Elie de Joncourt].
Amsterdam et Leipzig, Arkstee & Merkus, 1755.
In-8, veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, xvi, 495 p., 12 planches dépliantes gravées, 17 bandeaux historiés gravés sur cuivre.
Edition originale de la traduction française, donnée par Élie de Joncourt.
Médecin et physicien, proche collaborateur et éditeur de Newton, Henry Pemberton (1694-1771) procure une synthèse claire et fidèle de la révolution newtonienne en matière de philosophie, de physique (loi de l'attraction universelle), d'astronomie, sur la lumière et les couleurs et les sciences de la nature.
Elaboré sous la supervision de Newton lui-même dans les derniers moments de sa vie, l'ouvrage contribua dans sa version anglaise, puis dans cette version française, à la diffusion et à la vulgarisation internationales de l'oeuvre du savant.
(Gray, 134. Wallis, 133. Manque à Babson).
Petits accrocs aux coiffes et coins. Mors légèrement fendillés.
Provenance: le duc d'Albret (Gascogne), XVIIIe siècle, avec son ex-libris gravé et armorié. Petit cachet sur le titre.
Bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 36821 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAYLE (Pierre)]. 1- Pensées diverses, Ecrites à un Docteur de la Sorbonne, à l'occasion de la Comète qui parut au mois de Décembre 1680. Nouvelle édition corrigée. (2) f. de faux-titre et titre, (26), 432, (11) p. de table
2- Pensées diverses (…). [Suivi de:] Addition aux Pensées diverses sur les Comètes. (2) f., (12), 304 p. ('Pensées diverses') et [305-], 438 p., (11) de table, titre compris ('Addition aux Pensées diverses'…).
3- Continuation des pensées diverses (...). Ou Réponse à plusieurs difficultez que Monsieur *** a proposées à l'Auteur. (2) f., (28) p., 564 p., (17) p., (1) f. bl.
4- Continuation des pensées diverses (...). (2) f., (12), 671, (22) p., (1) f. bl.
Rotterdam, chez les Héritiers de Reinier Leers [i.e. Trévoux], 1721.
Ensemble de 3 ouvrages en 4 volumes in-12, plein veau havane raciné, dos à 5 faux-nerfs guillochés or, ornés de compartiments garnis de doubles filets dorés et d’un fleuron répété entre-nerfs, roulette sur les coupes, tranches mouchetées (reliure de l’époque).
Bonne édition, la plus complète ancienne, de ce recueil des trois ouvrages que Bayle consacre à la critique de la superstition, de l'intolérance et du fanatisme.
Le lieu d'impression est fictif, l'ouvrage a été imprimé à Trévoux, selon le catalogue de la BnF et Weller.
Bayle y donne toute la mesure de sa prodigieuse érudition et de sa méthode : "l'examen critique des faits servant à dissoudre les préjugés et la mise en avant d'une éthique liée à la nature de l'homme et indépendante de toute croyance de l'esprit".
"Le premier essai par lequel Bayle se fit connaître, d'une importance très grande dans son oeuvre, celui qu'il a écrit avec le plus de liberté (…). Contient des textes essentiels" (Delvolve, p. 43).
L' 'Addition aux Pensées diverses...’ figure à la suite des ‘Pensées’ sous page de titre particulière et pagination continue à partir de la page 305.
La 'Continuation des pensées diverses', fut composée plus de vingt ans après les 'Pensées diverses'. Bayle approfondit et radicalise sa thèse. L’étude comparative entre athéisme et idolâtrie qu’il développe, ainsi que la préférence affirmée par l’auteur pour le premier, firent scandale.
(Haag, II, 78. Delvolve, n°6, 29 et 33).
Quelques épidermures et petits accrocs aux coins.
Bel exemplaire, très frais, bien relié à l’époque.

Réf.: 37347 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BODIN (Jean). Universae naturae theatrum. In quo rerum omnium effectrices causae, & fines contemplantur, & continuae series quinque libris discutiuntur (...).
Francofurti [Francfort], Apud heredes Andreae Wecheli, Claudium Marnium, & Iaon Aubr. [Wechel, Marne & Aubry], 1597.
In-8, plein veau moucheté de l'époque, dos à 4 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, titre doré, tranches mouchetées, (1) f. de titre, (14), 633 p., page de titre à la grande marque de l'imprimeur, lettrines, bandeaux et quelques figures astronomiques gravées sur bois.
Seconde édition, publiée quelques mois après l'originale et recomposée page par page d'après celle-ci.
Le dernier ouvrage de Jean Bodin qu'il publia l'année même de sa mort, dans lequel il livre, sous forme de dialogue entre un maître ('Théodore') et son disciple ('Mystagogue'), une ultime et radicale conclusion à son oeuvre.
Si l'ouvrage s'attache à la question des rapports entre foi, science et raison, Bodin y exprime pour la première fois l'exigence d'un esprit qui veut trouver à la croyance elle-même un fondement purement rationnel. Tout en préservant une vision surnaturelle du monde, il bouscule certains des dogmes fondamentaux et aboutit à la conclusion que la foi, pour certains esprits, n'est plus possible. Sur ce point Bodin semble avoir dépassé les positions de Montaigne. Les censeurs, qui avaient autorisé la première édition, réagirent immédiatement pour supprimer leur approbation et interdire sévèrement l'ouvrage.
(Adams, B 2249. Crahay, Isaac, Lenger 'Bibliographie de Jean Bodin', L2, avec reproduction de la page de titre. Peignot, 'Livres condamnés au feu', I, 42).
Quelques traces de restaurations à la reliure, ex-libris manuscrit ancien avec cote de bibliothèque et petit cachet au titre. Auréoles claires en tête des 16 premiers feuillets. Quelques rousseurs éparses et une petite tache d'encre.
Très bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 37471 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PICCOLOMINI (Alessandro). Della sfera del mondo (...). Delle stelle fisse libro uno con le sue figure et con le sue tavole (..).
In Vinetia, Alsegno del Pozzo [Per Nicolò de Bascarini], anni XII (1552).
In-4, cartonnage marbré (rel. post.), 58 f. [Sign. A-G8, H2], grande vignette de titre à la marque de l'imprimeur, lettrines historiées, nombreuses figures astronomiques et géométriques sur bois.
Troisième Edition. Bien que le titre annonce la réunion de deux oeuvres "Della Sfera del Mondo" et "Delle Stelle Fisse", cet exemplaire ne contient que le premier texte ("Della Sfera del Mondo").
Nombreuses figures dans le texte qui illustrent les cercles de la sphère armillaire et expliquent le phénomène des éclipses de Lune.
Humaniste, astronome et philosophe toscan, Alessandro Piccolomini (1508-1578) joua un rôle décisif dans la promotion du toscan en tant que langue philosophique et scientifique, au détriment des langues anciennes.
(Cf. Adams P.1108. Norman Cat., 1696. Riccardi, I, 269).
Quelques soulign. anciens dans le texte, restauration de papier au f. 16 avec perte de quelques caractères. Le texte du dernier feuillet a été contrecollé.
Bon exemplaire.

Réf.: 35303 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PLUCHE (Abbé Noël Antoine). Histoire du ciel, où l'on recherche l'origine de l'idolâtrie et les méprises de la philosophie sur la formation des corps célestes & de toute la nature.
Paris, Frères Estienne, 1778.
2 volumes in-12, demi-percaline, pièces de titre de maroquin, monogramme A.G. gravé en pied, plats de papier marbré (rel. fin XIXe), xxxviij, (2), 480 p. et (2) f., 477, (3) p., frontispice et 24 planches hors texte.
Edition illustrée d'un frontispice et de 24 figures dessinés et gravés par Lebas qui ont "principalement trait au symbolisme de la religion des anciens égyptiens" (Dorbon, 3690).
I- Le ciel poëtique. II- La cosmogonie ou La formation du ciel et de la terre.
"Ouvrage utile à toute personne s'occupant de l'occulte ; on y trouve des renseignements précieux. Il est ainsi divisé : le Zodiaque, l'Ecriture symbolique, la Théogonie, la Divination, les Principes d'alchimie" (Caillet, 8756).

Réf.: 31246 - Eur 200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


PHILLIPS (Richard). Essais sur les lois physiques et la construction de l'Univers.
Paris, Imprimerie Firmin Didot, 1818.
In-8, broché, couverture papier granité, 114 p.
Première et unique traduction française de "Essays on the proximate mechanical causes of the general phenomena of the universe" (1818), précédé d'une dédicace de l'auteur à l'Académie des Sciences de France et d'une préface.
Rare: WorldCat ne recense qu'un unique exemplaire dans le monde: celui de la BnF.
(France Littéraire, VII, p. 129).
Très bon exemplaire.

Réf.: 37622 - Eur 80.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


RING (Thomas). Der Mensch im Schicksalsfeld.
Stuttgart et Berlin, Deutsche Verlags-Anstalt, 1941.
In-8, pleine percaline bleu nuit de l'éditeur, dos orné de filets dorés, tête rouge, 561 p.
Très bon exemplaire.

Réf.: 31523 - Eur 70.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


QUETELET (Adolphe). Catalogue des principales apparitions d'étoiles filantes (Mémoire lu à la séance du 8 juin 1839).
Bruxelles, Hayez, 1839.
Grand in-4, couverture imprimée reprographiée, 63 p.
Tiré des Mémoires de l'Académie Royale de Belgique. L'inventeur de la statistique humaine moderne était également passionné d'astronomie. En 1823, Quételet visita l'Observatoire de Paris où il rencontra Arago et Alexis Bouvard. Dès 1828, il persuada les autorités belges de créer, à Bruxelles, un observatoire astronomique qu'il dirigea à partir de 1832.
C'est sur la base de statistiques astronomiques qu'il élabora une partie de ses théories statistiques sur les phénomènes humains et sociaux.
Bon exemplaire, très frais, non rogné.

Réf.: 32419 - Eur 70.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


ESCLANGON (Ernest). Les preuves astronomiques de la relativité.
Paris, Gauthier-Villard et Cie, 1922.
In-8, broché, couverture imprimée, 27 p.
Edition originale. Astronome et mathématicien français, l'auteur devint directeur de l'Observatoire de Paris et président de l'Académie des sciences. Suite à la visite et aux conférences données par Einstein en 1921, plusieurs astronomes s'intéressèrent aux vérifications expérimentales de la relativité générale, dont Ernest Esclangon qui "produisit des travaux de bonne qualité".
Tiré-à-part du 'Bulletin astronomique', Mém. T. I, fasc. 6).
Bon exemplaire. Rare.

Réf.: 34298 - Eur 60.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


RING (Thomas). Das Lebewesen im Rhythmus des Weltraums.
Stuttgart et Berlin, Deutsche Verlagsanstalt, 1939.
In-8, pleine toile éditeur, dos orné de filets dorés, 289 p., figures in texte.
Edition originale. Bon exemplaire.

Réf.: 31475 - Eur 40.00
Ajouter au panierMettre dans le panier