English version
Accueil
Menu Panier Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

607 fiche(s) - Page 1

Cet ouvrage a été ajouté é votre panier


RESTIF DE LA BRETONNE (Nicolas Edme) ou RETIF DE LA BRETONNE. Exceptionnel ensemble complet des cinq volumes des "Idées singulières" composés par Restif sur plus de vingt ans, en reliure uniforme de l'époque.
Bien complet de toutes les parties, de tous les faux-titres (rares), titres et catalogues des œuvres.
Au long de ces cinq volumes l'auteur soumet des projets de réformes créatives et radicales de la société et des moeurs, dans lesquels on a vu une ébauche d'organisation socialiste.
Parallèlement, Restif propose des perfectionnements de détails, s’attaquant à des problèmes qu’il essaie de résoudre en homme pratique autant qu'en philosophe des Lumières.
Selon les habitudes de l'auteur, l'ensemble est parsemé de digressions littéraires, saynètes ou récits libertins.
1- Le Pornographe, ou Idées d'un honnête-homme sur un projet de règlement pour les prostituées, Propre à prévenir les Malheurs qu'occasionne le Publicisme des Femmes: Avec des notes historiques et justificatives.
A Londres, chez Jean Nourse (...). Et se trouve à Paris, chez Delalain, 1769. (2) f. de faux-titre et titre, [-7], 368 p.
2- La Mimographe ou Idées d'une honnête-femme pour la réformation du Théâtre national.
A Amsterdam, chez Changuion. A La Haie, chez Gosse & Pinet, 1770. (2) f. faux-titre et titre, [-7], 466 p.
3- Les Gynographes, ou Idées de deux honnêtes-femmes sur un projet de règlement Proposé à toute l'Europe, pour mettre les Femmes à leur place, & opérer le bonheur des deux sexes (...).
A La Haie, chez Gosse & Pinet et Paris, Humblot, 1777. 2 parties en un volume, (1) f. de faux-titre, viij, 238 p. et [-239], 567, (1) p. (les 2 parties en pagination continue, les 2 pages de titre sont comprises dans la pagination).
4- L'Andrographe, ou Idées d'un Honnête-Homme, sur un Projet de Règlement, proposé à toutes les Nations de l'Europe, pour opérer une Réforme générale des mœurs, & par elle, le bonheur du Genre-humain. Avec des Notes Historiques et Justificatives. Recueillies par N.-E. Rétif-De-La-Bretone [sic], éditeur de l'Ouvrage.
A La Haie, Chés Gosse & Pinet, A Paris chés la d.me Veuve Duchesne & Belin & Mérigot-jeune [sic], 1782. 2 parties en un volume, (1) f. de faux-titre, 16, 202 p. et [-203], 475, (1) p. (les 2 pages de titre sont comprises dans la pagination).
5- Le Thesmographe, ou Idées d'un honnête-homme, sur un projet de règlement, Proposé à toutes les Nations de l'Europe pour opérer une Réforme générale des Loix. Avec des notes historiques.
A La-Haie, chez Gosse-Junior & Changuion, et se trouve à Paris, chez Maradan, 1789. 2 parties en un volume, 590 p., (1) f. de catalogue des œuvres de Restif (les 2 parties en pagination continue, faux-titre et 2 pages de titre inclus).

Ensemble de 5 volumes in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 faux-nerfs guillochés or ornés de compartiments entièrement dorés en arabesques, filets et palettes dorés en tête et pied, pièce de titre de veau, rouge et bronze, filets à froid en encadrement sur les plats, tranches jaspées (reliures uniformes).
1- Rare édition originale de premier tirage, avec le nom du libraire "Delalain" sur le titre. Par peur du scandale et de la censure, celui-ci ne voulut pas que son nom figurât sur cet ouvrage et le fit retirer des tirages suivants.
Vaste projet de réformes de la prostitution dans lequel Restif propose de créer une sorte d’ordre religieux consacré à Vénus. Les établissements ("Parthénions"), administrés par l’État, pourront contenir trente mille sujets qui composeraient la communauté (le "projet de règlement" en 45 articles figure aux p. 111-171).
"Ce projet est enchâssé dans un petit roman en forme de lettres (...). La seconde partie est remplie d’une érudition immense sur les lieux de débauche (...)" (Rives Childs, p. 16).
L’ouvrage inspira à Joseph II les règlements sur la prostitution qu’il appliqua dans ses États.
Exemplaire bien complet des 2 faux-titres ("Idées singulières", première / seconde partie), conforme à collation donnée par Rives Childs (n°VI, p. 210).
2- Édition originale. Restif travailla lui-même à l’impression de 'La Mimographe'. Il livre nombre de détails, sans doute réunis avec l’aide de son ami Nougaret, sur le théâtre de son temps, les acteurs et les actrices, le boulevard du Temple, etc., et réfute la lettre sur Rousseau sur les spectacles. Il y insère un essai pour "corriger les abus du théâtre", "vaste utopie qui engage tout le système éducatif et tout le système théâtral" (Martine de Rougemont), ainsi qu’un véritable traité d’art dramatique. Cet ouvrage ne fut jamais contrefait. (Rives Childs, n°VII, p. 215).
3- Édition originale. Restif soumet un vaste projet de réforme du statut des femmes et d’organisation de leur éducation, synthèse contradictoire, à son habitude, d’idées misogynes doublées d’intuitions révolutionnaires sur la condition féminine. L’ouvrage se termine par un dictionnaire des femmes célèbres. (Rives Childs, n°XVI, p. 245).
4- Édition originale, rare. La seconde partie possède sa page de titre propre. Restif avait d’abord annoncé cet ouvrage sous le titre de 'l’Anthropographe ou l’Homme réformé', titre qui se retrouve en tête du texte. "C’est le complément des 'Gynographes', l’homme et la femme ne pouvant être réformés l’un sans l’autre. Les journalistes n’ont point parlé de ce quatrième volume que l’auteur ne leur a encore point envoyé, mais il est bien supérieur aux deux premiers par l’importance de la matière" (cité par Rives Childs, p. 282). L’ouvrage commencé en 1776 et repris en 1780, fut achevé en 1781. C’est surtout dans 'l’Andrographe' que Restif a développé ses théories "socialistes". (Rives Childs, XXIV, p. 281).
5- Édition originale et unique ancienne de ce cinquième volet des "Idées singulières", le plus rare.
Commencé en novembre 1789 et achevé après la Révolution fin 1789, l’ouvrage s’ouvre par une adresse "Aux États-Généraux".
Il renferme l’exposé des projets de réformes politiques et sociales élaborées par Restif : législation civile et pénale (dont un projet d’unification européenne), divorce, urbanisme et police, réforme de la propriété et de ses abus, une étude sur les lois des différents peuples des quatre continents, économie politique et finances, prostitution, mendicité et assistance, colonisation et esclavage, un intéressant projet de coopératives ouvrières, etc. On trouve également de grands morceaux d’autopromotion : "Le sublime auteur des 'Nuits de Paris', des 'Contemporaines' (suit une bibliographie complète de ses œuvres)" (p.482).
À son habitude, Restif insère deux pièces de théâtre: "Le boule-dogue..." et "l’An deux mille", autres hymnes de louanges à lui-même.
La première partie s’achève p. 156. Elle est suivie du titre de la deuxième partie en pagination continue. Bien complet du faux-titre "Idées singulières" et du dernier feuillet contenant le catalogue des œuvres de Restif (2 pages). (Rives Childs, n°XXXVII, p. 313).
Les cinq volumes en reliure uniforme de plein veau de l’époque comportant quelques petites différences d’ornementations. Traces de restauration aux reliures.
Les volumes sont tous complets de toutes leurs parties, de l’ensemble des faux-titres, titres et catalogues des œuvres, état rendu rare par les pratiques fantaisistes de l’auteur lui-même qui participa à l’impression de plusieurs de ces volumes et par les aléas de leur diffusion.

Réf.: 37303 - Eur 8500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MONTESQUIEU (Charles-Louis de Secondat, baron de)]. De l'Esprit des Loix ou du Rapport que les loix doivent avoir avec la Constitution de chaque gouvernement, les moeurs, le climat, la religion, le commerce, &c. à quoi l'auteur a ajouté des Recherches nouvelles sur les Loix Romaines touchant les Successions, sur les Loix Françoises, & sur les Loix féodales.
Genève, Barillot, & Fils, s.d. [Paris, Durand, 1748].
2 volumes in-4, plein veau fauve, dos à 5 nerfs guillochés or garnis de caissons ornés alternativement d’une hermine et d’une macle d’or, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux et bronze, palettes en têtes et pieds, roulette sur les coupes, dentelle intérieure (reliure de l'époque), (2) f., (4), xxiv, 522 p., (2) p. d'errata, v° blanc et (2) f., xvi, 564 p., qqs auréoles claires et qqs rousseurs.
Premier tirage de la seconde édition, imprimée clandestinement à Paris par Durand en décembre 1748, un mois après l'originale, comportant l'errata en fin du premier tome.
"In many ways one of the most remarkable works of the eighteenth century" (PMM, n°197).
(C.P. Courtney, "L'Esprit des Lois" in: 'Le temps de Montesquieu', n°2 p. 78. Gébelin, n°2. A. Postigliola, 'Les premières éditions de l'Esprit des Lois', 48P. Tchemerzine-Scheler, IV, p. 930).
Provenance: de la bibliothèque de Charles de Rohan, prince de Soubise.
"Les livres du maréchal de Soubise étaient reliés par la plupart en veau fauve, sans arme, ornés simplement de mâcles et de mouchetures d'hermine couronnées, frappées alternativement entre les nervures du dos" (Oliver, Hermal, Roton, 'Reliures armoriées', pl. n°2034 et Guigard, II, p. 416).
Charles de Rohan, prince de Soubise (1715-1787), maréchal de France et ministre d'Etat, ami intime de Louis XV, fut également un bibliophile émérite du siècle des Lumières. Son hôtel parisien abrite aujourd'hui les Archives nationales, rue des Francs-Bourgeois.
La bibliothèque, considérable, augmentée de celle qu'il avait reçu en héritage de son oncle le cardinal de Rohan, a été dispersée en 1788 et rachetée en grande partie par le comte d'Artois qui la céda à la bibliothèque de l'Arsenal.
Cet exemplaire figure à l'inventaire de sa vente: 'Catalogue des livres imprimés de la bibliothèque de feu M. Le prince de Soubise', Paris, Leclerc, 1788, p. 126, n°1854.
Reliures habilement restaurées. Quelques auréoles pâles marginales au tome I, une tache d'encre (t.I, ii), quelques rousseurs et piqûres éparses.
Bon exemplaire.

Réf.: 36887 - Eur 3800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DELAMARE (Nicolas) ou LA MARE (Nicolas de). Traité de la police, où l'on trouvera l'histoire de son etablissement, les fonctions et les prerogatives de ses magistrats; Toutes les loix et tous les reglemens qui la concernent. On y a joint une description historique et topographique de Paris, & huit plans graves, qui representent son ancien Etat & ses divers accroissemens. Avec un recueil de tous les statuts et reglemens des six corps des marchands, & de toutes les Communautez des Arts & Métiers [Tome I, II & III]. [Continuation du Traité de Police (...): De la Voirie (...). Tome IV].
Paris, Michel Brunet [puis Jean-François Hérissant], 1719-1738.
4 forts volumes in-folio (420 x 253 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs cloisonnés et fleuronnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, roulettes dorées sur les coiffes et les coupes, tranches rouges, 10 planches gravées hors texte.
Seconde édition augmentée pour les deux premiers tomes - édition originale pour les deux suivants - de ce monumental ouvrage, le premier traité méthodique sur la "police", comprise dans son premier sens: l’administration et le gouvernement de la cité. Il est accompagné d’un très important appareil de documents, qui en fait une source fondamentale sur le sujet et pour l’histoire de Paris en général.
L'illustration se compose de 10 planches dépliantes gravées en taille douce, dont 9 plans de Paris ainsi que d’un plan des fontaines parisiennes, une grande vignette aux armes de Louis XV sur le titre, une vignette en tête de la dédicace par Audran, une belle initiale ornée en début de dédicace et plusieurs vignettes en-tête et initiales sur cuivre.
Composé par le célèbre premier lieutenant général de police de Paris, Nicolas Delamare (1639-1723), ce traité avait été voulu par Guillaume de Lamoignon, premier président au parlement de Paris, et encouragé par Nicolas de La Reynie, lieutenant général de police, ainsi que par Étienne Baluze, qui ouvrit, à l’auteur, la riche bibliothèque de Colbert.
Il présente le détail de l’ensemble des "matières de police" qui comprenaient notamment la religion, les mœurs, l'assistance aux pauvres, mais aussi la voirie, l'approvisionnement, la réglementation des métiers, et, bien entendu, la "sûreté".
Le cinquième livre, le plus important et le plus long, est entièrement consacré aux dispositions, lois et règlements concernant le ravitaillement de Paris, les vivres et les denrées (blé et grains, pain, viandes et gibiers, poissons, œufs, beurre et fromage, fruits et légumes, vin, bière et boissons diverses, bois, charbon, etc., etc.), ainsi qu’à l’ensemble des métiers et activités qui s'y rapportent.
Le sixième livre, "De la voirie", a été publié après la mort de l'auteur par son collaborateur Anne Lecler du Brillet, procureur du roi à l'Amirauté.
(Bourgeois & André, 338. Brunet, III, 785. Goldsmiths'-Kress, 5515.2-1 suppl. Le Clère, 278 et 586. Lacombe, ‘Catalogue de la bibliothèque’, 2274).
Des accidents à la reliure: défauts aux mors, coiffes et coins, épidermures. Quelques rares auréoles claires éparses.
Intérieur très frais, exemplaire solide, relié à l’époque.

Réf.: 37169 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


BAUDEAU (Abbé), BRISSOT DE WARVILLE, BRISSOT, GOYON DE LA PLOMBANIE, ISNARD, LINGUET, ROUSSEL DE LA TOUR, SAINT-PRIEST. VOLUME I -
1- [DARIGRAND (Edme-François)]. L’anti-financier. Amsterdam, 1764. (1) f., 82 p., frontispice gravé.
Edition parue un an après l’originale.
2- ANONYME. Lettre à Monsieur Richard Des Glannières, sur son nouveau plan d’impositions économique, présenté à M. Turgot, Contrôleur Général. Bruxelles, Joseph Armand, 1774. 40 p.
3- [GOYON DE LA PLOMBANIE (Henri)]. L’unique moyen de soulager le peuple, et d’enrichir la nation françoise. Par M. de G**. Paris, Antoine Boudet, 1775. vj, [7]-100, (3) p.
4- BAUDEAU (Abbé Nicolas). Principes économiques de Louis XII et du Cardinal d’Amboise, de Henri IV et du duc de Sully sur l’administration des finances opposés aux systèmes des docteurs modernes. S.l., 1785. (1) f., 95, (1) p.
VOLUME II -
1- [HOCQUART DE COUBRON]. Nouvelles vues sur l’administration des Finances et sur l’allègement de l’Impôt. Londres, 1787. [manque 1 f.], viij, (2), 136 p.
2- [BRISSOT DE WARVILLE (Jacques Pierre)]. Point de banqueroute, ou Lettre à un créancier de l’état, sur l’impossibilité de la Banqueroute nationale, & sur les moyens de ramener le Crédit & la paix. Londres, 1787. 32 p.
3- [EUZENOU KERSALAUN (Jean Vincent, comte de)]. Ni emprunt, ni impôt. Mémoire qui a été adressé aux notables. Londres[Paris], 1787. 25 [i.e. 26] p.
4- [ROUSSEL DE LA TOUR]. Mémoire sur un point essentiel de la richesse de l’état. S.l.n.d. [1785]. 16 p.
5- LINGUET (Simon Nicolas Henri). L’impôt territorial ou la Dixme royale avec tous ses avantages. Londres, 1787. 88 p.
6- ANONYME. Projet sur l’impôt du sel, discuté avec un administrateur. 28 p.
VOLUME III -
1- [MOLE (Guillaume-François-Roger)]. Le Tiers-État soulagé, ou vœu d’un citoyen, pour la conversion des Dîmes en un impôt territorial perçu a profit de l’État. S.l.n.d. [1788 ?]. 8 p.
2- BAUDEAU (Abbé Nicolas). Idées d’un citoyen sur l’état actuel du royaume de France, ou principes propres à fixer l’opinion sur les objets présentés à la discussion de MM. les Notables. Paris, chez les Marchands de Nouveautés, 1787. 32, 7 p.
32 p. : 1° PARTIE (1-32) :
Aux François mes Compatriotes (p. 5-6, n.c.)
[N° I] Idées sur les Finances du Roi (p. 7-15)
II. Idées sur les Gabelles (p. 16-21)
III. Examen de la Dixme Royale du maréchal de Vauban, Dont j'avais adopté le système en 1760 (p. 22-32)
ainsi que 7 p. : VII Analyse des états des recettes et dépenses communiqués aux Notables
3- ANONYME. Réflexions d’un zélé patriote. La Haye, 1787. 15 p.
4- ANONYME. Observations sur les domaines du Roi, sur les vices de leur administration actuelle ; & sur les moyens d’en tirer, au profit de l’État, le produit dont ils sont susceptibles. Par le C… de M … Berlin, aux dépens de la Société typographique, 1787. 63 p.
5- ANONYME. Le Sage Citoyen, conciliateur et ami de la patrie, qui offre au Gouvernement le moyen le plus simple & le plus facile pour remplir, en peu de temps, le Déficit des Finances, & assurer le prompt payement des Dettes de l’Etat, sans qu’il soit besoin de recourir à de nouveaux emprunts ou à de nouveaux impôts. En France, Imprimerie de la Vérité, 1788. 33 p.
6- [ISNARD (Achylle Nicolas)]. Plan d’une Banque nationale de France, ou d’une caisse générale de recette & de payement des deniers publics & particuliers. Paris, Octobre, 1788. 47 p.
7- ANONYME. Monnoie nationale, pour le rétablissement des finances de la France. Epitre aux bons français, adressée aux Bordelais. Avec un tableau des révolutions actuelles, suivi de Réflexions aux trois Ordres, sur leur prétention respective aux Etats-particuliers & aux Etats-généraux. S.l.n.d., 24 p.
8- LINGUET (Simon Nicolas Henri). De la dette nationale et du crédit public en France. Bruxelles, 1789. 40 p.
9- [LINGUET (Simon Nicolas Henri)]. Observations sur le nouvel arrêté du Parlement de Paris, en date du 5 décembre 1788. S.l.n.d. [Bruxelles, Lemaire], 1789. 27 p., sans les pages de titre et faux titre.
10- [CERUTTI (Joseph-Antoine-Joachim)], MIRABEAU (Honoré Gabriel de Riqueti, comte de). Correspondance entre M. C***, et le comte de Mirabeau, sur le rapport de M. Necker, et sur l’arrêt du Conseil du 29 décembre, qui continue, pour six mois, force de monnoie au papier de la Caisse d’Escompte. S.l., 1789. 43 p.
11- Arrêt du Conseil d’Etat du roi, qui règle provisoirement les formes de la répartition des Impositions par les municipalités des villes. Du 30 septembre 1788. Sur l’imprimé, Paris, Imprimerie royale, 1788. 8 p.
12- Arrêt du Conseil d’Etat du roi, concernant les opérations du département des Tailles, pour l’année prochaine 1789. Du 4 octobre 1788. Sur l’imprimé, Paris, Imprimerie royale, (1788). 8 p.
13- Arrêt de la cour de parlement, du 18 novembre 1788. Qui casse la nomination faite par le Conseil général de la ville de Toulouse, du 27 décembre 1786, de Me Moisset ... au Capitoulat (…). [Toulouse, 1788]. 8 p.

Ensemble relié en 3 volumes in-8, pleine basane marbrée de l’époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés (épidermures).
VOLUME I -
1- Edition parue un an après l’originale. "Rallié à la cause physiocratique" (Weulersse, I, p. 88). "L'auteur préconise l'abolition des Fermes et propose de rétablir l'égalité au moyen d'un impôt unique perçu sans arbitraire par les communautés elles-mêmes" (Stourm, p. 104-105). A la suite de cet écrit « qui fit grand bruit". Darigrand fut emprisonné à la Bastille.
(INED, 1276, Higgs, 3266, Kress, 6086, Einaudi, 1431, Weulersse II, p. XXVI).
Exemplaire bien complet de la planche frontispice gravée avec son "explication".
2- (Kress, S.4775 et Einaudi, 3368, pour autre édition. Manque à INED. Cette édition manque à la BnF et à WorldCat).
3- Edition originale. Contient : Essai sur le théorie et la pratique du commerce des grains en France - Projet d’utilité et d’ornement pour la ville de Paris - Observations sur les grands chemins, sur les inconvénients des corvées, et sur ceux des voitures ordinaires et Proposition à faire aux maîtres des carrosses et diligences publiques du royaume. (INED, 2118. Manque à Kress et Einaudi).
4- Edition à la date de l’originale de cet important texte théorique, par lequel l’abbé Baudeau tente de diffuser la doctrine physiocratique à travers des principes compréhensibles du plus grand nombre. Prenant prétexte d'une réfutation de Necker, assimilé aux "modernes", l’auteur recherche dans la "sagesse d'autrefois" – Sully en particulier - les origines des grands principes économiques fondés sur un ordre naturel conforme aux idéaux physiocratiques : défense de l'agriculture comme moteur du développement économique, études sur les "six classes" de la société et moyen de les réunir en une communion d'intérêt par le progrès continuels de "l'art agricole", théorie de la juste répartition entre producteurs et propriétaires, "ordre essentiel des sociétés", réforme de l'impôt illustré de statistiques chiffrées, gestion de la dette publique, population, place des manufacturiers et commerçants, liberté des échanges, etc. (A. Clément, 'Baudeau', p. 380. Einaudi 350. Goldsmiths, 12976. Higgs, 6420; INED 293. Kress, B.817, pour l’originale).
VOLUME II -
1- "Suite aux Vues d’un citoyen sur la distribution des dettes de l’Etat. La manière dont les impôts sont établis tend à détruire l’épargne. Hocquart de Coubron expose un nouveau plan d’imposition" (INED, 2278). (Goldsmiths, Online Catalogue, 13478.20. Kress, B1242. Martin & Walter; 16713. Manque à Einaudi. Manque à la BnF).
2- Pour autres éditions : Einaudi, 704-705. INED, 821. Kress, B.1170.
3- (Kress, B.1250, pour autre édition. Manque à INED et Einaudi et au catalogue de la BnF).
4- Edition originale. (Einaudi, 3823. Goldsmiths, Online Catalogue, 11951.4. French revolutionary pamphlets, 750. Martin & Walter IV 2. 9894. Manque à INED et à Kress).
5- Edition parue l'année de l’originale. Linguet répond au projet formulé par l'Assemblée des Notables. Il préconise l'unification des taxes foncières, leur paiement en nature sous la forme de l'impôt territorial ou "dîme laïque" et réfute les théories physiocratiques. Baudeau devait répondre à cet écrit. (INED, 2915, Goldsmiths, 13454, Kress, B.1266. Einaudi, 3412. Stourm, 145).
6- (Ouvrage inconnu des bibliographies et qui manque au catalogue de la BnF. Un seul exemplaire à WorldCat : Newberry Libr et un seul au CCFr : Médiathèque de La Rochelle.
VOLUME III -
1- (INED, 3228, Martin & Walter, 42727, pour autre édition à la même date. Manque à Kress et Einaudi. Cette édition en 8 p. manque à la BnF, au CCFr et à WorldCat.
2- (Kress, B.1160 : une seule partie, 39 pp. Einaudi, 345 :4 parties. Leblanc, p. 36 : 5 parties)
3- Demeuré anonyme. (Inconnu aux principales bibliographies. Manque à la BnF).
4- Demeuré anonyme. (Kress, B.1307, pour une autre édition. Manque à Einaudi et INED Cette édition en 63 p. manque à WorldCat)
5- Edition originale et unique, restée anonyme. (Manque aux principales bibliographies, dont Martin & Walter et Stourm. Un seul au CCFr: celui de la BnF).
6- Seconde édition, par l’auteur du Traité des richesses (1781). (Goldsmiths, 13467 et Einaudi, 2993, pour l’originale. Manque à Kress, INED et Martin & Walter. Manque au CCFr et à la BnF. Cette édition manque à WorldCat).
7- Ouvrage demeuré anonyme. (Inconnu aux principales bibliographies. Manque à la BnF et au CCfr. Un unique exemplaire à WorldCat : Univ. of Minnesota).
8- "Historique et politique. Linguet combat la dette et le crédit public" (INED, n° 2910).
(Stourm, p. 150. Manque à Kress et Einaudi).
9- Edition originale.
10- Edition à la date de l’originale. "Opinions contradictoires des eux correspondants sur Necker et sa politique" (INED, 1021 bis). (Einaudi, 998. Goldsmiths, 13873. Kress, S.5223 pour l’originale).

Réf.: 32833 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROEDERER (Pierre Louis, comte). Oeuvres du comte P. L. Roederer Pair de France, Membre de l'Institut etc. etc. etc. publiées par son fils le baron A. M. Roederer, ancien pair de France, tant sur les manuscrits inédits de l'auteur que sur les éditions partielles de ceux de ses ouvrages qui ont déjà été publiés avec les corrections et les changements qu'il y a faits postérieurement.
Paris, Imprimerie Firmin-Didot frères 1853-1859.
8 volumes in-4 (182 x 265 mm), demi-chagrin vert bronze de l'époque, dos à 5 nerfs ornés d'un décor de compartiments encadrés à froid et soulignés de filets dorés, titre et tomaison dorés, texte sur 2 colonnes, non rogné et partiellement non coupé.
Rare édition collective, non mise dans le commerce, des œuvres de Roederer, publiées par Antoine-Marie Roederer fils de l’auteur. "Tirée à cinquante exemplaires, destinées aux amis de la famille et à quelques bibliothèques publiques, cette édition est presque introuvables" (cf. Thierry Lentz, Fondation Napoléon, in ‘Les Cahiers Lorrains’, 1994, n°, p. 311-324).
"Né à Metz, en 1754, Pierre-Louis Roederer est un des hommes-clés de la fin de l'Ancien Régime et des débuts de la Révolution. Élu à l'Assemblée Nationale, il en deviendra une des voix les plus écoutées. Sa carrière est multiforme: juriste, économiste, théoricien politique, homme d'action successivement procureur général syndic de la Seine, propriétaire de journaux, conspirateur de Brumaire, conseiller d'Etat, sénateur, comte d'Empire, ministre napolitain, secrétaire d'Etat du Grand-Duché de Berg, pair de France sous la monarchie de Juillet, mais aussi auteur de théâtre, moraliste, philosophe et économiste. Mort à près de 82 ans, il a laissé une œuvre écrite considérable" (Id.).
Contient : I- Théâtre -- II- Histoire (Louis XII, François Ier, Mémoires pour servir à l'histoire de la Société Polie, etc.) - III- Histoire contemporaine (L'Esprit de la Révolution de 1789, Chronique de cinquante jours, Portraits de personnages sur la Révolution, Notice sur l'Empire) -- IV- Lettres et opuscules -- V- Opuscules -- VI- Opuscules (Rapports et Discours) -- VII- Brochures politiques, rapports et discours -- VIII- Variétés. Correspondance de famille ; Correspondance générale, etc.
4 portraits dont 2 de l'auteur, un de Joseph Napoléon et un croquis en pied de Talleyrand. 6 fac-similés de lettres. 3 planches d’illustrations lithographiées.
(Quérard, XII, 692 détaille le contenu. Tulard, 1265. Vicaire, VI, 1166).
Quelques rousseurs. Petites épidermures.
Très bon exemplaire, en partie non coupé, bien relié à l’époque.

Réf.: 34653 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MIRABEAU (Victor Riqueti, marquis de)]. Lettres sur la législation, ou l'Ordre légal, dépravé, rétabli et perpétué, par L.D.H. [L'Ami Des Hommes].
Berne, Société typographique, 1775.
3 volumes in-12, plein veau porphyre de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, triples filets d'encadrement dorés sur les plats, pièces de titre et de tomaison de veau bronze, tranches jaspées, (4), lii, 379 p.; (4) p. 380 (verso) à 885 p. et (4), 564, (4) p.
Première édition complète de cette oeuvre qui s'impose comme "l’expression la plus large du projet physiocratique".
D’abord publiée sous forme de 18 lettres dans les ‘Ephémérides du citoyen’ de septembre 1767 à juin 1769, elle est augmentée d'un avertissement de l'auteur en 52 pages.
Le marquis de Mirabeau tire les ultimes conséquences de la découverte de la "Science Economique" comme "science de l'ordre naturel" et élabore une synthèse générale de la physiocratie, tant du point de vue macro-économique, politique, social, que juridique.
En trois parties (I- Dépravation de l’ordre légal. II- Restauration de l’ordre légal. III- Stabilité de l’ordre légal), il pose les bases du "véritable ordre social" fondé sur une théorie rationnelle de l'ordre naturel, "dépravé", selon lui, au cours de l’histoire des sociétés humaines, et expose les moyens de sa restauration.
Une nouvelle définition de la propriété et le rôle central alloué aux propriétaires fonciers comme incarnation de l’État le conduisent à rejeter la tradition nobiliaire pour légitimer une représentation politique plus appropriée au nouvel ordre social.
Henri Ripert ('le marquis de Mirabeau, ses théories politiques et économiques’, Paris, 1901, p. 327 sq. et passim) accorde la plus haute importance à cet ouvrage pour l’histoire du mouvement physiocratique:
"Les physiocrates sont amenés à la conception de droits naturels, antérieurs à toute société, et dont la société doit assurer le respect, les droits de chacun à la propriété de sa personne, de ses objets et de son fonds. Les physiocrates ont ici, bien plus que les Philosophes, inspiré l'article 2 de la 'Déclaration des droits de l'homme', qui établit comme droits naturels et imprescriptibles de l'homme, la propriété, la liberté et la sûreté (...): le Marquis de Mirabeau dans ses 'Lettres sur la législation', s'attache à le construire de toutes pièces".
(Higgs, 6196. INED, 3201. Goldsmiths'-Kress, ‘Online catalogue’, n°11229.Tchemerzine-Scheler, IV, 756).
Petits accrocs aux coiffes et coins. Infirme déchirure sans perte aux 3 prem. feuillets.
Bel exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 35591 - Eur 2800.00
Ajouter au panierOuvrage commandé


LAVOISIER (Antoine-Laurent), TURGOT (Anne Robert Jacques), NECKER (Jacques), ETC - POUDRES & SALPETRE. 1- Règlement pour les épreuves des poudres. Du quatre Avril 1686. Paris, Chez la Veuve Saugrain, et Pierre Prault, Imprimeur des Fermes du Roy, 1730. 3 p.
2- Arrest du Conseil d'Etat du Roy, contenant Réglement sur la Recherche & Fabrication des Poudres & Salpêtres. Du 19 Février 1759. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. S.l.n.d. [1759]. 15 p.
3- Arrest du Conseil d'Etat du Roi, Qui convertit en une Régie, pour le compte du Roi, le bail des Poudres, passé à Alexis Demont le 16 Juin 1772. Du 28 Mai 1775. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1775. 3 p.
4- Résultat du Conseil du Roi, Contenant Règlement pour l'exploitation de la Régie des Poudres & Salpêtres, établie pour le compte du Roi, par Arrêt du Conseil du 28 Mai 1775. Du 30 Mai 1775. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1775. 7 p.
5- Arrest du conseil d'Etat du Roi, qui nomme les Régisseurs préposés à l'administration du Service des Poudres & Salpêtres; & prescrit les formes de cette administration. Du 24 Juin 1775. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1775. 8 p.
6- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui restreint la fouille du Salpêtre; décharge les Communautés des fournitures à faire aux Salpêtriers; & permet auxdites Communautés de se rédimer à la fouille, pas l'établissement des Nitrières artificielles. Du 8 Août 1777. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1777. 6 p.
7- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Interprétatif de celui du 8 août 1777, concernant le droit de fouille & de recherche du Salpêtre; & qui permet aux Communautés de se rédimer de cette servitude par l'établissement des Nitrières artificielles, etc. Du 24 Janvier 1778. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1778. 7 p.
8- Ordonnance de M. le Lieutenant Général de Police, Concernant les Salpêtriers de la ville & faubourgs de Paris. Du 4 Août 1779. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1779. 8 p.
9- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Portant Règlement pour l'exploitation pendant six années de la Régie des Poudres et des Salpêtres. Du 5 Septembre 1779. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1779. 7 p.
10- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui ordonne qu'à compter du 1er Janvier 1784, la Poudre à tirer sera vendue par la Régie des Poudres & Salpêtres, aux Débitants & aux Public, en grain & sans être pliée, au poids usité dans chaque Province. Du 26 Avril 1783. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1783. 2 p.
11- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui ordonne qu'il sera perçu un Droit de Six livres par quintal de Salpêtre, & de Quinze livres par quintal de Poudres qui entreront dans le Royaume. Du 26 Novembre 1785. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1786. 4 p.
12 - Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui proroge indéfiniment la Régie des Poudres et Salpêtres, établie par arrêt du Conseil du 28 Mai 1775. Du 28 Octobre 1785. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1785. 2 p.
13- Arrêt du Conseil d'Etat du Roi, Qui ordonne que les Régisseurs des Poudres ne pourront être choisis à l'avenir que dans la classe des Employés supérieurs de ladite Régie. Du 19 Février 1789. Extrait des Registres du Conseil d'Etat. A Paris, de l'Imprimerie Royale, 1789. 3 p.

Ensemble de 13 documents reliés en un volume in-4, cartonnage marbré à la Bradel, pièce de titre de veau blond en long (rel. moderne).
Exceptionnel ensemble, en édition originale, de ces 13 documents: les principales mesures législatives et décisions publiques concernant le salpêtre et les poudres, depuis le rapport fondateur du 4 avril 1686 sur la qualité des poudres jusqu'à la prise en main, par Turgot, pour le compte de l'Etat, de la fabrication stratégique de la poudre et ses développements sous la responsabilité de Lavoisier.
Turgot, contrôleur général des Finances, décida en 1774 de créer la Régie des poudres et salpêtres, organisme public qui succède à la Ferme des poudres, société privée. En 1775, il nomma quatre régisseurs, parmi lesquels Lavoisier. Réagissant en scientifique, celui-ci fit de nombreuses expériences pour améliorer la fabrication des poudres et la récolte de salpêtre. Nommé directeur de la Régie en 1776, ses efforts furent récompensés : l'Etat réalisa de considérables économies; la poudre française devint la meilleure d'Europe et les stocks suffisants pour envisager l'avenir militaire avec sérénité.
Cf. 3 à 5- Les trois actes officiels par lesquels le bail des poudres était résilié; l'exploitation, la fabrique et la vente des poudres et salpêtres étant transférés à une Régie. Les mesures furent prises sur l'initiative de Turgot.
Les sieurs Lefaucheux, Clouet, Lavoisier et Barbault de Glatigny "auront [désormais] l'administration générale de la régie & service des poudres & salpêtres dans toute l'étendue du royaume".
8- Edition originale de cet arrêt pris par Necker, alors contrôleur général, à la suite des propositions de Lavoisier et des 'régisseurs des Poudres'. Il vise à mettre fin aux excès des dispositions prévues par le 'Droit de fouilles' (cf. item n°2) chez les particuliers et à favoriser l''art de la nitrification'.
9- Édition originale. La décision officielle qui reconduit pour six années le mandat de Régisseurs des Poudres & Salpêtres à Lavoisier, Lefaucheux, Clouet et Barbault de Glatigny.

Réf.: 36682 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VILLENEUVE BARGEMONT (vicomte Alban de). Economie politique chrétienne, ou Recherche sur la nature et les causes du paupérisme, en France et en Europe, et sur les moyens de le soulager et de le prévenir.
Paris, Paulin, 1834.
3 volumes in-8, demi-chagrin à grain long rouge cerise à coins, dos à 5 nerfs plats ornés d’un jeu de roulettes, filets au noir et dorés, titres et tomaisons dorés, tranches citron (reliure de l’époque), (4), 509, (2) p.; (4), 652 p. et (4), 603, (1) p., 4 cartes dépliantes lithographiées au tome II et 4 plans et vues en 3 planches dépliantes au tome III.
Edition originale de cet ouvrage fondateur, "initiateur du catholicisme social" (J.-B. Duroselle).
Entre celles de ses contemporains, l'une des rares études à dresser un réquisitoire radical des théories libérales, à répudier l'individualisme triomphant dans le domaine économique et à déplorer les conséquences de l'industrialisation sauvage sur les classes laborieuses et les plus démunis.
L’auteur réalise, en un effort original, une synthèse entre le christianisme "seule base d’un état social conforme à la nature de l’homme" et une économie politique qui serait soucieuse du "bien-être du plus grand nombre" et non des impératifs de la seule production.
L’étude, qui se fonde sur d’abondantes statistiques et références, incorpore la question de l’accroissement de la population et de ses rapports avec la morale chrétienne. Pour soulager la misère, Villeneuve-Bargemont préconise - et c’est alors une nouveauté - un système positif et des solutions inédites, même au sein des milieux catholiques sociaux: interventionnisme massif de l’Etat et important dispositif législatif en matière de protection sociale et d’éducation.
Sur cet ouvrage, son importance et son originalité cf., J.-B. Duroselle, ‘Les Débuts du catholicisme social en France’, p. 59-71.
(Einaudi, 5910. Goldsmith’s, 2845. Kress, C.3891).
Petit accroc à une coupe et en coin d'un plat.
Bel exemplaire, très bien relié.

Réf.: 19559 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). Discours sur l'origine et les fondemens de l'inégalité parmi les hommes.
Amsterdam, Marc Michel Rey, 1755.
In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre de maroquin havane, tranches marbrées, lxx, (2), 262, (2) p. d'errata et avis au relieur, planche frontispice gravée.
Edition originale de premier tirage comportant les 3 cartons (p. LXVII, 111 et 139) et la correction de l'éditeur à la plume p. 11 (accent aigu sur "conformé"). Frontispice "Il retourne chez ses Égaux" dessiné par Eisen, gravé par Sornique, fleuron-vignette de titre par Fokke et fleuron en tête de la dédicace (armes de la République de Genève) également signé Fokke.
La réponse de Rousseau à la question mise au concours par l'académie de Dijon en 1753, réponse dont la radicalité et l’originalité effrayèrent les membres du jury qui lui refusèrent le prix.
"L'ouvrage qui contient toute la réflexion théorique de Rousseau: sa théorie du langage, la justification du 'contrat social', un éclairage sur 'l'Émile'. Universel, il contient en germe la philosophie politique moderne et l'anthropologie générale, dont il est le premier traité que compte la littérature française" (Claude Lévi-Strauss).
"Oeuvre source, à partir de laquelle on peut faire commencer toute la réflexion moderne sur la nature de la société" (J. Starobinski).
(Gagnebin, III, p. 1862. Dufour, p. 55).
Suivi de: BOURSAULT. Esope à la Cour, comédie héroïque. Nouvelle édition. Paris et Marseille, Jean Mossy, 1776. 72 p.
Quelques épidermures et quelques petites traces de restauration à la reliure.
Très bon exemplaire, très frais, grand de marges (126 x 192 mm), imprimé sur papier fort de Hollande.

Réf.: 37734 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de). Sur les Fonctions des Etats-Généraux et des autres Assemblées Nationales.
S.l, 1789.
2 volumes in-8, brochés, couverture de papier marbré d’origine, pièces de titre manuscrites, 10 p., [-3], 196, 54 p. et 328 p. (titre inclus), 100 p., 7 tableaux dépliants hors texte, exemplaire entièrement non rogné.
Édition originale, remise en vente, sous un nouveau titre, de "Essai sur la constitution et les fonctions des Assemblées Provinciales", titre rendu caduc par l’appel à la convocation des États Généraux. Il est précédé d'un nouvel avertissement : "Lorsque cet ouvrage a été envoyé à l'impression, on avait lieu de croire que l'Assemblée des États généraux n'était pas très-prochaine...".
L'un des textes fondamentaux dans l'histoire politique française, aboutissement de l’idéal des Lumières, "l'ouvrage de Condorcet le plus important" (R. Badinter) et "le plus important de Droit constitutionnel qui ait été publié à cette époque et même depuis" (Allengry, 'Condorcet, guide de la Révolution Française', p. 26 et passim).
Dans cet ambitieux programme politique, économique et social visant à régénérer la France, l’Encyclopédiste livre la synthèse de ses travaux pluridisciplinaires et traduit en propositions, non seulement ses recherches de "mathématique sociale", mais aussi le résultat de quinze années d'expérience acquise lors de sa participation au ministère Turgot.
Il est à souligner que Condorcet est également ici l'un des premiers auteurs à réclamer le droit de vote politique pour les femmes, à ouvrir la question de leurs droits politiques, juridiques et sociaux et à réclamer des réformes concrètes quant à leur statut.
(Monglond, I, 82. Martin & Walter, I, 8112).
Rousseurs éparses.
Exceptionnel exemplaire tel que paru, entièrement non rogné, témoins conservés (144 x 212 mm).

Réf.: 37228 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FROUMENTEAU (Nicolas). Le secret des finances de France, Descouvert, & départi en trois livres (…), & maintenant publié, pour ouvrir les moyens légitimes & nécessaires de payer les dettes du Roy, descharger ses sujets des subsides imposez depuis trente un ans, & recouvrer tous les deniers (sic) prins à sa Majesté.
S.l., [i.e. Genève, Jean Des Bois & Jean Berjon pour Jérémie Des Planches],1581.
3 parties reliées en un volume in-8, plein veau brun de l’époque, dos à nerfs orné garni de compartiments dorés aux petits fers et d’un fleuron central à froid répété, tranches mouchetées, (56) p. titre inclus, 152 p. ; 472 p. titre inclus et (1) f. de titre, (6), 439 p. (i.e. 435) p.
Seconde édition publiée à Genève la même année que l'originale, très largement augmentée par rapport à celle-ci éditée sous le titre de ‘Les secrets des thrésors de la France’.
L'adresse est donnéee d'après GLN (Genève, Lausanne et Neuchâtel), 15-16: "Jean Des Bois et Jean Berjon comparaissent le 27 sept. 1581 devant le Conseil de Genève, pour avoir imprimé sans permission "l'Apologie du prince d’Orange", le "Secret des finances de France". Le 2 octobre, Jean Des Bois demande au Conseil de "luy pardonner ce qu'il a imprimé les Secretz des finances de France et la Vie de l'abé de St Nicaise pour Jeremie Des Planches qui luy faisoit croire qu'il avoit congé". L'édition est dépourvue d’ornements permettant de confirmer son attribution à Genève. Elle pourrait être de Guillaume de Laimarié comme les autres ouvrages de Barnaud de cette année".
"Premier essai méthodique de statistique de l'histoire" (Baudrillart), l'ouvrage constitue une source fondamentale sur les conséquences financières, politiques et sociales des Guerres de Religion (1550-1580).
Pour chacun des quatre-vingt-dix diocèses français, l'auteur fournit les statistiques des impôts royaux, rançons, rapines de la soldatesque, entretien des troupes, finances ecclésiastiques, villages ou bâtiments incendiés ou détruits, massacres collectifs ou exécutions, viols, clercs assassinés, nobles et soldats tués, etc.
Ce constat, qui aurait été dressé à la demande des états de Blois - selon l’aveu même de l'auteur dans sa préface -, contribua à mobiliser l’opinion sur l’ampleur des désastres occasionnés.
Rédigé par un protestant français et publié sous ce pseudonyme de Froumenteau, l’essai a été parfois attribué à Nicolas Barnaud.
(Adams, F-1084. Einaudi, 5204. Haag, 'France protestante', VI, 747. INED, 1932. Kress, 146. ‘Sources de l’Histoire de France’, 2340).
Traces de restauration à la reliure. Quelques rares auréoles claires. Ex. court de marge supérieure.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 30082 - Eur 1300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[PIARRON DE CHAMOUSSET (C.H.)]. Plan d'une Maison d'association, dans laquelle au moyen d'une somme très-modique chaque Associé s'assurera dans l'état de maladie toutes les sortes de secours qu'on peut désirer.
S.l.n.d. [i.e. Paris, 1754].
In-4, cartonnage marbré à la Bradel de papier ancien (rel. Devauchelle), pièce de titre de veau bronze, 15, (1) p.
Edition originale. Magistrat à la Chambre des Comptes et philanthrope, Piarron de Chamousset (1717-1773) est considéré comme l'un des principaux précurseurs de la sécurité sociale et des systèmes assurantiels de santé.
Admiré par Voltaire et Rousseau, il consacra sa vie et sa fortune à l’amélioration des hôpitaux et des institutions d’assistance, ainsi qu’à l’élaboration de projets qui s’avéreront prophétiques.
L’auteur propose un "plan" d’associations de secours mutuels fondées sur un dispositif assurantiel où chaque travailleur ("associé"), moyennant une cotisation mensuelle proportionnelle à ses revenus, s’assurerait d’un secours médical de qualité, le même pour tous.
Il soumet également son modèle visionnaire des lieux de soins ("maisons d’association"): bâtiments spacieux et aérés, lits individuels, administration élective, pharmacie générale centralisée, constitution d’archives médicales, hiérarchisation et fonctions du personnel soignant : chirurgiens et médecins, choisis parmi les meilleurs, appelés à des visites périodiques des malades, internats pour les étudiants, etc.
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 54:941. Einaudi, 4434. INED, 3573).
Très bon exemplaire, frais, bien relié.

Réf.: 27573 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



NORMANDIE 1787 - Assemblée provinciale de la généralité de Rouen - LA ROCHEFOUCAULD, THOURET, DILLON, LE COUTEULX DE CANTELEU. 1- [LA ROCHEFOUCAULD (Dominique de)]. Procès-verbal des séances de l'Assemblée provinciale de la généralité de Rouen, tenue à Rouen dans le mois d’août 1787. Rouen, 1787. 44 p.
2- [THOURET (Jacques Guillaume)]. Procès-verbal des séances de l'Assemblée provinciale de la généralité de Rouen, tenue aux Cordeliers de cette ville, aux mois de novembre et décembre 1787. A Rouen, Chez Pierre Seyer, 1787. 416, (1) f. d’errata volant, 5 planches dépliantes reliées en fin de volume.
3- DILLON (abbé Arthur). Discours prononcé le 20 novembre 1787, dans l’église des cordeliers, devant l’assemblée Provinciale de Rouen. Rouen, Pierre Seyer, 1787. 23 p.
4- [LE COUTEULX DE CANTELEU (Jean Barthélemy)]. Observations de la chambre du commerce de Normandie, sur le Traité de commerce entre la France et l’Angleterre. S.l.n.d. [Rouen, 1787]. 75 p. sur grand papier bleuté.
5- "Les corporations d’Arts & Métiers". Observations Sur un Droit Local préjudiciable aux Fabriques & au Commerce de Normandie. Présentées à Nosseigneurs de l’Assemblée Provinciale de la Généralité de Rouen par diverses Corporations d’Arts & Métiers, 1787. [Rouen, 1787]. 12 p.

5 ouvrages reliés en un fort volume in-4, plein veau havane marbré de l'époque, dos à nerfs ornés de caissons fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de date de maroquin bordeaux, tranches marbrées.
Important recueil de 5 textes fondamentaux pour l'histoire de l'assemblée provinciale de la généralité de Rouen et l'histoire économique pré-révolutionnaire de la Normandie.
1- Edition originale. Séance d’ouverture de l’Assemblée provinciale de Rouen, le 17 août 1787, sous la présidence du cardinal de La Rochefoucauld, avec description des cérémonies protocolaires et l’intégralité du règlement de la nouvelle Assemblée.
2- Edition originale du procès-verbal des séances de l'Assemblée provinciale de la généralité de Rouen qui se tinrent du lundi 19 novembre 1787 au mercredi 19 décembre 1787.
Contient, p. 10 à 119, le rapport présenté par les procureurs-syndics, d'Herbouville et Thouret, sur les travaux de la commission intermédiaire. D'après Barbier et E. Lebègue, "La Vie et l'oeuvre d'un Constituant", Thouret serait, seul, l'auteur de ce rapport.
"Deux parties peuvent être distinguées dans ce recueil : 1° Les rapports présentés sur l’état de la province concernant les travaux publics, bienfaisance, commerce, manufactures, impositions, agriculture, etc. 2° Les réponses des bureaux qui ont examiné ces divers rapports ; celle du Bureau des impositions est à noter. Elle pose comme principe que tout citoyen doit être soumis à l’impôt en proportion de ses biens (…)" (Leblanc, De More à Chaptal, n°276). (Frère, II, 422).
3- Edition originale. Rare Manque à la BnF. Un unique exemplaire recensé en France : BM de Rouen.
4- Rare édition originale in-4°, publiée en novembre 1787, imprimée sur grand papier bleuté des conclusions de la Chambre de Commerce de Normandie sur les conséquences du traité de commerce entre la France et l’Angleterre.
Les auteurs qui livrent une véritable enquête comparative sur les "forces productives" de la Normandie rapprochées de celles de l’Angleterre, recherchent quelles industries sont en position de soutenir la lutte et quelles autres n’en sont pas à même. Ils proposent des mesures à adopter pour les y préparer. Ces ‘Observations’, qui firent date, valurent la célèbre réponse et réfutation de Dupont de Nemours (‘Lettre à la Chambre du Commerce de Normandie’).
Cette pièce, très rare, imprimée sur grand papier bleuté, est différente du texte publié sous le même titre en 117 et 73 p.
5- Edition originale et unique rare. Signé par les diverses corporations d’Arts et Métiers : merciers et bonnetiers, épiciers, chapeliers, toiliers, teinturiers et passementiers réunis en syndics. (Aucun exemplaire recensé : manque à la BnF, au CCFr et à WordCat).
Certains cahiers partiellement débrochés.
Bon exemplaire, intérieur frais, bien relié à l’époque.

Réf.: 35934 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MILLAR (John), SUARD (Jean Baptiste Antoine) traducteur.. Observations sur les commencemens de la société. Par J. Millar, Professeur à l'Université de Glasgow.
Amsterdam, Arkstée et Merkus, 1773.
In-12 (94 x 161 mm), plein veau havane moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons ornés d'un encadrement de doubles filets dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filet doré sur les coupes, tranches rouges (reliure anglaise de l'époque), xxiv, 423 p.
Première édition française de 'Distinction of Ranks in Society' (1771), traduit par J.-B. Suard, le principal ouvrage de John Millar, qui ne sera réédité qu'une seule fois en français (en 1778).
Une partie du tirage de la même édition porte le titre de 'Observations sur la distinction des rangs de la société'.
Membre de l'école écossaise, élève puis protégé d’Adam Smith, Millar devint avocat et son enseignement à Glasgow remporta un succès considérable.
L’ouvrage, qui défend la thèse que les lois fondamentales qui régissent les sociétés reposent sur des facteurs économiques et non politiques, est considéré de ce fait comme l’un des textes précurseurs du matérialisme historique prémarxiste.
D'importantes pages plaident pour l'égalité entre femmes et hommes, pour l'abolition de l'esclavage, ou la nécessité d'améliorer les conditions de travail des plus défavorisés. Millar se prononce également en faveur de l'indépendance américaine et de la démocratisation du système politique français.
Selon Jean Mondot ('Diderot-Raynal et les Lumières écossaises', In "Lumières", 2004, n°3, p. 57), "ce livre constitue la référence principale d'après laquelle Diderot-Raynal composeront leur histoire de l'esclavage".
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 73:1070. France littéraire, VI, 131. I.E.S.S., X, 348-349).
Bel exemplaire, très frais, grand de marges, bien relié à l'époque.

Réf.: 37747 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SOCIETE D'ECONOMIE POLITIQUE. Bulletin de la Société d'économie politique. Publié sous la direction du Secrétaire perpétuel.
Paris, Guillaumin et Cie [puis Félix Alcan et Guillaumin], 1888-1913.
26 volumes grand in-8, demi-veau de l'époque, dos lisses ornés de filets dorés.
Tête de collection de ce période (un volume par année), la source principale pour l'histoire de l'économie politique en France pendant la période, écho de tous les grands débats et qui recevait les contributions des principaux économistes du temps.
Ce 'Bulletin de la Société d'économie politique' prit la suite des 'Annales de la Société d'Économie Politique' à partir de 1888, premier tome de cette collection.
La publication s'est poursuivie jusqu'en 1936.
Cachets et cotes de bibliothèque.
Bon exemplaire, très frais, bien relié. Rare.

Réf.: 35084 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAINT-SIMON (Claude-Henri, comte de). L'organisateur. 1re [et 2e] livraison. Troisième édition, augmentée d'une esquisse du nouveau système politique.
Paris, Corréard (...). De l'imprimerie d'Anth. Boucher (...), 1819-1820.
2 livraisons en un volume in-8, broché, couverture papier fort bleu (rel. moderne), 61, (1) p. et [63]-265, (1 bl.) p. (les deux livraisons en pagination continue).
Edition la plus complète en deux livraisons et quatorze "lettres" de l’une des oeuvres principales de Saint-Simon.
"Véritable 'théorie sociale' comportant des applications pratiques, cette oeuvre décrit la construction d'un 'système industriel et scientifique' (…). Cette nouvelle organisation sociale a pour but de modifier le sort de 'la classe la plus nombreuse et la plus pauvre', et de métamorphoser les rapports sociaux en reconsidérant les droits de chacun. 'L'Organisateur' commence par une lettre intitulée 'Premier Extrait de L'Organisateur', qui deviendra la célèbre 'Parabole de Saint-Simon'. Il y oppose les conséquences économiques de la disparition des savants et industriels à celle des princes et hommes politiques (…)" (Annie Soriot in 'Encyclopédie Universalis').
La seconde livraison a été publiée en février 1820. Elle commence à la septième lettre et poursuit la première livraison en pagination continue (p. 63-265).
(Fournel, p. 22, 22bis, 22ter. Mazzone, n°72-73. Mori, n°89-90-91).
Rare.
Bon exemplaire.

Réf.: 36026 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MIRABEAU (Honoré Gabriel Riqueti, comte de). 1- De la Caisse d’Escompte. S.l., 1785. xvj, 226 p., (1) f. de table.
2- De la Banque d’Espagne dite de Saint-Charles. S.l. [Genève], s.n., 1785. xiv, (2), 144, CLXII p.
3- Lettre à M. Le Couteulx de La Noraye, sur la Banque de Saint-Charles et sur la Caisse d'Escompte. Bruxelles, 1785. (2) f., 117 p.

3 ouvrages reliés en un volume in-8, pleine basane fauve, dos à 5 nerfs soulignés de filets dorés, pièce de titre de maroquin rouge, tranches jaunes (reliure anglaise de l'époque).
Rare ensemble des trois contributions de Mirabeau sur la réforme bancaire, reliés ensemble à l’époque.
1- Edition originale de cet ouvrage rédigé avec Etienne Clavière et qui eut un retentissement considérable. Le programme de réforme bancaire lancé par Turgot fut arrêté quand il quitta le gouvernement, et la Caisse d'Escompte obtint un monopole inattendu. L'exclusivité de ses privilèges donna lieu à une crise monétaire d’une ampleur inconnue depuis l’effondrement de la Banque de Law. Mirabeau analyse dans cet essai les conséquences fâcheuses de ce monopole, préconise l'égalité de traitement entre les emprunteurs et énonce les principes qui doivent présider au fonctionnement d'une banque nationale de secours, pour le bien-être général et non l'intérêt de quelques particuliers. L'ouvrage est suivi de pièces justificatives dont l'édit de 1776 instituant la Caisse d'Escompte. (Einaudi 3939. Kress, B.908. Martin & Walter, 24436).
2 -Edition originale. "Suite naturelle de mon ouvrage sur la caisse d'escompte" selon Mirabeau. "Il examine les circonstances dans lesquelles la Banque a été créée par le comte de Cabarrus qu'il qualifie de Law espagnol (...). M. pense que cette institution ne peut convenir à l'Espagne et déconseille les nations capitalistes commerçantes de s'y intéresser. L'ouvrage est complété de pièces justificatives" (M. Leblanc, 'De Th. More à Chaptal', n°370). Cet ouvrage fut condamné et supprimé par arrêt du Conseil d'Etat (7 juillet 1785). (Einaudi, 3929. Goldsmiths', 13058. Kress, B.907).
3 -Edition originale. Les deux ouvrages de Mirabeau lui attirèrent des haines violentes, notamment celle de Le Couteulx de la Noraye, banquier, qui l'attaqua publiquement. Mirabeau répondit par cette lettre virulente, dans laquelle il développe l'argumentation de ses précédents ouvrages (cf. L. Lumet, 'Oeuvres de Mirabeau', p. 350 sq.). (Goldsmiths, 13060. Kress, B.910).
Quelques auréoles. Déchirure aux coins supérieurs des p. 61-64 du III.
Très bon exemplaire, préservé dans une solide reliure anglaise de l’époque.

Réf.: 37014 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA MOTHE LE VAYER (François de)]. 1- La Geographie du Prince. Paris, Augustin Courbé, 1651. (8), 346, (1) f. d'errata, (1) f. bl., grande vignette de titre gravée par Picart.
2- La morale du Prince. Paris, Augustin Courbé, 1651. (8), 94 p., (1) f. bl., grande vignette de titre gravée par Picart.

2 ouvrages reliés en un volume in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 4 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et encadrés de doubles filets dorés, doubles filets en encadrement sur les plats.
Édition originale de ces deux ouvrages. La Mothe Le Vayer fut chargé de l'éducation du duc d'Orléans, frère aîné du jeune roi et s'acquitta de cette mission à la satisfaction d'Anne d'Autriche qui voulut qu'il s'occupât aussi de son fils cadet. Louis XIV fut donc remis entre ses mains en 1652, et resta sous sa direction jusqu'en 1660. C'est à destination de ces élèves royaux que le célèbre précepteur composa ces traités.
"La conception libertine de l’éducation pose une rupture  : l’éducation comme émancipation. Par la mise en pratique de l’exercice de la formation de soi-même, notre libertin met en exergue une autre vision de la formation, détachée des formes institutionnelles et de la conversion éducative" (Cf. Nathanaëlle Dupuy, 'Le libertinage érudit et la formation de l'homme : La Mothe Le Vayer, précepteur royal et précurseur pédagogique', Thèse en ligne, 2016).
La Mothe Le Vayer (1588-1672) est l'un des principaux représentants du scepticisme philosophique en France au XVIIe s. Proche de Mademoiselle de Gournay, qui lui légua sa bibliothèque, il comptait parmi ses amis intimes Gabriel Naudé et Pierre Gassendi avec lesquels il forma le célèbre cercle de libertins érudits de la Tétrade.
(Tchemerzine-Scheler, III, 971-972).
Traces de restaurations aux mors et coiffes. Quelques rousseurs et brunissures éparses.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 37418 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[STEVENS (John) ou LIVINGSTON (William), DUPONT DE NEMOURS (P.-S.) et CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de). Examen du gouvernement d'Angleterre, comparé aux Constitutions des Etats-Unis. Où l'on réfute quelques assertions contenues dans l'ouvrage de M. Adams, intitulé : "Apologie des Constitutions des États-Unis d'Amérique", & dans celui de M. Delolme, intitulé : "De la Constitution d'Angleterre". Par un cultivateur de New-Jersey. Ouvrage traduit de l'anglois, & accompagné de notes.
Londres, et se trouve à Paris, chez Froullé, 1789.
In-8, demi-basane de l'époque, dos lisse orné de fleurons dorés, pièce de titre de veau bordeaux (sous étui et emboîtage de demi-chagrin rouge), viii, 291 p.
Première édition française. Attribué à Livingston par l'auteur de la préface, l'ouvrage serait de John Stevens selon une note de la main de Jefferson dans son exemplaire déposé à la Library of Congress.
Le traducteur supposé est L.-J. Fabre ; les nombreuses et importantes notes (p. 67-287) sont de Dupont de Nemours et de Condorcet.
"As one of the earliest works on the Constitution, it argues in favor of a one-chamber legislature and against the British Constitution and the division of powers. Written to refute the contentions of John Adams, the work is augmented in this French translation by extensive notes written by Dupont de Nemours, Condorcet et Gallois... Very rare" ("Americana", Catalogue by Margaret G. Nicholson, Bibliothèque Royale Albert Ier, (1976), n° 60).
(Fäy, p. 25. Howes, S.968. Sabin, 41646).
Dos frotté, mors fendillés.
Bon exemplaire, relié à l'époque, protégé sous emboîtage.

Réf.: 37608 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



QUETELET (Adolphe). Du Système social et des lois qui le régissent.
Paris, Guillaumin & Cie, 1848.
In-8, broché, couverture imprimée (qqs accrocs à la couverture), xvi, 360 p.
Rare édition originale de cet ouvrage fondateur. "Cette œuvre est inspirée par les leçons que Quetelet donna aux princes de Saxe-Cobourg et Gotha. Il y étudie les phénomènes sociaux dans leur développement. Continuation de ses études sur l’homme et sur l’état social (...), il y reprend et complète sa théorie de 'l’homme moyen' et montre que la loi des causes accidentelles est une loi générale qui s’applique aux individus comme aux peuples (...). Il pose les jalons d’une sociologie et d’une philosophie de l’histoire et considéra cet ouvrage comme l’esquisse d’une science nouvelle" (Exposition Quetelet, A.R. de Belgique, n° 72).
Louis Villermé s’occupa des épreuves de cet ouvrage qui fut tiré à petit nombre d’exemplaires par Guillaumin.
(Einaudi, 4594. Goldsmiths’-Kress Online, n°35532).
Bon exemplaire.

Réf.: 22523 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAINT-SIMON (Claude-Henri, comte de). I- Saint-Simon. Son premier écrit; lettres d'un habitant de Genève à ses contemporains, 1802. Sa parabole politique, 1819. Le Nouveau Christianisme, 1825. Précédés de fragmens de l'histoire de sa vie écrite par lui-même. Publiés par Olinde Rodrigues, son disciple (...).
II- Catéchisme politique des industriels, 1824. Vues sur la propriété et la législation, 1818.
Paris, Librairie saint-simonienne (t.1) & A. Naquet (t.2), 1832.
2 tomes reliés en un volume in-8, demi-percaline bordeaux, dos lisse orné de filets et d'un petit fer central dorés, titre doré, daté en queue, couverture imprimée conservée, tranches mouchetées (rel. moderne Laurenchet), (2) f., xxxviii, (1) f. blanc, 201 p. et (2) f., 364 p.
Première édition collective des oeuvres de Saint-Simon publiée et préfacée par Olinde Rodrigues au lendemain de la rupture avec Enfantin dans le but affiché de restaurer l'unité de l'œuvre de Saint-Simon, dans toute la durée de sa production intellectuelle.
Elle contient plusieurs textes de Saint-Simon non annoncés au titre ainsi que la mise au point par Olinde Rodrigues sur le différend qui l'opposait à Enfantin au sujet de la "Communauté de femmes", différent qui entraîna la scission de l'École l'année de la publication de ces volumes.
(Fournel, p. 99-100. Einaudi, 4955. Mazzone, p.5. Mori, p. 97. Walch-Gerits, n° 412).
Auréoles dans la marge supérieure de la deuxième partie.
Bon exemplaire, bien relié, couverture romantique imprimée conservée.

Réf.: 27236 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DES POMMELLES (Jean-Christophe Sandrier, dit chevalier Des Pommelles). Tableau de la Population de toutes les Provinces de France, et de la proportion, sous tous les rapports, des naissances, des morts & des mariages, depuis dix ans, d'après les registres de chaque Généralité, accompagné de notes et observations. Mémoire sur les Milices, leur création, leur vicissitude & leur état actuel. Examen de la question sur la prestation du service militaire en nature, ou sur sa Conversion en une imposition générale.
Paris, 1789.
In-4, broché, couverture de parution (lég. défraîchie), 68 p., grand tableau dépliant.
Edition originale de cet ouvrage pionnier dans l'histoire de la démographie et de la statistique moderne. Très grand "Tableau de la population et rapport des naissances, mariages et morts dans toutes les généralités du royaume" plié en fin.
Sur cet ouvrage et son importance fondatrice cf. André Corvisier, 'Le chevalier Des Pommelles, arithméticien politique et militaire' in "Sur la population française au XVIIIe et au XIXe" (Hommage à Marcel Reinhard), Société de démographie historique, p. 161-179.
(Goldsmiths, 13816. INED, 1396. Martin & Walter, 10541. Manque à Einaudi et à Kress).
Très bon exemplaire, entièrement non rogné, imprimé sur papier fort, tel que paru.

Réf.: 30064 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LAMERVILLE (Jean-Louis-Thomas Heurtault, comte de). De l'Impôt territorial, combiné avec les principes de l'administration de Sully et Colbert, adaptés à la situation actuelle de la France.
Strasbourg, Imprimerie de Rolland et Jacob, 1788.
In-4, demi-basane de l'époque, dos à 4 nerfs (lég. frotté), (2) f., [iii]-xx, 215, (1) p., 15 tableaux dépliants.
Edition originale et unique de cet ouvrage d’inspiration physiocratique. Après avoir servi dans les armées du roi et obtenu la concession de terres agricoles dans l'Isle de France (île Maurice), Heurtault de Lamerville s'intéressa aux problèmes financiers que rencontrait la France.
Il formule, dans cet ouvrage, des solutions originales à travers un plan de restructuration du système financier et fiscal et la libération des dettes de l’Etat. Il critique les impôts directs et indirects et propose, en remplacement, un impôt territorial, une taille réelle et une "subvention générale". Le dispositif est fondé sur l’instauration d’Assemblées provinciales qui assureraient la perception et la répartition de l’impôt.
Mirabeau, Turgot, Le Trosne, Condorcet auront les mêmes objectifs concernant les Assemblées provinciales.
(Einaudi, 3185. Goldsmiths, 13642. INED, 2556. Kress, B.1437. Weulersse, 'La physiocratie à l’aube de la Révolution', p. 432).
Très bon exemplaire, imprimé sur vergé fort, grand de marges.

Réf.: 30965 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


JOURNAL DE LA SOCIETE DE STATISTIQUE. Journal de la Société de Statistique de Paris [1884-1892 & 1897-1914].
Paris, Berger-Levrault, 1884-1914.
28 années reliées en 28 volumes in-4, demi-chagrin bordeaux et blond de l'époque, dos lisses ornés de filets à froid et dorés, titres et tomaisons dorés (qqs épidermures).
Rare ensemble de cette source statistique de première importance : de 1884 à 1892 et de 1897 à 1914 inclus. Contributions des meilleurs spécialistes du temps. Nombreux tableaux, graphiques, etc.

Réf.: 32854 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MOLLIEN (François Nicolas, comte). Mémoires d'un ministre du Trésor public (1780-1815).
Paris, Imprimerie de H. Fournier et Cie, 1845.
4 volumes in-8, demi-chagrin vert bronze de l'époque, dos à 4 nerfs ornés de caissons dorés richement décorés, titre et tomaison dorés, jeu d'encadrement de filets à froid et dorés sur les plats, tranches mouchetées (rel. Quinet), tableaux dépliants (qqs rousseurs).
Edition originale de librairie. Ministre du Trésor Public de 1780 à 1815, Mollien a donc couvert l’Ancien Régime, la Révolution et l’Empire.
"Il est de ceux qui ont posé les bases du système financier public tel que nous le connaissons encore aujourd’hui (…). Homme de premier plan de l’Empire, Mollien est également un témoin de premier ordre. Et s’il lui arrive de magnifier son rôle, il n’en dévoile pas moins, dans ses Mémoires, le dessous des cartes de l’immense champ de bataille que fut l’Europe entre 1799 et 1815" (David Lionel Jauneau, IGPDE éditions).
"Remarquables Mémoires dont la consultation est indispensable pour l'histoire de l'Empire. Tableau de la situation financière à l'avènement de Bonaparte, étude des budgets, effets du blocus continental, financement des guerres, attitude de l'opinion devant les impôts…" (Tulard, n° 1034).
Contient également, selon Stourm (p. 29), de "précieux détails sur les Finances de l'Ancien Régime".
Très bon exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 36528 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 |