English version
Accueil
Menu Panier Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Les livres sont affichés par ordre de prix décroissant.

142 fiche(s) - Page 1

Cet ouvrage a été ajouté é votre panier


TOCQUEVILLE (Alexis de). De la Démocratie en Amérique. (ENGLISH TRANSLATION AVAILABLE UPON REQUEST).
Paris, Charles Gosselin, 1835-1840.
4 volumes in-8, demi-veau grenat de l'époque, dos lisses ornés d'un décor romantique de fers "rocaille" dorés en long encadrés de filets dorés, auteur et titre dorés en tête et pied, tranches mouchetées, (4), xxiv, 367 p.; (4), 459 p.; (4), v, (3), 333 p. et (4), 363 p., carte dépliante en couleurs en fin du tome second.
Edition originale des quatre volumes de cet ouvrage fondateur.
Un des rarissimes exemplaires en reliure uniforme de l’époque comprenant les quatre tomes en édition originale, sans mention d'édition (les deux premiers volumes parurent en janvier 1835, les deux suivants en 1840).
Grande carte dépliante en couleurs en fin du tome second.
L’éditeur, Charles Gosselin, ne crut guère au succès du livre et choisit par prudence de le publier à petit nombre d'exemplaires (environ cinq cents). Le succès fut, pourtant, fulgurant.
(En français dans le texte, BnF, 1990, n° 253. Howes, T 278-279. Melonio & Nolla, II, 334. Sabin, 96060-61).
Quelques cahiers lavés avec soin. Infime réparation à la page de titre du tome III sans perte. Quelques traces de restaurations à la reliure.
Bel exemplaire, grand de marges, bien conservé dans sa première reliure romantique décorative.

Réf.: 37201 - Eur 35000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MOLIERE (Jean-Baptiste Poquelin, dit). Les oeuvres de Monsieur de Molière. Reveuës, corrigées & augmentées. Enrichies de figures en taille-douce. [Suivi de: "Les Oeuvres posthumes" pour les volumes VII et VIII].
Paris, Denys Thierry, Claude Barbin et Pierre Trabouillet, 1682.
8 volumes in-12 (164 x 88 mm), maroquin rouge cerise, dos à 5 nerfs rehaussés de filets perlés, garnis de compartiments fleuronnés et cloisonnés, titres et tomaisons dorés, datés en pied, filets et palettes en tête et pied, plats encadrés des triples filets dorés, filets sur les coupes, large dentelle intérieure, tranches dorées sur marbrures (rel. A. Motte vers 1860), 30 planches gravées sur cuivre par Jean Sauvé d’après Pierre Brissart, dont 21 hors texte et 9 incluses dans la pagination.
Edition collective illustrée la plus complète et la plus importante du XVIIe siècle. Elle comporte deux parties distinctes: les six premiers volumes contiennent les pièces déjà imprimées du vivant de l'auteur, les tomes VII et VIII les comédies non publiées à la mort de Molière dont six figurent en édition originale: "Dom Juan", "Don Garcie de Navarre", "L'Impromptu de Versailles", "Mélicerte", "Les Amants magnifiques" et "la Comtesse d'Escarbagnas".
Cette édition est également la première illustrée: 30 planches gravées en taille-douce par Jean Sauvé d'après Pierre Brissart, toutes en premier état.
L'édition a été réalisée par Charles Varlet de La Grange, ami de Molière et ancien comédien de "l'Illustre théâtre", qui reçut les manuscrits des mains d'Armande Béjart.
Les jeux de scène y ont été introduits et les gravures, qui précèdent chaque comédie, sont précieuses quant aux attitudes, aux costumes et aux décors.
La préface "d'une grande importance" (selon Guibert, II, p. 612) contient le premier récit de la vie de Molière, avant celle de Grimarest pourtant souvent cité comme tel. Cette préface de 1682 "bénéficie non seulement du privilège de l'ancienneté mais aussi de celui d'avoir été rédigé par un contemporain de Molière et certainement un ami" (id.).
Le tome VII comporte tous les cartons du "Dom Juan" et le tome VIII figure dans la variante mentionnée par Guibert ("Les Amants magnifiques" et "La Comtesse d'Escarbagnas" en second état; "Le Malade imaginaire" en premier état).
Les 2 feuillets blancs à la fin du tome I ont été conservés.
(Guibert, 'Molière', II, p. 609-650).
Bel exemplaire, dans une fine et fraîche reliure de maroquin rouge d'A. Motte.

Réf.: 37329 - Eur 12000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BOCCACCIO (Giovanni) ou BOCCACE. Le Decameron.
Londres [Paris], 1757-1761.
5 volumes in-8 (198 x 125 mm), plein veau porphyre de l'époque, dos lisses richement ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, palettes et roulettes dorées, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, triple filet d'encadrement sur les plats, filets sur les coupes, roulette sur les chasses, tranches dorées, viii, 320 p. ; 292 p. ; 203 p. ; 280 p. et 269 p., 5 frontispices, 110 figures hors texte ainsi que, pour la "suite libre": un titre frontispice et 20 figures.
Très bel exemplaire de cette célèbre édition illustrée, enrichi de sa "suite libre" qui avait été livrée à part. L’ensemble comprend:
Un portrait de Boccace exécuté par Lempereur, 5 frontispices par Aliamet et Lemire, 110 figures et 96 culs-de-lampe. L'illustration est signée par Gravelot en grande partie, ainsi que par Eisen, Boucher et Cochin fils. La gravure a

Réf.: 37210 - Eur 7500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LACLOS (Pierre Choderlos de)]. Les Liaisons Dangereuses.
Londres [i.e. Paris], 1796.
2 volumes in-8 (198 x 124 mm), maroquin rouge à grain long, dos lisses ornés d'un riche décor de compartiments en losange délimités par une large roulette dorée, garnis de fers spéciaux au centre (nids d'oiseaux et soleil rayonnant), filets perlés, rinceaux, palettes et filets en tête et pied, roulette de fleurs et de feuilles sertie de filets dorés en encadrement sur les plats, roulette guillochée sur les coupes, guirlande "à la vigne" sur les chasses, tranches dorées, doublures et gardes de tabis bleu (reliure de l'époque "à la Bozérian"). Tome 1: 1 frontispice gravé, 415 p., 7 planches gravées. Tome 2: 1 frontispice gravé, 398 p., 6 planches gravées.
Un des livres illustrés les plus célèbres du XVIIIe siècle, exemplaire de premier tirage sur papier vélin, orné de deux frontispices et de 13 figures de Charles Monnet, Marguerite Gérard et Alexandre Fragonard gravées par Baquoy, Duplessi-Bertaux, Dupréel, Godefroy, Langlois, Lemire, Lingée, Masquelier, Patas, Pauquet, Simonet et Trière.
Cette suite iconographique est considérée comme la plus aboutie du XVIIIe siècle.
"These striking plates form the outstanding contemporary interpretation of the 'Liaisons dangereuses'. They are not likely to be superseded, however often this celebrated novel is illustrated" (G.N. Ray, 'The Art of the French Illustrated Book', Pierpont Morgan Library, 1982, n° 82).
(Cohen, 235-237. Sander, 356).
Très bel exemplaire, très frais, grand de marges, imprimé sur papier vélin, parfaitement conservé dans sa première et élégante reliure de maroquin rouge richement doré "à la Bozérian".

Réf.: 37324 - Eur 7500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DU CHATELET (Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise), NEWTON (Isaac). Principes mathématiques de la philosophie naturelle.
Paris, Desaint & Saillant, Lambert, 1759.
2 volumes in-4 (255 x 196 mm), plein veau havane marbré de l'époque, dos à nerfs ornés de compartiments richement fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux et havane, triple filet d'encadrement à froid sur les plats, filet doré sur les coupes, tranches jaspées, (2) f., xxxix, (1), (4), 437 p., 9 planches dépliantes et (2) f., 180 p., 2 planches dépliantes, 297, (2) p., 3 planches dépliantes.
Édition originale posthume de la traduction par la marquise du Châtelet de 'Philosophiae naturalis principia mathematica', l’œuvre maîtresse de Newton, l’un des ouvrages scientifiques les plus importants jamais édités. L’illustration comprend 14 planches gravées dépliantes représentant des centaines de figures mathématiques.
Entreprise dès 1745, cette traduction a été la grande œuvre de la vie de Madame du Châtelet sur laquelle elle travailla pendant cinq années. L’édition s’avéra une entreprise plus longue et chaotique que prévu: lorsque le livre parut enfin, en 1759, la marquise était morte depuis dix ans. Si la bataille des newtoniens était alors gagnée, Voltaire dans sa préface rappelle la férocité de la lutte et l'action décisive de Madame Du Châtelet.
La traduction des "Principes" est suivie de deux travaux théoriques majeurs de Madame Du Châtelet qui prolongent et complètent ceux de Newton: "Exposition abrégée du système du monde et explication des principaux Phénomènes astronomiques tirée des Principes de Newton" et "Solution analytique des principaux Problèmes qui concernent le Système du Monde".
Importante tant du point de vue scientifique que méthodologique, cette traduction contribua à la diffusion du newtonianisme à travers le monde.
Des études récentes du manuscrit prouvent que Madame du Châtelet est bien l'auteur de ce travail considérable et non, comme il a été parfois dit, le mathématicien Alexis Clairaut qui a annoté des passages et à qui elle a envoyé les épreuves corrigées.
(Babson, 28. DSB, III, 215-217. Gray, 38).
Quelques rousseurs minimes éparses. Petite étiquette imprimée de l’époque sur le contreplat: "Se vend à Bordeaux chez Labottière, Libraire Juré de l’Université (…)".
Très bel exemplaire, parfaitement conservé, grand de marges, très bien relié à l’époque.

Réf.: 34584 - Eur 6500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SMITH (Adam). Essays on Philosophical Subjects. By the late Adam Smith (...). To which is prefixed, an Account of the Life and Writings of the Author; by Dugald Stewart, F.R.S.E.
London: Printed for T. Cadell Jun., W. Davies (...), and W. Creech in Edinburgh, 1795.
In-4 (287 x 220 mm), plein maroquin rouge cerise, dos à 5 nerfs soulignés de filets à froid, titre doré, coupes et coiffes filetées or, large dentelle intérieure dorée, tranches dorées sur marbrures (rel. Allô et Wampflug ca. 1860), xcv, (1) bl., 244 p.
First edition published posthumously using material which Smith had intended to publish but had not prepared at the time of his death in 1790.
This was done by his literary executors, two friends from the Scottish academic world, Joseph Black and James Hutton.
Dugald Stewart's account of the life and writings of Adam Smith was originally delivered as lectures at the Royal Society of Edinburgh on 1793.
C’est dans cet ouvrage que figure la première mention de la “main invisible” (Smith's first mention of the "invisible hand").
(Goldsmiths, 16218. Jessup, p. 172. Kress, B3037. Rothschild, 1902).
Très bel exemplaire, très grand de marges (287 x 220 mm), soigneusement lavé, dans une luxueuse et élégante reliure de maroquin rouge de Charles Allô, dorée par Wampflug (vers 1860).
Very attractive full red morocco signed by Charles Allô guilted by Wampflug ca 1860 finely decorated in gold, very wide margins (287 x 220 mm).

Réf.: 37249 - Eur 6000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


GOYA Y LUCIENTES (Francisco de). 4 eaux-fortes de Francisco Goya: Lluvia de toros (Pluie de Taureaux) -- Otras leyes por el pueblo (Autres lois pour le peuple) -– ¡Que guerrero! (Quel guerrier) -- Una reina del circo (Une reine du Cirque) Aquatinte et pointe sèche (353 x 240 mm chaque).
Paris, Londres, A. Ballue, 1877.
Grand in-4, pleine percaline chagrinée brique, dos lisse orné de filets dorés et au noir, titre doré, jeux d'encadrements de filets dorés et au noir sur les plats, titre doré au centre (rel. de l'éditeur par Engel), (4), 324 p., non rogné.
Ensemble complet des quatre planches additionnelles de la suite "Los Proverbios" ["Les Proverbes"]. (Delteil 220 à 223, Harris 266 à 269 III/III).
Belles épreuves homogènes sur vergé dans leur première édition, contenues dans "L’Art, revue hebdomadaire illustrée", troisième année, tome II, A. Ballue éd., Paris, 1877, qui contient également un autoportrait de Goya gravé à l'eau-forte par Milius, 12 eaux-fortes par divers artistes, 10 reproductions hors texte et de nombreuses illustrations dans le texte.
Les vingt-deux planches des "Proverbes" sont les dernières gravures de Goya. Elles ont été exécutées entre 1816 et 1823 et sont demeurées inédites jusqu'alors.
"Les cuivres de 18 planches conservés par le fils de Goya, ont été redécouverts après sa mort en 1854 et publiés pour la première fois en 1864 par la Real Academia de Nobles Artes de San Fernando sous le titre "Los Proverbios". Les quatre planches dites "additionnelles", découvertes peu après dans la collection du peintre espagnol Eugenio Lucas, furent éditées pour la première fois [ici], imprimées par François Liénard à Paris. Les gravures, insérées en hors-texte dans la revue, sont accompagnées d’une étude par Charles Yriarte sur Goya aquafortiste (…). Les titres gravés en espagnol et en français sur les plaques ont été inventés à cette occasion" (S. Chauvin).
Quelques rousseurs et traces claires d’oxydation, parfois plus soutenues.
Très belle reliure en parfait état, exemplaire à toutes marges (434 x 304 mm).

Réf.: 37337 - Eur 5000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DEMANGEON ( (Jean-Baptiste), GALL (Franz Josef). Physiologie intellectuelle ou développement de la doctrine du professeur Gall sur le cerveau et ses fonctions, considérés sous le rapport de l'anatomie comparée, de l'organologie, de la céphalagraphie, de l'anthropologie, de la physionomie, etc. Suivie du Rapport de la visite de Gall dans les prisons de Berlin et de Spandau.
Physiologie intellectuelle ou développement de la doctrine du professeur Gall sur le cerveau et ses fonctions, considérés sous le rapport de l’anatomie comparée, de l’organologie, de la céphalagraphie, de l’anthropologie, de la physionomie, etc. Suivie du Rapport de la visite de GALL dans les prisons des Berlin et de Spandau; par J.B. Demangeon (...). [EXEMPLAIRE DE STENDHAL, AVEC SA SIGNATURE].
Paris, Imprimerie de Delance, 1806.
In-8, plein maroquin cerise janséniste, dos à 5 nerfs, titre doré, non rogné, étui bordé (reliure signée d'Alix), (2) f., (6), 426, (2) p., planche dépliante.
Edition originale. L'introduction de Franz Joseph Gall (1757-1828) et de la phrénologie en France, et l'un des tout premiers ouvrages qui lui est consacré, exposé complet de sa doctrine d'après les cours publics que Gall dispensa à Paris, avant même la publication de ses premières œuvres en France.
Disciple et ami de Gall, J.-B. Demangeon était docteur en médecine et en philosophie et membre associé de l’Ecole de médecine de Paris.
Mouillures et auréoles. Restaurations de papier en marge des premiers et derniers feuillets, sans perte de texte. Le portrait frontispice manque.
Précieux exemplaire de Stendhal comportant sa signature autographe sur le faux titre: "H. Beyle".
Très en vogue dans la première moitié du XIXe siècle, la phrénologie dépassa largement les milieux scientifiques et influença des auteurs comme Balzac, Benjamin Constant, Goethe ou Stendhal; particulièrement ce dernier, qui consulta Gall à Paris en 1813 avec succès et publia un compte rendu élogieux de cette 'Physiologie intellectuelle ou développement de la doctrine du professeur Gall' pour le "Courrier anglais" en 1822 (cf. Jean Théodoridès, ‘Stendhal du côté de la science’, Droz, 1972, p. 112-115).

Réf.: 24182 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PERRAULT (Charles). Paralelle des Anciens et des Modernes [sic pour: Parallèle des Anciens et des Modernes] [I- En ce qui regarde les Arts et les Sciences, dialogues. Avec le Poëme du Siècle de Louis le Grand, et une Epistre en Vers sur le Génie. II - En ce qui regarde l'Eloquence. III- En ce qui regarde la Poésie. IV- Où il est traitté de l'Astronomie, la Géographie, la Navigation, la Guerre, la Philosophie, la Musique et la Médecine].
Paris, Veuve Coignard et Jean Baptiste Coignard fils, 1692–1696.
4 volumes in-12, plein veau brun marbré de l’époque, dos à 5 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, titres et tomaisons dorés sur veau brun, tranches mouchetées rouges.
Vol. I. 1692: (40) p. de titre, préface et privilège, 252 p.; 27-32 p. (‘Epistre au Roy’); (1) f. bl.; 34 p. (‘Le siècle de Louis le Grand’), (1) f. bl.
Vol. II. 1693: (18), 399, (1) p. de privilège.
Vol. III. 1692: (12), 335 p., (1) p. de Privilège.
Vol. IV. 1696: (16) p. de titre, préface et privilège, 321 p., (1) f. de 'Fautes à corriger', planche gravée ('Arbre de Porphire' p. 296).
Très rare ensemble complet des quatre tomes: seconde édition des 2 premiers (1692 et 1693) et édition originale des 2 suivants (1692 et 1696), constituant un ensemble homogène et la "meilleure édition", décrit tel par Tchemerzine.
Ce rarissime premier tirage du quatrième volume, à la date de 1696, est inconnu de Tchemerzine qui le cite à la date de 1697.
Lucien Scheler, dans ses commentaires et addenda, annonce avoir rencontré un exemplaire de cette première édition, exactement semblable à celui-ci: "le tome IV est daté de 1696 et comporte, relié en fin, un errata intitulé "Fautes à corriger" tiré sur un feuillet indépendant et d’un papier plus épais".
Ce tome IV contient, de plus, sur un feuillet séparé une gravure symbolisant "L'arbre de Porphyre augmenté d'un degré métaphysique".
L'intégralité des brûlots que Perrault lança dans une querelle qui devait enflammer son temps et "se prolonger pendant tout le XVIIIe siècle, jusqu'à Condorcet, jusqu'au 'Génie du Christianisme' " (R. Pomeau).
Au nom de la raison, Charles Perrault entreprend d’examiner, en un vaste panorama, les lettres, la philosophie, les sciences et les arts, pour démontrer qu’ils sont soumis au progrès, que le beau n’est pas immuable et que peut s’y affirmer un génie proprement français, libéré du carcan de la comparaison avec l'Antiquité et l'Italie.
Manifeste de l’esprit moderne et de la foi dans le progrès, tout en restituant sa place à l'imagination et la sensibilité, le "Parallèle des Anciens et des Modernes" ouvrait la voie au siècle des Lumières.
(Tchemerzine-Scheler, V, 169).
Quelques accrocs aux coiffes et petites épidermures. Petites auréoles claires en marge de quelques feuillets du t. III et petite auréole brune dans le fond des premiers feuillets du t. IV, sans gravité. Le tome IV, publié quatre ans après, est dans une reliure légèrement différente.
Petite signature ancienne ex-libris sur les gardes "Charles Chavoit" et petit ex-libris armorié.
Bon exemplaire, sans restaurations, bien relié à l’époque, très frais, imprimé sur beau papier, sans rousseurs.

Réf.: 37166 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BOULAESE (Jehan). 1- Le Manuel de l'admirable victoire du Corps de Dieu sur l'Esprit maling Beelzebub, obtenue à Laon, 1566 (…). Prins pour l'Extraict et souverain Sommaire de toute l'histoire notoire par les Hérétiques impugnée et publiquement avérée par la veuë de plus de cent cinquante mil personnes (…). Paris, Denys du Val, 1575. (64), 319 p.
2- L'abbregee histoire du Grand Miracle par nostre Sauveur & Seigneur Iesus-Christ en la Saincte Hostie du sacrement de l'Autel, faict à Laon 1566 (...). Paris, Thomas Belot, 1573. 16 f.

2 ouvrages reliés en un volume petit in-8 (123 x 80 mm), plein vélin souple ivoire de l’époque, dos lisse cordé titré à la plume, traces d’attaches sur les plats.
Réunion, à l’époque, de ces deux rarissimes ouvrages parus séparément relatant la célèbre affaire de possession et d’exorcisme de Nicole Obry de Vervins en Picardie, alors âgée de 15 ans.
Possédée par plusieurs démons, la jeune femme subit des séances d’exorcisme à Vervins et à Liesse, avant d’être conduite à Laon le 24 janvier 1566 pour être exposée sur un échafaud dressé dans la cathédrale. Elle y fut finalement "délivrée" du dernier des démons, Belzebuth, par l'hostie que lui tendit l’évêque. L’affaire fut immédiatement utilisée contre les huguenots: le Diable, lors de l’exorcisme, désigna les hérétiques comme ses meilleurs amis et l’œuvre de l’hostie apporta la preuve de la transsubstantiation.
Le retentissement fut immense: le roi Charles IX et Catherine de Médicis, de passage à Laon, reçurent Nicole Obry le mardi 27 août 1566. Jean Bodin, qui représenta la ville de Laon aux premiers Etats de Blois (1576-1577), commente le cas dans sa 'Démonomanie des Sorciers'. Au XIXe siècle, Gilles de la Tourette se servit de ce cas pour sa description de la crise d’hystérie.
L’auteur, Jehan Boulaese, était prêtre, professeur d'hébreu et principal au Collège de Montaigu. Proche disciple de Guillaume Postel, il devint son secrétaire. Postel vit, dans le "miracle de Laon", l’aube d’une ère nouvelle pour la chrétienté et l'annonce de la "Concorde universelle", ce qui l'amena à envoyer Boulaese en Espagne, muni de sa brochure ('L'abbregée histoire du Grand Miracle') traduite en cinq langues, pour y chercher le soutien de Philippe II.
Le privilège comporte en bas de page du Manuel p. 319, la signature autographe de L. Loysel inspecteur de la librairie, authentifiant le document.
La première partie est ornée de blasons gravés sur bois dont certains à pleine page. La planche, annoncée au titre du second texte, manque, comme dans l'exemplaire de la BnF.
(Caillet, 1526 et 1524. Courmont, 'Demonology & Witchcraft, A bibliography', B109.2 et B109.1. Guaita, 99 et 98. Yve-Plessis, 'Sorcellerie', n°625 et 626)
Les deux ouvrages ont été publiés et diffusés séparément, il n’existe que 3 exemplaires recensés dans le monde de chacun de ces deux ouvrages, dont celui de la BnF (WorldCat).
Le livre est percé de part en part d’un petit trou dans la marge du coin inférieur gauche. Il devait servir, à travers un cordon, à le protéger. Petite auréole claire en pied de la première moitié du volume, sans gravité.
Très bon exemplaire, frais et parfaitement conservé dans sa première reliure de vélin souple.

Réf.: 36968 - Eur 4000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BABEUF (Gracchus), MARECHAL (Sylvain). 1- Copie des pièces saisies dans le local que Baboeuf [sic] occupait lors de son arrestation. Paris, Imprimerie Nationale, Frimaire (t. 1) et Nivôse (t. 2) an V [1796]. 2 parties en un volume, 334 p. et 334 p.
2- Débats du Procès instruit par la Haute-Cour de Justice, contre Drouet, Baboeuf et autres : recueillis par des sténographes [tome premier – quatrième]. Paris, Baudouin, s.d. [1797]. 5 parties en 4 volumes in-8, 472 p. ; 514 p. ; 631 p. et 378, 134 p.

Ensemble de 7 parties en 5 volumes in-8, demi-basane marbrée de l’époque, dos lisses ornés de doubles filets dorés, pièces de titre et de tomaison de veau orange et brun.
Exceptionnel ensemble des sept parties de la source principale pour l'histoire de la "Conjuration des Égaux", première grande conjuration communiste de l'histoire.
1- Edition originale. Le premier tome contient la première édition du "Manifeste des Egaux" (p. 159 et s.), dont la rédaction a été attribuée par Buonarroti à Sylvain Maréchal.
"Première tentative pour faire entrer le communisme dans la réalité sociale", le manifeste jette les principes d’une doctrine égalitaire et athée fondée sur la gestion communautaire des biens et des moyens de production en prônant la prise du pouvoir par la révolution; une période transitoire de dictature populaire devant conduire à l’instauration d’une démocratie directe universelle.
C'est sur les documents et les pièces contenus dans ces volumes que la Haute Cour de Justice appuya son accusation qui aboutit à la condamnation à mort de Babeuf.
2- Édition originale. La présence, parmi les prisonniers du Directoire, de Drouet député aux Cinq-Cents, obligeait constitutionnellement à juger les babouvistes et leurs alliés devant une Haute Cour qui n'était pas encore formée. Le procès ne commença à Vendôme que le 14 vendémiaire an V (5 octobre 1796). Le 7 prairial an V (26 mai 1797), Babeuf et Darthé -- qui avait prévu, dans le plan insurrectionnel, l'exécution des membres du Directoire --, condamnés à mort, se poignardèrent avec un petit couteau que le fils de Babeuf leur avait remis discrètement. Ils n'en furent pas moins guillotinés le lendemain.
La première partie du tome quatrième est intitulée : 'Discours des accusateurs nationaux, défenses des accusés, et de leurs défenseurs, faisant suite aux débats du procès instruit' (...) (378 p.). La seconde partie "Résumé du président de la Haute-Cour de Justice, à la suite du débat, dans l'affaire du représentant du peuple Drouet, de Baboeuf et autres" (134 p.).
(Daline, Saitta et Soboul,' Inventaire des manuscrits et imprimés de Babeuf', p. 101, n° 55 et p. 102, n°51 et 52. Dommanget, 'Sylvain Maréchal', p. 459. Monglond, IV, 42 et 43).
Rousseurs et brunissures parfois soutenues. Quelques accrocs aux coiffes et aux mors
Ex-libris armorié à la légende "Deo patri rege".
Bon exemplaire en reliure uniforme de l’époque.

Réf.: 37339 - Eur 4000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ITARD (Jean-Marc-Gaspard). De l'Éducation d'un homme sauvage, ou des Premiers développements physiques et moraux du jeune sauvage de l'Aveyron. (COMPLET DU PORTRAIT).
Paris, Goujon fils, Vendémiaire an X (1801).
In-8, plein maroquin acajou, dos janseniste à 5 nerfs, titre doré, daté en pied (rel. moderne), (2), 100 p., portrait en frontispice, exemplaire non rogné.
Edition originale illustrée d’un portrait frontispice du "jeune sauvage" gravé à la manière noire.
Le célèbre rapport dans lequel le Docteur Itard consigne méticuleusement sa tentative d’éducation de Victor, l’enfant sauvage de l’Aveyron.
Enrôlé, lors de la mobilisation massive de l’été de 1793, comme aide-chirurgien, Itard devint l’élève de Larrey qu’il suivit au Val-de-Grâce à Paris.
"C’est là qu’il se fait connaître de l’abbé Sicard, directeur de l’Institution des sourds-muets. Lorsque le célèbre enfant sauvage arrivant de l’Aveyron le 6 août 1800 est confié à Sicard, celui-ci demande qu’Itard soit nommé officier de santé (…). L’éducation de Victor aurait suffi à la gloire d’Itard. Relatée dans [ce] rapport, elle montre avec quel enthousiasme et quel dévouement le jeune officier de santé se lance, pendant plusieurs années, dans l’expérience, n’hésitant pas à s’opposer au célèbre aliéniste Philippe Pinel (…). S’inspirant des idées de Locke et de Condillac ainsi que des idéologues, Itard entreprend une pédagogie curative, intensive et autoritaire, véritable orthopédie mentale, qu’il poursuivra jusqu’au départ de Victor pour l’impasse des Feuillantines en 1811" (Jacques Postel).
Même si aujourd’hui le diagnostic de Victor est réévalué comme possible affection psychotique ou autisme, cette tentative est demeurée exemplaire et constitue un acte fondateur.
Elle a donné lieu à une abondante littérature critique; François Truffaut y a consacré un beau film en s’appuyant fidèlement sur ce rapport; il y interprète lui-même le rôle du médecin.
(Garrison & Morton, 4969.1. Norman, 1144. Wellcome, p. 334).
Auréole claire en marge inférieure de quelques feuillets.
Bel exemplaire, très bien relié, frais, non rogné.

Réf.: 29452 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BONALD (Louis Gabriel Ambroise, vicomte de)]. Théorie du pouvoir politique et religieux, dans la société civile démontrée par le raisonnement & par l'histoire. Par M. de B.*** Gentilhomme François [i.e. Bonald].
S.l. [Constance=Konstanz], 1796.
3 volumes in-8, plein veau marbré de l'époque, dos lisses ornés d'un riche décor de compartiments garnis en alternance de filets ondulés et d'un fer central à la fleur de lys couronnée, roulettes et filets dorés, filets d'encadrement à froid sur les plats, pièces de titre et de tomaison de veau rouge et bronze, tranches jaspées, gardes de papier peint, xxviij, 574 p., (1) f. errata; (1) f. de titre, (2) p. d'avertissement, 524 p., (1) f. d'errata et (1) f. de titre, (2) p. d'avertissement, 376 p.
Édition originale, très rare, du premier ouvrage de Bonald et son œuvre principale, fondatrice de la pensée contre-révolutionnaire et des "anti-lumières".
"Emigré à Coblence, Bonald défend l’idée d’une constitution naturelle et d’un ordre nécessaire de la société humaine. A l’instar de Burke, il estime que le "bon" homme d’Etat est celui qui conserve et perfectionne l’ordre naturel des choses. Il se fait l’avocat du rôle social de la religion chrétienne; non pas qu’il la réduise à cette dimension, mais il y voit un ciment nécessaire à la cité" (cf. G. Barberis, 'Louis de Bonald', Desclée de Brouwer, 2016).
Le rayonnement du livre dépassa largement les cercles traditionalistes: Napoléon, Balzac, Chateaubriand, Lamartine, puis Léon Bloy ou Barbey d'Aurevilly le lurent et le commentèrent.
Imprimés à Constance par des religieux français émigrés en Allemagne, puis passés clandestinement en France, les volumes furent saisis par la police du Directoire et mis au pilon. Il n’en échappa qu’un petit nombre d’exemplaires adressés par l'auteur à des proches. Par la suite, de son vivant, Bonald refusa de le rééditer.
L’éditeur de la deuxième édition posthume parue dans les 'Œuvres complètes' (1843), soulignait que l’ouvrage était si rare qu’il "peut être regardé comme inédit et sera une sorte de nouveauté pour la plupart des lecteurs".
(Escoffier, 'Mouvement romantique', n°76: "Rareté bibliographique". Quérard, 'France littéraire', I, 394. Talvart & Place, 75).
Quelques traces de restauration à la reliure. Le cahier C du tome III est relié après le cahier K, sans manque. Quelques corrections éparses à la plume dans le texte.
Bel exemplaire, bien relié à l'époque dans une reliure aux emblèmes de la royauté française.

Réf.: 33267 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DA COSTA (Uriel), LIMBORCH (Philipp van). Exemplar humanæ vitæ. [In: LIMBORCH (Philipp van). De veritate religionis christianæ amica collatio cum erudito judæo].
Goudae, Justum ab Hoeve [Gouda, Justus van der Hoeve], 1687.
In-4, plein vélin rigide de l'époque, dos titré à la plume, (16), 364, (14) p.
Edition princeps de la célèbre autobiographie testamentaire d’Uriel da Costa ('Exemplar humanae vitae'), composée à la veille de son suicide en 1640 et publiée "presque par hasard" (Daniel Lacerda) quarante-sept années après sa mort.
Elle est insérée entre les pages 341 et 354 d’un recueil qu’un ministre calviniste arminien, Philip Van Limborch professeur à Amsterdam (1633-1712), consacre à la défense de la "vérité de la religion chrétienne", en discussion avec un Juif érudit, Isaac Orobio de Castro (c.1617-1687), lui-même réfugié du Portugal à Amsterdam.
Éditée d’après un manuscrit et peut-être révisée, "Une vie humaine" est suivie de sa réfutation par Limborch.
Né au sein d’une famille portugaise marrane, Uriel Da Costa (1585-1640) s’installa à Amsterdam en 1617 et revint au judaïsme, mais il entra bientôt en conflit avec la synagogue. Soumis à une humiliante pénitence publique, il se suicida.
Ce document demeurait l’unique seule source d’informations sur Uriel da Costa jusqu’à la découverture récente (1990), à la bibliothèque d’Amsterdam, d’un exemplaire unique d’un autre de ses textes que l’on croyait perdu ("Exame das tradições fariseas") et qui le qui place aux côtés de Spinoza, dix années avant la condamnation de celui-ci, parmi les victimes du durcissement doctrinaire des autorités juives d’Amsterdam.
"Cette autobiographie écrite par Uriel da Costa en 1640 avant de se suicider, reflète toute la culture et toutes les interrogations religieuses de cet esprit qui passa du christianisme-marranisme au judaïsme puis au sadducéisme, enfin au déisme vénérant la Nature. Juif portugais d’Amsterdam, Gabriel, devenu Uriel da Costa, reflète - lui et toute sa famille, affiliée à celle de Spinoza - les recherches de cette société des nouveaux convertis du Portugal et des pays occidentaux au XVII° siècle" (Béatrice Leroy).
Cf. I.S. Revah, H. Méchoulan et coll., 'Des Marranes à Spinoza', Vrin, 1995, passim.
(Bamberger, 'The printed literature of Spinozism', n° 67. Fürst, 'Bibliotheca judaica', I, p. 17).
Quelques rousseurs éparses. Petite trace de restauration de vélin au dos.
Très bon exemplaire, très bien conservé dans sa première reliure hollandaise de vélin rigide.

Réf.: 37003 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PONTANO (Giovanni Gioviano) ou PONTANUS (Ioannis Iovianus). Opera. De Fortitudine: libri duo. De Principe: liber unus. Dialogus qui Charon inscribitur. Dialogus qui Antonius inscribitur. De Liberalitate: liber unus. De Beneficentia: liber unus. De Magnificentia: liber unus. De Splendore: liber unus. De Couiuentia [sic pour De conviventia]: liber unus. De Obedientia: libri quinque. Cum gratia & privilegio.
(Impressum Venitiis per Bernardinum Vercellensem) [Venise, Bernardino Rosso], 1501.
In-folio (310 x 205 mm), plein vélin rigide, dos lisse, pièce de titre de vélin doré, tranches mouchetées rouges (rel. du XVIIe siècle), (148) f. dernier blanc [sign. a8 b-z6 &8].
Première et seule édition collective publiée du vivant de l’auteur contenant les dix traités et dialogues philosophiques de l’humaniste et homme politique italien Giovanni Pontano.
Natif de Cerreto di Spoleto en Ombrie, Giovanni Pontano (1429-1503) entra au service de la dynastie d’Aragon à Naples, mais tomba en disgrâce en 1495 pour avoir négocié la paix avec les Français. Devenu directeur de l’Académie de Naples qui porte son nom ("Pontaniana"), il est l’une des principales figures de l’humanisme italien et l’un des plus éminents auteurs latins de la période.
Cette édition a été imprimée à Venise par Berardino Rosso ("Bernardinum Vercellensem" au colophon) en caractères romains sur une colonne de 42 lignes.
"Outre le mérite d’un style élégant et naturel, les ouvrages philosophiques de Pontanus offrent le premier exemple d’une manière de philosopher libre et dégagée des préjugés, qui ne suit d’autres lumières que celles de la raison et de la vérité" (Michaud, XXXV, 363).
"Avec Pontano, on a affaire à une variante tout à fait particulière de l'humanisme italien, qui reflète bien l'ambiance de la cour de Naples, tout animée d'un goût pour le luxe et le plaisir et d'un véritable amour pour toutes les manifestations de la vie et de la beauté. Dans cette œuvre, la religion ne tient qu'une place très modeste et l’on a pu parler à son sujet, sans trop exagérer, d’humanisme laïc" (H. Casanova-Robin, éd. Les Belles Lettres).
Pontano est cité comme le premier auteur moderne ayant repris la théorie de Démocrite selon laquelle la Voie lactée serait composée d’un nombre infini d’étoiles.
(Adams, P.1856. Houzeau, 'Bibliographie de l'astronomie', 2554. Panzer, 'Annales Typographici', VIII, 338, 6).
Quelques infimes petits trous de vers à qqs feuillets.
Bel exemplaire, très frais, imprimé sur papier fort, grand de marges, parfaitement conservé.

Réf.: 37082 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



QUEVEDO Y VILLEGAS (Dom Francisco). Poësias (...).
En Brussels, De la emprenta de Francisco Foppens [i.e. François Foppens], Impressor y Mercader de Libros, 1661.
In-4 (212 x 167 mm), plein veau brun marbré de l’époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments richement dorés, filets à froid en encadrement sur les plats, roulette sur les coupes, tranches rouges, (4), 492 [i.e. 488] p., (20), 93 p., impression sur 2 colonnes, grande vignette de titre gravée sur bois répété p. 492, lettrines, bandeaux et culs-de-lampe.
Première édition de l’œuvre poétique de Quevedo publiée hors d’Espagne, la plus recherchée pour son l’exactitude, l’élégance de sa typographie et de sa présentation.
Des exemplaires non vendus de ce volume furent adjoints postérieurement (1670) par l’imprimeur à une édition en 2 volumes des œuvres en prose de Quevedo.
Un supplément de 93 pages, en pagination particulière et en fin de volume, contient: “Epicteto y Policlides en español con consonantes. Con el Origen de los Estoicos y su defensa contra Plutarco, y la defensa de Epicuro, contra la común opinión”. (Sur la doctrine d’Épictète, de Phocylide et des stoïciens en général).
(Peeters-Fontainas & Frédéric, 'Impressions espagnoles des Pays-Bas méridionaux', 1088. Palau, 243729: "Buena edición").
Bel exemplaire, très frais, très bien relié à l’époque.

Réf.: 37162 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VERNE (Jules). Le Tour du monde en quatre-vingts jours.
Paris, Bibliothèque d'Education et de Récréation J. Hetzel et Cie, (1873).
In-18, demi-chagrin acajou de l'époque, dos à nerfs filetés or orné de compartiments garnis des filets d'encadrement à froid et d'un petit fleuron répété au centre, filets à froid en tête et pied, auteur et titre dorés, tranches mouchetées, (2) f. de fx-titre et titre, 312 p.
Edition originale de premier tirage, conforme aux indications Piero Gondolo della Riva dans sa 'Bibliographie analytique des œuvres de Jules Verne' (I, p. 38, n°19)
Imprimeur: Gauthier-Villars, avec le code de l’achevé d’imprimer ("1124-72"), doublement présent: au bas du verso du faux-titre et de la page 312.
Imprimé fin 1872 et mis en vente le 30 janvier 1873, 'Le Tour du monde en quatre-vingts jours' avait d'abord paru en feuilleton dans 'Le Temps' du 6 novembre au 22 décembre 1872.
Cette véritable édition originale est très rare. Aucun exemplaire n'est apparu dans les ventes; seulement cinq exemplaires sont recensés dans les bibliothèques à travers le monde (WorldCat) et elle manque à la BnF.
Quelques piqûres éparses.
Bel exemplaire, dans sa première reliure de chagrin acajou.

Réf.: 37292 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SOMAIZE (Antoine Baudeau de). Le grand dictionaire des Pretieuses, Historique, Poetique, Geographique, Cosmographique, Cronologique, & Armoirique (...). Dedié à Monseigneur le duc de Guise. Par le Sieur de Somaize, Secretaire de Madame la Conestable Colonna. [i.e. Le grand dictionnaire des Précieuses...].
Paris, Jean Ribou, 1661.
2 volumes petit in-8, plein veau blond glacé, dos à 5 nerfs guillochés ornés de compartiments entièrement garnis d'une résille et encadrés de doubles filets dorés, pièces de titre de tomaison de veau acajou et bronze, datés en pied, triples filets en encadrement sur les plats, filet sur les coupes, dentelle intérieure, dorés sur tranches (rel. Bauzonnet-Trautz vers 1840). (1) f. de frontispice gravé. Tome I: (1) f. de titre, (15) f. prélim., 314 p., (2) f. de privilège – Tome II: 320 p., 46 p. pour la "clef", (1) f. blanc, titres compris.
Edition originale et unique ancienne, très rare, de cet ouvrage qui demeure une source fondamentale pour l'histoire littéraire et culturelle de l'Age classique.
Exemplaire bien complet de sa planche frontispice gravée par Gabriel Ladame et de sa clé, sous page de titre et pagination séparées en fin du deuxième volume, qui manquent souvent.
La préciosité devait imprimer, comme genre, une direction esthétique décisive aux lettres de son temps en orientant les auteurs vers une invention dramatique renouvelée, idéaliste, psychologique et largement complexifiée (cf. 'La Princesse de Clèves').
Saumaise avait publié un premier et bref essai de répertoire sous le titre de "Grand Dictionnaire des Prétieuses [sic] ou la Clef de la langue des Ruelles en 1660" (6-84 pages), parfois confondu avec cet ouvrage.
"Le grand dictionaire des Pretieuses contient d'importantes notices sur les précieuses célèbres, les poètes et les romanciers fréquentant les ruelles. Il constitue une encyclopédie des héros de la préciosité, désignés sous leurs pseudonymes galants. Une clé révèle leur véritable identité" (J.-P. Chauveau, in 'Dict. des Lettres françaises', Fayard, 1996, II, 1186-1187).
L'auteur recense également, avec minutie, les mots nouveaux et expressions de la langue galante des précieuses.
On n'a que peu d'information sur Somaize et sa biographie. Secrétaire de Marie Mancini, nièce du cardinal Mazarin à laquelle il a dédié plusieurs œuvres, il la suivit en Italie après son mariage avec Lorenzo Colonna, connétable de Naples. Sa production littéraire, pamphlets et comédies, dont plusieurs pastiches de Molière à la suite de ses Précieuses ridicules, commence en 1657 pour s'interrompre brutalement dix ans après en 1667.
(Brunet, V, 433-434: "Rare et recherché surtout quand la clé s'y trouve jointe". Lachèvre, II, 482)
Quelques rousseurs et brunissures éparses, qqs auréoles grises à qqs feuillets.
Bel exemplaire, dans une fine reliure de Bauzonnet-Trautz.

Réf.: 37295 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SMITH (Adam). Métaphysique de l'Ame ; ou Théorie des sentimens moraux, traduit de l'Anglois de M. Adam Smith, Professeur de Philosophie Morale, dans l'Université de Glasgow, par M.*** [Eidous].
Paris, Briasson, 1764.
2 volumes petit in-8, plein veau marbré de l'époque, dos lisses richement ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, tranches jaspées, viii (i.e. vi), 302 p. et (4), 370, (2) p. de privilège.
Rare première édition française de ‘The Theory of Moral Sentiments’ et première apparition d’un texte d’Adam Smith en français. "Le grand frère méconnu de 'La richesse des Nations', son pendant éthique" (Cl. Gautier, éd. PUF).
C’est le baron d’Holbach qui conseilla à Marc-Antoine Eidous, ami de Diderot, traducteur et encyclopédiste, de se charger de cette traduction.
Hume, qui résidait à Paris, prévint Smith qui recommanda de se baser sur la seconde édition (1761). Finalement publié en 1764 chez Briasson, l'un des principaux éditeurs de l'Encyclopédie, le livre ne rencontra pas le succès public escompté. Il fallut attendre dix années (1774) pour qu'une seconde traduction voie le jour (cf. G. Faccarello & P. Steiner, ‘La diffusion de l’oeuvre d’Adam Smith en langue française’).
Témoin de l’émergence de la 'société commerçante', Adam Smith cherche non à décrire une société moralement idéale, mais à décrire et expliquer la société telle qu’elle est. C’est aussi l’un de ses plus importants travaux sur la théorie du capitalisme, les principes psychologiques, philosophiques et méthodologiques.
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 64:1225. Goldsmiths, 10057. Higgs, 3089. Vanderblue collection of Smithiana, p. 41).
Cachet de bibliothèque sur les titres. Quelques rousseurs éparses.
Bel exemplaire, grand de marges (166 x 105 mm), très bien relié à l’époque.

Réf.: 36373 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MAISTRE (Joseph de)]. Considérations sur la France.
Londres [i.e. Bâle], 1797.
In-8, cartonnage ocre à la Bradel de l'époque, pièce de titre de maroquin rouge, (2) f. de faux-titre et titre, iv, 242 p. [sic pour 246].
Edition originale de premier tirage d'une rareté longuement commentée par Monglond (in 'La France révolutionnaire et impériale'). Il n'en recensait alors qu'un unique exemplaire (conservé à la Bibliothèque de Genève). Entre-temps, un nouvel exemplaire a été acquis par la BnF et figure à son catalogue (RES 8- LB42- 242 AH).

Réf.: 37030 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VERNE (Jules). Voyage au centre de la terre.
Paris, Bibliothèque d'Education et de Récréation J. Hetzel, s.d. [1864].
In-18 (177 x 112 mm), demi-chagrin acajou de l'époque, dos à 5 nerfs orné de filet à froid et d'un fer aldin estampé à froid et répété entre-nerfs, auteur et titre dorés, (2) f. de fx-titre et titre, 335 p.
Edition originale de premier tirage, sans mention d'édition, imprimée par "L. Toinon à Saint-Germain".
Troisième roman d'aventures de Jules Verne, Le 'Voyage au Centre de la Terre' a été publié le 25 novembre 1864 et obtint un succès considérable.
"Les véritables éditions originales des textes de Jules Verne sont toujours les versions in-18°, les volumes grands in-8° illustrés ne paraissant souvent que bien plus tard. Dans le cas de 'Voyage au Centre de la Terre', l’édition originale in-18° a été mise en vente le 25 novembre 1864 et la première édition illustrée le 13 mai 1867" (Musée Weissenberg, col. Jules Verne, 12/10/2017, n°29).
(Bottin, 'Jules Verne', p. 547. BN, 206:687).
Bel exemplaire, frais, dans sa première reliure de chagrin acajou décoré à froid.

Réf.: 37291 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SCHOELCHER (Victor). Des colonies françaises. Abolition immédiate de l'esclavage.
Paris, Pagnerre, 1842.
In-8, demi-veau vert bronze de l'époque, dos lisse orné d'une large palette guillochée en place des nerfs et de triples filets dorés, xlviij, 443 p.
Edition originale. "Si comme le disent les colons on ne peut cultiver les Antilles qu’avec des esclaves, il faut renoncer aux Antilles. – La raison d’utilité de la servitude pour la conservation des colonies est de la politique de brigands" (p. 382).
Victor Schœlcher entra dans la lutte contre l’esclavage dès la monarchie de Juillet. C’est au retour de son second voyage aux Caraïbes qu’il fait paraître cet essai.
"Une étape importante autant pour l'itinéraire personnel de son auteur que pour l'histoire de l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises. Rédigé à partir des informations collectées au cours d'un voyage aux Antilles de mai 1840 à juin 1841, alors que le mouvement abolitionniste était encore partisan d'un affranchissement graduel, ce texte apporte des arguments décisifs aux partisans de l'abolition immédiate; elle seule sauverait les colonies d'une nouvelle insurrection et serait en mesure de permettre l'intégration des nouveaux libres à la citoyenneté française" (CTHS, École nationale des Chartes en ligne).
Les pages 417 à 434 contiennent des “proverbes et locutions nègres“ en langue créole. Tableaux statistiques.
(Cf. En français dans le texte, 257. Ryckebusch, 7430. Sabin, 77745).
Les pages xlix-lij de la préface sont reliés après la p. xxiv.
Petit cachet ex-libris ancien.
Très bon exemplaire, grand de marges, frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 28047 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MIRABEAU (Victor Riqueti, marquis de)]. Lettres sur la législation, ou l'Ordre légal, dépravé, rétabli et perpétué, par L.D.H. [L'Ami Des Hommes].
Berne, Société typographique, 1775.
3 volumes in-12, plein veau porphyre de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, triple filet d'encadrement dorés sur les plats, pièces de titre et de tomaison de veau bronze, tranches jaspées, (4), lii, 379 p.; (4) p. 380 (verso) à 885 p. et (4), 564, (4) p.
Première édition complète de cette oeuvre qui s'impose comme "l’expression la plus large du projet physiocratique".
D’abord publiée sous forme de 18 lettres dans les ‘Ephémérides du citoyen’ de septembre 1767 à juin 1769, elle est augmentée d'un avertissement de l'auteur en 52 pages.
Le marquis de Mirabeau tire les ultimes conséquences de la découverte de la "Science Economique" comme "science de l'ordre naturel" et élabore une synthèse générale de la physiocratie, tant du point de vue macro-économique, politique, social, que juridique.
En trois parties (I- Dépravation de l’ordre légal. II- Restauration de l’ordre légal. III- Stabilité de l’ordre légal), il pose les bases du "véritable ordre social" fondé sur une théorie rationnelle de l'ordre naturel, "dépravé", selon lui, au cours de l’histoire des sociétés humaines, et expose les moyens de sa restauration.
Une nouvelle définition de la propriété et le rôle central alloué aux propriétaires fonciers comme incarnation de l’État le conduisent à rejeter la tradition nobiliaire pour légitimer une représentation politique plus appropriée au nouvel ordre social.
Henri Ripert ('le marquis de Mirabeau, ses théories politiques et économiques’, Paris, 1901, p. 327 sq. et passim) accorde la plus haute importance à cet ouvrage pour l’histoire du mouvement physiocratique:
"Les physiocrates sont amenés à la conception de droits naturels, antérieurs à toute société, et dont la société doit assurer le respect, les droits de chacun à la propriété de sa personne, de ses objets et de son fonds. Les physiocrates ont ici, bien plus que les Philosophes, inspiré l'article 2 de la 'Déclaration des droits de l'homme', qui établit comme droits naturels et imprescriptibles de l'homme, la propriété, la liberté et la sûreté (...): le Marquis de Mirabeau dans ses 'Lettres sur la législation', s'attache à le construire de toutes pièces".
(Higgs, 6196. INED, 3201. Goldsmiths'-Kress, ‘Online catalogue’, n°11229.Tchemerzine-Scheler, IV, 756).
Petits accrocs aux coiffes et coins. Infirme déchirure sans perte aux 3 prem. feuillets.
Bel exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 35591 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DEMAR (Claire). Ma loi d'avenir (...). Ouvrage posthume, publié par Suzanne [Voilquin]. [Suivi de: Appel d'une femme au peuple sur l'affranchissement de la femme].
Paris, Bureau de la Tribune des Femmes, 1834.
In-8, plein maroquin, pièce de titre de veau rouge, double filet doré en tête et pied (rel. Devauchelle), 75 p. faux-titre et titre inclus.
Très rare première édition collective de ces deux manifestes féministes, parmi les plus radicaux du XIXe siècle, publiée au lendemain du suicide de l'auteure par Suzanne Voilquin, directrice de la "Tribune des femmes" .
Contient: 'Notice historique' (p. 5-20) – 'Ma loi d'avenir' (p. 21-59) – 'Appel d'une femme au peuple sur l'affranchissement de la femme' (p. 65-75).
Considérée comme l’une des féministes les plus combatives du mouvement saint-simonien, Claire Démar (1799-1833) composa, peu avant son suicide, cet 'Appel d'une femme au peuple sur l'affranchissement de la femme', dans lequel elle qualifie le mariage de "prostitution de par la loi" et met au défi les opposants républicains d'étendre aux femmes la Déclaration des droits de l'Homme.
Dans Ma loi d'avenir, autre "gant jeté dans l'arène", Claire Démar critique la timidité des saint-simoniens devant les revendications de liberté sexuelle et analyse les liens existants entre la répression de la sexualité féminine et le système patriarcal de la propriété.
L’œuvre resta longtemps indisponible et eut peu d'échos immédiats, sans doute à cause de ses thèses radicales irrecevables parmi ses contemporains. Il fallut attendre les temps modernes et sa redécouverte en particulier par Walter Benjamin, pour qu’on reconnaisse à ce manifeste son statut fondamental dans l’histoire du féminisme.
(Gerritsen Collection of Women's History, n° 677).
Quelques petites rousseurs et biffures de l'époque à 2 pages.
Bel exemplaire, frais, très bien relié.

Réf.: 36483 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MARGUERITE de VALOIS ("Reine Margot"). Mémoires de Marguerite de Valois, Reine de France et de Navarre, Auxquels on a ajouté son Eloge, celuy de Monsieur de Bussy & la Fortune de la Cour.
Liège, Jean François Broncart, 1713.
Petit in-8, plein maroquin rouge de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons garnis d'une dentelle d'encadrement et de pièces d'armes entre-nerfs, triple filet doré en encadrement sur les plats, armes de la duchesse de Verrue dorées au centre des plats, tranches dorées, (1) f., (6), 459, (17) p., portrait frontispice gravé.
Bonne édition imprimée chez Foppens à Bruxelles et donnée par Jean Godefroy, illustrée d'un beau portrait par Lambertus Cause.
Contient les "Eloges" de Marguerite de Valois et de Bussy par Brantôme, ainsi que "La Fortune de la Cour" de Pierre de Dampmartin revue par Charles Sorel, qui occupe la deuxième moitié du volume.
La "reine Margot" rédigea ces "Mémoires" entre 1599 et 1605, probablement après son divorce. Fille de Henri II et Catherine de Médicis, mariée à Henri de Navarre (une des causes de la Saint-Barthélemy), "intelligente et cultivée, mais victime de sa nymphomanie" selon l'historiographie officielle, elle fut chassée de la Cour par Henri III.
(Brunet, III, 142. 'Sources de l'Histoire de France', 1418. Tchemerzine-Scheler, IV, 398).
Discrètes traces de restauration aux coiffes et mors. Rousseurs, taches et brunissures parfois soutenues.
Belle reliure de maroquin aux grandes armes dorées sur les plats et pièces d'armes entre-nerfs de la comtesse de Verrue: Jeanne de Luynes, comtesse de Verrue (1670-1736), fille du duc de Luynes et d'Anne de Rohan.
E. Quentin Bauchart, 'Les femmes bibliophiles de France' (I, 417) signale que les "volumes de cette bibliothèque ont presque tous souffert de l'humidité".
(OHR, 799. Guigard, I, 206-207. Ce volume figure au "Catalogue des livres de feue Madame la Comtesse de Verruë", Paris, G. Martin, 1737, p. 44).

Réf.: 37261 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |