English version
Accueil
Menu Panier Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Les livres sont affichés par ordre de prix décroissant.

139 fiche(s) - Page 1

Cet ouvrage a été ajouté é votre panier


LEON L'AFRICAIN (Jean) ou LEO AFRICANUS. Historiale Description de l'Afrique, tierce partie du monde, Contenant ses Royaumes, Regions, Viles, Citez, Chateaus & Forteresses : Iles, Fleuves, Animaus, tant aquatiques, que terrestres; coutumes, loix, religion & façon de faire des habitans, avec pourtraits de leurs habis : ensemble autres choses memorables, & singulieres nouveautez : escrite de nôtre temps par Jean Leon, African, premierement en langue Arabesque, puis en Toscane, & à present mise en françois.
Anvers, de l'imprimerie de Christophle [sic] Plantin, 1556.
Petit in-8 (139 x 92 mm), plein veau marbré, dos 5 nerfs guillochés or, orné de caissons richement orné à la dentelle, plat encadré d'un double filet doré (rel. fin XVIIe), (16) f. titre inclus, 412 f., (48) f.
Deuxième édition française issue des presses de Christophe Plantin, avec sa marque au titre et au dernier feuillet. Elle suit une édition lyonnaise la même année.
Elle est illustrée de 18 figures gravées sur bois par Arnout Nicola? représentant des animaux, chameaux chevauchés, vêtements, récolte de dattes, guerriers du désert de Libye, médailles ...
Relation de première main, l'ouvrage décrit, pour la première fois et avec précision, la géographie, les mœurs et les institutions des pays traversés: côte de Barbarie (Maroc, Algérie et Tunisie actuels), les royaumes de commerce de l'or du centre-ouest de l'Afrique, les régions de Numidie ainsi que les régions subsahariennes et l'Égypte.
L'auteur Hassan al-Wazzan devenu Léon l'Africain (Grenade, vers 1483-Tunis, vers 1555), géographe, diplomate polyglotte et grand voyageur eut une vie de roman. Capturé au retour du pèlerinage de La Mecque et proposé au pape Léon X comme esclave, ce dernier le libéra, obtint sa conversion et le fit baptiser sous son propre nom: Jean Léon.
L'importance du livre tient à son exactitude à une époque où cet espace était peu connu des Européens, alors que l'occident chrétien entrait en conflit avec l'Empire ottoman et que, dans le même temps, l'Afrique occidentale devenait accessible.
Le livre remporta un considérable succès en Europe et fut traduit dans de nombreuses langues, demeurant une source fondamentale. Il est encore souvent cité par les historiens et les géographes de l'Afrique.
(Atkinson, n°109. Brunet, III, 981. Cox, I, 356. Voet, 'The Plantin Press', III, n° 1517A).
Petite auréole claire et quelques petites taches d'encre en marge de quelques feuillets. Accroc de papier au coin inférieur du f. 346. Quelques traces de restauration à la reliure. Les gardes ont été renouvelées.
Intéressant provenance: "Bibliothèque générale du protectorat de Rabat" avec petit cachet répété.
Bel exemplaire, très bien relié au XVIIe siècle.

Réf.: 37956 - Eur 4500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LA FONTAINE (Jean de). Les Amours de Psiché et de Cupidon et Adonis. [i.e. Psyché].
Paris, Claude Barbin, 1669.
In-8 (174 x 113 mm), plein maroquin cerise, dos à 5 faux-nerfs guillochés or, orné de compartiments garnis d'un riche décor d'encadrement à la dentelle et de filets dorés, triple filet d'encadrement sur les plats, filet sur les coupes, dentelle intérieure, doré sur tranches (rel. moderne signée Godillot), (24), 500 p.
Edition originale de l'un des chefs-d'oeuvre de La Fontaine.
'Les Amours de Psyché et de Cupidon', récit poétique que l'auteur définit lui-même comme un genre à mi-chemin du roman et du poème est suivi de 'Adonis, poëme' (pages 441 à 500).
Les deux œuvres sont dédiées à la duchesse de Bouillon, Marie-Anne Mancini nièce de Mazarin, qui fut la première protectrice de La Fontaine.
"La Fontaine y déploie un étonnant talent de prosateur, et détourne, en conjuguant galanterie et grivoiserie, un mythe célèbre depuis l’Antiquité. Dans ce conte badin où se mêlent émotion et plaisanterie, élans précieux et pointes satiriques, affleure un 'sens ambigu de fraîcheur et de profondeur' (Paul Valéry)" (Françoise Charpentier, GF).
"Quatre amis se promènent dans le parc de Versailles pour admirer les fastes du Roi-Soleil. Ils agrémentent leur visite en écoutant l'un d'eux raconter l'étrange histoire de Psyché et Cupidon version mise à jour d'un mythe vieux comme le monde, la Belle et la Bête. De la Grèce primitive à la France de Louis XIV, de l'allégorie platonicienne sur le destin de l'âme au divertissement galant, La Fontaine cherche, et trouve, un merveilleux équilibre. 'Les Amours de Psyché' tiennent du reportage et du conte de fées, ils exorcisent une affaire de monstre par l'humour et par le style" (Michel Jeanneret).
(Rochambeau, p. 591, n° 1. Tchemerzine, III, p. 878).
Très bel exemplaire, grand de marges, parfaitement établi dans une éclatante reliure de maroquin de Marcel Godillot, l'un des meilleurs relieurs de la période.

Réf.: 37953 - Eur 4000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CROS (Charles). Le Coffret de Santal.
Paris, Alphonse Lemerre - Nice, J. Gay et fils, 1873.
Petit in-8 (169 x 106 mm), demi-maroquin janséniste bleu nuit à grands coins, dos à 5 nerfs, titre doré, date en pied, tête dorée, couvertures conservées (reliure signée de Devauchelle), (4), 174, (1) p., exemplaire non rogné.
Edition originale imprimée à 500 exemplaires sur vergé Van Gelder, le seul recueil de poésies publié par Charles Cros de son vivant.
"À la fois poète et savant, Charles Cros fut une figure majeure de la bohème parisienne des années 1870-1880. Animateur de revues et de cercles littéraires, il côtoya Verlaine, Rimbaud, Alphonse Allais (…). Tantôt légers et amusés, tantôt mélancoliques et provocateurs, les poèmes de Charles Cros apparaissent comme un subtil jeu d’équilibriste. Ils fascinèrent les surréalistes, de Louis Aragon à René Char, en passant par André Breton, qui écrivit dans son 'Anthologie de l’humour noir': 'Le pur enjouement de certaines parties toutes fantaisistes de son œuvre ne doit pas faire oublier qu’au centre des plus beaux poèmes un revolver est braqué'" (Louis Forestier, GF, 2011).
(Clouzot, 79. Carteret, I, 460. Vicaire, I, 1071).
Exemplaire enrichi d'un envoi autographe signé de l'auteur: "A mon ami F. Courtenay Thorpe, Souvenir de France".
Petite restauration de papier à la couverture.
Bel exemplaire, frais, très bien relié, à toutes marges, témoins conservés.

Réf.: 37895 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GREGOIRE (Abbé Henri). Essai sur la régénération physique, morale et politique des Juifs; Ouvrage couronné par la Société Royale des Sciences et des Arts de Metz, le 23 Août 1788.
Metz, Imprimerie de Claude Lamort. Se trouve chez Devilly. A Paris, chez Belin. A Strasbourg, à la Librairie Académique, 1789.

In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin rouge, plats encadrés d'un triple filet doré, tranches rouges, (8), 262 p., (2) p. de privilège.
Edition originale de cet ouvrage qui marque un moment décisif dans l'histoire de l'émancipation des juifs en France.
L’abbé Grégoire composa cet essai en réponse à un concours de la Société royale des Sciences et des Arts de Metz (1787) : "Est-il des moyens de rendre les Juifs plus utiles et plus heureux en France ?".
"Cet essai demeure comme un symbole pour une partie de l'humanité. C'est un lieu de rencontre spirituelle où se rejoignent la situation misérable des Juifs de France à la fin de l'Ancien Régime, l'interrogation des hommes des Lumières face à cette condition bafouant l'idéologie naissante des droits de l'homme et la force de conviction de l'Abbé Grégoire, assurément l'un des hommes que le refus de l'injustice et la générosité du cœur ont conduit à soutenir le plus fermement la cause des opprimés" (Robert Badinter, Préface à la réédition, Stock, 1988).
('En français dans le texte', n°193. Martin & Walter, 15622. Monglond, I, 135. Szajkowski, n°9, p.859).
Papier bruni. Petites traces de restauration à la reliure.
Très bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 37989 - Eur 3500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CICERON (Marcus Tullius Cicero). Opera M. Tullii Ciceronis. (EXEMPLAIRE REGLE).
Parisiis, Apud Carolum Stephanum [Paris, Charles Estienne], 1554-1555.
4 volumes in-folio (372 x 246 mm), plein vélin moucheté, dos à 5 nerfs, pièces de titre de maroquin havane, tranches rouges mouchetées, (reliure du XVIIe siècle), tableau dépliant, exemplaire réglé.
Très bel exemplaire, entièrement réglé, imprimé sur papier fort, de cette monumentale édition des oeuvres complètes de Cicéron imprimée en caractères romains, l’un des chefs-d’oeuvre de Charles Estienne,
Le texte reprend celui de l’édition in-8° donnée par Robert Estienne en 1543-1544, avec des révisions et augmentations dues à la découverte de deux manuscrits qu’alors inexploités ainsi que de nouveaux index, un par volume, adaptés au changement des usages.
Le tome I contient la Rhétorique - Le tome II, les oeuvres oratoires - Le tome III, les épîtres et le tome IV les oeuvres philosophiques.
"Cette édition des oeuvres de Cicéron représente la plus importante et la plus volumineuse publication de Charles Estienne. Le premier volume s’ouvre sur une traduction latine de la 'Vie de Cicéron' de Plutarque par Achille Philerote Bochio Bononiensis [l’humaniste de Bologne Achille Bocchi, 1488-1562] et par des extraits d’éloges d’auteurs de l’Antiquité" (UQAM, cote YPA76).
Chaque tome a sa propre page de titre et son index particulier. Le premier volume possède, de plus, une page de titre générale à la date de 1555.
Grande marque typographique des Estienne à l’olivier et à leur devise gravée sur les titres (Silvestre, nº959 et 508). Lettrines historiées.
(Adams, C-1647. Brunet, II, 7. Renouard, 'Estienne', 109).
Le tableau dépliant (I, p. 173) est partiellement entaillé sans manque. Quelques petits accrocs de vélin et quelques cahiers légèrement brunis.
Provenances: Charles Vaslin des Breaux, écuyer et trésorier de France à Orléans, avec son très grand ex-libris armorié et gravé de à la devise "Gemino fælix sydere natus". Sur les titres 1 et 3: "Ex Dono D. Charpentier, Conseiller au Bailliage & siège présidial d’Orléans, 1712" ainsi que "Michel Grénon" avec petit ex-libris manuscrit.
Dans la plupart des exemplaires recensés de cette édition, les quatre tomes sont reliés en 2 volumes. Il est très peu fréquent de les trouver, comme ici, en quatre volumes distincts.
Bel exemplaire, très frais, très bien conservé, relié en vélin moucheté, grand de marges, imprimé sur papier fort, entièrement réglé.

Réf.: 37831 - Eur 3000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FOUQUET (Nicolas). Les Oeuvres de Mr. Fouquet, Ministre d'Estat, Contenant son accusation, son Procez & ses défenses, contre Louis XIV, Roy de France.
Paris, Veuve de Cramoisy, 1696.
16 volumes in-16 (134 x 75 mm), plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs cloisonnés et fleuronnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux.
Première édition complète de l'ensemble des pièces relatives au procès de Nicolas Fouquet, le Surintendant des Finances du jeune Louis XIV, publication-fleuve entreprise à l'instigation de Madame Fouquet pour la défense de son mari.
Elle est ornée d'une planche frontispice gravée par Schoonebeck, divisée en trois scènes superposées illustrant l'arrestation et le procès.
Selon Anne Sauvy, cette édition serait une remise en vente augmentée de l'édition donnée par Daniel Elzevier. Après la mort de ce dernier, la veuve Cramoisy reprit le fond de l'édition, la diffusa sous de nouvelles pages de titre et l'augmenta du 'Traité de Péculat' et du 'Factum'.
Accusé par Colbert de péculat, malgré la défense courageuse de proches: Pellisson, La Fontaine, la marquise de Sévigné, Saint-Evremond, Nicolas Fouquet a été arrêté à Nantes en septembre 1661 et condamné en décembre 1664 aux termes de trois années d'un procès inique, d'abord à la confiscation de ses biens et au bannissement, puis sa peine fut aggravée par le roi à la détention à perpétuité. Il mourut en 1680 à la citadelle de Pignerol (Piémont) dans des circonstances jamais éclaircies.
La postérité réhabilita celui qui fut l'un de plus grands mécènes de son temps et le plus ingénieux financier du Grand Siècle.
(A. Sauvy, 'Livres saisis à Paris', n°956. Sources de l'Histoire de France, 3857-3858. Willems, 1361).
Bel exemplaire, très bien conservé, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37955 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONSTANT (Benjamin). Réunion des premières éditions de Benjamin Constant collectées et reliées uniformément à l'époque.
Contient:
1- Collection complète des ouvrages publiés sur le gouvernement représentatif et la constitution actuelle de la France, formant une espèce de cours de politique constitutionnelle. Paris, Plancher [et Rouen, Béchet aîné], 1818-1820. 4 volumes.
2- Discours à la Chambre des députés. Paris, Dupont, Pinard, 1828. 2 volumes, portrait gravé (t. I) et fac-similé dépliant de lettre (t. II.).
3- Mélanges de littérature et de politique. Paris, Pichon et Didier, 1829. Enrichi d'un portrait dessiné et gravé par Laderer et publié par Pagnerre.
4- De la religion, considérée dans sa source, ses formes et ses développements. Paris, Pichon & Didier, 1830-1831. 5 volumes.
5- Du polythéisme romain considéré dans ses rapports avec la philosophie grecque et la religion chrétienne; ouvrage posthume. Paris, Béchet aîné, 1833. 2 volumes.
6- Journal intime précédé du Cahier rouge et d’Adolphe. [Édité par] J. Mistler. Monaco, Éditions du Rocher, (1945).

Ensemble de 15 volumes in-8 (202 x 123 mm), plein veau acajou moucheté de l'époque, dos lisses ornés d'un riche décor romantique de palettes, chaînettes, filets et fers spéciaux dorés, pièces de titre et de tomaison de veau vert bronze, tranches cailloutées assorties aux gardes.
Exceptionnel ensemble des oeuvres collectives non romanesques de Benjamin Constant, en édition originale, réunies et reliées uniformément à l'époque (sauf le dernier volume, relié à l'identique).
1- Première édition collective en partie originale, recueil complet des écrits politiques, écrits de circonstances et articles de presse composés par Benjamin Constant, augmentés de l'histoire des sessions parlementaires de 1816 et 1818. (Courtney, 131a).
2- Edition originale. Recueil de 69 discours prononcés par Benjamin Constant entre 1819 et 1827, précédés d'un avant-propos de l'auteur. (Courtney, 132a).
3- Première édition collective de ces vingt importants essais de philosophie politique de Benjamin Constant, la plupart dans des éditions modifiées, et six inédits, précédés d'une préface de circonstance. Publié quelques mois avant la mort de l'auteur, l'ouvrage constitue l'ultime synthèse de sa doctrine et son testament politique, "véritable credo du libéralisme". (Courtney, 134a).
4- Édition originale des cinq parties, conforme à la description donnée par Courtney, les deux dernières ont paru à titre posthume. (Courtney, 58a).
5- Edition originale posthume. Le testament spirituel de Benjamin Constant, "expression interrompue et dernière d'une pensée qui aurait dû prolonger sa course longtemps encore". (Courtney, 63a).
6- Première édition complète. Etablissement du texte, introduction et notes par Jean Mistler. Ce volume en reliure moderne à l’imitation de l’ensemble.
Des rousseurs et piqûres éparses, plus soutenues à certains feuillets.
Bel ensemble réuni dans une reliure romantique uniforme décorative de l'époque.

Réf.: 37991 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ESCLAVAGE - CODE NOIR. 1- [Recueils de Réglemens, Edits, Déclarations et Arrêts, Concernant le Commerce, l'Administration de la Justice, & la Police des Colonies Françaises de l'Amérique, & les Engagés. Avec le Code Noir, et l'addition audit Code. Nouvelle édition].
(suivi de)
2 Recueil d'Edits, Déclarations et Arrêts de Sa Majesté, concernant l'Administration de la Justice, & la Police des Colonies françaises de l'Amérique, & les Engagés.
Paris, Libraires Associés, 1765.
2 parties reliées en un volume in-12 (165 x 97 mm), demi-maroquin noir à coins, dos janséniste à 5 nerfs, titre doré, daté en pied, tranches rouges (reliure moderne), [-3], 301 p. (sans le titre) et (2), 193 p.
-"Nouvelle édition" de ce rarissime document divisé en deux parties; la première est consacrée "au commerce des Isles et Colonies françaises de l'Amérique" (dont le Canada), accompagnée d'une table détaillée.
La seconde partie, consacrée à "l'Administration de la Justice, & la Police des Colonies françaises", contient le "Code Noir" réglementant la condition des esclaves noirs dans les colonies françaises: "Code Noir, ou Recueil d'Edits, Déclarations et arrêts, Concernant la Discipline & le Commerce des Esclaves Nègres des Isles Françaises de l'Amérique" (pages 67 à 174).
(Goldsmiths'-Kress, n° 10099. Higgs, 'Bibl. of economics', n°3488. Sabin, n°68420 et 68439).
Le premier texte ne possède pas sa page de titre.
Quelques rares piqûres éparses.
Bon exemplaire.

Réf.: 38013 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DUPONT DE NEMOURS (Pierre-Samuel), SAY (Jean-Baptiste), MALTHUS (Thomas Robert). Examen du livre de M. Malthus sur le principe de population; auquel on a joint la traduction de quatre chapitres de ce livre supprimés dans l'édition française; et une lettre à M. Say sur son Traité d'économie politique.
Philadelphia, P. M. Lafourcade, 1817.
In-8 (213 x 133 mm), cartonnage gaufré à la Bradel dos orné d'un jeu de double filets dorés répétés, titre doré, daté en pied (rel. moderne Goy & Vilaine), (4), 159 p.
Rarissime édition originale et unique, du dernier ouvrage de Pont de Nemours mort en 1817, à Philadelphie, quelques mois après cette publication.
"Le dernier et l'un des meilleurs écrits de Dupont de Nemours, paru en Amérique et inconnu en France" (Schelle)
"Seul membre de l'école physiocratique ayant vécu assez longtemps pour commenter l'essai de Malthus, Dupont de Nemours introduit dans cet ouvrage les quatre chapitres sur la physiocratie omis dans la traduction française. Pour lui Malthus est trop pessimiste; les pauvres ne pratiqueront pas la "contrainte morale" et la pression démographique conduira à augmenter la production (…). On ne connaît pas en Europe d'autre exemplaire de ce livre, un des meilleurs qu'ait écrit Du Pont de Nemours" (Exposition 'De Malthus au malthusianisme', BN, 1980, n°49).
Dans ses arguments, Dupont cite l'aide matérielle apportée par Jefferson puis par Madison aux "Cherokées" et les heureux bénéfices sur leur bonheur et leur développement économique (p. 11 et 12).
La lettre écrite à Jean Baptiste Say sur son 'Traité d'économie politique' a été composée par Dupont de Nemours sur le bateau qui conduisait Dupont en Amérique pendant les Cent-Jours. Très critique vis-à-vis du traité de Say, en particulier sur la méthodologie employée, elle confirme également son hostilité envers Napoléon qu'il appelle "Buonaparte", comme Chateaubriand.
(Cf. Schelle, 'Du Pont de Nemours et l'école physiocratique', p. 375 sq. Einaudi, 1666. Goldsmiths'-Kress, n° 21762.1. INED, 1603. Schelle, 104).
Seulement deux exemplaires de cet ouvrage sont recensés dans les bibliothèques européennes: celui de la BnF pour la France (CCFr) et Friedrich-Ebert-Stiftung pour le reste de l'Europe (KVK).
Exemplaire soigneusement lavé.
Bon exemplaire, bien relié par Goy & Vilaine.

Réf.: 38054 - Eur 2800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BRUNO (Giordano). Le ciel réformé. Essai de traduction de partie du libre italien, Spaccio della Bestia Trionfante [La déroute ou l'expulsion de la Beste triomphante].
S.l., L'an 1000 700 50 [i.e. 1750].
Petit in-8, plein-veau granité de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, (2) f. (faux titre et titre), 92 p., (2) f. blancs, 2 vignettes gravées, bandeaux, titre noir et rouge.
Première édition et première traduction française, par l'abbé Louis-Valentin de Vougny, du dialogue publié à Londres en 1584, dont une seconde page de titre donne l'intitulé complet: 'Spaccio della bestia trionfante: la déroute ou l'expulsion de la Beste triomphante'.
"Véritable subversion des fondements de la théologie chrétienne, sous la forme d'une fable mythologique, Giordano Bruno y développe les conséquences morales de sa conception d'un univers infini, dépourvu de centre et composé d'une infinité de mondes, et s'en prend aux dogmes de l'Éden ou du péché originel, réhabilitant ainsi la nature un siècle avant Spinoza" (Bertrand Levergeois).
"Le 17 février 1600, l'Inquisition catholique menait Giordano Bruno au supplice. Lorsqu'une main lui tendit la croix, au milieu des flammes, il détourna la tête vers le firmament infini. Avant Galilée et Descartes, il tire le plus radicalement les conséquences cosmologiques et philosophiques des découvertes coperniciennes. Il dynamite ainsi tout le dispositif physique, métaphysique et politique de l'ordre scolastique et conçoit un univers inédit, illimité, plein d'une puissance dynamique, opératrice et protéenne" (cf. Ph. Forget [dir.], 'Giordano Bruno et la puissance de l'Infini', éd. Vrin, 2003).
"One of Bruno's main works and that of his works which proved to be most influential throughout the 18th and 19th c., profoundly affecting both science, philosophy and religion" (B. Copenhaver & Ch. Schmitt, 'Renaissance Philosophy', p.301-302).
(Brunet I, 1298. Caillet, 11295. Peignot, 'Livres condamnés au feu', I, 48, II, 213. Salvestrini, 'Bibliografia di G. Bruno', 112).
Auréole claire en marge extérieure des pages 41-66. Plats légèrement épidermés.
Bon exemplaire, frais, très grand de marges (154 x 96 mm), relié à l'époque.

Réf.: 30842 - Eur 2500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). Collection complete des oeuvres de J. J. Rousseau, citoyen de Genève.
[Kehl], Imprimerie de la Société littéraire typographique, 1783-1789.
34 volumes in-12, plein veau porphyre de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de caissons fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin vert et rouge, triple filet doré en encadrement des plats avec fleurons d'angles, coupes filetées, roulette intérieure, doré sur tranches.
Belle édition, imprimée avec soin par Beaumarchais à Kehl, simultanément à celle des oeuvres de Voltaire, au moyen du matériel typographique de l'imprimeur Baskerville de Birmingham auquel a été également empruntée le procédé de fabrication du papier.
Comprend : I-II : Politique. III-VI : Nouvelle Héloïse. VII-X : Émile. XI-XIV : Mélanges. XV : Théâtre et poésie. XVI : Musique. XVII-XVIII : Dictionnaire de musique. XIX-XXII : Mémoires. XXIII : Pièces diverses. XXIV : Lettres. XXV-XXX : Supplément. XXXI-XXXIV : Second supplément.
19 planches de musique gravée (aux tomes XV à XVIII) et 6 planches.
Provenances: le maréchal Soult (avec son ex-libris armorié gravé) et le baron René Reille (avec son ex-libris cacheté). Ce dernier avait épousé la petite fille du maréchal Soult en 1860.
Quelques accrocs, épidermures et petits défauts à la reliure.
Bon exemplaire, ensemble décoratif en reliure uniforme, bien relié à l'époque et imprimé sur papier vergé, très frais.

Réf.: 37781 - Eur 2500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PASCAL (Blaise). Oeuvres de Blaise Pascal.
La Haye, Detune [i.e. Paris, Nyon], 1779.
5 volumes in-8, plein veau porphyre de l’époque, dos à 5 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bronze et bordeaux, triple filet doré en encadrement des plats, coupes et coiffes filetées, tranches marbrées, portrait de Pascal gravé en frontispice, un feuillet dépliant (II, p. 549) et 14 planches dépliantes gravées hors texte.
Première et unique édition collective ancienne, en partie originale, augmentée de plusieurs "Pensées", de "Écrits sur la Grâce", du "Traité du vide" et d’une importante correspondance.
L’ouvrage est illustré d’un portrait de Pascal gravé par Jean-Baptiste Bradel d'après François Quesnel et de 14 planches dépliantes gravées en taille-douce.
Du fait des querelles jansénistes et de la répression qui s’en suivit, il fallut attendre un siècle pour que cette édition collective des oeuvres de Pascal voie le jour - encore avait-on dissimulé les nom et adresse de l’éditeur parisien Nyon aîné sous une adresse fictive hollandaise.
Les tomes IV et V réunissent les oeuvres scientifiques éditées "très consciencieusement" selon Maire. On y trouve, pour la première fois en librairie, le recueil des pièces concernant la "Pascaline" (T.IV, p. 7-50) accompagné de 5 figures descriptives en 2 planches dépliantes.
La page 549 du tome II des "extases" de Pascal est dépliante.
(Brunet, IV, 395. Maire, I, 246-255. Tchemerzine-Scheler, V, 76).
Quelques petits accrocs de cuir à la reliure.
Bel exemplaire, grand de marges (191 x 121 mm) imprimé sur papier vergé, bien relié en veau porphyre à l'époque.

Réf.: 37887 - Eur 2500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DARWIN (Charles), ROYER (Clémence) traductrice. De l'origine des espèces, ou des lois du progrès chez les êtres organisés (...). Traduit en français sur la troisième édition avec l'autorisation de l'Auteur par Mlle Clémence-Auguste Royer avec une préface et des notes du traducteur.
Paris, Guillaumin & Cie, Victor Masson & fils, 1862.
In-12 (176 x 113 mm), demi-veau glacé bleu nuit à la Bradel, dos lisse orné d'un jeu de doubles filets dorés répétés, titre doré, daté en pied, tranches mouchetées (rel. signée Goy & Vilaine), lxiv, xxiii, [-24], 712 p., un tableau dépliant.
Première édition de la première traduction française par la femme de science, philosophe évolutionniste, économiste, militante féministe et fondatrice de la première loge maçonnique mixte, Clémence Royer (1830-1902).
C’est avec enthousiasme qu’elle découvrit et livra la traduction de l'essai révolutionnaire de Darwin qui confortait ses propres intuitions évolutionnistes et lamarckiennes.
Elle fait précéder l'essai d’une préface que ses contemporains qualifièrent de "terrible", ajoute au texte des notes personnelles en bas de page, jusqu’à modifier le titre de l’ouvrage, en insérant un sous-titre révisé. Clémence Royer y maximalise les théories darwiniennes dans ses dernières conséquences sociales, anticipant sur les recherches de certains savants et ouvrant l’ère du "darwinisme social", jusqu’à effrayer Darwin lui-même qui changea de traducteur à partir de 1873 tout en autorisant Clémence Royer à republier la sienne.
(Freeman, n°655. G Fraysse, ‘Clémence Royer’, bibliographie, p. 168, La Découverte, 1985).
Bel exemplaire, frais, très bien relié.

Réf.: 37963 - Eur 2500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



STENDHAL. Mémoires d'un touriste par l'auteur de Rouge et Noir.
Paris, Ambroise Dupont, 1838.
2 volumes in-8, demi-maroquin aubergine à grain long à coins, dos à 5 faux-nerfs filetés or, ornés de compartiments richement garnis d'un décor d'encadrement et petits fleurons d'angle, filets et palettes dorées, titre et tomaisons dorés, couvertures conservées (reliure signée Canape ca. 1900), (4), 432 p. et (4), 365 p., 16 p. de catalogue éditeur, 1 plan gravé hors-texte, exemplaire entièrement non rogné.
Edition originale de première émission. L'ouvrage est illustré, au tome II, d'une carte gravée hors texte donnant la marche de Napoléon Ier de Pierre-Chatel à Vizille, carte probablement dressée par l'ingénieur Crozet.
Le catalogue des publications d'Ambroise Dupont, 16 pages à la date du 1er juin 1838, a été préservé.
"Deux règles pour Stendhal: écrire vite, sous le coup de l'impression, et rester soi-même, refuser les opinions prescrites par la mode. Car pour lui le tourisme n'est pas une présentation objective des centres d'intérêt d'un lieu mais le déroulement subjectif de ce qui se passe dans son âme. C'est un tourisme intérieur: exploration de ses souvenirs, de ses sensations, de ses humeurs, de ses fantasmes. D'où la vivacité et la fraîcheur; inaltérées, de son ouvrage, presque deux siècles après sa parution" (Dominique Fernandez).
(Carteret, II, 356. Cordier, 120-2. Clouzot, 256-257. Vicaire, I, 457-458).
Les couvertures ont été conservées. Elles comportent des rousseurs et quelques accrocs de papier réparés en bordure. Quelques rousseurs et piqûres éparses.
Bel exemplaire, établi dans une fine et riche reliure romantique par Canape, entièrement non rogné, témoins conservés (222 x 140 mm), couvertures imprimées préservées.

Réf.: 37996 - Eur 2200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[VAUVENARGUES (Luc de CLAPIERS, marquis de)]. Introduction à la connaissance de l'esprit humain, suivie de Réflexions et de Maximes.
Paris, Antoine-Claude Briasson, 1746.
In-12 (160 x 93 mm), plein maroquin roue grenat, dos janséniste à faux nerfs, titre doré, daté en pied, cadre intérieur de même maroquin orné d'une large dentelle dorée, tranches dorées sur marbrures (rel. moderne signée Bellevallée), (4), (16), 384 p., (1) f. d'errata.
Édition originale, complet de son feuillet d'errata qui ne figure qu'à un petit nombre d'exemplaires.
Le premier ouvrage de Vauvenargues, le seul qu'il a pu achever avant sa mort prématurée. Dès la seconde édition, l'auteur devait retirer deux cents réflexions et maximes de son recueil.
"Vauvenargues est bien un moraliste, mais plus généreux qu'austère : le jeune homme qu'il est resté garde sa confiance à l'homme et à la vie, et cède, à sa manière, au grand espoir qui anime ses contemporains. Aussi, la note qu'il fait entendre à l'aube des Lumières n'est-elle pas une dissonance, car c'est en fait sur le bonheur, cette idée neuve, qu'il entreprend, lui aussi, son enquête" (Andrée Hof).
('En Français dans le texte', n°149. Rochebilière, n°815. Tchemerzine-Scheler, V, 956).
Très bel exemplaire, très frais, grand de marges, imprimé sur papier fort.

Réf.: 38007 - Eur 2200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LAVOISIER (Antoine-Laurent) - PROCES DES FERMIERS GENERAUX. DEFENSE DE MADAME LAVOISIER. 1- Rapport des Commissaires Réviseurs des trois Compagnies de Finances, Aux Représentans du peuple, chargés de surveiller leurs travaux, & lû aux Comités des Finances & de Comptabilité. Imprimé par ordre de la Convention Nationale [16 Floréal an II, 5 mai 1794]. S.l.n.d. [Paris, 1794]. 187 p., 8 tableaux dépliants.
2- DUPIN (Antoine). Rapport fait au nom des Comités de Sûreté Générale, des Finances et de l’Examen des Comptes réunis à la commission, sur l’administration des ci-devant Fermiers-généraux. Dans la séance du 16 floréal, l’an 2 de la République (...). Imprimé par ordre de la Convention Nationale. S.l.n.d. [Paris, 1794]. 24 p.
3- DUPIN (Antoine). Motion d’ordre et exposé fidel [sic] de tout ce qui s’est passé dans l’affaire des Fermiers-généraux, assassinés par la faction Robespierre et ses complices le 16 floréal An II, par le Tribunal révolutionnaire. Paris, Imprimerie Nationale, floréal an III (1795). 12 p.
4- LAVOISIER (Marie-Anne-Pierrette PAULZE, épouse), MONTCLOUX (Georges, fils), etc. Dénonciation présentée au Comité de Législation de la Convention Nationale contre le Représentant du Peuple Dupin; Par les Veuves et Enfans des ci-devant Fermiers-généraux. Paris, chez Du Pont, an III (juillet 1795). 54 p., (1) f. de table des matières.
5- DUPIN (Antoine). Réponse à la Dénonciation présentée par les Veuves et Enfans des ci-devant Fermiers-généraux par le citoyen Dupin, représentant du peuple. [Paris], Imprimerie Nationale, s.d. [juillet 1795]. 44 p.
6- LAVOISIER (Marie-Anne-Pierrette PAULZE, épouse), MONTCLOUX (Georges, fils), etc. Seconde addition à la dénonciation présentée Contre Dupin, au Comité de Législation; Par les Veuves et Enfans des ci-devant Fermiers-généraux. Paris, chez Du Pont, an III [juillet 1795]. 14 p.
7- ROY (Antoine). Réclamations des Créanciers des ci-devant Fermiers-généraux, et des Intéressés à la liquidation des créances de la République sur leurs biens. N° Ier (à VII). [Paris], Imprimerie de Ballard, [1794-1795]. 7 pièces, numérotées I à VII, 8, 43, 11, 21, 12, 11 et 16 p.

Ensemble sept pièces reliées en un fort volume in-8, demi-veau brun moderne dans le goût de l'époque, dos lisse orné de compartiments cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de veau havane, tranches jaspées.
Exceptionnelle réunion des principales pièces dans le procès intenté par le Tribunal révolutionnaire contre Lavoisier et des fermiers généraux.
Le 8 mai 1794, après un procès qui dura moins d’une journée, le Tribunal révolutionnaire condamnait à mort Lavoisier et 27 autres fermiers généraux. Ils furent décapités le jour même dans l’après-midi et les corps jetés dans une fosse commune.
1- Rapport de la commission chargée par la Convention d’examiner les comptes de la Ferme générale. Parmi les pièces justificatives se trouvent six rapports - réponses aux accusations – signés nommément par les Fermiers généraux, dont Lavoisier.
C’est sur ce document qu’André Dupin fondera son réquisitoire prononcé lors du procès qui eut lieu quelques jours après la publication de ce rapport (le 8 mai 1794) et qui aboutit à la condamnation à mort des vingt-huit Fermiers généraux, parmi lesquels Lavoisier.
(Duveen & Klickstein, p. 338 à 341, n°310-316. Stourm, 'Finances de la France', 232).
2- Le rapport présenté devant la Convention par André Dupin, ancien employé de la Ferme générale, procureur dans le procès des Fermiers généraux le 5 mai 1794. Ce réquisitoire est largement construit autour du "Rapport des Commissaires Réviseurs des trois Compagnies de Finances" (ci-dessus). Les conclusions des commissaires réviseurs, accablantes pour les anciens fermiers généraux, y sont récapitulées et un projet de décret les renvoyant devant le Tribunal révolutionnaire présenté. Le décret sera voté le jour même. (Cf. Duveen & Klickstein, p. 340).
3- A la suite de la protestation de madame Lavoisier, des veuves et enfants des fermiers généraux qui contestaient la légalité et l'impartialité du procès inique qui avait conduit à l'exécution de leur parent (cf. pièce ci-dessous), le "Moniteur" du 19 thermidor (6 août) se fit l'écho de l'opinion en demandant à la Convention d'ouvrir une enquête. Dupin dut répondre. Il tente ici de se justifier, s'empresse d'annoncer qu'il s'engage à répondre par des faits positifs à "cet échafaudage de suppositions et de calomnies". "Tâche impossible, les faits étaient constants…" (sur cette pièce cf. Grimaux, 'Lavoisier', p. 319).
4- Première attaque rédigée par Madame Lavoisier au nom des veuves et des enfants des fermiers généraux contre Dupin, présentée devant le Comité de Législation le 9 juillet. Contient d'importants documents sous forme "d'Additions" et de "Pièces justificatives". Signé in-fine Georges Montcloux fils; Paulze, veuve Lavoisier; Pignon, veuve de la Haye; Papillon-Lunnois, fils de Papillon d’Autroche. (Duveen & Klickstein, p. 344 et note. Martin & Walter, III, 24925).
5- En réponse à la plainte déposée devant le Comité de Législation par la veuve de Lavoisier et les familles des autres Fermiers généraux guillotinés, Dupin rejette les accusations qui le désignent comme le principal responsable des condamnations et affirme avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour sauver leur vie. Il fournit, en annexe à sa "Réponse", un dossier de 30 pièces à sa décharge. Deux des pièces citées ont Lavoisier pour auteur. (Duveen & Klickstein, 317. Martin & Walter, 12019).
6- Cette "Seconde addition" datée du 9 thermidor, an IIIe [27 juillet 1795] est également imprimée chez Du Pont de Nemours. Les auteurs reviennent et approfondissent leur accusation de vol et de faux contre Dupin et contre les membres du Comité révolutionnaire chargés d’enquêter sur les Fermiers généraux. Ils réclament leur mise en jugement. (Duveen & Klickstein, p. 344 et note. Martin & Walter, IV, 16465).
7- Périodique rarissime, inconnu à Duveen & Klickstein, mais cité par Grimaux (p. 281-282 et note) qui le décrit par erreur comme composé de 9 livraisons.
Avocat et représentant du Conseil des Créanciers, l’auteur dénonce la "fourberie" des réviseurs chargés d'examiner les comptes des Fermiers généraux et soutient que les comptes en question, loin d'être falsifiés, étaient exacts. Ce rapport décisif allait permettre aux héritiers des condamnés à mort d'obtenir la restitution de leurs biens confisqués. Antoine Roy devint ministre des Finances sous la Restauration et fut anobli en 1823.
(Martin & Walter, IV, 30320).
Quelques rousseurs éparses. Quelques soulignements de l'époque à la plume.
Provenance: le Dr Jean-Pierre Poirier, spécialiste et auteur d'une biographie de référence sur Lavoisier (n°118 de la vente de sa bibliothèque, Bergé, 2020).

Réf.: 37841 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis)]. Lettre sur les sourds et muets, A l'Usage de ceux qui entendent & qui parlent. Avec des additions (...).
S.l.n.e. [i.e. Jean-Baptiste Bauche fils], 1751.
In-12, plein veau havane de l'époque, dos à 5 nerfs fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, plats encadrés de triples filets dorés, tranches dorées, x, 400 p., (12) p. d'errata et de table, 5 figures sur 4 planches gravées hors texte dont une dépliante, exemplaire imprimé sur papier fort.
Rare exemplaire de l'édition originale dans un tirage qui fournit le "stade ultime du texte" (Adams).
Il possède une page de titre recomposée pour l'occasion, est augmenté sans interruption à partir des pages 242 à 400 des ajouts donnés par Diderot à son éditeur et est suivis d'une page d'errata et de 11 pages de table non chiffrées.
Les feuillets A2, D4 et L5 sont cartonnés. 2 des 5 planches sont regroupées sur la même feuille (vers de "Lucrèce / Virgile" ensemble avec "Trois mesures de musique").
Le livre a été publié sans nom d'éditeur par Jean-Baptiste Bauche fils, avec la permission tacite de Lamoignon de Malesherbes, nouveau et libéral directeur de la librairie, bien que Diderot soit emprisonné à Vincennes sous lettre de cachet.
Diderot composa cet essai pour de réfuter les théories de l'abbé Batteux. Il y expose ses conceptions novatrices sur l'origine du langage et annonce plusieurs de ses théories esthétiques notamment "le modèle idéal", "le sublime" ou "le spectateur de sang-froid", théories qu'il reprendra par la suite dans ses Salons et dans le Paradoxe sur le comédien.
(Sur ce tirage peu commun voir Adams, LH4 note (6) et Tchemerzine-Scheler, II, 929-931).
Très bel exemplaire, très frais, grand de marges (154 x 87 mm), imprimé sur papier fort, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37910 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



RACHILDE (Marguerite Emery, dite). Monsieur Vénus. Roman matérialiste.
Bruxelles, Auguste Brancart, 1884.
In-8 (187 x 120 mm) pleine percaline rouge à la Bradel, dos lisse orné d'un fleuron central et de doubles filets dorés, pièce de titre de maroquin noir, couvertures conservées (rel. début XXe s.), (8), 228 p.
Rarissime édition originale de premier tirage de ce roman qui relate les aventures érotiques et sentimentales d’une jeune femme de la noblesse, Raoule de Vénérande, dont la quête de plaisir sexuel passe par la création d’une nouvelle identité. L’ouvrage, qui obtint un considérable succès de scandale, rendit son autrice, âgée de vingt ans, immédiatement célèbre.
"Ce qui est tout à fait délicat dans la perversité de ce livre, c’est qu’il a été écrit par une jeune fille de vingt ans. Le merveilleux chef-d'oeuvre !" commente Maurice Barrès dans sa préface de 1889.
Publiée par August Brancart, éditeur bruxellois spécialisé dans les textes érotiques, cette édition de premier tirage comporte une préface de quatre lignes signée "R. et F.T." (Rachilde et Francis Talman, pseudonyme de l’autrice), ainsi que la dédicace: "Nous dédions ce livre à la beauté physique".
La couverture ici présente et qui n'a été que rarement conservée, porte une citation de Catulle Mendès: "Être presque une femme, bon moyen de vaincre la femme".
Poursuivie devant le Tribunal Correctionnel de Bruxelles, l’autrice fut condamnée par contumace à une forte amende et à deux ans de prison, les exemplaires de cette première édition furent confisqués et détruits. Deux tirages, remaniés et portant les marques de la censure devaient paraître à la suite de cette édition originale.
Sur les aléas des conditions de publication de cet ouvrage, cf. les éditions critiques de Christian Soulignac (1995) et de Mélanie Hawthorne et Liz Constable (2004).
Minime restauration en marge des pages 201-204.
Très bon exemplaire, non rogné, très frais, bien conservé avec sa couverture, imprimé sur deux sortes de papier (bouffant et vélin).

Réf.: 37893 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PERRAULT (Charles). Le Banquet des Dieux pour la naissance de Monseigneur le duc de Bourgogne.
Paris, Jean-Baptiste Coignard, 1682.
In-4 (236 x 167 mm), cartonnage marbré moderne à la Bradel, 24 p.
Edition originale et unique, très rare, du livret d'un petit opéra que Charles Perrault rédigea à l'occasion de la naissance du premier petit-fils de Louis XIV, le duc de Bourgogne, naissance qui donna lieu à des festivités exceptionnelles à la Cour et dans toute la France.
Claude Oudot, Maître de musique de l'Académie française, composa la musique, et l'oeuvre plut tant qu'elle fut représentée devant le roi, cela en dépit du monopole de l'opéra détenu par Lully.
Dans cette allégorie annonciatrice de 'Cendrillon', on retrouve toute l'inventivité et la fantaisie du futur auteur des contes (cf. analyse in P. Bouchenot-Déchin, 'Perrault', Fayard, 2018, p. 213-231).
Le succès de l'oeuvre n'empêcha pas la disgrâce de Charles Perrault quelques mois plus tard, sous les effets conjugués de ses ennemis, Racine, Boileau, Louvois surtout, puis de la mort de son protecteur Colbert.
Restauration de papier en coin inférieur du dernier feuillet, sans atteinte au texte.
WorldCat ne recense que trois exemplaires de cet ouvrage dans le monde: Getty Res. Inst., BnF et BM Lyon. Il manque aux principales bibliographies.
Bon exemplaire, grand de marges.

Réf.: 37962 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[SAINT-MARTIN (Louis Claude de)]. Le Crocodile, ou La Guerre du Bien et du Mal, arrivée sous le règne de Louis XV ; Poème épiquo-magique en 102 chants, Dans lequel il y a de longs voyages, sans accidents qui soient mortels ; un peu d'amour sans aucune de ses fureurs ; de grandes batailles, sans une goutte de sang répandu ; quelques instructions sans le bonnet de docteur ; et qui, parce qu'il renferme de la prose et des vers, pourrait bien en effet, n'être ni en vers, ni en prose. Ouvrage posthume d'un amateur des choses cachées [i.e. Louis-Claude de Saint-Martin].
Paris, Imprimerie-Librairie du Cercle-Social, An VII de la République Française [1799].
In-8, demi-maroquin acajou à grain long à coins, dos à 4 faux-nerfs plats filetés or, titre doré (rel. début XXe s.), (4), 460 p.
Edition originale "de l'un des plus rares des ouvrages du Philosophe Inconnu".
Dans cette épopée en prose entrecoupée de passages versifiés, Saint-Martin met en scène le combat entre les forces du bien et du mal, avec à la tête de ce dernier le "Crocodile", Dieu de la matière et maître du mensonge. Cette allégorie de l'affrontement entre spiritualisme et matérialiste permet à l'auteur de critiquer une philosophie des Lumières fondée sur l'accumulation des discours et des savoirs.
"Ouvrage singulier dans l'oeuvre riche et complexe, du "Philosophe inconnu". Robert Amadou parle d'un livre deux fois "insolite", par le genre et par sa place au sein de son oeuvre. Fini en 1792 mais augmenté jusqu’en 1796 et achevé en 1798, c'est dire si ce livre s'inscrit dans les événements de la Révolution française (...). Il conduit hors des sentiers battus de l'initiation et révèle les vérités auxquelles, sa vie durant, le philosophe inconnu s’est consacré. Enigmes et allégories portent un enseignement étrangement moderne: la tension entre tradition et modernité, entre aïon et chronos, entre liberté et réplication. C'est un livre qui éveille" (Centre International de Recherches et d'Etudes Martinistes, 2021, En ligne).
(Caillet, 9766. Dorbon, 4304. Gaïta, 929).
Ex-libris gravé.
Très bel exemplaire, très frais, à toutes marges, imprimé sur beau papier, très bien relié.

Réf.: 38061 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MAFFEI (Giovanni Pietro), LOYOLA (Ignacio de). De Vita et Morib[us] Ignatii Loiolae, qui Societatem Iesu fundavit, libri III
Romae, Franciscum Zannettum [Roma, Francesco Zannetti], 1585.
In-4, cartonnage à la Bradel pêche, pièce de titre de papier au dos, (1) f., (2), 200, (12) p. d'index.
Première édition de la biographie d'Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus, "la principale source pour les biographies ultérieures", "qui fera autorité pendant des siècles".
Giampietro Maffei la composa à la demande d'Everard Mercurian, supérieur général de la Compagnie nouvellement élu, en vue de la canonisation d'Ignace.
Mais cette année 1585 première année du règne du pape Sixte V hostile à l'ordre, fut peu propice aux jésuites. Il fallut attendre 1605 et Paul V pour que soit nommée une commission de canonisation. Ignace de Loyola fut finalement béatifié en 1609 et canonisé en 1622.
Selon O’Reilly, Maffei a eu accès à d'importantes sources et documents originaux, correspondance, chroniques et surtout le récit autobiographique dicté par Loyola lui-même à Luis Gonçalves da Camara entre 1553 et 1556 (cf. O’Reilly, 'Ignatius of Loyola and the Counter-Reformation' in The Heythrop Journal, XXXI, 1990 pp. 439-470).
Ces documents disparurent un temps pour ne réapparaître, pour certains, au milieu du XVIIIe siècle et au XXe siècle.
Prêtre jésuite originaire de Bergame, Giampietro Maffei (1536?-1603) avait acquis, par ses travaux, une réputation d'historien fiable et sérieux. Il est également l'auteur d'une histoire de référence de la conquête des Indes par les Portugais.
Grande vignette de titre gravée sur bois à l'emblème de la Compagnie de Jésus.
(De Backer-Sommervogel V, 296. Palau,14, 6954. Manque à Adams et à BM STC).
Quelques petites auréoles claires éparses. Un petit ex-libris a été masqué par un papillon de papier au titre. Dos frotté.
Très bon exemplaire, intérieur très frais, bien conservé, tel que paru.

Réf.: 37814 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



TURGOT (Anne Robert Jacques). Mémoire de Turgot, Intendant de la généralité de Limoges.
[Paris], De l’Imprimerie de Chaignieau aîné, An VI [1797].
In-12, broché sous couverture d’attente bleue, 58 p. (1) f. blanc, non rogné.
Première édition de librairie ce rare essai de Turgot, publié à la suite de ses ‘Réflexions sur la formation et la distribution des Richesses’ et son ‘Mémoire sur le prêt à intérêt’.
Un avis au verso du titre porte la mention suivante: "Ce mémoire offre d’utiles observations en agriculture et de sages réflexions sur la répartition de l’impôt dans les départements de la Haute-Vienne, de la Creuse et de la Corrèze formant la ci-devant généralité de Limoges".
Composé en 1766 pendant l'intendance de Turgot à Limoges, ce mémoire avait été soumis au Conseil en septembre 1766 et en partie publié dans les "Éphémérides du Citoyen" (vol. V, 1767) qui omettait le précieux matériel statistique (cf. Turgot, Oeuvres, édition Schelle, II, p. 445 et s.).
“The figures in the ‘Memoire’ are of great importance, for, in an age when statistics were frequently vague and picturesque illustrations, they represent an attempt to base figures upon a careful scrutiny of facts. They form perhaps the best contemporary estimate of the rate at which taxation was levied in a particular region" (Dakin, ‘Turgot and the Ancien Regime in France’, p. 61, qui commente amplement cet essai).
Un tirage privé, connu à un unique exemplaire (Edinburg Univ. Libr.), sous le titre de 'Mémoire sur la surcharge des impositions qu’éprouvait la généralité de Limoges' avait connu une diffusion privée à Limoges en 1766.
Couverture bleue d'origine légèrement défraîchie avec quelques petits accrocs, quelques piqûres éparses. Témoins légèrement poussiéreux.
Rare, cette brochure manque aux principales bibliothèques et bibliographies spécialisées à l'exception de l'INED (n°4360).
Très bon exemplaire, entièrement non rogné, tel que paru.

Réf.: 37848 - Eur 1500.00
Ajouter au panierOuvrage commandé



SAUSSURE (Ferdinand de). Cours de Linguistique générale.
Lausanne & Paris, Payot, 1916.
In-8, broché, couverture imprimée de l'éditeur, exemplaire protégé sous chemise et étui, 336 et (1) p. d'errata.
Edition originale publiée à titre posthume par deux élèves de l'auteur à partir des cours recueillis à l'université de Genève entre 1907 et 1911.
"Monument des sciences humaines, le 'Cours de linguistique générale' publié en 1916 a bouleversé les sciences du langage, mais aussi l'anthropologie, la préhistoire, l'ethnologie, la sociologie, la psychologie ou la psychanalyse, et jusqu'à notre vision de l’être humain. Mettant l'accent sur la dimension relationnelle du langage, conçu fondamentalement comme un instrument de communication, Ferdinand de Saussure y proposait une façon révolutionnaire de penser la langue, une théorie du signe, et annonçait l'avènement d’une discipline nouvelle: la sémiologie" (Jean-Didier Urbain, Payot, 2016).
(En Français dans le Texte, 346).
Petit accroc à la couverture, pages légèrement jaunies sur les bords.
Bon exemplaire, non rogné, tel que paru, protégé sous chemise et étui.

Réf.: 37888 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GESSI (Berlinghiero). La Spada di Honore. Libro primo. Delle Osservazioni Cavalleresche del Senator Berlingiero Gessi. All'altezza Serenissima di Cosimo III Gran Duca di Toscana.
In Bologna, Per l'Erede di Domenico Barbieri, 1671.
In-4, plein veau granité de l'époque, dos à 4 nerfs orné de caissons dorés richement cloisonnés et fleuronnés, titre doré, tranches mouchetées, (40), 188, (36) p., dont faux-titre, titre, frontispice et portrait gravés ainsi que 10 planches d'emblèmes gravées sur cuivre hors texte.
Edition originale de cet ouvrage divisé en huit parties, dans lequel, l'auteur, dans la tradition des moralistes classiques, se prononce sur les devoirs et les prérogatives des Grands, ''un vero e proprio codice dell'onore'' (Gelli, 'Bibliografia della scherma', p. 195). D'importants passages sont consacrés au duel et à la science de l'épée.
Très belle illustration composée d'un portrait de l'auteur, d'une planche frontispice et de 10 planches emblématiques hors texte gravées à pleine page dans des encadrements historiés très élaborés, ensemble gravé sur cuivre par Lorenzo Tinti d'après les dessins de Domenico Maria Canuti (1626-1684), important artiste de Bologne, élève de Guido Reni. Le portrait est gravé d'après un dessin de Heinrich Hafner (Rigus Afner). Gravures en bandeau en tête de chaque chapitre et culs-de-lampe.
Originaire de Bologne, Berlinghiero Gessi (1613-1671) étudia les lettres et le droit à Rome, puis les mathématiques et l'astronomie avec Benedetto Cavalieri. Il était membre de l'"Accademia degli Ardenti" et de l'"Accademia dei Gelati", ambassadeur de sa ville auprès du Saint-Siège et fut élu sénateur en 1635. Il était un expert réputé de la "Scienza cavalleresca" et intervint, à ce titre, dans plusieurs affaires juridiques.
(Gelli, 'Bibliografia del duello', p. 130. Landwehr, 'Emblem Books', 316. Praz, 'Studies in 17th Century Imagery', 67. Heckscher & Sherman, 'Emblem Books in the Princeton U.', 361).
Grand ex-libris gravé à pleine page sur un feuillet monté sur onglet à l'époque (après la page 188), à la devise "Col senno e con la mano" (tirée du Tasso, 'Gerusalemme liberata', cant.1, Stranz.1), en bannière enroulée autour d'une épée, encadrée de rameaux d'olivier.
Très bel exemplaire, très frais, très bien relié, parfaitement conservé dans sa première reliure.

Réf.: 37907 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



AFFAIRE Marie SALMON, LE CAUCHOIS (Pierre-Noël), FOURNEL (Jean-Fran?ois). 1- LE CAUCHOIS (Pierre-Noël). Justification de Marie-Françoise-Victoire Salmon, Par Me Lecauchois, Avocat au Parlement de Rouen (...). Paris, Cailleau, 1786. (4), 144 p.
2- FOURNEL (Jean-François). Consultation pour une jeune fille condamnée à être brûlée vive. Paris, André-Charles Cailleau, 1786. (2), 137 p., vignette aux armes royales gravée au titre.
3- LE CAUCHOIS (Pierre-Noël). Addition à la Justification de Marie-Françoise-Victoire Salmon. [Paris], Cailleau, [1786]. 8 p.
4- . "L'Innocence reconnue". Paris, 23 mai 1786. Arrêt sur l'affaire Salmon. Placard (160 x 214 mm) collé à l'époque sur le contre plat inférieur.

3 pièces reliées en un volume in-4, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, plats encadrés de triple filet doré sur les plats, tranches dorées, portrait gravé en frontispice.
Édition originale in-4° des trois principaux factums dans une affaire qui défraya la chronique de l'époque et dont on se demande pour quelle raison elle n'a pas encore fait l'objet d'un film.
Une jeune et jolie normande Marie-Françoise Salmon est accusée à 17 ans du vol et de l'empoisonnement de ses maîtres. Très rapidement (mai 1782), elle est condamnée par le parlement de Rouen "à être brûlée vive, & à être préalablement appliquée à la question".
Pour retarder l'exécution, Marie Salmon déclara être enceinte ; court délai : le 29 juillet 1782, elle est de nouveau conduite à la question, et va être exécutée lorsqu' un ordre de Louis XVI vient suspendre l'exécution de l'arrêt. Un avocat au parlement de Rouen, Pierre-Noël Le Cauchois (1740-1788), ayant examiné la procédure, avait fait part au roi de ses doutes sur la culpabilité de la jeune femme. Louis XVI renvoya le procès à Paris. Le 23 mai 1786, le Parlement de Paris rendit son innocence et sa liberté à la jeune servante qui croupissait en prison depuis 56 mois.
L'affaire créa une immense émotion dans l'opinion publique et un important courant de sympathie et pour Marie Salmon et pour ses avocats, tous devenus célèbres. On découvrit de plus qu'un des magistrats devenus son plus violent accusateur avait tenté de la séduire, en vain.
Cette histoire donna lieu aussitôt à une pièce de théâtre à laquelle Marie Salmon assista. Elle reçut plusieurs demandes en mariage et se maria trois mois après.
On trouve à la suite du mémoire de Le Cauchois la "Consultation pour une jeune fille condamnée à être brûlée vive" par son avocat parisien, Jean-François Fournel, l'un des plus célèbres de son temps; "l'Addition à la justification…" de Le Cauchois et le placard officiel de l'arrêt qui innocente de Marie-Françoise Salmon et ordonne son élargissement.
Epidermures aux mors et au second plat, coins frottés.
Beau portrait de Marie Salmon en taille-douce par Duthé en frontispice, intitulée "L’innocence reconnue". Il la représente de profil, coiffe normande, corsage à fichu et tablier à carreaux.
Envoi autographe signé de l'auteur, Le Cauchois, à Jean-Baptiste Lalonde de Sainte-Croix, lieutenant général civil de Bayeux, autre protagoniste dans cette affaire. Il est cité dans le premier factum comme témoin à charge ce dont il se défend dans un texte qui reproduit la demande Le Cauchois et sa réponse (à partir de la p. 131).
Provenance: l'auteur Le Cauchois et Lalonde de Sainte-Croix (envoi).

Réf.: 37964 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |