English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

604 fiche(s) - Page 2


SAINT-SIMON (Claude-Henri, comte de). I- Saint-Simon. Son premier écrit; lettres d'un habitant de Genève à ses contemporains, 1802. Sa parabole politique, 1819. Le Nouveau Christianisme, 1825. Précédés de fragmens de l'histoire de sa vie écrite par lui-même. Publiés par Olinde Rodrigues, son disciple (...).
II- Catéchisme politique des industriels, 1824. Vues sur la propriété et la législation, 1818.
Paris, Librairie saint-simonienne (t.1) & A. Naquet (t.2), 1832.
2 tomes reliés en un volume in-8, demi-percaline bordeaux, dos lisse orné de filets et d'un petit fer central dorés, titre doré, daté en queue, couverture imprimée conservée, tranches mouchetées (rel. moderne Laurenchet), (2) f., xxxviii, (1) f. blanc, 201 p. et (2) f., 364 p.
Première édition collective des oeuvres de Saint-Simon publiée et préfacée par Olinde Rodrigues au lendemain de la rupture avec Enfantin dans le but affiché de restaurer l'unité de l'œuvre de Saint-Simon, dans toute la durée de sa production intellectuelle.
Elle contient plusieurs textes de Saint-Simon non annoncés au titre ainsi que la mise au point par Olinde Rodrigues sur le différend qui l'opposait à Enfantin au sujet de la "Communauté de femmes", différent qui entraîna la scission de l'École l'année de la publication de ces volumes.
(Fournel, p. 99-100. Einaudi, 4955. Mazzone, p.5. Mori, p. 97. Walch-Gerits, n° 412).
Auréoles dans la marge supérieure de la deuxième partie.
Bon exemplaire, bien relié, couverture romantique imprimée conservée.

Réf.: 27236 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAINT-PIERRE (Abbé Charles Irénée Castel de). Mémoire pour diminuer le nombre de procès.
Paris, Cavelier, 1725.
In-8, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné de caissons fleuronnés, tranches rouges, (14), 420, (10) p. de table et catalogue.
Edition originale de ce Mémoire qui s’inscrit dans les projets visionnaires de l’abbé de Saint-Pierre, celui-ci visant à une réforme en profondeur du système judiciaire français et à l’instauration d’un "corps politique européen".
Il analyse les maux provoqués par le trop grand nombre de procès et livre le plan des mesures à adopter: uniformisation et simplification, rédaction d’un corps de lois intelligible par tous, suppression de la vénalité des charges et des régimes d’exception, mise en place d’institutions de conciliation, établissement d’une Académie perpétuelle du Droit (sur le modèle de l’Académie française), etc.
D’importants passages sont consacrés à la réforme du droit successoral et à ses répercussions sur l’économie, le développement industriel et la démographie.
Page 418, l’auteur appelle de ses vœux "un corps politique européen qui formera un Droit public européen" et "dans la ville de paix un bureau perpétuel de jurisconsultes".
Le titre de départ porte: "Mémoire sur l’établissement d’une Compagnie perpétuelle destinée à perfectionner perpétuellement le Droit François, pour diminuer tous les jours les sources des procès".
L’ouvrage est orthographié selon la réforme que l’abbé de Saint-Pierre préconisera dans un ouvrage cinq ans plus tard.
(J. Drouet, 'L’abbé de Saint-Pierre', p. 373. INED, 985. Molinari, 'Abbé de Saint-Pierre', p. 35).
Infime défaut à un mors.
Petit cachet ex-libris sur le titre. Cote et étiquette de bibliothèque.
Très bon exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 27563 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DES POMMELLES (Jean-Christophe Sandrier, dit chevalier Des Pommelles). Tableau de la Population de toutes les Provinces de France, et de la proportion, sous tous les rapports, des naissances, des morts & des mariages, depuis dix ans, d'après les registres de chaque Généralité, accompagné de notes et observations. Mémoire sur les Milices, leur création, leur vicissitude & leur état actuel. Examen de la question sur la prestation du service militaire en nature, ou sur sa Conversion en une imposition générale.
Paris, 1789.
In-4, broché, couverture de parution (lég. défraîchie), 68 p., grand tableau dépliant.
Edition originale de cet ouvrage pionnier dans l'histoire de la démographie et de la statistique moderne. Très grand "Tableau de la population et rapport des naissances, mariages et morts dans toutes les généralités du royaume" plié en fin.
Sur cet ouvrage et son importance fondatrice cf. André Corvisier, 'Le chevalier Des Pommelles, arithméticien politique et militaire' in "Sur la population française au XVIIIe et au XIXe" (Hommage à Marcel Reinhard), Société de démographie historique, p. 161-179.
(Goldsmiths, 13816. INED, 1396. Martin & Walter, 10541. Manque à Einaudi et à Kress).
Très bon exemplaire, entièrement non rogné, imprimé sur papier fort, tel que paru.

Réf.: 30064 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LAMERVILLE (Jean-Louis-Thomas Heurtault, comte de). De l'Impôt territorial, combiné avec les principes de l'administration de Sully et Colbert, adaptés à la situation actuelle de la France.
Strasbourg, Imprimerie de Rolland et Jacob, 1788.
In-4, demi-basane de l'époque, dos à 4 nerfs (lég. frotté), (2) f., [iii]-xx, 215, (1) p., 15 tableaux dépliants.
Edition originale et unique de cet ouvrage d’inspiration physiocratique. Après avoir servi dans les armées du roi et obtenu la concession de terres agricoles dans l'Isle de France (île Maurice), Heurtault de Lamerville s'intéressa aux problèmes financiers que rencontrait la France.
Il formule, dans cet ouvrage, des solutions originales à travers un plan de restructuration du système financier et fiscal et la libération des dettes de l’Etat. Il critique les impôts directs et indirects et propose, en remplacement, un impôt territorial, une taille réelle et une "subvention générale". Le dispositif est fondé sur l’instauration d’Assemblées provinciales qui assureraient la perception et la répartition de l’impôt.
Mirabeau, Turgot, Le Trosne, Condorcet auront les mêmes objectifs concernant les Assemblées provinciales.
(Einaudi, 3185. Goldsmiths, 13642. INED, 2556. Kress, B.1437. Weulersse, 'La physiocratie à l’aube de la Révolution', p. 432).
Très bon exemplaire, imprimé sur vergé fort, grand de marges.

Réf.: 30965 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[GUERINEAU DE SAINT-PERAVI (Jean-Nicolas-M.) ou SAINT-PERAVY]. Mémoire sur les effets de l'impôt indirect, sur les revenus des propriétaires de biens-fonds, Qui a remporté le prix proposé par la Société Royale d'Agriculture de Limoges en 1767.
Londres [i.e. Paris], 1768.
In-12, plein veau marbré, dos à 5 nerfs guillochés or, orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, plats encadrés d'un triple filet doré, pièce de titre de maroquin bordeaux (rel. Lobstein-Laurenchet dans le goût de l'époque), (4), 264 p.
Edition originale de cet ouvrage qui fut immédiatement qualifié de "classique parmi les économistes [physiocrates]" par Dupont de Nemours et auquel Turgot consacra un essai élogieux.
L’auteur, tout en prônant la liberté du commerce, s’oppose à l’impôt indirect estimant, dans l’orthodoxie physiocratique, que toute la fiscalité doit reposer sur la taxation de la terre puisque c'est la seule source de richesses.
Physiocrate dès 1764, Guérineau de Saint-Péravi collabora au 'Journal du Commerce, de l'Agriculture et des Finances' de Dupont de Nemours et demeura fidèle au système jusqu'à la fin de sa vie.
(Goldsmiths'-Kress, n°10460. Higgs, 4440. INED, 2190. Stourm, 110).
Très bon exemplaire relié dans le goût de l’époque, imprimé sur papier fort, non rogné.

Réf.: 35645 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAUDEAU (Abbé Nicolas)]. Idées d'un citoyen sur l'administration des finances du Roi.
Amsterdam, 1763.
In-12, cartonnage de papier marbré, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches mouchetées (rel. moderne), iv, 132 p.
Edition originale de la première publication économique qui assura la notoriété de l’abbé Baudeau.
En 1760, pleine crise financière, Henri-Léonard Bertin qui venait d’être nommé contrôleur général des Finances à la place de Silhouette, sollicita des études sur la situation des finances. L’abbé Baudeau répondit par trois études réunies dans ce recueil.
"Projet de réforme totale de l’administration des finances (...). Trois questions en font l’objet : La manière la plus simple de recouvrir les deniers royaux -- La méthode la plus claire et la plus économique de dépenser les deniers publics -- Les moyens les plus équitables d’affranchir le gouvernement de la dette publique" (INED, n° 281).
(Einaudi, 346. Higgs, 3016. Kress, 7071).
Court de marge supérieure.
Exemplaire frais.

Réf.: 35653 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LE TROSNE (Guillaume-François). Discours sur l'état actuel de la magistrature, et sur les causes de sa décadence (…).
Paris, C. Panckoucke, 1764
In-12, demi-veau de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, (4), 128, (1) p. errata.
Edition originale et unique, rare, de ce discours prononcé par Le Trosne, avocat du Roi converti à la cause physiocratique, plaidoyer en faveur d'une réforme en profondeur de la législation aux fortes implications sociales et économiques.
"A l'ouverture des audiences du bailliage d'Orléans, le 15 novembre 1763, Le Trosne s’élève contre l’arbitraire des lois, trace un tableau des devoirs du ministère public et critique la législation pénale de son temps ainsi que l’horrible iniquité de la torture. Ses convictions physiocratiques et son intérêt pour les questions économiques l’engagent à rechercher la corrélation entre le juste et l’utile et à examiner les répercussions favorables d’une saine morale publique sur l’économie nationale, en accompagnant sa démonstration de nombreuses et amples "notes économiques" gage de son ralliement aux Physiocrates" (Cf. Daire, 'Physiocrates', II, p. 88).
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 64:987. Goldsmiths, 10051.1. Weulersse, 'Mouvement physiocratique', I, p.xxvii).
Relié avec:
SERVAN (Joseph-Michel-Antoine). Discours sur l'administration de la justice criminelle. Genève, 1767. (4), 152 p. et
SERVAN. Discours (...) dans la cause d'une femme protestante. Genève & Grenoble, J.S. Grabit, 1767. (4), 112 p.
"Toutes les théories sociales, qui vingt cinq ans plus tard devaient renouveler la face de l'Europe et tracer une nouvelle voie à la civilisation, étaient exposées et développées dans ces discours" (Larousse).
Qqs auréoles claires à qqs feuillets. L'ouvrage de Le Trosne est relié en fin.
Bel exemplaire, très frais très bien relié à l’époque.

Réf.: 35794 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MOLLIEN (François Nicolas, comte). Mémoires d'un ministre du Trésor public (1780-1815).
Paris, Imprimerie de H. Fournier et Cie, 1845.
4 volumes in-8, demi-chagrin vert bronze de l'époque, dos à 4 nerfs ornés de caissons dorés richement décorés, titre et tomaison dorés, jeu d'encadrement de filets à froid et dorés sur les plats, tranches mouchetées (rel. Quinet), tableaux dépliants (qqs rousseurs).
Edition originale de librairie. Ministre du Trésor Public de 1780 à 1815, Mollien a donc couvert l’Ancien Régime, la Révolution et l’Empire.
"Il est de ceux qui ont posé les bases du système financier public tel que nous le connaissons encore aujourd’hui (…). Homme de premier plan de l’Empire, Mollien est également un témoin de premier ordre. Et s’il lui arrive de magnifier son rôle, il n’en dévoile pas moins, dans ses Mémoires, le dessous des cartes de l’immense champ de bataille que fut l’Europe entre 1799 et 1815" (David Lionel Jauneau, IGPDE éditions).
"Remarquables Mémoires dont la consultation est indispensable pour l'histoire de l'Empire. Tableau de la situation financière à l'avènement de Bonaparte, étude des budgets, effets du blocus continental, financement des guerres, attitude de l'opinion devant les impôts…" (Tulard, n° 1034).
Contient également, selon Stourm (p. 29), de "précieux détails sur les Finances de l'Ancien Régime".
Très bon exemplaire, très bien relié à l'époque.

Réf.: 36528 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FABRY (chevalier de). Supression [sic] de la Ferme Générale, ou l'Ami du Peuple. Cet ouvrage a été adressé à M. Turgot, le 5 Novembre 1774, lequel l'a renvoyé à l'auteur, le 18 du même mois, & en le priant de le faire imprimer. [i.e.: Suppression de la Ferme générale). [Signé: "le chevalier de Fabry"].
Londres [i.e. Paris?], 1783.
In-4, broché, couverture de papier ancien, 27 p.
Rarissime mémoire, très remarquable, non cité et inconnu, qui propose une réforme alors révolutionnaire de la fiscalité française.
Afin de remédier aux injustices, abus et prévarications, l’auteur soumet un projet argumenté et documenté, en 14 points: suppression des Fermiers généraux et de toutes les juridictions et officiers qui reçoivent des droits de Ferme -- Suppression de tous droits d’entrée et de sortie, libéralisation du commerce du sel et du tabac -- Obligations faites aux intendants de fournir un état des productions de leur généralité et un inventaire des effets mobiliers et immobiliers pour établir l'assiette de l’impôt -- Suppression des impôts et tailles, taillons, vingtièmes et capitation au profit d’un impôt unique, dont chaque citoyen devra s'acquitter (appelé "Droit de Faculté") sur la base d'un recensement précis et individualisé (l’auteur fournit un modèle de formulaire de recensement et des statistiques), etc., etc.
L’ouvrage, en partie fidèle aux idéaux physiocratiques, aurait été approuvé par Turgot et imprimé sous son parrainage.
Un unique exemplaire recensé à WorldCat : celui de la BnF (Colon, 'Siècle des Lumières’, 83:1076).
Bon exemplaire, très frais.

Réf.: 36740 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SISMONDI (Jean Charles Léonard Simonde de). Tableau de l'agriculture Toscane.‎
‎Genève, J.J. Paschoud, 1801.
In-8, cartonnage marbré à petits coins de vélin, dos titré à la plume, xiv, 327 p., grande planche dépliante gravée sur cuivre.‎
Edition originale illustrée d'une grande planche dépliante gravée.
"Le premier ouvrage publié par Sismondi à son retour d'Italie qui contient en germe les principes de la pensée de l'économiste genevois. Très actuel par la description de méthodes qui trouvent encore aujourd'hui leur application en Toscane, cet ouvrage est le fruit de l'expérience directe faite par l'auteur au cours de son séjour toscan de 1795 à 1800" (Francesca Sofia, éd. Champion, 1998).
Sismondi aborde l'agriculture en Toscane, en fonction du relief, sous tous ses aspects: techniques, arbres, fruits et légumes, céréales, vignobles, châtaigniers... De larges parties sont consacrées aux olives et à l'huile ainsi qu'au vignoble, au vin et aux alcools. Il traite également de l'art des jardins, de la place des manufactures de soie ou des conditions de vie des paysans, de l'organisation des fermes, des rapports sociaux...
Gide et Rist ('Histoire des doctrines économiques', p. 320 sq.) soulignent que les principes de la théorie économique qui feront la célébrité de Sismondi sont présents en germe dans cet ouvrage, en particulier la notion de produit net et de produit brut.
L'ouvrage a été également remarqué par ses contemporains (Sainte-Beuve) pour son romantisme, qui transparaît dans les meilleures pages du "Tableau" à travers des descriptions de la nature, "qui transportent le lecteur sur les collines toscanes".
(Einaudi, 5310. Kress, 4445. Goldsmiths', 18187. INED, 4222).
Très bon exemplaire très frais.

Réf.: 37356 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MILL (James). Elémens d'économie politique. Traduits de l'anglais par J.T. Parisot.
Paris, Bossange Frères, 1823.
In-8, demi-maroquin vert bronze, dos lisse orné de roulette, dentelle et filets dorés, titre doré (rel. de l'époque), viii, 318 p.
Première édition française. Selon Palgrave (II, 755), le "chef-d'œuvre" de James Mill qu'il conçut comme un manuel ('Schoolbook of Political Economy').
Fondateur avec Jeremy Bentham du courant du radicalisme philosophique, James Mill soumet, dans cet ouvrage, ses principales théories en propageant celles de Ricardo, son maître et ami intime.
L’œuvre est ainsi considérée comme "le premier exposé de la théorie ricardienne" en même temps que "le premier développement des principes de l'économie classique".
C'est par cette traduction française que Marx prit connaissance de l'œuvre qu’il analysa dans un important essai critique ("Notes sur James Mill", 1844).
(Goldsmiths, 23754. Kress, S.6347).
Bel exemplaire, grand de marges, très frais, très bien relié à l'époque.

Réf.: 19923 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LAVOISIER (Antoine-Laurent)] - AFFAIRE DES FERMIERS GENERAUX. Rapport des Commissaires Réviseurs des trois Compagnies de Finances, aux Représentans du peuple, chargés de surveiller leurs travaux, & lû aux Comités des Finances & de Comptabilité.
S.l.n.d. [Paris, 1794].
In-8, demi-veau brun, dos à nerfs, pièce de titre de chagrin rouge (rel. moderne), 187 p., 7 planches dépliantes (sur 9).

Edition originale et unique du rapport historique émanant de la Commission chargée d'enquêter sur les activités des fermiers généraux. Le rapport est suivi de six réponses et défenses signées nommément par les fermiers généraux, dont Lavoisier.
C’est sur ce document qu’André Dupin fondera son réquisitoire prononcé lors du procès qui eut lieu quelques jours après la publication de ce rapport (le 8 mai 1794) et qui aboutit à la condamnation à mort des vingt-sept fermiers généraux, dont Lavoisier.
(Duveen & Klickstein, p. 338 à 341, n°310. Stourm, ‘Finances de la France’, 232).
Le dernier feuillet est monté sur onglet.
Bon exemplaire, non rogné.

Réf.: 28826 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAUDEAU (Abbé Nicolas)]. Lettres historiques sur l'état actuel de la Pologne, et sur l'origine de ses malheurs [Suivi de: Avis économiques aux citoyens éclairés de la République de Pologne sur la manière de percevoir le revenu public].
Amsterdam et Paris, Didot l’aîné, Delalain Lacombe, 1772.
2 parties en un volume in-8, demi-vélin marbré vert bronze à petits coins, dos lisse, plats de papier raciné, tranches citron (relié fin XVIIIe), 4, 328 p. et 52 p. pour "Avis économiques…".
Première et unique édition de cette analyse et projet de réformes pour la Pologne par l’un des principaux théoriciens de la doctrine physiocratique.
Les "Avis économiques aux citoyens éclairés de la République de Pologne" figurent en pagination séparée (52 p.) ; ils avaient été d’abord publiés dans les 'Ephémérides du Citoyen' en 1770.
La situation désastreuse de la Pologne en cette année 1772, en partie due à l'anarchie nobiliaire et à la guerre civile, conduisit au premier démembrement du pays entre la Russie, l'Autriche et la Prusse.
C’est en Pologne et en Allemagne que les théories physiocratiques attirèrent le plus d’adeptes. Baudeau, qui avait fait le voyage à Varsovie pour y prendre possession d’un bénéfice ecclésiastique, y fut suivi par Dupont de Nemours appelé pour réformer l’enseignement. Il soumet, sous forme de "Lettres", son analyse et ses observations sur la situation politique et sociale. Dans les "Avis économiques", il livre un diagnostic de la crise économique et financière et propose des remèdes en tous points conformes aux idéaux physiocratiques.
(A. Clément, 'Baudeau', p. 373. Goldsmiths, 'Online catalogue', n°10841.1. Manque à Einaudi, Higgs, INED, Kress).
Le feuillet 73-75 figure en double, le premier est à sa place, le second à la place du feuillet 283-284 qui fait défaut.
Quelques piqûres éparses et taches de cire de bougie plus soutenues aux p. 105-116. Une déchirure page 302 sans perte de texte.
Bon exemplaire, grand de marges, imprimé sur papier vergé de Hollande.

Réf.: 29487 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DINGLER (Johann Gottfried). Beschreibung und Abbildung mehrerer Dampf-Apparate zur Benützung der Wasserdämpfe zum Kochen und Heizen in verschiedenen öffentlichen Anstalten, in der Haus- und Landwirtschaft, in Fabriken, Manufakturen, Gewerben, etc.
Augsburg, Leipzig, Nikolaus Doll, P. B. Kummer, 1818
In-8, cartonnage moucheté à la Bradel, pièce de titre de veau rouge (rel. Devauchelle), xx, 140 p., 4 planches dépliantes gravées sur cuivre (gefalteten Kupfertafeln).
Edition originale et unique de ce traité pionnier en matière d’utilisation de la vapeur pour le chauffage et l'énergie à usage domestique, professionnel et industriel, médical, agricole, etc.
Les 4 grandes planches dépliantes élaborées et détaillées représentent différents appareillages à vapeur.
Chimiste et industriel installé à Augsbourg et à Mulhouse, est l’auteur de nombreuses inventions et à l’origine de la publication de la première revue scientifique moderne en Allemagne (‘Polytechnischen Journal’).
Beschreibung verschiedener Öfen und Heizanlagen unter Verwendung von Wasserdampf, insbesondere unter dem Aspekt der Heizmaterial-Ersparnis. Vor allem für Heizungen und Küchenanlagen in Fabriken u. öffentlichen Gebäuden.
(Engelmann, 'Bibl. mech.-techn.', 80. Poggendorff, I, 573-574).
Quelques rousseurs et petites taches.
Bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 36444 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



WALLACE (Rev. Robert), JONCOURT (Elie de) traducteur. Essai sur la différence du nombre des hommes dans les temps anciens et modernes, dans lequel on établit qu'il était plus considérable dans l'Antiquité. Traduit de l'anglais (...) par M. de Joncourt.
Londres [i.e. Paris], 1754.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, (2), ij, ij, 292 p., 2 tableaux statistiques à pleine page.
Première édition française de ‘Dissertation on the Numbers of Mankind in Ancient and Modern Times', traduit par le chevalier de Joncourt, peut-être sous la supervision de Montesquieu, publiée un an après l'originale anglaise.
L'une des premières grandes spéculations, au XVIIIe siècle, sur l'évolution de la population mondiale, qui ouvrit une controverse entre l'auteur et Hume.
S'appuyant sur calculs et statistiques, Wallace réfute les théories sur l'accroissement indéfini de la population en la mettant en relation avec la quantité des subsistances, la nature, la fertilité et le partage des terres, la santé publique, les moeurs, la politique économique des Etats, etc. Il aborde la question de l'optimum de population et traite des moyens d'y parvenir. Cet ouvrage exerça une influence majeure sur Malthus et sur les études démographiques en France.
"A limited earth, a limited degree of fertility, and the continual increase of mankind: these are the determinants. Malthus had only to add the ratios!"(K. Smith, 'The Malthusian controversy', p. 22).
(Kress, 5408. Einaudi, n°5956. Higgs, 871).
Des bibliothèques de M. Fontaine de la Barberie et du Vicomte de Noailles avec leurs ex-libris armoriés gravés.
Bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque.

Réf.: 22776 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



SAITO (Kashiro). La protection ouvrière au Japon. Projet de loi et enquête personnelle.
Paris, L. Larose, 1900.
In-8, broché, couverture imprimée, 189, (1) p., nombreuses statistiques.
Edition originale et unique.
L'auteur était commissaire-adjoint du Japon à l'Exposition universelle de 1900 et chargé du service industriel du Ministère de l'Agriculture et du commerce.
"L’auteur peut se prévaloir d’une double expérience. Il a été chargé du service industriel au sein du ministère de l’Agriculture et du Commerce. A ce titre, il a participé à la rédaction d’un projet de loi ouvrière dont il analyse le contenu. Il a en outre été nommé commissaire adjoint du Japon pour l’exposition universelle de 1900 qui se tient à Paris dont il escompte qu’elle ‘permettra au Japon de se montrer sous son vrai jour’ (...). Dans cet ouvrage, Kashiro Saïto dresse un tableau de la situation économique et sociale de son pays et expose des vues plus personnelles. Il relève notamment: ‘Une législation ouvrière s’impose, au Japon, soit au point de vue de l’intérêt public, soit au point de vue de l’intérêt privé (…)’. La première publication en langue française spécifiquement consacrée à la question de la législation ouvrière au Japon" (cf. F. Lekéal, ‘Regards croisés sur la législation ouvrière au Japon’, colloque franco-japonais organisé par le Centre d’Histoire Judiciaire (Lille 2) et la division du Chubu de l’Association japonaise d’histoire du droit, janvier 2014, Université de Nagoya).
Quelques petits accrocs à la couverture.
Bon exemplaire. Rare.

Réf.: 35859 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DU TILLET DU VILLARS]. Précis d'un projet d'établissement du cadastre dans le Royaume. Par M. D. T. D. V. [i.e. Du Tillet du Villars].
Paris, Imprimerie Clousier, et chez Pissot, Barrois, 1781.
In-4, broché, couverture papier bleu fort ancien, (4), 80 p.
Edition originale. Fonctionnaire au Bureau des Tailles d'Angoulême, l’auteur fut l’un des premiers défenseurs de la nécessité d'établir un cadastre national unique et centralisé afin de réformer la fiscalité (la Taille réelle et taille personnelle sur les produits de l'industrie) et le calcul de son assiette, vers plus d’équité et de justice et d’assurer une perception à moindres frais. Le cadastre servira également comme outil pour mesurer les richesses du royaume et sa population et permettra de faire connaître les facteurs favorables ou nuisibles à la puissance de l’Etat.
Tillet du Villars fut démis de ses fonctions par Turgot.
Selon V. Daline, ‘G. Babeuf’ (p. 110, 128 et 145), cet ouvrage fut lu et étudié par Gracchus Babeuf, organisateur de la "conjuration des Égaux" et précurseur du communisme.
(INED, 1693. Kress, S.4977. Manque à Einaudi et à Goldsmiths).
Bon exemplaire.

Réf.: 36731 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MIRABEAU (Honoré Gabriel Riqueti, comte de). 1- A la Nation provençale. 11 février 1789. S.l.n.d. (1789). 56 p.
2- MIRABEAU et CERUTTI (Joseph-Antoine-Joachim). Correspondance entre M. C***, et le comte de Mirabeau, sur le Rapport de M. Necker, et sur l'arrêt du Conseil du 29 décembre, qui continue, pour six mois, force de monnoie au papier de la Caisse d’Escompte. S.l., 1789. (4), 60 p.
3- Réponse aux protestations faites au nom des Prélats et des Possédans-fiefs de l'Assemblée des Etats actuels de Provence, contre le discours du Comte de Mirabeau sur la représentation de la Nation Provençale dans les Etats actuels dans les Etats actuels, et sur la nécessité de convoquer une Assemblée générale des trois Ordres. Et contre-protestation. (Aix, Gibelin-David et Emeric-David), 1789. 80 pp.
4- Discours sur la représentation illégale de la Nation Provençale dans ses Etats actuels, & sur la nécessité de convoquer une Assemblée générale des trois ordres, prononcé (…) dans la quatrième séance des Etats actuels de Provence. Le 30 janvier 1789. (Aix, Gibelin-David & Emeric-David, 1789). 35 p., imprimé sur papier bleuté.
5- Opinion du comte de Mirabeau, dans la séance du 21 janvier 1789, de l'Assemblée générale de la Noblesse de Provence. S.l.n.d. (1789). 8 p.

Ensemble de 5 pièces reliées en un volume in-8, demi-veau de l’époque, dos lisse fleuronné et cloisonné, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches jaspées.
Réunion de 5 pièces, reliées à l’époque, couvrant les débuts politiques de Mirabeau, lors des élections des États généraux en Provence (1789).
1- Edition originale. Repoussé lors de l'Assemblée de la noblesse de Provence sous le prétexte qu'il ne possédait pas de fief, Mirabeau élève une véhémente protestation et annonce qu’il présentera sa candidature à la députation pour l’ordre du Tiers-Etats. Il soumet ici ce qui peut être considéré comme son programme électoral et la ligne qui conduira sa politique. Mirabeau sera ainsi triomphalement élu du Tiers-Etats par deux sénéchaussées: Aix et Marseille, le 6 avril 1789. (Martin & Walter, 24487).
2- Edition originale. Mirabeau, met sa plume au service du banquier Panchaud - ennemi déclaré de Necker - pour rendre publique, en janvier 1789, cette correspondance qu'il venait d'échanger avec Cerutti, virulent réquisitoire contre Necker, son administration et sa politique économique et financière. (Einaudi, 998. Goldsmiths, 13873. INED, 1021 bis. Kress, S.5223. Martin & Walter, III, 24479).
3- Edition originale. Mirabeau rend public le discours qu'il n'avait pas été en mesure de prononcer lors de la séance du 3 février. Il répond aux accusations formulées contre lui par la noblesse et le clergé de Provence "de pousser le peuple à la guerre" et prend à témoin le public. ."Mirabeau qui fait preuve d'un grand sens politique, se pose en défenseur des droits de la Nation et manifeste son hostilité aux privilèges" (H. Aureille). (Martin & Walter, 24493).
4- Edition originale. La loi électorale de décembre 1788 permettait à Mirabeau de participer aux Assemblées de la noblesse sans posséder de fief mais cette loi ne fut pas acceptée en Provence, en vertu de lois particulières à cette province. Mirabeau dénonce, dans ce discours, l'illégalité de ces pratiques, défend le principe de la souveraineté de la Nation et demande d’être en mesure de répondre aux voeux du Tiers-État. (Martin & Walter, 24490).
5- Edition originale. Lors de la réunion de l’Assemblée générale de la noblesse de Provence, Mirabeau défend le projet de voter par tête et non par ordre. C’est en partie en réaction contre cette proposition, qui suscita une vive hostilité, que la noblesse de Provence demanda l’exclusion des nobles ne possédant pas de fief, ce qui était le cas de Mirabeau. (Martin & Walter, 24491).
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 36897 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LAVOISIER - TRESORIE NATIONALE 1791 - 1792. 1- Compte rendu à la Convention, par les commissaires de la Trésorerie Nationale de leur administration, depuis le 1er Juillet 1791 [jusqu'au 1er septembre 1793]. S.l.n.d. [Paris, 1793]. 28 p.
2- Mémoire sur les opérations relatives au Numéraire, depuis le premier juillet 1791, jusqu’au 15 septembre 1792. S.l.n.d. [Paris, 1793]. 80 p.
3- Deuxième compte rendu par les commissaires de la Trésorerie Nationale de leur administration, dans lequel on trouve les principaux détails de l’organisation de ces établissements (septembre 1793). S.l.n.d. [Paris, 1793]. 50 p., 3 tableaux dépliants en fin de volume.
(LE BILAN DE L'ADMINISTRATION DE LAVOISIER ET DE CONDORCET À LA TÊTE DE LA TRÉSORERIE NATIONALE)

3 pièces reliées en un volume in-4, cartonnage à la Bradel ancien, pièce de titre de basane fauve, titre doré, tranches rouges.
1 - Edition originale. "Pièces justificatives" pages 21-28. (Goldsmiths'-Kress online, n°15706. Martin & Walter, 'Anonymes', 3677. Tourneux, 13416).
2 - Edition originale. Pièces justificatives pages 17-80. (Goldsmiths'-Kress online, n°15707).
3 - Edition originale. (Tourneux, 13416).
Trois importants documents des Nouveaux Commissaires de la Trésorerie Nationale qui succèdent à l’administration pilotée par Lavoisier et Condorcet démissionnaires. Les noiuveaux commissaires dressent le bilan de la précédente administration.
Parmi les Commissaires de la Trésorerie Nationale signataires de ces comptes rendus et mémoires: Jean Devaines, Michel Martin de Gaudin, Charles-Pierre-Paul de Langes marquis de Savalette, Lermina, Antoine Pierre Dutramblay de Rubelles, François Benoit Cornut de La Fontaine de Coincy.
Pour les trois pièces, cf. Stourm, 'Bibliographie historique des finances de la France au XVIIIe s.', p. 221-222.
Sur l'importance de ces documents, cf. Marcel Marion, ‘Histoire financière de la France depuis 1715’, III, 191, et passim.
Provenance: le conventionnel Claude Antoine Rudel du Miral (1719-1807), avec sa signature ex-libris manuscrite sur les deux pièces et une table manuscrite sur le contre plat inférieur. Avocat auprès du Parlement de Paris, avant de venir s'établir à Thiers, il devint maire de cette ville pour la première fois de 1763, et occupa plusieurs fois ce poste jusqu'à la fin de l'Ancien Régime. Le 7 septembre 1792, il fut élu député du Puy-de-Dôme à la Convention et siégea avec les modérés de la Plaine.
Bon exemplaire.

Réf.: 37011 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ALLAIS (Maurice). The Role of Capital in Economic Development.
Roma (Vatican), Pontificiae Academiae Scientiarum, 1965.
Grand in-8, broché, couverture imprimée, (697)-1002 p. (306 p.).
Edition originale de ce tiré-à-part, très rare, de l’importante contribution donnée par Maurice Allais, dans le cadre de la "Semaine d‘Etude sur le Rôle de l ‘Analyse Econométrique dans la Formulation de Plans de Développement", organisée par l'Académie Pontificale des Sciences Sociales (Rome, 7-13 octobre 1963).
(Pontificiae Academiae Scientiarum Scripta Varia, 28, Pontifica Academia Scientiarum, 1965, Vol. II, p. 697-1002).
Maurice Allais expose le résultat de ses recherches et livre sa contribution la plus achevée sur la théorie du capital, dans laquelle il défend la thèse de la neutralité de la quantité de capital disponible par tête par rapport à la productivité marginale du travail.
"The first part presents a general formulation of Capital theory; the second a model illustrating the general theory, the third confronts the model with the empirical data, and the fourth presents different applications. In the appendix, the model is studied for a very general case” (iMaurice Allais, "Abstract", p. 698).
L’exposé est suivi (p. 979 à la fin) d’une discussion entre Maurice Allais, F. Fisher, H. Wold, W. Leontief, H. Theil, T. Haavelmo et E. Malinvaud.
Maurice Allais était l'un des esprits les plus brillants de notre temps. A la fois physicien et économiste, il a réussi à imprimer sa marque dans ces deux disciplines.
(New Palgrave, I, 118).
Exemplaire tel que paru, à l’état de neuf.

Réf.: 37174 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



POULLAIN (Henry), LE VERRIER (Nicolas). Traitez des Monnaies.
Paris, Frederic Leonard, 1709.
In-12, pleine basane mouchetée de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches mouchetées (qqs infimes accrocs), (1) f. blanc, (11) f., 454 p., (1) f. blanc, (3) f. d'additions et corrections, (1) f. blanc, (20) f. de table.
Seconde édition en partie originale, augmentée sur les manuscrits conservés dans la famille de l'auteur, de cet ouvrage qualifié de "très remarquable", pour ses théories précurseures en matière de circulation monétaire et de crédit (cf. analyse détaillée in P. Harsin, 'Doctrines monétaires et financières en France', p. 53 sq.).
"La première édition de ce traité a paru en 1617. Celle de 1709, publiée par les soins de M. Le Verrier, est augmentée de diverses pièces qui lui donnent de l'intérêt" (Brunet, IV, 849).
"Recueil de rapports sur les monnaies présentés par Poullain, conseiller à la Cour des Monnaies, à Sully : 'De la science ou connoissance que doit avoir un conseiller d'Estat au faict des monnoyes' ; 'Que la fabrication de la petite monnoye de cuivre en quantité est très dangereuse dans un Etat' ; 'Réponse à l'avis de M. Denis Godefroy tendant à empêcher le surhaussement de prix de notre écu, par lequel aussi est fait réponse au chapitre 3 du livre 6 de la République de Bodin...' ; 'Du désordre qui règne dans les monnoyes espagnoles, où est succinctement réfutée l'opinion de Bodin et autres, qui voient dans la fabrication des espèces de billon la cause du surhaussement du prix des espèces d'or et d'argent' " (INED).
(Einaudi, 4510. Goldsmiths, 4575. INED, 3650bis. Kress, 2630).
Très bon exemplaire.

Réf.: 28092 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



HUME (David), MAUVILLON (Eléazar) traducteur. Discours politiques de Mr. David Hume, traduits de l'Anglois par Mr. de M**** [Mauvillon].
Amsterdam, J. Schreuder & Pierre Mortier le Jeune, 1754.
In-12, demi-veau marbré, dos à 5 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tête dorée (reliure moderne dans le goût de l'époque), (4), 355 p., grande vignette de titre allégorique.
Première édition de la traduction française des 12 "Political Discourses", donnée par Eléazar de Mauvillon. L'ouvrage obtint un tel succès qu'une deuxième traduction, donnée par l'abbé Jean-Bernard Le Blanc parue quelques mois après celle-ci.
Sur l'antériorité de cette traduction sur celle de l'abbé Jean Bernard Le Blanc et sur les conditions de sa publication, cf. Michel Malherbe, 'Hume, Essais et Traités', Edition Vrin, 2009, II, p. 10.
(Chuo, 74 (1). Einaudi 2955. Higgs, 694. Jessop, p. 24).
Quelques auréoles claires en tête des derniers feuillets.
Bon exemplaire, grand de marges (161 x 101 mm).

Réf.: 33923 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GIRAUDEAU (Pierre). La Banque rendue facile aux principales nations de l'Europe. Troisième édition, Revue, corrigée & considérablement augmentée sur les Mémoires & les Avis des plus fameux Banquiers, Négociants, &c. A la suite de laquelle, on trouve le Traité de l'Achat des Matières & Espèces d'Or & d'Argent, & la manière de tenir les Livres en parties doubles.
Lyon, Regnault, 1769.
2 parties en un volume in-4, plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné de caissons dorés, tranches jaspées, (2), viii, (24), 478 p. et (6), xii, (2), 38, (4), 105, (1), 50 p.
Véritable usuel à l'usage des commerçants et négociants, l'ouvrage connut un succès considérable. La première partie contient un dictionnaire des termes de commerce, un guide pour les usagers des banques, les cours de change européens et un "État abrégé des productions & marchandises de toutes les places". La seconde partie, en pagination discontinue, contient un traité de comptabilité en partie double illustré de nombreux exemples et cas pratiques, avec tableaux et illustrations.
(Goldsmiths'-Kress, n°10566. Higgs, ‘Bibl. of Economics’, 4737. De Rover et Stevelinck, ‘La comptabilité à travers les âges’, n°89. Hausdorfer, 'Accounting bibliography', p. 99. Reymondin, p. 63).
Quelques épidermures et petits accrocs à la reliure.
Petit cachet ex-libris ancien: "Dumas Gasparin".
Bon exemplaire.

Réf.: 36103 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAUDEAU (Abbé Nicolas)]. Principes économiques de Louis XII et du cardinal d'Amboise, de Henri IV et du duc de Sully, sur l'administration des Finances, opposés aux systèmes des docteurs modernes.
S.l. (Paris), 1785.
In-8, pleine percaline beige (rel. moderne), (2) f. de faux-titre et titre, 95, (1) p., exemplaire non rogné.
Edition originale de ce texte théorique fondamental, par lequel l’abbé Baudeau entreprend de diffuser la doctrine physiocratique. Prenant prétexte d'une réfutation de Necker, assimilé aux "modernes", il recherche dans la "sagesse d'autrefois" les origines des grands principes économiques fondés sur un "ordre naturel" conforme aux idéaux physiocratiques: défense de l'agriculture comme moteur du développement, études sur les six classes de la société et moyens de les réunir en une communion d’intérêt, théorie de la juste répartition entre producteurs et propriétaires, "ordre essentiel des sociétés", projet de réforme fiscale illustré de statistiques, gestion de la dette publique, démographie, liberté des échanges, etc.
(A. Clément, 'Baudeau', p. 380. Einaudi, 350. Goldsmiths, 12976. Higgs, 6420. INED, 293. Kress, B.817).
Bon exemplaire non rogné à toutes marges (206 x 136 mm).

Réf.: 36514 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ENQUETE SUR LA QUESTION MONETAIRE - 1872. Enquête sur la question monétaire. I- Procès-verbaux des délibérations du Conseil supérieur. Rapports. Dépositions. II- Dépositions. Procès-verbaux. Résumé de l'enquête. Documents. Tables. (COMPLET)
Paris, Imprimerie Nationale, 1872.
2 volumes in-folio (363 x 275 mm), brochés, couvertures imprimées (dos cassés), (4), xvi, (2), 768 p. et (4), iv, 584 p., 2 grands tableaux graphiques dépliants et couleurs.
Edition originale de cette importante source pour l'histoire financière de la France.
Décidée sur proposition du ministre des Finances et confiée au Conseil supérieur du Commerce, de l'Agriculture et de l'Industrie, l’enquête fut menée en 1869-1870. Abondamment illustrée de statistiques et nourrie de dépositions des principales personnalités du monde politique, économique et financier de la période, théoriciens, et praticiens, l'enquête porte essentiellement sur les questions d'unification monétaire, d'établissement d'une monnaie internationale et sur le choix de l'étalon monétaire.
(Cf. Say & Chailley, I, 871 et s.).
Bien complet. Très bon état intérieur, non rogné.

Réf.: 19005 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 1 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 |