English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

427 fiche(s) - Page 4


CONDILLAC (Etienne BONNOT, abbé de). Traité des Animaux, où, après avoir fait des observations critiques sur le sentiment de Descartes, & sur celui de M. de Buffon, on entreprend d'expliquer leurs principales facultés. On a joint à cet Ouvrage un extrait raisonné du Traité des Sensations.
Amsterdam et Paris, de bure & Ch. Ant. Jombert, 1755.
In-12, plein veau de l' époque, dos à nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre de maroquin rouge (coiffes et coins usés, mors fendillés) , vii, (1), 232 p.
Edition originale. Dans cette systématisation de son 'Traité des systèmes', Condillac réfute les doctrines de Descartes et de Buffon sur la psychologie animale et soumet à la même méthode empirique la question de l’origine des facultés chez les animaux. Il livre, en contrepoint, ses théories sur la place de l'homme, la supériorité de la raison, la connaissance de Dieu et la possession de la loi morale.
(Corpus Condillac, 01, p. 182. G. Kaucher, ‘Les Jombert’, n°206. Tchemerzine-Scheler, II, 480).
Petit accroc de papier en marge p. 77-78.

Réf.: 35615 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LE GROS (Jean-Charles-François) ou LEGROS]. 1- Analyse des ouvrages de J.J. Rousseau de Genève, et de M. Court de Gebelin, Auteur du 'Monde Primitif' ; Par un solitaire. Genève, Barthélemy Chirol et à Paris et Veuve Duchesne, 1785. 235 p.
2- Examen des systèmes de J.J. Rousseau de Genève, et de M. Court de Gebelin, Auteur du 'Monde Primitif' ; Pour servir de suite à l'Analyse de leurs ouvrages. Par un solitaire. Genève, Barthélemy Chirol et à Paris et Veuve Duchesne, 1786. 231 p.

2 ouvrages reliés en un volume in-8, demi-veau de l'époque, dos lisse orné d'un décor de palette, filet ondulé et petit fer spécial répété, pièce de titre de veau vert, tranches mouchetées.
Edition originale de ce recueil des deux essais que l’auteur consacre à l’analyse et à la critique des oeuvres et des doctrines de Rousseau et de Court de Gebelin.
De Rousseau, il examine les deux ‘Discours’ ; de Court de Gebelin, ‘Les Devoirs' et 'Le Monde primitif’.
Dans le second ouvrage (‘Examen des systèmes’), J.-Ch.F. Le Gros se défend de vouloir mener une réfutation systématique des deux auteurs, mais revendique le droit à un examen contradictoire et approfondi de leur "système" en particulier sur la question de la "perfectibilité de l’espèce humaine" (II, p. 9), de l’origine de l’Homme et de l’influence de la société sur son développement.
Homme d’Église, spécialiste des questions économiques et politiques, J.-Ch.F. Le Gros (1712 – 1790) fut élu député du clergé aux États généraux pour la ville de Paris.
(Conlon, ‘Ouvrages relatifs à J.-J. Rousseau’, n° 695 et 724. Conlon, ‘Siècle des Lumières’, 86:1487. ‘France littéraire’, V, 114. Leblanc, n° 158 et 159).
De la bibliothèque d’H. Châtelain, avec sa petite signature ex-libris daté de 1799.
Petit accroc à la coiffe supérieure.
Très bon exemplaire, très bien relié.

Réf.: 35660 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BATON (Charles). Examen de la lettre de M. Rousseau, sur la musique française, dans lequel on expose le plan d'une bonne musique propre à notre langue.
S.l., 1754.
In-8, broché, couverture de papier bleu moderne, (2) f., 43 p.
Seconde édition augmentée, parue un an après l’originale. Compositeur, vielliste virtuose, fils d'un facteur de vielle considéré comme ayant révolutionné la lutherie de l'instrument, Charles Bâton prend la défense de la musique française contre les attaques de J.-J. Rousseau.
"Une des meilleures pièces qu’on ait publiées dans la Querelle des Bouffons", selon Fétis ('Dictionnaire des musiciens', II, 79).
(Conlon, 'Rousseau', 1076. Gregory, p. 26. Fétis, 3952. RISM, B VI1, p. 123. Soleinne, 566).
Bon exemplaire, frais, grand de marges.

Réf.: 36260 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ROUSSEAU (Jean-Jacques). Oeuvres de M. Rousseau de Genève. Nouvelle édition, Revue, Corrigée, & augmentée de plusieurs morceaux qui n'avoient point encore paru.
Neuchâtel [i.e. Paris, Duchesne], 1764-1775.
8 volumes (sur 10) in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges.
Précoce édition collective des oeuvres de Rousseau, réimpression faite par Duchesne de son édition in-12, avec des modifications, ensemble exactement conforme à la description donnée par Dufour (II, n°380).
Quelques petits accrocs à la reliure et menus défauts divers.
8 volumes sur 10 publiés. Complet des planches frontispices (sauf celle du tome V qui manque).
Bon exemplaire, très frais, grand de marges, bien relié à l'époque.

Réf.: 36395 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DIDEROT (Denis). Essais sur la peinture.
Paris, Fr. Buisson, An IV [1795].
In-8, pleine basane de l'époque, dos lisse orné de roulettes dorées en place des nerfs, pièce de basane brique, roulette au noir sur les coupes, tranches jonquille, (1) f. de titre, iv, 415 p. (qqs rouss.).
Edition originale de la première publication de librairie des écrits esthétiques de Diderot, par François Buisson, imprimeur-libraire, probablement d'après les manuscrits provenant de la bibliothèque de Grimm. Le recueil contient des articles donnés pour la ‘Correspondance littéraire’ de 1766, distribués en sept chapitres, suivi des "Observations sur le salon de peinture de 1765".
Les ‘Essais’ furent rapidement traduits et diffusés en Allemagne. Goethe, puis Schiller, découvrirent le texte de Diderot dès 1796.
"Métier d’écrivain, métier de peintre, le texte de Diderot va de l’un à l’autre. Il ne lui suffit plus de regarder, de décrire, de penser, de juger, il va expérimenter la peinture par l’écriture dans sa capacité à rendre le visible (…). Il fait entrer l’écriture dans le tableau, et pas par la petite porte" (Pierre Lepape).
(Adams, EF1. Tchemerzine-Scheler, II, 964).
Le faux-titre manque. Auréoles aux trois premiers feuillets, petits accrocs au papier.

Réf.: 36942 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[ARNAULD (Antoine)]. Dissertation sur le prétendu bonheur des plaisirs des sens pour servir de réplique à la réponse qu'a faite Mr. Bayle pour justifier ce qu'il a dit sur ce sujet dans ses Nouvelles de la république des lettres du mois de septembre 1685 en faveur du P. Malebranche contre Mr. Arnauld.
Cologne, Nicolas Schouten [i.e. Bruxelles, Eugene Henry Fricx], 1687.
In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre de maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (1) f., (6), 127 p.
Edition originale de l’une des pièces principales dans la querelle philosophique qui opposa Malebranche, Arnauld et Bayle et qui enflamma le milieu intellectuel de l’époque.
Arnauld critiqua violemment la proposition de son ancien ami Malebranche qui affirmait que « les plaisirs des sens rendent heureux ». Bayle, dans un compte rendu des ‘Nouvelles de la République des Lettres’, prit parti pour Malebranche. Il tenta de démontrer contre Arnauld que la propriété de « rendre heureux » attribuée par Malebranche aux plaisirs sensibles a pour fondement leur spiritualité: les plaisirs des sens ne sont pas matériels. Arnauld réplique et développe sa pensée.
L’adresse serait fictive, l’ouvrage aurait été imprimé à Bruxelles, par E.H. Fricx, d'après le matériel typographique.
(Barbier, I, col. 1079. Pour le lieu de parution: Weller, 2, 42).
(Cf. Denis Moreau, 'Deux Cartésiens: la polémique entre A. Arnauld et N. Malebranche', Vrin 1999).
Reliure épidermée, mors fendillés. Dos légèrement frotté. Reliure solide. Parfait état intérieur.

Réf.: 36996 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, Marquis de). Vie de Voltaire par le Marquis de Condorcet; suivie des Mémoires de Voltaire, écrits par lui-même.
S.l. [Kehl], De l'imprimerie de la Société littéraire typographique, 1789.
In-8, cartonnage dominoté à la Bradel, pièce de titre de papier, tranches mouchetées (rel. fin XIXe) (2), 374 p., portrait frontispice gravé de Voltaire.
Première édition séparée de cet ouvrage que Condorcet rédigea pour l'édition posthume de Kehl des oeuvres de Voltaire dont il fut la véritable cheville ouvrière.
Cette première biographie intellectuelle de Voltaire demeure une source fondamentale.
"Admirable éloge de Voltaire", incarnation des Lumières, militant des droits de l'homme, défenseur de Calas et du Chevalier de La Barre, pourfendeur des superstitions et des usurpations du Parlement. Condorcet rend également hommage au premier historien impartial des "civilisations" et fait suivre sa biographie d'un 'Choix de pièces justificatives pour la vie de V.' et des 'Mémoires pour servir à la vie de M. de Voltaire écrits par lui-même'.
(Cabeen, n° 1370).
Qqs rousseurs, qqs feuillets brunis. Faux titre et titre grisés. Dos lég. éclairci. Annotations au crayon sur la dernière garde blanche.

Réf.: 12140 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


DESTUTT DE TRACY (Antoine Louis Claude). Commentaire de l'Esprit des lois, de Montesquieu. Suivie d'observations inédites de CONDORCET, sur le 29e livre du même ouvrage.
Paris, Théodore Desoer, Juillet 1819.
In-8, demi-veau blond, dos lisse orné de filets dorés en place des nerfs, titre doré, palette en pied, tranches marbrées (reliure de l'époque), xv, 480 p.
Première édition publiée en France et la première autorisée. Le 'Commentaire' est suivi de 'Quels sont les moyens de fonder la morale d'un peuple' aux pages 433-480.
"Au système de Montesquieu, Destutt de Tracy oppose un plan de gouvernement républicain reposant sur le suffrage universel. C'est à l'époque redevenu une nouveauté. Il définit la liberté par le pouvoir d'exécuter ses volontés et, par là d'atteindre au bonheur. Constant n'eut pas même froncé les sourcils. Liberté et bonheur se confondent" (D. Bagge).
(France littéraire, II, 539. P.-H. Imbert, 'Destutt de Tracy critique de Montesquieu', p. 15).
Coiffe supérieure élimée. Auréole sombre au dos.

Réf.: 20287 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CORDEMOY (Géraud de). Discours Physique de la parole. Dédié au Roy.
Paris, Estienne Michallet, 1677.
In-12, pleine basane brune de l'époque, dos à 4 nerfs orné de compartiments dorés, tranches mouchetées rouges, (1) f., (26) p., 200 p.
Deuxième édition et dernière ancienne de l'ouvrage le plus important de Géraud de Cordemoy, "cartésien passionné", auteur d'une œuvre philosophique originale et novatrice qui fait l'objet d'une large réévaluation.
En disciple de Descartes, il développe l'idée selon laquelle aucune explication mécanique ne saurait rendre compte de la cohérence du discours et de son adaptation à des situations diverses. Le langage ne serait pas la faculté d'émettre des sons, mais de faire correspondre des signes à des pensées.
"Il fournit une conception de la nature du composé humain, de la communication entre l’âme et le corps et entre les êtres humains, et aussi entre les purs esprits. La réflexion sur le langage permet de discerner le domaine propre de l’homme et de rendre compte de l’intimité de l’union de l’âme et du corps" (K.-S. Ong-Van-Cung, éd. Vrin, 2016).
Molière utilisera des extraits de ce livre pour la scène "la leçon du maître de philosophie sur les voyelles" dans le 'Bourgeois gentilhomme',
Sur cet ouvrage et son importance dans l'histoire de la philosophie cartésienne et dans l'histoire de la linguistique, cf. P. Clair et F. Girbal (Paris, 1968), N. Chomsky ('La linguistique cartésienne') et A. Robinet ('Le langage à l'âge classique').
Plats épidermés, coins usés, un mors fendu.
Petite signature ex-libris de l’époque : "Plomion".

Réf.: 25602 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BROUSSAIS (François-Joseph-Victor). De l'irritation et de la folie, ouvrage dans lequel les rapports du physique et du moral sont établis sur les bases de la médecine physiologique.
Paris, J.B. Baillière, 1839.
2 volumes in-8, demi-veau brun de l'époque, dos lisses ornés de filets dorés, titres et tomaisons dorés (petits accrocs aux coiffes), lxxxiii, 612 p. et viii, 570 p., qqs rousseurs.
"Deuxième édition considérablement augmentée par l'auteur, publiée par son fils, Casimir Broussais".
L'ouvrage qui marqua la rupture avec l'abord nosographique et ontologique, inauguré par Pinel et alors dominant, et dont l'organicisme radical influença tout un courant de la psychiatrie française, jusqu'à Charcot et Clérambault. Sur le plan philosophique, "Broussais s'attaque, d'un point de vue matérialiste, à la doctrine dominante, celle de Cousin, qui tentait de tirer profit de la crise médicale de l'époque" (Dictionnaire des philosophes, PUF, 436).
(Caillet, 1700. Semelaigne, I, 145).

Réf.: 33634 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


THEOPHILE DE VIAU. Les Oeuvres de Théophile, Divisées en trois parties. Première partie, contenant l'Immortalité de l'âme, avec plusieurs autres pièces. La seconde les Tragédies. Et la troisième, les pièces qu'il a faictes pendant sa prison. Dédiées aux beaux esprits de ce temps.
Rouen, Jean Berthelin, 1638-1639.
3 tomes reliés en un volume in-8, demi-basane de l'époque à petits coins de vélin, dos lisse orné (coiffes usées, mors sup. fendue, la pièce de titre manque), (12), 321 p.; 164 p. et 181 p., qqs rouss., vignette de titre, lettrines et culs de lampe.
Bonne édition rouennaise, rare, "classée dans un meilleur ordre que les précédentes" (Brunet), donnée par Georges de Scudéry qui signe la préface.
Poète le plus lu au XVIIe siècle, Théophile de Viau que les contemporains appelaient « le premier prince des poètes » et « l'Apollon de notre âge » sera oublié à la suite aux critiques des Classiques, avant d'être redécouvert par Théophile Gautier. Bien qu'un moment protégé du roi Louis XIII, il vécut en exil et fit de la prison. On lui reprochait les textes obscènes qu'il avait composés, ses moeurs homosexuelles et un esprit irréligieux.
(Brunet, V, 795. Tchemerzine-Scheler, V, p. 866).

Réf.: 34474 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DU VAIR (Guillaume). Les Oeuvres de Messire Guillaume Du Vair, Evesque et Comte de Lisieux, garde des Seaux de France. Dernière édition, reveue, corrigée et augmentée.
Paris, chez Sébastien Cramoisy, 1661.
In-folio, plein veau moucheté de l'époque, dos à 6 nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre de veau tabac, dentelle d'encadrement sur les plats, armes dorées au centre, tranches marbrées (qqs. accrocs aux coiffes, coins lég. émoussés), (16), 922 (sur 1129) p., grande vignette de titre à la marque de l'imprimeur.
Belle édition donnée par Sébastien Cramoisy des oeuvres de Guillaume Du Vair. Magistrat et philosophe, il devint, après avoir été ligueur, l’un des représentants les plus influents du "parti des Politiques", puis fut nommé Garde des Sceaux par Catherine de Médicis. Il est l'un des principaux artisans de la renaissance du stoïcisme moral, de sa synthèse avec le christianisme et de sa transformation, en ces temps de crise, en philosophie de l'action et du devoir.
L'ouvrage est divisé en 4 parties : I- Traités de piété. II- Traités philosophiques (dont: "La Philosophie morale des Stoïques", le "Manuel d'Epictète" et le "Traité de la Constance". III- Traités et actions oratoires. IV- "Arrêts prononcés en rouge".
**** Exemplaire incomplet des pages p. 923 à 1129.
Bel exemplaire, bien relié à l'époque, aux armes.

Réf.: 34537 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LA MOTHE LE VAYER (François de). Hexameron rustique, ou Les six journées passées à la campagne entre des personnes studieuses.
Paris, Louis Billaine, 1671.
Petit In-12, plein veau de l'époque, dos à 5 nerfs cloisonné et fleuronné, roulette doré sur les coupes, tranches rouges, (1) f., (2), 230 p., grande vignette de titre, bandeaux et culs de lampe.
Seconde édition, donnée quelques mois après la première, chez le même éditeur.
Le dernier ouvrage de La Mothe Le Vayer, modèle du "libertinage érudit", "qui ressuscite les gaillardises de sa jeunesse, patauge dans l'obscénité, censure avec des intentions incertaines les abus introduits par le peuple dans la religion. Et la plus folle des fantaisies du jeune magistrat, souvenir de ses débauches d'esprit et de corps : le 'Commentaire de l'Antre des Nymphes' y trouve place" (Pintard, 'Libertinage érudit', p. 536).
(Tisserand, p. 249, n°34. Tchemerzine-Scheler, III, p. 984).
Mors et coiffes usées, taches en coin des plats, qqs épidermures.

Réf.: 36769 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GERANDO (Baron Joseph Marie de). Histoire comparée des systèmes de philosophie, considérée relativement aux principes des connaissances humaines.
Paris, Emery, Rey et Gravier, 1822-1823.
4 volumes in-8, demi-vélin de l'époque (dos frottés, rousseurs).
Seconde édition augmentée d'un volume par rapport à l'originale de 1804. "De première importance pour la documentation qu'elle a apportée aux lecteurs français en particulier sur la pensée allemande, écossaise, et même médiévale (…). Par un tel 'tableau', Gérando entend réaliser un vœu de Bacon et faire de l'histoire de la philosophie 'le sommet de l'histoire universelle de l'esprit humain'" (J. Lefranc, 'Philosophie française au XIXe', p. 20). Cet ouvrage exerça une influence déterminante sur la philosophie française du XIXe s. (cf. Picavet, 'Les Idéologues', p. 512 sq).

Réf.: 23153 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


ROUSSEAU (Jean-Jacques) - RECUEIL. 1- Les Pensées. Amsterdam, 1763. xij, 453 p. [suivi de]
2- Jean-Jacques Rousseau, citoyen de Genève, à Christophe de Beaumont, Archevêque de Paris (...). Amsterdam, Marc-Michel Rey, 1765. xlvij, 143, (1) p.

2 ouvrages reliés en un volume in-12, plein veau marbré de l'époque, dos lisse orné, tranches marbrées (dos, mors et coins frottés, importante restauration au dos et accrocs).
1- Edition hollandaise du recueil Prault à la date de l'originale. (Dufour, 288. Sénelier, 1665).
2- Edition Hollandaise publiée 2 ans après l'originale. Le faux titre porte: "Oeuvres de J.-J. Rousseau". Contient, dans les feuillets préliminaires, "l'Arrêt de la Cour de Parlement, qui condamne un imprimé ayant pour titre 'Emile'...", suivi du "Mandement de Monseigneur l'Archevesque de Paris, portant condamnation d'un livre qui a pour titre ‘Emille’ [sic]...". A la fin, "Lettre de J.J. Rousseau ay premier syndic du Conseil de Genève". A la suite 10 lignes relatant la décision prise par le Conseil à la réception de cette lettre. Page 144 : "Avis de l’imprimeur". (Dufour, n°224).

Réf.: 35558 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LAROMIGUIERE (Pierre). Leçons de philosophie, ou Essai sur les facultés de l'âme.
Paris, Brunot-Labbe, 1815-1818.
2 volumes in-8, demi-basane de l'époque, dos lisses ornés d'un décor de filets et palettes dorés, tranches marbrées (dos "écaillés"), (4), 436, (1) p. d'errata et (4), 478, (1) p. d'errata.
Edition originale de cet ouvrage fondamental dans l'histoire de la philosophie française au XIXe s.
"Les leçons feront date par l'affirmation de l'activité première de l'esprit, par le primat accordé à la psychologie sur la logique ou l'ontologie. Laromiguière est bien l'initiateur du spiritualisme français du XIXe siècle. De cette importance témoigneront aussi bien les critiques que les éloges de Maine de Biran et de Victor Cousin. Il y aura même, à côté de l'éclectisme dominant comme une sorte d'école ‘laromiguièriste’ " (J. Lefranc, 'Philosophie en France au XIXe', p. 21-22).
(Dictionnaire des philosophes, PUF, 1684. France littéraire, IV, 569).
Bon exemplaire, intérieur frais.

Réf.: 36082 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BERARD (Frederic Joseph). Doctrine des rapports du physique et du moral, pour servir de fondement à la physiologie dite intellectuelle et à la métaphysique.
Paris, Gabon et Compagnie, 1823.
In-8 demi-veau bronze de l'époque, dos lisse orné de filets dorés et à froid, titre doré, 675 p.
Edition originale. Célèbre médecin de Montpellier, l’auteur critique et réplique au matérialisme de Cabanis dans son 'Rapports du physique et du moral de l'homme'. Il se propose de réintroduire le spiritualisme dans la science de l'homme, d'adjoindre l'étude de la psychologie à celle de la physiologie et intervient dans la controverse entre organicisme et vitalisme qui faisait rage.
De la sensation (rapport du cerveau et des nerfs avec les sensations, théorie physiologique et idéologique de la sensation) - De l'idée - Du jugement et du raisonnement et des méthodes - De la mémoire et de l'imagination - Des appétits et des passions - De la volonté - Du beau et du Bien, et du Sens moral - Du sommeil, des rêves, du délire, de l'aliénation mentale) - De l'âme - etc. Index.
(DSB, I, 616-617. France Littéraire, I, p. 277).
Bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 36093 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BEAUVOIR (Simone de). La femme rompue. Monologue. L'âge de discrétion.
Paris, Gallimard, 1967 (Lagny sur Marne, Emanuel Grevin et fils, décembre 1967).
In-8, broché, couverture rempliée, 251 p., témoins conservés, non coupé.
Edition originale tirée à 175 exemplaires, un des 135 exemplaires sur vélin pur fil.
Recueil de trois nouvelles: ‘La Femme rompue’, ‘L'Âge de discrétion’ et ‘Monologue".
Ce recueil de nouvelles était, pour Simone de Beauvoir, un retour à la fiction après une longue période pendant laquelle, elle n’avait publié que des écrits autobiographiques. La réception fut décevante; l'auteure considéra que son oeuvre était incomprise" (Dow, 2005)
(Francis & Gontier, 'Les écrits de Simone de Beauvoir', p. 232).
Parfait exemplaire, entièrement non coupé, à l'état de neuf.

Réf.: 36279 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LOCKE (John). Essai philosophique concernant l'entendement humain, où l'on montre quelle est l'étendue de nos connoissances certaines, et la manière dont nous y parvenons (...). Traduit de l'anglois par M. Coste. Quatrième édition, revue, corrigée & augmentée de quelques Additions importantes de l'Auteur, qui n'ont paru qu'après sa mort, & de plusieurs Remarques du Traducteur, dont quelques-unes paroissent pour la première fois dans cette Edition.
Amsterdam, Pierre Mortier, 1742.
In-4, plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, lxii, 603, (18) p. de table, portrait frontispice de l'auteur.
“Quatrième édition”, la dernière édition critique revue par Coste, corrigée et augmentée de notes, qui servira de modèle aux rééditions postérieures (cf. ‘John Locke Bibliography’, Penn State U. Online, n°354).
Le portrait de Locke en frontispice est gravé par François Morellon de La Cave d’après le portrait peint par Godfrey Knellervet. Il porte la date de 1734. Grande vignette de titre de Picart et large bandeau allégorique en-tête de la dédicace à Edmund Sheffield, au blason de celui-ci.
(Attig, 354. Yolton, 96).
Reliure légèrement épidermée. Quelques rousseurs et brunissures.

Réf.: 36772 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[VOLTAIRE, BORDE (Charles)]. L’Américain sensé, par hazard en Europe; et fait chrétien par complaisance.
Rome, Imprimerie de sa Sainteté [i.e. Londres?], 1769.
In-8, broché, couverture papier ancien d'attente, (2) f., 28 p.
Première édition sous ce titre de ce texte qui parut d'abord dans ‘l'Evangile de la Raison’ publié par Dulaurens, sous son premier titre: ‘Le Catéchumène’ (1766).
Voltaire, d’abord désigné comme auteur de cet écrit "scandaleux et impie", s’empressa de l’attribuer à Charles Bordes dans une lettre à D’Alembert (8 fév. 1776). Si cette attribution n’est plus contestée, il est probable que Voltaire ait revu et "édité" ce texte (cf. J.-M. Moureaux, ‘Voltaire éditeur’ in "Revue Voltaire", n°4, Presse de la Sorbonne, 2005, p. 16-35).
Grimm dans sa "Correspondance littéraire" analysa ce pamphlet comme "l’un des morceaux les plus forts qui aient été faits contre la religion chrétienne".
(Bengesco, n°2409,4 qui consacre un long article).
Papier bruni et grisé. Exemplaire entièrement non rogné.

Réf.: 36970 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


PARA DU PHANJAS (François). Théorie des êtres insensibles, ou, Cours complet de métaphysique, sacrée et profane, mise a la portée de tout le monde. Avec une Table alphabétique des Matières, qui fait de tout cet ouvrage, un vrai dictionnaire de Métaphysique ou de Philosophie.
Paris, L. Cellot & A. Jombert, 1779.
3 forts volumes in-8, pleine basane de l'époque, (4), lix, (5), 672 p.; (4), 656 p., (1) f. d’errata et (4), 658 p.
Seconde édition augmentée de deux volumes supplémentaires qui en font un livre nouveau.
Père jésuite originaire de Besançon où il enseigna la philosophie, les mathématiques et la physique, Para Du Phanjas composa cette œuvre encyclopédique de métaphysique pour faire suite à un premier traité de physique (‘Etres sensibles’).
Dans cet ouvrage qui embrasse les grands domaines de la métaphysique (domaine des "êtres insensibles"), l'auteur réfute les doctrines philosophiques des Lumières, en utilisant les mêmes méthodes, arguments et jusqu'au vocabulaire de ses adversaires. Se refusant à la défense d'une foi obscurantiste, Para du Phanjas tente de "définir les principes et preuves irréfragables qui fondent cette religion en un cours méthodique".
Par sa démarche et la qualité de sa démonstration, Para du Phanjas obtint le respect au sein même du "parti philosophique".
(Conlon, Siècle des Lumières, 79: 1434. Rochas, ‘Biographie du Dauphiné’, II, 213. Sommervogel, VI, 193).
Reliure très abîmée, dos du tome I cassé. Petits manques de papier aux gardes blanches. Bon état intérieur.
Petit cachet ex-libris sur les titres, qqs soulign. éparses.

Réf.: 36983 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BATTEUX (Abbé Charles). Les Beaux Arts réduits à un même principe.
Paris, Durand, 1747.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, triple filet doré encadrant les plats, filet doré sur les coupes, tranches jaspées, (2) f., (4), xiij, (6), 308, (13) p., frontispice gravé, fleuron de titre, 3 vignettes dans le texte de De la Fosse d'après Eisen et un écusson par Sornique.
Edition augmentée, publiée un an après l'originale, de cet important ouvrage dans l'histoire de l'esthétique des Lumières. Largement diffusé, traduit dans les principales langues européennes, le livre fut à la fois critiqué et utilisé par Diderot.
"La dette de Diderot envers Batteux ne fera qu'augmenter avec les années, pour atteindre son apogée en 1758 avec la théorie du modèle idéal" (J. Chouillet, 'Idées esthétiques de Diderot', p. 270).
Une large partie est intitulée "Sur la musique et sur la danse" ; elle est ici augmentée d'un chapitre : "Les passions sont le principal objet de la musique et de la danse".
"The decisive step toward a system of the fine arts…" (sur cet ouvrage et son importance, cf. étude détaillée in Paul O. Kristeller, 'The Modern System of the Arts', Princeton, 1980, passim).
(Cf. J. Chouillet, A. Becq et 'Dictionnaire Diderot', p. 69-71).
(Bibliothèque Cortot, p. 17. Cohen, 120).
Coiffe et mors supérieurs usés, accrocs aux coupes.
Bon exemplaire.

Réf.: 24081 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BONNET (Charles). La Palingénésie philosophique, ou Idées sur l'état futur des êtres vivans (...).
Genève, & se vend, à Lyon, Jean-Marie Bruyset, 1770.
2 volumes in-8, plein veau marbré de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés, tranches rouges (coif., coins et mors usés, une épidermure), xxvj, (1) f., 431 p. et (1) f., ii, 448 p.
Edition publiée un an après l'originale. L'exposé de la doctrine cosmogonique de Charles Bonnet, synthèse de ses intuitions évolutionnistes alliées à une théorie eschatologique de la réincarnation. L'auteur développe et prolonge dans ses ultimes conséquences la loi de la continuité posée par Leibniz. Il embrasse également, dans ses spéculations, les destinées des animaux et des plantes. 'L'intention en est apologétique, il s'agit de montrer que la révélation ne heurte pas la raison' ('Dict. P.U.F. des philosophes', p. 373).
(Savioz, 'Philosophie de Charles Bonnet', p. 373. Caillet, I, 1403. Dorbon, 419).
Très bon état intérieur.
Ex-libris gravé et petit cachet "Van Rynberk".

Réf.: 24974 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



RENOUVIER (Charles). Essais de critique générale. Premier essai. Analyse générale de la connaissance. Bornes de la connaissance. Plus un appendice sur les principes généraux de la logique et des mathématiques.
Paris, Ladrange, 1854.
In-8, demi-chagrin de l'époque, dos à 4 faux nerfs soulignés de filets à froid, petits fers dorés entrenerfs, titre doré, xii, 611 p., rousseurs.
Edition originale du premier des quatre 'Essais de critique générale'.

Réf.: 29794 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LONGINUS (Cassius), LE FEBVRE (Tanneguy), PETRA (Gabriel de). Dionysii Longini philosophi et rhetoris - Περ ψους [Peri Hipsous] - Libellus [De Sublimitate], Cum Notis, Emendationibus, & Praefatione Tanaquilli Fabri [Tanneguy Le Febvre].
Salmurii, Apud Joannem Lenerium [Saumur, Jean Lesnier], 1663.
Petit in-8, demi-chagrin, dos lisse orné d'un décor de caissons et de semis de petits fers à l'étoile dorés (rel. XIXe), (1) f., de titre, (39) p., 375 p. [i.e. 391].
Bonne édition bilingue contenant le texte grec suivi de sa traduction latine par Gabriel de Petra, accompagnée des préface, commentaires et notes de Tannegui Lefevre. Marque et devise de l'imprimeur au titre. "Le premier texte complet dont nous disposions sur la question du sublime".
(Brunet, III, 1151).
Bon exemplaire.

Réf.: 30391 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 1 | 2 | 3 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 |