English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

471 fiche(s) - Page 1

[ARNAULD (Antoine)]. Dissertation sur le prétendu bonheur des plaisirs des sens pour servir de réplique à la réponse qu'a faite Mr. Bayle pour justifier ce qu'il a dit sur ce sujet dans ses Nouvelles de la république des lettres du mois de septembre 1685 en faveur du P. Malebranche contre Mr. Arnauld.
Cologne, Nicolas Schouten [i.e. Bruxelles, Eugene Henry Fricx], 1687.
In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre de maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (1) f., (6), 127 p.
Edition originale de l’une des pièces principales dans la querelle philosophique qui opposa Malebranche, Arnauld et Bayle et qui enflamma le milieu intellectuel de l’époque.
Arnauld critiqua violemment la proposition de son ancien ami Malebranche qui affirmait que « les plaisirs des sens rendent heureux ». Bayle, dans un compte rendu des ‘Nouvelles de la République des Lettres’, prit parti pour Malebranche. Il tenta de démontrer contre Arnauld que la propriété de « rendre heureux » attribuée par Malebranche aux plaisirs sensibles a pour fondement leur spiritualité: les plaisirs des sens ne sont pas matériels. Arnauld réplique et développe sa pensée.
L’adresse serait fictive, l’ouvrage aurait été imprimé à Bruxelles, par E.H. Fricx, d'après le matériel typographique.
(Barbier, I, col. 1079. Pour le lieu de parution: Weller, 2, 42).
(Cf. Denis Moreau, 'Deux Cartésiens: la polémique entre A. Arnauld et N. Malebranche', Vrin 1999).
Reliure épidermée, mors fendillés. Dos légèrement frotté. Reliure solide. Parfait état intérieur.

Réf.: 36996 - Eur 400.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BALTUS (Jean-François)]. Réponse à l'histoire des oracles de Mr. de Fontenelle (...), dans laquelle on réfute le Système de Mr. Van-Dale, sur les auteurs des Oracles du paganisme (...).
Strasbourg, Jean Renauld Doulssecker, 1707.
3 parties en un volume in-12, pleine basane de l'époque, dos à nerfs orné de caissons dorés, roulette dorée sur les coupes, tranches mouchetées (coiffes et coins usés), (20) f., 374 p., (7) f ., frontispice allégorique gravé, titre noir et rouge.
Edition originale de cette réfutation de Van Dale et de Fontenelle qui eut un important retentissement et rouvrit le débat sur la religion de Fontenelle en France comme en Hollande. Cf. A. Niderst, 'Fontenelle', p. 226 sq.
Le "beau et curieux" frontispice est gravé en taille douce par Scupel.
(Caillet, 677. Dorbon, 193).
Bon exemplaire.

Réf.: 27459 - Eur 250.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BAYLE (Pierre)]. 1- Pensées diverses, Ecrites à un Docteur de la Sorbonne, à l'occasion de la Comète qui parut au mois de Décembre 1680. Nouvelle édition corrigée. (2) f. de faux-titre et titre, (26), 432, (11) p. de table
2- Pensées diverses (…). [Suivi de:] Addition aux Pensées diverses sur les Comètes. (2) f., (12), 304 p. ('Pensées diverses') et [305-], 438 p., (11) de table, titre compris ('Addition aux Pensées diverses'…).
3- Continuation des pensées diverses (...). Ou Réponse à plusieurs difficultez que Monsieur *** a proposées à l'Auteur. (2) f., (28) p., 564 p., (17) p., (1) f. bl.
4- Continuation des pensées diverses (...). (2) f., (12), 671, (22) p., (1) f. bl.
Rotterdam, chez les Héritiers de Reinier Leers [i.e. Trévoux], 1721.
Ensemble de 3 ouvrages en 4 volumes in-12, plein veau havane raciné, dos à 5 faux-nerfs guillochés or, ornés de compartiments garnis de doubles filets dorés et d’un fleuron répété entre-nerfs, roulette sur les coupes, tranches mouchetées (reliure de l’époque).
Bonne édition, la plus complète ancienne, de ce recueil des trois ouvrages que Bayle consacre à la critique de la superstition, de l'intolérance et du fanatisme.
Le lieu d'impression est fictif, l'ouvrage a été imprimé à Trévoux, selon le catalogue de la BnF et Weller.
Bayle y donne toute la mesure de sa prodigieuse érudition et de sa méthode : "l'examen critique des faits servant à dissoudre les préjugés et la mise en avant d'une éthique liée à la nature de l'homme et indépendante de toute croyance de l'esprit".
"Le premier essai par lequel Bayle se fit connaître, d'une importance très grande dans son oeuvre, celui qu'il a écrit avec le plus de liberté (…). Contient des textes essentiels" (Delvolve, p. 43).
L' 'Addition aux Pensées diverses...’ figure à la suite des ‘Pensées’ sous page de titre particulière et pagination continue à partir de la page 305.
La 'Continuation des pensées diverses', fut composée plus de vingt ans après les 'Pensées diverses'. Bayle approfondit et radicalise sa thèse. L’étude comparative entre athéisme et idolâtrie qu’il développe, ainsi que la préférence affirmée par l’auteur pour le premier, firent scandale.
(Haag, II, 78. Delvolve, n°6, 29 et 33).
Quelques épidermures et petits accrocs aux coins.
Bel exemplaire, très frais, bien relié à l’époque.

Réf.: 37347 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[BIBLIOGRAPHIE] - DOUGLAS (Kenneth). A critical Bibliography of Existentialism (The Paris School).
New York, Krauss, 1974.
In-8, broché, [36] p., texte sur 2 colonnes.
Liste commentée d'articles et d'ouvrages, en français et anglais, par et sur Sartre - Beauvoir - Merleau-Ponty.
Très bon exemplaire.

Réf.: 18641 - Eur 30.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[BLONDEL (Jean)]. Des Hommes tels qu'ils sont et doivent être. Ouvrage de sentiment.
Hambourg, Chrétien Hérold, 1760.
In-12, broché, couverture de papier marbrée post., tranches mouchetées, 12, 186, (2) p.
"Morale sociale. Calcul sur la vie humaine... L'esclavage, le célibat et le luxe sont condamnés. Éloge de l'agriculture…" (Cf. longue analyse in INED, n° 540).
Avocat, l'auteur devint président à la Cour impériale de Paris, et l'un des rédacteurs du code criminel.
(Colon, 'Siècle des Lumières', 58:517).
Bon exemplaire, intérieur frais, grand de marges.

Réf.: 34664 - Eur 100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[BOUGEANT (Père Hyacinthe)]. Amusement philosophique sur le Langage des Bestes.
Genève, Pierre Goste & Compagnie, 1757.
In-12, cartonnage marbré moderne, (2) f., 79 p.
Édition à la date de l'originale. « Le père Bougeant, « facétieux et sulfureux père jésuite » (Fontenay, 320), féroce antijanséniste, s’aventura sur ce terrain glissant. Son livre à la fois satirique et sérieux, connut une vingtaine d’éditions. Dans cet ouvrage de vulgarisation qui mit toute la classe intellectuelle au courant du passionnant débat sur la nature de l’âme des bêtes, le père Bougeant réfute Descartes, révoque Saint Augustin et Malebranche, en accordant d’emblée aux animaux âme, intelligence, passions et sentiments, non sans ajouter que chaque peuple animal possède une langue que nous ne comprenons pas » (Swann Paradis, ‘«Parle et je te baptise !» De l’âme des bêtes au siècle des Lumières, Collège Glendon, Université York, p. 79 sq). L'auteur fut exilé à la suite de cet écrit.
(Stanislas de Guaïta, 576. Yves Plesssis, 'Biblio. de la sorcellerie', 264: Célèbre ouvrage dans lequel 'il est question de l'incarnation des diables dans le corps des animaux').
Bon exemplaire.

Réf.: 12701 - Eur 120.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CARTAUD DE LA VILATE (François)]. Pensées critiques sur les mathématiques, Où l'on propose divers préjugés contre ces Sciences, à dessein d'en ébranler la certitude, & de prouver qu'elles ont peu contribué à la perfection des beaux Arts.
Paris, Gabriel Valleyre fils, 1733.
Petit in-8, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments garnis d'un petit fer spécial doré entre-nerfs, tranches rouges, (2) f., (8), 377, (3) p.
Edition originale et unique de cet ouvrage l’un des rares à soumettre les mathématiques à la querelle des Anciens et des modernes. Résolument dans le camp des modernes, Cartaud de la Villate étend son scepticisme à la prétention des mathématiques à atteindre la vérité absolue et leur dénie tout rôle positif dans le perfectionnement des beaux arts: architecture, peinture sculpture et plus particulièrement dans la musique.
L’ouvrage se divise en sept chapitres par lesquels l’auteur s’efforce de combattre autant de "préjugés" favorables aux mathématiques. L’avant-dernier s’attache à réfuter les nouvelles méthodes de calcul infinitésimal mises au point par G.-F.-A. de l'Hôpital et Pierre Varignon.
Chanoine d'Aubusson, mort prématurément, Cartaud de la Vilatte composa également un essai d'esthétique ('Essai historique et philosophique sur le goût') qui fit grand bruit.
(France littéraire, II, 67).
Coiffes lég. frottées, quelques auréoles claires.
Petites signatures ex-libris, étiquette et cote de bibliothèque anciennes.
Bon exemplaire bien relié à l’époque.

Réf.: 36447 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DELEYRE (Alexandre)]. Analyse de la Philosophie du Chancelier François Bacon, avec vie.
Leyde, Libraires Associés, 1778.
2 volumes in-8, plein veau granité, dos ornés d'un riche décor romantique de 4 grands fers, grecque répétée et palette dorés, pièces de titre de tomaison de veau noir, plats encadrés d'une roulette dorée, tranches jaspées (rel ca 1830, qqs infimes accrocs), (1), 424 p. et (1) f., (2) f., 428 p.
Seconde édition qui contient, outre l'"Analyse", "La Vie de François Bacon" (tome I, p. 1-199), adaptation par Pouillot de "The Life of Francis Bacon" de David Mallet ; "Essai sur la reine Elisabeth" traduction de "Felix memoria Elizabethae" dû à Francis Bacon et "Eloges du chancelier François Bacon".
Collaborateur à l'Encyclopédie, lié à Diderot, Rousseau, Condillac, proche de Montesquieu, Deleyre fut élu député montagnard à la Convention.
Bel exemplaire très frais, très bien relié.

Réf.: 32564 - Eur 180.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[DESLANDES (André-François Boureau)]. Pigmalion, ou la Statue animée.
Londres, Samuel Harding [i.e. Paris ?], 1741.
In-12, demi-veau glacé cerise, dos à 5 nerfs orné de petits fers spéciaux (rel. du XIXe), (4), viij, 80 p.
Edition originale, rare, publiée clandestinement. J. Macary ('Masques et Lumières au XVIIIe, A.F. Deslandes') analyse ce conte qui exploite, avant Condillac et Diderot, la métaphore de la statue animée, comme la clef de l'oeuvre de Boureau-Deslandes et l'un des premiers exposés du "naturalisme matérialiste". Il souligne son audace et sa nouveauté, annonciatrices des "Lumières radicales" de la seconde partie du siècle.
Plusieurs travaux récents ont souligné l'importance et l’influence de cet essai, qui, quatre ans avant 'l'Histoire naturelle de l'âme' de La Mettrie, exposait une théorie purement matérialiste du monde.
Cf. Sébastian Drouin, 'Allégorisme et matérialisme dans Pigmalion, ou la statue animée d'André-François Deslandes', SVEC 2003:07 (2003), p.383-393 et Anne Desneys-Tunney, 'Le roman de la matière dans Pigmalion...', in "Être matérialiste à l'âge des Lumières. Mélanges offerts à R. Desné", PUF, 2015, p. 93-108.
Les censeurs ne s'étaient pas trompés : par arrêt du Parlement de Dijon du 14 mars 1742, l'ouvrage fut condamné à être brûlé de la main de l'exécuteur de la haute-justice.
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 41:359. Macary, 252. Peignot, 'Livres condamnés au feu', I, 101. F. Weil, 'Livres interdits', p. 34). Le lieu d'édition est donné par Weller, p. 109.
Marge extérieure du titre un peu courte.
Très bon exemplaire.

Réf.: 36622 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DESLANDES (André-François Boureau)]. Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant.
Amsterdam, 1750.
In-12, demi-veau raciné de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés, roulette d'encadrement sur les plats, xxii, 300, (10) p., (1) f. bl.
Nouvelle édition augmentée d'épitaphes, "pièces plaisantes" et de poésies de La Chapelle.
"Dans ses 'Réflexions sur les grands hommes…', Boureau-Deslandes est un des philosophes qui ont préparé les attaques des Encyclopédistes contre la religion" (Dict. Fayard du XVIIIe).
"Les références à Gassendi et Saint-Évremond marquent l'appartenance de l'auteur au libertinage érudit avec un accent sur le 'libertinage de mœurs': éloge du plaisir, droit au suicide, critique de l'héroïsme et de l'imposture politique et religieuse (...). Au tragique de la mort chrétienne, Deslandes oppose non une argumentation philosophique continue mais des "digressions" plaisantes…" (Anne Deneys-Tunney).
Sur cette oeuvre largement réévaluée et considérée aujourd’hui comme un précoce ouvrage matérialiste cf. J. Macary, 'Masques et Lumières au XVIIIe', H. Lefebvre, 'Diderot', p. 34 et O. Bloch, 'Le matérialisme du XVIIIe s.', p. 227 sq.).
L’ouvrage fut mis à l’index en 1758 et son "allégresse" vis-à-vis de la mort dénoncée comme "impie".
Aucun exemplaire de cette édition Amsterdam 1750 n'est recensé. Elle manque à WorldCat et au catalogue de la BnF et ne figure à la bibliographie, pourtant très complète, de Macary.
Accroc à la coiffe supérieure, petits trous aux mors. Notes au crayon sur les premières gardes blanches.
Bon exemplaire.

Réf.: 37353 - Eur 200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DESTUTT DE TRACY (Antoine Louis Claude)]. Commentaire sur l'Esprit des Lois, de Montesquieu ; suivi d'observations inédites de CONDORCET, sur le vingt-neuvième livre du même ouvrage.
Paris, Delaunay, Mongie aîné, 1819.
In-8, plein veau caillouté de l'époque, dos lisse orné de compartiments garnis de résilles dorées alternées, roulette d'encadrement sur les plats, tranches mouchetées, tranches mouchetées, xvj, 476 p.
Première édition publiée en France. Composé à l'intention du président Jefferson, l'ouvrage avait d'abord été publié en anglais, à Philadelphie, en 1811 avec un immense succès.
Le "Commentaire" est suivi de: "Observations de Condorcet sur le vingt-neuvième livre de l'Esprit des lois" (pages 435-471).
Par le chef de file des "Idéologues", une étape décisive dans la rationalisation de la science politique édifiée sur l'élaboration d'une "science sociale".
"Au système de Montesquieu, Destutt oppose un plan de gouvernement républicain reposant sur le suffrage universel. C'est à l'époque redevenu une nouveauté. Il définit la liberté par le pouvoir d'exécuter ses volontés et, par là d'atteindre au bonheur. Constant n'eut pas même froncé les sourcils. Liberté et bonheur se confondent" (D. Bagge).
(Littérature française contemporaine, III, 251. P.-H. Imbert, 'Destutt de Tracy critique de Montesquieu', p. 15).
Annotations au crayon sur les premières gardes. Décor de la reliure passé.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 30067 - Eur 300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis), SHAFTESBURY (Anthony Ashley, comte de)]. Principes de la philosophie morale ; ou Essai de M. S*** [SHAFTESBURY] sur le mérite et la vertu. Avec Réflexions.
Amsterdam, Zacharie Chatelain, 1745.
In-8, plein veau acajou moucheté de l'époque (164 x 105 mm), dos à 5 nerfs richement orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filet à froid en encadrement des plats, filet doré sur les coupes, tranches rouges, xxx, 297 p., (1) bl., (9) p. de table et errata, (1) p. bl., (1) f. bl., 2 planches gravées hors texte.
Edition originale du premier essai philosophique du jeune Diderot, illustrée de 2 planches gravées hors texte, 1 fleuron et 2 vignettes de Durand gravés par Fessard.
"Cet exercice auquel se livra Diderot sur un original anglais fut davantage une paraphrase qu'une traduction. C'est un travail fort important pour saisir l'évolution de sa pensée. Il s'agissait de 'An Inquiry concerning Virtue and Merit de Lord Shaftesbury' (...). Il y avait quelque danger à présenter au public français, un ouvrage qui affirmait aussi franchement l'existence d'une morale naturelle, indépendant des sanctions d'une religion ou d'une Eglise données" (Wilson, ‘Diderot’, p. 44).
Sur cet ouvrage capital "pour saisir l'évolution de la pensée de Diderot", cf. A. Wilson, p. 43 sq. et Venturi, 'La jeunesse de Diderot', passim.
(Adams, PY1. Cohen, 306. Tchemerzine-Scheler, II, 916).
Quelques petites rousseurs. Petit ex-libris effacé au titre.
Bel exemplaire, très frais, grand de marges (164 x 105 mm), dans sa première reliure de veau moucheté.

Réf.: 14370 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


[DIDEROT (Denis)]. Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voyent.
Londres [i.e. Paris, Durand], 1749.
Petit in-8 (94 x 153 mm), plein veau marbrée de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, 220 p. et (1) p. "d'Avis au relieur", 6 planches gravées hors texte.
Edition originale, comportant l'"avis au relieur" au verso de la page 220, et la page 210 numérotée 211.
Ce texte, qui devait provoquer l'arrestation et l'incarcération de Diderot au Donjon de Vincennes, marque une étape décisive dans l'évolution de la pensée du philosophe, la rupture avec le néo-spinozisme de ses débuts et son évolution vers des positions matérialistes et athées.
(Adams, LG2, donne cette édition comme second tirage. 'En français dans le texte', n° 153. Tchemerzine-Scheler, II, 924-925).
Quelques petites piqûres éparses.
Provenance: Le président Georges Pompidou avec son ex-libris gravé.
Bel exemplaire.

Réf.: 37652 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis)]. Lettre sur les sourds et muets, A l'Usage de ceux qui entendent & qui parlent. Avec des additions (...).
S.l.n.e. [i.e. Jean-Baptiste Bauche fils], 1751.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filets à froid en encadrement sur les plats, tranches rouges, x, 400 p., (1) f. de faux-titre, (12) p. d'errata et de table, 5 planches gravées hors texte, imprimé sur papier fort.
Rare exemplaire de l’édition originale dans un tirage qui fournit le "stade ultime du texte" (Adams).
L'exemplaire est en tout point conforme à celui décrit par Lucien Scheler dans ses augmentations à Tchemerzine (II, p. 929, n°2).
Il est augmenté, sans interruption à partir de la p. 242, des ajouts donnés par Diderot et son éditeur aux cahiers de premier tirage, possède une page de titre recomposée pour l’occasion, 400 pages suivies d’un feuillet de faux-titre ("Additions pour servir d’éclaircissemens…"), d'une page d'errata et de 11 pages de table.
Les feuillets A2, D4, E1 et L5 sont cartonnés.
Le livre a été publié sans nom d’éditeur par Jean-Baptiste Bauche fils, avec la permission tacite de Malesherbes, nouveau et libéral directeur de la librairie, malgré que Diderot soit emprisonné à Vincennes sous le coup d’une lettre de cachet.
Diderot composa cet essai pour de réfuter les théories de l’abbé Batteux. Il y expose ses conceptions novatrices sur la formation du langage et annonce plusieurs de ses théories esthétiques notamment "le modèle idéal", "le sublime" ou "le spectateur de sang-froid", théories qu’il reprendra par la suite dans ses 'Salons' ou dans le 'Paradoxe sur le comédien'.
(Sur ce tirage peu commun voir Adams, LH4 notes et Tchemerzine-Scheler, II, 929).
Quelques infimes traces de restauration.
Ex-libris armorié "Anne Paul de Fontenay" gravé par Stallin et daté de 1751. Il devint lieutenant-général du bailliage d’Autun et premier maire de la ville à la Révolution.
Bel exemplaire, très frais, grand de marges (155 x 99 mm), imprimé sur papier fort, très bien relié à l’époque.

Réf.: 37431 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis)]. Pensées sur l'interprétation de la Nature.
S.l., 1754.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, coupes et coiffes filetées, tranches rouges, (1) f. de titre, (2) f. "Aux jeunes gens...", (1) p. de départ, [-3], 206 p., (6) f. de table et errata.
Seconde édition, en partie originale, "considérablement complétée et transformée". On a cru longtemps qu'il s'agissait de la première, mais il existe une rarissime édition datée de 1753 intitulée 'De l'interprétation de la Nature' (que Wilson qualifie d''édition témoin').
"C'est un livre qui suggère nombre des plus importants problèmes de la philosophie des sciences, un livre exploratoire qui lance des éclaireurs sur les frontières de la connaissance" (Wilson, 'Diderot', p. 158).
En plus des feuillets indiqués par Adams, les 3 premiers sont également cartonnés entraînant une légère adhésion sur le fond.
(Adams, PE2. Conlon, 'Siècle des Lumières', 53:4. Tchemerzine-Scheler, II, 937).
Bel exemplaire, très frais, grand de marges, imprimé sur papier fort, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37588 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DODSLEY (Robert)]. The Economy of Human Life. Translated from an Indian Manuscript, written by an ancient Bramin.
Chiswick, Whittingham, sold by Thomas Tegg, 1825.
Petit in-12, plein maroquin violine de l'époque, dos lisse orné d'un fin décor de volutes dorées en long, plats ornés d'un décor de filets, motifs d'encadrement dorés et estampés à froid, roulette sur les coupes et les chasses, tranches dorées, (1) f., xxiv, 104 p., faux-titre entièrement gravé orné d'une grande vignette.
Ouvrage également attribué à Philip Dormer Stanhope, Fourth Earl of Chesterfield. Très bel exemplaire, finement relié.

Réf.: 26442 - Eur 100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DU CHATELET (Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise)]. Institutions de physique.
Paris, Prault fils, 1740.
In-8, plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, ornés de compartiments richement dorés "à la grotesque", pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, roulette dorée sur les coupes, (1) f. de titre, (4), 450 p., (20) p. de table, (4) p. de catalogue éditeur, (2) p. d'errata, (4) p. d'approbation et de privilège, frontispice gravé, 11 planches dépliantes, vignette de titre et 22 vignettes dans le texte.
Edition originale, complète du frontispice allégorique avant la lettre, qui ne figure qu'à quelques exemplaires.
11 planches dépliantes contenant 83 figures gravées en taille-douce, vignette de titre et 22 jolies vignettes au burin dans un encadrement rocaille en tête de chaque chapitre.
Brillante tentative de synthèse entre la physique de Newton et la métaphysique de Leibniz, les "Institutions" sont considérées encore aujourd'hui comme l'une des meilleures expositions de la physique leibnizienne.
L’ouvrage fut également composé à des fins pédagogiques par Mme Du Châtelet, qui ambitionna de mettre ses vastes connaissances au service de la jeunesse, en pensant à son fils auquel l’ouvrage est dédié.
"Elle y part de notions simples pour aboutir aux connaissances les plus complexes de la science de son temps (…). Dans sa préface, elle réhabilite l’éducation scientifique, en insistant sur sa valeur formatrice, mais aussi en expliquant pourquoi elle doit se situer dès l’enfance" (M. Touzery, 'E. Du Châtelet, un passeur scientifique au XVIIIe s.', Revue pour l’hist. du CNRS, n°21, 2008).
Bien qu’applaudi par les milieux scientifiques, le livre donna lieu à d’ardentes controverses.
En 1746, Madame Du Châtelet fut élue à l’Académie de Bologne, la seule ouverte aux femmes et "la Décade d’Augsbourg" la classa parmi les dix savants les plus célèbres de l’époque.
Relié sans le faux-titre.
(DSB, III, 216).
Très bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque, complet du frontispice, de l’errata et du catalogue éditeur.

Réf.: 37547 - Eur 2200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[FONTENELLE (Bernard Le Bovier de)]. Théorie des Tourbillons cartésiens; avec des réflexions sur l'attraction.
Paris, Hippolyte-Louis Guerin, 1752.
In-12, plein veau moucheté de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, roulette sur les coupes, tranches rouges, xxxj, 215 p., (1) p. bl., (4) p. de table, approbation et privilège.
Rare édition originale et unique séparée du dernier ouvrage de Fontenelle, tentative désespérée pour soutenir la cosmogonie cartésienne contre le newtonianisme alors triomphant.
Fontenelle était âgé de 95 ans lorsqu’il publia ce traité probablement conçu autour de 1733.
Plus métaphysique que scientifique, la ‘théorie des tourbillons cartésiens’ justifiait l’héliocentrisme et attribuait le mouvement des planètes à des tourbillons d'éther emplissant l’espace. Elle permettait à Fontenelle de défendre une interprétation de l’univers accessible, à l’opposé d’une théorie newtonienne que les cartésiens jugeaient occulte et inintelligible.
La "préface de l'éditeur" est de Camille Falconet, médecin et physicien consultant du roi, ami de Malebranche et de l'auteur. Il livre une bonne synthèse du débat qui opposait newtoniens et cartésiens en France, ainsi que des enjeux scientifiques qui en résultaient.
Voir F. Grégoire, ’Le dernier défenseur des tourbillons: Fontenelle’, in "Revue d'histoire des sciences" (1954, VII, 3, p. 220-246) et R. Locqueneux, 'Fontenelle et les tourbillons cartésiens à l'aube des Lumières', in "Sciences et techniques en perspective" (1999, 2.3, p. 447-80).
(CG, LIII, 294, n°221. Conlon, 'Siècle des Lumières', 52:629. France littéraire, III, 156).
Très bon exemplaire, frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 36445 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[FRANCK (Adolphe)], sous la direction de. Dictionnaire des sciences philosophiques. Par une société de professeurs de philosophie.
Paris, Librairie Hachette, 1844-1852.
6 volumes grand in-8, demi-veau acajou de l'époque, dos lisses ornés de filets dorés, titres dorés, tranches mouchetées.
Première édition, la seconde publiée en 1875 connaîtra d’important changements, la source fondamentale pour l’histoire de la philosophie et de sa réception au XIXe siècle.
C'est vers 1840, qu'Adolphe Franck, avec l'aval indispensable de Victor Cousin, commença à travailler, comme maître d'oeuvre et comme rédacteur de très nombreuses notices, à ce "Dictionnaire des sciences philosophiques", à la fois dictionnaire des sujets, notions et des auteurs. Il mit en place et anima une équipe d'une cinquantaine de personnalités parmi les plus importantes du monde de la philosophie, des lettres et de la politique au XIXe siècle.
Rousseurs et brunissures éparses. Epidermures aux dos.

Réf.: 37323 - Eur 250.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[FREDERIC II, Roi de Prusse (Friedrich II, König von Preussen)]. OEuvres mêlées du Philosophe de Sans-Souci. Nouvelle édition revue, corrigée, & augmentée des variantes des éditions précédentes.
Suivant la copie imprimée à Berlin, Chrétien-Frédéric Voss, 1760.
2 volumes in-12, broché, couverture de papier marbré de l'époque, dos renforcés, ensemble protégé sous emboîtage moderne, (4), 253, (2) p. de table et (4), 212, (1) p. d'errata, portrait frontispice gravé.
Edition publiée l'année de l'originale, "revue, corrigée, & augmentée des variantes des éditions précédentes", illustrée d'un portrait gravé.
T.I: Odes. Épîtres. T.II: L'Art de la guerre. Épîtres familières. Pièces diverses. Lettres en vers et en prose.
Bon exemplaire, intérieur très frais, entièrement non rogné, protégé sous emboîtage.

Réf.: 37459 - Eur 180.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[FREDERIC II, Roi de Prusse (Friedrich II, König von Preussen). Mémoires pour servir à l'histoire de Brandebourg. Nouvelle édition revue et augmentée.
S.l. [Berlin?], Imprimé pour la satisfaction du public, 1751.
2 tomes reliés en un volume in-12, plein veau moucheté de l'époque, dos à 4 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches marbrées, (4), 160 p. et (2), 186 p.
"Nouvelle édition revue et augmentée", en deux volumes, imprimée probablement à Berlin. Titre imprimé en noir et rouge. Au titre, portrait de Frédéric dans un médaillon gravé par J.C.G. Fritzsch. Nombreux ornements typographiques.
Frédéric II composa cet essai sur le modèle du 'Siècle de Louis XIV' de Voltaire et l'oeuvre lui valut les louanges de l'Europe des Lumières toute entière.
Quelques rousseurs éparses. Reliure un peu frotté.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 37458 - Eur 150.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[HOLBACH (Paul Thiry, baron d') ou FRERET (Nicolas)]. Lettres à Sophie. Contenant un examen des fondemens de la Religion Chrétienne, & diverses objections contre l'immortalité de l'âme.
Londres, Dix-huitième siècle [Amsterdam, Marc-Michel Rey, vers 1770].
2 tomes reliés en un volume in-12, broché sous couverture d'attente (rel. ancienne), (4), 230 p. et (2) p., 210, (1) p., exemplaire entièrement non rogné.
Édition originale (et seule édition ancienne) de ce rare et célèbre texte matérialiste radical dont certains passages ont été repris par Sade et dont la paternité n’a jamais pu être établie.
L’attribution à D’Holbach par Tchemerzine est contestée par Vercruysse et par l’édition critique donnée par Olivier Bloch (Champion, 2004). Une analyse serrée du texte permet à ce dernier et à Jean Deprun d’attribuer ce texte à "un érudit né en terre protestante et ayant reçu une solide formation théologique", une sorte de "Meslier protestant".
L’auteur se propose de libérer son ancienne maîtresse, Sophie, de ses illusions religieuses. Pour ce faire, il livre un discours et des argumentations d’un athéisme radical appuyés sur un corpus d’auteurs et d’œuvres, dénonce les impostures du christianisme, les légendes superstitieuses de la Bible, absurdes et dangereuses, et consacre trois lettres à ruiner le dogme de l’immortalité de l’âme.
"Les vues matérialistes [de cet ouvrage] ont fourni à Sade la matière de la dissertation contre l’immortalité de l’âme que l’auteur de la met dans la bouche du libertin Bressac (Sade, OC, ‘Nouvelle Justine’, Cercle du Livre précieux, VII, p. 219-227). Par ce biais imprévu, les Lettres à Sophie n’ont pas cessé d’agir - clandestinement, comme il se doit" (J. Leprun, CHSPM, Paris 1, Séminaire d’Histoire du matérialisme, 1987-1988).
L’ouvrage figure dans le premier inventaire de la bibliothèque du marquis de Sade, dressé à La Coste au début de 1769, ce qui permet de dater sa parution et d’éliminer à priori la paternité de N. Fréret, mort en 1749.
(Conlon, ‘Siècle des Lumières’, 80:362. Tchemerzine-Scheler, III, 735. D’Holbach et ses amis, n° 1582/3. Vercruysse, p. 25).
Titres et derniers feuillets montés sur onglets. Quelques rousseurs éparses.
Bon exemplaire, à toutes marges, entièrement non rogné, imprimé sur papier fort.

Réf.: 11683 - Eur 800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[ILHARAT DE LA CHAMBRE (François)]. Abregé de la philosophie, ou Dissertations sur la certitude humaine, la logique, la métaphysique, et la morale.
Paris, Delaguette, 1754.
2 volumes in-12, plein veau marbré, dos à 5 nerfs cloisonnés et fleuronnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge, filet d'encadrement à froid sur les plats, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (2) f., ix, (9), 471 p. et ix, (3), 426 p.
Edition originale posthume, accompagnée d’une courte biographie de l'auteur par l'abbé Joly de Fleury. "Docteur de la maison et de la Société de la Sorbonne", François Ilharat de la Chambre (1698-1753) a produit une oeuvre apologétique intransigeante dirigée à la fois contre les jansénistes et contre les doctrines matérialistes de son temps. Diderot lut les ouvrages de François Ilharat de la Chambre qu’il cite dans à plusieurs reprises dans son ‘Essai sur le mérite et la vertu’.
Des accrocs et traces d'usure à la reliure.

Réf.: 36773 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA BRUYERE (Jean de)]. Les Caractères de Théophraste traduits du Grec, avec les Caractères ou les Moeurs de ce siècle. Dixième édition.
Paris, Estienne Michallet, 1699.
In-12 (164 x 96 mm), plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin havane, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (32) p. (titre, "Discours sur Théophraste"), 662 p. ("Caractères de Théophraste"), xliv p. ("Discours prononcé dans l'Académie Françoise"), (4) p. (table), (1) f. (privilège).
Dixième édition "officielle" et la première de ce texte sous sa forme définitive contenant 1120 "caractères".
Elle est la première édition publiée au lendemain de la mort de l'auteur, reprise corrigée de la neuvième que La Bruyère eut le temps de revoir, avec le même nombre de pages et le privilège au 4 mars 1694.
"Dernière édition publiée par Michallet, l'éditeur privilégié de La Bruyère. Etienne Michallet mourut peu de temps après la publication de cette édition" (La Rochebilière, n°645).
"Si La Bruyère, nous dit Pierre Sipriot, s'en prend à la cour, aux grands et aux riches, c'est moins pour les mépriser, se donner un air de supériorité que pour regretter que tout ce qui fascine cette cour méconnaisse ce qui est vrai, essentiel dans l'homme et qui y est caché. Ôtez perruques et rubans à ce chef d’oeuvre du XVIIe siècle, les mêmes caractères se rencontrent à notre époque".
Le succès, qui fut considérable car le public de son temps mit un nom sur chaque personnage, ne se démentit pas.
(La Bruyère, "Oeuvres", Grands Ecrivains de la France, "Notice bibliographique", Hachette, 1878, n°16, p. 153. Cf. Tchemerzine-Scheler III, 810).
Ex-libris gravé de P. Dupont et Borromée Cossa.
Très bon exemplaire, assez grand de marges, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37454 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA METTRIE (Julien Offray de)]. Histoire naturelle de l'âme, Traduite de l'Anglois de M. Charp, par feu M. H** de l'Académie des Sciences, &c. (BEL EXEMPLAIRE)
La Haye, Jean Neaulme, 1745.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, filet doré sur les coupes, tranches rouges, (2) f. de faux-titre et titre, (2) p. d'épître à Maupertuis, (6) p. de table et errata, 398 p.
Edition originale publiée clandestinement à Paris sous l'adresse factice de La Haye.
L'expression la plus radicale, en son temps, d'un matérialisme athée appuyée sur une théorie mécaniste du corps humain qui valut à l’auteur une réprobation universelle et les critiques de Voltaire et de Diderot.
"Apre critique de la morale et de la métaphysique traditionnelles tournée vers l'édification d'une philosophie biologique fondée sur un athéisme militant et un matérialisme mécaniste sans concessions" (A. Vartanian, ‘La Mettrie…’, "Annales. Économies, Sociétés", 1967, vol. 22, n°4, p. 923 sq.).
L'ouvrage fut saisi et condamné au feu par le Parlement de Paris, le 7 juillet 1746, en compagnie des 'Pensées philosophiques' de Diderot.
(Stoddard, n°18. Tchemerzine-Scheler, III, 946).
Quelques petites traces de restaurations.
Bel exemplaire, bien relié à l’époque, grand de marges.

Réf.: 20963 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 |