English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Afficher les livres par : prix décroissants | prix croissants | de A à Z | de Z à A

62 fiche(s) - Page 1


[BELLOY (Pierre de)]. Mémoires, et recueil de l'origine, alliances, & succession de la royale famille de Bourbon, branche de la Maison de France, ensemble de l'histoire, gestes, & services plus mémorables, faicts par les Princes d'icelle aux Rois, & Couronne de France.
La Rochelle, P. Haultin, 1587.
In-8, plein vélin ivoire souple de l'époque, 398 p. (titre inclus), vignette de titre à la marque de l’imprimeur.
Première et seule édition de cet ouvrage, parfois attribué à Pierre Pélisson.
Juriste toulousain, ardent partisan de Henri IV, Belloy soutient, à travers cet ouvrage "d'une érudition immense", la légitimité de son règne.
Emprisonné par les ligueurs à la Bastille l'année de la publication de ce traité, Belloy fut récompensé de sa fidélité par Henri IV qui le nomma avocat du roi au parlement de Toulouse en 1591.
Sur l’intérêt majeur de cet essai, sa défense de la tolérance civile qui rattachent Belloy au parti des "Politiques" et ses doctrines gallicanes et laïques, cf. J. Lecler ('Histoire de la tolérance', p. 505 sq.) et G. Weill ('Les théories sur le pouvoir royal', p. 210 sq.).

Réf.: 26096 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ARTEMIDORI DALDIANUS (Artemidore de Daldis), CORNARIUS (Janus) traducteur. De somniorum interpretatione, libri Quinque, à Iano Cornario medico physico Francofordensi, latina lingua conscripti.
Basileae, per Hieronymum Frobenium & Nicolaum Episcopium (Bâle, Froben), 1544.
In-8, plein veau marbré, dos à 5 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre de maroquin bordeaux, roulette à froid en encadrement des plats, roulette dorée sur les coiffes et coupes, tranches rouges (rel. du XVIIIe s.), 479 p., (1) p. à la marque de l'imprimeur.
Belle édition de la plus célèbre "clef des songes" ("Onirocritique") de l'antiquité, composée par le philosophe néoplatonicien d'expression grecque, né en Cyrénaïque au IIe siècle, Artémidore de Daldis, dans la traduction latine de référence de l'humaniste et médecin allemand, Janus Cornarius, proche d'Erasme.
Véritable synthèse du savoir antique sur la "science des rêves", ce traité a constitué une source sur la question durant des siècles jusqu'à Freud qui le commente dans son 'Interprétation des rêves' et Michel Foucault qui en fait l'exégèse dans son 'Histoire de la sexualité' (vol. III: "Le souci de soi", premier chapitre: "Rêver ses plaisirs").
Pour composer cet ouvrage, Artémidore voyagea à travers l’Empire et collecta une impressionnante documentation dont les comptes rendus de plus de trois mille rêves, qui lui fournissent la matière de cette ambitieuse étude, méthodique et scientifique, de classification et d'interprétation.
(Adams, A-2037. Caillet, I, 66-67. Durling, 322. Heitz et Bernoulli, 'Basler Büchermärkten', 53 et 50. Osler, 177. Wellcome, I, 26).
Ex-dono manuscrit de l'époque en pied du titre ("Daniel Schrevel" ?).
Bel exemplaire, très frais, assez grand de marges.

Réf.: 37373 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BEMBO (Pietro). Petri Bembi Epistolarum Leonis decimi pont[ificis] Max. nomine scriptarum libri XVI. Placuit praeterea ejusdem autoris epistolas aliquot sane quam doctas adnectere, videlicet ad Longolium III, ad Budaeum II, ad Erasmum I.
Lugduni apud haeredes Simonis Vincentii [Lyon, les héritiers de Simon Vincent], 1538.
In-8, plein vélin rigide ancien, dos à 4 nerfs titré et daté à la plume, 430 [i.e. 432] p. titre compris [sign. a-z8, A-D8], vignette de titre gravée à la marque de l'éditeur.
Troisième et précoce édition (la première date de 1535) de la correspondance de Giovanni de Médicis, fils de Laurent le Magnifique devenu pape sous le nom de Léon X, rédigée et éditée par Pietro Bembo.
Cette belle et élégante impression de Denis de Harsy pour les héritiers de Simon Vincent est augmentée des lettres à Christophe de Longueil, à Erasme et à Guillaume Budé et comporte une épître dédicatoire de Pietro Bembo à Paul III.
"Le monument du cicéronianisme romain appuyé de tout le prestige attaché depuis le Moyen Âge au style latin de la Secrétairerie aux Brefs" (M. Fumaroli, 'L'âge de l'éloquence', bibliographie critique, n°716).
"Les lettres latines des humanistes restent les monuments les plus intéressants de cette littérature. Au cosmopolitisme des lettrés, se joignait l'universalité du latin pour faire de la république des lettres une seule grande famille (...). Les contemporains admirèrent beaucoup ces lettres de Bembo, roi de la prose latine du XVIe s." (Van Tieghem, 'La littérature latine de la Renaissance', p. 220).
Cette correspondance constitue, par ailleurs, une source de première importance pour l'histoire politique et religieuse de la période: "Ce recueil conserve sa valeur même depuis l'ouverture des Archives vaticanes, où les brefs des papes Médicis sont incomplets..." (H. Hauser, 'Sources de l'Histoire de France', n° 895).
(Baudrier, Suppl., I, p. 16 n°49. Graesse, I, 332-333. Index Aureliensis, n° 116388).
Reliure habilement restaurée. Petite signature ex-libris ancienne sur le titre et annotations anciennes sur la dernière garde blanche.
Très bon exemplaire.

Réf.: 37577 - Eur 800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BRACCIOLINI (Poggio) dit "Le Pogge". Les Contes de Pogge, Florentin, avec des réflexions.
Amsterdam, J.-V. Bernard, 1712.
In-12, plein vélin rigide de l'époque, dos lisse titre à la plume, tranches mouchetées, (1) f. de titre, (4), 240 p., planche gravée en frontispice d'après Lamsvelt, titre imprimé en rouge et noir.
Bonne édition, en soixante-douze contes, donnée comme "la plus recherchée pour les notes et les réflexions libres et satiriques qui accompagnent le texte, attribuées à David Durand, Jean-Frédéric Bernard ou Lenglet-Dufresnoy" (Gay, ‘Ouvrages relatifs à l'amour, aux femmes…’, 1873, VI, p. 106).
Cette collection de Facéties (‘Liber facetiarum'), contes grivois et libertins, anecdotes où "au milieu de grossières obscénités on remarque une foule de faits sur les hommes et les événements du temps" a été rédigée entre 1438 et 1450, puis complétée et remaniée.
Erudit, philosophe, humaniste et homme politique originaire de Florence, Poggio Bracciolini (1380-1459) fut secrétaire apostolique sous huit papes. Grand découvreur de manuscrits, c’est à lui que l’on doit la résurrection du ‘De natura rerum’ de Lucrèce.
Malgré son habit ecclésiastique, le Pogge avait 14 enfants quand il se maria à 55 ans avec une jeune femme dont il eut encore 6 enfants.
Ces historiettes lui furent inspirées par ses observations prises sur le vif, en particulier durant ses fonctions à la Curie romaine et à la Chancellerie de Florence, alors "institution des plus corrompues".
(Brunet IV 769. Cohen 811).
Quelques petits accrocs et manques de papier en marge (dont p. 20-21), sans pertes de texte.
Joli exemplaire, dans sa première reliure de vélin rigide, frais, bien relié.

Réf.: 37154 - Eur 450.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BUDE (Guillaume). Summaire ou Epitome du livre de Asse fait par le commandement du Roy, par maistre Guillaume Bude conseiller du dict seigneur, et maistre des requestes ordinaires de son hostel, par ledict bude, Reueu & Additionne oultre les precedentes Impressions.
Imprimé à Paris pour Galliot du Pré (…), 1529.
Petit in-8 (102 x 164 mm), plein veau moucheté, dos lisse richement dorés de compartiments alternativement garnis d'une résille et d'un fleuron central, filets gras dorés, pièce de titre de maroquin rouge, filet et roulette dorés d'encadrement sur les plats, coupes et coiffes filetées, tranches dorées (reliure début XIXe), (4), lxxix feuillets et (1) f. à la grande marque de l'imprimeur.
Nouvelle édition, qui suit ligne à ligne l'originale de 1522, publiée comme celle-ci par Galliot Du Pré et imprimée par Pierre Vidoue en lettres rondes, caractère utilisé pour la première fois en français.
Titre imprimé en rouge à la grande vignette de Galliot du Pré (galère légendée "Vogue la Gualée") et grande marque de Pierre Vidoue au verso du dernier feuillet, toutes deux gravées sur bois. Lettrines, fleurons et caractères de Guillaume de Bossozel.
C'est à la demande de François Ier que Guillaume Budé composa lui-même cette synthèse en français de son traité latin 'De Asse', à destination d'un large public.
L’ouvrage révolutionna la connaissance de l'économie antique en résolvant un problème que l'on avait tenu jusqu'alors comme insoluble. Etude sur la valeur des monnaies et sur l’économie romaine, il est également reconnu comme "un inestimable document sur le genre du commentaire, la méthode philologique et les premiers pas de la numismatique", en même temps qu’il permet à Guillaume Budé de livrer une synthèse de ses opinions politiques et religieuses.
" 'De Asse' salue l’entrée de la France dans la Renaissance sous le règne de François Ier" (En français dans le texte, n°40).
(Moreau & Renouard, III, 1673. BP16, 105865. Renouard, 'Marques', 261 et 1096)
Qqs piqûres éparses, petite auréole (f. xv-xii), petites traces grisées. Une légère griffure à la reliure.
Provenance: "Pasquier" avec petit ex-libris manuscrit au verso du titre et de fines notes de la même main en marge du texte: commentaires d'un spécialiste de l'histoire économique et de la monnaie, apportant corrections et éclaircissements.
Très bon exemplaire, frais, assez grand de marges.

Réf.: 37593 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CALVIN (Jean), BEZE (Théodore de). Ioannis Calvini Epistolae et responsa. Quibus interjectae sunt insignium in ecclesia Dei virorum aliquot etiam epistolae. Eiusdem I. Calvini vita à Theodoro Beza (...) accurate descripta. Index rerum insigniorum. Omnia nunc primùm in lucem edita.
Genevae, apud Petrum Santandreanum [Genève, Pierre de Saint-André], 1575.
In-folio, cartonnage papier moucheté à la Bradel (rel. vers 1780), (40), 5-411, (13) p. (dern. p. bl.).
Première édition de cette correspondance de Calvin publiée après sa mort, établie par Théodore de Bèze à la demande de l'auteur, avec l'aide de Charles de Jonviller (ou Jonvilliers) qui avait été secrétaire de Calvin.
Entrepris du vivant du réformateur et mené pendant près de vingt années, le travail de collecte aboutit à l’édition de ce recueil de 399 lettres, dont 299 de Calvin lui-même, le reste étant formé des réponses.
Il contient parmi les préliminaires une dédicace à l'Électeur palatin Frédéric III, indéfectible soutien du calvinisme, dans laquelle Th. de Bèze résume l’histoire de cette publication, ainsi qu'une précieuse "Vie de Calvin" également par Th. De Bèze, troisième version, la plus complète de cette biographie, suivie d’une bibliographie des œuvres de Calvin.
Cette correspondance joua un rôle important dans les débuts de la réforme, comme source à laquelle puisèrent abondamment apologistes et adversaires du calvinisme.
(Adams, C. 387. Chaix, Dufour & Moeckli, p. 83. Erichson, 'Calviniana', p. 33. Gardy, 'Th. de Bèze', n° 200. Haag, III, 160, n°95. Peter, 'Bibliotheca Calviniana', III, 75/1).
Mors et coins frottés, quelques auréoles anciennes.
Bon exemplaire.

Réf.: 36338 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CALVIN (Jean). Leçons de M. Jean Calvin sur le livre des propheties de Daniel. Recueillies fidelement par Jean Budé et Charles de Jonviller, ses auditeurs : & translatées de Latin en François. Avec une table ample des principales matieres contenues en ce livre.
Genève, De l'Imprimerie de François Perrin, 1569.

In-folio (314 x 198 mm), pleine peau retournée, dos gothique à 6 nerfs, (8), 172, (8) feuillets [*8, a-z6, A-G6].
Deuxième édition de la traduction française de 'Praelectiones in librum prophetiarum Danielis' (1561) donnée par Jean Budé et son beau-frère Charles de Jonvillier, secrétaire de Calvin. Impression soignée, grande marque gravée de l'imprimeur sur le titre. Lettrines et bandeaux.
On trouve en tête de cette édition une importante épître de Calvin à ses "coreligionnaires de France" sur 13 pages: "Il y fait quelques confidences intéressantes sur le rôle qu’il attribue à ses propres écrits. Il regrette une absence de 26 ans, l'expliquant par son refus de vivre 'en lieu duquel la vérité de Dieu, ensemble aussi la pure religion, et la doctrine du salut éternel estoyent dechassées et bannies'. Mais il ne se désintéresse pas 'du peuple dont je suis sorti'. Il continue : 'Puis donc que tout ce temps-là je me suis efforcé de secourir et aider publiquement aux François, et qu'en particulier aussi je n'ay point cessé de resveiller les endormis et paresseux, d'aiguillonner ceux qui estoyent lasches et tardifs (…). Puisqu'on imprimoit mes leçons, ausquelles j'ay exposé les Prophéties de Daniel, rien ne me pouvoit mieux venir à propos, treschers et bien-aimez freres, pour vous representer en ce mirouêr… " (cf. J.-F. Gilmont et R. Peter, Bibliotheca Calviniana, p. 847).
D’avril 1560 à septembre 1562, pendant deux ans et demi, Calvin a commenté dans des leçons latines orales les Livres des prophètes. Selon son habitude, il s’adressait directement à ses étudiants. Ces cours étaient recueillis par Charles de Jonviller, son secrétaire, assisté de son beau-frère Jean Budé, fils de Guillaume, devenu bourgeois de Genève et membre du grand conseil. "Ensemble ils mettaient en forme leurs notes le soir même et le lendemain les présentaient à Calvin pour correction et approbation" (cf. Yves-Marie Bercé, 'Leçons de Calvin…', Droz, 2016).
(Chaix, Dufour et Moeckli, 'Livres imprimés à Genève de 1550 à 1600', p. 71. Erichson, 'Calviniana', p. 31. Peter & Gilmont, 'Bibliotheca calviniana', n°69/2.).
L’ouvrage est rare.
Ex-libris moderne gravé de R. Peter, spécialiste de Calvin et auteur des études et bibliographies citées supra.
Infirmes auréoles claires en coin et quelques piqûres éparses.Epidermures sur les plats avec petits manques. Trace de restauration à un mors.
Bon exemplaire, dans sa première reliure de peau retournée.

Réf.: 36753 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


CELLINI (Benvenuto). Mémoires. Traduit de l'italien par Léopold Leclanché. Poèmes restitués par A. et G.
Paris, Sulliver, 1951.
In-8, broché, 349 p., planches de fac-similés hors texte.
Bon exemplaire.

Réf.: 22468 - Eur 30.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


DELAUNAY (Didier). Étude sur Alain Chartier.
Paris, Ernest Thorin, 1876.
In-8, broché, xix, 268 p.
Édition originale. Demeure une bonne étude sur "la plus grande renommée littéraire du quinzième siècle français" (Hoefer). Pièces inédites p. 211-264.

Réf.: 23106 - Eur 70.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


DODU (Gaston). Les Valois. Histoire d'une maison royale (1328-1589).
Paris, Hachette, 1934.
Grand in-8, broché, xvi, 473 p., qqs rousseurs.
Édition originale de cette étude de référence. Tableau généalogique plié. Index.

Réf.: 18453 - Eur 30.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DOMENICHI (Lodovico). Dialoghi di M. Lodovico Domenichi; cioe, d'Amore, della vera Nobilità, de' Rimedi d'Amore, dell' Imprese, dell' Amor Fraterno, della Corte, della Fortuna, et della Stampa (...).
Vinegia, Appresso Gabriel Giolito de' Ferrari, 1562.
Petit in-8, cartonnage bleu, pièces de titre de veau vert et rouge, tranches rouges (rel. du XVIIIe siècle), (36), 399, (1) p., vignette de titre à la marque de l'imprimeur, grande marque de l'imprimeur à pleine page au verso du dernier feuillet, bandeaux et lettrines, imprimé en caractères italiques.
Edition originale et unique. Humaniste né à Plaisance (Piacenza), "écrivain professionnel", poète, traducteur, éditeur, Lodovico Domenichi (1515-1564) était lié avec Paul Jove, l'Arétin et Doni. Il s'établit à Venise, puis à Florence.
Quelque temps emprisonné par l'Inquisition, il devint historiographe officiel de Cosme Ier de Médicis.
L'auteur, qui sacrifie à la forme des Dialogues, genre très prisé à la Renaissance, livre au croisement de la philosophie, de la rhétorique et de la littérature, une oeuvre remarquable comme témoin de son époque.
Ces dialogues contiennent également d'importants éléments autobiographiques sur la vie de l'auteur ('Della Fortuna').
(Adams, D.779).
Petit cachet ex-libris ancien: "Ioan.dominici de Sinibaldis"
Bon exemplaire.

Réf.: 35045 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ERASME (Didier) ou Desiderius Erasmus . L'Éloge de la Folie, traduit du latin par M. Gueudeville. Nouvelle édition revûe & corrigée sur le texte de l'édition de Bâle, et ornée de nouvelles figures. Avec des notes.
[Paris], 1752.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, palettes en tête et pied pièce de titre de maroquin bordeaux, filets d'encadrement à froid sur les plats, tranches rouges, (6), xxiv, 222 p., frontispice gravé, 13 planches hors texte, vignette de titre, bandeaux, cul-de-lampe.
Bonne édition, dans la traduction de Nicolas Gueudeville, revue et annotée par Meunier de Querlon, illustrée d'un frontispice, de 13 planches hors texte, une vignette de titre, 2 bandeaux et un cul-de-lampe de Eisen, gravés par Noël Le Mire, Jacques-Jean Pasquier; Jean-Jacques Flipart, Charles de Beauvais, Pierre-François Tardieu, Louis Legrand, Jacques-Nicolas Tardieu, Jacques Aliamet et Jean-Baptiste Delafosse.
Coiffes usées, quelques épidermures.
Très bon exemplaire.

Réf.: 36936 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ERASME (Didier) ou Desiderius Erasmus. Des. Erasmi Roterod. Colloquia nunc emendatiora.
Amstelodami, Ex officina Elzeviriana [Amsterdam, Elzevier], 1679.
In-12, plein veau havane moucheté de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments fleuronnés, pièce de titre de maroquin bordeaux (coif. sup. usée, pet. accroc à un mors), (20), 672 p., titre-frontispice gravé inclus, bandeaux, lettrines et culs de lampe.
Jolie édition elzévirienne, illustrée d'un titre-frontispice gravé.
Quelques fines annotations anciennes manuscrites en marge de qqs feuillets.
(Vander Haeghen, p. 41. Willems, 1563).

Réf.: 34048 - Eur 280.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ESTIENNE (Henri). Epigrammata Graeca, selecta ex Anthologia. Interpreta ad verbu[m], & carmine, ab Henrico Stephano: quaedam & abaliis. Loci aliquot ab eodem annotationibus illustrati. Eiusdem interpretationes centum & sex unius distichi, aliorum item quorundam epigrammatum variae.
[Genève], execudebat Henricus Stephanus [Henri Estienne], 1570.
In-8 (175 x 115 mm), vélin souple de l'époque, dos titré à la plume, (4) f. et 311 p. [sign. a-t8, v4], vignette de titre à la marque des Estiennes, caractères romains, italiques et grecs, bandeaux, titres courants.
Edition en partie originale imprimée avec soin par Henri Estienne, à l’aide d’une grande variété de polices de caractère.
L’ouvrage est composé d’une sélection de 260 épigrammes grecques, qu’Henri Estienne enrichit de ses propres traductions en prose et en vers, ainsi que de quelques pièces de son ami Paul Schede (Paulus Melissus).
Selon Fred Schreiber, la partie la plus intéressante réside dans les multiples traductions qu’Henri Estienne donne de certaines épigrammes (p. 265-296): il offre, ainsi, 106 versions différentes du même distique, une performance qui lui procurait une si grande fierté qu’il l’annonce dans la page de titre, expliquant même, dans sa dédicace au comte Otto von Solms-Sonnenwalde, qu’il avait accompli ce tour de force poétique pour combattre l’ennui qu’il éprouvait lors de ses voyages à cheval.
Cette publication causa l’emprisonnement de l'auteur, qui n’avait pas sollicité l’autorisation préalable du Conseil de Genève.
(Graesse II, 506. Renouard, ‘Estienne‘, 134, n° 4. Schreiber, ‘The Estiennes‘, n° 177).
Une page de parchemin manuscrit et enluminé a été utilisée comme fond pour la reliure.
Petite signature ex-libris de l'époque sur le titre : S. Bartholomae Noviomensis [Noyon]. Trois lignes manuscrites anciennes en grec sur la première garde blanche.
Bel exemplaire, grand de marges, bien conservé dans sa première reliure de vélin souple.

Réf.: 36337 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ESTIENNE (Robert 1er). Thesaurus linguæ latinæ in IV. tomos divisus, cui post novissimam Londinensem editionem, complurium eruditorum virorum collectis curis insigniter auctam, accesserunt nunc primùm Henrici Stephani Rob. F. annotationes autographæ ex codice Biblioth. P. Civit. Genev. Nova cura recensuit, digessit (…) Antonius Birrius [Antoine Birr] Philiater Basil.
Basilea, Typis & Impensis E. & J. R. Thurnisiorum Frater [Bâle, Emmanuel et Johann Rudolf Thurneysen], 1740-1743.
4 volumes in-folio, plein vélin rigide de l'époque, dos lisses ornés de roulettes dorées, pièces de titre et de tomaison de maroquin brun, (26), 42 p., 754 p.; (1) f., 706 p.; (1) f., 706 p. et (1) f., 621 p., grande vignette de titre.
L'édition de référence du grand œuvre lexicographique de Robert Estienne publié initialement en 1531, composé à partir du recensement et du dépouillement systématique des auteurs latins.
Initiateur du genre, le ‘Thesaurus linguæ latinæ’ devint l’un des principaux instruments de la réhabilitation des études latines à la Renaissance et demeura un usuel fondamental pour des générations de latinistes et d’érudits à travers les siècles.
Selon Brunet (II, 1071), "cette édition (…) est préférée à cause des augmentations qu'elle contient, et parce qu'elle a été plus exactement corrigée. L'éditeur a employé des notes que H. Etienne, fils de Robert avait écrites sur un exemplaire de l'édition de 1573 conservé dans la bibliothèque de Genève".
Quelques rousseurs et auréoles. Quelques petits accidents à la reliure. Une déchirure (t.II, p.315) sans manque.
Bon exemplaire, relié en vélin doré à l'époque, entièrement non rogné.

Réf.: 36478 - Eur 2000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FAUCHET (Claude). Les Oeuvres (...). Revues et corrigées en ceste dernière édition, supplées & augmentées sur la copie, mémoires & papiers de l'Autheur, de plusieurs passages & additions en divers endroits (...).
Paris, David Le Clerc, 1610.
Fort volume in-4, cartonnage vélin ivoire, pièce de titre de maroquin rouge, monogramme couronné en pied, tranches rouges (rel. moderne), (6) f., (18) p., portrait gravé par L. Gaultier, 196 f., (1) f., (14) p., 197-591 f., (102) p. de table.
Première édition collective, en partie originale, des oeuvres du "fondateur et premier auteur de l'histoire de la littérature en Europe" (J.-C. Espiner-Scott).
Le volume s'ouvre sur un titre général en rouge et noir, suivi du "Catalogue des oeuvres (...) contenues en ce volume". Beau portrait de l'auteur gravé au burin par L. Gaultier (1610). Armes royales aux titres. Bandeaux, lettres ornées et culs-de-lampe gravés sur bois.
Contient : "Les Antiquités gauloises ou françoises" -- "Origines des dignités et magistrats de France" -- "Origines des chevaliers, armoiries et Heraux" -- "Traité des libertés de l'Eglise gallicane" -- "Recueil de l'origine de la langue et poésie françoise, ryme & romans". Table et index.
"Servi par l’excellence de sa documentation (sa bibliothèque est déjà célèbre en 1556), Claude Fauchet va exhumer et sauver un grand nombre de textes inédits tout en s’essayant à un premier classement de la littérature française (…). Outre les notices sur quelque 127 trouvères et troubadours, il donne encore la première étude sur Rutebeuf, et publie bon nombre de leurs textes dont nous n’avons plus d’autres traces que celles figurant dans cet ouvrage. Ce pionnier de l’histoire littéraire sera largement pillé par ses successeurs il reste comme le fait remarquer son biographe, J. Epinner-Scott : 'un des plus grands médiévistes – sinon le plus grand – avant Gaston Paris' " ('En Français dans le texte', n° 74).
(Arbour, 5761. Brunet, II, 1191: "Collection fort recherchée").
Quelques rousseurs et brunissures.
Très bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 25470 - Eur 1100.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FEMME, FEMINISME - BARBARO (Francesco). De re uxoria libelli duo. De re uxoria libri duo.
Haganoae, Seceriana [Haguenau, Jean Secer], 1533 (au colophon).
Petit in-8, plein vélin moderne à la Bradel, dos orné d'un petit fer aldin au centre et daté en pied, titre doré, tranches rouges, 52 feuillets non paginés accompagnés de 3 lettrines, grande marque de l'imprimeur au colophon.
Précoce édition, imprimée à Haguenau chez Jean Secer, de cet ouvrage composé à Florence en 1416 pour les noces de Laurent de Médicis, l'un des principaux traités de la période sur la question du mariage et du statut de la femme.
L'ouvrage, très populaire au XVIe siècle, fut traduit dans les principales langues européennes. Il est l'une des sources de Jean Bodin.
Envisageant l'institution familiale dans ses relations avec le fonctionnement de la cité, Barbaro examine la nature du mariage du point de vue social et légal. Le deuxième livre est plus spécifiquement consacré aux devoirs de la femme et à son rôle auquel il accorde un rôle central.
"With his emphasis in the 'De re uxoria' on the family as the basic unit of state and society, and on the duties of wives in this context, Barbaro created a new literary genre. Aided by his studies of works from Greek antiquity, he gave the conventional treatise on family life a new twist (...). The 'De re uxoria' stands as a pioneering work on the subject of love, marriage, and family in the early modern period” (B.G. Kohl & R.G. Witt. ed., 'The Earthly Republic. Italian Humanists on Government and Society', Manchester, 1978, p. 186-187).
"Petit traité rare et recherché pour sa singularité" (Osmont).
(Panzer, 7, 111, n° 359 et 9, 472, n°359. VD16 B 356).
Quelques piqûres, plus prononcées aux derniers feuillets.
Bon exemplaire.

Réf.: 35242 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FICINO (Marsilio) ou FICIN (Marsile), BENOIT (René) éditeur. Marsilii Ficini (...) De Religione Christiana opus plane divinum, & huic nostro seculo pernecessarium (...). Huic liber redditus est pristino suo nitori, & (...) multum locupletatus (...). [Renato Benedicto curante.]
Parisiis, Gulielmum (Guillaume) Guillard, 1559.
Petit in-8 (155 x 102 mm), demi-basane fauve, dos lisse orné de filets ondulés et fleurons dorés, titre doré (reliure du XIXe), (1) f. titre, (28) p., (1) f. blanc, 123, (1) f. d'errata [sign. a8 e8 A-P8 Q4], 2 lettrines sur fond criblé, caractères romains ronds et italiques, qqs caractères grecs.
Première édition du célèbre traité de Marsile Ficin, publiée par René Benoît sous le patronage du duc de Lorraine, enrichie d’une préface, de notes, de tables et d’un index.
Angevin, René Benoît (1521-1608) fit partie de la suite de Marie Stuart en Écosse, puis devint curé de Saint-Eustache en 1569. Son influence sur ses paroissiens et les marchands des Halles fut telle, qu’on le surnomma "le Pape des Halles".
En 1566, il fit imprimer une traduction française de la Bible qui fut dénoncée comme calviniste et qui lui valut d’être exclu de la Faculté de théologie. Confesseur et intime d’Henri IV, il revint en grâce et fut désigné évêque de Troyes de 1593 à 1604.
L’impression de cet ouvrage est due à Guillaume Guillard, neveu de Charlotte Guillard (1480-1557), première femme imprimeuse en France, qui avait associé son neveu à son entreprise à partir de 1553. Elle avait été l’épouse de l'imprimeur Berthold Rembolt, associé d'Ulrich Gering, lequel créa la première imprimerie en France à l’enseigne du "Soleil d’Or".
Par cette oeuvre capitale dans l’élaboration de la synthèse, alors proprement révolutionnaire, entre révélation chrétienne et "théologie platonicienne", Marsile Ficin aboutit à une nouvelle apologétique fondée sur la réconciliation entre théologie et philosophie, "docta religio" et "pia philosophia".
Deux belles lettrines sur fond criblé. Caractères romains ronds et italiques. Quelques citations en caractères grecs.
(Manque à Adams et aux principales bibliographies spécialisées). Un unique exemplaire est recensé dans les bibliothèques françaises (CCFr) : celui de la BnF.
Petite étiquette au dos.
Très bon exemplaire, imprimé sur beau papier, frais, très bien conservé.

Réf.: 37036 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FICINO (Marsilio) ou FICIN (Marsile), PLATON (Plato). Marsilio Ficino sopra lo amore o ver’ convito di Platone.
Florence, Néri Dortelata, 1544.
In-8, plein vélin souple ancien à petits recouvrements, dos lisse titré à la plume (reliure ancienne), (20) f. dont le dernier blanc, 251 [i.e. 252] p., (45) p. de table, errata et colophon.
Première édition en italien du Commentaire du "Banquet d’amour" ("Symposium") de Platon, composé en latin et traduit par l’humaniste florentin et philosophe néo-platonicien Marsile Ficin (1433-1499).
Cette édition a été publiée par le poète et mathématicien Cosimo Bartoli (1503-1572) qui signe l’épître dédicatoire et qui est également l’auteur des "Osservazioni per la pronunzia fiorentina di Neri Dorteláta da Firenze" (p. [6]-[38]): "It deals with the correct representation of the sounds of the Italian language, by means of accents and the introduction of new letters (j and v, as distinct from i and u, etc.)" (Cicognara).
Considérée comme un des traités philosophiques les plus influents de la Renaissance européenne, "cette œuvre de Ficin a marqué profondément et durablement la réflexion sur l’amour à l’aube des temps modernes, déclenchant une longue série de dialogues et traités" (Pierre Laurens, Belles Lettres, 2002).
Marque de l’imprimeur sur le titre, répétée au dernier feuillet.
(BM STC Italian, 1465-1600, p. 249. Brunetti, 1245. Cicognara, 3221. Gamba, 1097. Haym, 509, I: “Rarissimo ed assai ricercato”. Manque à Adams).
Taches claires au titre.
Provenance: Antonio Orsetti, avec ex-libris manuscrit (ancien) sur la première garde.
Bel exemplaire, grand de marges, très frais, très bien relié dans une reliure ancienne de vélin souple.

Réf.: 37083 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FIOCCHI (Andrea Domenico) [sous le pseudonyme de FENESTELLA]. L. Fenestella, De Magistratibus sacerdotiisque Romanorum. Pomponius Laetus itidem de Magistratibus & Sacerdotiis, & praeterea de diversis legibus Romanorum.
Lutetiae, ex off. R. Stephani [Paris, Robert Estienne], 1549.
Petit in-8 (155 x 100mm, broché (couverture papier moderne), 112, (6) p. d'index et de colophon, (1) f. bl. [sign. A-G8, H4 (H4 bl.)].
Bonne édition, donnée par Robert Estienne à Paris, vignette de titre à la marque des Estienne et colophon.
Humaniste et archéologue, secrétaire apostolique et chanoine de Florence, Andrea Domenico Fiocco (14..?-1452) publia cet essai sous le nom de l'historien romain Lucius Fenestella.
Cette étude pionnière érudite sur la magistrature et le clergé romain rencontra un très large succès à travers toute l'Europe. Ses observations, en particulier philologiques, ont ouvert la voie à une révision de l'histoire juridique romaine.
(Adams, F-602. Renouard, 'Estienne', p. 75, n°21).
Auréole au coin supérieur.
Bon exemplaire, complet du dernier feuillet blanc.

Réf.: 37412 - Eur 350.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FOGLIETTA (Uberto). Della Republica di Genova. Libri II.
Roma, Per Antonio Blado Impressore Camerale, 1559.
In-8, plein vélin moderne rigide, dos lisse titré à la plume, 76 feuillets [A-I8, K4], errata au verso du dernier feuillet.
Prima edizione. Scritta in forma di dialogo, l'opera denunciò gli abusi della vecchia nobiltà di Genova. L'opera ebbe larga risonanza, ma per essa l'autore fu processato in Genova dal vicario arcivescovile e posto al bando della repubblica.
"Il solo testo del dibattito politico genovese del Cinque-Seicento a conoscere la via della stampa, associava i temi dell'indipendenza e del riarmo navale della Repubblica, immaginava per Genova una prospettiva di lucroso mercenario marinaro, era animato da una visione antinobiliare della storia genovese, proponeva una riforma censitaria del sistema politico" (Bitossi, D.B.I., Vol. 48, 1997).
“Genova, was the subject of a work by one of its citizen, Uberto Foglietta. His ‘Della republica di Genova’ (the only vernacular work by this defender of the superiority of Latin) is a dialogue, influenced by Machiavelli's ideas on ancient Rome, in which a Genoese citizen tells another who is living in Antwerp of the conflicts between the nobles and the “popolari” which are destroying the city and threatening its freedom. The nobles emerge as the less deserving class, and the publication of these views (Rome, 1559) led to Foglietta's exile. In 1576, however, he was allowed to return to his city and liter became its historian" (‘The Cambridge History of Italian Literature’, 2001, p. 201)
Storico, Uberto Foglietta (ca. 1518-1581) nato a Genova da famiglia cospicua, che fu ascritta alla nobiltà nel 1528. Fu al servizio di Emanuele Filiberto di Savoia nel 1564, quindi nel 1568 del cardinale Ippolito d'Este e del cardinale Luigi d'Este. Nel 1576, revocato il bando, fu eletto storiografo della Repubblica.
(Adams, F-670. BM STC Italian, 1465-1600, p. 271. Graesse, ‘Livres rares et précieux’, II, 609. Rossi, n°761: "rarissimo").
Marge extérieure du titre restaurée sans perte de texte. Court de marge supérieure.
Très bon exemplaire, bien conservé.

Réf.: 37033 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


FRANKLIN (Julian H.). Jean Bodin et la naissance de la théorie absolutiste. Edition française revue par l'auteur.
Paris, PUF, 1993.
In-8, broché, couverture à rabats de l'éditeur. xviii, 203 p., (1) f. d'achevé d'imprimer.
Première et unique édition de la traduction française, revue par l'auteur. Avant-propos, traduction et glossaire par Jean-Fabien Spitz. Dans la collection "Fondements de la politique".
Cette édition est amplement modifiée par rapport à la première édition en anglais parue en 1973.
Demeure l'un des ouvrages de référence sur Jean Bodin et sa doctrine politique.
Glossaire, bibliographie, index.
Couverture légèrement défraîchie. Parfait état intérieur, imprimé sur beau papier, très frais.

Réf.: 37651 - Eur 80.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FROUMENTEAU (Nicolas). Le secret des finances de France, Descouvert, & départi en trois livres (…), & maintenant publié, pour ouvrir les moyens légitimes & nécessaires de payer les dettes du Roy, descharger ses sujets des subsides imposez depuis trente un ans, & recouvrer tous les deniers (sic) prins à sa Majesté.
S.l., 1581.
3 parties reliées en un volume in-8, plein veau brun de l’époque, dos à nerfs orné garni de compartiments dorés aux petits fers et d’un fleuron central à froid répété, tranches mouchetées, (56) p. titre inclus, 152 p. ; 472 p. titre inclus et (1) f. de titre, (6), 439 p. (i.e. 435) p.
Seconde édition publiée la même année que l'originale, très largement augmentée par rapport à celle-ci éditée sous le titre de ‘Les secrets des thrésors de la France’.
"Premier essai méthodique de statistique de l'histoire" (Baudrillart), l'ouvrage constitue une source fondamentale sur les conséquences financières, politiques et sociales des Guerres de Religion (1550-1580).
Pour chacun des quatre-vingt-dix diocèses français, l'auteur fournit les statistiques des impôts royaux, rançons, rapines de la soldatesque, entretien des troupes, finances ecclésiastiques, villages ou bâtiments incendiés ou détruits, massacres collectifs ou exécutions, viols, clercs assassinés, nobles et soldats tués, etc.
Ce constat, qui aurait été dressé à la demande des états de Blois - selon l’aveu même de l'auteur dans sa préface -, contribua à mobiliser l’opinion sur l’ampleur des désastres occasionnés.
Rédigé par un protestant français et publié sous ce pseudonyme de Froumenteau, l’essai a été parfois attribué à Nicolas Barnaud.
(Adams, F-1084. Einaudi, 5204. Haag, 'France protestante', VI, 747. INED, 1932. Kress, 146. ‘Sources de l’Histoire de France’, 2340).
Traces de restauration à la reliure. Quelques rares auréoles claires. Ex. court de marge supérieure.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 30082 - Eur 1300.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


GABORY (Emile). L'union de la Bretagne à la France. Anne de Bretagne, duchesse et reine.
Paris, Plon, 1941.
In-8, demi-chagrin vert bronze, dos à nerfs, titre doré, couverture conservée, (3) f., ix, 286, (2) p., 8 planches hors texte.
Biographie d'Anne de Bretagne, reine de France (Nantes 1477-Blois 1514) mariée un instant par procuration à Maximilien d'Autriche, puis à Charles VIII, et après sa mort à son successeur Louis XII. Bon exemplaire.

Réf.: 32313 - Eur 60.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


GRENTE (Georges), sous la direction de. Dictionnaire des Lettres françaises publié sous la direction de Georges Grente. Le seizième siècle (XVIe siècle).
Paris, Fayard, 1951.
In-4, percaline de l'éditeur bordeaux sous jaquette illustrée, xxv, 718 p., texte sur 2 colonnes.
Très bon exemplaire, très frais, avec sa jaquette illustrée.

Réf.: 31590 - Eur 80.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 2 | 3 |