English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Les livres sont affichés par ordre de prix décroissant.

120 fiche(s) - Page 2


ROUSSEAU (Jean-Jacques). Discours sur l'origine et les fondemens de l'inégalité parmi les hommes.
Amsterdam, Marc Michel Rey, 1755.
In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre de maroquin havane, tranches marbrées, lxx, (2), 262, (2) p. d'errata et avis au relieur, planche frontispice gravée.
Edition originale de premier tirage comportant les 3 cartons (p. LXVII, 111 et 139) et la correction de l'éditeur à la plume p. 11 (accent aigu sur "conformé"). Frontispice "Il retourne chez ses Égaux" dessiné par Eisen, gravé par Sornique, fleuron-vignette de titre par Fokke et fleuron en tête de la dédicace (armes de la République de Genève) également signé Fokke.
La réponse de Rousseau à la question mise au concours par l'académie de Dijon, réponse dont la radicalité et l’originalité effrayèrent les membres du jury qui lui refusèrent le prix.
"L'ouvrage qui contient toute la réflexion théorique de Rousseau": sa théorie du langage, la justification du 'contrat social', un éclairage sur 'l'Émile'. Universel, il contient en germe la philosophie politique moderne et l'anthropologie générale, dont il est le "premier traité que compte la littérature française" (Claude Lévi-Strauss).
"Oeuvre source, à partir de laquelle on peut faire commencer toute la réflexion moderne sur la nature de la société" (J. Starobinski).
(Gagnebin, III, p. 1862. Dufour, p. 55).
Suivi de: BOURSAULT. Esope à la Cour, comédie héroïque. Nouvelle édition. Paris et Marseille, Jean Mossy, 1776. 72 p.
Quelques épidermures et quelques petites traces de restaurations à la reliure.
Très bon exemplaire, très frais, grand de marges (192 x 126 mm), imprimé sur papier fort de Hollande.

Réf.: 37734 - Eur 1800.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CERVANTES (Miguel de). Nouvelles de Michel de Cervantes, Auteur de l'Histoire de Don Quichotte. Traduction nouvelle. Seconde édition augmentée de plusieurs histoires.
Amsterdam, Claude Jordan, 1709.
2 volumes in-12, plein maroquin rouge à long grain, dos lisses ornés de doubles filets dorés en place des nerfs et d'un décor de fers spéciaux répétés à froid, roulettes perlée et pointillée en encadrement des plats, coupes et coiffes filetées d'or, tranches dorées, roulette intérieure dorée, gardes de soie moirée (reliure signée Bozérian, vers 1800), (8), 451, (5) p. de catalogue, 6 planches gravées dont le frontispice et (2) f. bl., 456 p., 5 planches gravées dont le frontispice.
Première édition, en second tirage, de cette traduction par Saint-Martin de Chassonville, augmentée de quatre nouvelles: "L'illustre Fregonne", "L'histoire de Ruis Dias" (au tome I) et "Le Mariage trompeur", "Les Entretiens de Scipion & de Bergance" (au tome II).
Tome I: 5 planches comprises dans la pagination et un frontispice.
Tome II: 4 planches comprises dans la pagination et un frontispice. Les pages 1-4 sont blanches comme il se doit. Le feuillet blanc p. 43-44 manque. Il devrait remplacer une planche qui ne fut jamais été imprimée.
Exemplaire conforme à celui de la Bibliothèque Nationale d’Espagne (numérisé, OCLC 890297588) et à celui décrit par Givanel Mas & Plaza Escudero, 'Colección Cervantina', n°172.
(J. Givanel Mas & L.-M. Plaza Escudero, ‘Catálogo de la Colección Cervantina, I, p.205 n°172. Palau, II, 178. Ruiz, ‘Bibliografía crítica de (…) Cervantes’, I, n°897, signale que cette édition est rare: "Edición rara, que no he visto descrita ni mencionada por nadie").
Ex-libris gravé et armorié: "Harriman, Lecomte Du Noüy" (Pierre Lecomte Du Noüy et son épouse Mary Bishop Harriman).
Quelques menus accrocs de papier.
Bel exemplaire, dans une fine et décorative reliure de maroquin rouge à grain long signée par Bozerian.

Réf.: 37559 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis)]. Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voyent.
Londres [i.e. Paris, Durand], 1749.
Petit in-8 (94 x 153 mm), plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés or, orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, 220 p. et (1) p. "d'Avis au relieur", 6 planches gravées hors texte.
Edition originale, comportant l'"avis au relieur" au verso de la page 220, et la page 210 numérotée 211.
Ce texte, qui devait provoquer l'arrestation et l'incarcération de Diderot au Donjon de Vincennes, marque une étape décisive dans l'évolution de la pensée du philosophe, la rupture avec le néo-spinozisme de ses débuts et son évolution vers des positions matérialistes et athées.
(Adams, LG2, donne cette édition comme second tirage. 'En français dans le texte', n° 153. Tchemerzine-Scheler, II, 924-925).
Provenance: le président Georges Pompidou avec son ex-libris gravé à ses initiales.
Très bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37652 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA MOTHE LE VAYER (François de)]. Memorial de quelques conférences avec des personnes studieuses.
Paris, Louis Billaine, 1669.
In-12, plein veau moucheté de l'époque, dos à nerfs orné de compartiments dorés, 414 p., (2) p. d'errata et privilège.
Edition originale partagée avec Th. Jolly, de l'un des ouvrages les plus rares et les plus personnels de La Mothe Le Vayer.
"Le 'Mémorial de quelques conférences' est aux réunions de l'Académie putéane ce que les 'Dialogues' étaient aux rencontres de la "Tétrade" une chronique sympathique et narquoise, ou persiste le charme un peu vénéneux, fait d'indépendance et d'ironie, des cénacles philosophiques" (Pintard, 'Le libertinage érudit', p. 535).
"Le 'Mémorial' est littéralement peuplé des amis des amis de La Mothe Le Vayer (...). Il y présente ses compagnons dans le lieu réel de leurs rencontres: dans le "cabinet des frères Dupuy". C'est bien en effet "dans la Bibliothèque du Président de Thou" où les deux frères Dupuy tinrent jusqu'en 1645 leurs réunions, que la scène se passe; et l'on y est accueilli par deux savants "adelphes" dont l'érudition, l'aménité, et jusqu'aux passions politiques sont celles des "frères Putéans". La compagnie y est nombreuse: français et étrangers, théologiens, magistrats, médecins (...). Mais surtout le groupe compact des amis d'Orasius Tubero dont ce 'Mémorial' nous confirme l'identité: Cassander-Gassendi, Crates-Guyet, Diodotus-Diodati, Eleus-Luillier, Telamon-Naudé, etc" (sur l'importance de ce texte, cf. Pintard, 'La Mothe le Vayer...', Boivin, 1943, p. 25-28).
Dans le célèbre avis "Aux lecteurs" qui fait office de préface, l'auteur livre la mélancolique méditation d'un homme arrivé au terme de sa vie, sur le temps qui passe, ses promenades dans Paris, les livres, l'amitié, la culture…
(Tchemerzine-Scheler, III, p. 982). Le Catalogue Collectif de France ne recense que deux exemplaires dans les bibliothèques françaises: tous deux à la BnF.
Quelques petites traces de restauration au dos.
Petit ex-libris de monastère manuscrit au titre.
Bel exemplaire, très frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 37710 - Eur 1500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DIDEROT (Denis)]. Pensées sur l'interprétation de la Nature.
S.l., 1754.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, coupes et coiffes filetées, tranches rouges, (1) f. de titre, (2) f. "Aux jeunes gens...", (1) p. de départ, [-3], 206 p., (6) f. de table et errata.
Seconde édition, en partie originale, "considérablement complétée et transformée". On a cru longtemps qu'il s'agissait de la première, mais il existe une rarissime édition datée de 1753 intitulée 'De l'interprétation de la Nature' (que Wilson qualifie d''édition témoin').
"C'est un livre qui suggère nombre des plus importants problèmes de la philosophie des sciences, un livre exploratoire qui lance des éclaireurs sur les frontières de la connaissance" (Wilson, 'Diderot', p. 158).
En plus des feuillets indiqués par Adams, les 3 premiers sont également cartonnés entraînant une légère adhésion sur le fond.
(Adams, PE2. Conlon, 'Siècle des Lumières', 53:4. Tchemerzine-Scheler, II, 937).
Bel exemplaire, très frais, grand de marges, imprimé sur papier fort, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37588 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


LOCRE (Jean-Guillaume). La législation civile, commerciale et criminelle de la France, ou, Commentaire et complément des codes français (...). (COMPLET)
Paris, Strasbourg et Londres, Treuttel et Würtz, 1827-1832
31 volumes in-8: 23 volumes cartonnage à la Bradel et 8 volumes demi-veau fauve à petits coins.
Ensemble bien complet de cet ouvrage de référence.
T. 1 à 16: Code civil -- T.17 à 20: Code de commerce -- T.21 à 23: Code de procédure civile -- T.24: Discussion du projet de Code criminel -- T.25-28: Code d'instruction criminelle -- T.29-31: Code pénal.
Dramard, 82; Camus-Dupin; 1850, Grandin I, p. 168-169.
Rousseurs éparses. Des défauts à la reliure. Néanmoins bon ensemble, solide.

Réf.: 37614 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[SAINT-MARTIN (Louis Claude de)]. L'Homme de Désir. Par l'Auteur des Erreurs & de la Vérité.
Lyon, J. Sulpice Grabit, 1790.
In-8, broché, couverture papier vert, pièce de titre manuscrite (couverture d'origine), (4), 412 p., non rogné.
Edition originale du "plus rare des ouvrages du Philosophe Inconnu" selon Nourry, "l'une de ses oeuvres les plus admirables et les plus élevées. Le penseur y trouvera matière à de longues et fructueuses méditations sur les lois secrètes des êtres, les nombres, la philosophie de l'univers, les harmonies occultes des choses, la culture de l'homme interne et la mise en oeuvre de ses facultés latentes" (Caillet).
Recueil de 301 méditations, élévations de l’âme, à la fois réflexions, objurgations et prières au cours desquelles l’auteur s’efforce de trouver le chemin "vers la montagne sacrée".
"Louis Claude de Saint-Martin y exalte ce qu’il y a de meilleur en l’homme: l’admiration, l’amour, la solidité des rapports humains, et la présence du grain de sénevé 'enfoui dans le cœur de chacun, mais qui doit nous porter jusqu’aux cieux, transfigurer la nature même, et rendre à l’homme sa splendeur passée' " (Robert Amadou).
(Caillet n°9774. Fesch, col.1265. Guaïta, n°933: "première édition très rare". Manque à Dorbon qui ne cite qu'une édition moderne).
Couverture d'origine vert céladon délavé. Certains cahiers sont uniformément brunis.
Exemplaire non rogné, tel que paru, imprimé sur papier fort.

Réf.: 37709 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



RAMEAU (Jean-Philippe). Code de musique pratique, ou méthodes pour apprendre la musique, même à des aveugles, pour former la voix et l'oreille, pour la position de la main avec une méchanique des doigts sur le clavecin & l'orgue, pour l'accompagnement sur tous les instruments qui en sont susceptibles, & pour le prélude : avec de nouvelles réflexions sur le principe sonore.
A Paris, 1760.
Grand in-4 (213 x 278 mm), demi-vélin vert (rel. de l'époque), (2), xx, 237, 14, (2) p.bl. et 33 p. de musique notée, frontispice gravé par Fessard d'après Poussin.
Edition originale du dernier grand traité de Rameau, l'énoncé définitif de la théorie musicale du compositeur, conclusion d'une vie entière de recherches spéculatives et de pratique.
Premier théoricien de l'harmonie classique, Rameau regretta à la fin de sa vie d'avoir tant composé au détriment de son oeuvre théorique, dont le rayonnement fut pourtant décisif et qui fait toujours figure de référence.
Dans cet ouvrage non polémique, l'auteur a 77 ans lorsqu'il le compose, Rameau approfondit son dogme de l’harmonie comme source de la substance musicale, s'adresse au chanteur comme aux instrumentistes pour leur transmettre les plus importants prolongements pédagogiques de son oeuvre.
"C’est à l’âme que la musique doit parler: le moyen en est dans tous les tons. (…). L'expression de la pensée, du sentiment, des passions doit être le vrai but de la musique. On n'a guère encore songé qu'à s’amuser de cet art, l'oreille s'y contente de quelques fleurs semées par-ci, par-là, de la variété des mouvements, de l'action du chanteur" (p. 169).
L'ouvrage accentuera encore la querelle entre partisans du chant italien et adeptes du style français dont Rameau était l'incarnation.
33 feuillets, entièrement gravés, d'exemples de musique notée en fin de volume.
(Cortot p. 163 Fétis, 'Catalogue de la bibliothèque', n°5385. Gregory, p. 223. RISM B/VI/2 p.682).
La page de titre est montée sur onglet. Piqûres et rousseurs éparses. Quelques traces d'humidité.
Exemplaire entièrement non rogné, imprimé sur papier fort à toutes marges.

Réf.: 37712 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MILLAR (John), SUARD (Jean Baptiste Antoine) traducteur.. Observations sur les commencemens de la société. Par J. Millar, Professeur à l'Université de Glasgow.
Amsterdam, Arkstée et Merkus, 1773.
In-12 (94 x 161 mm), plein veau havane moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons ornés d'un encadrement de doubles filets dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filet doré sur les coupes, tranches rouges (reliure anglaise de l'époque), xxiv, 423 p.
Première édition française de 'Distinction of Ranks in Society' (1771), dans la traduction de J.-B. Suard, le principal ouvrage de John Millar, qui ne sera réédité qu'une seule fois en français (en 1778).
Une partie du tirage de la même édition porte le titre de 'Observations sur la distinction des rangs de la société'.
Membre de l'école écossaise, élève puis protégé d’Adam Smith, Millar devint avocat et son enseignement à Glasgow remporta un succès considérable.
L’ouvrage, qui défend la thèse que les lois fondamentales qui régissent les sociétés reposent sur des facteurs économiques et non politiques, est considéré de ce fait comme l’un des textes précurseurs du matérialisme historique prémarxiste.
D'importantes pages plaident pour l'égalité entre les femmes et les hommes, l'abolition de l'esclavage, ou la nécessité d'améliorer les conditions de travail des plus défavorisés. Millar se prononce également en faveur de l'indépendance américaine et de la démocratisation du système politique français.
Selon Jean Mondot ('Diderot-Raynal et les Lumières écossaises', In "Lumières", 2004, n°3, p. 57), "ce livre constitue la référence principale d'après laquelle Diderot-Raynal composeront leur histoire de l'esclavage".
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 73:1070. France littéraire, VI, 131. I.E.S.S., X, 348-349).
Bel exemplaire, très frais, grand de marges, bien relié à l'époque.

Réf.: 37747 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier


NIETZSCHE (Friedrich). Richard Wagner à Bayreuth par Frédéric Nietzsche, professeur de philologie classique à l'université de Bâle. Traduit par Marie Baumgartner avec l'autorisation de l'auteur.
Schloss-Chemnitz, Ernest Schmeitzner, 1877.
In-12, demi-veau vert bronze de l'époque, dos à 4 faux-nerfs plats, auteur et titre dorés, couverture conservée, 197 p., (1) p. d'achevé d'imprimer, (1) f. de "fautes d'impression".
Rare première traduction française du premier livre de Nietzsche traduit en français, publiée quelques mois après l’originale allemande, chez le même éditeur.
Tirée à petit nombre d’exemplaires et largement invendue, l’édition allemande a été suivie, quelques mois après, chez le même éditeur, de cette traduction française tirée aussi à un millier d’exemplaires, également très mal vendue: il restait 967 invendus en août 1886 et encore 880 en octobre 1893 (cf. W. H. Schaberg, 'The Nietzsche Canon').
La traductrice, Marie Baumgartner (1831-1897), était la mère d’un élève de Nietzsche. Alsacienne attachée à la culture française, elle avait épousé un ingénieur allemand et s’était établie avec celui-ci à Lörrach, ville limitrophe de Bâle.
Nietzsche trouva en elle une amie fidèle qui sut le soutenir pendant les difficiles années qu’il passa à Bâle. D’une grande curiosité littéraire, Marie Baumgartner entretenait des contacts avec des célébrités des lettres françaises du moment, dont Pierre Loti et H. Taine. Après son départ en 1879, Nietzsche demeura en relation épistolaire avec elle (cf. site nietzschealalettre).
(Cf. Krummel, I, V, p. 29. Schaberg, n°28).
Petit cachet des éditions C.G. Naumann à Leipzig sur la couverture et étiquette de la librairie Brentano's de Paris, les deux contemporains de la sortie du livre.
Petits accrocs en coin de la couverture. Quelques piqûres éparses.
Petite signature ex-libris: "Julie Daunat Haviland".
Bon exemplaire.

Réf.: 37785 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[STEVENS (John) ou LIVINGSTON (William), DUPONT DE NEMOURS (P.-S.) et CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de). Examen du gouvernement d'Angleterre, comparé aux Constitutions des Etats-Unis. Où l'on réfute quelques assertions contenues dans l'ouvrage de M. Adams, intitulé : "Apologie des Constitutions des États-Unis d'Amérique", & dans celui de M. Delolme, intitulé : "De la Constitution d'Angleterre". Par un cultivateur de New-Jersey. Ouvrage traduit de l'anglois, & accompagné de notes.
Londres, et se trouve à Paris, chez Froullé, 1789.
In-8, demi-basane de l'époque, dos lisse orné de fleurons dorés, pièce de titre de veau bordeaux (sous étui et emboîtage de demi-chagrin rouge), viii, 291 p.
Première édition française. Attribué à Livingston par l'auteur de la préface, l'ouvrage serait de John Stevens selon une note de la main de Jefferson dans son exemplaire déposé à la Library of Congress.
Le traducteur supposé est L.-J. Fabre ; les nombreuses et importantes notes (p. 67-287) sont de Dupont de Nemours et de Condorcet.
"As one of the earliest works on the Constitution, it argues in favor of a one-chamber legislature and against the British Constitution and the division of powers. Written to refute the contentions of John Adams, the work is augmented in this French translation by extensive notes written by Dupont de Nemours, Condorcet et Gallois... Very rare" ("Americana", Catalogue by Margaret G. Nicholson, Bibliothèque Royale Albert Ier, (1976), n° 60).
(Fäy, p. 25. Howes, S.968. Sabin, 41646).
Dos frotté, mors fendillés.
Bon exemplaire, relié à l'époque, protégé sous emboîtage.

Réf.: 37608 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



RAMEAU (Jean-Philippe). Observations sur notre instinct pour la musique, et sur son principe; Où les moyen de reconnaître l'un par l'autre, conduisent à pouvoir se rendre raison avec certitude des différens effets de cet Art.
Paris, Prault fils, Lambert, Duchesne, 1754.
In-8, broché, couverture de papier marbré (reliure de l'époque), xvj, 125, (1) p. d'approbation, 7 planches dépliantes.
Edition originale illustrée de sept planches dépliantes de musique notée. Dans cet important traité de théorie musicale, Rameau réplique à J.-J Rousseau et sa 'Lettre sur la musique française'.
"Rameau prend la défense de l’harmonie. Tandis que Rousseau n’avait voulu trouver de caractère musical que dans la mélodie, Rameau démontre victorieusement que l’harmonie n’est pas moins nécessaire à l’expression pathétique ; que toutes deux sont également naturelles, et qu’elles constituent, dans la musique, ces proportions dont le sentiment instinctif nous fait goûter l’oeuvre d’art. C’est l’application judicieuse des théories de Leibniz ; Diderot pouvait s’y rallier en tout honneur" (R. de Récy, 'Rameau et les Encyclopédistes', "Revue des Deux Mondes", T.76, 1886 (p. 138-164).
Au cours de sa démonstration, Rameau, qui déclare vouloir rendre à Lully "la justice qui lui est duë", livre une analyse de son oeuvre, en particulier du monologue d’Armide.
D’Alembert critiquera à son tour ces 'Observations' de Rameau dans les pages mêmes de 'l’Encyclopédie'.
(Cortot, p.163. Fétis, 5799. Gregory, p. 224. Girdlestone, 'Rameau', Bibliographie, n°17. RISM B.VI, p. 684).
Cachet ex-libris de l'époque sur le titre: "Mr de Tourney".
Très bon exemplaire broché, à toutes marges, imprimé sur grand papier vergé de Hollande fort, tel que paru.

Réf.: 37711 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DUMAS PERE (Alexandre)]. Magasin théâtral. Choix de pièces nouvelles jouées sur les théâtres de Paris.
Paris, Marchant, s.d. [1828-1839].
2 volumes grand in-8, (164 x 258 mm), demi-chagrin rouge, dos à 4 nerfs ornés de filets perlés dorés et à froid, titres dorés, tranches mouchetées, couvertures conservées (reliure de l'époque), texte sur 2 colonnes.
Recueil factice des treize principales pièces d'Alexandre Dumas publiées par le "Magasin théâtral" réunies en deux volumes.
Contient: 1er volume: Henri III et sa Cour – Angèle – Caligula – Teresa - L'Alchimiste - Charles VII chez ses grands vassaux - Catherine Howard – Antony.
2e volume: Paul Jones - Don Juan de Marana – Napoléon - La Tour de Nesle - Richard Darlington.
Trois pièces supplémentaires, qui ne sont pas de Dumas, sont reliées en fin: Maria Padilla [Ancelot], Le Paysan des Alpes [Félicien Mallefille] et Richard Savage [Ch. Desnoyer et E. Labat].
Le feuillet de prospectus éditeur est conservé ainsi, qu'en tête de chaque volume, les couvertures romantiques très ornées lithographiées en trois couleurs.
Quelques rousseurs éparses.
Bel exemplaire, bien relié.

Réf.: 36960 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



TERENCE (Terentius Afer, Publius). P. Terentii Afri Poetae Lepidissimi Comoediae omnes. Cum Absolutis commentariis Aelii Donati, Guidonis Iuvenalis Cenomani, Petri Marsi in omnes fabulas, Ioannis Calphurnii Brixiensis in Heautontimorumenon. Accedunt Antonii Goveani Epistola Ad Guillelmum Bellaium (...) Bartolomaei Latomi In Singulas Scenas Argumenta (...). Henrici Loriti In Carmina Terentii Per Omnes Eius Comoedias (…).
Venetiis, Apud Hieronymum Scotum [Venezia, Girolamo Scoto], 1569.
In-folio (212 x 358 mm), plein vélin rigide de l'époque, dos lisse, pièce de titre dorée dans une large roulette d'encadrement fleurie, tranches mouchetées rouges (rel. du XVIIe), (20), 380 p.
Édition remarquable et estimée des six comédies de Térence, imprimée par Girolamo Scoto à Venise, l'une des maisons d'édition européennes les plus éminentes de la période.
Elle réunit les observations et commentaires de Melanchthon, Érasme, Pietro Bembo, Guillaume Du Bellay, etc.
Elle est enrichie de lettrines historiées, d'ornements typographiques et de nombreuses vignettes gravées sur bois: chacune des six pièces est illustrée de 2 vignettes, la première, répétée, représente un acteur sur le proscenium du théâtre et son public; la seconde une scène particulière de la pièce.
Grandes marques de Scoto dans une bordure d'anges et de satyres sur le titre et une autre en colophon.
Le texte et les commentaires sont disposés sur deux colonnes, le texte en caractères italiques, les commentaires en romains.
Chaque pièce est introduite par un résumé (periocha) en vers de Sulpice Apollinaire, des arguments d'Aelius Donatus et un synopsis de Paulus Malleolus (Paul Haemmerlin).
Les feuillets préliminaires renferment, entre autres, une vie de l'auteur ("Terentii vita, et de tragoedia, ac comoedia non pauca, ex Aelio Donato"), un poème de Volcacius Sedigitus et des textes de Pietro Bembo, Ph. Melanchthon ("Argumenta in P. Terentii comoedias"), Erasme ("In Terentii comoedias de metris").
L'oeuvre de Terence exerça une influence majeure sur le théâtre européen, de l'Antiquité jusqu'aux temps modernes.
(Adams, T-363. EDIT 16, CNCE 32383).
Rousseurs éparses, plus soutenues à quelques cahiers.
Bel exemplaire, frais, très bien relié.

Réf.: 37586 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CAYLUS (comte de), CREBILLON FILS, MARIVAUX, DUCLOS, GRAFFIGNY (Françoise de), et coll.]. Recueil de ces Messieurs.
Amsterdam, chez les frères Westein [i.e. Troyes, Veuve Oudot, mars], 1745.
In-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs guillochés, orné de caissons fleuronnés et cloisonnés, filet d'encadrement à froid sur les plats, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (6), 374 p.
Véritable édition originale de premier tirage de ce recueil collectif de petits écrits libertins et subversifs, "Bagatelles", jeux littéraires et "contes badins et facétieux".
Ils sont le produit des dîners hebdomadaires de la "Société du Bout-du-Banc", véritable atelier littéraire organisé et dirigé par l’actrice Jeanne Françoise Quinault et par le comte de Caylus.
La société comptait parmi ses membres les esprits les plus brillants de l'époque: Bernis, Caylus, Collé, Coypel, Crébillon fils, Duclos, Maurepas, Marivaux, Moncrif, Voisenon, etc.
On y relève, entre autres, un "Eloge de la paresse et des paresseux" de MARIVAUX -- "La sincérité est la plus sotte des vertus & la fausseté le plus nécessaire des vices" de CAYLUS -- "Nouvelle espagnole; le mauvais exemple produit autant de vertus que de vices" de Mme de GRAFFIGNY, etc., etc.
Cf. J. Hellegouarc’h, ‘Un atelier littéraire au XVIIIe s.: la Société du Bout-du-Banc’, RHLF, vol. 104, n°1, 2004, p. 59 sq.
(Dinaux & Brunet, 'Sociétés badines', p. 6. Gay, III, 947. K. Peeters, 'Bibliogr. du Cte de Caylus', p. 16-17. Smith, ‘Bibliogr. des oeuvres de Mme de Graffigny’, p.21-28 qui détaille le contenu de ce recueil ainsi que les conditions de sa publication).
Très bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37587 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



TRAITE DE BREDA - 31 juillet 1667. Articles du traitté de paix et de commerce entre le Roy d'Angleterre et les Estats-Generaux des Provinces-Unies. Conclu à Breda le 31 juillet 1667. [Suivi de] Traité de paix entre le Roy de Suede et les Etats Generaux des Provinces-Unies. Conclu à la Haye, l'an 1667 [sic].
Paris, Par les Imprimeurs & Libraires ordinaires du Roy, 1667.
In-4 (173 x 230 mm), broché, couverture de papier d'attente paille (rel. postérieure), 35 p. et [-36], 45, (1) p. de privilège, 2 pages de titre comprises dans la pagination.
Edition originale in-4° de premier tirage, rare, du traité historique signé à Bréda le 31 juillet 1667.
Publiée par les "imprimeurs & libraires ordinaires du Roy", avec privilèges et vignettes de titre aux armes royales.
Les deux documents possèdent une page de titre particulière et une pagination continue.
Le traité de Bréda, signé par l’Angleterre, la République des Provinces-Unies, la France et le Danemark, mettait un terme à la Deuxième Guerre anglo-néerlandaise (1665-1667), alors que les armées de Louis XIV commençaient à envahir les Pays-Bas espagnols. Les Néerlandais abandonnèrent aux Anglais les territoires de la Nouvelle Amsterdam (New York) contre les fabriques de sucre du Suriname et l'île de Run dans les Moluques, monopole de la noix muscade.
Par ailleurs, l'Angleterre rendait l'Acadie à la France en échange d'Antigua, de Montserrat et de la partie anglaise de Saint-Christophe.
(Dionne, 'Inventaire chronologique (...) Québec et Nouvelle France', II, n°177 et 223. Sabin, n°96526).
Auréoles claires, quelques piqûres éparses.
Bon exemplaire.

Réf.: 37707 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VOLTAIRE. Nouveaux mélanges philosophiques, historiques, critiques, &c. &c. Première partie [-Tome dix-neuvième].
S.l. [ca. Genève, Cramer], 1765-1776.
19 volumes in-8, pleine basane fauve de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, tranches rouges.
Première édition collective et ensemble complet, imprimée par Cramer à Genève sous la supervision de Voltaire lui-même. Il précise dans son avertissement en tête du premier volume, qu'il élimine de cette édition les pièces qui lui étaient faussement attribuées et qu'il corrige les textes authentiques.
"Contient un assez grand nombre d'éditions originales" et des textes de différents genres littéraires: plus de 7000 pages de traités et essais philosophiques, articles de presse ou de l'Encyclopédie. Plusieurs contes, des pages polémiques, des tragédies, des épîtres, lettres, commentaires, réfutations, facéties, mais aussi d'importantes oeuvres publiées à part comme le 'Traité sur la tolérance' (au tome II).
"Comme la teneur des sujets exposés est surtout déterminée par la critique des institutions et le zèle contre "l'Infame”, il n'est guère étonnant que les quatorze premiers volumes aient été condamnés par décret de la cour de Rome" (cf. Lemaire, Trousson, Vercruysse, 'Dictionnaire Voltaire' qui consacre un long article sur 2 colonnes à ces "Mélanges", p. 139-142).
(Bengesco, IV, 2212. Voltaire à la BN, n°s 111 à 127 détaillent le contenu).
Des défauts à la reliure. Dos parfois un peu frottés, quelques accrocs aux coiffes, mors et coins, quelques épidermures et rousseurs éparses. Trace d'ex-libris ôté sur les contre-plats.
Bon ensemble, relié à l'époque.

Réf.: 37738 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PONTANO (Giovanni Gioviano), BARONCELLI (Jacopo). Trattato dell'obedienza (...). Tradotto de M. Iacopo Baroncelli (...) con due tavole, l'una de'capitoli principali, l'altra delle cose più notabili.
In Vinegia [i.e. Venezia], Appresso Gabriel Giolito de' Ferrari, 1569.
In-8, plein vélin rigide, dos lisse, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches jaunes (reliure du XVIIe), (20), 242, (2) p., titre orné de vignettes sur bois, grande et belle marque d'éditeur gravée sur bois en colophon, nombreuses lettrines historiées en tête de chaque chapitre.
Edition originale sous page de titre de remise en vente à la date de 1569, traduction du latin en italien par Jacopo Baroncelli, du "Traité de l’obéissance", l’une des oeuvres politiques maîtresses de Giovanni Pontano.
"Travail sur les vertus politiques, en particulier sur l’obéissance, d’un grand intérêt historique (…). Cette vertu fondamentale sert de ciment dans un état de société certes naturel, mais bien fragile (…). L’obéissance, vertu suprême, n’est nullement contradictoire avec l’aspiration à la liberté - pour Pontano, obéir, c’est être libre. Logiquement, ce fauteur de l’obéissance se montre partisan convaincu du gouvernement monarchique. Il parle visiblement d’un point de vue napolitain, et s’inscrit en polémique contre Florence. Selon lui, un mauvais roi vaut toujours mieux qu’un mauvais gouvernement de plusieurs. Sur ces points, [on] compare et confronte souvent ce penseur de ce principat nouveau qu’est le Royaume, à Machiavel" (Cf. Pierre Savy, "Revue historique", 2005/4 (n° 636), p. 871-931).
Natif de Cerreto di Spoleto en Ombrie, Pontano (1429-1503) entra au service de la dynastie d’Aragon à Naples. Devenu directeur de l’Académie de Naples qui porte son nom ("Pontaniana"), il est, "par la plume et par l’épée", l’un des principaux représentants de l’humanisme de l’Italie méridionale de la période.
Seulement 3 exemplaires de cette édition sont recensés dans le monde (WordlCat).
Petits accrocs de papier en marge des premiers feuillets. Quelques rousseurs éparses.
Très bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 37578 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PAGE (Pierre-François), BRULLEY (Augustin-Jean), commissaires de Saint-Domingue. Développement des causes des troubles et désastres des colonies françaises, présenté à la Convention nationale, par les Commissaires de Saint-Domingue, sur la demande des comités de Marine & des Colonies, réunis, après en avoir donné communication aux Colons résidens à Paris, & convoqués, à cet effet, le 11 juin 1793, l'an 2e. de la République.
S.l., 1793.
In-8, broché, couverture de papier marbré ancien, tranches marbrées, 200 p.
Edition originale et unique de ce document historique, signé, p. 199: "les commissaires de Saint-Domingue, Page, Brulley".
Propriétaires à Saint-Domingue, mandatés par les colons de l'assemblée indépendantiste pro-esclavagiste, les auteurs, P.-F. Page et A.-J. Brulley se présentent devant la Convention comme des colons patriotes. Ils dénoncent violemment l’administration des colonies aux Antilles et accusent les commissaires civils Sonthonax et Polverel, "roi des nègres", de conspirer avec l’ennemi anglais pour "pour asservir et opprimer Saint-Domingue" et exproprier les colons français.
Julien Raimond, représentant de la Société des citoyens de couleur à la Convention, porte-parole des anti-esclavagistes, est dénoncé comme complice de cette pseudo-conspiration, ce qui lui valut d’être emprisonné à l’été 1793. Des hommes de couleur et anti-esclavagistes blancs se mobilisèrent, en France et à Saint-Domingue, pour le faire libérer et faire interner, à leur tour, les colons esclavagistes dont les deux auteurs de cette brochure, Brulley et Page, qui furent arrêtés le 6 mars 1794 sur ordre du comité de salut public.
(Goldsmiths'-Kress, n°15642.0. Martin & Walter, III, 26270).
Titre courant. Exemplaire conforme à celui de la BnF (FRBNF31049255)
Très bon exemplaire, bien conservé.

Réf.: 37690 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GREGOIRE (Abbé Henri). Les ruines de Port-Royal, En mil huit cent-un. Par le Cen. Grégoire.
Paris, Imprimerie-Librairie chrétienne, s.d. [1801].
In-8, broché, couverture de papier bulle ancien, 40 p.
Rarissime édition originale et première version de ce texte qui sera profondément revu par l'abbé Grégoire en sa seconde édition (1806). A l'exemple de l'Angleterre, la France devrait conserver les ruines des institutions monastiques. Grégoire illustre son propos en choisissant le cas de Port-Royal des Champs, berceau du jansénisme, et évoque les grandes figures qui hantent ces ruines: Pascal, Arnaud, Nicole, La Bruyère, Racine, etc.
Ce choix n'est pas un hasard pour Grégoire qui, toute sa vie durant, fut un janséniste convaincu.
Cinq Lettres sur 'l’Augustinus' composées par Grégoire à la fin de 1805, récemment découvertes et publiées par Jean Dubray (2015), contiennent une véritable profession de foi janséniste qui éclaire les rapports anciens et étroits de l'auteur avec la théologie augustinienne. La vie, l'oeuvre et les engagements de l'abbé Grégoire ne prennent tout leur sens que dans le cadre de cet idéal.
(Monglond, V, 491).
Quelques rousseurs éparses.
Bon exemplaire.

Réf.: 37744 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BALLANCHE (Pierre-Simon). Du sentiment considéré dans ses rapports avec la littérature et les arts.
A Lyon, Ballanche et Barret et à Paris, Calixte Volland, An IX-1801.
In-8, demi-basane fauve de l'époque à petits coins de vélin, dos lisse orné de grecques et palettes dorées, pièce de titre de maroquin vert bronze, (4), 344 p. et (4) p. d'errata et table.
Edition originale et unique du premier ouvrage de Ballanche, qu'il publia à l'âge de vingt-cinq ans à la librairie paternelle. Cette oeuvre ne sera jamais plus rééditée ni reprise dans l'édition des oeuvres complètes de Ballanche.
"La Révolution a frappé son imagination, comme celle des Bonald et des de Maistre, comme celle de Chateaubriand dont il devance le 'Génie du christianisme' avec ce livre [l'expression même s'y rencontre, p. 182]. Il trouvait, au même moment que lui, les thèmes dont va vivre une génération. Seulement, chez le Lyonnais mystique, ils se revêtaient d'une autre nuance, plus secrète, plus théosophique : Chateaubriand découvrait des images, Ballanche des symboles" (P. Moreau, 'Le romantisme', p. 47).
(Frainnet, 'Ballanche', p. 345. Monglond, V, 503).
Rousseurs et brunissures éparses. Petit accroc au dos.
Très rare, cet ouvrage aurait été tiré à moins de 100 exemplaires, par l'auteur, sur les presses de la librairie familiale et diffusé confidentiellement.

Réf.: 37769 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GUAZZO (Stefano). La Civil Conversatione del Signor Stefano Guazzo Gentilhuomo di Casale di Monferrato; Divisa in quattro libri (…). Di nuovo ristampata, & con somma diligenza corretta.
Vinegia [i.e. Venezia], Presso Altobello Salicato, 1575.
In-8, plein vélin souple de l'époque, (32), 580 p., grande vignette de titre gravée à la marque de l'éditeur.
Seconde édition, augmentée et définitive, parue un an après l'originale de cet ouvrage fondamental pour l’histoire culturelle de la Renaissance européenne.
Composé par Stefano Guazzo (1530-1593), diplomate au service des Gonzague, homme de lettres, fondateur à Casale de l'"Accademia degli Illustrati", l'ouvrage connut un succès considérable à travers l’Europe. Traduit dans les principales langues, il eut une réception multiforme attestée par le pillage auquel l’œuvre donna lieu.
“Ha una fortuna straordinaria in Italia ma ancora di più in Francia, Inghilterra, Germania. ‘La Civil conversazione’ è un testo caratterizzato da un'estrema complessità e produttività. Testo complesso perché il dialogo va letto all'incrocio di diverse tradizioni della codificazione del comportamento, della trattatistica pedagogica e civile, della precettistica sull'organizzazione dell'economia domestica e perché, rispetto a tutto questo, si pone con un'istanza fondamentale: quella della sintesi e dell'omologazione dei diversi filoni nelle forme essenziali di una cultura “media” del quotidiano. Produttivo perché capace di far scaturire una molteplicità di altri testi con una proliferazione che non conoscono altre opere maggiori della nostra cultura” (G. Patrizi, ‘S. Guazzo e la Civil conversazione’, Bulzoni editore, 1990).
Montaigne, qui dut prendre connaissance du texte en italien, en fut un lecteur attentif.
(Lievsay, ‘J.L. Guazzo', 12. BM STC Italian, 1465-1600, p. 314).
Petites figures et calculs à la plume sur les première et dernière gardes blanches. Quelques infimes taches brun clair et petites auréoles à quelques feuillets. Accrocs de vélin au second plat.
Bon exemplaire, dans sa première reliure de vélin.

Réf.: 37576 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PREMIERE INTERNATIONALE - PROCES. Pas de Droits sans devoirs, pas de devoirs sans droits. Procès de l'Association Internationale des Travailleurs. Bureau de Paris (6 mars-24 juin.).
Paris, A. Le Chevalier, 1868.
In-8, demi-maroquin rouge cerise, dos à 5 nerfs, titre doré, daté en pied (rel. moderne), vi, 152 p.
Edition originale, rare de ce document historique, fondateur dans l'histoire sociale.
Les premier et second procès intentés par le gouvernement impérial à la Commission parisienne de l'A.I.T. ("Bureau de Paris").
Composée de quinze membres dont cinq embrasseront la cause de la Commune, elle fut poursuivie tout entière, ses adhérents condamnés le 20 mars après une défense d'Henri Tolain et déclarée dissoute, jugement confirmé en appel le 29 avril.
Dans l'intervalle, entre les poursuites et le jugement, une nouvelle Commission réduite à neuf membres avait remplacé l'ancienne (E. Varlin, B. Malon, A.-M. Bourdon, Combault, Mollin, J.-B. Humbert, E. Landrin, Granjon et P. Charbonneau).
Leur premier acte avait été de faire appel à la solidarité des travailleurs français en faveur des grévistes du bâtiment à Genève.
La riposte du parquet ne se fit pas attendre. Les neuf membres furent traduits en correctionnelle et condamnés le 22 mai, après la défense de Varlin, à trois mois de prison et 100 Fr. d'amende.
L'Internationale parisienne cessa dès lors d'exister au grand jour, mais les liens qu'elle avait tissés ne furent pas pour autant rompus et l'événement marqua la déclaration d'une guerre ouverte entre l'Empire et la classe ouvrière.
("Répertoire des Sources de la Première Internationale", III, 203).
Petite auréole en coin intérieur de quelques feuillets.
Bel exemplaire, très bien relié.

Réf.: 37604 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[HUTCHESON (Francis)]. Recherches sur l'origine des idées que nous avons de la Beauté & de la Vertu. En deux traités : Le premier, sur la Beauté, l'Ordre, l'Harmonie & le Dessein ; Le second, sur le Bien & le Mal physique et moral. Traduit sur la quatrième édition anglaise.
Amsterdam [Paris, Durand], 1750.
2 volumes in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, filet d'encadrement à froid sur les plats, tranches rouges, (8), 192 p. et (3) f., 385, (1) p.
Première édition française, sous pages de titre de remise en vente.
Le premier ouvrage de Hutcheson dans lequel le père des Lumières écossaises, développe la théorie du "sens moral" dont la postérité fut considérable. La traduction est due à l'encyclopédiste Marc-Antoine Eidous ou à Guillaume Laget.
L'oeuvre de philosophie morale et esthétique d'Hutcheson, précurseur de l’utilitarisme, exerça une influence déterminante, notamment sur Hume, Thomas Reid, Kant ou Adam Smith dont il fut le professeur.
Victor Cousin releva que la publication de cet ouvrage avait marqué "l’avènement de l’esthétique dans la philosophie européenne".
"Généralement cité pour mémoire, Francis Hutcheson (1694-1746) mérite d'être lu dans le texte. La question de la nature et des rapports du Beau, du Bien, du Vrai et du Juste se pose à lui dans un contexte renouvelé (…). Identifier, au coeur de la vertu, la spécificité du sens et du sensible face aux calculs de la raison, telle est la tâche qu'il s'est assignée. Sa postérité, de Hume et Kant, qui lui doivent beaucoup, s'étend jusqu'à la philosophie analytique, qui voit en lui l'initiateur original de questions actuelles" (A.-D. Balmès, éditions Vrin).
Ornement aux titres. Bandeaux de De Sève, gravés sur cuivre par Fessard.
(Cf. Chuo, 127. Jessop, 144). Un unique exemplaire de ce tirage à la date de 1750 est recensé en France (CCFr): celui de la bibliothèque de l'Arsenal. Il est identique à celui de 1749, sauf les titres et le dernier feuillet du T.II (p. 385-6) cartonné.
Quelques petites épidermures.
Très bon exemplaire, frais, grand de marges.

Réf.: 37752 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ARETINO (Pietro) dit L'ARETIN, CARRACCI (Agostino) ou CARRACHE (Augustin). L'Arétin d'Augustin Carrache, ou Recueil de postures érotiques, D'après les gravures à l'eau-forte par cet Artiste célèbre, Avec le texte explicatif des Sujets.
A la Nouvelle Cythere [i.e. Paris, Pierre Didot, 1798] (réimpression vers 1925).
In-folio (247 x 330 mm), plein maroquin janséniste à gros grain vert sapin, titre doré au dos, doubles gardes de papier marbré, tête dorée, (2) f. fx-titre et titre, 10 p. préface, (1) f. table et errata, 80 p. texte, 20 planches hors texte à pleine page, exemplaire non rogné.
Réimpression en fac-similé de grand format de la rare édition donnée par Pierre Didot en 1798, de cet ouvrage considéré comme l'un des plus beaux érotiques du XVIIIe siècle.
Le texte attribué à Simon-Célestin Croze-Magnan est illustré des célèbres 20 planches libres gravées à pleine page par Jacques Joseph Coiny d'après Carrache, reproduites ici en héliogravure.
Dutel signale que les exemplaires de cette édition se trouvent souvent reliés par Max Fonsèque.
(Dutel, 1043).
Piqûres et rousseurs éparses.
Très bon exemplaire, relié en maroquin à gros grain vert sapin, non rogné, imprimé sur vélin crème au filigrane des "papeteries Lafuma".

Réf.: 37759 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 1 | 3 | 4 | 5 |