English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Les livres sont affichés par ordre de prix décroissant.

93 fiche(s) - Page 2


MILLAR (John), SUARD (Jean Baptiste Antoine) traducteur.. Observations sur les commencemens de la société. Par J. Millar, Professeur à l'Université de Glasgow.
Amsterdam, Arkstée et Merkus, 1773.
In-12 (94 x 161 mm), plein veau havane moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons ornés d'un encadrement de doubles filets dorés, pièce de titre de maroquin bordeaux, filet doré sur les coupes, tranches rouges (reliure anglaise de l'époque), xxiv, 423 p.
Première édition française de 'Distinction of Ranks in Society' (1771), traduit par J.-B. Suard, le principal ouvrage de John Millar, qui ne sera réédité qu'une seule fois en français (en 1778).
Une partie du tirage de la même édition porte le titre de 'Observations sur la distinction des rangs de la société'.
Membre de l'école écossaise, élève puis protégé d’Adam Smith, Millar devint avocat et son enseignement à Glasgow remporta un succès considérable.
L’ouvrage, qui défend la thèse que les lois fondamentales qui régissent les sociétés reposent sur des facteurs économiques et non politiques, est considéré de ce fait comme l’un des textes précurseurs du matérialisme historique prémarxiste.
D'importantes pages plaident pour l'égalité entre femmes et hommes, pour l'abolition de l'esclavage, ou la nécessité d'améliorer les conditions de travail des plus défavorisés. Millar se prononce également en faveur de l'indépendance américaine et de la démocratisation du système politique français.
Selon Jean Mondot ('Diderot-Raynal et les Lumières écossaises', In "Lumières", 2004, n°3, p. 57), "ce livre constitue la référence principale d'après laquelle Diderot-Raynal composeront leur histoire de l'esclavage".
(Conlon, 'Siècle des Lumières', 73:1070. France littéraire, VI, 131. I.E.S.S., X, 348-349).
Bel exemplaire, très frais, grand de marges, bien relié à l'époque.

Réf.: 37747 - Eur 1200.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VOLTAIRE. Zadig ou la destinée. Histoire Orientale.
S.l. [Lyon], 1748.
In-12 (80 x 146 mm), plein veau glacé olive, dos à 5 nerfs guillochés or, garnis de compartiments ornés de filets d'encadrement et fleuron répété au centre, palette en tête et pied, filets or sur coiffes, les coupes et les chasses (rel. du XIXe s.), viii, (2), 178 p.
Troisième édition, la deuxième augmentée de trois chapitres sous son titre définitif de 'Zadig', celle-ci avec les fautes corrigées. Elle est imprimée à Lyon selon le catalogue de la BnF.
L'originale avait été publiée sous le titre de " Memnon".
Ce conte philosophique, le premier que Voltaire composa, est dédié par "Sadi" (Voltaire) à la "Sultane Shéraa" - pseudonyme de la marquise de Pompadour, acquise aux idées des philosophes.
Provenance: Anatole France (de sa résidence au manoir de la Béchellerie) avec une note de sa main sur un petit papillon en tête du volume: "Première édition sous le titre de Zadig...". Et Eugène Richtenberger (1856-1920) Homme de lettres et critique d'art.
(Bengesco, n° 1422. BN, n° 2978).
Deux infimes accrocs à reliure.
Bel exemplaire frais, grand de marge dans une fine reliure de maître.

Réf.: 37803 - Eur 1000.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[DUMAS PERE (Alexandre)]. Magasin théâtral. Choix de pièces nouvelles jouées sur les théâtres de Paris.
Paris, Marchant, s.d. [1828-1839].
2 volumes grand in-8, (164 x 258 mm), demi-chagrin rouge, dos à 4 nerfs ornés de filets perlés dorés et à froid, titres dorés, tranches mouchetées, couvertures conservées (reliure de l'époque), texte sur 2 colonnes.
Recueil factice des treize principales pièces d'Alexandre Dumas publiées par le "Magasin théâtral" réunies en deux volumes.
Contient: 1er volume: Henri III et sa Cour – Angèle – Caligula – Teresa - L'Alchimiste - Charles VII chez ses grands vassaux - Catherine Howard – Antony.
2e volume: Paul Jones - Don Juan de Marana – Napoléon - La Tour de Nesle - Richard Darlington.
Trois pièces supplémentaires, qui ne sont pas de Dumas, sont reliées en fin: Maria Padilla [Ancelot], Le Paysan des Alpes [Félicien Mallefille] et Richard Savage [Ch. Desnoyer et E. Labat].
Le feuillet de prospectus éditeur est conservé ainsi, qu'en tête de chaque volume, les couvertures romantiques très ornées lithographiées en trois couleurs.
Quelques rousseurs éparses.
Bel exemplaire, bien relié.

Réf.: 36960 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



TRAITE DE BREDA - 31 juillet 1667. Articles du traitté de paix et de commerce entre le Roy d'Angleterre et les Estats-Generaux des Provinces-Unies. Conclu à Breda le 31 juillet 1667. [Suivi de] Traité de paix entre le Roy de Suede et les Etats Generaux des Provinces-Unies. Conclu à la Haye, l'an 1667 [sic].
Paris, Par les Imprimeurs & Libraires ordinaires du Roy, 1667.
In-4 (173 x 230 mm), broché, couverture de papier d'attente paille (rel. postérieure), 35 p. et [-36], 45, (1) p. de privilège, 2 pages de titre comprises dans la pagination.
Edition originale in-4° de premier tirage, rare, du traité historique signé à Bréda le 31 juillet 1667.
Publiée par les "imprimeurs & libraires ordinaires du Roy", avec privilèges et vignettes de titre aux armes royales.
Les deux documents possèdent une page de titre particulière et une pagination continue.
Le traité de Bréda, signé par l’Angleterre, la République des Provinces-Unies, la France et le Danemark, mettait un terme à la Deuxième Guerre anglo-néerlandaise (1665-1667), alors que les armées de Louis XIV commençaient à envahir les Pays-Bas espagnols. Les Néerlandais abandonnèrent aux Anglais les territoires de la Nouvelle Amsterdam (New York) contre les fabriques de sucre du Suriname et l'île de Run dans les Moluques, monopole de la noix muscade.
Par ailleurs, l'Angleterre rendait l'Acadie à la France en échange d'Antigua, de Montserrat et de la partie anglaise de Saint-Christophe.
(Dionne, 'Inventaire chronologique (...) Québec et Nouvelle France', II, n°177 et 223. Sabin, n°96526).
Auréoles claires, quelques piqûres éparses.
Bon exemplaire.

Réf.: 37707 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VOLTAIRE. Nouveaux mélanges philosophiques, historiques, critiques, &c. &c. Première partie [-Tome dix-neuvième].
S.l. [ca. Genève, Cramer], 1765-1776.
19 volumes in-8, pleine basane fauve de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, tranches rouges.
Première édition collective et ensemble complet, imprimée par Cramer à Genève sous la supervision de Voltaire lui-même. Il précise dans son avertissement en tête du premier volume, qu'il élimine de cette édition les pièces qui lui étaient faussement attribuées et qu'il corrige les textes authentiques.
"Contient un assez grand nombre d'éditions originales" et des textes de différents genres littéraires: plus de 7000 pages de traités et essais philosophiques, articles de presse ou de l'Encyclopédie. Plusieurs contes, des pages polémiques, des tragédies, des épîtres, lettres, commentaires, réfutations, facéties, mais aussi d'importantes oeuvres publiées à part comme le 'Traité sur la tolérance' (au tome II).
"Comme la teneur des sujets exposés est surtout déterminée par la critique des institutions et le zèle contre "l'Infame”, il n'est guère étonnant que les quatorze premiers volumes aient été condamnés par décret de la cour de Rome" (cf. Lemaire, Trousson, Vercruysse, 'Dictionnaire Voltaire' qui consacre un long article sur 2 colonnes à ces "Mélanges", p. 139-142).
(Bengesco, IV, 2212. Voltaire à la BN, n°s 111 à 127 détaillent le contenu).
Des défauts à la reliure. Dos parfois un peu frottés, quelques accrocs aux coiffes, mors et coins, quelques épidermures et rousseurs éparses. Trace d'ex-libris ôté sur les contre-plats.
Bon ensemble, relié à l'époque.

Réf.: 37738 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



TOLAND (John). Adeisidaemon, sive, Titus Livius a superstitione vindicatus (...). Annexae sunt ejusdem Origines Judaicae (...).
Hagae-Comitis [La Haye], Thomas Johnson, 1709.
Petit in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de maroquin havane, filet à froid en encadrement des plats, coupes filetées d'or, tranches rouges, (4), (17), 199 et (1) p. d'errata, titre rouge et noir.
Edition originale (First edition), rare, de cette précoce remise en question des dogmes religieux.
"In contrast to the other works by Toland which were published in English, the 'Adeisidaemon', was published in Latin and caused uproar throughout Europe (…). The work is composed of two dissertations, the first devoted to Titius Livius (who is the 'Adeisidaemon' to whom the title refers), the second, entitled 'Origines Judaicae', being a commentary of a passage from Strabo on Moses and the religion of the ancient Hebrews (…). In these two texts, Toland reflects on historical method and more precisely on method in religious history" (cf. Tristan Dagron, 'Toland And The Censorship Of Atheism' in "The Use of Censorship in the Enlightenment", Brill, 2009, p. 137–153).
L'essai qui remet en cause l'origine divine des religions, analysées comme invention des politiques royale et sacerdotale, dresse une critique historique rationaliste du polythéisme romain, de l'ancien et nouveau Testaments amalgamés. L'ouvrage reçu comme "impie" suscita une vive émotion à travers l'Europe. Leibniz adressa un avertissement à Toland et certains y virent la marque d'un spinozisme masqué d'autant que Toland y fait plusieurs références à Spinoza.
La longue lettre introductive est adressée à Antony Collins.
Quelques petites traces de restauration à la reliure. Brunissures éparses.
Très bon exemplaire, dans une reliure française de l'époque.

Réf.: 37811 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[SIEYES (Emmanuel-Joseph)]. Qu'est-ce que le Tiers-Etat ? Seconde édition, corrigée.
S.l., 1789.
In-8, broché, couverture de papier gris d'attente (rel. postérieure), 130 p. titre compris.
"Seconde édition corrigée", publiée quelques semaines après l'originale (janvier 1789) de ce "brûlot politique" fondateur dans l'histoire politique de la France qui obtint un immense retentissement et rendit immédiatement son auteur célèbre.
"Reprenant sous une forme amplifiée et théorisée les notions, nouvelles au XVIIIe siècle, d’utilité sociale et d’égalité civile, Sieyès identifie le Tiers à la nation, ensemble d’individus libres, également doués de raison et soucieux de la chose publique. Sieyès appelle le Tiers à se constituer en société politique pour composer enfin cette nation, c’est-à-dire une volonté générale, unitaire, imprescriptible, qui délègue des représentants en son nom" (Luce-Marie Albigès).
(Bastid, 'Sieyès', p. 317 n° 6. R. Zapperi, éd. Droz, p. 92. Monglond, I, 197. Martin & Walter, IV, 31634. Cf. 'En français dans le texte', p. 191-193).
Bon exemplaire, frais, grand de marges.

Réf.: 37820 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ALBERTUS MAGNUS (ou ALBERT LE GRAND), RIBADENEYRA (Pedro de), DU JARRIC (Pierre), traducteurs. Le paradis de l'âme ou Traicté des vertus. Composé en latin par Albert le Grand, & traduit en Espagnol par le P. Pierre de Ribadeneyra de la Compagnie de Jesus [Edition bilingue français/espagnol].
Bourdeaus [Bordeaux], S. Millanges, 1616.
In-12, plein maroquin bordeaux de l'époque, dos lisse, reliure entièrement ornée d'un semé de petits fers "fleur de Lys" dans une encadrement de triples filets dorés, filet pointillé sur les coupes, tranches dorées, 19, (3), 695, (1) p. d'errata, manchettes, lettrines, texte français et espagnol en regard, exemplaire réglé.
Première édition française de "De Virtutibus, seu Paradisus animae" dans la traduction de Pierre Du Jarric, sur la version espagnole qui figure ici en regard du texte français.
Cette traduction du latin en espagnol est due à Pedro de Ribadeneyra. Elle avait été publiée pour la première fois à Valence en 1594.
Caractères romains (pour le français) et italiques (pour l’espagnol).
Deux pages de titre: la première en français, la seconde bilingue (après les pièces liminaires).
Longue dédicace du traducteur, Pierre du Jarric, à la très jeune reine de France, Anne d'Autriche.
Attribué à Albert Le Grand, ce "traité des vertus" d'influence plotinienne est divisé en quarante-deux chapitres traitant chacun d'une vertu. Chaque chapitre est suivi d’une "oraison pour demander à Dieu la vertu qui s’y traite".
(Arbour, ‘L'ère Baroque’, n° 7928. Desgraves, 'Livres imprimés à Bordeaux’, n°247. Palau y Dulcet, VIII, p. 72. Sommervogel, IV, p. 752).
Quelques brunissures et petites auréoles claires éparses. Petite signature ex-libris de l'époque au titre: ?-"Ponnat").
Bel exemplaire, dans une reliure de maroquin de l'époque garnis d'une semé de fleurs de lys, imprimé sur papier fort, entièrement réglé.

Réf.: 37823 - Eur 850.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PONTANO (Giovanni Gioviano), BARONCELLI (Jacopo). Trattato dell'obedienza (...). Tradotto de M. Iacopo Baroncelli (...) con due tavole, l'una de'capitoli principali, l'altra delle cose più notabili.
In Vinegia [i.e. Venezia], Appresso Gabriel Giolito de' Ferrari, 1569.
In-8, plein vélin rigide, dos lisse, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches jaunes (reliure du XVIIe), (20), 242, (2) p., titre orné de vignettes sur bois, grande et belle marque d'éditeur gravée sur bois en colophon, nombreuses lettrines historiées en tête de chaque chapitre.
Edition originale sous page de titre de remise en vente à la date de 1569, traduction du latin en italien par Jacopo Baroncelli, du "Traité de l’obéissance", l’une des oeuvres politiques maîtresses de Giovanni Pontano.
"Travail sur les vertus politiques, en particulier sur l’obéissance, d’un grand intérêt historique (…). Cette vertu fondamentale sert de ciment dans un état de société certes naturel, mais bien fragile (…). L’obéissance, vertu suprême, n’est nullement contradictoire avec l’aspiration à la liberté - pour Pontano, obéir, c’est être libre. Logiquement, ce fauteur de l’obéissance se montre partisan convaincu du gouvernement monarchique. Il parle visiblement d’un point de vue napolitain, et s’inscrit en polémique contre Florence. Selon lui, un mauvais roi vaut toujours mieux qu’un mauvais gouvernement de plusieurs. Sur ces points, [on] compare et confronte souvent ce penseur de ce principat nouveau qu’est le Royaume, à Machiavel" (Cf. Pierre Savy, "Revue historique", 2005/4 (n° 636), p. 871-931).
Natif de Cerreto di Spoleto en Ombrie, Pontano (1429-1503) entra au service de la dynastie d’Aragon à Naples. Devenu directeur de l’Académie de Naples qui porte son nom ("Pontaniana"), il est, "par la plume et par l’épée", l’un des principaux représentants de l’humanisme de l’Italie méridionale de la période.
WorldCat ne recense que trois exemplaires de cette édition dans le monde.
Petits accrocs de papier en marge des premiers feuillets. Quelques rousseurs éparses.
Très bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 37578 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CREBILLON FILS (Prosper Jolyot de)]. Tansaï et Neadarne, Histoire Japonoise, avec figures. [i.e. Tanzaï et Néadarné, Histoire japonaise]
A Pékin [i.e. Paris], 1743
2 volumes in-12, plein veau blond marbré de l'époque, dos lisse orné d'un riche décor doré de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, tranches rouges, xix, (5) 275 p. et (6), 242 p., titres gravés, 5 planches dont une en frontispice.
Jolie édition, illustrée, de la première grande oeuvre de Crébillon fils, qui rencontra un considérable succès de scandale. Selon Sgard (cf. infra), cette édition (1743), la plus soignée, "a de fortes chances de nous donner le dernier texte revu par l'auteur".
Les figures, sans être explicitement obscènes, sont fortement sexualisées ou à contenu subversif (cf. C. Vernisse, 'L’illustration des contes de Crébillon fils au XVIIIe s.: simplification et érotisation', in "Féeries", 11, 2014, 199-220). Voir la planche de la transformation du sexe de Tanzaï en écumoire (I, 105) ou celle de Jonquille à la cherche de l'araignée sur Néadarné dénudée (II, 134).
"Le plus remarquable [des ouvrages de Crébillon] qui concentre une bonne part de l'esprit des Lumières: l'exotisme, les coups de griffes au roi, au pape et aux obscurantistes; et la grosse farce gauloise, puisque le noeud de l'intrigue, si l'on ose dire, est la métamorphose du sexe de Tanzaï en une imposante écumoire... Lire Crébillon, c'est humer les parfums du XVIIIe siècle: ne boudons pas le prince du boudoir!" (D. Sénécal, "Lire", déc. 1999).
Crébillon, emprisonné à Vincennes pour ses allusions scabreuses à la duchesse du Maine fut élargi sur l’intervention de la duchesse elle-même qui, selon E. Henriot ('Livres de second rayon', p.181) "lui demanda fort joliment où donc il avait tant appris sur les princesses, desquelles il parlait dans son livre avec si peu de retenue".
('Dictionnaire des oeuvres érotiques', p. 154. Drujon, 'Livres à clef', II, 920. Peignot, 'Livres condamnés au feu', I, 87. Sgard, 'Crébillon, Oeuvres complètes', 2020, I, TN.1743-A, p. 570-571: "ex. de première émission". Tchemerzine-Scheler, II, 677).
Bel exemplaire, très frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 37783 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



RICCOBONI (Louis). Observations sur la comédie, et sur le génie de Molière.
Paris, Veuve Pissot, 1736.
In-12, plein maroquin rouge écarlate, dos à 5 nerfs orné de compartiments dorés fleuronnés et cloisonnés au pointillé, titre doré, triple filet doré en encadrement des plats, coupes et coiffes filetées, dentelle intérieure, tranches dorées sur marbrures (reliure signée Capé), xx, (4), 357, (1) p.
Edition originale et unique ancienne. "Premier historien de la comédie", Riccoboni se propose d'étudier la comédie comme genre autonome sous ses aspects et ses registres les plus divers et d'examiner son évolution à travers la carrière et la production de Molière, pris comme modèle exemplaire insurpassé "dans tous les genres dont la comédie est susceptible".
"Véritable essai de poétique du genre, ce texte, qui reste encore aujourd'hui méconnu (…), est basé sur une expérience de la scène et de l'écriture qui font de lui une autorité" (Stéphanie Massé, 'Les saturnales des lumières…', Thèse U. du Québec, 2008, p. 198).
Comédien italien, auteur dramatique et théoricien du théâtre, Louis Riccoboni, dit "Lélio" vint en France à la tête de sa troupe à la demande du Régent (1716), devint directeur de la Comédie-Italienne et connut une immense et durable gloire.
(X. de Courville, 'Un apôtre de l'art du théâtre au XVIIIe s.: L. Riccoboni', Bibliographie, n°78. Soleinne, V, n°401).
Très bel exemplaire, très frais, dans une éclatante et élégante reliure de maroquin rouge de Charles François Capé.

Réf.: 37793 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



MINADOI (Giovanni Tommaso). Historia Della Guerra Fra Turchi, et Persiani Divisa in Libri Nove. (...)
Venetia [venise], Andrea Muschio & Barezzo Barezzi, 1588.
In-8, plein vélin souple à petits rabats de l'époque, dos lisse daté à la plume, (32), 383, (29) p. de table et errata.
Deuxième édition revue et augmentée, publiée quelques mois après l'originale, de cet important récit, source fondamentale sur la guerre ottomane-safavide (1578-1590), entre les Turcs et les Perses, qui opposa le sultan Murad III au Shah Mohammad Khodabandeh.
Témoin direct des événements qu'il relate avec précision, l'auteur Giovanni Tommaso Minadoi (1545-1618) servit sept années comme médecin personnel de Teodoro Balbi et Giovanni Micheli, consuls vénitiens en Syrie et à Constantinople et fut en contact direct avec Turcs et Perses qu'il soignait.
L'ouvrage contient également de nombreux et importants détails sur la société, la culture et la religion persanes.
"L'un des rares témoignages de la partie européenne sur le monde persan, d'où le succès du volume" ('Dizionario Biografico degli Italiani', en ligne).
Texte est imprimé en caractères italiques et romains, lettrines, bandeaux et culs-de-lampe gravés sur bois. Grande vignette de titre à la marque de l'imprimeur.
Petite galerie de ver dans la marge supérieure des pages 181-215 sans atteinte au texte. La carte manque.
(Adams, M.1455. Atabey, 816. Göllner, 'Turcica', II, 1830. Yerasimos, 324).
Très bon exemplaire, frais, conservé dans sa première reliure de vélin souple.

Réf.: 37805 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BUC'HOZ (Pierre-Joseph) ou BUCHOZ. Traité de la pêche, ou l'art de soumettre les poissons à l'empire de l'homme, précédé de l'Histoire naturelle de ces animaux.
Paris, Guillot, librairie de Monsieur, frère du Roi, 1786.
In-12, demi-basane à coins de l'époque, dos lisse orné de roulettes dorées décoratives répétées, pièce de titre de maroquin brique, xx, 318, (3) p.
Rare édition originale et unique. La première partie est divisée en 38 chapitres, chacun consacré à un poisson particulier (mer et eau douce). La seconde partie est réservée aux méthodes, matériel, techniques et lieux de pêche.
"Dictionnaire des termes de pêche", pages 319-320. Catalogue des ouvrages de l'auteur en fin.
Originaire de Metz, Pierre-Joseph Buc'hoz (1731-1807) devint avocat puis médecin. Devenu médecin du roi Stanislas, il quitta son emploi pour se consacrer à la botanique et aux sciences naturelles. Membre du Collège royal de médecine de Nancy et de plusieurs académies, il composa de nombreux ouvrages dans l'esprit encyclopédique du temps.
(Bégin, 'Biographie de la Moselle', I, p. 197 n°84. Conlon, 'Siècle des Lumières', 86:949. 'France littéraire', I, 554. Musset, 'Bibliographie agronomique', n°1901).
Quelques rousseurs éparses. Dos légèrement frotté.
Provenance: de la bibliothèque cynégétique de Kurt Lindner avec son l'ex-libris doré et le petit cachet de la Bibliotheca Tiliana. Ainsi que Jacques-Gery-Joseph Colpin, avec son ex-libris imprimé sur le contre plat: J. G. J. Colpin (1772-1836) conseiller municipal à Maastricht, spécialiste d'agriculture, membre des Société la Royale de Maastricht.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 37815 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GUAZZO (Stefano). La Civil Conversatione del Signor Stefano Guazzo Gentilhuomo di Casale di Monferrato; Divisa in quattro libri (…). Di nuovo ristampata, & con somma diligenza corretta.
Vinegia [i.e. Venezia], Presso Altobello Salicato, 1575.
In-8, plein vélin souple de l'époque, (32), 580 p., grande vignette de titre gravée à la marque de l'éditeur.
Seconde édition, augmentée et définitive, parue un an après l'originale de cet ouvrage fondamental pour l’histoire culturelle de la Renaissance européenne.
Composé par Stefano Guazzo (1530-1593), diplomate au service des Gonzague, homme de lettres et fondateur à Casale de l'"Accademia degli Illustrati", l'ouvrage connut un succès considérable à travers l’Europe. Traduit dans les principales langues, il eut une réception multiforme attestée par le pillage auquel l’oeuvre donna lieu.
“Ha una fortuna straordinaria in Italia ma ancora di più in Francia, Inghilterra, Germania. ‘La Civil conversazione’ è un testo caratterizzato da un'estrema complessità e produttività. Testo complesso perché il dialogo va letto all'incrocio di diverse tradizioni della codificazione del comportamento, della trattatistica pedagogica e civile, della precettistica sull'organizzazione dell'economia domestica e perché, rispetto a tutto questo, si pone con un'istanza fondamentale: quella della sintesi e dell'omologazione dei diversi filoni nelle forme essenziali di una cultura “media” del quotidiano. Produttivo perché capace di far scaturire una molteplicità di altri testi con una proliferazione che non conoscono altre opere maggiori della nostra cultura” (G. Patrizi, ‘S. Guazzo e la Civil conversazione’, Bulzoni editore, 1990).
Montaigne, qui a pris connaissance de cet ouvrage en italien, en fut un lecteur attentif.
(Lievsay, ‘J.L. Guazzo, 12. BM STC Italian, 1465-1600, p. 314).
Petites figures et calculs à la plume sur les première et dernière gardes blanches. Quelques infimes taches brun clair et petites auréoles à quelques feuillets. Accrocs de vélin au second plat.
Bon exemplaire, dans sa première reliure de vélin.

Réf.: 37576 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



REVOLUTION FRANCAISE - CONSTITUTION DE 1791. La Constitution française, Présentée au Roi le 3 Septembre 1791, et acceptée par Sa Majesté le 14 du même mois.
Paris, De l'Imprimerie Nationale (Baudouin), 1791.
In-12, broché, couverture de papier marbré (rel. postérieure), (4), iv, 179 p., imprimé sur papier vélin fort.
Edition originale in-12°, édition typographique très soignée en "exemplaire de luxe" imprimé par Baudouin sur grand papier vélin, orné d'une vignette de titre à la marque et à la devise de l'Assemblée Nationale.
Elle comporte une page de titre entièrement gravée et, aux pages 115-116, les signatures fac-similés des rédacteurs: Thouret, Vernier, Target, Mailly-Châteaurenaud, Darche, Le Chapelier, Pougeard, Couppé, Aubry, Chaillon, la signature fac-similée du Roi ("Louis") validant son acceptation, et celle de l’imprimeur Baudouin, avec son achevé d'imprimer gravé daté du 30 septembre 1791.
Elle s'ouvre, en préambule, sur la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen et s'achève sur une "Table des objets contenus dans l'Acte Constitutionnel des Français" très détaillée.
Camus (‘Lettres sur la profession d’avocat’, 1805, n°825) signale que cette édition est celle qui comporte le texte "le plus exact" et que les fac-similés de signatures sont parfaitement conformes aux signatures originales.
Des exemplaires de cette même édition furent tirés sur vélin pour le Roi (cf. Van Praet, T. II, p. 90, n°133).
(Monglond, II, 90).
Gardes renouvelées.
Joli exemplaire, frais, bien relié à l’époque, imprimé sur papier vélin fort.

Réf.: 37821 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FOUGERET DE MONBRON (Louis-Charles), GOUDAR (Ange). 1- [FOUGERET DE MONBRON (Louis-Charles)]. La Capitale des Gaules, ou la Nouvelle Babilonne [sic]. La Haye [et "Bagdat" pour la 2e partie], 1759. 2 parties, 67 p. et 140, (1) p. d'errata, 2 titres compris.
2- [GOUDAR (Ange)]. L'Anti-Babylone, ou Réponse à l'auteur de la Capitale des Gaules. Londres [i.e. Paris], 1759. 76 p.

Ensemble relié en un volume in-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, triple filet doré en encadrement des plats, tranches mouchetées.
1- Edition originale. Les deux parties de 'La Capitale des Gaules' figurent sous pages de titre et pagination séparées.
Fougeret de Monbron, le libertin de la veille, auteur de 'Margot la Ravaudeuse', se fait moralisateur pour fustiger la corruption des moeurs qui règne à Paris. Il dénonce "les financiers, innombrables femmes galantes, & intrigants" qui tiennent le haut du pavé, l'apothéose du sexe et de l'argent devenu le seul dieu, "la fureur du théâtre" et des jeux et le triomphe universel de l'immoralité et de la débauche. Soudain soucieux des humbles, Fougeret dénonce avec sa violence coutumière, le Paris séjour de délices pour les privilégiés, mais enfer des “infortunés”.
Reste qu'il s’empresse d'affirmer que lui-même ne donnera pas le bon exemple: “Je frémis au seul mot de pénitence, je ne jeûne jamais qu’entre mes repas" (II, p. 24).
2- Edition originale de cette réfutation de l'ouvrage précédent par l'aventurier, journaliste et économiste physiocrate Ange Goudar. Il rejette la vision de Fougeret pour préférer attirer l'attention sur tout ce que Paris offre d'attirant et d'exceptionnel. Il défend que vice et vertu se retrouvent également à la campagne comme à la ville et que l'atmosphère de gaîté et d'entrain de la capitale bénéficie au plus grand nombre. Il soutient même, avec Bernard de Mandeville, que certains vices peuvent s'avérer nécessaires à la société.
(Dufour, 'Paris', p. 226. Lacombe, 151 qui informe n'avoir jamais rencontré ces éditions originales des deux parties).
Mors fendillés, coins usés. Quelques épidermures et légères rousseurs éparses.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 37822 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ARETINO (Pietro) dit L'ARETIN, CARRACCI (Agostino) ou CARRACHE (Augustin). L'Arétin d'Augustin Carrache, ou Recueil de postures érotiques, D'après les gravures à l'eau-forte par cet Artiste célèbre, Avec le texte explicatif des Sujets.
A la Nouvelle Cythere [i.e. Paris, Pierre Didot, 1798] (réimpression vers 1925).
In-folio (247 x 330 mm), plein maroquin janséniste bronze à gros grain, titre doré, doubles gardes de papier marbré, tête dorée, (2) f. fx-titre et titre, 10 p. préface, (1) f. table et errata, 80 p. texte, 20 planches hors texte à pleine page, exemplaire non rogné.
Réimpression en grand format de la rare édition donnée par Pierre Didot en 1798, ouvrage considéré comme l'un des plus beaux érotiques du XVIIIe siècle.
Le texte, attribué à Simon-Célestin Croze-Magnan, est illustré des célèbres 20 planches libres gravées à pleine page par Jacques Joseph Coiny d'après Carrache, reproduites ici en héliogravure.
Dutel signale que les exemplaires de cette édition se trouvent souvent reliés par Max Fonsèque.
(Dutel, 1043).
Piqûres et rousseurs éparses.
Très bon exemplaire, relié en maroquin, non rogné, imprimé sur vélin crème au filigrane des "papeteries Lafuma".

Réf.: 37759 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA MORLIERE (Jacques ROCHETTE de)]. Angola. Histoire indienne. Ouvrage sans vrai-semblance.
A Agra, Avec Privilège du Grand Mogol, 1746.
2 volumes in-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de caissons fleuronnés et cloisonnés, tranches rouges, (2), 20, (6), 162 p. et (4), 199 p.
Edition originale du premier ouvrage de l’auteur, qui obtint un très grand succès et le fit connaître.
Il dédie "Aux petites maîtresses (...), ce livre (…); qu'il parvienne en vos mains à votre réveil, après une nuit passée voluptueusement entre les bras d'un amant chéri".
Sous la forme d'un roman libertin, récit d'une éducation sentimentale dont l'action se situe dans un univers féerique subverti, subterfuge qui permet à La Morlière de livrer une critique des moeurs de la cour de Louis XV.
"Tout le mérite 'd'Angola' est dans le talent du peintre des moeurs qui l'a composé. Grâce aux dons qui lui permirent de saisir en un sérieux document la physionomie de son époque, La Morlière surpasse tous ses contemporains (...). Il met en oeuvre toutes les ressources magiques révélées par les contes orientaux" (Dufrenoy, 'L'orient romanesque', p. 88-91).
IIssu d’une famille de légistes de Grenoble réputée depuis le XVIe siècle, le chevalier de La Morlière (1719-1785) mena de front une carrière d’auteur à succès et d’aventurier. Entremetteur, tricheur, escroc, faussaire, maître chanteur, il fit plusieurs séjours en prison.
(BnF, 'Utopies', bibliographie en ligne. Hartig & Soboul, p. 50. Pia, 'Dictionnaire des oeuvres érotiques', p. 30-31. Valette, 'Utopie', n° 182).
Ex-libris gravé et armorié d’Alfred Petit.
Deux feuillets tachés à la cire de bougie au tome II. Mors très légèrement fendillés.
Très bon exemplaire, très frais, bien relié à l’époque.

Réf.: 37780 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



THEOPHRASTE (Theophrastus), MENANDRE, LEVESQUE (Pierre Charles) édition et traduction. Caractères de Théophraste, et Pensées morales de Ménandre. Traduits par M. Levesque.
Paris, Didot l'aîné et De Bure l'aîné, 1782.
In-12 (73 x 123 mm), plein maroquin olive à décor à la dentelle, dos lisse richement ornée de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, jeux de filets et roulettes et large dentelle dorés en encadrement des plats, roulette guillochée sur les coupes et les chasses, tranches dorées, doublure de tabis vieux rose (reliure de l'époque). 153 p.
Première édition publiée dans la "Collection de moralistes anciens" de cette traduction donnée par Pierre-Charles Levesque (1736-1812), professeur, traducteur et historien, qui fut nommé à la chaire de morale puis d’histoire du Collège de France.
Les "caractères de Théophraste" sont précédés d'une "Vie de Théophraste" et suivis des "Pensées morales de Ménandre".
Ex-libris armorié gravé: "Bibliothèque de M. le marquis de Vichy": Abel-Claude-Marie-Marthe marquis de Vichy (1740-1793) guidon des gendarmes du Berry, l'un des plus grands propriétaires terriens du Brionnais de la période.
Très bel exemplaire, très frais, dans une fine reliure de maroquin olive de l'époque "à la Derome".

Réf.: 37786 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ALBERGATI (Fabio). Discorsi politici del signor Fabio Albergati Ne i quali viena riprovata la dottrina politica di Gio. Bodino e difesa quella d'Aristotile (...).
Roma, Giacomo Dragondelli, 1664.
In-4, plein vélin ivoire doré de l'époque, dos lisse orné de compartiments déléimités de filets dorés, fer au l'étoile répété au centre, titré à la plume, plats encadrés d'un double filet doré et fleurons d'angle, tranches mouchetées, (8), 644, (56) p.
Troisième et dernière édition de cet essai qui rendit son auteur célèbre, important dans l'histoire des idées politiques au XVIIe siècle, réfutation complète des "Six livres de la République" de Jean Bodin et réhabilitation d'Aristote contre Bodin.
L'ouvrage a par ailleurs été analysé comme une utopie politique du "bon gouvernement".
"L'autore elabora la sua confutazione sulla falsariga dell'aristotelismo controriformistico. Contro il Bodin, che sostiene aver avuto lo stato origine per violenza in una società patriarcale, afferma che esso sorse "per necessità e inclinazione naturale" e che il principe, quale suprema autorità dello stato, è "vera immagine di Dio". Alla distinzione delle forme di governo esclusivamente fondata sul numero di coloro che detengono il potere, oppone l'ulteriore distinzione, in base "ai vizi ed alle virtù", di monarchia e tirannia, aristocrazia ed oligarchia, democrazia e demagogia. Contro il Bodin, fautore di una forma di monarchia temperata, l'A. (...), rivendica la superiorità assoluta della forma monarchica pura (...). Nell'ultimo libro, condanna le posizioni del Bodin - che egli accusa di tendenze calvinistiche - sulla tolleranza, e contrappone alla "libertà naturale" la "libertà ferma" (libertà di cre dere quello che si vuole): concedere quest'ultima sarebbe in contrasto con il fine della società, che è "il vivere onesto e felice", e quindi con la buona politica" (E. Fasano Guarini in: 'Dizionario Biografico degli Italiani' en ligne).
Issu d'une puissante famille de Bologne, Fabio Albergati (1538-1606) étudia le droit et rentra au service de Guidobaldo II della Rovere à la cour d'Urbino, puis fut chargé de missions diplomatiques auprès des différents papes qui se succédèrent.
(S. Michel, 'Ouvrages imprimes en langue italienne au XVIIe s., I, 56. Negley, Utopian Literature, p. 153).
Quelques rousseurs éparses. Cachet ex-libris sur le titre.
Provenance: les comtes d'Harrach, ex-libris manuscrit sur la première garde et cachet: "Ex Bibliotheca Viennense" sur le titre.
Bel exemplaire, bien conservé dans sa première reliure de vélin doré.

Réf.: 37806 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[MERCIER (Louis Sébastien)]. Les Entretiens du Palais-Royal.
Utrecht et Paris, Buisson, 1786.
2 volumes in-12 (136 x 82 mm), plein veau porphyre de l'époque, dos lisses ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, palettes en tête et pied, triple roulette en encadrement sur les plats, pièces de titre et de tomaison de maroquin olive, roulette sur les coupes et les chasses, tranches dorées, viij, 195 p. et (4), 198 p.
Véritable édition originale de premier tirage, comme l'a démontré L. Béclard ('Louis-Sébastien Mercier', p. 532), pour être la seule édition anonyme des deux parues en 1786, et pour avoir été annoncée comme telle dans l'"Année littéraire" et le "Journal de Paris" lors de sa sortie.
"Vingt-deux Entretiens qui méritent une attention particulière par leur évocation délectable du Palais-Royal. Chaque entretien est précédé d'un petit prologue où le narrateur, comme dans 'Le Neveu de Rameau', se promène, songe, regarde, jusqu'au moment où il est abordé (un étranger dans la majorité des cas), qui sera dans la suite son interlocuteur" (Y. Sumi).
Louis Sébastien livre "comme un résumé des campagnes qu'il a faites", le récit de ses rencontres et des discussions impromptues recueillies au Palais-Royal, cette "capitale" de Paris, le lieu qui lui tenait le plus au cœur depuis ses années de jeunesse (cf. Béclard, p. 532-556).
(Lacombe, n° 266. Gay-Lemonnyer, II, 118-119. Rufi, L.S. Mercier, Bibliographie, n° 68).
Petite tache grise au prem. et dern. f. du t.II.
Très bel exemplaire, très frais, très bien relié à l'époque.

Réf.: 37829 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



HUGO (Victor). Cromwell. Drame.
Paris, Ambroise Dupont et Cie, 1828.
In-8, demi-veau acajou de l'époque à larges coins, dos orné d'un décor romantique de compartiments garnis d'un fer à froid répété, jeu de doubles filets dorés et palette en pied, titre doré, (6), lxiv, 476 p.
Edition originale. La célèbre préface-manifeste (54 pages) est citée comme l'un des textes fondateurs du romantisme français. Hugo y renverse les conventions classiques héritées du XVIIe siècle pour défendre le drame en tant que forme théâtrale et lui assigner la mission de fournir "une peinture totale de la nature".
Par ses dimensions démesurées - une centaine de rôles et près de sept mille vers – 'Cromwell' reste une pièce pratiquement injouable et, de fait, jamais montée intégralement.
(Carteret, I, 398. Escoffier, n°698. Vicaire, IV, 243).
Rousseurs et piqûres, plus soutenues à certains cahiers.
Bon exemplaire, dans sa première reliure romantique de veau acajou.

Réf.: 37725 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



HEMSTERHUIS (Frans). Oeuvres philosophiques.
Paris, H.J. Jansen, 1792.
2 volumes in-8, plein veau havane, dos à nerfs (rel. moderne), viij, 310 p. et 323 p., vignettes, culs-de-lampe et 3 planches dépliantes.
Première édition illustrée de 3 planches dont 2 dépliantes et de jolies vignettes. Chaque oeuvre figure sous page de titre particulière.
Bien que diffusée confidentiellement, l'oeuvre d'Hemsterhuis exerça une influence majeure sur ses contemporains: Diderot, qui le fréquenta et le commenta, Jacobi dont la Lettre à Hemsterhuis sur Spinoza est insérée dans cette édition, Herder, Goethe, Hölderlin, Novalis et Schlegel.
"Les thèmes des données immédiates de la conscience et du retour à la vie simple qu‘illustrera Bergson sont toujours présents (…). Bien avant les romantiques, il proclame l’union de la poésie et de la philosophie dans un éloge de l’enthousiasme qui met l’imagination à la source de toute appréhension de la vérité (…). L’apport fondamental de Hemsterhuis à la pensée de son temps est de l’avoir, par son platonisme, écarté de tout empirisme et de tout matérialisme sans pour autant la limiter à une fonction critique, mais en lui restituant son sens métaphysique" (J.-L. Vieillard-Baron, 'Hemsterhuis platonicien', in XVIIIe siècle, VII, 1975, p. 129-146).
Sur l'importance de l'oeuvre d'Hemsterhuis, sa singularité et ses recherches visant à "retrouver l'originalité profonde du spinozisme et à la dégager des perversions modernes", cf. P. Vernière, 'Spinoza et la pensée française', p. 668-673.
(R.E. Stoddard, 'Hemsterhuis, bibliography', "The Book collector", vol. 50/2, n°13, p. 197).
Faux-titre du tome I légèrement grisé dans la marge. Petit défaut à un mors. Quelques petites rousseurs et piqûres éparses.
Bon exemplaire, frais, non rogné.

Réf.: 37745 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[HUTCHESON (Francis)]. Recherches sur l'origine des idées que nous avons de la Beauté & de la Vertu. En deux traités : Le premier, sur la Beauté, l'Ordre, l'Harmonie & le Dessein ; Le second, sur le Bien & le Mal physique et moral. Traduit sur la quatrième édition anglaise.
Amsterdam [Paris, Durand], 1750.
2 volumes in-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin bordeaux, filet d'encadrement à froid sur les plats, tranches rouges, (8), 192 p. et (3) f., 385, (1) p.
Première édition française, sous pages de titre de remise en vente.
Le premier ouvrage de Hutcheson dans lequel le père des Lumières écossaises, développe la théorie du "sens moral" dont la postérité fut considérable. La traduction serait due à l'encyclopédiste Marc-Antoine Eidous ou à Guillaume Laget.
L'oeuvre de philosophie morale et esthétique d'Hutcheson, précurseur de l’utilitarisme, exerça une influence déterminante, notamment sur Hume, Thomas Reid, Kant ou Adam Smith dont il fut le professeur.
Victor Cousin releva que la publication de cet ouvrage avait marqué "l’avènement de l’esthétique dans la philosophie européenne".
"Généralement cité pour mémoire, Francis Hutcheson (1694-1746) mérite d'être lu dans le texte. La question de la nature et des rapports du Beau, du Bien, du Vrai et du Juste se pose à lui dans un contexte renouvelé (…). Identifier, au coeur de la vertu, la spécificité du sens et du sensible face aux calculs de la raison, telle est la tâche qu'il s'est assignée. Sa postérité, de Hume et Kant, qui lui doivent beaucoup, s'étend jusqu'à la philosophie analytique, qui voit en lui l'initiateur original de questions actuelles" (A.-D. Balmès, éditions Vrin).
Ornement aux titres. Bandeaux de De Sève, gravés sur cuivre par Fessard.
(Cf. Chuo, 127. Jessop, 144). Un unique exemplaire de ce tirage à la date de 1750 est recensé en France (CCFr): celui de la bibliothèque de l'Arsenal. Il est identique à celui de 1749, sauf les titres et le dernier feuillet du T.II (p. 385-6) cartonné.
Quelques petites épidermures.
Très bon exemplaire, frais, grand de marges.

Réf.: 37752 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



COLDEN (Cadwallader). Explication des premières causes de l'action dans la matière et de la cause de la gravitation. Traduit de l'Anglois.
Paris, Durand, Pissot, 1751.
In-12, plein vélin souple postérieur, 103, (1) p.
Première édition française de cet essai que le savant et homme d'État américain Cadwallader Colden (1688-1776) présentait comme une critique constructive de la théorie newtonienne.
L’ouvrage a d’abord été imprimé à Londres sans son consentement sous le titre de "The Principles of Action in Matter, the Gravitation of Bodies, and the Motion of the Planets…" et immédiatement traduit en français par Dominique Castel. Il est illustré de deux tableaux de suites de nombres à pleine page, compris dans la pagination (p. 87 et 93).
"La théorie de Colden sur la lumière en tant que matière en mouvement a conduit des chercheurs à lui attribuer le mérite d'avoir développé une conception moderne de l'énergie" (Lokken, p.371).
Botaniste, médecin, savant et correspondant de Benjamin Franklin, Colden devint lieutenant-gouverneur (maire) de New York de 1761 à 1775.
(Querard, 'France littéraire', II, p. 73)
Ex-libris gravé et petit cachet "Sergia Vavilova" (en russe).
Petite auréole claire au fond.
Très bon exemplaire, très frais.

Réf.: 37722 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 1 | 3 | 4 |