English version
Accueil
Menu Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte Accueil Catalogues précédents Derniéres acquisitions Contact Mon compte
Recherche par



Recherche par sujet
Catalogues
Dernier catalogue

Dernier catalogue
Catalogues précédents
Demande de catalogues
Conditions de vente
Liens



SLAM

Librairie Hatchuel, membre de la lila

Paiement sécurisé


Hébergé par
Ovh
Les thèmes
Humanisme & Renaissance
Philosophie
Philosophie politique
Economie politique
Histoire des femmes
Musique
Théatre
Histoire sociale
Curiosa
Histoire des sciences
Tous les thèmes



Les livres sont affichés par ordre de prix décroissant.

104 fiche(s) - Page 2


BUC'HOZ (Pierre-Joseph) ou BUCHOZ. Traité de la pêche, ou l'art de soumettre les poissons à l'empire de l'homme, précédé de l'Histoire naturelle de ces animaux.
Paris, Guillot, librairie de Monsieur, frère du Roi, 1786.
In-12, demi-basane à coins de l'époque, dos lisse orné de roulettes dorées décoratives répétées, pièce de titre de maroquin brique, xx, 318, (3) p.
Rare édition originale et unique. La première partie est divisée en 38 chapitres, chacun consacré à un poisson particulier (mer et eau douce). La seconde partie est réservée aux méthodes, matériel, techniques et lieux de pêche.
"Dictionnaire des termes de pêche", pages 319-320. Catalogue des ouvrages de l'auteur en fin.
Originaire de Metz, Pierre-Joseph Buc'hoz (1731-1807) devint avocat puis médecin. Devenu médecin du roi Stanislas, il quitta son emploi pour se consacrer à la botanique et aux sciences naturelles. Membre du Collège royal de médecine de Nancy et de plusieurs académies, il composa de nombreux ouvrages dans l'esprit encyclopédique du temps.
(Bégin, 'Biographie de la Moselle', I, p. 197 n°84. Conlon, 'Siècle des Lumières', 86:949. 'France littéraire', I, 554. Musset, 'Bibliographie agronomique', n°1901).
Quelques rousseurs éparses. Dos légèrement frotté.
Provenance: de la bibliothèque cynégétique de Kurt Lindner avec son l'ex-libris doré et le petit cachet de la Bibliotheca Tiliana. Ainsi que Jacques-Gery-Joseph Colpin, avec son ex-libris imprimé sur le contre plat: J. G. J. Colpin (1772-1836) conseiller municipal à Maastricht, spécialiste d'agriculture, membre des Société la Royale de Maastricht.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 37815 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LAVOISIER (Antoine-Laurent)]. Nouveau prix extraordinaire, Proposé par l’Académie Royale des Sciences, pour l’année 1784. Ce prix sera annuel. (EXEMPLAIRE UNIQUE PROVENANT DES ARCHIVES DE MICHEL ADANSON).
S.l.n.d. [Paris, Vve Hérissant, 1782].
Petit in-4, demi-chagrin rouge à grain long à la Bradel, dos orné de doubles filets et fers spéciaux dorés, titre doré (rel. Honnelaître), 4 p., texte sur 2 colonnes.
Edition originale et unique. L’Académie décide de "fonder un Prix annuel en faveur d’un Mémoire ou d’une Expérience qui rende les opérations des Arts mécaniques moins malsaines ou moins dangereuses" et livre le programme du concours. Le sujet du prix pour cette année 1784 sera "de déterminer les causes des maladies des ouvriers employés dans la fabrique des chapeaux (...) et la meilleure manière de les préserver de ces maladies".
Selon Duveen et Klickstein, "Supplément", n°742, et Jean-Pierre Poirier (in "Revue de l’Histoire des Sciences", 1961): "Lavoisier a eu part à la rédaction de ce programme".
Précieux exemplaire provenant de la bibliothèque de Michel Adanson (1727-1806), naturaliste et philosophe, collaborateur à l'Encyclopédie Diderot-D'Alembert, portant une annotation de sa main sur les dangers de la teinture pour la santé des chapeliers et la solution par une modification de la "chymie" des teintures, ainsi que quelques soulignements de sa main.
Aucun exemplaire de cette brochure n'est recensé par WorldCat dans le monde. La description donnée par Duveen l'a sans doute été d'après cet exemplaire, propriété de Lucien Scheler puis de J.-P. Poirier.
Très bon exemplaire, très frais, imprimé sur papier bleuté.

Réf.: 37843 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DIDEROT (Denis). La Religieuse.
Paris, Pigoreau, 1797.
2 tomes reliés en un volume petit in-12 (126 x 77 mm), pleine percaline vert bronze gaufrée à la Bradel, titre doré, tranches marbrées (rel. Goy & Vilaine), (4), 160 p. et (4), 158 p., 2 planches gravées en frontispice.
Edition parue après un an après l'originale, illustrée de deux frontispices: le premier représente la religieuse à genoux un sein nu, malmenée par trois soeurs, la seconde l'évasion de la religieuse qui vient d'escalader le mur du couvent.
WorldCat ne recense qu'un unique exemplaire de cette édition (Univ. of Pennsylvania); Adams un second à la BM de Senlis. Elle manque à la BnF.
(Adams, II, RC12).
Quelques petites rousseurs éparses.
Petite signature ex-libris ancienne au titre: "Prosper Barré".
Très bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 37861 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



PAGANO (Giovanni Gomezio). Quaesitum pulcherrimum et elucubratissimum, de medio demonstrationis potissimae: iuxta Aristotelis et Aver.[i.e. Averroës] doctrinam adversus, Arabes, Graecos, & Latinos. Gometio Pagano Neapolitano Theo. Franciscano autore.
Neapoli, excudebat Thomas Riccionus [Napoli, Tommaso Riccione], 1555.
In-4 (300 x 206 mm), demi-veau bordeaux glacé, titre doré en long, XXI p. [sign. A-C4].
Rarissime essai philosophique, recensé à un unique autre exemplaire dans le monde par WordCat (Biblioteca Nazionale Centrale di Roma).
Par Giovanni Gomezio Pagano (1500 – ca 1569), humaniste né à Naples, franciscain, théologien et philosophe, il enseigna dans diverses institutions en Campanie avant d'être élu provincial de sa province et Guardien du couvent de San Lorenzo à Naples (cf. " Istoria degli scrittori nati nel Regno di Napoli " (1748), V, p. 50-51).
Défense et commentaires érudits de la logique d'Aristote et d'Averroès dirigés contre Avicenne et les anciens.
Texte imprimé sur 2 colonnes en petits caractères ronds. Lettrines historiées et ornements typographiques.
Exemplaire très frais, parfaitement conservé, assez grand de marges.

Réf.: 37898 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



VINCI (Léonard de). Traité de la peinture (...). Revu et corrigé. Nouvelle édition. Augmentée de la Vie de l'Autheur.
Paris, Pierre-François Giffart, 1716.
In-12, plein veau glacé de l'époque, dos à 5 nerfs fleuronné et cloisonné, roulette sur les coupes, tranches rouges, viii, (2), xix-liv, (34), 324, 20p., 23 gravures sur bois dans le texte et 34 planches gravées sur cuivre hors texte dont le portrait frontispice de L. de Vinci.
Première édition française de petit format du 'Trattato della pittura', édition donnée comme "estimée".
Elle est illustrée de 33 planches, dont 5 dépliantes, gravées sur cuivre d’après Nicolas Poussin, planches qui apparaissent ici pour la première fois au simple trait, sans les ombrages, accessoires et rajouts qui figuraient dans l’édition de 1651. Une des planches représente la Joconde.
L’édition originale italienne avait été publiée en 1651 à Paris, simultanément à sa traduction française par les soins de Raphaël Trichet du Fresne.
D’après la préface de l’éditeur Pierre-François Giffart, la "Vie de L. de Vinci" qui figure ici en introduction est une traduction de l’édition italienne de 1651. Le corps du texte serait une révision plus exacte, augmentée et revue sur les sources originales.
(Steinitz, 'L. da Vinci’s Trattato della Pittura', A Bibliography, Belt 6, p. 157-158. Verga, 1931, I, n°3, p.4-5).
Petit cachet ex-libris et signature manuscrite: Thevenin (XVIIIe).
Mors légèrement fendillés, qqs petites épidermures. Petites rousseurs éparses. Les planches sont reliées dans le désordre.
Très bon exemplaire, bien relié à l’époque.

Réf.: 37919 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CUMBERLAND (Richard). A Treatise of the Laws of Nature (...). Made English from the Latin by John Maxwell (...). To which is prefix'd, an introduction concerning the mistaken notions which the heathens had of the deity, and the defects in their morality, whence the usefulness of revelation may appear. At the end is subjoin'd, An appendix, containing two discourses, 1. Concerning the immateriality of thinking substance. 2. Concerning the obligation, promulgation, and observance, of the law nature, by the translator.
London, Printed by R. Phillips, and sold by J. Knapton (...), 1727.
In-4, plein veau havane, dos à 5 nerfs, pièce de titre de maroquin rouge, plats ornés d'un décor à froid de larges encadrements, filets au pointillés, filets droits et fleurons d'angle, tranches mouchetées (reliure anglaise de l'époque), (28), clxviii, (2), 377 p., 167, (1) p. d'Appendix et (25), xxviii p., 2 planches dépliantes gravées.
First edition of the translation from Latin by John Maxwell to which he added several essays and appendices of his own.
"In 1672, Cumberland published his principal tract, 'De legibus naturae'. It was crafted as a response to Thomas Hobbes's egoistic hedonism and legal positivism. Cumberland defended the concept of 'natural law' and dismissed the need for a 'legislator' or 'power'. The sentiments of pleasure and pain, prevalent in all animals, were evident, natural and powerful guides to individual and social conduct - teaching us, very directly, the consequences of actions, both practical and mystical.
He argued that as man is essentially both a social creature, as well as a rational one, then altruism is in his nature. Cumberland's identifies "Universal Benevolence" as the ultimate foundation of all morality (…). Cumberland can be rightly regarded as the father of English utilitarianism" ("The History of Economic Thought", online).
Première édition de cette traduction du 'De Legibus Naturae' de Richard Cumberland (1631- 1718) publiée pour la première fois en latin en 1672. Cette traduction de John Maxwell est la première qui respecte le texte original et l'accompagne d'un important appareil critique. L'appendice contient les termes de la controverse entre Samuel Clarke et Anthony Collins 20 ans auparavant.
Quelques rousseurs éparses. Quelques petites épidermures à la reliure. Coiffe supérieure restaurée.
Grand ex-libris gravé et armorié (XVIIIe): "Domville Poole".
Bon exemplaire, bien relié à l'époque.

Réf.: 37923 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GREGOIRE (Abbé Henri). De la domesticité chez les peuples anciens et modernes.
Paris, A. Egron, 1814.
In-8, demi-veau acajou de l'époque, dos lisse orné de compartiments garnis d'un fleuron central répété, dentelle en place des nerfs, palette en pied, titre de maroquin noir, (4), viii, (2), 231, (1) p. de catalogue éditeur.
Edition originale et unique. L'abbé Grégoire poursuit sa réflexion sur la condition des travailleurs non libres, "propriété d'autres personnes". Mettant en préambule "l'égalité naturelle des hommes" et "le droit égal [pour chacun] à exercer sa liberté", il établit un parallèle entre esclaves de l'antiquité, esclaves des colonies au sujet desquels il dénonce "la férocité des lois", serfs et domestiques des temps modernes. Il examine les causes de la "dépravation" dans laquelle tombent souvent les domestiques à cause des mauvaises moeurs des maîtres et expose les diverses tentatives faites pour améliorer leur sort en achevant par son propre projet fondé sur l'éducation à travers une "Société en faveur des domestiques".
Dans ses Mémoires, l'abbé Grégoire remarquait qu’à peine cet écrit publié, la Cour de cassation le citait "comme autorité dans un arrêt en faveur d’un domestique" (Mémoires, 1837, p. 195-196).
(Hermon-Belot, 'Grégoire', Bibliographie, p. 489. INED, n°2133. Martin & Walter, 15710).
Petite trace de restauration à un mors.
Bel exemplaire, très frais, bien relié à l'époque.

Réf.: 37939 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BURET (Eugène). De la misère des classes laborieuses en Angleterre et en France ; de la Nature de la misère, de son existence, de ses effets, de ses causes, et de l'insuffisance des remèdes qu'on lui a opposés jusqu'ici ; avec l'indication des moyens propres à en affranchir les sociétés.
Paris, Paulin, 1840.
2 volumes in-8, brochés, couvertures imprimées, (4), viii, 432 p. et (4), vii, 492 p.
Véritable édition originale, publiée à Paris chez Paulin à la date de 1840, rare.
"Avec l'enquête de Buret s'achève cette évolution des idées concernant les rapports entre le crime et la misère. C'est bien de la misère qu'il s'agit ici et non de la criminalité, c'est bien des 'classes laborieuses' qu'il est question et non des classes dangereuses. Buret fait de la misère le principal objet, la principale découverte d'une recherche économique qui, s'efforçant d'introduire l'homme, se voit contrainte d'y introduire le misérable, devenu la mesure de l'homme" (L. Chevalier, 'Classes laborieuses, classes dangereuses', p. 256-257).
"Buret fournit des arguments de poids aux militants ouvriers et aux théoriciens socialistes de la monarchie de Juillet, ainsi qu'aux fondateurs du socialisme scientifique, Marx et Engels" (Maitron, I, 328). Marx cite et s'appuie sur cet ouvrage dans les manuscrits de 1844.
(Kress, 5117. Granier, n° 1425. M. Perrot, 'Enquêtes sur la condition ouvrière en France au XIXe', p. 54).
La table du T.II a été reliée en fin de volume.
Très bon exemplaire, bien conservé, entièrement non rogné, tel que paru.

Réf.: 37958 - Eur 750.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



GUAZZO (Stefano). La Civil Conversatione del Signor Stefano Guazzo Gentilhuomo di Casale di Monferrato; Divisa in quattro libri (…). Di nuovo ristampata, & con somma diligenza corretta.
Vinegia [i.e. Venezia], Presso Altobello Salicato, 1575.
In-8, plein vélin souple de l'époque, (32), 580 p., grande vignette de titre gravée à la marque de l'éditeur.
Seconde édition, augmentée et définitive, parue un an après l'originale de cet ouvrage fondamental pour l’histoire culturelle de la Renaissance européenne.
Composé par Stefano Guazzo (1530-1593), diplomate au service des Gonzague, homme de lettres et fondateur à Casale de l'"Accademia degli Illustrati", l'ouvrage connut un succès considérable à travers l’Europe. Traduit dans les principales langues, il eut une réception multiforme attestée par le pillage auquel l’oeuvre donna lieu.
“Ha una fortuna straordinaria in Italia ma ancora di più in Francia, Inghilterra, Germania. ‘La Civil conversazione’ è un testo caratterizzato da un'estrema complessità e produttività. Testo complesso perché il dialogo va letto all'incrocio di diverse tradizioni della codificazione del comportamento, della trattatistica pedagogica e civile, della precettistica sull'organizzazione dell'economia domestica e perché, rispetto a tutto questo, si pone con un'istanza fondamentale: quella della sintesi e dell'omologazione dei diversi filoni nelle forme essenziali di una cultura “media” del quotidiano. Produttivo perché capace di far scaturire una molteplicità di altri testi con una proliferazione che non conoscono altre opere maggiori della nostra cultura” (G. Patrizi, ‘S. Guazzo e la Civil conversazione’, Bulzoni editore, 1990).
Montaigne, qui a pris connaissance de cet ouvrage en italien, en fut un lecteur attentif.
(Lievsay, ‘J.L. Guazzo, 12. BM STC Italian, 1465-1600, p. 314).
Petites figures et calculs à la plume sur les première et dernière gardes blanches. Quelques infimes taches brun clair et petites auréoles à quelques feuillets. Accrocs de vélin au second plat.
Bon exemplaire, dans sa première reliure de vélin.

Réf.: 37576 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



RICCOBONI (Louis). Observations sur la comédie, et sur le génie de Molière.
Paris, Veuve Pissot, 1736.
In-12, plein maroquin rouge écarlate, dos à 5 nerfs orné de compartiments dorés fleuronnés et cloisonnés au pointillé, titre doré, triple filet doré en encadrement des plats, coupes et coiffes filetées, dentelle intérieure, tranches dorées sur marbrures (reliure signée Capé), xx, (4), 357, (1) p.
Edition originale et unique ancienne. "Premier historien de la comédie", Riccoboni se propose d'étudier la comédie comme genre autonome sous ses aspects et ses registres les plus divers et d'examiner son évolution à travers la carrière et la production de Molière, pris comme modèle exemplaire insurpassé "dans tous les genres dont la comédie est susceptible".
"Véritable essai de poétique du genre, ce texte, qui reste encore aujourd'hui méconnu (…), est basé sur une expérience de la scène et de l'écriture qui font de lui une autorité" (Stéphanie Massé, 'Les saturnales des lumières…', Thèse U. du Québec, 2008, p. 198).
Comédien italien, auteur dramatique et théoricien du théâtre, Louis Riccoboni, dit "Lélio" vint en France à la tête de sa troupe à la demande du Régent (1716), devint directeur de la Comédie-Italienne et connut une immense et durable gloire.
(X. de Courville, 'Un apôtre de l'art du théâtre au XVIIIe s.: L. Riccoboni', Bibliographie, n°78. Soleinne, V, n°401).
Très bel exemplaire, très frais, dans une éclatante et élégante reliure de maroquin rouge de Charles François Capé.

Réf.: 37793 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[CONDORCET (Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de)]. Précis des objets les plus importants que doivent renfermer les cahiers des Bailliages.
S.l.n.d. [Paris, début 1789].
In-8, demi-maroquin rouge moderne, dos orné de doubles filets dorés, titre en long, 16 p.
Edition originale et unique de cet essai peu connu et non repris dans les œuvres complètes.
Début 1789, Condorcet livre un véritable programme politique, institutionnel et financier en sept parties à destination des États généraux à venir: élaboration d'une déclaration des droits dont il détaille les grands principes - liberté individuelle, liberté de la presse, liberté religieuse et contrôle de constitutionnalité des lois, programme pour une Constitution, instauration d'assemblées provinciales, organisation de la fiscalité nationale et provinciale, élaboration d'un budget de l'État, réforme de la justice criminelle, création de six commissions ad hoc dont il précise les compétences visant à rétablir les finances nationales.
(Siècle des Lumières, 89:7923. Baker, 'Condorcet', bibliographie, p. 585).
WorldCat ne recense que deux exemplaires de cette brochure dans le monde: BnF et Sachsische Landesbibliothek.
Bon exemplaire, très bien relié.

Réf.: 37847 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



Code de Procédure civile.. Code de Procédure civile. Edition originale et seule officielle. [Relié avec:] Table alphabétique et raisonnée des matières contenues dans le Code de Procédure civile.
Paris, Imprimerie Impériale, 1806.
In-16 (97 x 50 mm), plein veau porphyre de l'époque, dos lisse orné d'un décor "Empire" de filets et fleurons "au losange" dorés, pièce de titre de maroquin rouge, plats encadrés d'une roulette dorée, coupes et coiffes filetées, roulette intérieure, tranches dorées, (4), 284 p. et (4), 164 p.
Edition originale de format in-16 du Code de procédure civil et de la table, imprimée sur papier vergé pur fil fin, ratifié par Napoléon avec son grand sceau (p. 271), Cambacérès, "le Grand-Juge Ministre de la Justice Regnier" et le 'Ministre secrétaire d'Etat Hugues B. Maret'.
Trois formats de cette première édition parurent simultanément: in-4°, in-8° et cette édition in-16, "de poche" imprimée sur papier vergé pur fil fin, destinée aux praticiens. Elle est la plus rare des trois pour n'avoir été ni conservée ni transmise.
Ce premier code de procédure civile a été instauré par la loi du 14 avril 1806. Malgré les critiques, il est demeuré plus d'un siècle sans retouches avant une révision à partir de 1935, pour être profondément remanié au cours des quatre décennies suivantes. Il a été définitivement abrogé par l'art. 26 de la loi du 20 déc. 2007 relative à la simplification du droit et a rendu au "nouveau" code le nom officiel de Code de Procédure Civile (CPC).
(Dramard, n° 2028. Dupin, 2028).
Quelques petits accrocs de cuir.
Bel exemplaire, frais, bien conservé, imprimé sur beau papier vergé fin.

Réf.: 37885 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



CURIOSA - TARIF DES FILLES DU PALAIS-ROYAL. Tarif des filles du Palais-Royal, lieux circonvoisins, et autres quartiers de Paris, avec leurs noms et demeures.
S.l.n.d. [Paris, 1790].
In-8, broché, couverture de papier marbré de réemploi, 8 p.
Rare plaquette distribuée par de jeunes filles aux touristes venus en grand nombre à Paris pour la fête de la Fédération.
Dans la "préface patriotique", l’auteur écrit: "Nous allons mettre sous les yeux du public abusé, un tarif exact du prix que les prêtresses de Vénus mettent ordinairement à leurs charmes, et qu’elles ne peuvent ni ne doivent augmenter...".
Suivent le nom des filles, l'adresse et le tarif. Parfois, s’y glisse le nom d’une actrice en vogue comme Caudeilles, "à la porte du Théâtre Français" qui est tarifée 240 livres, ou "Sophie & sa soeur, pour former un trio la nuit, avec souper: 200 livres".
("L'Enfer de la Bibliothèque: Éros au secret", BnF, 2007, n°89 p. 147. Gay, III,1180. Lacombe, 'Bibliographie parisienne', n°332. Monglond, I, 1046).
Très bon exemplaire.

Réf.: 37916 - Eur 700.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ESTIENNE (Henri), BEZE (Théodore de), SERRES (Jean de)], CONTI (Louise-Marguerite de Lorraine princesse de), AUBIGNE (Théodore Agrippa d'). 1- ESTIENNE (Henri), BEZE (Théodore de), SERRES (Jean de). Discours merveilleux de la Vie, Actions & Deportemens de la Royne Catherine de Médicis (...). La Haye, Adrian Vlacq, 1660. 180 p.
2- Recueil de diverses pièces servans à l'histoire de Henry III (...). Cologne, Pierre du Marteau [i.e. La Haye, Adrian Vlacq], 1662. 461 p.

Ensemble de 2 ouvrages reliés en un volume in-12 (126 x 70 mm) , plein parchemin ivoire de l'époque.
1- Attribué par les contemporains à H. Estienne, ce pamphlet pourrait avoir été également composé par Th. de Bèze, Hotman ou R. de la Planche. "Pamphlet très violent, écrit pendant la régence de 1574 contre la 'tyrannie' et les 'vices' de Catherine de Médicis, histoire des guerres de religion où les responsabilités sont rejetées sur la reine. L'auteur, qui se donne comme un catholique modéré, semble être un huguenot apparenté au parti des Politiques" ('Sources de l'Histoire de France', 2240).
(Cf. Renouard, 'Estienne', 142-143, n°8. Brunet, II, 751).
2- Recueil de pamphlets qui concernent autant Henri III qu'Henri IV.
Contient : I- "Journal du règne de Henry III" [par Servin, avocat général au parlement de Paris]. II- "L'Alcandre, ou les amours du Roy Henry le Grand" [chronique scandaleuse attribuée à la Princesse de Conti]. III- "Le divorce satyrique, ou les amours de Reine Marguerite de Valois..." [pamphlet très violent contre Marguerite de Valois attribué à P.-V. Palma Cayet]. IV- "La confession de M. de Sancy par L.S.D.A. auteur du Baron Feneste" [texte peu connu de Théodore Agrippa d'Aubigné].
Léonce Brouillant (in 'Pierre du Marteau', p. 179) précise que ce dernier recueil, publié sous une adresse fictive de Cologne, aurait été comme le précédent publié à La Haye par Adrian Vlacq. (Brunet, IV, 1146)
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 32448 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LA MORLIERE (Jacques ROCHETTE de)]. Angola. Histoire indienne. Ouvrage sans vrai-semblance.
A Agra, Avec Privilège du Grand Mogol, 1746.
2 volumes in-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de caissons fleuronnés et cloisonnés, tranches rouges, (2), 20, (6), 162 p. et (4), 199 p.
Edition originale du premier ouvrage de l’auteur, qui obtint un très grand succès et le fit connaître.
Il dédie "Aux petites maîtresses (...), ce livre (…); qu'il parvienne en vos mains à votre réveil, après une nuit passée voluptueusement entre les bras d'un amant chéri".
Sous la forme d'un roman libertin, récit d'une éducation sentimentale dont l'action se situe dans un univers féerique subverti, subterfuge qui permet à La Morlière de livrer une critique des moeurs de la cour de Louis XV.
"Tout le mérite 'd'Angola' est dans le talent du peintre des moeurs qui l'a composé. Grâce aux dons qui lui permirent de saisir en un sérieux document la physionomie de son époque, La Morlière surpasse tous ses contemporains (...). Il met en oeuvre toutes les ressources magiques révélées par les contes orientaux" (Dufrenoy, 'L'orient romanesque', p. 88-91).
Issu d’une famille de légistes de Grenoble réputée depuis le XVIe siècle, le chevalier de La Morlière (1719-1785) mena de front une carrière d’auteur à succès et d’aventurier. Entremetteur, tricheur, escroc, faussaire, maître chanteur, il fit plusieurs séjours en prison.
(BnF, 'Utopies', bibliographie en ligne. Hartig & Soboul, p. 50. Pia, 'Dictionnaire des oeuvres érotiques', p. 30-31. Valette, 'Utopie', n° 182).
Ex-libris gravé et armorié d’Alfred Petit.
Deux feuillets tachés à la cire de bougie au tome II. Mors très légèrement fendillés.
Très bon exemplaire, très frais, bien relié à l’époque.

Réf.: 37780 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



THEOPHRASTE (Theophrastus), MENANDRE, LEVESQUE (Pierre Charles) édition et traduction. Caractères de Théophraste, et Pensées morales de Ménandre. Traduits par M. Levesque.
Paris, Didot l'aîné et De Bure l'aîné, 1782.
In-12 (73 x 123 mm), plein maroquin olive à décor à la dentelle, dos lisse richement orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, jeux de filets et roulettes et large dentelle dorés en encadrement des plats, roulette guillochée sur les coupes et les chasses, tranches dorées, doublure de tabis vieux rose (reliure de l'époque). 153 p.
Première édition publiée dans la "Collection de moralistes anciens" de cette traduction donnée par Pierre-Charles Levesque (1736-1812), professeur, traducteur et historien, qui fut nommé à la chaire de morale puis d’histoire du Collège de France.
Les "caractères de Théophraste" sont précédés d'une "Vie de Théophraste" et suivis des "Pensées morales de Ménandre".
Ex-libris armorié gravé: "Bibliothèque de M. le marquis de Vichy": Abel-Claude-Marie-Marthe marquis de Vichy (1740-1793) guidon des gendarmes du Berry, l'un des plus grands propriétaires terriens du Brionnais de la période.
Très bel exemplaire, très frais, dans une fine reliure de maroquin olive de l'époque "à la Derome".

Réf.: 37786 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



ALBERGATI (Fabio). Discorsi politici del signor Fabio Albergati Ne i quali viena riprovata la dottrina politica di Gio. Bodino e difesa quella d'Aristotile (...).
Roma, Giacomo Dragondelli, 1664.
In-4, plein vélin ivoire doré de l'époque, dos lisse orné de compartiments déléimités de filets dorés, fer au l'étoile répété au centre, titré à la plume, plats encadrés d'un double filet doré et fleurons d'angle, tranches mouchetées, (8), 644, (56) p.
Troisième et dernière édition de cet essai qui rendit son auteur célèbre, important dans l'histoire des idées politiques au XVIIe siècle, réfutation complète des "Six livres de la République" de Jean Bodin et réhabilitation d'Aristote contre Bodin.
L'ouvrage a par ailleurs été analysé comme une utopie politique du "bon gouvernement".
"L'autore elabora la sua confutazione sulla falsariga dell'aristotelismo controriformistico. Contro il Bodin, che sostiene aver avuto lo stato origine per violenza in una società patriarcale, afferma che esso sorse "per necessità e inclinazione naturale" e che il principe, quale suprema autorità dello stato, è "vera immagine di Dio". Alla distinzione delle forme di governo esclusivamente fondata sul numero di coloro che detengono il potere, oppone l'ulteriore distinzione, in base "ai vizi ed alle virtù", di monarchia e tirannia, aristocrazia ed oligarchia, democrazia e demagogia. Contro il Bodin, fautore di una forma di monarchia temperata, l'A. (...), rivendica la superiorità assoluta della forma monarchica pura (...). Nell'ultimo libro, condanna le posizioni del Bodin - che egli accusa di tendenze calvinistiche - sulla tolleranza, e contrappone alla "libertà naturale" la "libertà ferma" (libertà di cre dere quello che si vuole): concedere quest'ultima sarebbe in contrasto con il fine della società, che è "il vivere onesto e felice", e quindi con la buona politica" (E. Fasano Guarini in: 'Dizionario Biografico degli Italiani' en ligne).
Issu d'une puissante famille de Bologne, Fabio Albergati (1538-1606) étudia le droit et rentra au service de Guidobaldo II della Rovere à la cour d'Urbino, puis fut chargé de missions diplomatiques auprès des différents papes qui se succédèrent.
(S. Michel, 'Ouvrages imprimes en langue italienne au XVIIe s., I, 56. Negley, Utopian Literature, p. 153).
Quelques rousseurs éparses. Cachet ex-libris sur le titre.
Provenance: les comtes d'Harrach, ex-libris manuscrit sur la première garde et cachet: "Ex Bibliotheca Viennense" sur le titre.
Bel exemplaire, bien conservé dans sa première reliure de vélin doré.

Réf.: 37806 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



[LAVOISIER (Antoine-Laurent)], ROZIER (François). Traité sur la meilleure manière de cultiver la Navette et Le Colsat, Et d’en extraire une Huile dépouillée de son mauvais goût & de son odeur désagréable. Par l’auteur du Journal d’Observations sur la Physique, sur l’Histoire Naturelle et sur les Arts et Métiers.
Paris, Ruault, 1774.
In-8 demi-veau fauve, dos lisse orné de filets à froid en place des nerfs surlignés de filets dorés, titre doré (rel. moderne), (4), iv, (8), lxxx, 139, iv, (1) p.
Edition originale du premier traité en français sur le colza et la navette.
L’auteur donne une description physique des deux plantes, puis étudie les différentes façons de les cultiver.
La seconde partie traite de la transformation chimique du colza, pour en extraire de l’huile. Les derniers chapitres portent sur les méthodes de conservation de l’huile.
Le rapport du comité de l’Académie des Sciences chargé de l’examen de cet ouvrage, composé de Lavoisier et de Macquer, est ici reproduit in extenso, en préambule. Très favorable, il aborde tous les aspects y compris les questions concernant le commerce et la santé publique du colza.
Le nom de l'auteur, l'abbé François Rozier, l'un des plus célèbres agronomes de son temps, apparaît à la fin de la l'épître dédicatoire à Trudaine de Montigny.
(Duveen et Klickstein, 321).
Très bon exemplaire.

Réf.: 37844 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



NOAILLES (Anna Elisabeth, comtesse de). La domination. (UN DES 25 EX. SUR JAPON)
Paris, Calmann-Lévy, s.d. (1905).
In-12 (183 x 116 mm), pleine toile saumon, titre de veau havane, couverture rouge imprimée conservée, (6), 307, (1) p.
Edition originale, un des vingt-cinq exemplaires sur japon impérial, celui-ci n°24.
"Antoine Arnault est sûr de lui, séducteur, dominateur. Mais, en ce début du XXe siècle, ses succès littéraires et politiques cachent un solitaire sans illusions, un amant subtilement sadique, un homme perdu qui sur le tard découvre les ravages de la passion. Alors, celui qui se croyait maître de lui-même succombe à la fascination de l’amour impossible. De Bruges à Venise, Anna de Noailles met en scène avec autant d’acuité que de lyrisme une vie qui devient destin. Proust ne s’y était pas trompé, qui lui écrit : "Je suis encore tout ébloui de cette 'Domination'" (François Raviez, LDP, 2017).
De son oeuvre, l'autrice en dira: "Ce livre est ma folie, mon délire, ma douleur".
Un coin de la quatrième de couverture restauré.
Envoi autographe signé: A Monsieur Groumié (?), Huissier de la justice, et à Madame Groumié en témoignage de ma plus grande sympathie dévouée".
Très bon exemplaire, bien relié.

Réf.: 37905 - Eur 650.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FOUGERET DE MONBRON (Louis-Charles), GOUDAR (Ange). 1- [FOUGERET DE MONBRON (Louis-Charles)]. La Capitale des Gaules, ou la Nouvelle Babilonne [sic]. La Haye [et "Bagdat" pour la 2e partie], 1759. 2 parties, 67 p. et 140, (1) p. d'errata, 2 titres compris.
2- [GOUDAR (Ange)]. L'Anti-Babylone, ou Réponse à l'auteur de la Capitale des Gaules. Londres [i.e. Paris], 1759. 76 p.

Ensemble relié en un volume in-12, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments cloisonnés et fleuronnés, pièce de titre de maroquin bordeaux, triple filet doré en encadrement des plats, tranches mouchetées.
1- Edition originale. Les deux parties de 'La Capitale des Gaules' figurent sous pages de titre et pagination séparées.
Fougeret de Monbron, le libertin de la veille, auteur de 'Margot la Ravaudeuse', se fait moralisateur pour fustiger la corruption des moeurs qui règne à Paris. Il dénonce "les financiers, innombrables femmes galantes, & intrigants" qui tiennent le haut du pavé, l'apothéose du sexe et de l'argent devenu le seul dieu, "la fureur du théâtre" et des jeux et le triomphe universel de l'immoralité et de la débauche. Soudain soucieux des humbles, Fougeret dénonce avec sa violence coutumière, le Paris séjour de délices pour les privilégiés, mais enfer des “infortunés”.
Reste qu'il s’empresse d'affirmer que lui-même ne donnera pas le bon exemple: “Je frémis au seul mot de pénitence, je ne jeûne jamais qu’entre mes repas" (II, p. 24).
2- Edition originale de cette réfutation de l'ouvrage précédent par l'aventurier, journaliste et économiste physiocrate Ange Goudar. Il rejette la vision de Fougeret pour préférer attirer l'attention sur tout ce que Paris offre d'attirant et d'exceptionnel. Il défend que vice et vertu se retrouvent également à la campagne comme à la ville et que l'atmosphère de gaîté et d'entrain de la capitale bénéficie au plus grand nombre. Il soutient même, avec Bernard de Mandeville, que certains vices peuvent s'avérer nécessaires à la société.
(Dufour, 'Paris', p. 226. Lacombe, 151 qui informe n'avoir jamais rencontré ces éditions originales des deux parties).
Mors fendillés, coins usés. Quelques épidermures et légères rousseurs éparses.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 37822 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



DU JARDIN (Pierre). La mort d'Henry le Grand descouverte à Naples en l'année 1608. par Pierre du Jardin (...) détenu ès prison de la Conciergerie du Palais à Paris.
S.l. [i.e. Rouen], 1619.
Petit in-8, vélin de réemploi, 16 p.
Édition originale de cette source fondamentale pour l’histoire de l’assassinat d’Henri IV, connu sous le nom de "Manifeste de Pierre Du Jardin", titre courant qui figure en ouverture de la brochure.
En 1608, alors qu’il était au service du grand-duc de Toscane à Naples, l’auteur aurait été approché par d’anciens membres de la Ligue, exilés qui projetaient d’assassiner le roi de France avec la complicité de Philippe III roi d’Espagne.
Dans ce contexte, Du Jardin affirme avoir rencontré Ravaillac à Naples en 1608, porteur de lettres du duc d’Épernon. Effrayé, il se serait rendu en France, aurait été reçu par le roi mais celui-ci ne prit pas pris la menace au sérieux.
À la suite de ses révélations, l’auteur aurait d’abord été accusé de complot et emprisonné, avant d’être reconnu innocent, libéré et dédommagé par arrêt du Parlement en 1616.
Plusieurs historiens, dont Michelet, se sont appuyés sur ce document quant aux causes et aux responsables de l’assassinat d’Henri IV.
(Frère, ‘Bibliographe Normand’, I, 393. ‘Sources de l’Histoire de France’, n°3273).
Court de marges à quelques feuillets, extérieures et fond, sans perte de caractère.

Réf.: 37878 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



FOSSOMBRONI (Vittorio). Memoria sul principio delle velocità virtuali.
Firenze, Gaetano Cambiagi, 1796.
Grand in-8 (247 x 193 mm), plein parchemin, dos lisse titré en noir (reliure fin XIXe), 191 p., une planche gravée hors texte de figures mathématiques.
Edition originale. "C'est dans ce mémoire que, pour la première fois, le principe mécanique des vitesses virtuelles a été exactement démontré. Les exemplaires en sont rares" (Brunet, II, 1355).
"Fossombroni's goal was to translate Galileo's formulation of virtual velocities into algebraic language of Lagrange's 'Méchanique analytique' and to apply them to practical hydraulic problems" (Bibl. Mechanica 117).
(Brunet, II, 1355. Honeyman, 1351. Poggendorff, I, 779).
Deux pages sont tachées et grisées.
Très bon exemplaire

Réf.: 37950 - Eur 600.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BLACKWELL (Thomas). Memoirs of the Court of Augustus.
London, A. Millar, (and Edinburgh: Printed by Hamilton, Balfour and Neill), 1755-1763.
3 volumes in-4, plein veau moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs soulignés de filets dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin noir et rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (6), 383 p. ; vii, 456 p. et (6), 573, (49) p., 25 planches de portraits gravés hors texte.
Thomas Blackwell (1701-1757) was a classical scholar, historian and "one of the major figures in the Scottish Enlightenment. Memoirs of the Court of Augustus' established him as one of the premier figures. After Blackwell's death, John Mills continued and completed the third volume, which was published in 1763".
"This work contains fine impressions of heads of great personages from genuine antiques. It had a good reception. It was praised by Samuel Johnson as being 'full of events displayed with accuracy and related with vivacity'" (DNB).
Vol. 1 have imprint: London: Printed for A. Millar, 1760.
Vol.2: Edinburgh: Printed by Hamilton, Balfour and Neill, 1755.
Vol. 3: London: Printed for A. Millar, 1763. "Continued and completed from the original papers of the late Thomas Blackwell (...) by John Mills, esq.".
Large paper issue. Index to all three volumes.
Contemporary engraved armorial bookplate of Joseph Pickford Esqr, with motto "Si vincula gero non vincor" on the 3 volumes.
Some minor worm damage without affecting the text. Joints and hinges a little worn. Some scattered browning.
A good copy well bound at the time.

Réf.: 37768 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



BONALD (Louis Gabriel Ambroise, vicomte de). Législation primitive considérée dans les derniers temps par les seules lumières de la raison, suivie de plusieurs Traités et Discours politiques.
Paris, Le Clère, An XI - 1802.
3 tomes reliés en 2 volumes in-8, demi-chagrin brun à grain long de l’époque, dos lisses ornés de filets dorés, titre et tomaison dorés, (4), 352 p.; (4), 408 p. et (4), 412 p.
Edition originale. Contient, outre 'Législation primitive', l'une des oeuvres majeures de Bonald, le 'Traité du ministère Public', 'De l'Education dans la Société' et les 'Discours sur l'état actuel de l'Europe'.
Louis de Bonald (1754-1840) peut être considéré avec Chateaubriand, Lamennais et de Maistre comme l’un des principaux représentants du courant traditionaliste que Saint-Simon et Auguste Comte ont qualifié "d’admirable école rétrograde".
"Contre toute théorie de l'institution humaine de la société, Bonald pense une "législation primitive": de la nécessité de l’obéissance des hommes à Dieu découle nécessairement des rapports d'obéissance entre les hommes. Ainsi la société est d'essence monarchique (…). Le fondement de cette unité n'est pas dans les droits des individus mais dans un devoir d'obéissance. Il s'agit en un certain sens d'une théorie du droit naturel, qui voit la société comme être naturel et sujet de ce droit. Mais on est loin d'une conception naturaliste du social car cette nature de la société est une nature instituée par Dieu" (François Fine).
(E.S.S., II, 630-31. Monglond, V, 1427).
Quelques petits accrocs à la reliure.
Bon exemplaire, relié à l'époque.

Réf.: 37830 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier



LAVOISIER (Antoine-Laurent). Adresse de remerciemens aux Habitans de la Paroisse de Villefrancoeur, Bailliage de Blois. Le 4 mars 1789.
S.l.n.d. (1789).
In-4, demi-maroquin rouge à la Bradel, dos lisse orné de 2 petits fleurons en tête et pied et de doubles filets dorés, titre doré en long (rel. moderne), 4 p.
Très rare édition originale et unique. Ayant acquis en 1778 le domaine et le château de Freschines à Villafrançoeur dans le Blésois, Lavoisier sera élu député suppléant de la noblesse aux Etats-Généraux. C’est lui qui sera chargé de rédiger les cahiers de doléances des nobles de Blois.
"Brochure du grand Lavoisier provenant de ses archives et inconnue de tous ses bibliographes concernant son activité politique et économique au moment où, membre de l'Assemblée de l'Orléanais, il travaillait à proposer des réformes telles que l'abolition de la corvée, la liberté du commerce pour les fabricants de l'Orléanais, la création d'une caisse d'assurances en faveur du peuple, etc. Propriétaire du château de Fréchines, près de Blois, qu'il avait entrepris d'exploiter de façon expérimentale, Lavoisier avait été choisi par les habitants de Villefrancoeur pour être leur représentant ; dans cette publication, il les remercie et réaffirme son attachement à la défense des droits de l'humanité" ("Revue d'Histoire de la Pharmacie", 1975, 225, p. 398).
Restauration de papier à l’angle supérieur droit des deux feuillets, sans atteinte au texte.
Rare. WorldCat ne recense que 2 exemplaires de cette brochure dans le monde: BnF et coll. Lavoisier à Cornell. Elle manque à Duveen & Klickstein.

Réf.: 37837 - Eur 500.00
Ajouter au panierMettre dans le panier




Aller à la page : 1 | 3 | 4 | 5 |